Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Atlantico piégé par un de ses contributeurs

Par le - 16h41 - grrr !

Piégé par un homonyme de Luc Chatel, le site Atlantico publie une "fausse" interview de l'ancien ministre, bourrée de citations et de réponses improbables. Indignation de l'homme politique. Pas de chance pour le site, le "faux"Luc Chatel est un de ses contributeurs.

Dans un tweet, ce matin, Luc Chatel s'indigne : "Manipulation inacceptable sur atlantico, où est publiée une fausse itw de moi, avec des déclarations grotesques. Je n'en resterai pas là".

En effet, le site Atlantico publiait ce matin une interview, pour le moins originale, de l'ancien ministre (l'article a été retiré par le site, mais un extrait est encore visible dans le cache google et une version Scribd est disponible sur le site de BFM-TV). Le prétendu Luc Chatel y faisait tour à tour des citations d'Einstein, de Laurence Parisot, d'un prétendu penseur chinois Lao Tchou, et même de... Sylvie Vartan. "Comme le chantait Sylvie Vartan: «Chacun chez l’autre, et c’est la foire; chacun chez soi, voilà notre histoire.»" ; "J'aime reprendre cette formule de mon ami Jean-Pierre Raffarin quand il cite le grand sage chinois Lao Tchou : «Pour un village, un puit ; pour une forêt, une rivière.»" Aux citations délirantes s'ajoutent des réponses improbables de l'ancien ministre, qui compare par exemple la confédération des centres de Jean-Louis Borloo à la confédération helvétique : "Nous ne sommes ni plus proche ni plus loin de la confédération des centres que de la confédération helvétique..."

L'interview n'est pas celle de l'ex-ministre. Après les tweets indignés de Chatel et du site Atlantico qui dit chercher "la cause", le site de L'Express s'émeut de "ce piège" et annonce que l'ancien ministre "va porter plainte": "Contacté par L'Express, Luc Chatel parle d'une «manipulation». Selon l'ancien ministre, la rédaction d'Atlantico a été contactée par SMS par un "faux" Luc Chatel qui proposait une interview, uniquement par mail. Interrogé sur l'hypothèse d'une malveillance, y compris de son propre camp, il répond: «tout est possible.»"

nouveau media

Mais qui est donc cet odieux personnage qui a "manipulé" Atlantico et l'ancien ministre? La réponse n'est pas à chercher très loin... Non, Luc Chatel n'a pas été victime d'un complot, mais d'un canular... signé de son homonyme. Sur Rue89, le "faux" Luc Chatel, qui est journaliste, explique que portant le même nom et prénom que l'ancien ministre, il a été contacté par Atlantico pour réaliser une interview : "Ils m’ont demandé lundi de répondre à des questions en pensant que j’étais l’autre Luc Chatel. Je leur ai fait des réponses improbables bourrées de fausses citations". Mais comment Atlantico a-t-il pu confondre les deux Luc Chatel? En faisant quelques recherches, on s'aperçoit que l'homonyme de l'ancien ministre est... un contributeur du site. Le site a-t-il mélangé ses contacts, confondant l'ancien ministre avec l'un de ses contributeurs? Probablement. Atlantico perd en tout cas en crédibilité en diffusant une telle interview.

(Par Justine Cohendet)


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Interviews en questions

Valeurs actuelles

Valeurs actuelles : Péchenard sur tapis rouge

lu publié(e) le 25/04/2015 par Anne-Sophie Jacques

Les copains d’abord. Dans une interview exclusive accordée à Valeurs actuelles, l’ancien directeur général de la Police nationale et actuel directeur général de l’UMP Frédéric Péchenard s’en prend à la politique menée par le gouvernement en matière de sécurité. Des propos ...

Interview Assad : des socialistes critiquent Pujadas

lu publié(e) le 21/04/2015 par la rédaction

Fallait-il interviewer le dirigeant syrien Bachar el-Assad ? Après la diffusion de l'entretien de David Pujadas au 20 heures de France 2, plusieurs politiques ont critiqué la chaîne publique.Les armes chimiques ? L'armée syrienne n'en utiliserait pas. "Nous avons des bombes conventionnelles et ...

Mais quelle est la question que Pujadas a posée huit fois à Hollande ?

lu publié(e) le 23/03/2015 par la rédaction

Pujadas, "puncher en interview" ? C'est ainsi que le présentateur télé se voit en tout cas, comme il le déclarait le 12 mars 2015 au site Puremédias. Lorsque les intervieweurs lui disent mal l'imaginer présenter l'émission de France 2 Cash Investigation, il répond : "J'ai tout de même posé...

Tous les contenus de ce dossier >