Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Les indignés de Wall Street, dans les médias et sur le net

Par le - 10h52 - lu

Depuis le 17 septembre dernier, des manifestants qui appellent leur mouvement "Occupy Wall Street" se relaient pour manifester dans le quartier des affaires, près de la bourse de New York. Ils protestent contre la responsabilité des banques et des financiers dans la crise économique actuelle. Le mouvement commence à trouver sa place dans les médias, américains et internationaux. Et aux Etats-Unis, de petits groupes informels étendent le mouvement à d'autres villes.

La police intervient régulièrement pour interdire toute entrave à la circulation, et la dernière action policière d'envergure a fait du bruit : 700 personnes ont été arrêtées ce week-end alors qu'elles manifestaient sur la chaussée du pont de Brooklyn.

"Arrêtez la guerre donnez à manger aux pauvres", dit une pancarte sur cette photo de l'agence APpicto

Elle figure dans une série d'images disponible sur le site du New York Daily News.

nouveau media

Plusieurs syndicats new-yorkais, du secteur de la santé (300 000 adhérents) et des transports (38 000 adhérents) ont annoncé leur soutien aux manifestants de New York, souligne le Wall Street Journal, ce mardi. Hier, le Washington Post indiquait que le mouvement s'étendait, en page 3. Le quotidien attribue le début du mouvement à une douzaine d'étudiants qui occupent jour et nuit depuis deux semaines Zuccoti Park, un petit square.

Pas de leader designé mais des slogans très divers protestant contre l'inégalité sociale, le réchauffement climatique, la rapacité des grandes entreprises., ou les aides accordées aux banques, signale le Financial Times.

Tous les médias américains commencent à accorder une place de plus en plus large à ces manifestations. L'information des arrestations massives sur le pont de Brooklyn se trouvait en bas de la Une du New York Times, dimanche 2 octobre. Le Los Angeles Times signalait, lui, en bas de Une vendredi 30 septembre, l'utilisation de gaz lacrymogènes contre des manifestants pendant le week end précédent, qui avait fait monter la tension. Il est aujourd'hui bien vu de rendre visite aux Indignés de Wall Street ajoutait le quotidien californien qui citait, par exemple, le passage de Michael Moore et Susan Sarandon.

 

NY Times

 

Los Angeles

 

Les manifestants accusent la police de violences injustifiées, et d'intervention brutales sans avertissement.

picto Vidéos à l'appui, comme ici où l'on voit une jeune femme en apparence pacifique, qui tombe par terre après avoir été, semble-t-il, agressée par un policier.

Du coup la police a diffusé ses propres vidéos pour justifier son action comme le souligne le quotidien New York Daily News. La police montre, entre autres, qu'avant d'intervenir contre les manifestants qui bloquaient le pont de Brooklyn, elle les a formellement mis en demeure de libérer la circulation.

 

L'information est souvent reprise dans la presse internationale : exemple ci-dessous avec le China Daily (Hong Kong) du 2 octobre :China Daily

Le Washington Post expliquait en page 3 que le mouvement s'étendait aux USA et "La popularité du mouvement Occupation Wall Street alimentée par des arrestations massives", titrait hier le britannique The Independent. (ci-dessous à droite"

Washington Post Independent

 

Le mouvement commence à s'étendre de manière plus ou moins symbolique à d'autres villes : Los Angeles, Chicago, Boston. Menphis, ou Hawaï. Et bien d 'autres, si l'on en croit le site Occupy Together

Les militants informels invitent chaque manifestant à apporter ses propres slogans.

nouveau media

La page Facebook "Occupy Philadelphie" montre une affiche reproduisant la cloche de la liberté, qui sonna dans la ville pour annoncer l'indépendance des Etats-Unis. La page de "Occupy Seattle" met en scène la tour panoramique symbole de la ville, et conseille "Amenez une tente".

nouveau media nouveau media


Extraits de la page Facebook "Occupy Miami"
 : "Nous sommes 99%, nous ne resterons plus silencieux, nous ne tournerons plus le dos au problème"

nouveau media nouveau media

Sur la page Facebook "Occupy San Francisco", on trouve aussi un écho de ces manifestations au Canada, avec un appel à manifester devant la bourse de Toronto le 15 octobre, soutenu par 4 800 utilisateurs.

nouveau media nouveau media

Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Indignons-nous !

Piketty

Piketty, inspirateur de "Occupy Wall Street" ?

suivi publié(e) le 20/04/2014 par la rédaction

L'éclatant succès de Thomas Piketty aux Etats-Unis vient de loin. Ce sont ses travaux sur les 1% d'Américains les plus riches, qui ont inspiré le mouvement Occupy Wall Street, rappelle l'économiste Paul Krugman. Piketty vient de faire une tournée de conférences aux USA, et il a été reçu, ...

Piketty

Inégalités : Piketty, vedette américaine

suivi publié(e) le 16/04/2014 par Gilles Klein

L'économiste français Thomas Piketty est aux USA pour présenter la traduction de son livre,"Le capital au XXIe siècle". A cette occasion, outre une série de conférences-débats, il a rencontré le ministre américain des Finances et l'équipe des conseillers économiques d'Obama. L'intérêt ...

Capital

Piketty, best-seller aux USA

lu publié(e) le 09/04/2014 par Gilles Klein

La traduction du livre de l'économiste français Thomas Piketty, Le Capital au XXIe siècle figure en 16e position dans la liste des meilleurs ventes du New York Times. L'économiste français séduit les Américains. Le livre de Thomas Piketty (invité de notre émission, ici) sorti en ...

Tous les contenus de ce dossier >