Recevez la Gazette par mail, tous les vendredis


Chaque semaine, la gazette d'@si informe nos abonnés, directement dans leur boîte mail, des contenus publiés sur le site d'@rrêt sur images.

Je souhaite :

  • Recevoir la gazette chaque semaine
  • Ne plus recevoir la gazette chaque semaine

sur l'adresse électronique



L'adresse ne pourra en aucun cas être cédée ou vendue à un tiers. La résiliation du service entraine suppression de cette même adresse dans nos fichiers.

La dernière Gazette d'@si

Gazette d'@rrêt sur images, n° 402

Jacques Sapir, nos abonnés le connaissent bien. Nous l'avons souvent invité. Parmi les économistes français, c'est celui qui a le plus soigneusement défriché les scénarios de sortie de l'euro. Jusqu'à peu, les grands medias ignoraient ce mal-pensant, russophile de surcroît. Soudain, depuis quelques jours, il est invité partout. Pourquoi ? Il vient de se jeter à l'eau. Un jour ou l'autre, explique-t-il, il faudra voir si tous les anti euro peuvent joindre leurs forces. Y compris -sacrilège- le Front National. Un jour lointain, certes. Pas aujourd'hui, oh non. Mais la question est désormais posée. Et nous ramène une nouvelle fois à cette obsession, le FN.

Ses camarades économistes hétérodoxes, ses amis politiques, les journalistes, se précipitent sur Sapir. On convoque les fantômes des hommes de gauche des années 30, passés à la collaboration. Pourtant, même si Sapir le pose en termes particulièrement flous et ambigus, ce débat est légitime. Encore faut-il l'amener à préciser sa pensée, à explorer les points aveugles de son scénario. Face à Sapir, nous avons donc invité Eric Coquerel, coordinateur politique du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon. Pour lui poser (aussi) les questions symétriques : aujourd'hui, alors que le FN arbore le sourire engageant de Marine Le Pen, et se recouvre du vernis de gauche d'un Philippot, pourquoi, au fond, continuer à le traiter comme un parti différent des autres ? Âpre mais respectueux, entre deux interlocuteurs qui s'estiment, c'est un débat essentiel, qui ne va cesser de nous interpeller ces prochains mois. Notre émission est ici.

Daniel Schneidermann

Et pour faire découvrir gratuitement Arrêt sur Images à vos amis pendant un mois, c'est par ici.

TÉLÉCHARGER LES DERNIÈRES GAZETTES AU FORMAT PDF :