Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Jeux vidéo : mélange des genres ordinaire (2011)

Par le - 18h48 - suivi

Mélange des genres dans le milieu des jeux vidéo, épisode 4. Après nos articles sur le DoristosGate, JeuxActu.com et notre émission sur la question de l'indépendance de la presse spécialisée vis-à-vis des éditeurs de jeux, un internaute nous a alertés sur un exemple de mélange des genres d'un de nos invités, Julien Chieze, co-fondateur de Gameblog. Une affaire qui remonte à l'été 2011. À cette époque, il avait été invité sur France Inter pour parler d'un jeu... qu'il devait présenter officiellement le jour même, contre rémunération de l'éditeur. Une double casquette qui n'avait pas été soulignée à l'époque sur Inter.

Peut-on être invité d'une émission pour expliquer l'intérêt d'un jeu vidéo tout en assurant une présentation, rémunérée par l'éditeur, de ce même jeu ? C'est ce qui s'est passé en août et septembre 2011 pour Julien Chieze du site Gameblog.fr. Il y a plus d'un an, le 25 août 2011, Chieze est intervenu dans la deuxième partie de l'émission "Micro fictions" diffusée sur France Inter pour la sortie du jeu "Deus Ex : Human Revolution".

Chieze sur notre plateau en 2012 picto

Chieze en 2012

Présenté sur le site de la radio comme "expert en jeux vidéo", au même titre que Laurent Checola, journaliste au Monde.fr et auteur du blog "Playtime", Chieze va participer à la promotion du jeu pendant plus de cinq minutes. Il s'agit d'un jeu qui "puise sa force" dans la liberté donnée au joueur : il "est libre de ses choix moraux, de ses choix d'action", explique Chieze. En clair, on n'est pas obligé de tuer ses adversaires. Et le co-fondateur de Gameblog d'ajouter : "Ce qui est très intéressant, c'est la dimension de transhumanisme qu'il y a à l'intérieur (...) on est dans la transformation du corps, dans l'amélioration de l'humain et c'est là aussi où c'est fort, justement au niveau du scénario, ça pose beaucoup de questions d'actualité." Exemple ? "Est-ce que l'homme va aller à l'étape supérieure, est-ce qu'on acceptera ou pas d'améliorer nos capacités pour aller… plus proche de Dieu ?" Oui, car dans le jeu, le personnage principal travaille pour une société de biotechnologie qui greffe des éléments mécaniques pour améliorer les capacités physiques de l'homme. Et quand le présentateur de l'émission, Ali Rebeihi, demande si le jeu est agréable à jouer, Chieze confirme.

Écoutez l'intégralité du débat qui s'est tenu en présence de la romancière Carole Martinez et du critique littéraire Jérôme Garcin, également invités ce jour-là :



Certes, à l'antenne, tous les avis sur le jeu sont positifs. Chieze ne fait donc que participer à une belle séquence de promo. Alors où est le problème ? Comme nous l'a signalé un internaute sur Twitter, le jour de la diffusion de l'émission de France Inter, Julien Chieze a effectué... une présentation officielle en avant-première du jeu. C'était au cinéma Max Linder à Paris, comme l'atteste ce compte rendu effectué...

sur un blog hébergé par Jvn.com  picto

 

 

Joint par @si, Julien Chieze confirme avoir été payé pour cette présentation. France Inter ne l'avait pas indiqué à l'antenne à l'époque.

Compte rendu

L'occasion de voir notre émission sur les jeux vidéo avec Ivan Gaudé (Canard PC), Julien Chieze (Gameblog), Gaël Fouquet (Gamekult) et le chroniqueur Usul (Jeuxvideo.com).


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Déontologie en miettes

nouveau media

JO de Tokyo 2020 : abandon du logo

chronique publié(e) le 01/09/2015 chez Alain

Le logo des JO de Tokyo, qui avait fait la une de la presse mondiale à la fin du mois de juillet dernier pour cause de soupçon de plagiat, vient d'être abandonné par le comité olympique. Capture d'écran du Monde.fr   Révélé à la fin du mois de juillet dernier, le logo des prochains jeux ...

F24

Maroc / chantage : le Seuil ne publiera pas le livre

suivi publié(e) le 31/08/2015 par Vincent Coquaz

Une relation de confiance "dissoute". Les éditions du Seuil ont annoncé qu'elles ne publieraient pas le livre d'Eric Laurent et Catherine Graciet sur la monarchie marocaine. En cause, les soupçons de chantage portés contre les deux journalistes, qui se sont exprimés ce week-end dans la presse. ...

Graciet Laurent

Laurent, Graciet et le Maroc : les perdus

le neuf-quinze publié(e) le 31/08/2015 par Daniel Schneidermann

Donc c'était bien ça, et ce n'est que ça : les deux journalistes accusés d'avoir "tenté de faire chanter le roi du Maroc" ont bel et bien eu "un accès de faiblesse" avoue Catherine Graciet au Parisien. Et d'ajouter "C'est humain, non ? Chacun se demande ce qu'il ferait de sa vie avec deux ...

Tous les contenus de ce dossier >