Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'ONU n'aime pas Hadopi (Tekiano)

Par le - 17h04 - lu

"41 pays dont la Tunisie ont approuvé un rapport de l'ONU défendant le libre accès et la liberté d'expression sur le Net", signale le site tunisien Tekiano. Mais pas la France, la Grande-Bretagne ou l'Italie. Et pour cause : le rapport critique les législations qui prévoient de couper l'accès au net pour les internautes pratiquant le téléchargement illégal.

Tekiano se félicite que, concernant la liberté d'expression sur le net, la Tunisie soit "désormais mieux placée que certains pays du G8". Le site relaye la position de Numerama.com, qui relève "l'absence honteuse de signature de la France. Honteuse parce que sans doute au nom de la défense de sa sacro-sainte riposte graduée, au nom de la quête de l'internet civilisé prôné par le néocolonialiste Nicolas Sarkozy, la France s'abstient de soutenir un rapport perçu comme un immense espoir par les peuples révoltés qui misent sur Internet pour s'exprimer et se mobiliser."

Numérama écrivait en effet le 3 juin dernier : "Parmi les conclusions du rapport de l'ONU, le rapporteur spécial «prie instamment les Etats d'abroger ou de modifier les lois de propriété intellectuelle actuelles qui permettent que des utilisateurs soient déconnectés de l'accès à Internet, et de s'abstenir d'adopter de telles lois».

Tekiano

On ne pouvait faire plus clair à destination de la France et de sa loi Hadopi, ou des pays comme la Grande-Bretagne qui souhaiteraient bientôt l'imiter."

"Le Rapporteur Spécial considère que couper des utilisateurs de l'accès à Internet, quelle que soit la justification avancée, y compris pour des motifs de violation de droits de propriété intellectuelle, est disproportionné et donc contraire à l'article 19, paragraphe 3, du Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques."


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Hadopi, d'Albanel à Pellerin

Nxi

Le cinéma veut la tête du secrétaire général de la Hadopi

suivi publié(e) le 10/10/2014 par Vincent Coquaz

"La Hadopi agit à l’encontre de la mission pour laquelle elle a été créée." La charge contre la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) ne vient cette fois pas d'internautes mécontents ou d'acharnés du partage libre et gratuit... mais ...

Alpa1

Hadopi : hausse (de la baisse) du piratage

grrr ! publié(e) le 03/07/2014 par Vincent Coquaz

Hier, l'AFP constatait que le "visionnage pirate de film et séries" avait bondi en France en 2013. L'Hadopi de son côté se félicitait d'une "réelle baisse du téléchargement". Une divergence de chiffres ? Même pas, les deux interprétations se fondent sur une seule et même étude, contestée...

nouveau media

L'ex-pirate et le hadopiste, ensemble contre la "gueule de bois" d'Internet

Walter et Chemla : pleins feux sur une étrange rencontre

14h42, émission publié(e) le 22/05/2014 par la rédaction

On ne pouvait pas imaginer deux parcours plus opposés : l'ex-pirate et le secrétaire général de la Hadopi. Et pourtant, Laurent Chemla et Eric Walter ont signé une tribune ensemble, protestant contre la cyber-morosité ambiante, contre cette conviction qui s'insinue ces temps-ci que la tenaille...

Tous les contenus de ce dossier >