Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'eG8 Internet fait "pschitt"

Par le - 18h39 - suivi

Mercredi, l'International Herald Tribune avait révélé un projet de communiqué du G8 appelant à une régulation plus stricte d'Internet. On attendait donc avec impatience les conclusions du sommet qui s'est tenu à Deauville. Pour ce qui concerne le net, on reste sur sa faim, d'autant que les conclusions du forum préparatoire eG8 n'ont toujours pas été publiées.

La déclaration finale du G8 de Deauville évoque Internet mais de manière très générale. Exemples : "Nous nous engageons à encourager l'utilisation de l'Internet comme instrument de promotion des droits de l'homme et de la participation démocratique dans le monde entier. (...) S'agissant de la protection de la propriété intellectuelle, en particulier des droits d'auteur, des marques déposées, des secrets commerciaux et des brevets, nous reconnaissons que nous devons mettre en place des législations et des cadres nationaux pour en améliorer le respect. (...) Nous nous félicitons de la tenue du Forum e-G8 à Paris les 24 et 25 mai, à la veille de notre Sommet."

On est assez loin, donc, de "l'appel provocateur pour une régulation plus forte d'internet" que le Herald tribune évoquait.

G8

Plus généralement, il semble que le eG8, ce forum (d'organisation privée) qui s'est tenu à Paris, censé préparer les propositions du "vrai" G8 concernant internet, n'a pas eu d'impact significatif. Lemonde.fr souligne que ces conclusions "ne sont pas encore connues – signe de la difficulté à établir un consensus entre les participants". Surtout, "malgré la présence à Deauville d'une délégation de l'eG8, la déclaration finale du G8 semble avoir finalement peu tenu compte des débats du sommet préparatoire".

L'article détaille : "Certaines des propositions formulées durant le sommet – préférer les solutions techniques aux lois en matière de lutte contre la contrefaçon, par exemple – sont restées lettre morte. Cette dernière proposition avait pourtant été formulée par Eric Schmidt, le directeur exécutif de Google, qui faisait partie de la délégation qui s'est rendue à Deauville et a rencontré directement les chefs de gouvernements. (...) Quant au troisième point défendu par Nicolas Sarkozy, le renforcement des contributions fiscales des entreprises Web dans les pays où elles vendent produits ou services, il est totalement absent de la déclaration de Deauville. En raison d'un désaccord avec les Etats-Unis, où sont situés les sièges sociaux de la majorité de ces entreprises ?"

L'opération eG8 Forum, montée par Publicis avec l'aide d'une série de sponsors, ne semble donc pas avoir de retombées immédiates, sinon pour l'image de l'agence de communication, dont le nom a été mentionné dans tous les articles consacrés à cette réunion parisienne des grands de l'Internet.


Abonnez-vous !
|