Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Victorin Lurel, gibier de buzz

Par le - 09h14 - le neuf-quinze

Alerte ! Le gouvernement Ayrault qui, sous des dehors patelins, dissimule une aile guévariste, compte en son sein un partisan de la dictature du prolétariat. Il s'agit du ministre de l'Outre-Mer, Victorin Lurel, lequel, de corvée aux obsèques de Chavez, a appelé à la multiplication, sur la surface de la planète, de dictateurs comme Chavez. Si si. Comment ? Vous ne l'avez pas entendu ? C'était pourtant le buzz du week-end. Interrogé par Europe 1, Lurel a dit exactement ceci. "Moi je dis, et cela pourra m'être reproché, que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez, puisqu'on prétend que c'est un dictateur. Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l'Homme (...) Toutes choses égales par ailleurs, Chavez c'est de Gaulle plus Léon Blum".

N'importe qui comprend que Lurel ne considère pas Chavez comme un dictateur, et n'appelle pas à la multiplication des dictateurs. Au contraire, il réplique par l'ironie, et en les réfutant, à ceux qui traitent Chavez de dictateur (sur le fond de cette question, regardez donc notre émission de la semaine, si ce n'est encore fait). Littéralement, Lurel est lui-même irréfutable: outre qu'il est d'usage, lors d'un enterrement, de prononcer sur le défunt des paroles plutôt aimables, Chavez a été élu et réélu lors d'élections libres, il s'est soumis à un référendum révocatoire qu'il a gagné, etc. N'empêche qu'un buzz va se développer tout le week-end, orchestré par Le Lab, la filiale de buzz politique d'Europe 1 qui fait profession, avec un talent certain, d'extraire du minerai brut de l'information politique tout combustible potentiel à buzz. Ce sont d'abord les habituels aboyeurs de l'UMP, qui protestent sur Twitter contre les déclarations de Lurel.. qu'ils ont .lues sur Le Lab, lequel Lab se charge évidemment de donner à ces protestations, et aux suivantes, l'écho qu'elles méritent, sous le titre (justifié par quelques tweets et quelques phrases de Laurence Parisot) "la droite s'insurge".

Il ne manquait au feuilleton qu'une réflexion politologique se hissant au niveau de l'affaire. Qu'à cela ne tienne, Le Lab a dans sa manche un politologue pigiste maison, Olivier Duhamel, lequel (en plein week-end) ne se fait pas prier pour expliquer à Lurel les mérites de la langue de bois et les méfaits de l'ironie, à l'ère du Lab. Lequel se tire ainsi (si on peut se permettre) une balle dans le pied: si tous les auteurs de vraies fausses gaffes se conformaient aux conseils de Duhamel, que resterait-il au Lab pour entretenir le week-end la flamme sacrée du buzz ? Attention à ne pas tuer le métier.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


Abonnez-vous !
|