Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Afghanistan, restaurateurs : nouvelles d'ailleurs

Par le - 09h15 - le neuf-quinze

nouveau media

 
Et si l'on regardait ailleurs, une seconde ?
Le monde entier suit avec raison le marathon d'Obama pour fermer Guantanamo. On espère qu'il y parviendra. Mais pendant ce temps, selon une dépêche de l'Associated Press, le Pentagone vient de refuser de rendre publics les résultats d'une enquête sur le bombardement, début mai, d'un village afghan par l'aviation américaine, bombardement qui a causé 140 morts. Les Etats-Unis ont d'abord soutenu que le nombre de victimes civiles de ce bombardement se limitait à 30, le reste étant composé de talibans. Le président afghan Karzai assure pour sa part que les 140 morts sont des civils. Les Nations-Unies sont entre les deux : 90 morts civils.

Le Pentagone avait diligenté une enquête. C'est cette enquête qui ne sera (pour l'instant) pas publiée. Le Pentagone d'Obama ? Oui, le Pentagone d'Obama. Mais il est vrai qu'Obama, entretemps, a changé le général commandant les forces alliées en Afghanistan.

Puisqu'on en est aux dépêches qui passent inaperçues, celle-ci. Vous vous souvenez certainement de la grande victoire française qui, couronnant les efforts de deux présidents successifs, a réussi à arracher à "Bruxelles" la baisse à 5,5 % de la TVA sur la restauration. Deux bénéfices en étaient attendus : la baisse des prix pour les consommateurs, et un effet sur l'emploi, les restaurateurs étant ainsi incités à embaucher. Or, après avoir entendu le secrétaire d'Etat au commerce Hervé Novelli (tiens, coïncidence, on vous parlait de son passé d'extrême-droite pas plus tard qu'hier), la commission des finances de l'Asemblée a déduit qu'un emploi créé dans la restauration reviendrait à l'Etat à 250 000 euros, ce qui est un record. Ne vous inquiétez pas, vous n'en entendrez pas parler. Ouverture des lycées le dimanche, retraite à 67 ans : la presse est occupée ailleurs.

 


Abonnez-vous !
|