Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Notre-Dame-des-Landes : toujours le silence

Par le - 16h20 - pas vu
nantes

Les évacuations d'opposants se poursuivent, sur les lieux du futur aéroport de Notre-Dame des Landes, et toujours dans l'indifférence presque générale des médias. Nous évoquions ici le début des évacuations, qui durent déjà depuis quinze jours. Ce matin, elles ont repris de plus belle et sont particulièrement musclées. Mais on a relevé seulement un Off de quelques secondes dans le journal de 13 heures de France 2 et rien sur TF1.

Quelques rares médias s'intéressent au sujet. Rue 89 y consacre un "direct" depuis ce matin, et vient d'y envoyer une reporter sur place. Les journaux de Presse quotidienne régionale Ouest France et Presse Ocean rendent compte aussi en direct des événements sur leur site.

L'agence Sipa est aussi sur place, et a dénombré en début d'après-midi sept blessés légers. Le site 7seizh.info, suit en direct la mobilisation et déplore : "Sur place, peu d’objectifs de journalistes, les autorités semblent vouloir en terminer rapidement avec les réfractaires au projet." Les événements sont racontés aussi sur des blog d'opposants, comme celui-ci qui rassemble plusieurs vidéos.

L'AFP est aussi sur place. Une dépêche ici rend compte d'affrontements particulièrement violents. Les forces de l'ordre se sont d'abord concentrées sur le lieu appelé Le Sabot, considéré comme un site emblématique de l'opposition à ce projet d'aéroport, précise l'AFP. Les forces de l'ordre ont eu recours aux grenades explosives, aux grenades à poivre, ainsi qu'aux lacrymogènes. Un hélicoptère survole la zone en permanence. Après de vifs affrontements, allant jusqu'au corps à corps, une pause s'est instaurée peu avant 8H30, les forces de l'ordre semblant attendre l'arrivée de renforts. Les deux camps se faisaient face à moins de 200 mètres. Vers 10H30, une quinzaine d'opposants à l'aéroport ont pris position sur le toit du Sabot tandis que les forces de l'ordre s'employaient à dégager les voies d'accès à ce lieu, selon l'AFP.

 

L'annonce de cette évacuation avait filtré dès lundi soir, notamment sur ce blog d'opposants. En prévision de cette opération, les opposants avaient creusé ces derniers jours des tranchées et érigé des barrages pour ralentir la progression des forces de l'ordre, avec notamment des arbres coupés placés en travers des voies d'accès, précise l'AFP.

France 3 Pays de la Loire a posté sur internet

quelques images d'une manifestation bloquée par les forces de l'ordre aujourd'hui picto

Ce sont ces images que France 2 a repris dans son JT de 13 heures ce mardi. Et peut-être ce soir, d'autres images au 20 heures des affrontements dans ce no man's land de l'actu ?

Mise à jour, mardi à 17 heures : ajout du off au 13 heures de France 2.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Notre-Dame-des-Landes, derrière l'image

NDDL Libération

NDDL : le projet d'aéroport étrillé devant la justice administrative

suivi publié(e) le 08/11/2016 par Anne-Sophie Jacques

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes bientôt enterré ? La question se pose après la demande d’annulation de quatre arrêtés préfectoraux autorisant le début du chantier par la rapporteuse publique de la cour administrative d'appel de Nantes lundi 7 novembre, lors d’une audience...

Notre Dame des Landes : menaces contre les journalistes ? Europe 1 s'emballe

Non, les zadistes n'appellent pas à lyncher les journalistes

enquête publié(e) le 20/10/2016 par Juliette Gramaglia

Un appel officiel des zadistes à lyncher les journalistes présents à Notre-Dame-des-Landes (NDDL) ? C'est ce que rapportait en substance Thomas Sotto dans la matinale d'Europe 1 du mercredi 19 octobre, évoquant une lettre publiée le 15 octobre. Cette lettre menace physiquement les journalistes ...

Nantes tableau départs

Notre-Dame-des-Landes : un peu de basse politique matinale

chronique publié(e) le 16/02/2016 chez les matinautes

Dans le lancinant débat sur Notre-Dame-des-Landes, au moins tel qu'il se déroule en coulisse au gouvernement, il y a une catégorie d'arguments auxquels plus personne ne semble penser, des arguments oubliés dans un coin de grenier où ils s'empoussièrent : les arguments sur l'utilité de l'...

Tous les contenus de ce dossier >