Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Mineurs / Syrie : polémique sur un reportage RTBF

Par le - 11h37 - lu

Deux jeunes, âgés de 14 et 16 ans, ont pu prendre l'avion, seuls, sans autorisation parentale, sous l'oeil d'un journaliste de la RTBF (équivalent de France Télévisions en Belgique) qui voulait tester l'efficacité des contrôles empêchant des jeunes mineurs d'aller se battre en Syrie.

Deux adolescents sont partis se battre en Syrie, en profitant des vacances de Pâques. L'affaire a fait beaucoup de bruit en Belgique, car ils sont mineurs, et non accompagnés.

Du coup la RTBF a voulu savoir si les contrôles pour empêcher les jeunes d’aller se battre en Syrie étaient vraiment renforcés, comme cela avait été annoncé. Le reportage a été diffusé mardi soir dans le joural télévisé. On y voit une de ses équipes qui "a accompagné deux mineurs sur un vol vers Istanbul, soit le même vol que ces jeunes Belges partis récemment combattre en Syrie. Il y a un peu plus d’une semaine, la ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, disait avoir exigé des contrôles plus stricts dans les aéroports belges et attiré l'attention des compagnies aériennes sur la question."

 

Sous l'oeil d'un journaliste de la RTBF, les deux jeunes (14 et 16 ans, dont les parents avaient été prévenus et avaient donné leur accord), ont passé sans problèmes les contrôles de police et se sont envolés vers la Turquie.

Pour la RTBF, c'est le chemin des djihadistes qui est ouvert : "ils ont suivi exactement le même parcours que les jeunes combattants qui partent pour la Syrie... Et à aucun moment, on ne leur a demandé ce que deux mineurs allaient faire seuls en Turquie, en dehors des vacances scolaires."

Mais Le Soir note qu'aucune "loi n’interdit les jeunes de plus de 12 ans de prendre l’avion";. Même remarque dans le quotidien La Libre : "Aucune base légale ne permet à la police d’empêcher un mineur de prendre l’avion seul s’il a un billet et si ses papiers sont en règle :"On ne peut donc pas retenir un mineur à l’aéroport",dit-on à la police fédérale. Le policier de faction doit simplement vérifier la corrélation entre les deux documents.

Eddy Eerdekens, rédacteur en chef de l'hebdomadaire Knack, est très critique : "Il est temps de cesser l’hystérie autour des jeunes Belges musulmans qui partent combattre en Syrie. L’agitation politique suscitée par ce dossier semble, de plus en plus, servir de paravent à des problèmes beaucoup plus sérieux sur lesquels le gouvernement n’a pas d’emprise: le chômage croissant et la disparition d'une prospérité due à une économie qui va de plus en plus mal.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Investigation télé : journalistes ou policiers ?

Bygmalion : Sarkozy, le militant et le micro (F2)

vu publié(e) le 14/11/2014 par la rédaction

"Complément d'enquête", diffusé hier sur France 2, s'est penché sur les nombreuses affaires qui touchent l'UMP. Et en a tiré une séquence saisissante, dans laquelle Nicolas Sarkozy semble tenter de circonvenir un militant un peu trop critique. Suivi par la caméra de France 2, Thierry Tidona, ...

Emploi d'enfants : Huawei conteste (et menace) Cash investigation

ça reste à vérifier publié(e) le 06/11/2014 par Laure Daussy

Nouveau clash dans Cash investigation. Dans l'enquête consacrée à la fabrication des téléphones portables diffusée mardi soir sur France 2, l'émission accuse l'entreprise Huawei de se fournir auprès d'une entreprise chinoise dans laquelle sont employés des enfants. Le président de Huawei ...

nouveau media

F2 : Quand un "préfet fantôme" s'énerve...et se ravise (Canard)

buzz publié(e) le 23/10/2014 par Robin Andraca

"Vous êtes tous des fascistes ! Des ennemis de la démocratie !" Si l'on en croit Le Canard Enchaîné, ce cri du cœur, lancé par le député Michel Vauzelle à la figure de deux journalistes de France 2 dans la salle des Quatre Colonnes de l'Assemblée Nationale le 14 octobre dernier, aurait pu ...

Tous les contenus de ce dossier >