Coup de tonnerre à la conférence de presse de Sarkozy: la télé publique sera privée de pub, avant l'été. Réactions, colère, manoeuvres, désarroi. Et début d'un long marathon.

Publié le 14/01/2008  Alimenté le 15/03/2011
suivi du par

Fin de la pub à la télé publique ? Inquiétude des rédactions et de l'opposition

La proposition de Nicolas Sarkozy, mardi 8 janvier, de supprimer toute publicité sur France Télévisions, a suscité un déluge de réactions. Petit tour d'horizon.

Premier concerné, premier à réagir, quelques heures après la conférence de presse de Sarkozy, Patrick de Carolis, PDG de France Télévisions, qui s'était démené ces derniers mois pour obtenir une nouvelle coupure publicitaire dans ses programmes ou une augmentation de la redevance, s'est déclaré satisfait qu'une clarification ait été faite. Il affirme sans rire qu'elle valide notre stratégie éditoriale. Elle va permettre de renforcer encore l'identité du service public, en confortant le travail mené depuis deux ans et que nous souhaitons amplifier.

Une porte-parole de la direction de France Télévisions précise à @si que cette piste avait été évoquée, parmi d 'autres, lors de réunions à l'Elysée, mais qu'elle n'avait jamais été validée clairement avant l'annonce présidentielle.


Des syndicats inquiets

Les syndicats de l'audiovisuel public sont, eux, unanimes.

Certains cadres et rédacteurs en chef sont bien favorables à cette proposition, car ils y voient l'occasion de fusionner les rédactions de France 2 et France 3, explique à @si Nicolas Chateauneuf, président de la Société des journalistes de France 2. Mais le sentiment dominant est l'inquiétude. On ne comprend pas comment on pourra compenser les 800 millions d'euros de budget apportés par la publicité à France Télévisions, et qui vont manquer dans la caisse.

Ces 800 millions d'euros correspondent à 30 % du budget du groupe public.

Même son de cloche pour la CGT, qui estime que Nicolas Sarkozy renvoie l'ascenseur au privé...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Suppression de la pub : la taxe française bientôt condamnée ?

suivi publié(e) le 15/03/2011 par la rédaction

La France risque bien de devoir trouver un autre moyen de financer la suppression de la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques, voulue par Nicolas Sarkozy. Hier, la Commission de Bruxelles a soumis à la Cour de justice européenne le cas de la "taxe télécom", adoptée par la ...

Publicité maintenue en journée sur France Télévisions

suivi publié(e) le 17/11/2010 par la rédaction

Les députés ont décidé mardi que France Télévisions allait garder sa publicité avant 20 heures. Enième épisode dans la saga sur la réforme de l'audiovisuel public, engagée par Nicolas Sarkozy en janvier 2008. Hier, les députés adoptaient contre l'avis du gouvernement deux amendements ...

Suppression pub F.Télévisions : réforme enterrée

suivi publié(e) le 17/09/2010 par la rédaction

Invité ce matin de Jean-Michel Aphatie sur RTL, le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a confirmé "un moratoire de deux ans" pour la suppression de la publicité à France Télévisions, jusqu'en 2014, enterrant de fait la suppression totale de la publicité sur les chaînes publiques, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Le divin quart d'heure

J'ai toujours été un téléspectateur assidu d'arrêt sur images (maintenant asinaute). Je dois souligner le rôle vraiment ...

Par Tocqueville
le 05/01/2009

"Sarkozy l'a dit lui-même : la commission Copé ne sert à rien"

Je voudrais souligner un détail sur cette émission. Ce n'est pas du tout du décryptage d'image. C'est autre chose. Je ne ...

Par Yanne
le 29/05/2008

France Télévisions devra sans doute faire des économies

Si France télévision a vraiment peur de ne pas pouvoir remplir sa grille, je proposerai une émission: Arrêt Sur Images elle ...

Par béji
le 28/03/2008
Tous les forums >