Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Grillo : Le Monde ne comprend pas. @si l'aide.

Par le - 17h39 - suivi

Aidons nos confrères ! Dans sa Lettre d'Italie, Philippe Ridet, correspondant du Monde à Rome, écrit aux Italiens. Et, un brin désespéré, il dit ne plus les comprendre. "Vous êtes une énigme", lance Ridet au lendemain des élections qui ont donné 8,5 millions de voix aux candidats de l'ex-comique Beppe Grillo. Pour l'aider, un extrait de notre émission de la semaine.

"En donnant 8,5 millions de suffrages à l'ex-comique et en lui permettant de bloquer le Sénat, donc le pays, vous avez fait sauter la banque." écrit Philippe Ridet correspondant du Monde en Italie, à propos de Beppe Grillo.

"Voici les politologues et les sociologues (ainsi qu'une armée de journalistes) au chevet de l'Italie. Tous ont cerné une partie du problème : la crise (- 2,4 % de croissance selon le dernier chiffre), la baisse du pouvoir d'achat (- 4,3 % de consommation), le chômage (11,2 % de la population active), l'austérité imposée par Bruxelles et Francfort (300 milliards d'euros d'économie et de taxes nouvelles jusqu'en 2014)." ajoute Ridet, avant de jeter l'éponge :

"Personne n'y comprend plus rien. Et si on faisait venir des ethnologues ? Remettre les clés du pays à Beppe Grillo... Des dizaines de correspondants et d'envoyés spéciaux étrangers en sont restés interdits".

Ridet

Le Monde daté 4 mars 2013

 

 

En toute confraternité, voici donc (gracieusement) un court extrait de notre émission de la semaine consacrée au phénomène Beppe Grillo. Eric Valmir , ancien correspondant de Radio France à Rome, donne quelques clés de compréhension pour appréhender le résultat de Grillo. Selon lui, la crise économique, mais aussi et surtout, le décalage entre la classe politique et les attentes des italiens sont notamment à l'origine de ce succès électoral.

 

picto Regardez la séquence

Et pour mieux comprendre encore, regardez l'émission toute entière "Grillo reprend le discours de Berlusconi d'il y a 20 ans"


Abonnez-vous !
|