Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Situation room : des "retouches" très habituelles

Par le - 15h02 - vu

Dans un article publié vendredi 13 mai 2011 sur le site de France24, on apprend que la fameuse photo de la Situation Room

nouveau media

Photo de Pete Souza

… a subi quelques petites modifications. Pour preuve, cette analyse effectuée grâce au logiciel Tungstene :


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Image © eXo machina

Les parties apparaissant ici en rouge (personnage de Hillary Clinton, partie gauche du visage d'Obama, médailles du militaire au premier plan) trahissent un éclaircissement, alors que d'autres ont été un tantinet assombries.

Bah ! On a toujours modifié le cadrage, le contraste, l'équilibre ombre-lumière, voire les couleurs d'une photo. La chose se pratiquait déjà au bon vieux temps de l'argentique, elle continue à l'ère du numérique. Rien de vraiment étonnant si ce genre de corrections a été pratiqué ici, rien de nouveau sous le soleil.

D'autant plus qu'aucun des éléments constitutifs de la photo n'a été ajouté ou supprimé. L'image n'a pas été retouchée et le titre de l'article de France 24, "Mort de Ben Laden : la photo de la « situation room » a été retouchée par la Maison Blanche" est un tantinet mensonger.

Le logiciel Tungstene, qui a permis de mettre en évidence les petites bidouilles concernant la lumière sur le cliché de la Situation Room, est né en 2010 dans les ateliers de la société eXo machina.

"TUNGSTENE intègre, nous dit le fabricant, une palette de filtres et de fonctions d’analyse qui autorisent l’opérateur à entrer au plus profond de l’image et à y rechercher les incohérences et altérations qui se répartissent en deux grandes familles. Premièrement, les ruptures dans les statistiques profondes de l’image numérique. Deuxièmement, les incohérences dans les lois physiques régissant la diffusion des rayons de lumière ainsi que la chrominance."

D'un prix frôlant les 50 000 euros (ah oui quand même !) ce logiciel fut d'abord une commande du ministère de la Défense. L'AFP a récemment annoncé qu'elle venait de l'acquérir et il est désormais en fonction dans ses bureaux de Paris, Washington et Hong-Kong.

Pour voir Tungstène comparant la photo truquée du cadavre de Ben Laden avec la photo authentique, cliquez ici.

nouveau media

 

L'occasion de lire ma chronique intitulée Avant les missiles iraniens, les fumées sur Beyrouth - l'art éternel de la retouche-photo.


Abonnez-vous !
|