Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Merkel contre Berlusconi (presse italienne)

Par le - 14h08 - lu

Angela Merkel a apporté, citée à la Une de toute la presse italienne, son soutien à Mario Monti, l'actuel chef du gouvernement. Et elle espère que l'Italie restera "sur le bon chemin", ce qui est une manière de critiquer Berlusconi sans le nommer.

"Je soutiens ce que le gouvernement de Mario Monti a mis en place, des réformes qui ont ramené un peu de confiance chez les investisseurs financiers. En conséquence, le peuple italien fera certainement le choix de maintenir l'Italie sur le bon chemin" déclarait hier Angela Merkel au cours d'une conférence de presse à Berlin, en réponse à un journaliste qui lui demandait si elle était préoccupée par le retour de Berlusconi. Tout en rappelant "qu'elle respecte les résultats des élections de chaque pays".

"Élections, Merkel contre Berlusconi" pour Il Mattino. "Diktat de Merkel : Italiens votez Monti" ajoute Libero avec une caricature de Merkel et Monti tenant par la main un petit Monti barré du mot spread (la différence de taux entre les emprunts allemands très bas et les italiens, très élevés)

Mattino Libero


"L'occupation allemande
", n'hésite pas à titrer Il Giornale, le quotidien de la famille Berlusconi. Tandis qu'Il Messagero se contente d'un "Merkel, stop à Berlusconi"

Giornale, Merkel Messagero


"L'Allemagne contre Berlusconi", note La Stampa, dont l'éditorial souligne l'ambivalence des Italiens face à l'Allemagne "entre l'admiration pour l'efficacité, la cohérence, la capacité d'action des Allemands et une irritation face au ton parfois dur et arrogant qu'ils ont utilisé" envers l'Italie.

"Berlusconi-Merkel, nouvelle affaire", écrit le Corriere della sera qui remarque que le ministre allemand des Affaires étrangères a déclaré "Nous n'accepterons pas que l'Allemagne soit victime d'une campagne électorale populiste."

Corriere Corriere

"L'Europe rejette Berlusconi", selon la Repubblica. "Merkel : je suis avec Monti", pour Il Secolo XIX.

Repubblica Secolo

Abonnez-vous !
|