Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Bettencourt : dilution, mode d'emploi

Par le - 09h15 - le neuf-quinze

feu d'artifice

La belle bleue ! La belle rouge ! Ce n'est plus une affaire, c'est un feu d'artifice, un chapelet de pétards. Admirez la vente-express par Woerth (Eric), de gré à gré, de l'hippodrome de Compiègne, à un ami d'ami. Ne ratez pas la dernière de Woerth (Florence), qui aurait postulé en 2009 auprès de filiales françaises de banques suisses. Tiens, vous avez risqué de manquer le dernier épisode des relations mère-fille chez les Bettencourt, demande de placement sous tutelle de la mère par la fille, et riposte immédiate de la mère sous forme de demande d'un "audit indépendant". Entrez entrez, venez admirer notre interview exclusive de Banier, avec en "teasing internet" une lettre exclusive de Liliane Bettencourt, racontant comment la comptable lui a demandé "trois appartements". Et la juge Prévost Desprez ? Vous avez bien noté, qu'elle va pouvoir instruire l'affaire de son côté, perquisitionner comme Courroye, et saisir tous les documents qu'elle souhaitera (du moins ceux que Courroye aura laissés) ?

Et puis, il y a les partis de poche. Une trouvaille, les partis de poche, qui permettent de tourner en douceur les lois sur le financement des partis politiques. On connaissait celui de Woerth, dans l'Oise. Voici celui de Sarkozy, qui aurait ramassé quelques centaines de milliers d'euros des Bettencourt, en 2006 et 2007. Et même, qui pointe son nez, celui de Wauquiez. Mais attention : tout celà, comme dirait l'Inspection des finances, est parfaitement légal. Normal. Rien à signaler.

La belle bleue ! Ce n'est pas l'étouffement qui menace le scandale Woerth-Bettencourt, c'est la dispersion, la profusion, l'émiettement. Il n'y a certes pas de "chef d'orchestre clandestin" à cet émiettement, qui est le meilleur allié de Woerth et Sarkozy. Il n'y a pas d'entreprise concertée d'étouffement d'affaire par noyade sous les sous-affaires, les scandales secondaires, les rebondissements de diversion. Mais ce sera bien le résultat, la dilution du scandale en bruit de fond, en feuilleton de plage. Cela dit, le problème est sans solution évidente. A moins que tous les investigateurs de la place ne se concertent pour créer un comité d'homologation de la révélation de la semaine, ce qui parait, à ce stade, peu probable.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Bettencourt : Sarkozy et la vieille dame

nouveau media

Bettencourt/enregistrements : cinq journalistes et l'ex-majordome relaxés

suivi publié(e) le 12/01/2016 par la rédaction

Le procès des enregistrements dans l'affaire Bettencourt s'est conclu, mardi 12 janvier 2016, à Bordeaux par une relaxe générale des cinq journalistes et de l'ex-majordome, poursuivis pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" de l'héritière de L'Oréal. Dans son jugement, le tribunal ...

Prévots Desprez

Bettencourt / Fuites : la juge Prévost-Desprez relaxée

suivi publié(e) le 03/07/2015 par la rédaction

Qui a informé les journalistes du Monde dans l'affaire Bettencourt en 2010 ? Poursuivie pour "violation du secret professionnel", la juge Isabelle Prévost-Desprez a finalement été relaxée par le tribunal correctionnel de Bordeaux. A l'origine de cette affaire, il y a un article du Monde en date...

couv affaires

"Je souhaite un procès Tarnac !"

Woerth, Kerviel, Zyed & Bouna, Coupat : presse hâtive ou justice malade ?

arrêt sur images, émission publié(e) le 05/06/2015 par la rédaction

Ce sont deux logiques qui s’affrontent : dans l’affaire Bettencourt comme dans l’affaire Kerviel, la justice est apparue très en retrait sur les investigations de la presse en poursuivant, condamnant ou relaxant sans tenir aucun compte de ce qui avait été claironné pendant des mois. Est-ce...

Tous les contenus de ce dossier >