Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Film Villepin/Sarkozy : "trouille" de France 2 ? (Télérama)

Par le - 15h05 - ça reste à vérifier

Le réalisateur Patrick Rotman accuse France 2 "d’enterrer délibérément pour des raisons politiques" Les Fauves, son documentaire "qui retrace l'affrontement Sarkozy/Villepin", signale Télérama. Le magazine hésite sur la validité de l'argument.

Rotman "n'admet pas que France 2 ait programmé Les Fauves en deuxième partie de soirée" le 25 septembre.

"Ce documentaire a été conçu, écrit et réalisé comme un film de prime time. Il en a toujours été convenu ainsi comme l’attestent également sa longueur (1h45) et son coût, assure le réalisateur à Télérama. C’est un film cher (ndlr: 720.000 euros dont 400.000 euros mis par la chaîne)... Quand je l’ai remis à la chaîne, je n’ai reçu que des compliments des responsables de France 2. Personne ne m’a demandé la moindre modification sur le contenu. (...) Pour moi, c’est une volonté évidente d’enterrer le film, de faire en sorte qu’il soit peu vu et fasse le moins de bruit possible. Je ne peux y voir qu’une raison politique. Je pense que c’est une forme d’autocensure, de trouille»."

Telerama

"A France 2, les accusations de Patrick Rotman gênent autant qu’elles agacent. Personne ici n’oublie que c’est Nicolas Sarkozy qui a fait roi l’actuel président de France Télévisions, Rémy Pfimlin", écrit le magazine, en donnant la parole à Claude-Yves Robin, le directeur général de France 2. "Si Les Fauves avait été un film fulgurant, nous lui aurions trouvé une place en première partie de soirée. Son film est intéressant, riche mais il n’apporte aucune révélation", tacle ce dernier.

 

"Les Fauves n’ont effectivement pas la même qualité que les précédents films du réalisateur", juge Télérama.

picto En voici un extrait.

"Ce documentaire tient plus à sa promesse d’un dévoilement qu’à la réalité de son contenu, une narration sans relief et sans grandes nouveautés", estime Télérama.

Mais le magazine souligne tout de même que "la première proposition de la chaîne ne se contentait pas de mettre le film en deuxième partie de soirée, elle le plaçait à un horaire franchement tardif. 

Le film était par ailleurs curieusement absent d’un luxueux «cahier de tendances» sur la production documentaire de France Télévisions diffusé au printemps dernier. «Une erreur d’impression», plaide France 2 sans rire. De quoi alimenter une certaine paranoïa."   

 


Abonnez-vous !
|