Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Chômage / téléréalité : émission "suspendue" à la RTBF

Par le - 11h18 - lu

Vue comme de la téléréalité mettant en scène des chômeurs à la recherche d'un emploi, l'émission «Je veux ce joooooob» a déclenché une polémique en Belgique. Du coup, la RTBF (service public) suspend ce programme qui n'avait pas encore été diffusé.

nouveau media

"Personne n'aura ce job" titre le Soir en référence à la suspension d'une émission annoncée le 24 juin où de vrais chômeurs essayent de "séduire" un employeur et de gagner un emploi.

La Libre cite la présentation de l'émission qui doit être diffusée sur une chaîne TV du service public belge : "Demandeurs d'emploi, jeunes diplômés ou en réorientation professionnelle ? Vous cherchez le travail de vos rêves ? Vous désirez plus que tout convaincre votre futur employeur ? Alors préparez-vous, votre vie est sur le point de changer !" expliquait la RTBF sur l'emploi qui "va vous aider à trouver Le job idéal et ce, en seulement une semaine (...)Dans chaque émission, les candidats devront relever un défi exceptionnel pour séduire et convaincre un futur employeur".

Outre le concept de l'émission très mal reçu sur Internet, le fait que l'équivalent belge de Pole Emploi participe à sa promotion a choqué souligne La Libre :"L'Office régional bruxellois de l'Emploi a diffusé l'appel à candidature auprès de sa base de données des demandeurs d'emploi de la capitale. Or, cet appel ne constitue ni une offre d'emploi, ni de formation, ni de stage, s'étonnent en nombre les internautes."

 

 

 

"Vous ne cessez de postuler mais les portes se ferment systématiquement ?Alors ceci est pour vous !" annonce l'e-mail (reproduit par un blogueur) envoyé aux chômeurs parl'Office régional bruxellois de l'Emploi appelé ACTIRIS.

"Aujourd'hui, envoyer un CV est souvent loin d'être suffisant pour se faire engager. Il faut parfois employer tous les moyens pour intéresser un chef d'entreprise et trouver le travail de ses rêves."

"Cette nouvelle émission s’intéressera au destin de deux candidats qui doivent relever un défi de taille pour séduire et convaincre un futur employeur."


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

 

Sur Facebook les réactions sont parfois violentes :

"Vous n'êtes pas la Star Ac du chômeur, vous êtes son maquereau. Vous ne vous substituez pas aux structures en place, vous les salissez. Vous n'optimalisez que votre audimat - et encore, vu le dégoût que suscite déjà votre concept, vous risquez d'obtenir un taux optimal de boycott, c'est en tout cas ce que vous souhaite un demandeur d'emploi dont les impôts financent vos salaires et vos douteuses pratiques." écrit Christine Sepulcre.

"N'oubliez pas que si l'on faisait comme en Grèce avec l'ERT pour assainir nos finances publiques, vous pourriez être candidats à votre propre émission ..." lance Julien Lamme.

"Je me joins aux commentaires d'écoeurement, de dégoût et de colère que suscite chez moi cette proposition d'émission, qui vise à nous faire croire que trouver un job dans un pays où plus d'un million de personnes sont totalement ou partiellement sans emploi renvoie à des questions de motivation, de personnalité et de coaching !" ajoute Tché Risposte.

"Pour les chômeurs ayant fait l'objet de ce courrier : Commission de protection de la vie privée (utilisation détournée de son fichier de données personnelles) : commission@privacycommission.be" explique Olga de Soto à propos de l'e-mail d'appel à la candidature envoyé à tous les chômeurs inscrits à Bruxelles. L'internaute les invite à porter plainte.


nouveau media

 

Sur sa page Facebook, lundi matin, la RTBF réagit au flot de commentaires négatifs :"Nous avons bien lu tous vos commentaires mais ne vous méprenez pas. Ce programme n’est pas la Star Ac du chômeur et ne se substitue pas aux structures en place pour faire se rencontrer une demande et une offre d’emploi. A travers différentes expériences, « Je veux ce jooob » souhaite montrer comment on peut optimaliser aujourd’hui la recherche d’emploi, celle-ci ne pouvant plus se résumer à l’envoi et à la lecture d’un CV."

 

 

 


"On achève bien les chevaux, version moderne ! La misère mise en spectacle, réduite à un divertissement, histoire de bien se détendre entre amis ou mieux, en famille."écrit le blog RTBF89 qui rassemble des téléspectateurs et auditeurs de la RTBF (radiotélévision publique belge francophone). C'est l'un des contributeurs de RTBF89 qui a signalé à @si cette polémique.

nouveau media

 

nouveau media Finalement, hier, mardi soir,le site de la RTBF annonce que l'émission est suspendue"L’appel à candidatures lancé dans le cadre du programme « Je veux ce joooooob » a suscité ces derniers jours questionnements et commentaires. Partenaires du projet, la RTBF, Actiris et la société de production Ebuco en ont tenu compte. Ils ont décidé de suspendre provisoirement le développement et la production de ce programme, soucieux de veiller au respect des objectifs et des valeurs que la RTBF, le service public de l’emploi et la société de production s’étaient donnés. Les trois partenaires vont prendre le temps de l’évaluation pour envisager les suites qui seront données à ce projet."

 

Mais, cité par La Libre, Bruno Deblander, de la RTBF, précise néanmoins que "le service public ne doit pas s'interdire ce genre d'émissions, tant que ça reste dans le cadre de la dignité humaine. Dans cette émission il n'y a pas d'élimination, ce n'est pas un jeu.". A suivre donc.

 

 

 

 



Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Téléréalité : risques et négligences

Touche pas à mon poste : la jeune femme agressée plaint le chroniqueur

vu publié(e) le 17/10/2016 par Juliette Gramaglia

Un baiser non désiré sur les seins... mais pas de plainte de la "victime". Lors des 35 heures de direct de Cyril Hanouna, présentateur de Touche pas à mon poste et familier des polémiques, un de ses chroniqueurs Jean-Michel Maire a embrassé une jeune femme sur les seins, après que celle-ci ...

Hanouna humilie Delormeau : s'indigner ou pas ?

chronique publié(e) le 02/02/2016 chez les matinautes

Les réseaux sociaux sont ainsi faits, qu'on est d'abord impactés par l'indignation, avant de connaître exactement le motif de cette indignation. Voici donc l'indignation matinale d'hier : sur France Inter, un journaliste, Bruno Donnet, s'indigne des mauvais traitements subis par un chroniqueur de...

Trajectoires

Crash de Dropped : l'enquête argentine conclut à une erreur de pilotage

Mais la mère d'une victime continue d'accuser la production

observatoire publié(e) le 18/12/2015 par Sébastien Rochat

Une erreur de pilotage. Selon un rapport d'enquête argentin, le crash intervenu en mars 2015 sur le lieu de tournage de l'émission de téléréalité de TF1, Dropped, et qui a fait dix victimes, était bien lié à une erreur de pilotage, et peut-être aux conditions de tournage. Pour Bénédicte ...

Tous les contenus de ce dossier >