Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Salut nazi : Gabriac exclu du FN

Par le - 18h51 - suivi
 

Salut avec drapeau

Juste avant les élections cantonales, une photo montrant un candidat du Front National du 6e canton de Grenoble faisant le salut nazi a fait scandale. D'abord suspendu, Alexandre Gabriac a été exclu du Parti le 20 avril par Marine Le Pen. L'intéressé, Alexandre Gabriac, déjà conseiller régional Rhône-Alpes, dénonce un "montage", mais sans donner aucune explication sur les photos litigieuses.



C'est le 25 mars que le site du Nouvel Observateur publie une photo montrant Gabriac la main tendue. Le 26 mars, à la veille de l'élection, Gabriac est suspendu par son parti, avant d'en être exclu. Plusieurs articles expliquent la rapidité de réaction de Marine Le Pen par le fait que Gabriac serait soutenu par son rival, Bruno Gollnisch. Le 1er mars, le site Lyon Capitale écrit "Condamné en 2009 pour ''apologie de crime contre l'humanité, injures à caractère raciste et violences volontaires", l'élu FN possède déjà, à 20 ans seulement, un passif difficile à dissimuler."
Lyon Capitale, affiche

Le 14 avril, le site Lyon Capitale publie un droit de réponse de Gabriac qui, sans démentir l'authenticité des photos concernées, ni s'expliquer sur leurs conditions de réalisation, dénonce un "montage" : "J'ai eu vent de ce montage et du chantage dont il serait le prétexte il y a presque un an, et j'ai aussitôt dénoncé cette machination auprès de la police de Grenoble, le 29 avril 2010, registre de main courante numéro 2010/027969. (...) J'affirme n'avoir jamais - ni depuis ma majorité, ni au cours de ma minorité - été condamné pour apologie de crime contre l'humanité. Je mets au défi les auteurs de cette publication de dire quand, , par qui et dans quelles circonstances cette photo aurait été prise. Je mets au défi ceux qui prétendent que j'aurais été condamné pour apologie de crime contre l'humanité de produire une preuve de l'existence ou une copie de ce prétendu jugement."

Salut avec drapeau

Photo qui aurait été prise en Espagne en 2008 picto

Gabriac, 2008

 



Le site Rebellyon.info réagit à ce droit de réponse en montrant plusieurs photos (ci-dessus). Celle qui a déja été publiée par le Nouvel Observateur, une autre datant de 2008, déja vue, prise en Espagne, plus une troisième montrant Gabriac (polo blanc) devant un groupe à la main tendue et qui semble avoir été prise le 18 mai 2010 à Lyon lors d'un rassemblement contre l'homophobie, qui a entraîné un face à face avec des contre-manifestants.
Gabriac

 

Dauphine


Le sort (ou Photoshop ?) semble s'acharner sur Gabriac puisque le Dauphiné Libéré avait aussi, le 25 mars, produit une autre photo montrant Gabriac le bras tendu, devant une banderole qui semble être celle de supporters du PSG.

Si tous ces documents ne sont pas authentiques, Gabriac paraît victime d'un complot sophistiqué. Il n'a pas répondu aux appels d'@si.

Le cas Gabriac avait été abordé lors de notre récente émission avec le jeune militant frontiste (et alors cégétiste) Fabien Engelmann.


Abonnez-vous !
|