Connectez-vous au site



Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous n'êtes pas abonné ?
Vous avez besoin d'aide ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Connectez-vous au site
Vous avez besoin d'aide ?

Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS
Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.
11h51 suivi
Le prix de Hadopi pour les FAI
Par la rédaction le 14/02/2012

Addition salée pour les fournisseurs d'accès à internet. Un journaliste de L'Express chiffre sur son blog le coût pour les télécoms français de l'action du gendarme du net français.

Hadopi passe à la vitesse supérieure ? Des internautes vont être pour la première fois traduits devant la justice pour téléchargement illégal d'oeuvres via les réseaux peer to peer, selon Le Point. "880 000 mails d’avertissement ont pu être envoyés, puis 68 343 lettres recommandées pour finalement transmettre moins de 165 dossiers aux parquets pour qu’ils prennent des sanctions envers les internautes récidivistes", précise le blogueur Emmanuel Paquette, journaliste à L'Express. Des résultats bien maigres au vu des moyens engagés ?

HADOPI

Car les fournisseurs d'accès à internet risquent de faire grise mine en 2012 : ils ont mis la main au portefeuille pour financer une partie de l'action de la Hadopi. "Orange, Free, SFR, Bouygues Telecom et Numericable ont dû dépenser plus de 2,5 millions d’euros en 2011 pour que la haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi) puisse jouer son rôle", affirme le journaliste, qui tient ses informations des FAI. Paquette explique qu'il s'agit de frais occasionnés par le "coût de l’identification des contrevenants sur Internet (via leur adresse IP)". Il précise que les FAI "comptent bien se faire rembourser. Le montant total représente plus de 20% du budget de l’organisme de la rue du Texel, fixé à 12 millions d’euros l’an dernier."

Mais les opérateurs télécom risquent d'attendre longtemps avant de voir la couleur de cet argent, l'Hadopi ayant précisé que "la loi ne prévoit rien sur le principe de la rémunération de ce processus".

(Jamel Benhassine)


Abonnez-vous !
|
Abonnez-vous !
Recevoir le 9h15 par mail
Récupérer les flux RSS
Smartphones Tablettes
Mots-clés
Besoin d'aide ?