Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

La Provence renonce à l'AFP (Le Monde)

Par le - 17h55 - lu

Les journaux régionaux vont-ils se priver des dépêches de l'AFP ? Selon Le Monde paru aujourd'hui, la Provence (groupe Hersant) est le premier a annoncer qu'il ne tarderait pas à sauter le pas. Le quotidien devrait mettre fin à son abonnement à partir du 1er juillet. "Le PDG, Didier Pillet, nous a expliqué que le journal utilisait seulement 20 dépêches par jour pour un coût annuel de 550 000 euros", indique un journaliste du quotidien, cité par le Monde.

Si elle se concrétise, cette annonce est une révolution dans le monde des quotidiens régionaux, qui utilisent traditionnellement les dépêches pour remplir une bonne part de leurs rubriques nationale et internationale. Pourtant, sous couvert d'anonymat, un autre "patron d'un quotidien régional" assure qu'il pourrait se passer de l'AFP "en donnant davantage d'informations locales, en signant un accord avec un site d'information pure player, ou en constituant une banque de données interrégionale, comme cela existe déjà pour la photo". Autant de possibilités qui offrent pourtant des services éloignés de ce à quoi sert habituellement l'AFP dans une rédaction.

Pour l'heure, les menaces de désabonnement pourraient ne servir qu'à faire baisser les tarifs. Mais la situation est pour le moins étrange : le Monde rappelle que la presse quotidienne régionale (PQR) est représentée au conseil d'administration de l'Agence par six membres sur quinze... et que ce conseil "a voté à l'unanimité, en décembre 2008, une augmentation des tarifs de 2,5 %".

Le Président de l'AFP, Pierre Louette, menace ceux qui seraient tentés d'utiliser "ses" dépêches en les cueillant sur le net : "Nous serons attentifs à l'utilisation de nos contenus par des gens ne les payant pas..." Une remarque qui tombe à point nommé pour relancer le début de polémique engagé la semaine dernière par Benoît Raphaël, patron du Post, qui affirmait qu'il n'avait plus besoin de payer l'AFP, les infos de l'AFP étaient partout sur le net.


Abonnez-vous !
|