Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

16h54 ça reste à vérifier

Méric : deux versions s'affrontent

Par Laure Daussy le 25/06/2013

L’info tourne en boucle depuis ce matin : les images de la bagarre qui opposait Clément Méric à un groupe de Skinheads, filmées par la RATP, prouveraient que Méric aurait eu un comportement provocateur avec Esteban Morillo, le skinhead qui lui a porté un coup fatal. C'est une information de RTL. Mais en début d’après-midi, Libé publie un article qui met à mal les informations de la station de radio.

Les images ont été filmées par des caméras de surveillance de la RATP et transmises à la police judiciaire. Selon le journaliste de RTL, qui semble ne pas avoir vu la vidéo (il ne le précise pas dans son article), " il y a d'abord eu une bagarre générale, Esteban, le meurtrier présumé se bat avec deux amis de Clément Méric. On y voit alors Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, alors de dos, semble-t-il pour lui asséner un coup à la tête. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage. Les images sont trop floues pour dire s'il y a un deuxième coup, ni si s'il a ou non un poing américain", précise RTL. "Le militant d'extrême-gauche, en tout cas, tombe immédiatement au sol, inconscient. Il n'est pas lynché une fois par terre". Ces images montrent un Clément Méric "provocateur", conclut RTL.

Les infos de RTL sont reprises en boucle dans les médias, Le Monde, (à partir d'une dépêche AFP), Le Parisien, l'Express.

méric Mais dans l’après-midi, un article de Libé contredit les révélations de RTL. Selon le quotidien, la police ne partage pas les inteprétations de la radio. Libé explique que RTL omet de dire que la vidéo "ne montre que vingt centimètres au-dessus du sol, c’est à dire les jambes des personnes". Les enquêteurs ont donc pu voir "des échanges de coups de pieds" entre cinq garçons d’extrême droite et quatre d’extrême gauche puisqu’il "s’agit d’une bagarre entre deux groupes", rappelle le commissaire. Méric est repéré "à ses chaussures claires", et Morillo à ses "godillots". Les policiers aperçoivent "à un moment de la rixe, Méric passer derrière Morillo occupé à frapper un autre. Peut être Méric donne-t-il un coup à Morillo lequel, en tout cas, se retourne. Et Méric tombe par terre". La PJ ne comprend pas comment RTL peut laisser entendre que Méric déclencherait l’agression sur Morillo, lequel riposterait : Qu’est-ce que cela changerait si Méric assènait un coup dans le dos à Morillo au cours de la bagarre ? Les échanges de coups ne sont niés par personne, ni côté extrême gauche ni côté extrême droite", souligne Libé.

Par ailleurs, Libé rappelle que l'on savait déjà que Méric n'a pas été lynché une fois au sol, la justice l'avait déjà affirmé. En revanche, le film de la RATP "prouve que le groupe d’extrême gauche a attendu longtemps les skinheads à côté de la station de métro pour en découdre", détaille le quotidien.

Le Point y va aussi de son scoop, dans le même sens que RTL avec "des extraits de PV d'audition qui contredisent la thèse du lynchage du militant d'extrême gauche." (Mais la thèse du lynchage avait déjà été abandonnée par la justice). Le Point rend compte des PV d'audition d'un des vigiles du magasin Fred Perry dans lequel Méric et les skinheads se sont croisés, qui affirme également que c'est le groupe de Méric qui aurait provoqué verbalement les skinheads.


Abonnez-vous !
|