Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Les Pieds Nickelés au tribunal

Par le - 11h51 - flash

nouveau media

© Publications Georges Ventillard

Un procès vient d'opposer les Publications Georges Ventillard, qui s'estimaient détentrices des droits sur Les Pieds Nickelés, aux Éditions Delcourt. Le plaignant vient de perdre en première instance ce vendredi 2 juillet puisque l'oeuvre de Louis Forton, créateur de la célèbre bande dessinée, est tombée dans le domaine public en 2005. Mais c'est en vérité un peu plus compliqué que ça, essayons de résumer l'affaire sans s'emmêler les crayons.

Les Pieds-Nickelés
sont nés en 1908 sous la plume et le crayon de Louis Forton (1879-1934). Leurs aventures paraîtront dans le journal L'Épatant, jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Mais Forton meurt avant, en 1934. Croquignol, Ribouldingue et Filochard seront alors repris, jusqu'en 1939, par deux autres dessinateurs.

Au lendemain de la guerre, c'est le génial Pellos (René Pellarin), auteur en 1937 de Futuropolis, qui va continuer d'illustrer la destinée des trois escrocs. Principalement grâce à des scénarios de Montaubert, un juge d'instruction à la retraite.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Planche de Pellos, datée de 1972


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Planche de Pellos, datée de 1987

Dans les années 1960, les Publications Georges Ventillard rachètent les droits d'exploitation des Pieds Nickelés illustrés par Pellos. Ça ne changera rien pour celui-ci, qui continuera de dessiner les trois filous jusqu'en 1981 (il mourra en 1998).


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

© Publications Georges Ventillard


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

© Publications Georges Ventillard

Ensuite se succédèrent une foule de dessinateurs, plus ou moins talentueux.

En 2002, les Publications Georges Ventillard cèdent les droits d'exploitation aux Éditions Glénat qui font paraître, sous la marque des Éditions Vents d'Ouest, plusieurs albums reprenant le travail de Pellos :

nouveau media

En 2009 et 2010, les Éditions Delcourt éditent La Nouvelle Bande des Pieds Nickelés, oeuvre de Patrick Cerf et Stéphane Oiry. Cette bédé, dont deux tomes sont parus, s'inspire des personnages originaux de Forton et non pas de ceux dessinés par Pellos :


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Les Éditions Delcourt sont apparemment dans leur droit, puisque l'oeuvre de Forton est dans le domaine public depuis 2005 (alors que celle de Pellos est toujours protégée). Mais les Publications Georges Ventillard, qui ont déposé Les Pieds Nickelés en tant que marque à l'INPI, intentent un procès qu'elles viennent donc de perdre en première instance.

Le plus drôle dans tout ça - mais doit-on vraiment en rire ? - c'est que dans le même temps, les Publications Georges Ventillard co-éditent, avec Glénat sous la marque Vents d'Ouest, une autre adaptation des Pieds Nickelés dont le premier tome est paru le 8 juin 2011 : Les Pieds Nickelés par Philippe Riche, avec la contribution de Patricia Souchar :


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

On voit par là qu'au pays de la bédé, escrocs, filous, requins et arnaqueurs de tout poil ne sont pas forcément ceux qu'on croit…

nouveau media

© Publications Georges Ventillard

 

L'occasion de lire ma chronique intitulée T'as d'gros yeux, tu sais où il est question de bédés nippones.


Abonnez-vous !
|