Elles ont été tournées dans un garage de Corée, un lycée de Tunis, ou un deux pièces de Belleville. On y voit des sketches, des danses, des bavures policières. Point commun: elles se diffusent sans contrôle, plus vite que la lumière.

Publié le 23/10/2007  Alimenté le 24/06/2017
observatoire du par

La justice déboute Lafesse, sans donner raison à Dailymotion

Et une victoire pour les sites de partage de vidéos online! C'est ce que le lecteur distrait a pu comprendre après un jugement du tribunal de grande instance de Paris, mardi 18 décembre. La 3e chambre civile du TGI statuait sur l'affaire opposant Jean-Yves Lafesse aux sites Youtube et Dailymotion.

Mais le lecteur distrait n'aura pas forcément bien saisi. Car la justice n'a pas tranché sur le fond contre l'humoriste.

Elle a simplement pointé une forme d'erreur technique des plaignants.

Depuis plusieurs mois, Jean-Yves Lafesse est parti en guerre contre les sites proposant gratuitement ses sketches en ligne. Il réclamait plusieurs millions d'euros pour contrefaçon à Google, propriétaire de Youtube, et à Dailymotion. Il vient d'être débouté, et condamné à payer 10 000 euros de frais de justice à chacune des deux sociétés.

Dès le lendemain, les professionnels manifestaient leur soulagement. Réunis au sein de l'Association des services internet communautaires (Asic), les sites AOL, Dailymotion, Google, PriceMinister et Yahoo! se sont félicités via un communiqué: "Pour l’ASIC, ces décisions confirment que la lutte contre la contrefaçon sur Internet ne peut être efficace que si les ayants droits et les prestataires techniques coopèrent intelligemment."

Le communiqué sous-entend que le tribunal soutient les hébergeurs de vidéos, qui assurent depuis des mois qu'ils ne sont que des intermédiaires techniques, offrant à chacun de créer son espace personnel, et qu'ils ne peuvent pas...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Frigos en panne : le vidéaste Gaspard Glanz fait fermer un Carrefour city

Dix millions de vues pour sa video

observatoire publié(e) le 24/06/2017 par Manuel Vicuña

On connaissait davantage Gaspard Glanz en pourfendeur des violences policières qu’en défenseur des clients de supérettes. Et pourtant. Si le vidéaste et photographe indépendant, fondateur de l’agence Taranis News, a décidé de mettre la pédale douce cet été sur la couverture des ...

nouveau media

Une jeune vedette pakistanaise des réseaux sociaux assassinée pour ses vidéos "choquantes"

observatoire publié(e) le 18/07/2016 par Manuel Vicuña

Starlette de téléréalité, icône pop du web pakistanais et bimbo insoumise, elle était tout ça à la fois. En l’espace de trois ans, Qandeel Baloch, de son vrai nom Fauzia Azeem, 26 ans s’était mis à dos une partie du Pakistan pour des selfies où elle apparaissait maquillée et dans des...

nouveau media

Diamond Reynolds, et sa fronde en live

chronique publié(e) le 12/07/2016 chez les matinautes

Ce n'est pas une video virale habituelle de violences policières aux Etats-Unis. Ce n'est pas une vidéo "d'action". On n'y voit personne tomber. On n'y voit aucun policier tirer sur une silhouette noire. C'est bien plus saisissant, plus monstrueux. On y voit bien sûr un homme qui agonise, en gros...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Frigos en panne : le vidéaste Gaspard Glanz fait fermer un Carrefour city

Connaissez-vous son travail habituel, et ses ennuis habituels ? Côté dénonciation politique, médiatisation des ...

Par Bruanne
le 24/06/2017

"J'emmerde la télé"

message aux pisse-froids qui sévissent sur le forum : vous êtes désespérants. Vous n'êtes jamais contents. Ce n'est jamais ...

Par anne-sophie
le 21/08/2010
Tous les forums >