Connectez-vous au site



Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous n'êtes pas abonné ?
Vous avez besoin d'aide ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Connectez-vous au site
Vous avez besoin d'aide ?

Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS
Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.
11h40 lu
La photo des filles de Zapatero (presse espagnole)
Par Gilles Klein le 26/09/2009

Fallait-il ou non publier la photo des filles mineures du chef du gouvernement socialiste espagnol qui posaient avec leurs parents aux côtés de Barack et Michelle Obama au Metropolitan Museum de New York ? La question a provoqué une polémique en Espagne.

La photo prise par un photographe de la Maison Blanche montre les filles (13 et 16 ans) de Zapatero, habillées en tenue gothique (robe tunique noire, pendentif, et chaussures montantes Doc Martens). Elle a été mise en ligne sur le site de la Maison Blanche, puis retirée. Elle a aussi été diffusée par l'agence de presse espagnole Efe avant d'être aussi retirée. Efe dit que c'est une décision prise en interne mais un porte-parole du gouvernement a confirmé qu'un appel téléphonique avait rappelé la loi sur la protection des mineures à l'agence.

Les quotidiens de droite ABC et El Mundo ont publié la photo à la Une vendredi 25 septembre. Dans la colonne à droite de la photo, El Mundo accuse, dans son titre, l'agence Efe d'avoir "censuré" la photo.

ABC, filles Zapatero El Mundo, filles Zapatero


El Mundo de vendredi consacre une double page à cette affaire. Le quotidien souligne qu'en France, il n'y a pas d'interdit sur les photos des enfants du président et montre Louis Sarkozy, en compagnie de Carla Bruni, dans les rangs du public à l'ONU, pendant le discours de son père.

En bas de la page de gauche sous le titre "Enfants et politique" (Politica con hijos) El Mundo critique l'ambiguité de Zapatero qui n'a pas signalé la présence des enfants dans ce voyage officiel, alors qu'ils ont voyagé dans le même avion que lui, aux frais de l'Etat, contrairement à son épouse qui n'est partie aux USA que le lendemain. Le Parti Populaire (PP, opposition) considère que Zapatero est donc entièrement responsable de cette situation ambigue et de cette polémique.

El Mundo, Louis Sarkozy, Zapatero

Edito La Vanguardia

La Vanguardia (quotidien centriste publié à Barcelone) de vendredi s'est abstenu choisissant de montrer "la galanterie" de Berlusconi en train de faire un compliment à Michelle Obama. En page 2, l'éditorial titré "Les limites de l'intimité" souligne son refus de publier cette photo.



La Vangardia vendredi 25 septembre picto
La Vanguardia, Berlusconi

 

El Pais 25 sept, Zapatero



Le quotidien El Pais, proche du gouvernement socialiste s'est lui aussi abstenu, et n'a pas publié la photo. Signalant simplement, dans la page consacrée au discours du leader espagnol, le fait que l'agence Efe avait retiré une photo de Zapatero et ses filles. Voir l'encadré, juste sous la photo de Zapatero s'adressant à l'Onu.




picto El Pais, vendredi 25 septembre 2009



La polémique a duré toute la journée de vendredi à la radio, sur les chaînes de télévision, et sur le web.

"Indignation à la Moncloa photo des filles de Zapatero" (La Moncloa est le palais qui abrite le siège du gouvernement espagnol, l'équivalent de Matignon en France). El Pais revient sur cette affaire, tout en bas de la Une, à droite, samedi 26 septembre. Et consacre une demi-page à cette affaire.

"Pourquoi El pais n'a pas publié la photo" : le deuxième article donne la position d'El Pais "La photo de M. Zapatero, son épouse, Sonsoles Espinosa, et les deux filles d'Obama au Metropolitan Museum de New York a été reçue jeudi après-midi. Après avoir réfléchi sur l'intérêt de la photo, les circonstances dans lesquelles elle a été prise et constaté que le Département d'Etat américain avait retiré la photo de son site, où elle avait été diffusée pendant une courte période, la direction du journal a décidé de ne pas la publier, par respect de l'image et l'intimité des deux jeunes enfants, en respectant le désir de leurs parents de les soustraire à l'attention du public et en respectant le droit des mineurs".

El Pais, 26 sept, Zapatero, photo El Pais, 26 sept, Zapatero, photo


La Vanguardia revient, samedi, sur son choix de non publication, en rappelant que Zapatero a demandé le respect de la vie privée de ses enfants mineurs dès 2004 "Après son arrivée la présidence du gouvernement".



"Cela a créé une sorte de pacte tacite entre le chef de l'exécutif et la presse, dans le cadre du droit actuel sur les mineurs. (La loi reconnaît le droit des parents à maintenir leurs enfants mineurs hors du champ des médias, alors que les médias peuvent s'appuyer sur le droit à l'information de la Constitution de 1978)."

"La Vanguardia a respecté le droit non écrit de la coutume, qui est important pour un journal qui a 128 ans d'histoire.
"

La Vanguardia samedi 26 septembre 2009 picto
La Vanguardia, filles Zapatero



Au Portugal, Diario de Noticias (à gauche) titre "Zapatero censure une photo de ses filles", tandis qu'en Italie, Il Corriere della Sera évoque "Les filles de Zapatero et la photo interdite avec Obama", samedi 26 septembre 2009.

Diario de Noticias, Zapatero, Portugal Corriere della Sera, Zapatero

 

 

 


Abonnez-vous !
|