Connectez-vous au site



Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous n'êtes pas abonné ?
Vous avez besoin d'aide ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Connectez-vous au site
Vous avez besoin d'aide ?

Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS
Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.
18h39 suivi
Appartement Sarkozy : Accoyer confirme le prêt, pas le montant
Par Gilles Klein le 09/04/2012

Mediapart avait mis en doute l'existence d'un prêt immobilier de l'Assemblée Nationale octroyé en 1997 à Nicolas Sarkozy pour l'achat d'un appartement. Le président de l'Assemblée a confirmé vendredi l'existence de ce prêt... dont le montant est largement inférieur à celui qui a été annoncé par Sarkozy.

Nicolas Sarkozy avait détaillé à L'Express en 2007 la façon dont il avait acheté son logement, pour 5,4 millions de francs : "270 000 francs en dépôt de garantie, 1,6 million de francs empruntés à la Société générale, et plus de 3 millions auprès de l’Assemblée nationale."

Mediapart, qui enquête sur l'acquisition de cet appartement, a mis en doute l'existence du prêt octroyé par l'Assemblée, en précisant que même s'il existait, il ne devait pas atteindre les trois millions de francs annoncés par Sarkozy.
Le 5 avril, la question avait été posée lors de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy par un journaliste de Mediapart.

picto Sans réponse précise.


Samedi, Mediapart a signalé (accès payant) que le président de l'Assemblée avait répondu à ses interrogations. Bernard Accoyer a expliqué qu'il était possible qu'à l'époque, un prêt accordé par l'Assemblée ne soit pas mentionné sur l'acte de vente de l'appartement, invalidant ainsi le doute de Mediapart sur l'existence même du prêt.

En revanche, Accoyer a souligné que Sarkozy n'a pas pu toucher un prêt de 3 millions de francs.

"Dans un courriel adressé à Mediapart, ce vendredi 6 avril, Bernard Accoyer met à bas la version présentée par Nicolas Sarkozy pour expliquer le financement de son ancien logement (revendu en 2006). (...) Bernard Accoyer (UMP) confirme nos informations du 29 mars : «Le montant maximum de l’enveloppe, revalorisé chaque année en fonction de l’indice national du bâtiment, s’élevait en dernier lieu à 288 147 €" (en 2010, ndlr). "Le prêt accordé à M. Nicolas Sarkozy au second semestre 1997, en période de cohabitation, n’a pas dérogé aux règles alors en vigueur", précise Accoyer.

nouveau media

Abonnez-vous !
|
Abonnez-vous !
Recevoir le 9h15 par mail
Récupérer les flux RSS
Smartphones Tablettes
Mots-clés
Besoin d'aide ?