Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'affiche interdite aux versaillais et aux clodoaldiens

Par le - 17h01 - grrr !

On n'arrête pas le progrès ! L'affiche du film L'Inconnu du lac a été interdite dans les bonnes villes de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines). Réalisée par Alain Guiraudie, cette bobine a pourtant reçu en mai dernier le prix de la mise en scène de la section Un certain regard au Festival de Cannes.

Mais dans les bonnes villes de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines), on ne plaisante pas avec les bonnes moeurs. Pas question d'autoriser une affiche de film dessinée montrant deux hommes qui s'embrassent :


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


On n'est pas homophobes, dans les bonnes villes de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines), non. Pas de ça chez nous. Mais vous admettrez qu'on ne peut laisser nos chères petites têtes blondes contempler deux messieurs dans une attitude de fellation.

Hein ? Quoi ? Fellation ? Où ça ?
Là-bas, tout au bout de la plage ou presque :

nouveau media


Eh oui, on est puritains parfois tendance manifpourtous (dixit Le Monde), dans les mairies des bonnes villes de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines). Mais on a l'oeil. Et le bon.

L'Inconnu du lac n'est pas le premier film traitant de l'homosexualité dont l'affiche met en scène deux hommes ou deux femmes s'embrassant ou s'apprêtant à, ou encore dormant ensemble. Loin de là. En voici une sélection datées de 2013 et 2012 dont plusieurs, probablement, sont passées dans les bonnes villes de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines) sans choquer, froisser, heurter, indigner, offenser, offusquer, révolter, scandaliser, traumatiser, secouer, voire ébranler les bonnes âmes hébergées dans ces riantes communes.

nouveau media

I want your love de Travis Mathews, 2013

nouveau media

Bye bye Blondie de Virginie Despentes, 2012

nouveau media

Keep the lights on de Ira Sachs, 2012

nouveau media

Les adieux de la reine de Benoît Jacquot, 2012

nouveau media

Hors les murs de David Lambert, 2012

nouveau media

Kyss Mig Une histoire suédoise
de Alexandra-Therese Keining, 2012


Plus loin dans le temps, signalons deux estimables bobines :

nouveau media

Les biches de Claude Chabrol, 1968

nouveau media

Les amitiés particulières de Jean Delannoy, 1964


Sans oublier Certains l'aiment chaud (Some like it hot) de Billy Wilder (1959), dont nous dédions la scène finale aux maires des bonnes villes de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et Versailles (Yvelines) :



• • •


Un appel à manifester aujourd'hui mercredi à 19 heures devant la mairie de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) a été diffusé sur les réseaux sociaux, afin de protester contre le retrait des affiches de L’inconnu du Lac.

Cette manifestation prendra la forme d'un "kiss-in", où les manifestants seront priés de se rouler de prudes galoches ou de sauvages palots, au choix.


L'occasion de lire ma chronique intitulée Quand les puritains censuraient le cinéma.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Homos et homophobes

nouveau media

La cathosphère mobilisée contre une campagne de prévention Sida

observatoire publié(e) le 24/11/2016 par la rédaction

Des tweets de responsables d’organisation catholique conservatrice à la mobilisation de maires Les Républicains, des affiches de prévention contre le Sida du ministère de la Santé agitent la France... en pleine campagne d’entre deux tours des primaires de la droite. Itinéraire d'une ...

Hollande choix sexuel

Hollande : lapsus dans les tweets

chronique publié(e) le 14/06/2016 chez les matinautes

Il y a des scènes auxquelles on aurait tellement aimé assister. J'aurais tellement aimé voir la tête de François Hollande, quand un conseiller est venu lui glisser à l'oreille que son tweet ne passait pas. C'était pourtant un tweet ciselé. Avec référence à l'homophobie, et tout et tout. ...

nouveau media

Orlando : les LGBT "invisibilisés" par une partie de la presse

lu publié(e) le 13/06/2016 par Justine Brabant

Les gays et lesbiennes "invisibilisés" ? Plusieurs journaux français qui évoquent en Une la fusillade (50 victimes) dans une boîte de nuit d'Orlando ne précisent pas, dans leurs titres, qu'il s'agissait d'une discothèque gay. À en croire les premières déclarations de l'entourage de l'...

Tous les contenus de ce dossier >