Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

USA : France 3 invente des électeurs racistes

Par le - 14h07 - grrr !

Les envoyés spéciaux des télés peinent à trouver des électeurs américains racistes ? Pas grave, inventons-les !

Il n'y a pas que Canal + qui accumule erreurs et approximations dans ses sujets consacrés à cette peuplade étrange que sont les Américains. Dans un récent reportage, France 3 s'en sort aussi très bien pour recréer un Etazunien mythique, censé accorder à la question raciale un rôle prépondérant dans l'élection.

Comme l'a remarqué un blogueur, relayé par Agoravox, le reportage de la journaliste chevronnée Memona Hintermann, diffusé le 30 octobre dans le Soir 3, est édifiant. La journaliste s'est rendue dans l'Illinois, l'état dont Obama est sénateur. Et le lancement annonce des électeurs dont les seules conversations roulent sur "la couleur de peau du candidat métis", alors que "la campagne touchant à sa fin, on aurait pu penser que les discussions deviendraient plus politiques".

Tiens donc ? Voyons donc ces électeurs obsédés par la couleur de peau picto



Récapitulons. Le reportage présente des Noirs âgés qui, jure le commentaire, "se sont battus pour les droits civiques" et "retiennent leur souffle" avant l'élection d'un candidat noir. Mais qui ne disent rien de tel à la caméra. Un couple de fermiers anti-Obama s'exprime, mais ils expliquent que ce n'est pas la couleur de peau qui les gêne. Et deux clients d'un café parient que cette question ne gênera pas l'élection de leur sénateur.

Finalement, une seule personne interrogée assure que "c'est parce qu'il est noir qu'il leur pose problème". C'est-à-dire? Mystère. Le téléspectateur restera sur cette seule et unique allusion cryptique. Qui a suffi à la journaliste pour affirmer que dans ce café, "les non-dits du racisme s'expriment".

Et si les obsédés n'étaient pas ceux qu'on nous avait vendus ?

Pour voir davantage de reportages de Memona Hintermann, regardez donc notre observatoire: France 3 invente ses Américains typiques.


Abonnez-vous !
|