Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Chômage : les subtiles manips du Figaro

Par le - 17h06 vu

C'est un graphique choc. Dans son édition du 26 septembre, Le Figaro présente les différents paliers atteints par le chômage depuis 1967, avec deux pics (sous Jospin et sous Hollande) et une situation améliorée sous Sarkozy. Décryptage d'un graphique (et de légendes) subtilement manipulateurs.

Pour illustrer la progression du chômage depuis 1967, Le Figaro a présenté les dates clefs de son évolution. A côté de chaque date, était écrit en orange (en rouge pour 2012) le nombre de chômeurs ainsi que la photo du Premier ministre ou du Président de la République en fonction au moment où ce palier a été atteint.

 

figaro

Le choix des dates :

A priori, rien à reprocher au quotidien sur le choix des dates. Ces dernières ont été sélectionnées en fonction des paliers atteints par le chômage. Ainsi, on peut voir qu'en 1983, le chômage atteint pour la première fois la barre des 2 millions. Dix ans plus tard, en 1993, le chômage passe la barre des 3 millions, pour atteindre son seuil historique en 1997 avec 3,2 millions de demandeurs d'emploi. En revanche, l'année 2008 est marquée par une baisse historique: pour la première fois depuis 25 ans le nombre de chômeurs redescend à 2 millions. Le graphique se termine en annonçant en rouge vif le chiffre actuel, à savoir "3 millions de chômeurs".

Le choix des photos:

Seul détail gênant : le visage des dirigeants politiques associé aux chiffres du chômage alors que ces derniers n'en étaient pas toujours responsables. Par exemple, en dessous des 3 millions, on peut voir une photo de Balladur. Or, comme le précise le quotidien dans la légende, Edouard Balladur venait alors de succéder à Pierre Beregovoy, "le jour où ce cap est franchi". S'il n'est pas responsable de ce chiffre, pourquoi avoir choisi sa photo ? Même constat pour Lionel Jospin. Au dessus de sa photo est apposé le record historique de 3,2 millions de chômeurs. Mais comme le précise le quotidien, Jospin venait d'arriver au pouvoir et n'était donc pas responsable de ce chiffre historique. A l'inverse, Nicolas Sarkozy tire avantage de ce graphique, puisque au dessus de sa photo, on peut lire "2 millions" de chômeurs, chiffre le plus en bas en 25 ans.

Le choix des photos, s'il profite clairement à Sarkozy, défavorise Lionel Jospin, Premier ministre socialiste autant que Balladur, Premier ministre de droite.

Les légendes

Les légendes sont, elles, plus contestables. Au dessus de la photo de Mitterrand est écrit "2 millions" de chômeurs,"échec de la politique de réduction du temps de travail ". La politique de Mitterrand est clairement tenue pour responsable de la montée du chômage. A l'inverse, sur la photo de Jospin, aucune allusion à une éventuelle réussite de sa politique d'emploi. Si le journal concède une baisse du chômage après l'arrivée de Jospin à Matignon, c'est en précisant simplement que "la décrue s'amorcera dans la foulée" . Par simple phénomène météorologique ?

S'agissant de la politique d'emploi de Sarkozy, le quotidien se garde bien de dire qu'elle fut un échec. Au dessus de la photo de l'ancien président on peut lire que "la crise va balayer une décennie de décrue". Si l'on en croit Le Figaro, Sarkozy ne serait donc pas responsable de l'augmentation du chômage, (plus 747 000 chômeurs), durant son mandat.

Quant à François Hollande, rien ne précise qu'il hérite des mauvais chiffres de son prédécesseur, qui en partant a laissé dernière lui 2, 8 millions de chômeurs.

(Par Justine Cohendet)



Abonnez-vous !
|