Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Chute mur : un témoin nous confirme la version Sarkozy

Par le - 13h46 - flash

Nicolas Sarkozy était bien à Berlin la nuit du 9 au 10 novembre 1989 : c'est ce qu'assure Philippe Martel, ancien collaborateur du RPR, qui a donné à VSD les clichés publiés il y a deux semaines par l'hebdomadaire.

C'est VSD, qui, dès le 28 octobre, a publié la photo de Nicolas Sarkozy en train de donner des coups de marteau au mur de Berlin, la nuit du 9 au 10 novembre 1989.

Philippe Martel dirige aujourd'hui le domaine national de Chambord.

Il assure à @si avoir été la nuit du 9 novembre à Berlin avec Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Il était alors le responsable des affaires internationales du RPR. "Un de mes camarades de promotion qui était au Sénat de Berlin (la municipalité), m'a appelé pour me dire que ça bougeait de plus en plus, et qu'il se demandait même si les Allemands de l'est n'allaient pas ouvrir le mur. J'en ai parlé à Juppé, qui a décidé d'y aller en emmenant Sarkozy. On est partis l'après-midi avec un avion privé. Quand on est arrivés, il faisait presque nuit, on a rencontré le maire de Berlin, qui lui-même ne savait pas trop à quoi s'en tenir. Plus tard, on est allés à la porte de Brandebourg, et à Checkpoint Charlie où on a croisé François Fillon."



nouveau media

Martel assure avoir même avoir ressorti ses agendas de l'époque pour vérifier la date. Mais comment ces photos se sont-elles retrouvées dans VSD ? "Olivia Elkaim, chef des informations à VSD, a écrit un livre sur Chambord. C'est comme ça que nous avons fait connaissance. Elle a vu ces photos chez moi, et il y a trois semaines m'a demandé de les publier".

Sur ce sujet, lire la chronique de Daniel Schneidermann de ce matin.


Abonnez-vous !
|