Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Identité selon Morano : ni verlan, ni casquettes à l'envers

Par le - 13h06 - buzz

Nadine Morano, secrétaire d'État chargée de la famille et de la solidarité, veut que les jeunes musulmans français "ne parlent pas verlan et ne mettent pas leurs casquettes à l'envers". Lundi soir, lors d'un débat sur l'identité nationale à Charmes (Vosges), Morano a donné sa vision de ce que doit être un citoyen français, avant de déraper en évoquant le comportement des jeunes musulmans français. Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, le député socialiste Arnaud Montebourg réagit aux propos de Morano

Le premier débat sur l'identité nationale dans les Vosges (Charmes), a rassemblé 300 personnes dont la secrétaire d'Etat à la famille Nadine Morano. Vosges Matin revient sur l'intervention de Morano. "Moi ce que je veux d'un jeune musulman, quand il est français, c'est qu'il aime son pays, c'est qu'il trouve un travail, c'est qu'il ne parle pas le verlan, qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers" a-t-elle expliqué. Selon Morano, il ne suffit pas d'avoir "des papiers d'identité ou une fiche de salaire", pour être français, un "amour de la France" est nécessaire. Morano

Invité par Bourdin ce matin, Arnaud Montebourg, président du conseil général de Saône-et-Loire et député socialiste, réagit aux propos de Morano :" De la part d'un ministre et d'une autorité de la République, stigmatiser une catégorie de Français (...), cela est parfaitement condamnable intellectuellemùent et c'est la malhonnêteté politique pure".

Dans un communiqué, Morano assure que "cette phrase est complètement sortie de son contexte par rapport à 4 heures de débat". Sans donner de date précise, elle affirme que le débat a été filmé et que la vidéo sera mise en ligne.

Mise à jour, 15h15 : Amed Bellal, membre du Conseil régional du culte musulman de Lorraine, et présent lors du débat, défend la version de Nadine Morano. Elle "n'a absolument pas stigmatisé la religion musulmane car si elle l'avait fait, croyez-moi j'étais là et j'aurai réagi tout de suite", a déclaré Amed Bellal à l'AFP. Il a expliqué que la secrétaire d'Etat avait répondu "à une question d'un jeune", qui "stigmatisait un peu l'islam", explique le membre du CFCM, affirmant que Morano avait "répondu en disant qu'il ne fallait pas stigmatiser certains jeunes, qu'il fallait respecter tout le monde et qu'il fallait, quand on se présente devant un patron et qu'on cherche un travail, parler correctement et ne pas parler verlan. Pour tous les jeunes qui souhaitent aller vers un emploi".


Abonnez-vous !
|