Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Radio France / ND des Landes : pub de la discorde

Par le - 18h34 - suivi

C'est l'histoire d'une campagne de publicité qui passe mal. Cette histoire se passe dans les Pays de la Loire. La campagne de publicité émane du syndicat mixte aéroportuaire de Notre-Dames des Landes, présidé par le président de la région Pays de la Loire, le socialiste Jacques Auxiette. La pub qui vante les mérites de l'implantation de l'aéroport Notre-Dame des Landes pour le tissu économique de la région sera diffusée partout. Elle sera dans Ouest France, dans Presse Océan, sur des radios privées et sur des abribus. Le budget est de 300 000 euros. Jusqu'ici rien d'anormal. Problème : cette campagne sera aussi audible sur les ondes de la station locale de Radio France : France Bleu Loire Océan. Et là, ça coince. Selon nos informations, les journalistes ont en effet appris la diffusion de cette pub par un communiqué de presse émanant...du syndicat mixte aéroportuaire. Mieux, le directeur de la station n'était même pas au courant.

francebleu

Résultat : les journalistes sont "en colère contre cette campagne de publicité qui va porter atteinte à l'image de la station". L'un d'entre eux raconte : "depuis le début du dossier Notre-Dame des Landes, l'ensemble de la rédaction fait très attention à ne pas prendre parti et à être le plus objective possible. Avec cette publicité, les auditeurs entendront un message -certes commercial - partial. Nous n'avons pas envie de cela". Et il ajoute : "Radio France se doit d'être le plus objective possible même dans les messages publicitaires qu'elle diffuse, c'est crucial pour notre crédibilité". Il est vrai que le sujet de l'aéroport Notre-Dames des Landes est très sensible, puisqu'il suscite de nombreux affontements et implique aussi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, favorable au projet.

La rédaction a demandé à la direction de France Bleu et à celle de Radio France de ne pas honorer le contrat qui débutera par la diffusion de dix spots dans la journée du vendredi 22 février et s'étalera sur une semaine. Toutefois, selon nos informations, lorsque des contrats de publicité payants correspondant au cahier des charges de Radio France, sont signés par Radio France Publicité et arrivent sur le bureau des directeurs de stations, ceux-ci ne peuvent rien faire pour empêcher la diffusion de la pub. Ainsi, la solution "bancale" pour reprendre les mots d'un cadre de Radio France, qui a été trouvée est d'encadrer le message par un avertissement. Les auditeurs entendront donc une douce voix leur dire que le message de l'aéroport Notre-Dame des Landes est un message "à caractère commercial".

Mise à jour vendredi 22 février, 11h00. Jean-Luc Hees, le PDG de Radio France a répondu hier soir vers 21h30 aux journalistes de France Bleu Loire Océan. Il a confirmé ce qu'écrivait @si. Il n'était pas possible de revenir sur le contrat publicitaire. Voici un extrait du mail qu'il a envoyé : "Je comprends les difficultés, et c’est un euphémisme, que ce message pourrait entrainer dans votre travail quotidien. Cela dit vous comprendrez également j’en suis sûr, qu’il existe des règles très strictes concernant notamment la notion de "refus de vente". Le cahier des missions et des charges de Radio France est sur ce plan explicite et notre régie n’est habilitée à refuser l’ouverture de ses antennes à un client que dans des circonstances très précises. Au delà se pose une question de principe, voire de déontologie. Les journalistes sont ils légitimes à refuser ou accepter un message publicitaire sur leur antenne, sauf bien entendu à ce que le contenu du dit message soit expressément mensonger, tendancieux, insultant envers un individu, une catégorie de population ou attentatoire aux règles de la République, etc. Il me semble que les assurances que vous a adressées votre Délégué Régional quant à l’encadrement de ce message sont de nature à vous mettre à l’abri de toute ambiguité vis à vis de ce dossier".

L'occasion de lire notre dossier sur Notre-Dame des Landes et de relire notre enquête sur la façon dont le Conseil régional des Pays de la Loire avait récemment acheté (un bout) du France 3 local.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles dans ce dossier...

Canard1

Notre-Dame-des-Landes plus petit que l'actuel aéroport ? (Canard)

suivi publié(e) le 23/10/2014 par la rédaction

"Tout ça pour ça..." En mettant la main sur le permis de construire de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), Le Canard Enchaîné du 8 octobre ne s'attendait sans doute pas à découvrir que les installations prévues... sont plus petites que celles de l'actuel aéroport. Alors même que l'...

nouveau media

Notre Dame des Landes : Matignon listait la position des journalistes

lu publié(e) le 17/10/2014 par Robin Andraca

Dans son livre paru hier, l'ancienne ministre de l'écologie (qui sera sur notre plateau aujourd'hui) explique comment l'équipe de communication de Matignon a "listé" la position des journalistes sur Notre Dame des Landes. Il n'est pas seulement question de SMS dans l'ouvrage de Delphine Batho, ...

kempfreporterre

Le Monde : Kempf accuse

suivi publié(e) le 02/09/2013 par David Medioni

Hervé Kempf contre Le Monde. Grand reporter historique sur les questions d'écologie, Kempf a quitté Le Monde. Il publie aujourd'hui sur Reporterre un texte accusateur sur la façon dont la direction du journal a décidé de reléguer le traitement de la question écologique. @si a tenté d'y voir...

Tous les contenus de ce dossier >