"Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Invité d'@si, Péan a quitté notre plateau

interview Par la rédaction publié dans le dossier : Péan contre Kouchner discuté depuis 18:57 le 06/02/2009

C'est une série de réactions en chaîne que Le Monde selon K., ouvrage de Pierre Péan, a entraîné autour du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. Le livre révèle l'existence d'un conflit d'intérêt entre deux casquettes du ministre : celle d'avant sa prise de fonctions, qui l'a conduit à conseiller des chefs d'Etat étrangers et notamment le président du Gabon Omar Bongo, et celle, aujourd'hui, de ministre (Davantage de détails ici). Pour sa défense, Kouchner dénonce un ton "nauséabond". Ce livre est aussi celui d'un journaliste d'investigation chevronné, dont les nombreux ouvrages ont souvent déclenché la polémique (voir l'article d'@si). Il est notre invité.
L'émission est animée par Daniel Schneidermann, et réalisée par Dan Israel.

La vidéo dure 50 minutes...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par pingouin

Sortie de route

En effet, l'émission partait bien (la révélation de la "course au scoop" entre Péan et Bakchich). Et puis, DS sort de la route, en insistant de façon assez invraisemblable sur l'utilisation d'un seul mot (sur 320 pages) à (forte) connotation antisémite.
La ligne jaune, comme vous le dites si bien Daniel, c'est vous qui l'avez franchie, avec cette allusion débilissime (excusez-moi...) "Vous appelez BHL Levy" . Ah bah oui, bien sûr, vous vouliez qu'il l'appelle comment ? Si je vous appelle Schneidermann, je vais être taxé de... tiens, de quoi, d'ailleurs ? Au pire, d'impolitesse parce que je n'ai pas dit "Monsieur".
A force, ça devient pénible. Il semble qu'il ne soit plus possible de faire la moindre ébauche de commencement d'entame de critiquounette à l'égard d'un citoyen de confession juive (même supposée) sous peine d'être livré à la vindicte médiatique (au moins). Pourtant, ces citoyens sont sans doute tout aussi critiquables (pas plus, mais pas moins non plus) que les autres. Mais la nasse médiatique (et la loi aussi, un peu) crée une sorte de discrimination positive que je trouve vraiment très très très agaçante.
OK, on peut poser la question à Péan sur ce malheureux terme employé. Mais insister aussi lourdement, c'est de l'hystérie. D'autant plus que ce n'était pas le sujet principal, ni du livre, ni de l'émission.
Je suis, comme d'autres, extrêmement déçu par ce passage, et ce dérapage. Je n'en déduis rien sur DS (et pas seulement parce que "je ne suis pas dans le secret de son âme"...) ni sur l'évolution du site @si, mais j'aimerais toutefois que Daniel réponde clairement aux (nombreux, me semble-t-il) commentaires qui vont dans le même sens que le mien. Cela permettra de clarifier les positions.
Mais je ne doute pas qu'il le fera puisque, tout le monde le sait, Daniel est un intransigeant en quête de vérité et de transparence.

Dans l'attente de vous lire, donc......
> Lire ici > Lire en contexte

Par Guillaume Andrieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bien des choses intéressantes sur cette question sortie du chapeau de l'antisémitisme.

L'analyse de Daniel est rigoureusement exacte : l'écrivain a une responsabilité vis à vis de ses écrits, et dans le cas d'un écrit polémique, il se doit de choisir ses mots en fonction.
Mais l'analyse de Daniel est rigoureusement fautive : l'écrivain ne doit pas se laisser dicter son écriture par d'éventuelles interprétations biaisées et calomnieuses.

Pierre a rigoureusement raison de ne pas répondre à ces questions blessantes et insistantes, utilisant une manipulation rhétorique pour lever un écran de fumée écartant le fond du problème qu'il souhaitait mettre en lumière.
Mais Pierre a rigoureusement tort de dire qu'il enlèverait le mot cosmopolite de son texte. Car en disant cela il accepte qu'une diffamaion à son endroit soit légitime après avoir employé ce mot.

Mais surtout, le top du top : la faute énorme de Daniel, qui en accusant Pierre de n'avoir pas su choisir ses mots, montre à quel point il ne choisit pas lui même les siens (je conclue pas, terrible sentence par défaut).
Un cas d'école donc : celui de l'arroseur arrosé, à en juger par l'avalanche de messages sur le forum en soutien à Pierre et de reproches à Daniel. Reproches justifiés, puisqu'ils s'opposent à l'argumentation de Daniel : on ne peut que céder devant les accusations d'antisémitisme, on se doit de nettoyer son vocabulaire en conséquence, on se doit de se conformer à un standard, appliquer une épuration à ses propos, sous peine de devenir implicitement antisémite - type de chantage qui suit la même logique que le terrorisme : cède car je peux te faire plus de mal que tu ne peux m'en faire ; et j'ai plus d'outils.

L'un dans l'autre, cette bataille de la guerre Péan / Kouchner est à armes égales : devant les accusations au conditionnel et sans preuves d'immoralité de Péan contre Kouchner, on passe à une accusations implicite et sans preuves de l'immoralité de Péan. Reste à savoir si cette bataille s'est déroulée au bon endroit, ce qui ne semble pas être le cas, et à avoir voulu la mener, Daniel semble y laisser quelques plumes....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Damien (dit le Farfadet)

Cas d'école... de journalisme

Poser des questions sans questionner. il me semble que c'est effectivement la manière la plus neutre de recueillir l'opinion de quelqu'un.


Or, le journaliste essaie d'obtenir quelque chose. Ce n'est pas exactement la même chose. Et il me semble que cette interview, dès la deuxième partie, sur le Rwanda, présente un dérapage. Quand le journaliste parle plus que l'invité, quand il le coupe sans même avoir bien vu où l'invité en venait, on n'interroge plus, on obtient des aveux, comme mesure de vérité. (Concile de Latran, XIIe, qui marque la naissance juridique de l'aveu comme critère de vérité, permettant l'inquisition) On peut interviewer quelqu'un sans chercher pour autant à le remettre en question.

C'est cette limite que monsieur Schneidermann a franchis. Et cette limite une fois franchie, l'invité est déjà sur la défensive, déjà prêt à mal prendre des choses relativement simples. Alors quand en plus les questions commencent à aborder un sujet vraiment délicat et qu'en plus à cela s'ajoute des questions très mal formulées, le résultat devient conséquence logique. on ne joue pas avec le feu impunément.


D'autres avant moi l'ont écrit et je suis d'accord, c'est un vrai cas d'école. un cas d'école journalistique. Ici l'on est censé décrypter les médias. Alors interrogeons la méthode. Et la méthode ici n'est pas bonne, n'est pas une méthode de savoir, c'est une méthode inquisitrice, au sens où l'on arrache des aveux que l'on suppose d'entrée de jeu. Je semble créer une figure d'un Schneidermann en rouge avec des instruments de torture qui juge coupable l'invité. Ce n'est pas là où je veux en venir. J'entends par là qu'à force de remettre en cause la parole de l'invité (qui est en soi un contre-pied à l'habituel rôle de porte-micro typique de la télévision), à force de remettre en cause cette parole on semble finir par oublier qu'il a des choses à dire que le journaliste ne sait pas. Qu'il a aussi besoin d'un espace d'expression. Qu'il a aussi besoin d'un espace de respiration. Cette espèce de pression, de volonté de contrôle, de direction de la discussion. C'est cela même qui ici pose problème, c'est cela même qu'il faut savoir bannir à certains moments, c'est cette méthode journalistique qui doit savoir évoluer, se raffiner, changer, s'échanger aussi. Le marteau et le burin, ça sculpte mais ça ne polit pas. On ne peut pas tout faire au marteau.



Voilà ce que je retiens, tout comme je l'ai retenu de certaines autres émissions, ici ou ailleurs, sur ce site comme à d'autres endroits. Et c'est cela qui me laisse toujours la sensation que l'on a tant parlé pour ne rien dire d'autre que ce à quoi on s'attendait......
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (610)
Par Le pessimiste désillusionné

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Comme je ne suis pas surpris en regardant l'entête de l'article de présentation de l'émission d'aujourd'hui. Ce détournement de l'attention sur les revélations du livre de Péan vers son supposé antisémitisme est un cas d'école. Dommage qu'Asi ne se démarque pas.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 19:09 le 06/02/2009 par Le pessimiste désillusionné.
Par Guillaume Andrieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bien des choses intéressantes sur cette question sortie du chapeau de l'antisémitisme.

L'analyse de Daniel est rigoureusement exacte : l'écrivain a une responsabilité vis à vis de ses écrits, et dans le cas d'un écrit polémique, il se doit de choisir ses mots en fonction.
Mais l'analyse de Daniel est rigoureusement fautive : l'écrivain ne doit pas se laisser dicter son écriture par d'éventuelles interprétations biaisées et calomnieuses.

Pierre a rigoureusement raison de ne pas répondre à ces questions blessantes et insistantes, utilisant une manipulation rhétorique pour lever un écran de fumée écartant le fond du problème qu'il souhaitait mettre en lumière.
Mais Pierre a rigoureusement tort de dire qu'il enlèverait le mot cosmopolite de son texte. Car en disant cela il accepte qu'une diffamaion à son endroit soit légitime après avoir employé ce mot.

Mais surtout, le top du top : la faute énorme de Daniel, qui en accusant Pierre de n'avoir pas su choisir ses mots, montre à quel point il ne choisit pas lui même les siens (je conclue pas, terrible sentence par défaut).
Un cas d'école donc : celui de l'arroseur arrosé, à en juger par l'avalanche de messages sur le forum en soutien à Pierre et de reproches à Daniel. Reproches justifiés, puisqu'ils s'opposent à l'argumentation de Daniel : on ne peut que céder devant les accusations d'antisémitisme, on se doit de nettoyer son vocabulaire en conséquence, on se doit de se conformer à un standard, appliquer une épuration à ses propos, sous peine de devenir implicitement antisémite - type de chantage qui suit la même logique que le terrorisme : cède car je peux te faire plus de mal que tu ne peux m'en faire ; et j'ai plus d'outils.

L'un dans l'autre, cette bataille de la guerre Péan / Kouchner est à armes égales : devant les accusations au conditionnel et sans preuves d'immoralité de Péan contre Kouchner, on passe à une accusations implicite et sans preuves de l'immoralité de Péan. Reste à savoir si cette bataille s'est déroulée au bon endroit, ce qui ne semble pas être le cas, et à avoir voulu la mener, Daniel semble y laisser quelques plumes.
Par JUSTIN COLBART

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Excellente analyse de Guillaume Andrieu.
Le mot "cosmopolitisme" est chargé. Le mot "otage" est chargé. Le mot "rafle" est chargé. Mais alors, faut-il n'utiliser que les mots qui n'auraient jamais été "salis" par l'histoire ? Même s'ils désignent, en bon français, quelque chose de précis ? Et ne faut-il plus jamais dire "Il fait beau", au prétexte qu'Hitler ou Pol Pot aurait déjà utilisé ces termes ?
Auteur, pourtant, j'aurais eu les précautions de Daniel Schneidermann, parce que je suis au fait des suspicions stupides de la doxa bien pensante. Et j'aurais mis plein de guillemets à "cosmopolitisme". Sans doute même aurais-je évité ce mot. C'est crétin, mais je l'aurais fait. Mais c'est crétin.
Quant à ses lourdes allusions ("Je ne suis pas dans le secret de votre âme" ) : faudrait peut-être arrêter de voir de l'antisémitisme partout, non ?
Je suis d'autant plus à l'aise que je ne lirai pas le bouquin de Péan, comme que je n'ai lu aucun des précédents, pour la raison que son plaisir de faire des vagues me paraît plus important que sa rigueur journalistique. En particulier la fameuse affaire des diamants de Giscard, qui au total a été ridiculement montée en épingle (la valeur annoncée était 10 fois moindre et les accusations à côté de la plaque!)… Quant à l'affaire Mitterrand, qui a sans doute précipité sa fin de vie, je n'ai jamais vraiment compris la nécessité absolue de ces "révélations"…
Je précise que je n'ai pas une sympathie particulière pour Kouchner, mais pour une fois, je suis plutôt d'accord avec Sarko… Pourtant j'ai défilé contre lui le 29 janvier.
Bien à vous, JC
Par Ludovic Morin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'ajouterais que le mot que le mot " führer " aussi est chargé !!
..pourtant D.S l'utilise aussi quand il dit : " fureur de Kouchner, .............! "
Doit-on y voir de l'auto-antisémitisme ?
Par huangti

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonsoir,je n'ai pas lu le livre.
J'ai repris un abonnement pour les décryptages de la télévision que faisait Arrêt sur images, et qui m'ont appris beaucoup de choses.
Les analyses de livres d'@si ne répondent pas à ce critère.
Après l'émission,1), je suis incapable de dire si B.K. a touché un salaire APRES sa nomination au gouvernement (il me semble qu'en tant que citoyen il était libre de travailler où il voulait);
2)je pense que Péan n'est pas antisémite dans son emploi du mot "cosmopolite", qu'il n'y tient pas plus que cela, surtout quand il découvre les réactions "douloureuses" qu'il a provoquées;
3)que c'est faire preuve d'antisémitisme que de dire que tout emploi d'un mot tel que "juif", "judéité"...est entaché d'antisémitisme,car c'est connoter péjorativement ces mots.Si je dis que Yehudi Menuhin, Itzak Perlmann, Arthur Rubinstein, Spinoza etc sont Juifs m'accusera-t-on d'antisémitisme?
Enfin,les Arabes sont aussi des Sémites. Pourquoi réserve -t-on aux seuls Juifs le mot "antisémitisme"?
Par François Boullé

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

DS a trop insisté voir méchament,pour tenter de démontrer que Pean frisait l'antisémitisme
Par ANTONIO FERREIRA

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Pourquoi parce qu'un mot à été galvaudé doit on le supprimer du langage ?

ça fatigue de chercher de l'antisémitisme partout.


Si une personne dit ou fait une connerie peu importe sa religion, c'est une connerie point.

Merci à la très belle réponse de Guillaume ANDRIEU
Par Lisuzan

L’arroseur arrosé

Excellente analyse de Guillaume Andrieu que je partage :-)

Citation:
« Mais Pierre a rigoureusement tort de dire qu'il enlèverait le mot cosmopolite de son texte. Car en disant cela il accepte qu'une diffamation à son endroit soit légitime après avoir employé ce mot. »

En se basant sur cette « focalisation lourdingue en raison de l’emploi d’un vocable sur des connotations historiques dépassées » (si, si), Pierre Péan explique légitimement qu’elles ne lui sont précisément pas venues à l’esprit ce qui apparaît totalement compréhensible – si cela avait été le cas il ne l’aurait pas employé ce qui justifie amplement cette appréciation a posteriori :-)

Citation:
« Pierre a rigoureusement raison de ne pas répondre à ces questions blessantes et insistantes, … »

Effectivement, Daniel S. s’est engouffré exemplairement à la suite des défenseurs de BK dans « une manipulation rhétorique qui lève un écran de fumée en écartant malencontreusement le fond du problème » :-)

Citation:
« devant les accusations au conditionnel et sans preuves d'immoralité de Péan contre Kouchner, on passe à une accusations implicite et sans preuves de l'immoralité de Péan »

Certaines paroles véhiculent gauchement des « accusations implicites » : Guillaume Andrieu a raison de qualifier l’épisode de cas d’école – fort captivant, avec réaction particulièrement appropriée de Monsieur Péan :-)

Ayant lu la chronique intitulée « la boîte noire » avant de visionner l’émission, je partage l’avis de MARIE MERAHI qui énonce intelligemment : « Vous êtes Daniel, un vrai être humain, faillible et tout, mais moi aussi, nous tous, et c'est tant mieux. […] Ces dérapages, au fond, sont passionnants. […] Le site n'en est qu'à ses débuts, Dan ou Justine sont jeunes, et même le grand patron a encore des choses à apprendre. Comme nous, et c'est pour cela qu'on vous lit. Merci de tenir votre cap sans vous laisser enfermer dans une routine ennemie de la vigilance. On vous y aidera, on continuera, nous aussi. »
Par Nicolas BORNE

Re: L’arroseur arrosé

première fois que je laisse un message...entièrement d'accord avec l'analyse de Guillaume Andrieu.
très bonne synthèse.
Par chim fol

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Une gifle qui me brûle la joue !

Je constate qu'un certain nombre de personnes n'établissent pas une relation entre les mots "cosmopolitisme" et "antisémitisme".
Car je parle autour de moi du forum.

Pire : un de mes amis, âgé de 50 ans, attérré aujourd'hui toujours, par le génocide des Juifs, par le nazisme, découvre avec étonnement le vocable incriminé et l'usage qu'on en a fait. Pourtant il a beaucoup lu sur le sujet. Sans doute pas les bons livres, penseront les bonnes consciences.
Quant à la polémique qui fait fureur chez les asinautes, ce "téléphage" n'en a pas la moindre idée.

Monsieur Kouchner Juif ? Il l'apprend, comme moi d'ailleurs, et du coup comprend la situation.

Ce qu'il ne comprend pas, c'est pourquoi monsieur Kouchner a besoin d'afficher bruyamment sa judéité ; dont, oserai-je le dire, on se moque comme de l'an quarante.
Car enfin, on peut ne pas être Juif et aimer l'argent ! L'objectif de monsieur Kouchner serait-il de prétendre le contraire ? Pense-t-il que nous allons le croire ? Il ne parviendra pas à faire de moi un antisémite. L'école publique m'a trop bien éduqué.

L'impression que j'ai, est extrèmement bizarre : il semblerait que, hormi les asinautes, ce débat n'intéresse personne. Il semble être d'un autre âge : le nôtre, messieurs Péan et Schneidermann, ce que monsieur Kouchner n''avait peut-être pas prévu. Et ce qui est pour moi une gifle salutaire. Nous avons changé d'époque.

Car ce qui intéresse mon ami, ce n'est pas le Kouchner "juif", dont il n'a cure, mais bel et bien celui qui aurait touché, légalement sans doute, mais indélicatement, force émoluments provenant de ses sociétés africaines, alors qu'il n'était pas encore ministre, sans parler du reliquat, qu'il aurait exigé, en poste aux affaires etrangères.
Cela l'intéresse, pas le reste.

Puis-vous suggérer d'écouter la chanson de Brassens : "Les deux oncles".
Par ERIC CHASSEREAU

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Que dire, cher Daniel qui n'a déjà été dit sur ce forum, en tant qu'abonné de votre site, et apres avoir entendu sur le site de "BACKCHICH" et "LA BAS SI J Y SUIS" votre intervention sur le procès "KOUCHNER" je dois dire qu'après visionnage de l'"interrogatoire" en accusation d'antisémitisme "subit" par PEAN par vos soins "les bras m'en tombent" et KOUCHNER doit se sentir conforté par le soutien d'un site tel que le votre de son accusation lancé par ces soins d'"antisémitisme" BRAVO DANIEL ET JE NE SUIS PAS SUR DE RENOUVELLER MON ABONNEMENT



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:27 le 16/02/2009 par ERIC CHASSEREAU.
Par STEPHANE CLOATRE

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Nul n'est pas parfait, loin s'en faut, même DS, mais là la démonstration est peut être un peu "too much". Abonné heureux jusqu'à présent, j'ai été TRES TRES mal à l'aise au visionnage de l'émission. DS donne l'impression de se rendre compte lui même qu'il va trop loin mais semble se dire "tant pis, fonce coco, maintenant que t'y es cuisine le jusqu'au bout" ... pour qu'il dise quoi au juste ? Péan a répondu clairement, il me semble, en répétant qu'il n'utiliserait plus le terme "cosmopolite" si c'était à refaire... Mais alors ensuite le ton de DS, ce côté cureton de confessional, se posant des questions sur "le secret de l'âme" de son invité, c'est proprement à vomir ! A force de banaliser ces accusations d'anti sémistisme à tout vent, DS comme d'autres, joue au Cassandre ... on connaît la suite.

Je ne me suis pas abonné à ASI pour voir un journaliste comme DS tomber dans ce genre de travers typique des medias mainstream.

C'est la première fois que j'écris sur ce forum. Je n'ai pas encore pris la décision de me désabonner mais je suis disons à fleur de peau ...
Par JACQUES MICHELI

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Consternante la fin de l'émission et le comportement de DS, véritable procureur n'écoutant plus celui qu'il a décidé de mettre dans le box des accusés.
Je ne supporte ni le racisme ni l'anti sémitisme mais de grace cela ne peut conduire à faire un usage de la censure aussi bien sur les idées et les mots quant aux problémes abordés. Cosmopolite n'est pas un qualificatif raciste en soi. De plus PEAN venait de dire que s'il devait réécrire ce passage, il n'utiliserait plus ce terme. Alors il fallait en rester là. DS a été odieux même si je ne sais pas si PEAN a dit la vérité dans son livre.
C'est la première fois que j'écris, car j'ai été estomaqué et aussi mal à l'aise que l'invité.
JACQUES 57
Par JACQUES SEGAL

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bravo Pierre Péan, il ne fallait pas rester une minute de plus !
Daniel Schneidermann, vous avez été ignoble ! Vous espériez quoi ? Un aveu d'antisémitisme ? A partir du moment où PP avait dit qu'il regrettait l'emploi du mot "cosmopolite", cela ne servait à rien de le soumettre à la question, comme vous l'avez fait ! On aurait dit un reality show en prime time à la télé !
De l'investigation, oui (de l'analyse des médias, ce serait mieux encore), mais tenter comme ça, si maladroitement, de briser un homme qui a eu la gentillesse de venir sur votre plateau, c'est minable. Comme quoi, même en passant sur le net, on peut, comme on dit familièrement "choper la grosse tête" et se croire tout permis. Dommage, j'aimais bien ASI. J. Segal, segal@ens.fr [jerome-segal.de]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02:25 le 07/02/2009 par JACQUES SEGAL.
Par Danielle THOMAS

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bravo pour votre courriel !
Monsieur PEAN a eu raison de partir car DS a été ignoble. C'est la première fois depuis mes abonnements à @SI que j'écris car j'ai été
suffoquée par l'émission que je viens de voir. DS s'érige en procureur auprès d'un des rares journalistes qui fait bien son métier.............
Je demande comme d'autres à DS de s'excuser auprès de Pierre Péan et des abonnés d'@SI.
Par GERALD RAYNAUD

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tout à fait daccord avec vous!!! et dire que je viens de m'abonner à ASI apres ce debat je le regrette ...apres philippe Val et l'affaire Sine on remet une couche sur l'antisemitisme que l'on voit partout...c'est dans l'air du temps! Meme DS s'y met!!!
Par momax

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

j'espère que DS va s'excuser auprès de pean c'est un minimum , et je pensse que se débordement a été possible "a cause" de la configuration du plateau qui pour la 1er fois a été un face a face en "huit clos" .
En présence d'autres invité ou journaliste DS aurais surement garder ces esprit ou on l'aurais rappelé a l'ordre, pour autant ce la ne l'excuse de sont comportement.

par contre le titre de l'émission aurait du être "l'acharnement de DS sur l'antisémitisme supposé de pean " plutôt que "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal" comme cela ce fait -il qu'aucun collaborateur n'as pas proposer un titre alternatif, ou est-ce ke DS règnerait il en despote au sein de la rédaction d'@SI....?

bonne continuation pour le site quand même, et je suis indulgent ,l'erreur est humaine et c'est grâce a elle qu'on progresse si on c'est la corriger et en garder la mémoire...

ps: dessolé pour les faute d'orthographe il est tard :D

momax
Par nicolas guivarc'h

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Péan antisémite ! Voilà le scoop d'arrêt sur image. Bravo à l'inquisiteur en chef qui a subtilement démontré en travaillant l'âme et ses secrets de l'anti juif. C'est une insulte à l'intelligence et à force d'en voir partout on ne pourra plus rien dire et rien écrire. le procès en sorcellerie de l'antisémitisme est ridicule et je suis désolé qu' arrêt sur image tombe dans ce travers du temps.
D'ailleurs une analyse de l'entretien à la méthode asi démontrerait l'acharnement du journaliste. Enfin je voudrais vous proposer cet élément de reflexion est il plus grave d'utiliser le mot cosmopolitisme que de se voir traiter d"antisémite ?
Péan a ma sympathie car sa souffrance de se voir diffamer de la sorte est visible et émouvante. Pourquoi ne pas l'entendre quand il vous dit que sa vie et son travail témoigne de la sincérité de sa réponse.
A ce train là la terre entière l'est et moi aussi !!
Par Ludovic Morin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

DOMMAGE !?!!?!..LAMENTABLE tout simplement !!!!...c'est une honte d'utiliser cette insulte quand on connait sa lourdeur émotionnelle et ses conséquences !

" c'est rendre un très mauvais service aux victimes de l'holocauste, que d'adopter la doctrine de leur bourreaux" N.Schomsky.

je n'ai d'ailleurs toujours pas recu l'emission entière que je recois par mail en tant qu'abonné !!...aurais-tu honte Daniel ?..ce serais un minimum.. avec des excuses publiques !

je ne m'étais en tout cas abonné à ASI pour permettre à quiquonque pour participer à ce genre d'accusations, voire de linchage !!
Par E-manuel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Très agaçant, en effet, ces allusions blessantes qui ne rendent pas justice à la sincérité de Péan. Je comprends que Péan en ait eu marre.
Décidément, les accusations d'antisémitisme jetées en pâture dans l'opinion publique pour faire diversion ne portent pas chance à DS. Je me souviens qu'il avait déjà dû faire amende honorable après avoir tiré à boulets rouges sur Siné dans les premiers jours de l'affaire. Ce serait bien de prendre un peu du recul...
Par Steph

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

M. Schneidermann,

France 5 avait un cahier des charges. Vous avez, à juste titre et publiquement, renvoyé la chaine devant ses responsabilités. En vain, comme tout le monde le sait...
Sur une page de votre site ("A propos d'arrêt sur images"), et en une phrase, vous avez présenté la vocation d'ASI :

"la réflexion critique des médias".

Ces intentions résumées en 5 mots me paraissent bien insuffisantes. Pourquoi ne pas profiter du format internet pour nous présenter un cahier des charges "SLF" (Sans Longueur Fixe) spécifiques à ASI. Cela nous permettrait d'y voir un peu plus clair. Car personnellement je suis perdue. Considérez-vous que ce qui vient de se passer dans les dernières minutes de cette émission du 6 février 2009 respecte cette vocation affichée ? Considérez-vous que vous avez permis à vos abonnés de construire une réflexion critique sur... sur quoi d'ailleurs ? Quand est-il question de décryptage des médias au cours de ces dernières minutes ?
Je trouvais pourtant la première partie de l'émission admirable par son ambition informative, vulgarisatrice et critique. Puis tout s'effondre. Parce que vous semblez aussi vouloir juger. Non seulement les médias (passe encore... car ne nous voilons pas la face, nous nous tenons chaud entre abonnés convaincus), mais aussi les personnes.
Éclairez-nous sur votre éthique professionnelle. Vous nous permettrez de nous faire une idée par nous-mêmes sur le contenu de votre propre média.
Par MARIE MERAHI

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tout à fait d'accord sur l'idée d'un cahier des charges (que j'avais évoquée il y a quelques jours, sur un autre sujet), pour cadrer les choses, donner une ligne plus nette.
Par Super Annie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Vous personnifiez l'effet pervers de l'abonné/propriétaire : alors comme cela, vous demandez des comptes à ASI. C'est vrai, vous payez un abonnement, alors il faut qu'on suive vos idées. Je ne suis pas d'accord. Votre liberté est de vous désabonner ...
Par Steph

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Super Annie,
Je pensais m'être abonnée à une émission de critique des médias. Oui, j'insiste. Et hier, je pense qu'il y a eu dérapage professionnel grave. Où était le journalisme ? l'investigation ? la rigueur ? l'esprit critique (et non pas la "morale critique" de Monsieur DS) ? Si les règles ont changé, si DS estime qu'il n'a fait qu'exercer son métier dans cette dernière émission, s'il ne se remet pas en question, et si ce genre d'interview peut se reproduire, alors les règles ne me conviennent plus.
Je ne demande pas que les émissions répondent directement ou indirectement aux demandes (ou pressions...) des abonnés. Au contraire. J'aimerais que chacun puisse avoir, à la base, la liberté de s'abonner ou non. Pour cela, je demande juste que les règles soient affichées clairement. C'est le minimum d'honnêteté que l'on puisse attendre d'ASI...
Par François BONNAUD

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je ne suis pas du genre manichéen. Il n'y a pas pour moi le méchant Daniel Schnedermann contre le gentil Pierre Péant.

J'ai pris un bon quart d'heure à chercher la définition de cosmopolitisme et sa relation avec l'antisémitisme.

Eh bien le résultat n'est pas très probant. Après une rapide lecture de Wikipédia , j'ai consulté les autres principales encyclopédies en ligne : Larousse, Universalis, Encarta... Voir ici Les définitions sont très concises. Il n'y a qu'ici que j'ai trouvé un lien : Cahier de l'Urmis. Peut etre ai-je mal chercher mais en ne tapant que cosmopolitisme dans google (sans taper cosmopolitisme antisémitisme ça serait trop facile).

Je ne remets aucunement en cause le fait que ce mot ait été "très fréquemment utilisé par les antisémites des années trente" je n'ai rien trouvé de vraiment significatif.

Sinon l'émission était plutot intéressante.
Par jck

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je crois que le mot qui a été très fréquemment utilisé par les antisémites des années trente c'est "apatride", pas "cosmopolite". Le premier a toujours eu une connotation négative. Le second a une connotation plutôt positive et "branché" : on le trouve sans arrêt dans le guide du routard pour signifier au combien la ville qu'on visite est ouverte.

Sinon je trouve le procédé malhonnête, celui qui consiste à présupposé que Péan est antisémite, donc, dans sa bouche le mot cosmopolite est connoté d'une certaine façon, donc ça renvois aux années 30, donc il est antisémite. Le rôle d'arrêt sur image serait plutôt de démonter ce genre de démonstration il me semble.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:04 le 06/02/2009 par jck.
Par jck

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

à quand un article d'Anne-sophie sur le mot "cosmopolite" et peut être aussi le mot "nauséabond" qui est devenu, sans qu'on s'en rende compte un synonyme d'antisémite (rien de tel dans mon Robert) les journaleux l'utilisent jusqu'à plus soif, d'une tel manière que ça en devient tout à fait ridicule. Est-ce parce que quand on utilise "nauséabond" on évite le procès?
Par Nil admirati

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Rajoutez le mot "otages" à votre liste car entre Bétancourt et les usagers de la SNCF il y aurait un lien .....
Par Fantômas

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Je ne suis pas du genre manichéen. Il n'y a pas pour moi le méchant Daniel Schnedermann contre le gentil Pierre Péant.

J'ai pris un bon quart d'heure à chercher la définition de cosmopolitisme et sa relation avec l'antisémitisme.

Eh bien le résultat n'est pas très probant. Après une rapide lecture de Wikipédia ,

Bonsoir,

Et bien Wikipédia a été modifié aujourd'hui même par un petit malin, qui et en se servant du malentendu de l'émission a ajouté : "Péan quitte le plateau, coulisses ; Daniel Schneidermann ; 06 février 2009 [www.arretsurimages.net] [archive] (« ce mot a été utilisé [...] par les antisémites des années 30, qui stigmatisaient la finance cosmopolite, la banque cosmopolite, la ploutocratie cosmopolite, etc. A travers les décennies, ce mot pue encore. »)
[fr.wikipedia.org]
Les Judéomanes s'occupent de Péan.
Par Yann102

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est triste ces histoires d'antisémitisme. Ca occulte absolument tout. J'imagine le traumatisme de l'ensemble de la communauté juive qui a vu la majorité des siens partir en fumée dans les camps. Ce genre de chose poursuit des générations entières pendant des siècles, surtout que les Nazis n'étaient pas les premier à les persécuter. Daniel semble en conflit lorsqu'il aborde ce thème, entre ses origines et ses opinions toujours critiques vis-à-vis des accusations systématiques d'antisémitisme toujours proférées à tort et à travers dans les médias.

Ne soyons pas trop péremptoires sur ces sujets qui font réagir tant de gens sur tant de forums. Si ces réactions forment un contrepoids salutaire à la pensée médiatique dominante, malheureusement elles contribuent aussi indirectement à renforcer les idées antisémites en attirant l'attention sur ces thèmes.

Tout s'est passé comme si à la fin de l'interview, Daniel s'était vu aller trop loin sans pouvoir y faire quelque chose. A sa mine décomposée, il semble encore surpris de ce qu'il a dit lui-même. Quand l'entretien devient trop affectif, l'humain y gagne ce que le journalisme perd.

Un moment fort en tout cas !
Par Super Annie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

[quote]
C'est triste ces histoires d'antisémitisme. Ca occulte absolument tout.[quote]

Vous avez raison sur ce point : on ne va retenir du livre que cet aspect. Et c'est bien pour cela que Pean est à blâmer. A quoi sert de faire des recherches pour faire sortir la "vérité", si vous avez la maladresse de vous exposer de la sorte. Pour ma part, je ne connaissais pas le lien entre cosmopolitisme et antisémitisme : mais je n'ai jamais écrit de bouquin. Ce qui n'est pas le cas de M Pean. Le bouquin a été relu par des avocats, l'éditeur etc. Alors je m'interroge : pourquoi laisser planer le doute : 1) personne ne connaissait ce lien dans la boîte d'édition et là au secours ! ; 2) c'est volontaire et là soit c'est réellement de l'antisémitisme larvé, soit c'est un coup de comm pour vendre.
A final on parle de DS, de l'antisémitisme, mais de rien d'autre.

Pour revenir à d'autres aspects, j'ai entendu dire que l'étude de BK sur le système de santé d'un pays d'Afrique (désolée, je ne me souviens plus duquel) était très balèze car dans ce pays il n'y aurait qu'un unique hôpital. Quelqu'un est-il informé de cela ?
Par Frédéric JUGE

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Daniel vous n'avez pas laissé le choix à Péan : c'était soit il quittait le plateau, soit il vous répondait : "oui en effet je suis antisémite" ce que je n'imagine pas.
Vous insistiez lourdement depuis quelques minutes, la discussion tournait en rond autour du "non mais attendez vous êtes quand même bien un peu antisémite !" Je mets volontairement un point d'exclamation car à ce moment il ne s'agit plus du questionnement de l'invité mais, à mes yeux, il y a un glissement vers une affirmation
Péan avait répondu en gros qu'il était désolé que le mot pouvait prêter à confusion qu'il s"en excusait (au passage ses avocats aussi sont passés à travers)
On peut résumer ce propos par :
oui, en effet, j'ai tenu des propos qui dans un sens peuvent être interprétés comme antisémites, c'était maladroit. En aucun cas mon intention n'a été de tenir des propos antisémites et je m'excuse si ils ont ou être interprétés de cette manière.
Qu'est-ce que vous attendiez qu'il vous réponde de plus ?
Pourquoi ne pas être passé à autre chose ?
Pour moi vous avez mené la discussion dans une impasse, et toute la bonne volonté de votre interlocuteur n'y pouvait rien.
C'est d'autant plus dommage que le début était intéressant. Vous auriez du en restez là et rebondir. Aviez-vous épuisé votre stock de question ?
Vous n'aviez vraiment plus rien d'autre que l'antisémitisme ?
Franchement Kouchner est pathétique quand il sort l'écran de fumée de l'antisémitisme, comment ne pas citer également BHL qui en rajoute dans le comi-tragique (je termine par tragique parce que malheureusement ici c'est le tragique qui l'emporte).
J'ai fait dernièrement la leçon de morale sur le devoir de mémoire à des amis qui s'offusquaient du fait que les musées de Berlin sur l'holocauste étaient pleins pendant que des expos d'art contemporain étaient vides, genre "nan mais les gens ils pourraient pas passer à autre chose".
Ma conviction : non, surtout il ne faut pas "passer à autre chose"
Mais là, sérieusement, si j'avais de la famille concernée par cette immense tragédie, je crois que je serais choqué par la manière dont ces personnes (et par la même vous) utilisent ce mot hors contexte.
L'argumentation de Kouchner genre voila on a l'explication c'est un antisémite c'est vraiment un vrai méchant là on le tiens : non sérieusement, il y a quelque chose qui m'échappe, un gros raccourci dans l'argumentation, pourquoi vous la relayez au lieu de la critiquer ?
Si le mot antisémite me fait frémir, c'est à cause de ce qu'il m'évoque de la violence des nazis, et au-delà, de tous ceux qui ont collaboré avec eux, et de ce qu'il y a de pire en chaque être humain, également en moi (c'est vrai de quel côté j'aurais été, comment savoir ? et puis que dire sur la capacité de jugement et le travail de mémoire quand on voit ce qui se passe en Israel, pourquoi les pacifistes n'ont-ils pas la main en Israel après tout ce que ce peuple a vécu ? C'est l'histoire du violé violeur ?).
En tous cas ce mot renvoie dans l'imaginaire collectif au nazisme ou a la volonté de la destruction d'Israel.
Ce mot porte cette violence, tout comme le mot racisme est associé à Le Pen.
Derrière nos aprioris et nos peurs de la différence (communes dans des degrés divers à chacun d'entre nous), tous les jours nous choisissons de combattre ou pas le racisme induit par nos pensées.
Au delà de la notion de races humaines, le mot racisme peut signifier nos peurs au-delà de la question ethnique. On a là une sorte de renversement de sens : le racisme dans sa signification ethnique est le résultat d'une peur de l'autre, il devient le moyen de signifier des peurs que peuvent dépasser la question ethnique. Néanmoins si on me traite de raciste on m'associe à la pensée LePeniste à un discours ethnique du type les blancs versus les noirs ce que ne saurais tolérer, c'est la force de l'émotion, la signification première l'emporte.
Tout ça pour dire un peu maladroitement (je ne suis pas agrégé de philosophie) qu'il faudrait peut-être faire attention avec ces accusations d'antisémitisme le mot est chargé de tellement de passions, indisociable de purification ethnique, nazisme, racisme...
Au final, Daniel, j'attends vos explications et vos excuses sur le fond (et pas seulement sur la forme).
Par Xavier Ridon

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Il est vrai que je n'ai pas l'habitude de m'attarder sur le forum d'@si, mais là il me semble dommage d'avoir vu un tel acharnement. Il était légitime que la question soit posée, il l'était aussi d'insister un peu plus pour tenter d'en savoir plus mais l'acharnement était probablement de trop. Cela a coupé court à une discussion intéressante. En s'attardant sur ce point, vous ne nous avez fais retenir que ce passage au final. Le fondu sur votre départ n'est pas de très bon goût non plus d'ailleurs... Pourquoi un écran noir avec une phrase simple n'aurait pas suffit ?

C'est bien dommage en tout cas... Je ne saurais dire que ça.
Par Nemo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Même sentiment que mes deux prédécesseurs. Circonscrire, autant que faire se peut, les discussions sur ce point là est une habile manœuvre de contournement d'un B. Kouchner qui se dispense ainsi de répondre. Cela me fait penser à une vielle blague russe de l'époque soviétique qui disait à peu près ceci : Pourquoi n'y- a- t-il plus de viande dans les boucheries ? Pour détourner l'attention des consommateurs de l'absence de pain dans les boucheries. Triste vraiment cet alignement d'ASI.
Par Nemo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

je voulais dire de "l'absence de pain dans les boulangeries". Selon la bonne formule, les lecteurs auront corrigé d'eux-mêmes !!!
Par Gari

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est vraiment insupportable ces éternelles questions sur le sémitisme ou l'antisémitisme. De ce point de vue, Kouchner a bien joué en choisissant cet axe de défense, visant à décrédibiliser l'enquêteur Péan et, partant de là, son enquête. Autant édicter qu'il est interdit à un non juif d'écrire quoi que ce soit sur un individu pouvant s'affirmer juif, car forcément l'accusation d'antisémitisme lui sera renvoyée. Péan a eu tout à fait raison de quitter le plateau.
Par François

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

N'oubliez pas l'affaire Edgar Morin. Il était accusé d'antisémitisme pour un article paru dans le Monde contre la politique israelienne. Il a argué de son origine juive comme moyen de défense (un parmi d'autres évidemment!) et cela n'a pas été retenu par les Tribunaux. De façon à ce que nous tous soyons égaux devant la loi, je présume. (A titre d'info : la cour de cassation a cassé l'arrêt de la cour d'appel de Versailles qui condamnait M. Morin pour diffamation raciale)
Cette petite précision utile donc : être juif ne permet pas d'être antisémite.
C'est plutôt que l'accusation d'antisémitisme est brandie quasi-systématiquement contre celui qui critique un juif. Bref l'origine de celui qui critique ne semble pas avoir d'importance (sauf pour les médias sans doute!), seule compte celle du critiqué.

Mais Morin ne critiquait pas une personne en particulier : si Morin avait critiqué Kouchner, de la même façon (anti-cosmopolitique, hein! :) ) que Péan, l'accusation d'antisémitisme aurait paru très ridicule même pour des médias ( mais peut-être pas au regard du droit!). Hilarant!
Par Olivier

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
De grâce, ne vous contentez pas de la fin de l'émission.


Mais en laissant tourner la caméra qui montre un homme seul, livré à lui-même (personne ne vient aider à enlever son micro, quand on se doute bien qu'un assistant lui a installé), qui peine à se lever, vous qui partez suivi d'un fondu au noir, vous sacralisez cette sortie. Dans le monde médiatique de l'image forte qui ne dit rien, ce n'est pas neutre.

Vous ne le vouliez sûrement pas, vos desseins ne sont pas ceux de la bande de politiques et de journalistes qui a lancé l'opération Pean-antisémite. Mais c'est bien vous qui venez de lui mettre le coup de grâce.
Par ALAIN LANGLAIS

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Pareil,

c'est plus que gênant cette grosse insistance de DS à -au final - faire comprendre que dans sa tête c'est un ANTISEMITE..
C'était mal parti de fait. avec ce climat d'accuser tout le monde d'antisémitisme pour un mot qui dans ses définition n'est pas plus antisémite que banque, ça devient franchement lourd. Que ASI, en rajoute une couche, c'est plutôt inattendu et inquiétant.
On dirait du P. Val ET DE PLUS en dehors du sujet.

alain
Par Collongues

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

On ne peut que donner raison à Pierre Péan d'avoir mis un terme à ce questionnement insultant sur un prétendu antisémitisme qui imprégnerait (à son insu, bien sûr...) tous les livres dont il est l'auteur...
Indigne d'ASI!
Par philippe 93

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Kouchner peut dormir tranquille
Par philippe 93

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

DS, vous aviez été beaucoup plus clément et moins sourcilleux avec Siné, qui pourtant, est plus que limite sur ces questions et en a sorti des gratinés, notamment sur Philippe Val, dans l'émission dont il était l'invité.
Par MoOn (® FDC)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'espère que cela vous servira de leçon Daniel, vous ne sortez pas grandi d'avoir laissé plané le doute sur le prétendu antisémitisme de Péan. Vous jouez le jeu des médias qui détournent honteusement l'attention du public des accusations a l'encontre de Kouchner, pour la diriger vers ce proces en sorcellerie.

Nous en avons marre de tous ces procès, toutes ces insinuations, que cela soit contre les nonistes, les "conspirationistes", les anti-impérialisme-américain, les anti-crimes-de-guerre-israéliens, ou même les anti-systeme-financier-actuel.

Votre attitude est déplorable, vous n'êtes pas (encore) le procureur général de la pensée.
Par MoOn (® FDC)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Et pourquoi avez-vous besoin de préciser que Péan appelle BHL "Levy" ??? Ce n'est pas son nom?
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est juste là non plus je n'ai rien compris et on aimerait bien avoir des explications.
Par MoOn (® FDC)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Peut-etre que prononcer le nom de Bernard Henry Levy est en soit un acte antisémite, devrions-nous l'appeler vous-savez-qui comme dans Harry Potter?

Au fait, vous-savez-qui a écrit un ouvrage formidable récemment, un vrai chef-d'oeuvre, et il a été injustement ignoré par les médias!
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mais non, vous devez vous tromper car vous-savez-qui n'est JAMAIS au GRAND JAMAIS ignoré par les médias, bien au contraire le vous-savez-qui au contraire est invité de toutes parts, rappelez-vous comme acrimed avait si bien énuméré les nombreuses émissions où il avait été invité et avait cité toutes les louanges adressées à cet empereur de la morale. Même @images avait commenté son livre écrit avec un autre écrivain (vous savez ce livre qui parlait de 2 pauvres mal aimés) et même @images avait réussi à en faire l'éloge.
Par Nonosse

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est une manière de ventriloquer une insinuation de Jean-Michel Aphatie :

Citation:
Dans un propos fourre-tout assez fatiguant, Pierre Péan aborde la cas Bernard-Heni Lévy. A ce propos, un détail amusant. On s’est habitué à lire depuis longtemps le raccourci BHL quand il s’agit d’évoquer le philosophe. Pour éviter la répétition, Pierre Péan utilise lui une variante peu fréquente, il l’appelle tout simplement Lévy, ce qui est normal, me direz-vous, ce qui est peu usuel, vous rétorquerai-je, et ce qui en tout cas a le mérite d’être clair.
Par JUSTIN COLBART

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

(Plus haut : "Lévy : ce n'est pas son nom ?")
Bien d'accord !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:46 le 07/02/2009 par JUSTIN COLBART.
Par JUSTIN COLBART

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Putain ! Je suis fier des abonnés d'@si… Prêts à semoncer vertement le patron lorsqu'il dérape et à réclamer toujours un minimum d'honnêteté intellectuelle !
Par Pacontente

la prochaine fois on veut des larmes et celle d'après une bonne lapidation

Oui je suis rassurée aussi, je me dis que c'est peut être la première et dernière fois que DS joue les Thierry Ardisson du coup ! C'est vrai que le début était bien (même si DS ne maîtrise pas toujours les digressions) et la fin, de la téléréalité (moins les larmes, remboursée !). Mais en arriver là aura eu au moins un point positif : c'est un électrochoc qui nous fera réaliser (surtout j'espère à ASI) à quel point la liberté d'expression, au nom de bonnes intentions, a été considérablement amochée, ses défendeurs d'hier, les journalistes, se faisant ses pourfendeurs aujourd'hui. Les lois mémorielles comme la loi Gayssot visaient les néo-nazis, pas les journalistes d'investigation, ça a gravement dégénéré. Là où ce n'est pas la vindicte des bien pensants, c'est l'autocensure qui l'emporte, qui fait qu'on ne pourra plus dire quoi que ce soit sur quiconque. Laissons de côté la loi qui n'a fait que suivre une demande sociale. Le fait que des mots puissent être sortis de leur contexte par des journalistes et fonder une accusation ad homines est monnaie courante maintenant et occulte les vrais débats. Ce n'est pas comme cela que Kouchner sera mis devant ses responsabilités morales ou que Jean Sarkozy inquiété pour d'éventuels conflits d'intérêts pour faire allusion à l'avant dernière histoire de ce genre. Merde ! Marre ! fondez vos accusations sur des faits et non plus sur des inquisitions "sur l'âme" des écrivains, c'est un travail objectif et certes moins fumeux et plus difficile. J'avais mis DS sur un piédestal, je pensais qu'il avait plus de prudence et de recul que ces confrères. Je m'attendais à ce que soit démontée la grotesque défense de Kouchner qui a réussi à faire que tout le monde parle d'autres choses (ça m'étonnerait qu'il ait eu le temps de lire le bouquin, je crois qu'un collaborateur de son cabinet lui a dit "traite l'auteur d'antisémitisme, et personne ne t'interrogera sur le fond", chapeau !). En fait, DS n'a pas plus de distance et de compréhension des discours des acteurs que les autres. Déçue.

Le plus triste c'est que le mot "cosmopolite" et ses dérivés ne pourront plus être utilisés. Je le trouvais sympa (je signale qu'il y a une émission sur France Inter qui s'appelle Cosmopolitain, on prévient la Licra ? La prochaine étape, c'est l'interdiction de Rires et Chanson.
Par catsimdac

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Interview très bien menée... Jusqu'au moment où vous reprenez sur "ça laisse sans voix"... Vous vous seriez arrêté juste une seconde avant, je n'aurais personnellement rien trouvé à redire.
:/
Par nano

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Effectivement l'idéal selon moi dans cet échange de haut niveau aurait été de s'arreter juste après que l'invité eut reconnu que si c'était à refaire il n'utiliserait pas ce mot trop chargé d'histoire et de haine...
Par monsieurcrescen

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ah purée...
Le mot qui me vient c'est "méchant". Sérieusement, il est très mal sur la fin. Très très mal. C'est dur à suivre ça...
Aïe aïe aïe...
Difficile de parler du contenu. Dommage, le début est intéressant.
Par Francois

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonjour,

Oui ,moi aussi je suis déçu que @si tombe si facilement dans le piége de Mr Kouchner qui par cette accusation essaye de disqualifier Mr Péan du débat .C est quand même assez ignominieux de sous-entendre qu'une personne est antisémite.
Mr Péan mérite des excuses.

Cordialement

Francois
Par xavier tatay

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

je n'écris jamais sur le forum d'@si, mais après avoir vu cette émission je suis outré du comportement de DS... une bien mauvaise façon d'insister sur le prétendu antisémitisme de Péan!!! je suis bien déçu de votre attitude... aujourd'hui les médias dénoncent de l'antisémitisme partout... surtout la ou il y en a pas....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:07 le 06/02/2009 par xavier tatay.
Par M.S

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

bonjour,

moi non plus, je n'écris jamais sur le forum...mais trop c'est trop. A se demander si DS n'a pas cherché à provoquer un infarctus à ce pauvre Péan...Quelle insistance sur le final !!!!
Je regrette déjà de mettre réabonner
Par Frederic

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tout ça donne en effet envie de se désabonner de @si. Dommage. Quel gachis.
Par Jujussieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Pourquoi avoir continué à le tarauder après que Péan ait dit qu'il changerait le mot s'il devrai réécrire le livre ?
Il est évident qu'il a bouclé son livre à la va-vite et qu'il n'a pas fait gaffe à ce qu'il faisait...Il ne pouvait pas non plus dire qu'il s'est mal exprimé, ce serait remettre en cause ses capacités - prouvées - d'écrivain. Le bonhomme a fait une bourde, même pas bien grave, laissez le tranquille et regardez plutôt ce qui se dit sur Kouchner !
Par Sébast

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Daniel, j'espère que vous allez faire des excuses à Pean. Il avait l'air blessé on peut le comprendre.. A croire qu'aujourd'hui on est dans une société où on ne peut plus utiliser un mot sans se faire traiter de raciste. Il faut savoir balayer devant sa porte, vous n'avez jamais utiliser un mot dans vos articles que vous avez regretter après ?
Par Mathieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cet insistance est dommage, si Pierre PEANT n'avait pas quitté le plateau, auriez vous continué a l'interroger sur ce sujet ? Si oui, quand auriez vous arrêter ? Quand il vous aurait avouer être antisémite ?

Pour le reste de l'émission, je pense qu'on a déjà beaucoup trop vu/entendu Pierre PEANT sur ce sujet, il a été suffisamment questionné par les différents média (loin de moi l'idée de prendre sa défense, il faut s'attendre a se genre de conséquence lorsqu'on publie un tel livre), et je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'autres choses à tirer de lui. Peut être aurait-il fallut profiter du tapage autour de la sortie de ce livre, pour traiter un fait d'actualité qui justement a été occulté par cet évènement.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:11 le 06/02/2009 par Mthieu.
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Après Siné, après Gunthert, cela ne m'étonne pas de la part de Daniel Schneidermann, mais je ne l'aurais jamais cru capable de tant de cruauté, d'acharnement envers Péan qui est accablé. Péan qui est très étonné d'autant plus que Schneidermann commence à le questionner gentiment comme s'il s'agissait d'un collègue avec qui il échange des idées. Il a attendu la fin comme pour Gunthert pour lui poser cette fameuse question : ne seriez-vous pas antisémite ? Il n'écoute pas la défense de Péan, il répète inlassablement les mêmes phrases injurieuses car il n'est pire injure que de traîter quelqu'un d'antisémite !

Si vous pensez, Monsieur Schneidermann, nous avoir persuadé que Péan était antisémite, vous vous trompez et votre numéro que vous aviez si bien préparé, pour moi il n'est pas aussi convainquant que vous l'espérez. Vous êtes tombé dans le panneau de Kouchner qui n'a trouvé pour seule défense que cette accusation fausse ! Alors faites nous la liste des mots interdits d'utilisation afin que nous ne puissions pas être accusé d'antisémitisme: cosmopolite, banque, riche, complot, Siné, Bourdieu, Badiou, rats, boniface, anticapitaliste, etc...etc....
Par Don Quichotte

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Après Siné, après Gunthert, cela ne m'étonne pas de la part de Daniel Schneidermann, mais je ne l'aurais jamais cru capable de tant de cruauté, d'acharnement envers Péan qui est accablé. Péan qui est très étonné d'autant plus que Schneidermann commence à le questionner gentiment comme s'il s'agissait d'un collègue avec qui il échange des idées. Il a attendu la fin comme pour Gunthert pour lui poser cette fameuse question : ne seriez-vous pas antisémite ? Il n'écoute pas la défense de Péan, il répète inlassablement les mêmes phrases injurieuses car il n'est pire injure que de traîter quelqu'un d'antisémite !

Si vous pensez, Monsieur Schneidermann, nous avoir persuadé que Péan était antisémite, vous vous trompez et votre numéro que vous aviez si bien préparé, pour moi il n'est pas aussi convainquant que vous l'espérez. Vous êtes tombé dans le panneau de Kouchner qui n'a trouvé pour seule défense que cette accusation fausse ! Alors faites nous la liste des mots interdits d'utilisation afin que nous ne puissions pas être accusé d'antisémitisme: cosmopolite, banque, riche, complot, Siné, Bourdieu, Badiou, rats, boniface, anticapitaliste, etc...etc....


Rien d autre à ajouter ...

et puis si...

Biensur que l anti semitisme existe biensur qu il faut le combattre mais la franchement...accuser une personne pour avoir utilisé un seul mot c est un peu fort...
Je ne savais pas que Kouchner etait juif tout comme je ne savais pas que le mot "cosmopolite" etait conoté...
Il ne faut pas voir de l anti semitisme partout...

Toute cette polemique fait le jeu de Kouchner.

Bon pour cette fois ca va Daniel on passe
Par cyberprimate

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Kouchner n'est pas juif. Il a juste un grand-père ashkénaze qui a lui donné son nom de famille. Mais visiblement ça peut suffire pour se défendre contre un bouquin qui parle de tout autre chose.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:08 le 08/02/2009 par cyberprimate.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tout d'abord on apprend que Kouchner est juif
ensuite que parler de cosmopolitisme est antisémite
puis que la vraie définition de cosmopolitisme n'a rien à voir avec l'antisémitisme
enfin que Kouchner n'est pas juif ???

Remboursez !!!
Par cyberprimate

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Pourriez-vous changer le titre de l'émission !

""Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"
Invité d'@si, Péan a quitté notre plateau"

C'est presque en soi une accusation, alors que les 4/5è de l'émission portaient sur toute autre chose.

Arrêtez la chasse aux sorcières !
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ses grands-parents, ainsi que son père sont Juifs, d'après plusieurs biographies concordantes qu'il faudrait peut-être songer à consulter (5 mn max sur google) avant d'avancer ce genre de propos.
Par production code

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

merci Daniel pour cette interview sans complaisance...a en croire les premieres reactions sur ce forum, l'antisemitisme n'existe pas et il est insuportable d'envisager le contraire...Pean est responsable des mots qu'il utilise et quand ces mots ont une forte connotation due a leur utilisation dans l'histoire il devrait s'attendre a ce qu'on l'interroge sur ce sujet. Ses reponses a ce sujet, dans le genre "ah non je n'imaginais pas que ce mot puisse poser probleme..." sont affligeantes de naivete et son depart est assez pitoyable. Je ne sais pas si Pean est antisemite et franchement je m'en fous. Qu'il assume ce qu'il a ecrit...
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Seigneur, il faut croire que si l'antisémitisme n'existait plus, vous le réenventeriez, cela vous manquerait. Je crois que je vais relire "l'industrie de l'holocauste" écrit par un juif car je commence à comprendre les réflexions de Norman G. Finkelstein sur "l'exploitation de la souffrance des juifs"
Par pedro

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

je suis assez d'accord avec vous. Ce qui me choque surtout ce sont les premières réponses sur le forum qui accusent Daniel.
Bon sang les gas, il s'agit de deux journalistes, chevronnés en plus. Je comprends que Péan puisse être blessé, le cumul des accusations depuis mercredi et, malchance pour Daniel, aujourd'hui il peut plus résister, il n'en peut plus, il craque. je ne lui en veut pas, c'est humain c'est normal.
Mais de là à tout mettre sur le dos de Daniel, je ne suis pas d'accord. Ce sont deux journalistes encore une fois et le propre du journaliste c'est d'aller au fond des choses, de la vérité même si ça doit faire mal, à condition juste de chercher la vérité.

Je vais d'ailleurs provoquer.
Je suis persuadé que péan n'est pas antisémite. par contre je ne suis pas sûr qu'il n'y en ai pas un grand nombre dans le forum qui avec l'insistance de Daniel pense que celui ci s'attaque à un des leurs.

PS: je suis sénégalais et donc très loin de la problématique que pose l'antisémitisme en France.
Par Le pessimiste désillusionné

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
PS: je suis sénégalais et donc très loin de la problématique que pose l'antisémitisme en France.

et moi je suis camerounais et à votre place je n'en serais pas aussi sûr...
edit: à moins que vous n'évoquiez que la distance géographique



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:45 le 06/02/2009 par Le pessimiste désillusionné.
Par MoOn (® FDC)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

"par contre je ne suis pas sûr qu'il n'y en ai pas un grand nombre dans le forum qui avec l'insistance de Daniel pense que celui ci s'attaque à un des leurs. "

des noms des noms! Au bucher!

Daniel ne cherchait pas a aller au fond des choses, mais prenait une posture qui revenait a juger Péan. Je veux bien qu'il ait été maladroit, mais après sa réaction sur l'affaire Siné cela commence a faire beaucoup!
Par Jean-Pascal Meunier

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Je suis persuadé que péan n'est pas antisémite. par contre je ne suis pas sûr qu'il n'y en ai pas un grand nombre dans le forum qui avec l'insistance de Daniel pense que celui ci s'attaque à un des leurs.
Je capte pas.
C'est une suspicion d'antisémitisme contre les abonnés d'@si? ou un truc tordu genre "vous vous sentez comme Péan suspectés d'antisémitisme à travers Daniel dans l'émission"?
En tout cas ça va aller droit dans le mur ce genre de questionnement, tout comme Daniel dans cet épisode ou une promesse de Sarkozy.
Par E-manuel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Excitavit hic ardor milites per municipia plurima, quae isdem conterminant, dispositos et castella, sed quisque serpentes latius pro viribus repellere moliens.

Voilà sans doute ce qu'il faut dire, surtout quand on n'a plus rien à dire.

Dans la précipitation du teasing.

(rhaaaa ? C'est pénible, hein, les procès en sorcellerie quand on n'est pas dans les secrets de l'âme...).
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Messieurs les encenseurs bonsoir

Maurice Clavel l'avait déjà fait de quitter le plateau.
Voir ce lien

Nb. pour une fois, je ve vais pas attendre demain à 11 h 30, pour visionner l'émission sur Free (canal 94) mais, je vais la regarder, ce soir pour poster (peut-être) mon indination à DS... je souhaite me tromper et j'éspère que l'éthique et la déontologie était au rendez-vous.
Je redonne ce lien qui résume bien ma pensée, tout comme mon dernier post sur ce forum à 20:04 ce 06/02/2009

Stan 1000g
Par SpamSpamSpam

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

+1 avec les premiers commentaires.
Il est regrettable pour l'emission que vous ayez autant insisté. Plutôt dur comme fin d'itw, j'estime qu'il s'était suffisament expliqué

PS: Trés bonnes idées que ces RDV ainsi que l'utilisation de la banniére supérieure dans la page de présentation.
Par JREM

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Et un antisémite de plus!
Faites donc la liste de ceux qui ne le sont pas, ça ira plus vite!
Personnellement je ne savais même pas que Kouchner
était juif, et je m'en fous. La dernière chose qui m'intéresse
est la religion de quelqu'un.
Bien piètre défense que la sienne, lamentable même.
Je trouve pitoyable d'aller chercher l'antisémitisme partout.
Je suis déçu et de ce qui s'est passé sur le plateau d'ASI...
Très déçu!
Par Le pessimiste désillusionné

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est assez étonnant. Si BK n'avait pas été juif est-ce qu'on aurait relevé ce terme de cosmopolitisme anglo-saxon (utilisé par Péan dans la formulation de sa perception ou opinion des deux hommes) ? D'autres me rétorqueront "Péan l'aurait-il utilisé si BK et BHL n'étaient pas tous 2 juifs ?" Péan dans le meilleur des cas est juste coupable d'avoir oublié ce que vous ignoriez et dans le pire bah ce pour quoi il passe dépuis quelques jours. S'il avait utilisé un synonyme tout aurait été "clean" alors ? Serait-ce juste une question de vocabulaire ? Dans ce cas n'est-ce-pas un peu futile que cette discussion fasse passer au second plan l'essentiel (factuel) du sujet du bouquin et de se lancer dans un ènième débat passionné basé sur des procès d'intention ? Voilà ce que je me demande.
Par Damien

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Toute la partie avant la question de l'antisémitisme est en effet très intéressante. Merci Daniel.
Par Gari

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui, c'est vrai. Mais une interview télé, c'est comme le patinage artistique. Vous avez beau faire une magnifique prestation, pleine de grâce, si, dans les dernières secondes, vous vous cassez la gueule (pardon, vous perdez l'équilibre), eh bien la médaille, vous ne l'avez pas.
Par Tom-

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Oui, c'est vrai. Mais une interview télé, c'est comme le patinage artistique. Vous avez beau faire une magnifique prestation, pleine de grâce, si, dans les dernières secondes, vous vous cassez la gueule (pardon, vous perdez l'équilibre), eh bien la médaille, vous ne l'avez pas.

La "chute" est d'autant plus coupable que DS est passé maître dans l'art de dénicher les fumigènes. Celui-là, il me semble en a toutes les apparences, même si, je dois le préciser, je n'ai pas lu ce livre ; en revanche, j'ai lu les autres et je serais surpris de découvrir un Péan anti-sémite après tant d'années.
Par antonin Lebas

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

"je ne suis pas dans le secret de votre âme" mais pour qui vous prenez vous monsieur Schneiderman? Vous êtes pas prêtre, pour questionner l'âme de Pierre Péan?

Vous avez commis une faute en sortant de votre rôle de journaliste pour vous muter en chasseur d'antisémite. Il aurait été beaucoup plus judicieux, selon moi, de continuer à l'interroger sur l'emploi du mot "cosmopolitisme", et sur le paradoxe qui existe entre la connotation très sérieuse de ce mot et la facilité avec laquelle il avoue qu'il pourrait l'ôter s'il réécrivait le livre.

soit il veut réhabiliter ce mot en retrouvant son sens premier et dans ce cas là, il ne l'enlève pas, même après la polémique, mais se justifie plutôt du sens qu'il voulait lui donner; soit il l'a utilisé consciemment pour son sens historique, et dans ce cas là, accuser le franchement d'antisémitisme.

mais votre manière de louvoyer et d'insinuer s'écarte de l'approche scientifique que vous devriez avoir pour déchiffrer les médias
Par Alain S.

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je crois que persécuté par DS, Pierre Péan a voulu lâché quelque chose pour donner des gages de bonne conduite, et espérer ainsi radoucir son bourreau.


Si j'avais été lui, bien sûr que j'aurai laissé le mot, mais persécuté par Daniel, je ne suis plus si sûr...
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mr.Schneidermann, comment avez-vous pu à ce point perdre de vue le fil de votre émission ? Vous rendre, pardonnez-moi, à ce point "ridicule"?

On a l'impression que vous n'avez mené toute cette émission que dans le but, tel un Don Quichotte de banlieue, juché sur votre "@si" en guise de Rossinante, de mettre à bas, à vous tout seul, le vieux moulin de l'antisémitisme, et terrasser le démon Péan...

Comment n'avez-vous pas senti que cette accusation d'antisémitisme, puissament orchestrée (ça a commencé dès le Grand Journal,sur Canal, où Aphatie y est allé de son tocsin à l'antisémite), est le pare-feu idéal pour éviter à Mr Kouchner de s'expliquer sur le fond?

A ce propos, j'ose penser que vous n'étiez pas en service commandé; mais, si c'est le cas, j'espère que vos commanditaires vous en sauront gré, car c'est tout votre site qui accuse le coup, si du moins j'en crois la quasi-totalité des réactions de vos lecteurs.

Mais, j'y pense, Mr Schneidermann, tous ces lecteurs qui se déclarent indignés du traitement réservé à Mr Péan...Ne seraient-ils pas, finalement, eux aussi, un peu...suspects? Mais alors...que font-ils sur ce blog?

Ne vous rendez-vous pas compte qu'un certain excès (excès certain) de traque à tout indice d'antisémitisme conduit à refaire, peu à peu, le lit de cette infamie ?
Par Guillaume Andrieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ce qui frappant, anne-marie, c'est la manière que Daniel a de conclure avec des haussements d'épaule incrédules, comme si son comportement face à Péan lui semblait naturel : on doit questionner quelqu'un sur son antisémitisme quand il utilise le mot cosmopolite à propos d'un juif. On doit questionner quelqu'un quand il appelle quelqu'un qui se nomme Lévy Lévy, car cela rappelle bien sûr son origine, aussi fermement que s'il l'appelait "le juif Lévy".

Sartre parlait de juif dans les yeux de l'autre. Le problème qui semble de plus en plus se poser, c'est au contraire "le juif dans ses propres yeux, quand personne d'autre n'en a rien à foutre de ses origines, mais que sa judéité jusque là ignorée lui apporte un bénéfice victimaire en l'étalant".
Par MARIE MERAHI

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Là où les choses auraient été intéressantes, ç'aurait été dans l'analyse de la stratégie de détournement de l'attention du clan K. Par vous, Daniel, et par l'auteur du livre. La question de son antisémistisme aurait joué différemment, me semble-t-il : vous auriez pu la circonscrire, sans qu'elle vienne recouvrir en fin d'émission tout ce qui a précédé. Parce que c'est bien ce qui se passe. Manque la réponse de Péan au lien qu'il tisse entre les trois reproches dominants que vous dîtes qu'il fait à K.

Péan sonne français, Levy juif, Schneidermann germanique et mon propre nom polonais (sans parler de celui, arabe, de ma fiancée) : aucun d'entre nous n'étant un témoin protégé par le FBI, il serait bon d'en rester là. Le coup de BHL appelé Levy, tout de même... C'est une marque de refus d'emploi du langage médiatique, je trouve.

Bref. N'accumulez pas par trop les émissions problématiques, l'année commençait bien.
Par jean-philippe schaer

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Dommage, ce Daniel Schneidermann me semblait plutôt sympathique, ASI semblait un rempart contre la pensée unique, JPS
Par Laurent

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Que dire ? Je n'ai pas lu le forum.

Bien sûr que non : je ne suis pas dans l'âme de Péan mais c'est évident qu'il n'est pas antisémite...
En disant celà, j'ai soudain l'impression de le salir et d'emboiter le pas à toute la meute.

Effectivement, il y a des mots qu'on ne peut plus employer ! Effectivement... Combien ? De plus en plus !

Et c'est justement là-dessus que repose la défense de Kouchner ! Ne vous en faites pas : il ne répondra pas sur le reste, le beau Nanar...
Par David Courtey

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Étant donné que l'interview n'est pas terminé j'espère a penser que le sous entendu de DS était l'accusation trop rapide de personnalité d'un antisémitisme chez certain auteur.

Étant donné que Daniel n'a pas non plus expliqué après le départ Péan sont fond de penser je suis moi aussi déçut que ASI tombe dans le panneau de l'antisémitisme.

Je lirais attentivement le prochain papier de Mr Schneidermann.

Le début de l'émission était pourtant bien partit. Dommage...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:58 le 06/02/2009 par David Courtey.
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Il y avait Serge le chasseur de nazis, et maintenant Daniel le chasseur d'antisémites.
Par Watson

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je ne jugerai personne. M.Péan s'est senti blessé et il est parti. Je pense qu'il n'était pas nécessaire d'insister sur l'antisémitisme à son sujet. Le questionnement de M.Schneidermann a peut-être été mal orienté sur la fin de l'émission. Parmi toutes les émissions que j'ai pu voir d'@si, il me semble que les départs d'invités ont été relativement rares. Je me souviens sur France 5, il y a quelques années, d'une émisssion qui était consacrée à "Super Nanny" de M6, où une invitée était partie, défaisant ses micros, face à je ne sais plus quel responsable de M6 qui, par sa triste habileté, avait évité de répondre aux questions de celle-ci. L'analyse devait primer sur le plateau et elle n'avait pas eu le sentiment d'être écoutée. La situation est certes différente ici, mais peut-être l'intelligence du coeur peut-elle parfois éviter certaines impasses d'une démarche critique qui par sa froideur devient presque absurde. Mais qui n'a jamais commis un jour une maladresse?

Ceci dit l'émission s'était plutôt globalement bien déroulée.
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Vous appelez "petite maladresse" le fait de faire absolument avouer à Péan qu'il est antisémite et de mettre en doute ainsi sa sincérité ?
Par Nadine GEVRET

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Dommage Daniel,

L'émission avec Péan était très intéressante jusqu'à ce que vous évoquiez l'argument de l'antisémitisme, ce qui était légitime car cette massue est souvent utilisée par les détracteurs de Péan et les empêcheurs de bien-penser en général, et donc, il fallait aborder le sujet. Mais vous êtes devenu à la fin très massif, donneur de lecons de bien écrire. Le tout laisse une impression très désagréable, et je pense que Péan a eu raison de se "barrer".

Il est regrettable que durant ces dernières années, en France, l'argument de l'antisémitisme chez l'adversaire soit avancé à chaque fois qu'un propos déplaît. Il est devenu impossible de débattre. Et pire encore, l'antisémitisme et le racisme se trouvent banalisés dans le discours général. Je vois que vous n'avez pas su échapper à ce travers de la société médiatique francaise.

Encore une fois dommage, et cependant merci pour le reste.
Par BLG

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tachons de décrire en peu de mots ce que j'ai peu ressentir en regardant cette émission qui se termine de façon tout à fait déplorable. J'ai vu un DS qui, sans journaliste auxiliaire sur le plateau, ne maîtrise absolument pas son dossier. J'ai vu une première partie d'émission, malgré cela, plutôt intéressante. Puis j'ai vu un invité questionné lourdement et sans ménagement sur son antisémitisme. J'ai vu DS qui, en refusant de conclure, concluait à la condamnation, antisémitisme, peine capitale. J'ai vu l'invité partir.

Ainsi donc @si relaye maintenant les stratégies ignobles de communication du gouvernement ?!

C'est amusant parce que Judith, la semaine dernière, s'attaquait violemment dans l'émission à un misérable moucheron, lequel avait finalement pourtant réussi à prendre le dessus en apportant de façon sincère des problèmes de fond au débat. Cette semaine, Daniel, en bon chef de meute, a probablement décidé de passer au niveau supérieur en se faisant un vieux rhinocéros de la plume. Manque de chance la bête bouge encore malgré les accusations lourdes et n'a aucun mal à balayer le pauvre Daniel en refusant de poursuivre la discussion. Franchement, on le comprend. Je n'ai peut-être pas lu le bouquin, mais je suis certain d'un chose : le débat ne devrait absolument pas porter sur l'antisémitisme. Hors sujet.

Je suis franchement déçu. C'est indigne d'@si. Enfin, on trouvera toujours des abonnés pour soutenir votre attitude... Mais parmi ceux-là, soyez en certain, il y aura Nicolas Pricen.

Je vais même vous dire, je m'apprêtais à passer mon login et mot de passe à un proche pour lui faire découvrir le site. Après ça, je vais m'abstenir.
Par BLG

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'aimerais en rajouter une petite couche par rapport à mon précédent message.

"Je suis pas dans le secret de votre âme, mais s'agissant d'un enquêteur chevronné, il y a des imprudences de plume qui laissent un peu sans voix"
Savez-vous, Daniel, à quoi cette phrase me fait penser ? À la grotesque et interminable séance de psychanalyse qui conclut, assez tristement par ailleurs (le reste étant de meilleure facture), le film Enfin pris de Pierre Carles. Film que vous connaissez certainement très bien pour en être, d'une certaine façon, le héros, et dans lequel on peut vous voir défendre à plusieurs occasions le fait qu'il est parfaitement possible de critiquer la télévision à la télévision, la thèse adverse étant soutenue par Bourdieu et Carles. Le film date de 2002. Question subsidiaire : soutenez-vous toujours la même thèse depuis que France 5 vous a remercié ?

Par ailleurs, Morandini écrivait il y a peu, à votre sujet, un article que je qualifierais volontiers d'ordurier et que vous avez cité ici sur @si. Article où il employait à votre égard le mot de "procureur" il me semble. J'avoue m'être demandé comment il était possible de publier un article aussi haineux et relevant à ce point de la gaminerie, de l'argumentaire de cours de récréation, que maîtrise parfaitement Morandini. Mais, voyez-vous, après cette émission, on ne peut qu'à regrets lui donner partiellement raison.
Par LF

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Voilà ou même la judéomanie.
Par ANTOINETTE STRZERZYNSKI

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je suis très déçue par tant d'agressivité.
Vous êtes tombé dans le panneau, comme si c'était vous qui aviez été visé par ce mot "cosmopolitisme",
C'est ce que je ressens.
Cela me choque bcp. C'est la première fois que j'écris sur un forum "asi".
Par Olga

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Kant était un fieffé antisémite aussi: Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique

Certes, le mot comopolitique a parfois été employé par certaines factions politiques des plus puantes. Mais le mot a une histoire longue, qui ne s'est pas arrêté aux années 30. Aujourd'hui, le mot est même repris fièrement par certains sociologues éminents (Bruno Latour par exemple). Il eut été bon d'en parler également, non ? Pas pour dédouaner Péan, mais pour montrer toutes les faces d'une vérité. J'aurais ainsi préféré savoir si, oui ou non, Péan a une dent contre cette idée d'universalisme. Là, ça devient complexe. Est-ce que sa vision politique ne perturbe pas son travail de journaliste? Cela aurait été plus intéressant que de s'attarder sur des accusations minables d'antisémitisme, non ?

Et dire que Daniel Schneidermann sait d'habitude si bien dénoncer les "fusées éclairantes"...
Par toni

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

DS ta victimisation fait pitié. Je te conseille d'aller te faire psychanalyser. Pour moi, tu n'es pas du niveau d'un journaliste. En ce qui me concerne je quitte ce site définitivement.
Par Nathalie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ce qui m'a gêné c'est la posture morale de DS à la fin de l'émission. Cela devenait intenable pour Péan. Pourquoi ne pas être resté journaliste investigateur et interroger Péan (et donc qu'il s'explique) sur les termes que retient Kouchner devant l'assemblée nationale. Cela m'aurait plus éclairée. Pourquoi K est-il anti-France, cosmopolite, d'origine douteuse .... (si je me souviens bien des termes de K). Que Péan s'explique. Je sais ce que c'est que d'être pointée pour le nom juif que l'on porte. Mais svp pas de procès d'intention. Ce qui compte ce sont les faits. Il faut avoir cette liberté d'avancer, de questionner sans écouter la rumeur.
Par IndexOne

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonne émission jusqu'au moment où vous dérapez Daniel ! Ces attaques sous-jacentes, puis complètement autoritaires, pour acculer cet homme, qui avait brillamment parler depuis le début de l'émission, sont choquantes ! Et cela jusqu'au drame... rupture de conversation car l'homme, accusé sans cesse sans pouvoir se défendre devant autant d'entêtement, renonce. Honneur à Mr Péan, que je ne connaissais pas jusqu'à maintenant et que vous m'avez donné envie de lire !
Je crains que cette émission partage, et divise malheureusement, une partie de vos "adhérents" si vous ne faites pas votre autocritique sur cette émission. Vous menez l'interview seul, ce qui n'arrive pas très souvent ces derniers temps. Vous vouliez parler du sujet de l'antisémitisme et pourquoi pas après tout; mais laissez-le parler, avec un peu de temps pour répondre, sans le stopper sans cesse pour aggraver les charges, votre honneur ! C'est un débat entre deux hommes alors ne persévérer pas trop à vouloir démonter votre partenaire du dialogue... sinon cela coupe le dialogue.
Je vais revoir l'émission pour mieux comprendre tout cela...
Par parpour

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Merci DS pour cette itw, voila ce qui manque aujourd'hui dans les émissions de TV !!

Je trouve normal d'aller au fond des choses, à la place de Péan j'aurais tapé des poings sur la table, mais lui, peut être se sentant médiocre a préféré s'éclipser.

Je me souviens d'une émission de 93 faubourg St Honoré, Ardisson traitant de Nazi DS dans une phrase de fin de conversation... cette phrase m'a plus choqué que l'itw de DS... alors pourquoi je parle de cette phrase d'Ardission, il y a t'il un lien avec le ton de l'itw... I don't know..
Par L'étranger

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

On peut toujours (facilement) dire après coup qu'il aurait fallu faire l'interview de telle ou telle façon pour ménager la sensibilité de Péan, je trouve que mis à part la mauvaise habitude de ne pas laisser les invités terminer leurs phrases, Daniel n'a rien à se reprocher dans la manière dont il a mené cette interview. A aucun moment il n'a dit que Péan était antisémite, il a simplement demandé des explications légitimes sur l'usage d'un mot.

Non, pour moi, c'est Péan qui joue injustement la carte de la sensibilité alors qu'il a passé sa vie à écrire des ouvrages d'une grande sévérité sur les autres. L'arroseur arrosé...
Heureusement que Judith n'était pas là dans son humeur inquisitrice de la semaine dernière parce que là le pauvre Péan ne s'en serait pas remis...
Par Pacontente

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Sauf que, après que Péan a dit "oui, j'ai pas fait attention, je ne voulais pas dire ce qu'on prétend que j'ai dit", DS insiste comme une façon de dire "vous connaissez trop bien le français pour avoir écrit des mots comme "cosmopolite" sans arrière pensée, vous avez fait exprès". C'est gratuit et infondé (cosmopolite est un mot sympa pour moi, un mot qui va contre l'idée de nation, concept débile et meurtrier, mais ce n'est que mon point de vue).
Par Mélie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Plus besoin de décortiquer à l'aide de grandes explications la stratégie des politiques et journalistes pour détourner l'attention du coeur d'un problème. DS préfère nous en offrir le spectacle en direct live. C'est un moyen assez inattendu de nous sensibiliser à la manipulation médiatique. En somme, il use des vertus mimétiques du théâtre et du cinéma. Choqués par son attitude, peinés pour le pauvre Péan, nous nous promettons d'être à l'avenir plus attentifs aux dérives journalistiques. Merci, DS, d'avoir renouvelé votre pédagogie.
Par Don Quichotte

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J espere qu on aura une petite explication de la part de DS...
Par Purle Haze

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J accuse DS d etre antiscemite, et de favoriser son developement.

Comme on peut le voir ici, toutes ces acusations d antiscemitismes a chaque fois qu une affaire derange, donne l impression aux gens que cela serait une strategie de certains juifs pour eviter de poser les bonnes questions sur le fond du sujet, jusqu a faire quitter du plateau un ecrivain/journaliste. Et les gens semblent en avoir marre de toutes ces attaques qui ocultent le fond bien souvent sur des sujets pourtant des plus important. Et finalement a vouloir defendre les juifs contre des antiscemites, on finit par en creer soit meme.

Donc oui, j accuse DS d etre antiscemite !
En esperant que cela montre le ridicule que tous ceci commence a prendre.
Par La Mouche

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Moi j'étais content de voir la suite de cette histoire sur ASI ayant déjà écouté la-bas.org je suis déçu pour la fin. je ne sais si Mr Péan est antisémite ou pas, je ne pense pas mais je ne sais pas et ce n'est pas ce qui m'intéresse, par contre Mr K j'aurais aimé en apprendre un peu plus, ce manque d'infos me laisse triste sur cette société.
J'espère qu'on aura plus d'infos la dessus.
Continus Daniel, mais reste tolèrent...

je ne supporte pas le racisme...
Par La Mouche

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

info moi aussi c'est la première foi que j'écris sur le forum...
Par Mélie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui, nous sommes nombreux à nous exprimer pour la première fois sur ce forum. C'est la preuve que DS a dépassé les limites.
Par La Mouche

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bravo Alexis, je pense comme toi, je n'ai pas les réponses, mais je connais l'image d'icône qui flotte au dessus de K surtout chez des africains, et j'aimerais connaître la vérité sur le génocide rwandais.
Par gérard jacquemin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

La fin de cette entretien est assez émouvante car l'interviewer est presque aussi embarrassé que l'interviewé, le premier retourne un peu le couteau dans la plaie, le second n'a manifestement plus la conscience de la portée de ses écrits. Ce sont sans doute les risques du métier de journaliste d'investigation.
Par Dominique Maigrot

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je comprends tout à fait la reaction de Pean de quitter le studio, c'est certainement ce qu'il avait de mieux à faire face aux "procès" de DS. Après les accusations grotesques de Claude Askolovitch dans l'affaire Siné c'est maintenant au tour de Mr Pean de devoir se justifier d'un prétendu antisémitisme mis en lumière par l'ecriture d'un mot dans un bouquin de 320 pages !!! L'utilisation diffamante du terme d'antisémitisme devrait être plus sévèrement punie... c'est trop facile !!!
Par Oblivion

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'espère Daniel que vous avez torturé avec autant d'insistance Laurent Joffrin lorsqu'il utilisa les mots "race juive".

Votre acharnement aujourd'hui était juste consternant.
Par jllprod

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je dois avouer que votre insistance alors que Pierre Péan exprime clairement qu'il est à bout et qu'il ne souhaite pas répondre plus avant, et qu'il a clairement dit que si c'était à refaire, il n'utiliserait pas ce terme de cosmopolitisme, me semble des plus maladroite. En outre, votre façon de dire "je ne sais pas, je ne suis pas dans le secret de votre âme" me laisse l'impression de signifier "je n'ai pas de preuve, mais je n'ai pas confiance". C'est du moins ainsi que je le ressens en me mettant à la place de Pierre Péan.
Il est facile d'insinuer une accusation de racisme, d'antisémitisme, en jouant sur ces citations ou des termes sortis d'un contexte, pour discréditer quelqu'un ... Comment voulez-vous en tant qu'accusé, prouver que vous ne l'êtes pas ? Quelle réponse efficace pourrait-on formuler ?
En outre, effectivement, le fumigène est tellement gros, qu'il aurait dû, il me semble, éveiller votre méfiance, surtout après l'affaire Siné.
L'émission avait bien commencé, mais rapidement, elle donne l'impression que Pierre Péan est mis en accusation.
Pourquoi, par ailleurs, cette entrevue en tête-à-tête ? Si l'équipe avait été présente comme d'habitude, le feed-back, les différentes sensibilités, vous auraient peut-être évité de vous planter.
Excusez-moi, mais pour moi, c'est effectivement ce que vous avez fait. Vous vous êtes planté.
Par Frédéric LE GUEN

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je suis complètement d'accord avec 'jllprodi' (et je n'aurais pas dit mieux)

Non mais sérieusement .... jusqu'où seriez-vous allé ? Il a dit à 2 reprises qu'il n'avait pas mesuré la portée d'UN mot (tout journaliste qu'il est).
Même si vous vouliez emmener P. Pean dans un terrain mouvant, ses réponses étaient claires et son départ était évident après une nième allusion.
Pour moi @si c'est la compréhension des média et pas une attaque en règle.

Copie à revoir ........................ (SVP)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:05 le 06/02/2009 par Frédéric LE GUEN.
Par LuckyLuke

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'ai retrouvé le passage exact du livre où Péan évoque le "cosmopolitisme" et quelque chose m'a frappé.

Citation:
Derrière la thèse visant à accréditer l’idée que toute la France se serait retrouvée derrière Pétain et sa révolution nationale, Lévy attaque l’indépendance du pays et ses velléités d’appartenance à une Europe politique qui affirmerait clairement son autonomie vis-à-vis des Etats-Unis d’Amérique.
En définitive, ce qu’il ne cesse d’exprimer et de partager avec l’autre Bernard, c’est bel et bien la haine du gaullisme et de la philosophie politique qu’il sous-tend : les valeurs de la Révolution française, de la Convention au Conseil national de la Résistance ; celles d’une indépendance nationale honnie au nom d’un cosmopolitisme anglosaxon, droit-de-l’hommiste et néolibéral, fondements de l’idéologie néoconservatrice que nos « nouveaux philosophes » ont fini par rallier. Objet d’une telle détestation, notre pays ne mérite plus, du coup, d’avoir une diplomatie ni une défense autonomes et souveraines. D’après cette « contre-idée de la France », notre vieux pays peut fort bien se passer d’un ministère des Affaires étrangères fort et indépendant, puisqu’il s’agit de suivre fidèlement les grandes impulsions venues de Washington. C’est plus simple et ça coûte bien moins cher. Le Quai d’Orsay n’a désormais plus grande utilité.


J'ai été à l'école dans les années 80 et on m'a appris une définition du mot "cosmopolite" précise et sans ambiguïté ; j'étais donc comme 95% des gens à mille lieues de penser qu'il pouvait avoir jadis une connotation antisémite. Je continuerai d'ailleurs à l'employer et le comprendre naïvement dans sa définition la plus courante : au 21è siècle, laissons les vieilles acceptions nauséabondes se biodégrader. Non, ce qui m'a marqué, c'est la forêt cachée derrière l'arbre du mot : le total manque de cohérence de ces quelques lignes écrites par Péan.

A le lire, Bernard-Henri Lévy et Bernard Kouchner seraient des néo-libéraux trop attachés aux droits de l'homme, des anti-européens trop cosmopolites, anti-Pétain et anti-gaullistes mais conservateurs tout de même. Et à qui s'opposeraient-ils ? A une lignée patriotique vertueuse qui descendrait tout droit de la Révolution (tiens, les premiers révolutionnaires n'étaient-ils pas des droit-de-l'hommistes convaincus ?) en passant par la Convention (dont le nom est calqué sur l'exemple... américain), la Résistance et De Gaulle. On est tout de même dans un mélange des genres - politique, doctrines économiques, personnages historiques... - et des époques qui se rapproche du délire.
Par ailleurs soupçonner un homme qui est arrivé au sommet de l'Etat à la force de son ambition de vouloir "se passer du Quai d'Orsay" et donc supprimer l'assise même de son pouvoir, en d'autres termes scier la branche sur laquelle il a mis tant de temps à grimper, parait assez ridicule.

S'il y avait une critique à faire à Péan, c'était celle de ne pas s'être borné aux faits, à la dénonciation des actes concrets de Kouchner et de s'être emballé dans une haine compliquée, absurde et un poil conspirationniste contre lui.

Mais en revanche, pas de véhiculer des idées antisémites...
A cet égard, je suis comme beaucoup effaré par le manque de finesse psychologique, de courtoisie, et, au final, d'humanité dont a fait preuve Daniel à la fin de l'interview. Je ne serais pas surpris qu'il présente des excuses publiques à Pierre Péan ; du moins j'espère qu'il le fera, dès aura pris conscience de l'énormité de son comportement.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:52 le 07/02/2009 par LuckyLuke.
Par Nagababa

"on veut des interviewers solides et calmes...."

Pour la prochaine émission il faudrait mettre la gégéne en place...
et peut être arriverez vous à entendre le bruit que fait la vérité en tombant.

A vouloir trop lire dans le fond de l'âme des autres, on finit par lire ses propres pensées....

Après Korkos et Gaza, Judith la semaine dernière, et vous ce jour,
nous allons de cata en cata.....,

Dommage et navrant.....ces dérapages incontrôlés.....
Par Holden

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est quand même désagréable de voir un journaliste devoir se défendre sur un mot... L'attitude de Daniel Schneiderman est détestable lors de cette séquence, parce qu'il s'agit ni plus ni moins d'une accusation d'antisémitisme, accusation qui ne sert plus qu'à détruire des réputations. Kouchner a réussi son coup : il a déplacé la polémique sur le terrain de l'antisémitisme. Et DS s'est fait le relai de ce moyen de défense. C'est minable.

Au passage, je me souvient d'avoir vu un débat entre BHL (coïncidence ?) et Eric Zemmour, ce dernier citant Rousseau : "Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher au loin dans leurs livres des devoirs qu'ils dédaignent de remplir autour d'eux. Tel philosophe aime les Tartares pour être dispensé d'aimer ses voisins." (La formule avait été utilisée également par Jean-Claude Michéa dans "L’Empire du moindre mal").

Cosmopolitisme :

Le cosmopolitisme est un concept défini par Diogène, à partir de cosmos, l'univers, et politês, citoyen. Il exprime la possibilité d'être natif d'un lieu et de toucher à l'universalité, sans renier sa particularité.

Le XVIIIe siècle développa ainsi les notions de citoyen du monde et d'universalité. C'est ainsi que les jésuites sont cosmopolites : ils s'habituent aux coutumes et aux usages des pays dans lesquels ils transitent durant le Siècle des Lumières.


Le cosmopolitisme est le mélange de plusieurs identités et le sentiment d'être un citoyen du monde au-delà des nations, sans être rivé à l'une d'elles. À ne pas confondre avec le métissage, qui est un mélange de plusieurs cultures. Le cosmopolitisme est à distinguer du "multiculturalisme" et de l'"interculturel". Le cosmopolitisme est un modèle ou une recherche de modèle politique et non un sentiment. Les penseurs du cosmopolitisme (Beck, David Held, etc.)cherchent à proposer et à conceptualiser une "politique" mondiale au niveau institutionnel ( David Held) ou multidimensionnel (Beck). Georg Simmel et Ulrich Beck ont prôné la rupture avec le nationalisme méthodologique en vue de fonder une nouvelle sociologie cosmopolitique.
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

"Supplique à Aphatie, Le Monde, Le Nouvel Obs et les autres : oubliez-nous, oubliez les juifs !
Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l'argumentaire honteux de Bernard Kouchner insinuant que le livre de Pierre Péan est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l'antisémitisme qui vient..."

Il a raison Philippe Cohen (dans Marianne)
Par Fab_Leg

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'opération de détournement vers le thème de l'antisémitisme faisait certainement partie du plan de Kouchner et de ses soutiens. Cette opération a fonctionné puisque la plupart des médias sont tombés dedans. Il est dommage qu'ASI dont le rôle est de décrypter ce genre de stratagèmes soit tomber dedans des deux pieds...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:03 le 06/02/2009 par Fab_Leg.
Par CC 6500

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

cette émission est une Tragédie! (au sens théatral)
je l ai adorée.
Daniel continuez ainsi votre travail,Péan n est pas antisémite mais son interprétation du génocide rwandais est une réecriture de la vérité;
ces réponses bafouillées aux questions de Daniel sont édifiantes...
et la défense accusatrice de Kouchner minable!

"au secours,je me noie" dit la Vérité
Par parpour

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Superbe interview, le seul drame c'est que plus personne ne voudra venir sur les plateaux d'@si
Par OLIVER

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mon Dieu, que de haine. Après avoir lu rapidement leurs réactions, je suis très déçu par les fidèles d'@si qui tombent à bras raccourci sur DS, qui n'a en l'occurrence que fait son métier d'interviewer, qui consiste souvent à pousser leurs interlocuteurs dans leurs derniers retranchements. Le fait que Péan renoncent, c'est que c'est lui qui devrait se faire psychanalyser. S'il était tout à fait clair avec cet antisémitisme, il serait capable de prendre du recul, et de répondre les yeux dans les yeux à son interlocuteur, en assumant pleinement sa position. Car, j'accorde à Péan le bénéfice du doute, et pense qu'il a utilisé le terme 'cosmopolitisme' au sens générique du terme. Maintenant DS a raison, nous ne sommes pas dans les secrets de son âme.
Un petit mot pour DS : Continuez à sonder vos interviewés comme vous le faites, ne vous laissez pas impressionné par les volées de bois vert , S'il vous plait, ne faites pas de clientèlisme, comme d'autres média, ne cédez pas. On vous aime justement parceque vous êtes un "RESISTANT" !!! Bravo !
Par Super Annie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Moi aussi je vous soutiens DS. Le côté "Oie blanche" de Pean sur "OUPS je ne connaissais pas le sens des mots" m'a fatiguée !!! Vous avez eu raison de poser la question, même s'il n'était pas utile d'insister (les réponses approximatives de Pean sont éloquentes). Et à tous ceux qui parlent de "leçon de non journalisme", "dérapage" etc. je leur envoie ce message : ne soyez pas amnésiques !! DS est un excellent journalisme. Il incarne de vraies valeurs et il a risqué son émission sur la 5 pour nous rendre un service précieux : celui de développer notre esprit critique. Ne le mettez pas au pilori. Je veux que DS garde son punch, qu'il dérange, qu'il bouscule. Si ce n'était pas le cas, je regarderais la barbie du 20 heures de TF1 !!!!
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Il y a aussi "Super Nannie" qui est une émission sympa !!
Par Guillaume Andrieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
cette émission est une Tragédie! (au sens théatral)
je l ai adorée.
Daniel continuez ainsi votre travail,Péan n est pas antisémite mais son interprétation du génocide rwandais est une réecriture de la vérité;
ces réponses bafouillées aux questions de Daniel sont édifiantes...
et la défense accusatrice de Kouchner minable!

"au secours,je me noie" dit la Vérité


Une tragédie ? Peut-être. Laquelle ? Prométhée enchaîné, avec un Prométhée/Péan pilonné par Hermès/Schneidermann ? Philoctète, avec Kouchner/Ulysse soufflant à Néoptolème/Scheidermann de quoi abuser le vieux Philoctète/Péan ? Ou bien les Trachiniennes : une Déjanire/Schneidermann envoyant un cadeau empoisonné à Heraclès/Péan, le tout fomenté par le Centaure/Kouchner jadis abattu par Héraclès/Péan ?

Non, définitivement Oedipe Roi, modèle des tragédies pour Aristote, où le messager aveugle/Schneidermann apprend à Oedipe/Péan qu'il est parricide et incestueux/antisémite, après quoi Oedipe/Péan s'exile en souhaitant mourir.

Je reconnais avoir été touché par la dignité de Péan préférant quitter le plateau que de subir ces attaques.
Par pingouin

Sortie de route

En effet, l'émission partait bien (la révélation de la "course au scoop" entre Péan et Bakchich). Et puis, DS sort de la route, en insistant de façon assez invraisemblable sur l'utilisation d'un seul mot (sur 320 pages) à (forte) connotation antisémite.
La ligne jaune, comme vous le dites si bien Daniel, c'est vous qui l'avez franchie, avec cette allusion débilissime (excusez-moi...) "Vous appelez BHL Levy" . Ah bah oui, bien sûr, vous vouliez qu'il l'appelle comment ? Si je vous appelle Schneidermann, je vais être taxé de... tiens, de quoi, d'ailleurs ? Au pire, d'impolitesse parce que je n'ai pas dit "Monsieur".
A force, ça devient pénible. Il semble qu'il ne soit plus possible de faire la moindre ébauche de commencement d'entame de critiquounette à l'égard d'un citoyen de confession juive (même supposée) sous peine d'être livré à la vindicte médiatique (au moins). Pourtant, ces citoyens sont sans doute tout aussi critiquables (pas plus, mais pas moins non plus) que les autres. Mais la nasse médiatique (et la loi aussi, un peu) crée une sorte de discrimination positive que je trouve vraiment très très très agaçante.
OK, on peut poser la question à Péan sur ce malheureux terme employé. Mais insister aussi lourdement, c'est de l'hystérie. D'autant plus que ce n'était pas le sujet principal, ni du livre, ni de l'émission.
Je suis, comme d'autres, extrêmement déçu par ce passage, et ce dérapage. Je n'en déduis rien sur DS (et pas seulement parce que "je ne suis pas dans le secret de son âme"...) ni sur l'évolution du site @si, mais j'aimerais toutefois que Daniel réponde clairement aux (nombreux, me semble-t-il) commentaires qui vont dans le même sens que le mien. Cela permettra de clarifier les positions.
Mais je ne doute pas qu'il le fera puisque, tout le monde le sait, Daniel est un intransigeant en quête de vérité et de transparence.

Dans l'attente de vous lire, donc...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:09 le 06/02/2009 par pingouin.
Par MrL

Re: Sortie de route

-



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:01 le 06/02/2009 par MrL.
Par Adrien

Re: Sortie de route

Perso, je suis anti antiantisémites, parce que ces gens voient décidément le mal partout. Il m'a semblé, comme bien des @sinautes, que cette question était parfaitement hors-sujet. Ce glissement, cette insistance, cette propension nauséabonde à vouloir intimider l'auteur, en braquant une lumière des plus crue sur ce que l'on croit entrevoir de son âme...
Hé ben le site a peut-être besoin d'une psychanalyse, tiens, un genre d'arrêt sur arrêt sur images.
Par Adrien

Deux poids, deux m'sures...

Je voulais simplement rajouter ceci : je suis franchement attristé, Daniel, d'avoir d'abord ri grâce à vous et d'avoir été atterré par ce réflexe que se partagent bon nombre d'autoproclamés penseurs de la société et des médias, ce dans la même journée...
Mermet a rediffusé son réquisitoire contre Kouchner, cet après-midi, vous y étiez très bon, très léger, synthétique et drôle.
Et puis vous avez ce soir cédé à l'arme journalistique de destruction massive...

Je me demande : waille?
Par pow wow

Re: Sortie de route

Réaction mitigée.

Moi aussi je sature des accusations d'antisémitisme à tout-va et d'une fascisation rampante de la pensée,d'une dérive autoritaire orchestrée par des cercles d'influence dont les intérêts ne sont à l'évidence pas les nôtres,c'est bien pour cette raison (entre autres) que des média comme @SI nous attirent...enfin je parle pour moi,la pensée pesée-calibrée-emballée relayée et martelée à l'envi pour l'endoctrinement de la masse,je tente de la fuir.

Néanmoins,j'avoue me poser la question aussi,non pas sur l'antisémitisme de Péan,mais sur le choix délibéré de ce mot cosmopolitisme,il est étonnant.Ce mot n'a pu échapper au vieux dinosaure de l'investigation et de la rédaction de bouquins qu'il est,et jamais je ne pourrai croire que les conséquences judiciaires ou médiatiques de ses livres ne soient analysées avec un soin tout particulier.Daniel a raison,dès le moment où il l'a écrit et choisi,il a dû savoir qu'on pourrait (qu'on allait) l'attaquer lui et son bouquin sur ce seul mot,et d'ailleurs que Monsieur K. ne s'en priverait pas...pourtant la réaction de Péan semble sincère et il quitte le plateau visiblement blessé...

C'est vrai qu'il n' y avait pas beaucoup d'alternative à cosmopolitisme,universalisme ou internationalisme?Bof...

Personnellement,je dirais que Monsieur K. est un mondialiste convaincu.

Daniel a eu tort de le questionner de cette façon,assez désagréablement il est vrai,mais je le crois sincère lui aussi lorsqu'il dit que selon lui il y a autre chose derrière ce mot et l'idée sous-jacente afférente,je ne suis pas loin de penser comme lui,eu égard encore une fois aux impressionnants états de service du vieux briscard Péan.
Par IsaCo

Re: Sortie de route

Bonjour,

Moi aussi, je suis intervenue, hier soir, pour la première fois sur le forum, très choquée, et moi aussi "titillée" par cette histoire de réabonnement, du fait d'une vraie déception, d'une réelle incompréhension face à cet acharnement, on aurait vraiment préféré Kouchner à la place de Péan, ce qui ne risque d'arriver pour plus d'une raison : déjà, du fait de la façon dont on le voit "répondre", ou plutôt se défendre, mal, ( ou montrer les rocs? ou prendre à partie? ou menacer?), face à Elkabbach, il apparaît clair que les ardeurs journalistiques sont définitivement calmées. J'ai envie de croire à un faux-pas, à une erreur, car asi est un beau projet, qui, personnellement, m'apporte beaucoup, même en dehors de l'émission (la revue de presse, les collaborations de certains, etc...). Donc, garder son sang froid, moi aussi, nous aussi, abonnés?
Néanmoins, j'en reviens à un autre point qui me dérange, après coup, après avoir lu la réaction d'un internaute, concernant l'attaque de DS sur le fait que Péan désigner BHL par Lévy, et non pas par BHL. Le diminutif "BHL" est une création, des médias probablement, qui s'apparente presque à une marque, un logo, qui sert le bonhomme, qui en fait un incontournable, un récurrent, un présent, un omniprésent... Quand et, surtout, pourquoi, a-t'on commencé, quasiment tous, à l'appeler BHL, à répéter, à propager, à servir la création de ce personnage? On sait qu'il a réussi à se rendre incontournable, non à cause de la qualité de ses écrits, mais plus par son talent à cultiver, arroser, entretenir, son réseau (éditions, médias, politiques). Sans oublier la chemise blanche ouverte. Est ce que l'appeler Lévy n'est pas une façon d'être dans le vrai, dans la vérité, dans le bon sens? On rétorquera que BHL, c'est plus facile, les gens l'identifient... Justement, ras-le bol de la facilité, de la paresse... J'ai le sentiment que cette "préférence médiatique" imprime encore plus une marque, sa marque à lui, dans la conscience collective, et que cela n'a pas lieu d'être, le personnage (je n'utilise pas à dessein le terme écrivain) ne le quand même vaut pas... Donc, respect à Péan pour ce parti-pris.
Par Lionel sittler

Re: Sortie de route

Bonjour,

les mots n'appartiennent pas aux nazis ou antisémites, dès que l'on dit détail on n'est pas lepèniste, cosmopolite on n'est pas antisémite ou collaborateur on n'est pas vichyste pardon pour les habitants de Vichy, Pétainiste. Vouloir voir de l'antisémitisme partout on fait le jeu des antisémites. Vraiment je crois que DS a été trop loin il n'y pas a ma connaissance d'antisémitisme chez Péan. Dans www.la-bas.org ils dénonçent aussi les abus de la lutte anti-sémititsme tout comme le livre de Israël Finkelstein "L'industrie de l'Holocauste". DS fait le jeu des antisémites tout comme par exemple Askolovitsch, qui voit de l'antisémitisme chez Siné.
Que l'on rende la liberté aux mots, le fait d'accepter les connotations ou les sous-entendus de tout les totalitaires, comme Le Pen le disait lui-même c'est accepter une "Lepénisation" des esprits.
Amicalement
PS: En tant qu'abonné de ASI je demande que DS devrait s'excuser pour ses attaques infonder sur Péan sur son antisémitiste
Par Anne Perez

Re: Sortie de route

Comment peut-on évoquer le désabonnement à @si parce qu'une interview tourne mal ou que le ton et les questions déplaisent ? C'est puéril et profondément injuste. J'imagine que les @sinautes concernés n'ont plus la télé et la radio est éteinte en quasi permanence!
L'emploi du mot "cosmopolitisme" n'est pas anodin car Pean n'est pas un débutant et si tout un chacun peut l'employer sans arrière pensée lui en tant qu'écrivain sait parfaitement ce que cela peut déclencher. Au fond chaque sortie "littéraire" de Pean provoque quelques polémiques, serait-ce du marketing, une signature sulfureuse?....
Anne
Par nwd

Re: Sortie de route

Chers commentateurs et co-asinautes,

il me semble que beaucoup d'entre vous négligent quelque peu certains aspects du problème : vous réagissez à chaud, dans l'émotion, sur une séquence qui ne laisse que peu de gens indifférents parce qu'une certaine trame attisant les passions s'y est tissée sournoisement ; rejouons le film:
1) Péan évoque ses problèmes cardiaques, les attaques précédentes, voilà un homme blessé, le pauvre, on s'identifie,
2) Le sujet est évoqué, les questions sont pertinentes : ça démarre bien, ça s'annonce passionnant et complexe, on s'accroche,
3) DS nous parle à mots couverts d'un passif qui le lie à Péan via le Monde voilà nos 2 héros très impliqués dans une problématique qui s'annonce complexe
4) En bref après que beaucoup se soient (comme moi) un peu identifiés tour à tour aux 2 journalistes en présence dans cette émission, devant une discussion prometteuse d'un final superbe, avec d'éventuelles révélations, patatras, DS s'enlise, en fait un peu trop, fait l'acteur qui surjoue et Péan se recroqueville et se barre en refusant le combat !
Je crois que ce qu'expriment beaucoup de gens ici, c'est leur déception, leur déconvenue, un peu comme si une panne de courant les privait de la fin du film ! En tous cas si c'est bien de cela qu'il s'agit, je les comprends, c'est ce que j'ai ressenti.
Or, à mon sens, faire des films passionnants n'est pas le but ni l'intérêt d'asi ; il s'agit de nous faire réfléchir et de nous empêcher de penser en rond : donc je dis BRAVO, c'est réussi.

Bien sûr DS a dérapé -> la belle affaire, il n'est pas parfaitement objectif, ce que nous devrions l'avoir toujours à l'esprit si l'on voulait se donner la peine de réfléchir par nous même... d'ailleurs qui dans ce forum peut se targuer de l'être ?

D'un autre côté, Péan a joué les victimes -> je comprends parfaitement que les questions de DS lui tapaient sur le système (à sa place je n'en aurais pas supporté la moitié) mais il est assez grand pour répondre en inversant les rôles : "DS, vous me décevez, vous ne voyez pas que vous faites le jeu des Kouchneriens, des apôtres de la bien-pensance ? C'est indigne de vous !" Et pourtant il ne l'a pas fait. A la limite, en partant, il fait le jeu de ses détracteurs.

Du coup, personnellement :
- je me réabonne
- je ne vois pas pourquoi il faudrait des excuses
le tout en ayant pleinement conscience que DS a dérapé, et dans l'attente d'explications sur le sujet si possible par des tiers (à mon avis l'équipe d'ASI ne PEUT PAS être objective sur DS, leur analyse ne suffira pas)

Merci à tous pour vos contributions qui font monter le niveau moyen des échanges habituels sur le Web comme dans la vraie vie. Ne nous auto-détruisons pas ! Longue vie aux ASInautes !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:05 le 07/02/2009 par nwd.
Par abdessamad

Re: Sortie de route

Citation:
Chers commentateurs et co-asinautes,

il me semble que beaucoup d'entre vous négligent quelque peu certains aspects du problème : vous réagissez à chaud, dans l'émotion, sur une séquence qui ne laisse que peu de gens indifférents parce qu'une certaine trame attisant les passions s'y est tissée sournoisement ; rejouons le film:
1) Péan évoque ses problèmes cardiaques, les attaques précédentes, voilà un homme blessé, le pauvre, on s'identifie,
2) Le sujet est évoqué, les questions sont pertinentes : ça démarre bien, ça s'annonce passionnant et complexe, on s'accroche,
3) DS nous parle à mots couverts d'un passif qui le lie à Péan via le Monde voilà nos 2 héros très impliqués dans une problématique qui s'annonce complexe
4) En bref après que beaucoup se soient (comme moi) un peu identifiés tour à tour aux 2 journalistes en présence dans cette émission, devant une discussion prometteuse d'un final superbe, avec d'éventuelles révélations, patatras, DS s'enlise, en fait un peu trop, fait l'acteur qui surjoue et Péan se recroqueville et se barre en refusant le combat !
Je crois que ce qu'expriment beaucoup de gens ici, c'est leur déception, leur déconvenue, un peu comme si une panne de courant les privait de la fin du film ! En tous cas si c'est bien de cela qu'il s'agit, je les comprends, c'est ce que j'ai ressenti.
Or, à mon sens, faire des films passionnants n'est pas le but ni l'intérêt d'asi ; il s'agit de nous faire réfléchir et de nous empêcher de penser en rond : donc je dis BRAVO, c'est réussi.

Bien sûr DS a dérapé -> la belle affaire, il n'est pas parfaitement objectif, ce que nous devrions l'avoir toujours à l'esprit si l'on voulait se donner la peine de réfléchir par nous même... d'ailleurs qui dans ce forum peut se targuer de l'être ?

D'un autre côté, Péan a joué les victimes -> je comprends parfaitement que les questions de DS lui tapaient sur le système (à sa place je n'en aurais pas supporté la moitié) mais il est assez grand pour répondre en inversant les rôles : "DS, vous me décevez, vous ne voyez pas que vous faites le jeu des Kouchneriens, des apôtres de la bien-pensance ? C'est indigne de vous !" Et pourtant il ne l'a pas fait. A la limite, en partant, il fait le jeu de ses détracteurs.

Du coup, personnellement :
- je me réabonne
- je ne vois pas pourquoi il faudrait des excuses
le tout en ayant pleinement conscience que DS a dérapé, et dans l'attente d'explications sur le sujet si possible par des tiers (à mon avis l'équipe d'ASI ne PEUT PAS être objective sur DS, leur analyse ne suffira pas)

Merci à tous pour vos contributions qui font monter le niveau moyen des échanges habituels sur le Web comme dans la vraie vie. Ne nous auto-détruisons pas ! Longue vie aux ASInautes !


Et voilà que nous sommes accusés d'être des sous-abonnés réagissant sous l'émotion aimant voir la fin d'un film ! Et heureusement, le sur-abonné (se déclarant au passage "abonné à vie") se manifeste afin de nous éclairer les esprits, nous les émotifs, les nuls, qui aimons tant nous auto-détruire !

Je viens de regarder pour la 2ème fois "l'acte 4" : c'est stupéfiant, et navrant. On vit dans des temps où la vitcime doit s'auto-accuser pour calmer la meute sinon l'accusateur sera mécontent ! Et oser après dire que PP a joué les victimes, c'est ... courageux.
Vu la virulence des questions/sous-entendus de DS, je ne vois pas ce qu'aurait pu faire PP ? (à sa place, j'aurais quitté le plateau 5 minutes avant) et je constate même en ayant du temps pour répondre, on n'y arrive pas : la preuve vos suggestions de réponses ! Que répondre à une personne qui vous redis la même chose sous forme de question (souvent sans point d'interrogation d'ailleurs) dans laquelle l'accusation est visible même à travers la caméra ? pour ma part, une seule réaction s'impose "Paix et m'en aller..."
Par nwd

Re: Sortie de route

@ abdessamad : là vous êtes à votre tour un peu dur ; je n'ai pas envisagé de me réabonner à vie, mais je dis que m'étant abonné pour accéder à des contenus qui me portent à réfléchir, à progresser, je ne suis pour le moment pas déçu et je rempile, c'est tout ; ça n'est bien sûr pas le cas de tout le monde, ce que je peux comprendre et je ne faisais qu'argumenter mon point de vue.

Ensuite, je n'ai pas la prétention de donner des leçons mais celle de confronter ma perception des choses à celle de mes pairs ; j'essaie de ne pas avoir de complexe de supériorité ou d'infériorité - dès lors, les termes de sur et sous-abonnés me paraissent caricaturaux comparés à mes propos et particulièrement inadéquats dans ce contexte de discussion autour des antisémites et autres untermenscheries absurdes. Bien sur il est possible que je ne parvienne probablement pas à m'extraire d'un a priori positif sur asi... ok, j'enregistre, peut-être faut-il que je revoie ma position avec un peu plus de recul.

Je trouve cependant dommage de vouer DS aux gémonies pour une sortie de route regrettable, certes, mais qui ne me semble pas définitivement impardonnable. Je ne donne aucune leçon...
Par abdessamad

Re: Sortie de route

Je comprends votre position... Qqs mots de ma part (sous-abonné ..) étaient évidemment caricaturaux.
Ce que je souhaite simplement, c'est que DS s'excuse à Péan, publiquement via @si.
Par foxymore

Re: Sortie de route

Sortie de route, je suis d'accord.
et... quelques bases de l'ITV à revoir:
- les questions longues sont jamais les meilleures (surtout quand le mec a déjà commencé à répondre...)
- on n'interrompt pas son interlocuteur dès qu'on a un truc à lui dire

Revenons aussi sur le "job du journaliste" et la "rupture de la continuité de l'Etat", connaître la vérité ou défendre l'Etat, il me semble que la c'est DS qui détourne le débat, et ça commence à s'enliser. A mon sens pour Péan c'était important d'alerter l'opinion publique là-dessus, j'aurais aimé savoir pourquoi. (c'est ce que j'attends aussi de l'émission)

Pour résumer, et grosso modo à partir de cette étape, Péan se braque un peu et DS est de plus en plus maladroit. Pourquoi vouloir coincer Péan? C'est quasi impossible, il l'a prouvé durant de nombreuses années. A partir du "job du journaliste", DS instaure une rivalité, le bon et le mauvais journaliste... à quoi bon? (c'est pas le thème, et puis vous êtes en face à face, donc pas de regard/ retour extérieur = danger!!)
Bref, acharnement à vouloir le coincer alors que le jeu ne l'amuse visiblement pas (ça aurait pu mais là ça se voit...), et puis Péan de se retrouver à justifier si il est antisémite ou pas... bon il s'est dit que DS était devenu hermétique. Il lui a laissé sa chance une fois, a menacé, DS a réussi à rattraper le coup (c'était déjà pas gagné)... Bon il relance, rien à faire, mort par ko journalistique.

Justine aurait du rester, j'vois qu'ça. Ou alors Daniel faites un stage d'empathie, si ça existe, ça aidera. Merci pour nous!!
Par helene duvigneau

Re: Sortie de route

Les journalistes anglo-saxons posent la même question plusieurs fois de suite quand ils n’ont pas de réponse, contrairement à nos courageux Français. Mais de là à s’acharner... La question est : pourquoi DS s’est-il acharné sur PP, qui lui-même semble jouer les victimes (s’il est cardiaque, mieux valait éviter un plateau sur lequel il savait qu’il allait être passé au gril)? Quel est passif entre les deux interlocuteurs? Pourquoi DS pensait-il que sa question était si pertinente au point de la poser 3 fois de suite alors qu’il y avait plein d’éléments sur lesquels il "voulait revenir"? trop d’émotion? La volonté de faire, comme on dit vulgairement, "cracher le morceau" à Péan, mais quel morceau?
Doit-on pour autant croire aux explications de Péan? Mais enfin quel intérêt pour lui? Si ce n’est le sabordage. Alors il s’est bel et bien "planté" et, plutôt que de le reconnaitre, a préféré dire que ce mot là en particulier, pouvait être utilisé, comme si de rien n’était.. Ce qui a fait bondir DS, attentif aux mots, et à la question. Peut-être Péan et ses avocats avaient-ils pensé à tout ... sauf à ça. Les avocats de Kouchner, eux, y ont pensé. Pourquoi? Parce que quand on veut calomnier un homme, il suffit de chercher les mots qui tuent, et que celui ci en fait partie... comme d’autres d’ailleurs. Peut-être les avocats en question ont-ils d’ailleurs une liste déjà prête de tous ces mots "qui tuent". C’est à celui qui en trouvera un le 1er...
Par Cesttres

Ligne blanche

Peut-on aimer Wagner?

Abonné de la 1ère heure , je vous lis plus souvent que je n'interviens.

Mais là , il s'est passé quelquechose Daniel.

Une incommensurable gène sur votre insistance à propos du mot cosmopolitisme.
J'aime la musique , la World music , la musique du monde entier, universelle ..cosmopolite .
Je sais que l'on doit employer les mots avec circonspection et à bon escient. Même si l'histoire sombre de la seconde guerre mondiale nous rappelle que Hitler aimait Wagner , est-ce une raison pour ne pas aimer Wagner ?
On doit pouvoir utiliser le mot cosmopolite ,sans que cela fasse systématiquement référence aux années 1930.
Il faut combattre l'antisémitisme , mais ne pas tout ramener à de l'antisémitisme , et c'est ce dosage qui est difficile .

Longue vie à @asi , ne dépasse pas la ligne blanche , Daniel.
Par mistralgagnant

Re: Sortie de route

d'autant que la plupart des jeunes, des gens qui comme moi ne sont pas allés assez à l'école, mais qui cherche ce qui ne tourne pas rond dans ce vieux monde ne se doutaient pas de la connotation de ce mot......Parfois il faut savoir avancer......Pour ma part est symbole de ce mot est :diversité.....et je souhaite que le monde devienne un jour plus cosmopolite......Parce qu il me semble qu il faut apprendre'plus que jamais, à viivre ensemble avec nos dfférences et nos tragédies.....
Et sans avoir fait de grandes études je trouve qu entre cela et l affaire Siné il y a un malaise dans notre société......
Par Volto Tombo

Re: Sortie de route

Personnellement j'attend un commentaire de DS sur ce derapage. Pourquoi insiter a ce point sur un "detail" (oups je ne sais pas si j'ai le droit d'utiliser ce mot) au point de faire craquer son invite? C'est vraiment important qu'il nous explique ce qu'il avait en tete et ce qu'il cherchait a montrer.

A part ca, le reste de l'emission etait excelent et tres instructive.
Par morad assam

Re: Sortie de route

vraiment horrible , pas l'émission mais DS.
Des journalistes d'investigation comme Mr PEAN se fond très rare. Il prends des risques à chacun de ses livres, il soulèvent des affaires que beaucoups veulent caché. Ce monsieur aurait mérité beaucoups plus de considération.
Aujourd'hui, l'émission montre le vrai visage , non pas de l'invité, mais d'un DS englué dans son acharnement , non fondé, gratuit et sans risque comme à la belle époque avec Mr Bourdieu.
DS, ne mérite même pas ma haine...
Par Papillon

Re: Sortie de route

Contrairement à certains commentaires, je ne pense absolument pas que DS ait voulu prendre la défense de BK. Il suffit de se rappeler son intervention dans "le tribunal des condamnés d'avance" dans l'émission de Mermet sur France Inter pour être convaincu du contraire.
Il n'a juste pas senti la limite. Ou, plus précisément, je me demande s'il n'essayait pas, dans une sorte de course en avant, à s'auto-justifier, à se convaincre, en même temps que les autres, du bien-fondé de la question concernant le mot à ses yeux douteux
Quoiqu'il en soit Péan a eu raison de quitter le plateau.
Par didier taormina

Re: Sortie de route

Bonsoir,

C'est la première fois que je réagis dans un blog, que ce soit sur celui de @SI ou sur celui d'un autre site Web.

Je découvre ce jour l'émission, comme j'ai aimée la voir sur la chaine public en son temps, et sur le Site, chaque semaine aujourd'hui et depuis de nombreux mois.
J'ai aussi éprouvé une certaine émotion, plus vis à vis de Daniel Schneidermann que pour Pierre Péan.
Je rejoins cette interrogation de DS sur le poids des mots et la capacité d'un écrivain à savoir s'en servir.

Je ne crois pas pour ma part à un quelconque antisémitisme de Pierre Péan mais reste circonspect sur sa capacité, à semble t-il apprendre de l'expérience passée.

Arrêt sur Image reste pour ma part un espace unique d'échange ou l'animateur et journaliste qu'il est peut aussi s'exprimer sur ses doutes et interrogations. C'est sans nul doute l'expérience unique que nous offre toute cette formidable équipe.
Par Véronique Gauthier

Re: Sortie de route

C'est quand même courageux de mettre en ligne un "boulot" qui vous dessert, c'est un mea culpa en soi.
Tout le monde peut se procurer une paire de ciseaux, pas vu pas pris.
On a tellement l'habitude des interviews formatées, c'est destabilisant, effectivement.
A bientôt, on the road again !
Par production code

Re: Sortie de route

"La ligne jaune, comme vous le dites si bien Daniel, c'est vous qui l'avez franchie, avec cette allusion débilissime (excusez-moi...) "Vous appelez BHL Levy" . Ah bah oui, bien sûr, vous vouliez qu'il l'appelle comment ? Si je vous appelle Schneidermann, je vais être taxé de... tiens, de quoi, d'ailleurs ? Au pire, d'impolitesse parce que je n'ai pas dit "Monsieur"."

ca me fait penser a Ann Coulter qui recemment appelait Obama "B. Hussein Obama".....ah bah oui biensur, c'est son nom.....
Par Robert.

Je n'ai pas lu le livre de Péan...

Tiens, et si vous invitiez Monseigneur Vingt-Trois?
Par Variation

formulations

L'erreur hénaurme de confondre l'usage d'un mot et son utilisation dévoyée dans des "formulations" nauséabondes !

On attend d'ailleurs de savoir de quelles "formulations" il s'agit...
Par Francis CLEMENT

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonjour,

Je pense aussi que le choix des termes devait être évoqué afin d'obtenir des précisions de l'auteur sur ce qu'il avait voulu écrire parce que "aux origines douteuses" me paraît bien plus étrange que "cosmopolite".
Mais ensuite ?
Une fois que l'invité a répondu qu'il n'est pas antisémite et qu'il est impossible de trouver un soupçon d'antisémitisme dans son histoire, on trouve d'autres exemples ou on passe à autre chose.
Qui pourrait répondre à l'accusation d'être antisémite dans son inconscient ? ( mais si peut-être un peu, allez, cherchez bien, à la manière de "il n'y a pas de fumé sans feu" )
Personne, même pas un juif depuis Freud en fait, tout simplement parce que ... c'est de l'inconscient et donc que l'on ne peut apporter aucune réponse à un tiers ayant valeur d'argument.

Que cherchiez-vous Daniel ? Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ? C'est cela qu'il convient de préciser parce que sinon je ne comprend pas comment les conséquences auraient pu être différentes. Votre invité n'avait plus d'issue autre que la porte puisque quoi qu'il dise vous lui renvoyiez son inconscience au museau.

La seule explication qui me vient à l'esprit parce que c'est la seule qui aurait pu me faire agir comme vous c'est que, pour une raison ou une autre indépendante de la vie publique de M.Péan ( livres, articles, passages à la télé ), vous avez des raisons d'être persuadé qu'il est raciste ou antisémite et vous vouliez vous le "payer" sur ce point.
Dans la mesure ou cette conviction ne peut être affichée sans preuve publique il eut été beaucoup plus sage de se contenter de la première réponse et de lui poser des questions sur le reste.
Que pense-t-il de la réponse du président de la république qui écarte la morale en se limitant à la lettre de la loi ? Par exemple.

Enfin, même si j'ai tout faux et que vous n'avez fait que déraper sur l'emballement de la succession des questions et réponses sans prendre garde à votre insistance assez pénible je ne vous en garde pas grief. De même que M.Péan qui nous avance sa vie entière pour défense je prend en compte l'ensemble de votre "œuvre" pour évaluer ce que je considère comme une erreur. Et en regard de ce que vous et vos collaborateurs nous apportent depuis tant d'années, ce n'est pas bien grave. Disons qu'inconsciemment vous considérez le roquet comme la forme abouti du journaliste d'interview.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Effectivement ! On a entendu : "Allez, en vérité, vous êtes bien un peu antisémite tout de même ? Allez dites le moi, vous pouvez me le dire à moi ... Faute avouée, à moitié pardonnée ... Allez, inconsciemment, si vous cherchez dans les profondeurs ... "dans le secret de votre âme"..."

Mais quelle horreur ! Quelle horreur ! Vous êtes tombé sur la tête DS ?

Ces dernières minutes ont été une véritable torture. Ce soir j'ai honte d'être une @sinaute. S'll vous plaît donnez-moi le mail de Pierre Péan que je m'excuse de ce à quoi je viens d'assister.

Ce dernier a d'ailleurs été fort poli avec vous. Il n'est pas parti tout de suite, il vous a d'abord signalé son désaccord. C'est vous qui l'avez poussé à bout. C'était odieux !

N'aviez-vous jamais écouté le témoignage d'Edgar Morin suite aux procès qu'il a du subir, ni entendu la souffrance que lui avait causé à lui aussi ces même accusations. N'avez-vous donc aucune connaissance de cette manipulation ignoble des esprits qui est effectuée depuis des années pour détourner les regards et embrouiller l'entendement ?

Tout cela va mal finir.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je vous recommande à tous l'excellente émission de Daniel Mermet, un autre grand journaliste poursuivi, lui aussi, pour antisémitisme, avec de très bonnes questions, et des vraies bonnes informations :

Entretien avec Pierre Péan, auteur du "Monde selon K." (Fayard), et Xavier Monnier, journaliste à Bakchich.info

entre gentlemen.
Par Daniel Schneidermann

Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Je vous lis, hein. Pas d'inquiétude. Et je vous répondrai, évidemment.

En attendant, juste ceci:

"Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?" me demande l'un d'entre vous sur ce forum.

Bonne question. C'est la vraie question. Il me dit "je ne suis pas antisémite". Il me dit: "si c'était à refaire, je ne récrirais pas cosmopolite". Alors pourquoi je ne lâche pas l'affaire ?

Je ne lâche pas l'affaire, parce que je sens qu'il y a toujours quelque chose qui cloche. Quand il me dit qu'il n'est pas antisémite, je le crois sincère. Je pense qu'il ne se croit pas antisémite. Pas de doute là-dessus.

Mais c'est un coriace, et un vieux de la vieille. Il connait par coeur la cartographie des zones à risque de ce sujet-là. Il a déjà été attaqué sur un supposé antisémitisme. Plusieurs fois. Par tous ceux qui veulent sa peau. On a raconté tout ça sur le site. Il sait évidemment qu'il le sera encore, attaqué, qu'ils ne le lâcheront pas, pour ce livre-là.

Alors, pourquoi, en écrivant son livre, il ne démine pas ?

Pourquoi il n'évite pas les mots qui offriront une cible à l'adversaire ? Pourquoi il ne chasse pas ces mots ? Qu'est-ce qu'il cherche ? Je ne comprends pas. On peut critiquer la politique de Kouchner au Rwanda, sans commencer son livre par une scène où on décrit Kouchner ne se levant pas pour La Marseillaise, quand même.

Première réponse possible: il ne démine pas, car il est en paix avec sa conscience, et lui sait qu'il n'est pas antisémite. Donc, pas de preuves à donner, pas de certificat d'honorabilité à montrer à quiconque. Possible. Mais idiot. Ce n'est pas une raison de ne pas déminer. S'il souhaite que son livre soit accueilli pour ses éléments imparables (les contrats de Kouchner avec Bongo, le néo-conservatisme de Kouchner, etc) il faut déminer tout le reste. Eliminer tout ce qui risque de faire malentendu.

Deuxième réponse possible: quelque chose d'intérieur l'empêche de déminer. Je ne sais pas quoi. Ce n'est peut-être pas mon boulot de savoir quoi. Je ne suis pas Dieu, je ne suis pas psy. Je me suis peut-être aventuré sur un terrain qui ne m'appartient pas, et sur lequel, en tout cas, je me suis trouvé à découvert, sans mots, sans munitions, idiot face à son départ, et odieux à beaucoup d'entre vous. J'y reviendrai. Il est tard, la journée a été longue, et j'ai besoin de réfléchir. Merci à tous de votre exigence.
Par MoOn (® FDC)

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Citation:
Mais c'est un coriace, et un vieux de la vieille. Il connait par coeur la cartographie des zones à risque de ce sujet-là. Il a déjà été attaqué sur un supposé antisémitisme. Plusieurs fois. Par tous ceux qui veulent sa peau. On a raconté tout ça sur le site. Il sait évidemment qu'il le sera encore, attaqué, qu'ils ne le lâcheront pas, pour ce livre-là.

Alors, pourquoi, en écrivant son livre, il ne démine pas ?



Je résume: pourquoi Péan ne baisse-t'il pas son pantalon comme tous les autres devant le terrorisme intellectuel? Vous avez vraiment du mal a comprendre cela Daniel?
Par pingouin

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Citation:
Je ne lâche pas l'affaire, parce que je sens qu'il y a toujours quelque chose qui cloche.
Daniel, avez-vous seulement réalisé (sur le moment) que ce n'était pas le coeur de l'émission ?

Citation:
Première réponse possible: il ne démine pas, car il est en paix avec sa conscience, et lui sait qu'il n'est pas antisémite. Donc, pas de preuves à donner, pas de certificat d'honorabilité à montrer à quiconque. Possible. Mais idiot. Ce n'est pas une raison de ne pas déminer. S'il souhaite que son livre soit accueilli pour ses éléments imparables (les contrats de Kouchner avec Bongo, le néo-conservatisme de Kouchner, etc) il faut déminer tout le reste. Eliminer tout ce qui risque de faire malentendu.
Visionnez à nouveau le début de l'émission à laquelle vous avez assisté et vous aurez une proposition d'explication : Péan a sorti son bouquin dans la précipitation pour ne pas se faire "griller" par Bakchich. Est-il si absurde que ça d'imaginer qu'il ait pu laisser passer un mot ? Pour peu que son avocat soit plus jeune et moins "cultivé" que vous, ce qui est au moins possible, ce si terrible mot frappé de tant d'indignité a pu passer jusqu'à l'imprimatur... Impensable?

Citation:
Ce n'est peut-être pas mon boulot de savoir quoi. Je ne suis pas Dieu, je ne suis pas psy. Je me suis peut-être aventuré sur un terrain qui ne m'appartient pas, et sur lequel, en tout cas, je me suis trouvé à découvert, sans mots, sans munitions, idiot face à son départ, et odieux à beaucoup d'entre vous.
A ce niveau d'acharnement, je vous confirme que ce n'est pas ce que nous (nombreux) attendons de vous

Citation:
J'y reviendrai.
Je n'en attends pas moins de vous, et guetterai votre réponse (précise et sans concessions) avec impatience.
Nous sommes nombreux à vous avoir questionné ce soir...

Citation:
Merci à tous de votre exigence.
parce que vous le valez bien ?
Par Le pessimiste désillusionné

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Citation:
Deuxième réponse possible: quelque chose d'intérieur l'empêche de déminer. Je ne sais pas quoi. Ce n'est peut-être pas mon boulot de savoir quoi. Je ne suis pas Dieu, je ne suis pas psy. Je me suis peut-être aventuré sur un terrain qui ne m'appartient pas, et sur lequel, en tout cas, je me suis trouvé à découvert, sans mots, sans munitions, idiot face à son départ, et odieux à beaucoup d'entre vous. J'y reviendrai. Il est tard, la journée a été longue, et j'ai besoin de réfléchir. Merci à tous de votre exigence.

J'ai remarqué dans plusieurs émissions que souvent vous affirmiez être naïf vis-à-vis de certaines choses qui semblaient tomber sous l'évidence face à certains de vos interlocuteurs. J'avoue avoir toujours pensé que vous feigniez cette attitude naïve par esprit de malice. Certains asinautes l'ont aussi relevé à plusieurs reprises. Là quand vous parlez de cette seconde hypothèse et dites "je ne sais pas quoi". faites vous encore le naïf ou êtes vous sincère? Il n y a pas de mal à avouer que vous soupçonnez Péan d'être antiisémite et d'avoir un goût non assumé pour la provoc. Le problème qu'ont la plupart des asinautes est le fait que ce soupçon soit nourri juste sur la base de quelques passages interprétés par les détracteurs de Péan à leur avantage et brandis en guise de défense contre les faits reprochés à Bernard Kouchner sans avoir demandé à l'auteur de clarifier ou d'expliquer dans leur contexte l'usage de ce qui reste des mots aussi lourd soit le passé auquel ils sont attachés pour ceux qui s'en souviennent. Qu'en dites-vous ?
Par Guillaume T.

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Bonsoir,

Vos explications m'éclairent un peu. Et de mon point de vue, pour quelqu'un qui connaît si bien le génocide rwandais, Pierre Péan a eu le cœur bien léger aujourd'hui. On ne peut pas mettre en doute le fait qu'il soit cardiaque, mais en l'occurrence, croire que Daniel Schneidermann se mette à accuser quelqu'un d'antisémitisme sur son plateau, c'est feindre d'être très sensible. C'est un peu comme quand Bernard Kouchner riposte à l'assemblée (vidéo en entier), il dit que sa mission en tant que consultant était "légale, légitime et morale" mais il ne s'aventure pas à s'expliquer en quoi être employé par des dictateurs, même si c'est pour la bonne cause, correspond à l'idée qu'il se fait de la morale. A la place, il fuit en faisant des allusions sur le prétendu antisémitisme du livre. Eh bien, en jouant les petites natures Péan fait la même chose et botte en touche. D'ailleurs, comme Kouchner qui parle des quarante dernières années qu'il a consacrées à des victimes, Péan utilise sa vie comme argument, pas plus recevable.

Néanmoins, j'ai trouvé que votre insistance manquait d'arguments. Vous ne mentionnez que "cosmopolitisme" et "Lévy". A posteriori, permettez-moi d'enfoncer une porte en disant qu'il eût été opportun de dresser une liste un peu plus exhaustive des éléments douteux, mais en évacuant clairement l'antisémitisme puisque ce n'était pas votre intuition (il me semble, mais votre commentaire de ce soir manque de clarté sur ce point), et en précisant vos questions pour que les réponses ne tournent plus autour de ce sujet. Aussi, je crois que cela prouve qu'être seul pour mener cet entretien était une erreur.

Le reste de l'émission était bon comme la plupart du temps. Ceux qui agitent la menace de ne pas se réabonner et se laissent emporter dans des passions, si vieilles qu'ils sont en noir et blanc, sont appelés à se ressaisir.
Par MARIE MERAHI

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

D'autres le sont aussi, appelés à se ressaisir...

Et chacun est libre de se réabonner ou non. Personnellement, abonné de la première heure, j'ai encore onze mois pour oublier les deux dernières émissions : le tir sera certainement rectifié d'ici là. Mais si mon abonnement expirait dans dix jours, je ne suis pas certain que je me réabonnerais. On ne peut pas revendiquer l'exigence que revendique ASI sans en assumer les conséquences : les ASInautes, en premier lieu, sont exigeants. Ce qui souligne bien qu'ils sont à la recherche de quelque chose qu'ils ne trouvent pas ailleurs : c'est sur ce site et seulement là, pourvu que ça y reste.
Par Guillaume T.

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Bonsoir,

Moi qui suis abonné depuis un an, je ne trouve pas vraiment à me plaindre. L'émission sur la télé réalité est la seule dont j'ai été déçu, parce que Judith Bernard s'est oubliée un peu trop longtemps sans que personne ne la coupe, et parler du livre de Francis Guthleben manquait franchement d'intérêt sans personne pour le défendre. Pour l'émission de cette semaine, Daniel Schneidermann a fait des erreurs mais il a fait son autocritique en lisant nos commentaires et en nous la faisant partager. Tout le monde fait des erreurs, et il faut savoir apprécier cette capacité à expliquer ses doutes plutôt que de faire comme si de rien n'était, à la "The Show Must Go On".

Et à propos du réabonnement, je ne voudrais pas que mon futur (je suis encore étudiant) patron me dise "C'est du mauvais boulot, la prochaine fois t'es viré" à chaque fois que je fais quelque chose de travers. D'une part, cela serait contre-productif, car avec ce stress sur ma conscience je ferais mon boulot de manière suffisante, sans chercher à faire de mon mieux, sans prendre de risque. Et d'autre part, il ne s'agissait pas ici d'une faute grave (de déontologie par exemple), mais d'une maladresse (insister sur un point après un refus explicite de répondre). Le réabonnement intervient une fois par an, j'ai voulu dire qu'il me semble excessif de le remettre sur la table dès lors qu'on relève une faute. On n'est pas moins exigent pour autant.
Par yvan weitzel

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

C'est plutôt à l'équipe de ce site à se ressaisir ! Lorsqu'on observe et critique les modes de fonctionnement des autres médias, il faut s'attendre à beaucoup d'exigence sur ses propres modes de fonctionnement. Je m'abonne parce que j'attends de ce site une certaine qualité. Si la qualité n'est plus au rendez-vous, je ne m'abonne plus. C'est aussi simple que ça !
Par Nagababa

Same player shoot again !

Votre réponse n'est encore que de l'argumentaire
et j'espère qu'avec un peu de réflexion vous arriverez à faire une
vraie lecture critique, en démêlant le fond et ...la forme,
car ce sont bien vos manières qui sont limites sur ce coup.
Ne nous (vous) noyez pas dans d'autres explications....
car je ne crois pas que ce soit le sujet de la bronca salutaire du forum.
Par constant gardener

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Monsieur Schneidermann, Obama l'a fait. Pourquoi pas vous? Vous vous grandiriez.
Par à la plage

ça sert à quoi @si?

Citation:
Deuxième réponse possible: quelque chose d'intérieur l'empêche de déminer. Je ne sais pas quoi. Ce n'est peut-être pas mon boulot de savoir quoi. Je ne suis pas Dieu, je ne suis pas psy. Je me suis peut-être aventuré sur un terrain qui ne m'appartient pas, et sur lequel, en tout cas, je me suis trouvé à découvert (...)


et si le travail d'@si n'était pas d'avoir une opinion sur tel ou tel sujet mais de comprendre comment on façonne l'opinion?
bref d'éviter autant que faire se peut le café du commerce.

comment on lance l'accusation d'antisémitisme, sur quelles bases, avec quels relais?

puisque des avocats ont relu le bouquin, est-ce qu'il y a une relecture sur cet aspect-là, débusquer ce qui peut déclencher la polémique? est-ce le cas chez certains éditeurs? avec certains auteurs? est-ce que la polémique fait vendre plus? (dans l'absolu, la recherche-t-on, dans quel cas? quels sont les beaux plantages avec belle polémique, à l'inverse?)
voilà, des éléments étayés. un travail d'enquête. de l'info, du décryptage.
Par Francis CLEMENT

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Bonjour,

Je crois saisir en effet, Daniel, ce qui vous a poussé à insister car "à chaud" j'aurais pu commettre la même erreur. Le livre est documenté, probablement incisif et sans concession mais au milieu vous y trouvez des choses qui vous paraissent déplacées car vous ne suspectez pas M.Péan de maladresse.

L'exemple que vous donnez du tout début du livre est significatif. Comme vous semblez le penser aussi je ne trouve pas abominablement choquant de ne pas se lever pendant la Marseillaise, disons maladroit de la part d'un ministre de la république mais c'est un argument qui a quelque chose de bizarre. De même, l'accusation d'être cosmopolite, indépendamment de la connotation années 30, ne me paraît pas catastrophique quand on représente la diplomatie d'un pays comme la France qui a toujours l'impression que le monde attend son avis. M.Kouchner n'aime pas la France ? Mouais. On s'en fout en fait puisqu'il sera jugé sur ses actes bruts et non sur ses motivations.

La divergence qui a peut-être provoquée l'incompréhension entre vous et M.Péan semble être son patriotisme.
Il s'offusque, lui, de toutes ces choses qui nous paraissent secondaires voir nuisibles au propos de fond de son livre. C'est ainsi. Ce n'est pas de sa faute si le patriotisme a pris de mauvaise couleur au contact du nationalisme de certaines formations politiques.
A la lumière de ce sentiment qu'un ministre se doit d'être le représentant intègre de la république française l'accusation de "cosmopolitisme" en devient une puisque le patriotisme de M.Kouchner est seul mis en cause.
Ne serait-ce pas cette accusation de "traître à la Patrie" que vous avez reproché, de manière inconsciente ;o) , à M.Péan ? Regrettant que le livre n'enchaîne pas, à l'inverse d'un traité Spinoziste, de belles démonstrations avec axiomes et postulats sans aller chercher des arguments qui vous semblent ridicules.

Je pense qu'il y a une part de cela. Cette incompréhension a priori ne fait que révéler notre absence de patriotisme, ou du moins, sa relativité face à l'histoire. Il nous est donc difficile de voir chez quelqu'un d'autre ce sentiment profond allant jusqu'aux détails sans y subodorer les racines d'un mal plus pernicieux. Mais bien sûr, nous avons tord.
Par alexandre lenoir

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Le problème ne vient-il pas tout simplement du fait qu'il devient malheureusement difficile de lire un livre de Péan de manière objective ? Il est en effet toujours difficile de lire des bouquins écrits par des célébrités en faisant abstraction de leur auteur. Surtout quand ceux-ci ont été si souvent au coeur de bien des polémiques.
Soit Daniel parce que tu savais en bon journaliste que Péan avait dû par le passé faire face à des accusations semblables ou bien tout simplement parce que tu as lu le bouquin après avoir avoir entendu les défenseurs de Kouchner, tu as comme beaucoup d'autres cherché "ce qui clochait".
Si tu avais lu le passage où il emploie le terme de "cosmopolitisme" sous la plume de Zéraphin Poupard, journaliste de 21 ans au courrier de l'Aube et auteur d'un premier ouvrage sur Kouchner, je suis quasi certain que rien ne t'aurait choqué.
Par nikoh

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

Je n'ai pas de leçon de journalisme à donner à DS et après tout, il est vrai que Péan, pour un homme de lettre échaudé, doit bien savoir ce qu'il risque en utilisant ce mot...
Néanmoins, ça ne suffit pas à faire de lui un antisémite. Comme dit Daniel dans la première réponse possible :
Citation:
il ne démine pas, car il est en paix avec sa conscience, et lui sait qu'il n'est pas antisémite. Donc, pas de preuves à donner, pas de certificat d'honorabilité à montrer à quiconque.
Je suis tout à fait d'accord avec cette réponse et ne trouve pas ça idiot du tout. Doit-on bannir des mots de notre langage parce que leur sens a été détourné ? Non ! Un écrivain doit utiliser le mot juste.
Je m'étonne seulement que Péan n'est pas utilisé ce credo pour sa défense, c'était si simple et si attendu...
À sa décharge (car je n'ai pas réussi à me faire mon avis) il était déjà agacé depuis un moment, acculé devant l'acharnement légitime de DS.
Je regrette qu'il ait choisi de quitter le plateau mais ne lui en pas rigueur, antisémite ou pas.
Par marieclaire

Re: Quelle est la réponse qui vous aurait fait lâcher l'affaire ?

[" [i]Deuxième réponse possible: quelque chose d'intérieur l'empêche de déminer. Je ne sais pas quoi."
Cette phrase je la trouve odieuse, effrayante même .
Qu'essayez vous de suggérer? Que c'est son antisémitisme inconscient qui provoquerait ce blocage?

Pour moi tout simplement Pierre Péan essaie de résister au terrorisme intellectuel et je me sens solidaire de ce combat.
Comment est-ce possible que cela ne vous crève pas les yeux?
Il va vous falloir sérieusement redresser la barre pour rester crédible à mes yeux dans votre travail de décryptage.
Bon courage .
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Veni, vidi, Vici,

Monsieur Schneidermann !
Il me semble que souvent vous prêtez des propos antisémites, là où il n’y a que des informations récurrentes sur les rouages de notre société, tel que « Le Groupe Bilderberg », ou « L’argent Dette » voir l’article @si et la vidéo 1/7.

Vais-je être traité d’antisémite, si j’écris que l’escroc Bernard MADOFF est juif ?
Heureusement que Philippe Cohen est là pour calmer les esprits.


Monsieur Scheidermann, titiller Pierre péan en le poussant dans ses retranchements (dans votre vision de son antisémitisme Monsieur Schneidrermannn, pas dans son esprit), n’est assurément pas le rôle d’un journaliste.
[heureusement que Pierre Bérégovoy n’était pas juif, sinon les journalistes, de statuts chiens, seraient passé aux statuts dogues allemand.]
Monsieur Pierre Péant, avait lui-même dit qu’étant cardiaque, il évite les trop grandes émotions en ne regardant ni écoutant les propos [diatribiques] de lémédias, et qu’il préfère les apprendre par ses collaborateurs [mince j’emploie un terme vichyssois faisant référence aux tortionnaires français, des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, après relecture je vais employer un synonyme] assistants.

Errare humanum est…………….
J’attends Monsieur Scheidermann des excuses, sinon :
…………………………persevare diabolicum.

Philippe Cohen écrit sur mariane2 :
« Il a été écrit partout dans le monde que l’escroc qui a fait de la cavalerie avec l’épargne de quelques milliers de riches s’appelle MADOFF et qu’il est juif. »

Houille, houille, Houille, le journaliste, Philippe Cohen est antisémite, lorsqu’il va au charbon et descend à la mine !

stan 1000g

P.S. 1 : c’est dernièrement en lissant les commentaire sur l’affaire K que j’apprends que Bernard Kouchner est juif ainsi que Bernard Madoff en lisant l’article de Philippe Cohen
(cf. mon post B2B, qui vannait uniquement deux Bernard !… comme le Paguroidea (Bernard l’ermite) et le Bernard Tapie…).

Stanley MILGRAM

P.S. 2 : Je rappelle que j’ai pris ce pseudo, parce que Stanley Millgram avec ses expériences « Soumission à l’autorité », à montrer comment de simple quidams pouvaient obéir à des ordres monstrueux ou laisser faire les pires exaction, Oradour-sur-Glane hier et le Rwanda aujourd’hui
Par Serge Garbay

Re: Veni, vidi, Vici,

Il a aussi été signalé que, parmi ses victimes, figuraient en bonne place de nombreux membres de la "communauté juive américaine".



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:12 le 07/02/2009 par Serge Garbay.
Par aux abonnés absents

Re: Veni, vidi, Vici,

Faudrait peut-être arrêter de parler des gens, des salauds comme des autres, en termes de confession religieuse, de couleur de peau, de nationalité, du nombre de chiffres que compte son compte en banque, etc. Ce jour-là on aura fait quelques progrès.
Par jiheles

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

La semaine derniere je trouvais Judith Bernard de plus en plus mechante ; aujourd'hui c'est daniel . Je pense qu'il faudrait peut etre un peu plus de respect pour ceux qui prennent un peu de temps pour s'expliquer sur le plateau d'asi
Par Nonosse

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bon.

Il est clair que le mot "cosmopolite" chez Péan est aussi ambigu que le mot "race" chez Zemmour.
Qui a condamné le second doit se tordre le nez devant le premier.

Je constate cependant des réactions différentes des deux hommes face aux accusations dont ils furent l'objet.
Zemmour assume, enfonce le clou, insulte la "bien pensance" et l'"unicité de la pensée" dont ses détracteurs font selon lui état?
Péan, est bouleversé. Cela le retourne.
Tandis que Zemmour se flatte presque d'être traité de raciste.

Ca fait une sacrée différence.

Et cela, ajouté au texte de Cohen sur Marianne défendant à fond son pote Péan, et s'autorisant de sa judéité pour dédouaner Péan de toute forme d'antisémitisme, me persuade totalement que l'auteur du "monde selon K." n'est motivé par aucun antisémitisme d'aucune sorte.

Et que cela sert de très regrettable écran de fumée à tout le reste.
Par E-manuel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Le premier qui fait un parallèle avec Dieudonné et Elie Semoun est crès crès crès vilain de mauvaise foi.
Par Holden

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Quand Péan s'affichera à des rassemblements FN, se fera photographier entouré de skinheads, ou claquera la bise à un négationniste, il sera alors temps de lui faire un procès moral. En attendant, parlons du fond de son livre et ne cédons pas à ces basses manœuvres de diversions.
Par E-manuel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Perdu, c'est moi qui ait fait le rapprochement d'abord - euh.
Par Olga

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Une nuance toute fois : quand Zemmour utilise le mot "race", il n'est pas ambigu. Il affiche sans ambivalence une idéologie raciste. Quand Péan parle de cosmopolitisme, c'est surtout parce qu'il ne croit pas à l'idée qu'on est citoyen du monde, qu'on peut faire partie de ce grand universel en acceptant tous les particularismes locaux.
Par MoOn (® FDC)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Il affiche sans ambivalence une idéologie raciste.


Ben voyons, vous nous faites du Schneiderman ce soir ?
Par Thibaut Potdevin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

A



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:37 le 06/02/2009 par Thibaut Potdevin.
Par pingouin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

tout comme il ne faut pas condamner Péan pour l'usage d'un seul mot, ne condamnez pas Schneidermann pour un dérapage, fut-il grossier.
Au moins, attendez sa réponse (qui ne manquera pas d'arriver)
Par MoOn (® FDC)

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cela fait tout de meme la deuxieme fois depuis l'affaire Siné que Daniel nous revele un vieux fond de philippevalisme...
Par pingouin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

objection retenue, votre honneur.

J'attends malgré tout la plaidoirie de la défense - même si le bénéfice du doute s'amenuise...
Par Scaevola

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Monsieur Schneidermann avec votre attitude et vos insinuations qui sont a vomir, vous entrainez ASI aussi bas que la presse caniveau. Je ne suis pas dans votre ame comme vous dites à plusieurs reprise, mais je me demande si vous dormez mieux maintenant.
Par vilbail

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

je suis écoeuré par cet interwiew et je partage complètement l'analyse de Cohen sur l'utilisation éhontée de l'antisémitiste pour ne pas répondre de sa conduite. On peut comprendre de la part de BK ce subterfuge, on ne comprend pas de la part de DS! navrant
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

No comment !! Je me garderai bien de commenter de peur d'utiliser des termes qui pourrait être mal interprété. Il me semble toutefois que M. K. a bien compris la manière de faire diversion. Après l'affaire SINE voici l'affaire PEAN. Essayons M. DS de revenir sur le fond du problème que ce livre soulève et pourquoi pas en invitant M. K sur le plateau.

Cordialement
Par Fandasi pour clavier

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bon alors là , moi j'ai une question très très simple à Daniel Schneidermann : Pensez-vous qu'il est antisémite OUI ou NON ?
A partir de votre réponse , on pourra débattre plus clairement
Par Holden

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

A la vue de l'émission, ça paraît évident ! C'est même pour ça que Péan est parti. Il sentait qu'il n'y avait plus lieu de se défendre, que l'accusation était lancée. On sait combien il est difficile de se défaire de cette accusation publique. C'est même pour ça qu'elle est devenue une arme d'intimidation massive, utilisée par des médiocres, comme BHL ou Askolovitch. Je pensais que Daniel Schneidermann et A.S.I. avaient pour vocation d'élever le débat. Je vois que je me suis planté. Et probable que ce genre d'attitude sera néfaste pour le site.
Par Fandasi pour clavier

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

POST SCRIPTUM :- Ma question à Daniel Schneidermann est bien : pensez-vous que Péan est antisémite OUI ou NON ?

- Je trouve vraiment dommage, alors que vous aviez une grosse pointure sur le plateau , que l'émission n'ait pas duré le temps qu'il fallait pour que Péan nous parle de tout le reste.

Si jamais votre réponse est non, il faudrait que vous excusiez pour qu'il puisse revenir NOUS voir . Ça fait quelques jours qu'on se doutait que Péan serait l'invité WATSON ET LES AUTRES , moi je m'en faisais une joie.
Par Laurent CUENOUD

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Comment avez-vous pu passer autant de temps à interroger cet homme sur le bon ou mauvais usage du mot cosmopolitisme ? Personnellement, j'ignorais qu'il avait été détourné de son sens au cours d'une période sombre de l'Histoire, mais d'autres termes ont connu les mêmes dérives et on ne peut décidément pas s'interdire de les utiliser. Quant à insister, insister, insister sur ce mot, ne pouvait-on pas rester au coeur du sujet ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:01 le 06/02/2009 par Laurent CUENOUD.
Par Florent

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Franchement je trouve tout cela bien regrettable de la part de D.Schneidermann. L'utilisation du mot "cosmopolite" dans ce contexte ne me parait pas douteuse. A l'évidence, comme Peant l'explique d'ailleurs lui-même, une partie de son attention à la relecture était dirigée vers l'éventualité d'un procès. Il parait dès lors évident (en tout cas à moi) que le parallèle douteux que l'on pourrait faire entre l'utilisation de ce mot dans un ouvrage traitant des activités troubles d'un homme politique français et les extrémistes des années 30 ne saute pas aux yeux.
Il aurait été plus interessant de démonter justement l'utilisation de ce mot pour décrédibiliser son auteur. Cela me parait plus dans le sujet qu'un procès d'intention.

Je me rappelle l'émission sur le documentaire traitant de "Loose Change" où il était clairement démontré que derrière tout cela (la théorie du complot au sujet du 11 septembre) on trouvait un nombre certain et identifié d'antisémites, révisionnistes et négationnistes notoires et vous n'avez pourtant pas insisté plus que cela sur le sujet (qui pour le coup était plus pertinent).

Bref plus que l'utilisation de mots "connotés" (quelle absurdité tout de même) il me semble que le recours à l'argument de l'antisémitisme pour noyer le débat est plus symptomatique du problème relatif à la médiatisation de l'"affaire" Kouchner.
Par Austin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cela fait un mois que je n'écris plus sur les forums .Mon abonnement devait être renouvelé le 14 février . Voilà, j'ai pris ma décision de quitter @si .Monsieur Schneidermann , vous avez dépassé les bornes . Je suis indigné .Nous en avons mare de cette suspicion permanente d'antisémitisme et cela à tout bout de champ .Le mot cosmopolite est un mot honorable .Etymologie : Terme venant des mots grecs de monde et citoyen .
Ce soir je viens de découvrir en vous un homme qui sait manier et la mauvaise foi et l'acharnement .
Par Theo46

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Voilà une émission qui va faire plaisir à Koucouche qui pour noyer le poisson, a attaqué sur le mot cosmopolitisme
L'issue était à prévoir, tellement l'insistance de DS devenait "lourde"
Première fois que je ressens un tel "mal à l'aise" en regardant une émission d'ASI
Dommage et bien regrettable!
Par Damien (dit le Farfadet)

Cas d'école... de journalisme

Poser des questions sans questionner. il me semble que c'est effectivement la manière la plus neutre de recueillir l'opinion de quelqu'un.


Or, le journaliste essaie d'obtenir quelque chose. Ce n'est pas exactement la même chose. Et il me semble que cette interview, dès la deuxième partie, sur le Rwanda, présente un dérapage. Quand le journaliste parle plus que l'invité, quand il le coupe sans même avoir bien vu où l'invité en venait, on n'interroge plus, on obtient des aveux, comme mesure de vérité. (Concile de Latran, XIIe, qui marque la naissance juridique de l'aveu comme critère de vérité, permettant l'inquisition) On peut interviewer quelqu'un sans chercher pour autant à le remettre en question.

C'est cette limite que monsieur Schneidermann a franchis. Et cette limite une fois franchie, l'invité est déjà sur la défensive, déjà prêt à mal prendre des choses relativement simples. Alors quand en plus les questions commencent à aborder un sujet vraiment délicat et qu'en plus à cela s'ajoute des questions très mal formulées, le résultat devient conséquence logique. on ne joue pas avec le feu impunément.


D'autres avant moi l'ont écrit et je suis d'accord, c'est un vrai cas d'école. un cas d'école journalistique. Ici l'on est censé décrypter les médias. Alors interrogeons la méthode. Et la méthode ici n'est pas bonne, n'est pas une méthode de savoir, c'est une méthode inquisitrice, au sens où l'on arrache des aveux que l'on suppose d'entrée de jeu. Je semble créer une figure d'un Schneidermann en rouge avec des instruments de torture qui juge coupable l'invité. Ce n'est pas là où je veux en venir. J'entends par là qu'à force de remettre en cause la parole de l'invité (qui est en soi un contre-pied à l'habituel rôle de porte-micro typique de la télévision), à force de remettre en cause cette parole on semble finir par oublier qu'il a des choses à dire que le journaliste ne sait pas. Qu'il a aussi besoin d'un espace d'expression. Qu'il a aussi besoin d'un espace de respiration. Cette espèce de pression, de volonté de contrôle, de direction de la discussion. C'est cela même qui ici pose problème, c'est cela même qu'il faut savoir bannir à certains moments, c'est cette méthode journalistique qui doit savoir évoluer, se raffiner, changer, s'échanger aussi. Le marteau et le burin, ça sculpte mais ça ne polit pas. On ne peut pas tout faire au marteau.



Voilà ce que je retiens, tout comme je l'ai retenu de certaines autres émissions, ici ou ailleurs, sur ce site comme à d'autres endroits. Et c'est cela qui me laisse toujours la sensation que l'on a tant parlé pour ne rien dire d'autre que ce à quoi on s'attendait...
Par Bernard

Re: Cas d'école... de journalisme

Citation:
Poser des questions sans questionner. il me semble que c'est effectivement la manière la plus neutre de recueillir l'opinion de quelqu'un.


Or, le journaliste essaie d'obtenir quelque chose. Ce n'est pas exactement la même chose. Et il me semble que cette interview, dès la deuxième partie, sur le Rwanda, présente un dérapage. Quand le journaliste parle plus que l'invité, quand il le coupe sans même avoir bien vu où l'invité en venait, on n'interroge plus, on obtient des aveux, comme mesure de vérité. (Concile de Latran, XIIe, qui marque la naissance juridique de l'aveu comme critère de vérité, permettant l'inquisition) On peut interviewer quelqu'un sans chercher pour autant à le remettre en question.

C'est cette limite que monsieur Schneidermann a franchis. Et cette limite une fois franchie, l'invité est déjà sur la défensive, déjà prêt à mal prendre des choses relativement simples. Alors quand en plus les questions commencent à aborder un sujet vraiment délicat et qu'en plus à cela s'ajoute des questions très mal formulées, le résultat devient conséquence logique. on ne joue pas avec le feu impunément.


D'autres avant moi l'ont écrit et je suis d'accord, c'est un vrai cas d'école. un cas d'école journalistique. Ici l'on est censé décrypter les médias. Alors interrogeons la méthode. Et la méthode ici n'est pas bonne, n'est pas une méthode de savoir, c'est une méthode inquisitrice, au sens où l'on arrache des aveux que l'on suppose d'entrée de jeu. Je semble créer une figure d'un Schneidermann en rouge avec des instruments de torture qui juge coupable l'invité. Ce n'est pas là où je veux en venir. J'entends par là qu'à force de remettre en cause la parole de l'invité (qui est en soi un contre-pied à l'habituel rôle de porte-micro typique de la télévision), à force de remettre en cause cette parole on semble finir par oublier qu'il a des choses à dire que le journaliste ne sait pas. Qu'il a aussi besoin d'un espace d'expression. Qu'il a aussi besoin d'un espace de respiration. Cette espèce de pression, de volonté de contrôle, de direction de la discussion. C'est cela même qui ici pose problème, c'est cela même qu'il faut savoir bannir à certains moments, c'est cette méthode journalistique qui doit savoir évoluer, se raffiner, changer, s'échanger aussi. Le marteau et le burin, ça sculpte mais ça ne polit pas. On ne peut pas tout faire au marteau.



Voilà ce que je retiens, tout comme je l'ai retenu de certaines autres émissions, ici ou ailleurs, sur ce site comme à d'autres endroits. Et c'est cela qui me laisse toujours la sensation que l'on a tant parlé pour ne rien dire d'autre que ce à quoi on s'attendait...


Bonsoir,

C'est bien la première fois que je me permets de participer à un forum d'@si.
Si je le fais c'est pour exprimer mon sentiment qui est le même que le vôtre. Mais vous arrivez à mettre des mots sur ce ressenti, de plus je crois déceler quelques connaissances journalistiques chez vous qui tapent juste.
Je vous suis, donc. Car je l'ai vécu de la même manière.

Je reste déstabilisé par cette fin d'interview et attends avec impatience une réaction "à froid" de D.S.
Par Frédéric JUGE

Re: Cas d'école... de journalisme

Tout à fait d'accord
Par JUSTIN COLBART

Re: Cas d'école... de journalisme

Et moi aussi, tiens.
Par annek

Re: Cas d'école... de journalisme

Par logo31

Re: Cas d'école... de journalisme

Des avocats ont extraordinairement bien relu, dixit Péan le dernier chapitre du livre... pour lui éviter d'éventuels problèmes!
Dans quel chapitre le terme "cosmopolitisme" apparait-il?
Les avocats n'auraient-ils pas relu l'ensenble du livre?... si oui, ont-ils jugé que ce terme ne présentait aucune ambiguïté ?
L'importance de l'utilisation d'un mot pour un écrivain sur laquelle insiste DS semble imporante, c'est une clef de lecture nous dit DS concernant ce dernier chapitre en soulignant l'utilisation volontaire du conditionnel .
Il est amusant de constater que dans un cas, le jeu de l'écrivain soit jouissif dans l'utilisation d'un conditionnel, et soit blessant dans l'utilisation du terme cosmopolitisme. Le poids des mots.....entraine parfois le choc d'un départ



Modifié 2 fois. Dernière modification le 16:00 le 07/02/2009 par S . Bazin.
Par Philippe Declerck

Re: Cas d'école... de journalisme

Encore un dérapage d'accusation d'anti-sémitisme !

Daniel S. a-t-il été anti-malade en agressant Péan maladroitement? Péan avait bien précisé qu'il a des problèmes cardiaques et qu'il essaye de se protéger. Rappelons que des millions de malades son morts dans les hôpitaux et qu'il y a un devoir de mémoire ! Cette anti-maladisme est scandaleux ! Heureusement nous avons des lois !

Rappelons aussi que le mot antisémite est très flou car un sémite est quelqu'un qui parle une langue sémitique comme l'araméen, l'arabe, le phénicien et même l'éthiopien (d'après mon petit Larosse). Un arabe ne peut donc être antisémite. Les accusation d'antisémitisme contre Péan, Siné et les autres n'a pas de sens car on ne sait pas de quoi on parle, de l'anti-religion ou de l'anti-peuple ou un mélanges des deux. Si Kouchner est juif, il doit croire en 1 dieu sinon il ne l'est pas. D'autre part, le peuple juif n'existe pas car il y en a au moins 2 (méditérannée et europe de l'est). Tous les juifs ne descendent pas pas de Palestine car il y a eu des conversions notamment en europe de l'est (voir article du monde). De plus, un archéologue israélien a montré qu'à l'origine (avant -500) il y avait 2 petits royaumes en Palestine. On peut essayé d'éviter ces lieux communs qui datent et ces accusations vaseuses qui ne font que remplacer d'autres lieux communs.

Kouchner pratique donc le nuage de fumée exploitant les idées reçues actuelles raz-des paquerettes. J'espère que Daniel S. aura un peu plus de recul sur le sujet dans le futur. Je me rappelle qu'il a été également flou sur l'affaire Siné. Qu'il fasse un peu d'histoire pour se former sur le sujet. Les internautes semblent en avance sur lui.
Par Raphael Baldos

Re: Cas d'école... de journalisme

Bonjour,

Pour la première fois j'interviens moi aussi, choqué par l'attitude de Daniel dans cette interview avec Pierre Péan. Je ne comprends pas qu'il ai pu à ce point prendre le rôle de l'inquisiteur et délaissé l'habit du journaliste. La répétition "je ne suis pas dans le secret votre âme" alors que Péan vient de préciser qu'il ne réutiliserait pas "cosmopolitisme" s'il devait récrire son livre me semble d'une violence inouïe.

Ce que j'aimerais, Daniel, c'est vous consacriez une émission entière à ce travers très français (il me semble) de voir de l'antisémitisme partout, y compris lorsque l'on appelle quelqu'un uniquement par son nom de famille. Je vous crois "victime" d'une très mauvaise habitude donnée par certains éditorialistes et autres "leaders d'opinion" qui taxent à tort et à travers d'antisémites tous ceux qui enquêtent sur des personnes de confession juive ou d'origine juive.

Le pire, c'est que cette technique récurrente du rideau de fumée pour éviter les sujets qui fâchent finit par faire penser qu'il existe dans notre société des personnes inattaquables de la part leur origine ou leur confession.

Utiliser l'argument de l'antisémitisme de manière intéressée comme l'a fait Kouchner est une insulte à tous les juifs persécutés. Oui, on a vraiment besoin d'une émission pour aller au bout du sujet.
Par Sébastien C

Re: Cas d'école... de journalisme

Je partage cette opinion. Il est tant de mettre les choses à plat;
Par DENIZ SERVANTIE

Re: Cas d'école... de journalisme

Moi aussi comme moult intervenants ici présents suis indigné de la façon dont Pierre Péan a été traité. Je précise que je suis un citoyen français profondément républicain et qu'à mon avis, l'accusation d'antisémitisme ici présent me paraît erroné et faite pour cacher quelque chose. Le problème que Péan essaye de détailler dans son livre consiste en le passé un peu caché de M. Kouchner et de ses relations en Afrique. Il faut arrêter de voir de l'antisémitisme là où il n'y en a pas, ça ne fait ni rendre service à la communauté juive ni à personne. Il faut déjà combattre avec force TOUTE forme de communautarisme qui se répand à la vitesse grand V dans notre pays et est un danger mortel pour notre cohésion nationale avec un risque de décomposition/fragmentation: si chacun déjà mettait avant tout en avant son appartenance citoyenne à la République et non communautaire, on n'en serait pas là! Point de problème que j'ai ni avec la communauté juive, nord-africaine, noire etc, ils et elles sont tous des fils et filles de la République mais de grâce, qu'ils se considèrent avant tout comme Français à part entière et non autre chose!

Pour en revenir à l'émission, je suis déçu moi aussi de l'insistance de DS vis-à-vis du mot "cosmopolitisme". Si utiliser un mot devient dangereux dans notre époque sous couvert qu'il a utilisé par une bande de salauds de facho à une certaine époque, ça n'augure en effet rien de bon pour la liberté d'expression et notamment de critique. Quid de l'esprit voltairien qui est pourtant si français?

Etant depuis longtemps fan de l'émission de DS que je ne rate jamais, c'est sans doute une des premières fois que j'interviens au forum parce que je suis moi aussi comme divers intervenants troublé voire choqué de ce qui s'est produit. Je ne compte pas me désabonner à cause de cette mésaventure mais ça me laisse dubitatif. J'ose espérer que ça ne se reproduira plus: je pense qu'il faudrait revoir un peu le code déontologie et penser justement différemment des médias dominants qui nous empêchent de penser librement.
Par reflet d'[images]

Caricaturer l'accusation pour mieux la dénoncer

Le clash résulte indiscutablement d'un malaise entre l'interviewé et l'interviewer.
-Malaise de l'antisémite face à l'homme d'origine juive?
-Non!
-Malaise entre le journaliste injustement honni face à l'athée traitre à sa communauté.
-Décidemment vous fantasmez asinaute!!! Ces hommes là ne sont pas des moralistes croyants. Ils sont d'une autre trempe.
Ce sont avant tout des journalistes: âmes froides, méticuleuses et socratiques à la poursuite de leur Chimèrique vérité commune: l'honnêteté journalistique.
Ces deux admirables se retrouvent sur le plateau d'une émission pour procéder à l'exercice journalistique ultime qu'est l'interview: idéal de l'impartialité questionnant une vérité.
La polémique gronde, on les attend au tournant et ils le savent.
Mais ils partagent un passé en commun: l'un a été viré du Monde, l'autre a dézingué le Monde.
Ce passé a tissé indiscutablement des liens d'empathie et de respect réciproques.
Ils transpirent pendant toute la partie "avant clash" de l'émission.

DS sent qu'il faut rétablir l'équilibre. Vous êtes les premiers qui lui auriez fait un procès en complicité sur ce forum.
Alors il y va avec la pelleteuse.
Mais c'est instinctivement malin:
-plus il attaque, plus il prouve son indépendance.
-plus il attaque férocement, plus il donne l'occasion à PP de se défendre. Et DS souhaite tant que PP lui réponde: on le sent bien à son insistance facialement douloureuse.

Le clash survient! Apogée tragique. Ces deux là, décidément ne s'épargnent rien.

Finalement DS, s'absente et revient à peu près satisfait, il s'est excusé en coulisse et cette interview s'est passé au mieux pour les deux partis comme il le souhaitait. Car les forums en témoigne: la réaction éclatante d'indignation de PP a été plus convaincante que n'importe quelle réponse.

Seulement le forum explose de critiques envers DS. Finalement DS se dévoile et préfère avouer son empathie et son admiration si peu journalistique envers son interviewé plutôt que de passer pour un injuste acharné. Il en vient même à avouer son parti pris anti-kouchner avec lequel il partirait moindrement en vacance qu'avec son cher collègue.

Vraiment quelle compromission inter-journalistique!
Par Bruno

homework

Cher Daniel,

il faut maintenant nous répondre,
ne nous ne décevez pas.

Merci d'avance.
Par rexeco

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
DS
Si vous deviez réécrire le livre aujourd'hui?

Citation:
PP
J'enlèverais le mot évidemment...quand je vois son impact...

Et vous DS? Au vu des réactions de PP en premier lieu et des forumeurs par la suite, si vous deviez reposer votre question ( car vous la reposeriez ), iriez-vous jusqu'à l'acharnement?
Par yann berehouc

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

j'ai été déçu par l'émission et ça c'est grave
Par Traroth

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je trouve effectivement que l'interview se termine bizarrement. A partir du moment où Pierre Péan dit qu'il regrette l'utilisation de ce mot, continuer à l'attaquer sur le sujet transforme l'interview en une sorte de procès. Je trouve le procédé assez odieux, franchement. Réduire ainsi un livre de 300 pages à un mot qui, comme le souligne très justement Péan, est loin de n'avoir été utilisé que dans le contexte qu'évoque Kouchner ne me parait pas non plus très honnête.
Par MrL

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tout simplement incroyable cette fin d'interview. Incompréhensible cette insistance et surtout, cette insinuation à la fin qui laisse croire que DS en sait plus qu'il ne le dit, c'est vraiment salissant pour son invité que je découvrais. Ce moment est tellement grotesque qu'il rend même - pour une fois ! - les commentaires unanimes.

La question méritait d'être posée, mais c'est cette insistance qui finit par être nauséabonde. Comme en témoignent les commentaires, elle a mis mal à l'aise tout le monde, et la condamnation finale de l'invité à peine voilée est écoeurante. Le problème, c'est qu'il faut plus d'éléments pour jouer au procureur et salir quelqu'un de la sorte. L'accusation est très grave.

Moi aussi, quand je vois ça, je ne peux m'empêcher de me poser des questions. Pourquoi donc cette sortie de route aussi grossière ? Si les commentaires étaient partagés, je ne dis pas, mais là tout le monde est d'accord, c'est bizarre ! Je soupçonne l'existence de fils invisibles qui m'échappent lors de cette émission, mais enfin, "je ne suis pas dans votre âme".



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:36 le 06/02/2009 par MrL.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui des "fils invisibles", tout à fait !
Par Laurent

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Daniel, vous avez été payé par le beau Nanar ?
Trés cher, j'espère !

Vous connaissez Péant.
Alors, pourquoi l'avoir mis sur le grill de cette façon ? Qu'est-ce qui vous est passé par la tête ?
J'aimerais comprendre.
Par Chistophe ARCHON

Sentiments

Bonsoir.
M.Péan maladroit dans son bouquin c'est évident.
Il n'est même pas nécessaire d'étudier la rhétorique des ligues d'avant la GM2, seulement avoir en mémoire le vocabulaire bien contemporain d'un Le Pen ou d'un Golnisch par exemple pour jauger du sens de comopolitisme, c'est presque un code chez eux.
C'est une faiblesse regrettable dans la démonstration d'un homme - M.Péan - courageux.
C'est une aubaine pour un autre homme - M.Kouchner - dont la morale semble toute diplomatique.
Opportunité d'esquive inespérée, polémique fumigène et au final, pour nous, le sentiment plus fort encore que le pouvoir flétrit tout.

Un autre point : il faut réinviter M.Péan.
En tant qu'abonné je m'en sens redevable.
Il peut toujours décliner l'invitation.
Par Bernard Despinasse

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je ressens sur cette fin de dialogue un vrai malaise sur cette façon d'interviewer Péan. Cet homme avait beaucoup de choses à transmettre et sur une tres forte insistance de DS le fil est rompu. P Pean me parait sincere et je reste vraiment sur ma faim .

Dommage un sujet interessant raté.

Dess 42
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mais d'où vient cette réaction, que l'on peut dire unanime, contre vous?
Tous les lecteurs, ou presque, de @si seraient donc en quelque sorte des complices de l'antisémite Péan? antisémites, eux aussi?

A l'arrivée...un fameux, un sévère dérapage, Daniel, j'ai l'impression, non?
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ce qui me gêne le plus:

Vous avez, Mr Schneidermann, durant plus de 45 minutes, mené votre l'émission d'un ton "patelin", parlé de choses et d'autres, fait s'exprimer votre "invité" en long et en large....On avait même le sentiment d'une sympathie réciproque...

Mais en fait, vous n'aviez qu'une seule idée en tête, et cela depuis le début : Mettre en confiance le "gibier", pour mieux l'acculer, puis l'éxécuter...Cela se sent...
(genre: "de toute façon, les enfants, vous inquiétez pas, j'vais me l'faire!")

Ce soupçon d'une préméditation crée un malaise, qui engendre cette levée de boucliers (pas d'autre mot) contre vous.
Par Ludovic

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Rien à rajouter, tout est dit dans ce forum (et tout le monde dit plus ou moins la même chose).

J'écris simplement pour rajouter un message de plus car ce n'est pas digne de ce que j'attends d'@si, et j'espère que DS va se remettre en cause devant un tel tollé des abonnés d'@si.
Comme d'autres, je suis mal et je me demande si j'ai bien fait de m'être ré-abonné...

Je m'associe également à tous ceux qui attendent des excuses publiques envers Pierre Péant.
Par Pablo le berger

Vous n'avez jamais aussi bien montré l'innocence d'un accusé...

C'est marrant tout d'abord de constater que je vais vous (DS) faire exactement le même reproche que vous faites à Péan. Vous faites pour la première fois sous mes yeux ( et j'en ai vues des émissions) une erreur professionnelle.
Vous poussez Péan à quitter le plateau, il se dit blessé par cette question, vous l'interogez quand même(normal), il s'explique( il semble clair, convaincant), vous y revenez, soit il est bon de rappeler et de faire dire l'erreur( il reconnait s'il avait su ce que ça lui vaudrait alors il aurait changé ses mots), il commence à s'agacer et n'a visiblement rien d'autre à ajouter.
Ça aurait pu s'arrêter là mais non il a fallu que vous balanciez cette allusion à Lévy(BHL). Alors peut-être qu'à l'image de Péan vous avez fait une erreur professionnelle, lui comme écrivain et vous simplement comme journaliste. Comble de la morale vous aussi vous fourvoyez sur un terrain dans lequel( ne rougissez pas) vous excellez.
Vous dites n'avoir aucune idée sur la matière, alors pourquoi ne pas vous contenter de sa réponse déjà répétée? Pourquoi rester, à piétiner là-dessus? Pourquoi essayer de lui faire dire ce qu'il ne dit pas et qu'il n'a d'ailleurs pas à dire. Sa réponse touche à la vérité ou alors l'homme est d'une perversité impensée chez moi. Mais finalement ici je me rappelle ici comme il est dur d'être journaliste.
P.S: Vous vous êtes trompé de cible?
Par evelyne roche

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'insistance de l'interviewer face à Pierre Péan me faisait penser à la volonté de faire avouer par tous les moyens une faute non commise. La question, vous l'avez posée et reposée, l'accusation vous l'avez sous entendue 10 fois, peut-être plus, alors que vous aviez eu la réponse et la même plusieurs fois. En finir, avec "je ne suis pas dans votre âme", fait penser à une leçon de morale. Mr Schneidermann, vous avez dérapez. Et tout cela pour un mot, qui pour un grand nombre de personnes n'a pas le sens qui vous soulignez.
Par Oriane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je suis comme beaucoup de monde extrêmement choquée et déçue de voir la façon dont P. Péan a été traité, sur la simple base de l’utilisation du mot "cosmopolite", non pas pour son sens (premier), mais pour la connotation qu’il a pu avoir à une époque (et que j’ignorais avant cette affaire).
Doit-on soupçonner de Pétainisme les chefs d’entreprise qui emploient le terme de "collaborateur" ?

Je n’arrive pas à comprendre comment Daniel a pu insister si lourdement en voyant à quel point il blessait P.Péan.

Il est déjà usant et rageant de voir à quel point est utilisée, par P.Val, BHL, Askolovtich, Finkielkraut, etc., la technique consistant à accuser certain-e-s d’antisémitisme pour le décrédibiliser lorsqu’il est impossible de passer sous silence leurs travaux/propos (cf. Chomsky, Alain Badiou, E.Morin, Mermet, etc.), mais il était jusqu’alors impensable pour moi d’assister à l’utilisation d’un tel procédé par ASI, qui, de surcroit, prétend analyser de façon critique les médias. Je m'attendais plutôt à voir cette technique analysée que reprise par ASI.

Votre chronique suite à son départ du plateau ne fait malheureusement que confirmer vos accusations nauséabondes et injustifiées à l’encontre de P.Péan

Tout le monde peut déraper, mais la moindre des corrections serait de présenter des excuses à P.Péan et aux membres d’ASI.
Par Cerise

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je découvre bien tard l'émission et le flot de réactions qui vous accablent Daniel. Je ne vais pas me mettre à hurler avec les loups.
Une chose me chagrine cependant, c'est une phrase qui passe presque inaperçue (j'ai donc dû rechercher l'endroit et à cette heure je suis aussi un peu crevée...)
vous évoquez le livre que Péan a écrit sur "Le Monde" et qui " a eu des conséquences indirectes pour moi.. mais passons..." ditesvous
Cette phrase me laisse perplexe.
A tête reposée, pourrez-vous vous en expliquer ?
Bonne nuit
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Merci Cerise !!!


J'ai pas pu me retenir.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:17 le 09/02/2009 par fabaiki.
Par Davy Borde

La présomption d'innocence dans ton cul!

Bon au final (et pour un final quel final Daniel! Tout simplement affligeant...),

j'apprends (sinon il n'y aurait pas eu d'"affaire") que Kouchner et Lévy (j'ai le droit Daniel de ne pas mettre ni de Môsieur, ni les prénoms de ces personnes que j'abhorre parce qu'ils prétendent être de la même famille politique que moi? Et quand on dit Sarkozy, Daniel... c'est antisémite? et Hortefeux sans rien devant, c'est antisémite????).
Bref, Kouchner et Lévy seraient donc juifs (puis-je mettre le conditionnel puisque je me contrefous de leur religion et que je n'ai pas envie de chercher de confirmation, ce qui pourrait m'entraîner dans les limbes du ouebe que j'essaie d'éviter? Car ce n'est pas parce que l'on a un nom d'origine juive – ce qui nécessite d’avoir des connaissances somme toute… «particulières» et que je n’ai pas (coucou monsieur Gilles Klein ;0) et n’ai aucune envie d’avoir!) – que l'on considère que l'on est de confession juive ni même que l'on appartient au peuple Juif...).
J'apprends donc également que du coup il est des mots à ne pas employer du fait que ces personnes seraient juives...

Et parmi ceux-là le mot cosmopolite... (d'ailleurs je ne trouve pas de synonyme pour ce mot (et celui que propose Péan n'en est pas un - notez encore l'absence du prénom))

Le problème repose donc sur l'emploi d'un mot en rapport avec certaines personnes étant considérées ou se considérant comme appartenant à une "communauté d'individus" (pour élargir le problème)...

Donc cosmopolite (pour des raisons) historiques ne devraient pas être utilisé lorsque l'on parle d’une personne (d’origine) juive... ET CE MÊME SI un auteur (par exemple) considère que cela caractérise parfaitement (à tort ou à raison) son sujet d’étude… et ne fais aucun lien avec son (ou sa supposée) appartenance à une "communauté d'individus" : celui-ci n’a pas droit au bénéfice du doute, à la présomption d’innocence ! Non le doute est là et sera toujours là puisqu’on ne peut avoir accès à son âme.

D'où alors la nécessité qui résulte de ce mode de pensée de faire des recherches afin de savoir si la personne concernée est ou non (d’origine) juive... ou si on a cette "connaissance", de conserver tout le temps à l'esprit cette "information"...

Je ne doute pas que l’on puisse étendre cela à toutes les « communautés d’individus » ayant connu une forme de persécution.
On ne peut ("doit" en fait) pas dire à une femme qu'elle doit s’occuper de ses gosses, car on présume que l’on ne dirait pas la même chose à un homme. Que l’on est sans doute sexiste, qu’il faut choisir ses mots avec précaution parce que cette présomption d’innocence n’est pas la norme.

N'atteignons nous pas le sommet de la connerie???
La réponse est dans la question

Et puis, j'apprends également qu'il suffit donc de se voir insulter, prêter des pensées qui ne sont pas les nôtres 2, 3 ou 4 fois, et ainsi vous devenez à jamais suspect CAR si ON l'a si souvent dit... c'est que ce doit être vrai... quelque part... même si on ne peut avoir accès à son âme...

Daniel, vous n'aviez qu'une question à poser à Péan (toujours pas de prénom): auriez-vous utilisé le terme cosmopolite pour définir Kouchner s'il n'était pas juif?
Vous ne l'avez pas fait...
Admettez que c'est CETTE erreur qui a fait que Péan s'est barré du plateau et que du coup votre émission se retrouve être un émission sur l'antisémitisme (comme l'indique le titre...)

Et vous avez insulté un homme parce que vous ne lui avez pas laissé le bénéfice du doute.

Cordialement
Davy Borde
Par SYLLA BAKARY

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Monsieur Schneiderman,

c'est la première fois que je vous écrits et je trouve bien dommage que ce soit en cette triste circonstance.

Ces derniers jours je lis et relis, écoute et entends les éditos assassins, les reportages à charge et je me disais qu'enfin sur le plateau d'asi on aurait un débat apaisé...quelle ne fut pas ma surprise de vous voir insister lourdement sur de supposées allusions antisémites de la part de Péan.

Ce sont des réactions comme la votre et d'autres journalistes qui finissent par faire le lit de ce que vous prétendez combattre: ensuite vous viendrez nous expliquer pourquoi les spectacles de Dieudonné font le plein.

Il est une chose excellente, c'est la bonne éducation de Mr Péan, parce que sans cela un autre vous uarez collé sa main dans la figure.

Je lisais votre papier sur l'incident avant de régarder l'émission sans vraiment comprendre, mais là c'est pire que tout. Désormais c'est sur que je regarderai -si je regarde d'ailleurs encore- votre émission de manière différente.

[www.marianne2.fr]

D'ailleurs cette mise en scène, vous seul avec lui? N'y avait-il donc personne de disponible pour modérer et mitiger cette rencontre?

Un gachis.

Cordialement,
Bakary
Par Arthur David

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Dieudo n'est pas plus antisémite que Péan... d'ailleurs je met au défi Daniel de l'inviter et de le cuisiner, il semblerait qu'il adore ça (dieudo) et je n'ai jamais entendu quoi que ce soit d'antisémite de sa part, hors spectacle(ou il dégomme tout les communautaires)évidement, mais bon Faurisson fait pas marrer tout le monde parait-il :D
Je vous conseille de regarder ses spectacle, et de donner votre avis sur son antisémitisme après.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03:01 le 07/02/2009 par ARTHUR DAVID.
Par Jérémie Rone

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Le maniement du concept d'antisémitisme pose vraiment de sérieux problème en France, tant il est brandi trop souvent de façon malhonnête.
Je n'ai pas lu le livre de péan, mais accuser quelqu'un d'antisémitisme parce qu'il a employé le terme de "cosmopolitisme" dans son livre semble vraiment poussif.
Après l'affaire Siné il y quelque mois, on a vraiment l'impression d'une "chasse au sorcière" tant Péan et Siné paraissent vraiment très loin d'être antisémites.
Quand a d'autre cas un peu plus tendancieux comme Dieudonné ou Faurisson qui ont tout deux été trainés devant les tribunaux et réduit au silence médiatique, on voit bien qu'ils continuent d'exister et qu'ils ont même acquis une espèce d'aura de provocateurs persécutés qui les rends encore plus redoutables que quand on les laissait s'exprimer publiquement.

Je regrette moi aussi que Daniel Schneidermann ait semblé suivre cette tendance au cours de l'émission.
Mais bon, tout le monde peut déraper....
Par François Colou

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est très grave cette responsabilité de Daniel Schneiderman de s'acharner ainsi, c'est une véritable torture morale contre Pierre Péan.
Daniel Schneiderman semble n'avoir aucune éthique, "le fond de son âme" n'est pas clair.
Ce n'est pas du journalisme, c'est la toute-puissance de l'accusateur qui jubile.
La meilleure réponse était de partir.

Malgré la qualité des invités, je regrette déjà mon réabonnement à ASI.
Par bruno DROUET

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Après Judith Bernard qui crucifie un repenti de l'île de la tentation , Daniel Schneidermann débloque sur le supposé antisémitisme de Pierre Péan . A croire que vous commettez inconsciemment ( ou exprès ? ) des dérapages pour entretenir le forum d'@si et le site lui-même . Ou sont passés les journalistes et le décryptage des médias ?
Par Bertrand VIBERT

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

1° L’ensemble commençait bien en effet (dans un climat de confiance assez détendu et favorable à l’échange).

2° Je m’étonne tout de même de la fragilité de Péan sur le soupçon d’antisémitisme. On se dit qu’il en a dû en entendre ou en lire bien d’autres à son sujet, que c’est un dur à cuire des médias, et qu’il est logique que son portrait charge contre BK donne lieu à des contre-attaques, loyales ou non. C’est le moins qui peut arriver à un polémiste, car c’en est un, non ? Or on se surprend à plaindre PP comme s’il était une victime naïve et désarmée alors qu’on attendrait au contraire de sa part du répondant. C’est la posture naturelle de DS, qui semble lui même déstabilisé par ce décalage qu’il ne parvient pas à maîtriser.

3° L’échange s’arrête aussi parce que DS reste à son tour presque paralysé, ou, comme il le dit je crois, « sans voix ». Comme s’il n’arrivait ni à quitter le terrain de l’antisémitisme, ni à aborder un autre terrain. DS s’est laissé enferrer dans une erreur (humaine), puisque responsable de l’ITW, il est aussi responsable de la relation qu’elle crée. Or, malgré lui, il fait en sorte que PP et lui n’aient plus rien à se dire.

4° Je ne crois pas du tout PP antisémite. Il est navré par l’emploi d’un mot litigieux (le seul dans le livre, semble-t-il), lourdement connoté il est vrai, ce qu’il reconnaît bien volontiers. Il le retire donc. (S’il n’y avait tout le reste, cela aurait suffi en d’autres temps à éviter une rencontre sur le terrain entre BK et PP). Mais à supposer même que l’inconscient ait soufflé ce mot malheureux à PP, nul ne peut à mon sens être tenu pour pénalement ni moralement responsable de la part de soi sur laquelle nul n’a prise. Je veux dire que l’antisémitisme et le racisme sont des parts d’ombre de l’être humain parmi beaucoup d’autres guère plus avouables (chacun plus ou moins les siennes), mais que ce sont de surcroît des tabous des médias qui deviennent selon les cas des armes ou des pièges. Or la situation est ici effectivement piégée, et bloquée. Car PP estime ne plus pouvoir répondre, et DS estime ne pas devoir lâcher le morceau, quand même !

5° Émission pas si mauvaise, au fond, puisqu’elle fait réfléchir. Et on espère que PP et DS s’en remettront. Quant à BK, on a fini par l’oublier. C’est là le problème, non, même si DS, conscient de la chose, nous supplie de ne pas nous en tenir à la fin.
Par bbouger

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Première intervention pour moi également. Un sentiment de honte à la fin.

Il ne m'importe même pas de connaitre l'âme de Péan. En tant qu'abonné, je me sens un peu floué par rapport à la "ligne éditoriale" d'@i. Cela vient en plus après une émission qui sombre également dans le psy-schow à propos d'un thème sans véritable intérêt et d'un invité sans envergure, juste "envoyé à la casse". Péan a une envergure que DS ne parait malheureusement pas encore posséder (même si j'en suis le premier surpris). J'ai trouvé l'invité très digne, et sa dignité est le plus cinglant démenti aux allusions plus que lourdes de DS.

Il faudrait effectivement inviter M.Péan à nouveau mais si je me mets 2 secondes à sa place, il serait hors de question que je revienne. Alors même s'il ne lit probablement pas ce forum, je signale que je me désolidarise totalement de cet acharnement. Moi-même professeur d'histoire, c'est l'insistance de DS que je trouve bien plus choquante que l'emploi d'un "cosmopolite" ou d'un "Lévy".

De plus DS annonce en sommaire une réflexion sur le secret des sources, des conditions de sortie, etc... (partie très intéressante par ailleurs). Mais absolument pas de se défendre face à des accusations ou allusions. On a l'impression nette que Péan se sent piégé.
Par philippe vepierre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Sur ce coup là comme sur celui de Siné, DS a encore merdé sévère...avec une évidente obstination.
DS devrait s'excuser sinon la réputation et les objectifs affichés d'@si vont s'en ressentir sévère!
Par Vincent GRENIER

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Au niveau journalistique, bon, vous y allez fort. Mais peut-être était-ce pour vous nécessaire. Après tout, s'il faut renoncer à questionner dès que le "client" parle de s'en aller...

Par contre, sur le fond. Sur le cosmopolitisme.

Effectivement, "cosmopolitisme", c'est connoté. L'association du mot "juive" avec la notion d'intérêt et d'argent a joué aussi un sale tour à Siné cet été. Au bout du compte, il est des sujet où on se demande à quel point on peut exprimer encore quelque chose qui ne soit pas interdit d'exprimer...

Bon, je quitte un sujet sur lequel je n'ai pas les compétences linguistiques, ni les avocats, pour écrire deux lignes sans me prêter aux pires allusions, comparaisons, accusations... J'en reviens à la politique. C'est plus confortable.

Un mot à la mode: la réforme. Le problème, c'est que la réforme, ça peut être la privatisation de La Poste, ou la nationalisation d'une banque en difficulté. Ca peut être bon, ou mauvais. C'est un mot connoté. Il ne veut plus dire ce qu'il devait exprimer. La réforme, dans les médias, c'est forcément bon. C'est un mot "conquis" par une idée. Il a été approprié, mais approprié, il manque. Il masque, il bloque l'idée qu'il véhiculait. Il s'ensuit que je me suis déjà surpris moi-même à être contre la réforme. Contre la modernité. Une honte. Pourtant, je ne comprends pas pourquoi je devrais avoir honte d'être contre une réforme lorsque je la juge mauvaise...

Autre mot: la lutte des classes. Ridicule, hors d'âge. Pourtant, à l'aune des inégalités sociales, aujourd'hui à la hauteur de ce qu'elles furent en 1900, ce mot devrait pouvoir renaître dans une forme modernisée. Pourtant, il a été conquis. Il n'est plus exprimable. Il n'existe donc plus de lutte des classes, non pas parce que ce n'est pas une réalité, mais parce que le mot ayant été tourné en ridicule, aucun mot, donc aucune réalité exprimable, n'est venu remplacer ce fait. Ce qui ne s'exprime pas n'existe pas.

Voilà. J'espère que vous m'aurez compris. Refouler un pan de vocabulaire, c'est refouler un pan de la pensée. La police de la pensée nous interdit d'utiliser le vocabulaire pour ne plus pouvoir exprimer d'opinion dissidente. La police de la pensée nous oblige à approuver les réformes, sans plus d'explication sur leur nature. Elle nous oblige à nous moquer de la lutte des classe, forcément surannée.

Elle nous oblige à considérer quiconque utilise une fois en 320 pages le mot "Cosmopolite", comme antisémite.

Daniel, comme nous tous, vous êtes une victime de cette police. Mais vous animez un lieu spécialisé dans ce genre de déchiffrages; j'espère que vous pourrez nous en entretenir prochainement.
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Un mot à la mode : la réforme. Le problème, c'est que la réforme, ça peut être la privation … …
C'est un mot "conquis" par une idée. Il a été approprié, mais approprié, il manque. Il masque, il bloque l'idée qu'il véhiculait. Il s'ensuit que je me suis déjà surpris moi-même à être contre la réforme. Contre la modernité. Une honte. Pourtant, je ne comprends pas pourquoi je devrais avoir honte d'être contre une réforme lorsque je la juge mauvaise...]

Vincent, parles-tu de ceci ou de cela ?

Es-tu anti-protestantisme ?

Theo Logique
Par pedro perez robles

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Qu'avais-tu donc en tête ce matin en t'habillant pour oublier un passant de ton pantalon que tu réajustes mal en te levant pour raccompagner celui que tu viens de livrer à la curée? Un bien joli cauchemar médiatique très inhabituel que ce journaliste presque défroqué et vendu aux fumigènes médiatiques et qui désormais pratique la chausse -trappe .Daniel ,franchement,qu'avais-tu donc en tête pour être "coupablement" seul sur le plateau ?Un duel ,un tête à tête,une affaire qui ne regarde que toi et lui et nous en tant que voyeurs patentés (pas tentés).As-tu perçu une vérité ou une mauvaise foi sur ce même plateau mais invisibles à nos yeux?Les apparences sont trompeuses comme tu aimes à le répéter à l'envi or elles sont contre toi lorsque tu sors aussi ostensiblement de ton sujet pour traquer un aveu improbable qui relève presque d'une vengeance personnelle comme tu l'évoques toi-même (en faisant allusion aux conséquences de La face cachée du Monde).Comment décrypter et que penser de l'image d'un homme qui signale dès le début de l'émission des problèmes cardiaques ,feint-il le pathos ou est-il sincère, donc à ménager?Daniel, si tu es convaincu qu'il est antisémite adresse-toi à la justice muni de preuves et ne te dresse pas en procureur avide d'un scoop . Si tu as des présomptions sérieuses alors tu n'as malheureusement pas été très habile à le débusquer,ASI a-t-elle d'ailleurs cette vocation?Faire tomber les masques des médias et des politiques est une entreprise très louable et salutaire cependant ton acharnement aura été contre-productif et se retourne contre toi .Ainsi devenu bourreau , on attend,je n'en doute pas une seconde ,de promptes et claires explications quant aux profondes motivations qui t'habitaient sur le plateau et dont la réalisation ,diront les mauvaises langues ,était bizarrement confiée à Dan qui au plus fort de la tempête n'a eu d'autre solution que de cadrer Péan effondré sans qu'on ne voit rien de ton expression.Tu le sais mieux que personne une image est toujours en deçà de la réalité car elle procède d'un choix, d'un cadrage particuliers.Qu'avais-tu donc en tête ce matin et lorsque tu titras l'émission?
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

De bonnes questions de la part de pedro perez robles.

DS pourra-t-il répondre à toutes les questions posées dans ce forum ?

Pourra-t-il aussi informer Pierre Péan (avec ou sans excuses) de tous ces messages ? Merci à l'avance !

Moi aussi j'avais hésité à me réabonner en début d'année, en particulier en raison du silence sur le massacre de Gaza. Gilles Klein n'a pas eu de mal à me faire changer d'avis avec un premier article. J'ai aussi du surmonter ma nausée des chroniques de Korkos. Et puis il y a tous les autres tout de même ! J'espère qu'ils auront l'occasion de s'exprimer.

Je comprends ceux qui ne se réabonneront pas les prochains jours, j'aurais moi-même beaucoup de mal à le faire tellement le malaise est lourd.
J'aimerais cependant faire encore confiance à Daniel Schneiderman.

La question de l'acharnement des journalistes et des politiques à détecter ("détectionisme aigü") des propos antisémites reste un sujet à (psych)analyser d'urgence. Je propose comme invités : Edgar Morin, Daniel Mermet, Emmanuel Todd. Avec Judith Bernard et DS. Temps illimité. DS vous nous devez bien ça !!!



Modifié 2 fois. Dernière modification le 11:04 le 07/02/2009 par Jane.
Par yannick BACHELART

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Durant ces dix derniéres minutes, vous m'avez fait pensé à ce passage du film "Angel Heart" où Luis Cypher évoque le symbole de l'oeuf comme représentant l'âme dans certaines tribus primitives, en en brisant la coquille, petit à petit, puis en l'engloutissant goulûment.
Que pensiez-vous réaliser en insistant si lourdement sur ce supposé "antisémitisme" de Péan? Vous vouliez lui faire croire, abracadabra, que décidément il n'aimait pas les juifs, "Daniel Schneidermann grand hypnotiseur"? Péan n'a pas succombé à votre charme, et à même du vous trouver un peu "bizarre", ça ne s'improvise pas, l'hypnose.

Baisser de rideau, fondu au noir.
Par amad

Répondre sur l'homophobie

Pierre Péan est sûrement homophobe car il a choisi une photo qui laisse supposer une relation homosexuelle entre Kouchner et Bush.
Mais je ne suis pas dans le secret de son âme...
Par Paul Preziosi

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Franchement je ne sais que penser.
Je me sens un peu concerné car mes propres enfants sont juifs et heureux de l'être. Bien que séparé de leur mère depuis quelques années, je garde avec elle et avec sa famille des liens d'affection auxquels je tiens. Je n'ai que de l'amitié pour ce peuple et, je l'avoue, une certaine admiration pour la façon dont il a su préserver ses traditions, au fil des siècles, dans des conditions souvent difficiles.
Cela ne m'empêche pas d'avoir de sérieuses réserves sur la politique du gouvernement israélien, ce qui est également le cas d'un certain nombre de juifs français, déchirés entre leur amitié légitime pour l'état d'Israël et leur conscience d'êtres humains, choqués par la violence et l'injustice (j'ai cru comprendre que c'était également le cas de certains des membres de l'équipe d'@asi).
Sur ce point, je suis un peu énervé des accusations d'antisémitisme qui s'abattent très souvent sur ceux qui mettent en question cette politique. Je n'ai pas l'impression que les questions (ou insinuations, comme disent certains) de Daniel entrent dans ce cadre, mais !?
D'un autre côté, je suis troublé par l'attitude de Péan, qui me semble avoir du répondant. S'il se sentait parfaitement à l'aise sur la question, pourquoi avoir fui ?
Par Benoit S

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Monsieur Pierre Péan à fait relire son livre par des avocats - des juifs donc - qui ont ensuite donné leur feu vert, par conséquent on ne peut qualifier ses écrits d'antisémites.

Blague à part, très bonne émission selon moi, malgré les dix dernières minutes assez difficiles à regarder, non seulement l'intervieweur est insistant à l'extrême mais surtout 'l'accusé' n'a plus ni l'envie ni la force de se défendre (semaine éprouvante?) si c'est calculé je décerne un oscar !
Par Llamae

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Le face à face DS/invité n'est pas une première (c'était le cas pour Demorand me semble-t-il) mais il contribue à instaurer une pesanteur qui sied mal à la conduite d'un entretien dont le but est de décrypter. Quelle tension en fin d'émission! La dignité de Pierre Péan m'impressionne et me laisse espérer qu'il en était de même hors caméra.
Daniel, n'avez-vous pas ce soir trouvé votre maître? Vous avez eu en face de vous ce que Morandini vois en vous : un bon journaliste, un meilleur journaliste. Et vous l'avez titillé... cédant vous aussi aux sirènes que vous passez pourtant votre temps, avec votre équipe, à dénoncer...quel dommage. Mais l'on voit bien que vous ne parvenez pas à combattre ce démon qui vous habite et cela en dépit du bon sens. Comme Morandini doit jubiler bien au chaud dans son blog. Rien que d'y penser ça me file des frissons...
Par ailleurs, j'estime que si quelqu'un au sein de la rédaction d'ASI était à même d'éclairer le débat (et le dépassionner) sur l'emploi du terme "cosmopolitisme", c'était Judith. Peut-être n'était-elle pas disponible ce soir. Dommage.
Introspectez, introspectez : bon courage, car si vous êtes un homme honnête (ce que je ne cesse pas de penser), la remise en question va vous bouffer.
Sortez-en grandi malgré tout.
Les asinautes déçus sont malgré tout des asinautes et ne demande qu'à le rester.
à bientôt!
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Vous avez eu en face de vous ce que Morandini vois en vous :

Audric, je saissi mal ta pensée, veux tu dire :

« Vous avez montré la face que Morandini vois en vous »

stan 1000g
Par Llamae

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

non.
je voyais plutôt un conflit de journaliste. Un conflit d'ego. En dépit du bon sens, là où l'homme voit un rival, il s'attaque à ses faiblesses, il "titille" et il risque de faire mal. J'ai envie d'ajouter "presque inconsciemment", genre "instinct animal" (ou terriblement humain, à vous de voir...).
Pas très clair, je sais. Mais au-delà de cette pseudo analyse égocentrée peut-être peut-on en retenir aussi que deux hommes se faisaient face hier après-midi (et pas seulement deux journalistes - ce qui représente déjà un semi-échec si l'on se réfère à l'idéal affiché de l'émission), deux hommes qui, comme le laisse entendre DS à un moment donné lorsqu'il fait référence à l'épisode du Monde, ont peut-être un passif.
Mais en tout cas non, cela ne révèle en rien au grand jour la vision simpliste que Morandini semble vouloir donner de Schneiderman. Le problème étant bien, au contraire, que ce "dérapage manifeste" lui donne tout le loisir de "se gausser" et de monter maladroitement l'affaire en épingle pour étayer ses thèses.

En outre, si je puis me permettre de changer de sujet, Daniel peut (et va) prendre connaissance des remarques des asinautes, envers lesquels il est indéniablement redevable et qui sont susceptibles de l'éclairer. Mais les avis qui comptent avant tout sont probablement ceux de ses proches et de son équipe, qui eux, le connaissent davantage, contrairement à nous tous, qui donnons notre avis presque péremptoirement sans aucun moyen de pouvoir prétendre discerner "le fond de son âme".

Bonne journée.
Par Moudi

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Euh, je rêve ou il y a une coupure de montage à exactement 8:52 ?
Pierre Péant a brusquement les mains jointes devant sa bouche après un changement de caméra, alors qu'elles étaient baissées avant.

Je croyais que ASI ne coupait rien de ses émissions... mais je me suis peut être trompé...
Par Arthur David

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Juste un coupage de blanc je pense, mais c'est bien vu.
Par Arthur David

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

"Le secret de votre âme" c'est pas vraiment du grand journalisme non plus Daniel...
Par Dan Israel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Moudi et Arthur David, une réponse purement technique : à cause d'une erreur de réalisation de ma part (je suis débutant dans ce domaine), il y avait effectivement un court "noir à l'écran". Pou ne pas le laisser à l'image, je me suis autorisé ce montage d'image sur quelques secondes de l'émission.

Bravo de l'avoir vu, désolé de m'être loupé dans la régie...

Dan



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:09 le 07/02/2009 par Dan Israel.
Par constant gardener

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Si je puis me permettre, ce serait bien la prochaine fois de l'indiquer spontanément. Cà éviterait des soupçons. Vous savez comment sont les gens.
Par Rémoleux

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'acronyme BHL est insupportable. Cela implique une familiarité, presque coupable. Les médias l'emploient finalement avec tendresse. C'est presque un surnom, le petit nom qu'on gratifie à un familier. Pean écrit certainement Levy parce qu'il n'a aucune affinité, aucune complicité avec l'auto-proclamé "philosophe". Car il s'appelle bien Levy? Péan aurait-il été "moins antisémite" en écrivant "M. Lévy" ou "Bernard-Henri Lévy"? Pour éviter tout problème désormais, il faudrait peut-être l'appeler Bernard-Henri d'Ombasle. Le mieux serait encore de ne plus jamais parler de cet individu.

Bref, il s'agit probablement que l'émission d'@si la plus lamentable qu'il nous a été donnée à voir! A cause de Daniel Schneidermann, bien sûr. Des excuses me semblent indispensables, mais le plus pertinent serait de consacrer toute une émission à ce sport qui consiste à voir de l'antisémitisme partout. Schneidermann s'est rendu complice de l'opération piteuse (mais réussie) de diversion de Kouchner.
Par Pablo Ibanez

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mr Schneidermann, je vous demande et j'invite tous les participants de ce forum a vous demander de consacrer la prochaine émission à une analyse en profondeur et de qualité de cette émission par l'ensemble de vos collaborateurs qui pourraient vous recevoir en tant qu'invité.


Mon analyse rapide et de mauvaise qualité de l'émission et de la thèse de Mr Schneidermann (ma thèse étant que Mr Schneidermann avait une thèse et un message à faire passer dans cette émission):

Préparation: Mr Péan est un nationaliste
minute 26:16, résumé du livre par Mr Schneidermann: "(vous dites que) 1 Kouchner n'aime pas las France, il n'est pas patriote... (Mr Schneidermann étant malhonnête en finissant la séquence minute 27:06 "je n'ai pas mis d'ordre")", suivi de plusieurs essais de le démontrer dans la suite de ce passage en résumé: vous ne dites pas la vérité si cela nuit à l'image de la France, minute 32:04 "la vérité,(...) qu'elle soit a l'honneur du gouvernement français...(regardez l'expression de Mr Péan, apparemment choqué)... Il serait intéressant de relever le nombre de fois où Mr Schneidermann emploie le mot France ou des termes s'y référent.

Thèse: "Mr Péan est un antisémite....
minute 41:14 jusqu'à minute 41:53, après l'intervention de Mr Kouchner, Mr Schneidermann dit: "alors, il est allusif, je vais préciser, cosmopolitisme c'est un mot qui a été extrêmement fréquemment utilisé par les antisémites des années 30, ... j'imagine que vous connaissez ça par cœur" tout ce temps pour ne pas réussir à poser la question qu'il se propose de poser: êtes-vous antisémite? avec comme sous entendu la préméditation. Puis Mr Schneidermann devient plus "personnel" et perd son objectivité 42:12 "le poids d'un mot", 43:20 "c'est stupéfiant ce que vous me dites", 44:33 "on finit pas par faire gaffe (registre familier), ... vous aimez ça (être décrit comme un antisémite)", puis minute 45:05 "Bernard Henri Levy, que vous appelez Lévy" pour se faire démasquer par Mr Péan: minute 45:16 "vous véhiculez l'accusation que je serais antisémite". Même à ce point, Mr Schneidermann refuse d'accepter son intention, et essaye de s'en sortir par une pirouette "non, vous êtes là pour répondre". Et on remet la préméditation minute 46:10 "c'est des questions brûlantes autours desquelles beaucoup de vos livres tournent"

....et un menteur"
(à rapprocher de l'idée de préméditation ou de connaissance de cause au-dessus) minute 47:50 et 48:08, Mr Schneidermann dit: "je ne suis pas dans le secret de votre âme"

Mr Péan prévient 3 fois qu'il va partir, minute 44:45, 45:09, 45:48, avant son départ 48:12.

De plus, il semble effectivement que Mr Schneidermann avait préparé cette émission de manière particulière, puisqu'il était seul avec l'invité.

Le problème ici n'est peut-être pas de savoir si Mr Péan est antisémite, nous sommes assez grands pour aller lire ses livres et nous faire notre opinion, mais révèle quelques points intéressants sur le métier de journaliste aujourd'hui:
Son métier n'est pas de découvrir la vérité, mais bien de trouver le moyen de faire accepter au plus grand nombre sa vision subjective de la vérité.
Le journaliste n'envisage pas de s'excuser clairement si il a blessé quelqu'un. Il est, minute 49:09, "navré" pour la personne blessée ET pour ses auditeurs à lui, et n'a "pas souhaité blesser" cette personne, mais ne s'en excusera pas et laissera ses auditeurs "juger et se faire son opinion" suggérant qu'en effet, de lui-même, il ne se reproche rien quant à son comportement vis-à-vis de cette personne.

Mr Scneidermann, désolé, mais vous êtes un journaliste. La seule chose qui vous sauve, c'est la remontée de pantalon avec probable main au slip, comme quoi l'humain n'est pas loin, hihihihih!

Plus sérieusement, je vous re-demande et je re-invite tous les participants de ce forum a vous demander de consacrer la prochaine émission à une analyse en profondeur et de qualité de cette émission par l'ensemble de vos collaborateurs qui pourraient vous recevoir en tant qu'invité.
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
De plus, il semble effectivement que Mr Schneidermann avait préparé cette émission de manière particulière, puisqu'il était seul avec l'invité.


Ou alors, c'est Péan qui aura insisté pour ne pas être confronté à d'autres, espérant ainsi une entrevue plus favorable :D
Par Patrice Guyot

Écoutez, regardez et prenez-en de la graine !

Je plussoie !

Et plutôt deux fois qu'une...

L'ensemble du Forum avait déjà averti Daniel que traiter Siné d'antisémite c'était non seulement faux mais minable...

Obligé de publier le jour même un rectificatif embarrassé et vaseux, le DS !

Et "one more time" avec Péan !

C'est une variante de Point Godwin, cher à notre ex-forumancière Chloé...

Classiquement pour gagner ce point (à découper sur l'écran avec un burin et un marteau) il faut avoir traité son contradicteur de nazi dans un débat...

Mais "antisémite" c'est croquignolet aussi, non ? C'est la mort sociale pour celui qui porte ce qualificatif infamant...

Pour véhiculer un tel soupçon et s'en faire le relai il faudrait être sûr de son fait (ce n'est visiblement pas le cas), et d'ailleurs est-il utile d'inviter des antisémites sur son plateau ? Il y a des tribunaux en France pour juger ce genre d'ignominies, non ?

@ Daniel : une fois avec Siné (je me suis largement exprimé à l'époque) c'était trop... Deux fois c'est vraiment beaucoup trop : vos admirateurs ne vous pardonneraient pas une troisième tentative, les commentaires sur les forums sont sans appel !

Vous allez devoir trouver de nouvelles techniques d'interview, et vous faire pardonner ces dérapages qui ne sont pas acceptables !

Peut-être pourriez-vous apprendre à vous intéresser à vos invités, et donc à les écouter ! Il y a deux maîtres dans cet art (même si on peut émettre des réserves par ailleurs) Jacques Chancel et Bernard Pivot, je parie que vous avez des "Radioscopies" et des "Apostrophes" dans vos archives... Écoutez, regardez et prenez-en de la graine !

Il n'y a que deux cas : soit un invité a quelque chose à dire et il faut le laisser faire, soit il n'a rien à dire et il ne faut pas l'inviter...

Ceux qui commettent des crimes justement réprimés par la Loi, il faut les laisser en prison... Mais Péan a seulement dit la vérité sur Kouchner qui est un affairiste de bas étage et un traître à sa famille politique (dont il n'a rien à faire, ne l'ayant utilisée que pour sa gloriole)

***
Par yoann padioleau

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je n'écris jamais sur le forum. Mais cette fois je veux affirmer mon soutien à l'invité Pierre Péan.
Bravo Pierre Péan. Il a eu tout à fait raison de quitter le plateau. Daniel Schneidermann a commis
une grave faute. Revenir une fois sur la question ca va, deux fois encore, mais pas comme il l'a
fait avec un insistance lourde.

Faire des erreurs, ca peut cependant arriver à tout le monde. Esperons qu'il se reprenne.
Il garde toute ma confiance ainsi que toute l'équipe d'ASI. Visiblement le thème juif reste
toujours un sujet très délicat en france.
Par Himad Messoudi

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est une première, pour moi aussi, de prendre la plume sur ce forum. Les explications de P. Péan apportaient un vrai plus à tout ce qu'on a pu lire sur le bouquin depuis (et avant) sa sortie. Et puis, l'accident. J'espère en tout cas que c'est un accident. Et qu'on ne reprendra plus DS à tomber si facilement dans un piège si évident. Mon abo expire ce 9 février, je vais devoir me réabonner pour voir la suite, bien vu le teasing DS !
PS: blague à part, je comptais me réabonner. Mais qu'on ne vous y reprenne plus nom di dju!
Par Neurone de pied

Bravo Daniel !!

Excellent !
Je ne sais pas si c'est dans votre âme que vous avez trouvé le secret de la formule à faire péter le forum parfois trop mou, mais c'est tellement réussi que vous méritez toutes interventions venant alourdir un peu plus ce fil.
Après Mille on ferme, dommage ! Ça vous aurait donné la pèche de revenir lire ici, chaque fois que vous ne vous sentez pas d'attaque le matin.

C'était une bonne idée de reprendre Judith la semaine dernière avec son attitude limite pro. Vous êtes un chouette boss, vous ne vouliez pas la laisser seule. Merci.
Par Jérome MARTINEZ

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Contrairement visiblement à la plupart des @sinautes qui se sont exprimés, je trouve que l'attitude de DS vis à vis de Péan a été parfaitement correcte.
Pierre Pean est loi d'être une donzelle qui découvre le monde. Ses livres sont marqués par une parfaite connaissance et implication dans la plupart des réseaux de la françafrique, où ne se retrouvent pas les plus tendres de nos politiques et hauts fonctionnaires.
DS a raison de dire qu'il est surprenant de penser qu'un historien puisse se tromper en pensant "universalisme" lorsqu'il parle de "cosmopolitisme". Mais la raison plus profonde qui me laisse convaincu de la dangerosité du bonhomme c'est son obsession négationniste sur le génocide du Rwanda. Mr Pean ne vaut pas mieux que Faurisson lorsqu'il défend livre après livre la thèse selon laquelle il y aurait eu "des" génocides au Rwanda dont la France serait innocente. Imaginez un nouveau Faurisson vous expliquant avec aplomb que les juifs ayant été aussi les auteurs de massacres, on ne peut parler d'un seul génocide, mais quasiment bien plus d'une guerre civile... C'est exactement ce que dit Pean aujourd'hui et c'est tout simplement abject.
La vérité c'est que les "informateurs" de ce monsieur grenouillent depuis longtemps dans les bas fonds de la mitterandie et du chiraquisme. Que DS poussent Pean comme il l'a fait était donc normal. Evidemment, il était au final plus payant pour Péan de passer pour l'homme blessé que de répondre aux questions.
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

"Que DS poussent Pean comme il l'a fait était donc normal. Evidemment, il était au final plus payant pour Péan de passer pour l'homme blessé que de répondre aux questions."

Mais...on a vu la même émission? Péan n'a fait QUE ça, de répondre aux questions, plus qu'insistantes et répétées, de Schneidermann...
Par Jérome MARTINEZ

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

P.Péan n'a fait qu'effleurer, sur l'insistance de DS, sur les motivations de son livre et sur le cadre politique dans lequel il s'inscrit. Il montre que ce livre n'est au final que la conjonction de deux volontés : celles de dictateurs africains règlant son compte à Kouchner et celle,beaucoup plus grave à mon avis, de Pierre Péan se payant le même Kouchner pour ses déclarations sur le génocide rwandais et les attaques contre sa personne. Si on peut reconnaitre à Pierre Pean du courage et du talent, il n'en reste pas moins que Pean n'est pas un journaliste, mais aujourd'hui un porte-plume de la Françafrique dont il est devenu un acteur. Car il est depuis plusieurs années, l'incarnation d'un courant de pensée négationniste à propos du génocide rwandais, redisant d'ailleurs dans l'émission que la France n'était pour rien dans ces évènements, ce qui semble bien loin de la "vérité" dont il prétend se draper.
Son dernier livre n'est que la continuité, et DS a bien raison de le rappeler, d'une série d'ouvrages de Péan où celui-ci s'approche d'une ligne dangereuse qui amalgame tout discours critique sur le rôle de certains réseaux français en Afrique à une sorte de complot "anti-france". L'attaque de Kouchner vise juste (même si elle est lui permet de ne pas répondre sur le fond) et il est d'autant plus étonnant que Pierre Pean soit incapable de se défendre. Tout se passe comme si celui-ci venait de découvrir que l'idéologie qu'il véhicule pouvait le mener dans les fanges de l'extrême droite. Alors si l'insistance de DS permet à Pean un peu d'introspection sur cette dérive progressive, tant mieux.
Par Gavroche

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

quelle attaque de K. ? Celle où il prétend être attaqué parce qu'il est juif ? C'est honteux de sa part, et ça s'est passé devant la représentation nationale ! BK n'est pas le personnage qu'il dit être, ce que souhaite démontrer Péan, et le nuage de fumée provoqué par BK, et malheureusement relayé par DS, empêche ce journaliste d'en débattre librement. Il y a beaucoup d'indignité chez ceux qui hurlent contre Péan, comme ils l'avaient déjà fait contre tant d'autres... Au bout, je crains une sérieuse montée de vrai antisémitisme, l'un des piliers de la droite traditionnelle et populiste.
Par Jo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Personnellement j'aurais préféré qu'il le pousse justement sur la françafrique, ça aurait été plus judicieux et c'est assez rare qu'on en parle.
Par yvan weitzel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Il est facile, ces derniers temps, lorsqu'on est attaqué de déplacer le fond du problème vers un prétendu antisémitisme. Tout ça me rappelle d'autres affaires, comme l'affaire Siné où DS s'était déjà brûlé les ailes, si ma mémoire ne me joue pas des tours.
Ce cas de figure avec Péan ne déroge pas à ce qui risque d'être une nouvelle règle : on ne parle plus ni du fait que ce soit un ambassadeur de France qui demande à un pays Africain de régler ses notes à une société de consulting privé, ni du rôle de la France au Rwanda. Au lieu de ça, DS insiste sur le probable antisémitisme de Péan (par deux fois "je ne suis pas dans le secret de votre âme" -c'est lourd- jusqu'au ridicule "Bernard-Henri Levy, vous l'appelez Levy"). Très très déçu que DS et à travers lui ce site soit tombé dans le panneau.
Par felix d.

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Les questions de Daniel Schneiderman ne sont pas choquantes. Son insistance ("le secret de votre âme") l'est plus. Et l'affaire Kouchner est en train de devenir, mine de rien, l'affaire Péan...Etait-ce le but? J'aimerais comprendre.
On oublie le Gabon, le Rwanda, les factures de Bongo et les relations avec Kagame, et on polarise sur Péan. Faut le faire!
Par captain200

L'émission d'@si file un mauvais coton...

Après le procureur Judith Brabant la semaine dernière qui a déglingué avec férocité et peu de sang-froid l'ancien (et assez pathétique, il est vrai) collaborateur de "L'Ile de la tentation", voici Daniel qui tombe lui aussi dans le piège de l'Inquisition ! Car cette histoire d'un seul mot (cosmopolitisme) mis en avant par tous les médias ne sert qu'à détourner l'attention du public sur le fond du livre de Péan. Je pensais sincèrement que s'il y avait bien un endroit où cette manipulation ne fonctionnerait pas, c'était sur @si ! Eh bien, c'est raté ! Kouchner peut dormir tranquille, on ne parle plus de ce qu'on pourrait éventuellement lui reprocher (j'emploie le conditionnel, car tant qu'il n'y a pas de preuves de culpabilité, un homme doit être considéré comme innocent) mais on entend parler uniquement de l'éventuel antisémitisme de Péan (copier/coller : j'emploie le conditionnel, car tant qu'il n'y a pas de preuves de culpabilité, un homme doit être considéré comme innocent). Le but d'Arrêts du images est de décrypter l'info, les médias, de nous montrer l'autre versant, la face cachée. C'est pour ça que je tiens à ce site. Si hélas l'émission se transforme en procès d'intention à chaque fois, et qu'elle ne se démarque plus de ce qu'on peut voir sur les chaines de télé ou dans la presse, quel intérêt ? Mon réabonnement qui arrive dans deux mois, au vu des deux dernières émissions (et surtout la fin de cette dernière, où Daniel que j'apprécie depuis des années, a oublié le sujet de l'émission pour devenir procureur), ne sera plus d'actualité si Daniel ne s'explique pas. Et je pense, comme d'autres sur ce forum, qu'il devrait présenter des excuses à Péan...
Par mg

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Existe-t-il beaucoup d'autres journalistes comme Péan, en France? Qui monte des dossier pendant mois, qui s'expose en nom propre de manière aussi fréquente?
Au-delà de la question qu'il fallait poser, était-il nécessaire de l'enfoncer pendant 10 minutes? De s'interroger sur son "âme"? Je crois qu'il a parfaitement répondu à vos questions: à partir du moment où vous enlisez le débat de la sorte, il ne peut que répondre en jurant ses grands dieux que non, il n'est pas antisémite en vous suppliant de le croire.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:55 le 07/02/2009 par mg.
Par Corndog

Avant de regarder cette émission je m'en foutait de Péan.

Ha ben Daniel t'es vraiment trop méchant alors, puisque c'est comme ça j'arrête de me couper les ongles des pieds. Ho pis dit donc, et tout le monde il est d'accord avec moi t'es vraiment trop trop méchant. Moi préfère vraiment quand chuis toujours d'accord avec tout ce que dit l'animateurs, parce que sinon si fallait que je réfléchisse à contre sens, houlala je risquerai de me rendre compte que j'ai pas compris un truc.....

Ho pis DS il a même pas compris que Kouchner lui aussi il c'est lui le méchant, et pour se défendre il fait rien qu'a dire du mal du gentil de l'histoire.

Mais cette émission était géniale. On en ressort désorienté , choqué, on ne sait plus à quel sentiment se fier. Et pourtant DS n'a fait qu'avoir un dialogue intelligent, puissant, sans compromis avec un homme qui est bouleversé, qu'est ultra sincère, et qui fait des erreurs grossières (son éditeur aussi dit donc!). Les mecs faut vous réveiller, quand un mec du calibre de Péan sort un livre, il écrit pas la lettre au Père Noël, il écrit comme si c'était son testament, et chaque mot, chaque concept est évalué. Si plusieurs indices laissent passer des sous-entendu, il faut se poser la question de la signification, car la sincérité ce n'est pas un gage de pureté.
Par Gavroche

Re: Avant de regarder cette émission je m'en foutait de Péan.

... et un qui n'a pas vu et entendu les mêmes choses que (presque) nous tous. Développez les "erreurs grossières" de Péan. Expliquez aussi en quoi DS a fait montre d'un grand professionalisme ! ( il me semble bien que DS lui-même reconnaît avoir au moins un tantinet raté son entretien ...)
Par Arnaud BUREAU

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

M. Schneidermann,
Je vous remercie pour cet entretien car on y découvre un vieux briscard du journalisme (je parle de Péan) avec ses fragilités, ses blessures, sa part d’ombre. J’ai eu le sentiment d’y apprendre (ou plutôt ressentir) des choses sur la nature humaine.
Maintenant, je suppose qu’après un incident comme celui-ci vous vous posez quelques questions sur votre façon d’interviewer.
Bien entendu, il est facile de mettre en cause votre attitude a posteriori, en connaissant l’issue de l’entretien, mais il me semble que vous avez parfois une approche trop froide, trop peu attentive à la part humaine de la personne qui est en face de vous.
M. Péan vous dit avoir « de petits problèmes cardiaques » et « se protéger » face aux attaques ; sachant cela, et le voyant bredouiller, baisser la tête face à certaines questions, peut-être auriez-vous pu y mettre un peu plus de rondeur.
Déjà lorsque vous l’interrogez sur sa légitimité à défendre la « continuité de l’Etat », vous avez tendance à enfoncer le clou au lieu de prendre acte de sa réponse : il considère que la position de la France est, en l’espèce, la bonne, donc il la soutient. Inutile à mon sens de réitérer votre mise en cause puisqu’on a bien compris ce que vous pensiez.
Ensuite sur l’emploi du mot « cosmopolite », je partage votre avis sur le fait qu’il est chargé de sens, et que l’on peut se poser des questions sur son emploi par Péan, sur ce qui s’est passé dans son inconscient ou, comme vous dites, son « âme ».
Je ne pense pas que le fait d’avoir travaillé avec Philippe Cohen l’exonère automatiquement de tout sentiment antisémite, dans ces domaines tout n’est pas noir ou blanc.
Maintenant, une fois l’attaque portée, pourquoi insister comme cela ? Pourquoi tourner le couteau, fouailler dans la plaie ? Le résultat, c’est que, si vous aviez d’autres questions intéressantes, vous ne les poserez jamais.
Par anne-marie

" Sur l'anti-antisémitisme te fait trop de mal"

Tiens....
un bon sujet de décryptage, pour une émission future: "Comment changer un accusateur en accusé?" avec analyse, plan par plan, de cette mémorable émission dans laquelle Mr.Schneidermann (et avec lui presque tous les médias) tente d'assassiner Mr.Péan, tout en masquant la vraie question de l'implication du Ministre.
Bel exemple de soumission (involontaire, vraiment?) à l'ordre dominant.

Hé, Mr.Schneidermann, on brûle d'envie de (re)-gagner ses galons dans la vraie presse, la vraie télé-sans-pub-de-Sarkozy-kouchner?...Un poste à France 24, peut-être...? A l'Express?
Par Patrice Lallement

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Finalement, cette attitude indigne de DS a au moins le mérite de m'éclairer sur la suite à donner à mon abonnement @si. A l'image d'André Gunthert et de son billet "Faut il se réabonner à @si ?", j'hésitais ces dernières semaines. J'ai longtemps essayé de me convaincre qu'il ne fallait pas s'arrêter aux petits travers agaçant de DS, de ses lubies (Théorie du complot, antisémitisme en particulier), de sa déférence envers certains invités (l'émission avec Emmanuel Todd était symptomatique) ou de son agressivité envers d'autres (André Gunthert n'avait justement pas été épargné) ... J'ai même défendu DS à plusieurs reprises dans ce forum, mais là il va effectivement trop loin. Sans vouloir être désagréable, il souffre d'une pathologie qui relève de la psychanalyse. Pour reprendre ses propos, je ne connais ni son âme, ni son histoire mais il y a visiblement quelque chose qui coince. Je crois désormais que Bourdieu avait raison lorsqu'il pensait que DS était empêtré dans un corporatisme qui ne pouvait rien donner de sincère au final. C'est aujourd'hui mon sentiment vis à vis de @si : pas mal mais pourrait franchement mieux faire, surtout si des personnes aussi brillantes que Judith n'était pas brimée (cette réflexion n'engage que moi, mais j'ai toujours eu l'impression que la pertinence de Judith faisait peur à DS). Paradoxalement, le problème d'@si est le non dit. Sous couvert d'une objectivité qui ne peut exister (Edgar Morin en parle beaucoup mieux que moi), DS (et @si par conséquence) s'arrête toujours en cours de route. La dernière phrase de DS prononcée durant l'interview avec Péan résume mon propos : "Je ne conclue pas". Non et c'est bien là le problème, il n' y a jamais de conclusion, jamais d'avis prononcé, et pourtant on sent bien que DS en a des avis. Il ne les assume visiblement pas publiquement, mais il transpire malgré lui. Un mot me vient pour désigner ce que m'inspire @si : "coitus interruptus. C'est bon, mais il n'y a jamais l'apothéose finale !
Sans rancune et bon vent pour la suite de @si.
Par loblat

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
, de sa déférence envers certains invités (l'émission avec Emmanuel Todd était symptomatique) ou de son agressivité envers d'autres (André Gunthert n'avait justement pas été épargné) ...


Le côté virulent, m'a fait pensé à l'émission avec Denis Robert ...D'après mes souvenirs, l'invité avait dû subir un interrogatoire (le mot n'est pas neutre) très serré ....
Par Bertrand VIBERT

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

PS :

1° Succès paradoxal (mais prévisible) de l'émission puisqu'elle suscite autant de réactions (variées d'ailleurs).

2° Jouons sur les mots, et le moindre succès n'est pas de faire de l'internaute à son tour le commentateur d'un "arrêt sur image", et pour cause !

3° Précision : je crois qu’on ne peut aller au delà de ce que quelqu’un affirme en son âme et conscience, et j’ajouterai en raison (laissons l'inconscient !), pour peu que ces paroles ne soient pas démenties par ses actes.
Par marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Daniel, je viens de visionner l'émission. la première partie était parfaite, vous avez poussé Péan dans ses dernieres retranchements et je dois dire que je l'ai même trouvé mal à l'aise. donc bravo! par contre, je pense que vous l'avez carrément accuser d'antisémitisme, sans le dire, mais vos insinutations étaient encore pire, alors oui, il a bien fait de quitter le plateau. mais une question me taraude, au fond ^tes vous d'accord avec cet angle d'attaque utilisée par Koucher et ses amis? Marie
Par sarge

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

1 un mot évoquant, pour moi la quarantaine bien sonnée, un magazine...
2 ème émission "foirée" avec celle du canard.
3 ème victime après dieudo et siné de la perte (grave mais qui commence à être contre productive) de liberté de paroles sur le sujet.

il faut une émission pour réparer et s'expliquer.
Par mikhael

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'émission était très bien jusqu'à la dernière partie. Pas de complaisance avec l'auteur, une volonté d'éclaircir certains points, Daniel Schneiderman qui répète sa question tant qu'il n'a pas eu la réponse (on aimerait que beaucoup de journalistes fasse de même). Mais je suis d'accord que la dernière partie a dérapé. Je trouve que la remarque sur la maladresse de l'emploi du mot "cosmopolitisme" était tout à fait fondée. Par contre, les histoires de "secret de votre âme", les remarques comme quoi c'est un sujet qui taraude l'auteur, etc .. relevait d'une insinuation qui est assez peu inhabituelle de sa part. Si Daniel Schneiderman avait cru déceler des motivations idéologiques inconscientes chez Pierre Péan, il aurait peut-être dû étayer ses propos, parce que là, l'insinuation était plutôt malhonnête ...
Le problème avec les accusations d'antisémitisme les plus médiatiques (Siné, Péan) de ces derniers temps est qu'elles sont infondées (ou fondés sur des "secrets de l'âme" ...) ce qui nuit évidemment à la lutte contre l'antisémitisme (de même pour toute autre forme de racisme). Dommage que Daniel Schneiderrman soit tombé dans le piège ...
Par MonaO

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Quelqu'un a dit sur le forum : " Kouchner peut dormir tranquille " . La société et le représentant du site @si ont embrayé sur l'antisémitisme du mot cosmopolite .
Disparu le travail d'investigation d'un superbe journaliste à la parole libre , non fabriquée pour frapper mais pour informer , dans la seule limite de "la vérité juridique" .

Daniel Schneidermann , vous avez réussi à donner le sentiment que toute l'émission était préparée pour l'envol final : accuser cet homme digne d'antisémitisme , lancer cette accusation à la mode pour faire taire les hommes de bonne volonté .

Vous vous donnez comme spécialiste des mots interdits : donnez-nous en la liste afin de prémunir vos chers @sinautes de tout procès en diffamation .

La caméra saisit bien ( involontairement ? ) les mimiques de D.S. s'agaçant pour reprendre la parole ( imposer la sienne ? ) à son "invité" .

Pierre PEAN arrive sur le plateau , fatigué mais souriant , en confiance et respect d'@si probablement .

Le sourire disparaît à partir du moment où D.S. insiste sur le " flou" de l' épisode Bocquel . L'étonnement s'inscrit sur le visage de P.P.
Exactement le même processus pour moi .
Par reflet d'[images]

Re: la confiance trahie de Pierre Péan en Daniel Schneidermann

Pierre Péan s'est fait discret dans les médias depuis qu'il est accusé d'antisémitisme en réaction à sa dernière publication. ...
Pk alors choisit-il ASI pour s'exprimer?
Apparemment il n'avait pas prévu de se défendre puisqu'il a immédiatement quitté le plateau, faible argumentation...
C'est qu'il ne s'attendait pas à être attaqué alors.
Pk une telle confiance en Daniel Schneidermann?
Peut-être parce que DS s'est refusé à l'accabler lors de la publication de 'la face cachée du monde' (ce qu'il a payé chèrement).

Je suis certain que DS au départ de PP s'est empressé d'aller lui expliquer en off qu'il se devait d'être si agressif pour ne pas être accusé d'esprit de camaraderie avec lui depuis ces événements.
Par Fallen Leaf

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonjour,

Cette levée de boucliers indignés me paraît tout de même quelque peu exagérée. N'oublions pas, @sinautes, que Pierre Péan est un journaliste d'investigations pas moins acharné que DS, voire sans doute beaucoup plus. PP n'a pas effectué 30 ans de journalisme d'enquêtes en étant poli, en lâchant les basques de ces interlocuteurs à la première dénégation indignée. PP est lui aussi un bulldog, qui ne lâche pas son os tant qu'il n'a pas obtenu ce qu'il voulait entendre (ou compris dans les propos de son interlocuteur ce qu'il voulait comprendre :)). Quand on se pose en accusateur, ici qui plus est en accusateur moral, en défenseur de l'éthique, on se doit d'être prêt à être soi-même accusé !
Quant au propos initial de DS, il est pertinent, quoiqu'on en pense. Les mots ont un sens, voulu ou non. Surtout lorsqu'un ouvrage est aussi relu que ce livre l'a été (ce qui est reconnu plus avant par Péan).
Ce que je me demande, c'est si l'insistance malsaine, déconstructive (et donc pleine de sens aussi), de Daniel, ne serait pas plutôt liée au travail précédent de PP, sur Le Monde, qui eut un tel effet sur sa vie... Péan fut l'un des dominos qui aboutit à cette fameuse crise du Monde (sur laquelle il pourrait être intéressante de revenir un jour sur @si) qu'évoque DS en début d'émission. Alors, Daniel, cette coupable insistance _peu compréhensible de la part d'un journaliste habituellement plus subtil, n'y aurait-il un soupçon de rancune inconsciente ?
Par Holden

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Encore heureux que DS pose la question. Y revienne si l'invité n'y répond pas. Mais là, c'est autre chose ! On est dans l'accusation publique sur un sujet que l'on sait très sensible, et très destructeur (peu de gens l'ayant subit s'en sont relevés, d'ailleurs). Et la dernière partie de votre message n'est pas inintéressante, effectivement.
Par Heenen Delphine

Mais enfin, Daniel???

Je suis un fan depuis des années, Daniel, mais bon sans, là, QU'EST-CE QUI VOUS A PRIS?
C'est absolument n'importe quoi!
Ce pauvre Pierre Péan, subjugué par votre ton insidieux et inquisitorial!
Cette manière de lui dire : "vous pensez que, mais moi on ne me la fait pas", est-ce donc cela le débat?
Allons!
Une fois, mais pas deux!
Par Janie BRACHET

Pierre PEAN avait-il un autre choix ?

Daniel,
Je suis une fidèle d'@si depuis vos débuts et suis désolée de vous dire que votre comportement face à Pierre Péan est inacceptable.
Avez-vous laissé à P. Péan une autre alternative que celle de son départ ? Non. Quel dommage, car l'émission avait bien démarré !
Je suis en train de lire "Le monde selon K" qui est très intéressant et argumenté. Aussi, cette question d'antisémitisme est un véritable fumigène. Pendant que l'on parle d'antisémitisme, on enfume les bonnes questions. Y-a-t-il conflit d'intérêts ? Ma réponse : oui.
Pierre Péan ne parle jamais d'illégalité. Lors d'un interview, B. Kouchner dit : "J'ai toujours agi dans la légalité" C'est faux.
Il est toujours patron de sa boîte de conseils "B.K. consultants", car toujours immatriculé au registre du commerce et des sociétés, ce qui dans le cas d'un ministre est illégal et surtout inconstitutionnel.
Pour éviter de répondre à des questions précises et sûrement embarrassantes, le nouveau credo de Bernard Kouchner repose sur l'antisémitisme relayé par la plupart des médias.
Vous semblez, Daniel, sur la même ligne que B. Kouchner. C'est indigne de vous.
Vous souvenez-vous de vos premiers écrits dans le cadre de l'affaire Siné-Val ? Vous avez rectifié le tir et vous avez bien fait.
A mon humble avis, vous devez présenter vos excuses à Pierre Péan. C'est une simple question d'honnêteté intellectuelle.
Par anne-marie

Re: Pierre PEAN avait-il un autre choix ?

Et l'affaire a été rondement menée: ce Samedi matin 7 Février ...C'est fini...Disparu...plus d'affaire kouchner dans les médias dominants...Plus trace d'un certain Péan..."Circulez, c'est plié, y a plus rien à voir..."
De la belle ouvrage, vraiment.
Bravo à @si, et tous ceux qui ont crapuleusement flingué celui qui osait dire un peu la vérité (ça ne pardonne pas, on le sait!).

Et tout ça sur la base d'une débile accusation d'antisémitisme ...
Mais, n'avez-vous pas vu que Kouchner s'en tamponne bien de l'antisémitisme supposé de Péan, qu'il ne l'a invoqué que pour faire diversion, et vous, à @si, obnubilé par la Sainte Mission de la Chasse aux Sorcières, vous n'avez même pas senti à quel point vous vous êtes fait... disons... instrumentaliser?
Par Florent

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Il aurait été interessant d'inviter également Jacques Sapir qui, dans "Le Nouveau XXIè Siècle" décrit très bien comment le néo-conservatisme en général et Kouchner en particulier (en ex-Yougoslavie) a durablement affecté l'ordre mondial et terni sans doute irrémédiablement les notions occidentales de liberté, droits de l'homme et d'humanitarisme (non pas que ces notions soient exclusivement occidentales, mais je veux ici parler de l'usage qu'en fait l'occident).

Je ne développe pas, le livre est admirablement bien écrit et j'en profite donc pour faire de la publicité. Il va dans le sens des "certitudes" de Péan tout en abordant une approche analytique et in fine un point de vue différent pour arriver à la même conclusion (Kouchner dessert effectivement les intérêts à moyen et long terme de la France en alignant son idéologie de facto sur les intérêts des états-unis).

Todd est également très bon dans ce registre là. Bref, cela aurait pu être creusé puisque Kouchner se défend d'avoir jamais desservi la France, alors que du point de vue d'au moins Jacques Sapir, c'est tout à fait le cas.

A quand une émission sur les insupportables moyens utilisés dans les médias pour faire taire les débats sur :
le sionisme : être contre la politique d'Israël c'est renier le droit à Israël d'exister et donc d'être antisémite
le protectionnisme : être pour le protectionnisme c'est être xénophobe et mène à la guerre
le libéralisme : critiquer l'idéologie libérale c'est s'enfermer dans un carcan idéologique en niant toutes les réalités du monde d'aujourd'hui

Par le passé D.S. a montré qu'il était capable de s'extraire de la bien-pensance ambiante et d'inviter des personnes remettant en cause de façon argumentée et rationnelle les dogmes médiatiques, politiques et philosophiques établis. Le voir ainsi plonger tête baissée dans cet absurde "utiliser le mot cosmopolitisme" fait immanquablement penser aux années 30 est d'un pathétique navrant.
Par Holden

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Effectivement, on pourrait pensé que DS n'a pas lu les livres d'Emmanuel Todd (avec lequel il avait été très (trop ?) courtois) avec le même état d'esprit que celui de Pierre Péan (avec lequel il a été odieux)... Et pourtant, sur le fond idéologique, je ne suis pas sûr que ces deux-là soient aux antipodes !
Par MORASSE

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal" Et c'est vrai !

Je connais Pierre depuis près de soixante ans, désormais... nous étions ensemble dans un collège d'Angers - à la fin, lui en première quand j'étais en terminale. Je peux attester que l'accusation d'antisémitisme insinuée par Kouchner est une entourloupe de mec embourbé qui veut absolument retourner l'opinion bien pensant. C'est dégueulasse. La présence de MAB (la "Burne") dans la polémique me fait marrer...
A propos de "cosmopolitisme"... c'est moins nazi comme emploi que stalinien (rappelez-vous les vomis accusatoires de Kanapa ou avant lui Duclos... sans aller rechercher l'article dans le "Dictionnaire philosophique" des Editions de Moscou du temps de Djougachvili)... tout ça pour dire, comme les Allemands : "Si l'oncle Adolf avait aimé les escalopes milanaises, on n'aurait plus le droit d'en manger".
Par Tangor

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui, Daniel était insupportable dans cet entretien. Accuser Péan d'antisemitisme avec aussi peu d'arguments est grave. Oui, on peut utiliser le mot "cosmopolitisme" sans faire référence aux accusations nazies ! Même si on est écrivain ! Titiller Péan avec cette insistance est vraiment pénible ! Il avait encore un tas de choses interessantes à dire. Dommage !
Par Tangor

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cet interview est à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire d'@si. C'est sans doute aussi une étape dans son évolution: il est grand temps pour DS et ses collabos (mais peut on employer ce mot encore plus connoté que "cosmopolitisme" ? ) de mettre les choses à plat et de réfléchir à la suite. Car continuer à assister à des interviews de ce tonneau, très peu pour moi !
Par PasGloup

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Marc-Olivier Fogiel n'aurait pas fait mieux.
Bravo Daniel Schneidermann (???)
Par BLG

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Une remarque technique, qui sera noyée dans la masse des protestations, mais bon : pour retrouver le contenu d'un site qui n'est plus en ligne, on peut utiliser [web.archive.org]. Ainsi, on peut encore y trouver la page d'Imeda mentionnant Bernard Kouchner et en capture d'écran sur Bakchich ici : [web.archive.org], puis en suivant le lien "Références" puis "Audit du système de santé - Gabon" ou "Elaboration du Plan National de Développement Sanitaire et mise en place d'un système national d'Assurance maladie - Gabon" (les 2 pages en capture sur Bakchich).

Edit : je précise que cette capture du site d'Imeda date du 12 octobre 2007.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:37 le 07/02/2009 par BLG.
Par vilbail

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Par BLG

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Péan affirmait dans l'émission ne pas avoir imprimé les pages du site en question, qui avait disparu entre temps, et être bien content que Bakchich les ait finalement publiées. Avec cela il les aurait retrouvées tout seul.
Par Bluesprint

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cher Daniel,
Je ne reprendrai pas les différents arguments sur les limites du journalisme en tant qu'interviouveur et interviouvé, enquêteur et sujet d'enquête, dès que l'on peut user du mot antisémitisme pour anéantir la crédibilité de quelqu'un et de son travail.
J'attendais impatiemment la suite de votre entretien avec Pierre Péan quand vous vous êtes embourbé dans cette question de vocabulaire et oui ou non êtes vous antisémite Monsieur Péan "nous avons les moyens de vous faire parler" (j'exagère mais c'était presque ça).
Je vous prierai donc, cher Daniel, de rappeler Monsieur Péan, afin de terminer cette discussion sur des sujets autrement plus intéressants que l'antisémitisme de quelqu'un qui vous supplie de le croire qu'il ne l'est pas.

à Monsieur Péan ou son attaché de presse (s'il a l'occasion de lire ces lignes),
Merci de décrocher votre téléphone lorsque vous verrez D.S. s'afficher sur votre écran, ou répondez à son courriel.

J'ose même pas imaginer la réaction de Morandini. Ça me fout déjà en rogne rien que d'y penser.
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
J'ose même pas imaginer la réaction de Morandini. Ça me fout déjà en rogne rien que d'y penser.

no coment
Par gaudérique

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Excellente émission qui n'aurait jamais pu être diffusée ailleurs.
DS quel intérêt de poser pour une x° fois la question sur des relents ?
N'auriez - vous pu l'aborder autrement ?
Juste lui demander si cette polémique ne signait pas la fin des discussions sur son livre ?
Pour ceux qui n'auraient pas compris , en France , la discussion est close .
Réinviter Péan est la moindre des politesses juste pour un droit de suite .........
Par Marc Goldstein

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Si j'ai bien compris les messages véhiculés par le patron d'@si sur cette émission, ce sont :

1) il ne faut plus utiliser le mot « cosmopolite », c'est sale ;
2) il ne faut pas dire « Levy », c'est sale. Préférer « BHL », plus tendance, plus médiatique ;
3) il faut poser et reposer sans cesse sa question jusqu'à ce que l'invité donne la réponse souhaitée.

Eh bien moi, je ne me suis pas abonné à @si pour entendre ce genre de conneries !

J'aurais aimé au contraire :

1) comprendre comment un seul mot (sur 320 pages) peut constituer une défense légitime et/ou crédible.
2) que soit présentée une synthèse de ce qu'en disent les médias (après tout, n'est-ce pas la vocation première de ce site ?). Au sujet du livre de PB, j'ai un peu l'impression que le média qui en parle le plus, c'est a@si. Pourquoi pas... mais dans ce cas, qu'@si fasse son autocritique de la même façon qu'il critique les autres médias.
3) que ce site continue de tirer les choses au clair au lieu de tirer sur l'invité.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:48 le 07/02/2009 par Marc Goldstein.
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Philo Logique et éthique

Prouvez qu’une chose (le monstre du loch Ness), un phénomène ((les ovnis), une croyance (complot), une théorie (le créationnisme), etc. n’existe pas est en rhétorique comme en mathématique impossible, et apporte que discutions stériles et sans intérêts.

Exemple de questions fallacieuses auxquelles il ne faut jamais répondre :
« prouvez moi la non existence de …. »

je suis incapable de vous prouvez que je ne suis jamais allé aux Amériques, mais je peux prouver mes séjours en Afrique.

En logique mathématique,
Si A entraîne B
Alors
Non-B entraîne non-A

Exemple :
si tous les nazis étaient antisémite, il est certain que si je rencontre quelqu’un qui n’est pas antisémite, il n’est pas nazi.

Si la formulle suivante est avérée :
« Un antisémite critique toujours les juifs, même avec des moyens détournés et/ou indirects en employant notamment des mots à connotation négative. »
Le contraire n’est pas :
Vous avez employé un mot négatif, donc vous êtes antisémites….
Dans ce cas les Télétubies sont antisémites : parce que passque Tinky Winky collabore avec Po.
Mais :
« Vous n’avez pas employé de mot négatif, donc vous n’êtes pas antisémite ! »

En cherchant bien tout le monde, tout les jours emploie des mots à connotations négatives (dans ma jeunesse, j’évitais de dire le mot collaborateur pour désigner un assistant), surtout parmi ceux qui sont nés post-soixantehuitars.

Dans ces conditions, comment, ces milliers de personnes, peuvent prouver qu’elles ne sont pas antisémites ?

Monsieur Daniel Scheidermann, si vous avez la réponse et la solution à cette question, faite la nous partager…
Faites la partager aux mauvais avocats de Péan qui sont responsables

Eric BERNE

PS : Et je vous évite l’analyse transactionnelle de votre émission :
« comment transformer un accusateur en accusé ».
Par Many Airs

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Très cher Daniel,
J'aime votre capacité à questionner,
j'aime votre capacité à soulever les ambiguïtés,
j'aime votre capacité à relever les indélicatesses d'écriture journalistique,
j'aime beaucoup pour tout dire votre façon de faire votre métier,
je vous aime beaucoup... Vous l'aurez compris.
Face à M. Péan vous semblez bien décider à lui faire dire qu'il n'aurait pas dû écrire ses mots à forte connotation antisémite, et vous y arrivez avec brio et beaucoup de sincérité. Cependant, même après avoir eu cet aveu, vous semblez entretenir un doute, un doute, comme si, lorsqu'un homme quel qu'il soit, face caméra, face à vous Daniel, vous dis clairement, qu'il n'est pas antisémite, dans le "secret de son âme" pour reprendre votre expression, il pourrait l'être...

Peut-être auriez-vous dû être accompagné, Judith aurait pu désamorcer le malaise qui peu à peu prend place entre vous, en expliquant qu'un mot peu reprendre sa place dans un texte sans signifier forcément ce qu'il signifiait lors de son utilisation infâme par le passé.
David aurait sans doute pu équilibrer votre propos ou votre volonté d'aller plus loin, jusqu'à chercher à percer "le secret d'une âme"...
Peut-être auriez-vous dû...

Mais c'est fait, je vous aime toujours autant, pour de très bonne raison. Sans connaître le "secret de votre âme".
Et permettez-moi Daniel de vous dire que je ne veux pas le connaître tout comme je n'aimerai pas que vous cherchiez à connaître le mien.
Même si, je vous l'écris, du "secret de mon âme", cette fin d'émission m'a frustrée, car je nous sens lésé d'une conclusion pleine de retenue et de sincérité, le genre de conclusion qui nous laisse la capacité intact de construire nos propres certitudes.
Bien à vous.
Richard Manière
Par captain200

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Suite à l'importance des posts sur ce forum, Daniel vient de répondre sur la page d'accueil du site, pour ceux qui n'ont pas encore vu...
Par unknownperson

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

daniel, tu voulais faire ton effet de plateau ? c'était très réussi !
vous êtes antisémite ? vous êtes antisémite ? dites-le, dites-le, oui ou non alors ? vous êtes là pour répondre !
y en a marre de ces quelques émissions avec les petits procureurs, judith la semaine dernière qui allume pendant toute l'émission le vendu à l'ile de la tentation et cette semaine on fait quoi ? allez, on se place à côté du débat sur la fin pour savoir s'il est antisémite ou pas. (morandini n'aurait pas fait mieux !).

LA question débile qui revient EN PERMANENCE comme un coup bas pour ne pas répondre aux questions du vrai débat (voir la diversion de kouchner à la fin de sa tirade "mesdames et messieurs ça ne vous rappelle rien ?" (le dire avec une voie tremblante)).

cosmopolitain est désormais un mot d'antisémite ou alors il faut mettre une note dans le livre précisant le contraire. sinon et bien sinon tout le monde pensera que vous ne supportez pas les juifs. quoi ?!! oui c'est aussi débile que ça.

merci à daniel schneidermann de rendre la liste des mots antisémite publique, tous ceux qui emploieront ces mots seront soit des antisémites soit des gens qui aiment qu'ont leur pose la question "tu l'es ou tu l'es pas ?".

fort heureusement, daniel n'est pas dans le secret de notre âme.
[
- daniel : regarde justine, tu as vu toutes ces réactions sur le forum, l'émission à bien marché, on recommence la semaine prochaine.
- justine : oui papa, j'apprends bien mon métier avec toi.
]

bonne journée.



unknownperson
Par unknownperson

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

daniel, comment on fait pour se désabonner ?
Par Gari

Je ne suis pas dans le secret de votre âme

Citation:
Je ne suis pas dans le secret de votre âme.

Il me parait intéressant de s'interroger sur la signification de cette phrase qui sous-entend que, dans le secret de notre âme, il y aurait des interdits. Peut-être que, dans le secret de son âme, Péan est antisémite et alors ? Dans le secret de son âme, il peut être raciste, violer des femmes, sodomiser des petits garçons, écorcher vif sa belle-mère... Si lui, comme nous, ne pouvions le faire en pensée, il n'y aurait pas de littérature, pas de cinéma, pas de bande dessinée, que sais-je encore. La question qui compte, ce n'est pas les secrets de l'âme mais en quoi les horribles mauvais sentiments qu'elle peut contenir sont transformés ou pas. Ce n'est pas la pensée qui est interdite, c'est le passage à l'acte. L'emploi du mot «cosmopolitisme» serait, chez Péan, l'équivalent d'un lapsus montrant que, dans son inconscient, il est antisémite. Et alors ? (bis). A-t-il déjà frappé un porteur de kippa, a-t-il craché sur le trottoir en croisant un Loubavitch, s'est-il déjà affiché aux côtés de Le Pen et de Dieudonné ? Je pense que, si c'était le cas, vu le nombre d'ennemis que compte Péan, ça se saurait.
Par anne-marie

Re: Je ne suis pas dans le secret de votre âme

Par jeff

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Comme c'est dit dès le départ : l'émission était intéressante jusqu'à ... l'accident.
Franchement, là où vous avez manqué de finesse Daniel, c'est que Péan vous dit qu'il est malade du coeur et qu'il ne supporte plus les attaques personnelles. D'ailleurs, étions-nous là pour juger l'homme ?
Que Kouchner tente de faire passer les attaques dont il fait l'objet pour de l'antisémitisme, c'est son boulot et celui du communicant qui a écrit sa défense.
Maintenant, montrer que cela a existé, c'est à dire que Kouchner se serve de cet argument d'antisémitisme pour essayer de se défendre, il fallait sans doute le faire.

Mais essayer de creuser dans cette direction, autrement dit colporter ce système de défense par la religion, ça n'est pas le boulot d'ASI. Bien au contraire, à un moment donné peut-être y a-t-il intérêt pour ASI de faire la critique de ce système de défense par la religion, qui, on ne peut que le déplorer, sert à tuer bien des débats : Quand quelqu'un fait une enquête qui ne plait pas et qui désigne les fautes de quelques personnalités, s'il suffit de chercher dans son texte le moindre mot qui pourrait être interprêté comme étant de la xénophobie (ici en particulier de l'antisémitisme), pour décrédibiliser le contenu de l'enquète, eh bien, c'est simple, il n'y aura plus jamais d'enquètes, ni d'enquéteurs...
Alors, cher Daniel, je vous adresse un "pas glop" de plomb pour cette fin d'émission, signifiant ma déception. En d'autres termes "pas vous aussi Daniel, pas vous, l'Homme d'ASI".
Par Danorah

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bien, puisque tout le monde s'y met, je vais m'y mettre aussi, je vais poster pour la première fois sur le forum d'@si. J'ai vu l'émission hier soir peu après sa publication, j'en suis sortie un peu déboussolée, et depuis j'y ai pas mal réfléchi. J'ai lu tous les posts de ce forum, qui sont un cri d'indignation quasi-unanime.

Sur le fond de la question, je suis un peu désemparée : j'ignorais la connotation négative du mot "cosmopolitisme" (et oui, je suis encore jeune et inculte !) et je ne sais pas dans quelle mesure ce mot est réellement ambigu. Visiblement, Daniel Schneidermann a l'air convaincu que Pierre Péan ne peut pas l'avoir utilisé sans avoir conscience du risque qu'il prenait. Pierre Péan n'est tout de même pas tombé de la dernière pluie, il devait connaître aussi bien que DS la connotation de ce mot... Bref, effectivement la question posée par Daniel Schneidermann me semblait légitime, ce point méritait un éclaircissement, et les réponses de Péan ne m'ont pas beaucoup éclaircie (et n'ont apparemment pas éclairci DS non plus, d'où son insistance).

Sur la question justement de l'insistance, déplacée ou pas, même embarras. J'ai eu l'impression qu'à un moment donné, "DS, le journaliste" laissait la place à "DS, l'individu". Pour peu que l'on regarde @si régulièrement, on sait à quel point Daniel Schneidermann est attaché à la vérité, aux faits ; c'est un des rares animateurs qui me donnent l'impression de ne jamais perdre le fil de la conversation, de ne jamais laisser les invités éluder les questions ou répondre à côté de la plaque, bref, il y a une rigueur intellectuelle dans sa façon de mener les débats qui, selon moi, le rend très efficace - mais parfois aussi très agaçant. C'est, à mon avis, cette obsession de vouloir tout comprendre, de vouloir à tout prix s'expliquer quelque chose que lui-même, en tant qu'individu, ne s'expliquait pas, qui l'a poussé à insister sur la question, et effectivement à se retrouver "sans voix" lorsque Péan se révèle incapable de fournir une explication qui le satisfasse (mais comment fournir une réponse satisfaisante à quelqu'un qui veut des faits, des preuves, alors que la seule preuve qu'on peut avancer est sa simple parole ?).

Je n'ai aucun moyen de connaître les convictions de Schneidermann, mais en voyant l'émission, je n'ai pas pensé, comme la plupart ici, qu'il accusait Péan d'antisémitisme (je suis peut-être un peu naïve !) Pour moi, son insistance ne vient pas de là. Elle vient de son incompréhension, qui le place face au mur : comme l'a déjà dit quelqu'un plus haut, Schneidermann est comme bloqué, il n'arrive pas à quitter le terrain sur lequel il n'a pas obtenu de réponse satisfaisante, alors que de toute évidence le dialogue est bouché de ce côté-là.

Par ailleurs, j'ai été tout aussi déstabilisée par la réaction de Péan. On assiste quand même à un débat entre deux journalistes chevronnés, pas des bisounours. Voir un homme de la carrure de Péan aussi peu combattif sur ces questions m'a un peu étonnée. Visiblement, l'accusation d'antisémitisme l'affectait beaucoup. Mais Schneidermann devait-il s'interdire de le questionner pour le ménager ? Devait-il s'interdire d'aller aussi loin que sa conscience professionnelle le poussait ?

Encore une fois, le problème majeur que j'ai cru constater entre ces deux personnages, c'était un problème d'incommunication entre un homme qui cherche à tout prix des explications rationnelles, et un homme qui n'a aucune explication rationnelle à donner. Je pense pouvoir comprendre que Daniel Schneidermann, avec son esprit archi-cartésien, n'accepte pas cela. C'est vrai que ça semble difficile à avaler : comment un type comme Péan, et son éditeur qui plus est, ont-ils pu laisser passer une bourde apparemment aussi évidente ? Mais est-ce que, pour autant, Schneidermann devait pousser Péan dans ses derniers retranchements ? Est-ce que la décision de Péan de quitter le plateau était démesurée ? Est-ce que c'était une solution de facilité ou un acte de dignité ? J'envie ceux qui se sentent capables de trancher sur ces questions, personnellement ça ne me semble pas si aisé !

Ces gens, tout journalistes qu'ils sont, sont des êtres humains, et d'un côté comme de l'autre c'est le côté humain qui l'a emporté sur le côté professionnel - en l'occurrence, journalistique.

Voilà mon interprétation des choses, qui finalement est plutôt une non-interprétation truffée de précautions oratoires, d'hypothèses, d'incertitudes et de questions sans réponses. Mon idée en postant ici était juste d'émettre un avis un peu plus nuancé et un peu moins lapidaire que celui de la majorité, que je ne me sens pas capable de partager. Manque d'expérience ? De sensibilité ? De maturité ? Je ne sais pas, toujours est-il que je me suis sentie beaucoup plus intriguée que choquée ou indignée en voyant la façon dont s'est terminée cette émission (dont les 40 premières minutes, personne ne me contredira sur ce point je pense, étaient tout à fait passionnantes - ceci dit les dernières minutes étaient passionnantes aussi, au vu des passions qu'elles déchaînent !)

Quoi qu'il en soit, pour moi le principal est que cette émission ait aussi bien rempli sa mission que les précédentes : me faire réfléchir. Le jour où, à la suite du visionnage de l'émission, je ne me poserai aucune question, où j'aurai l'impression de n'avoir rien appris, où mon cerveau n'aura plus de grain à moudre, ce jour-là je pourrai remettre en cause mon abonnement à @si. Pour l'heure, @si me fait réfléchir et me pousse à exercer mon esprit critique (en essayant d'aller plus loin que les première impressions dictées par l'émotion, de rester juste et sans concessions, et ça c'est dur !), et si l'émission et ses intervenants étaient parfaits, ce serait certainement beaucoup moins intéressant !

Pardon pour ce pavé, et merci à ceux qui auront eu le courage de me lire !

Danorah
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonjour,

Je ne connaissais pas non plus cette connotation négative du mot "cosmopolite" et même pour moi jusqu'à hier soir (et je trouve encore que ce mot a plutôt une belle sonorité), ce mot " cosmopolite" était plutôt un mot positif qui représente la diversité, le mélange. Mais bon on a encore des choses à apprendre et il serait intéressant d'en savoir un peu plus sur cette connotation négative du mot (si DS peut nous éclairer merci). Pour ce qui est de la réponse de M. PEAN sur la question posée il me semble qu'il a répondu aux questions en disant clairement qu'il n'était pas antisémite et que s'il avait su ce que ce mot pouvait produire autant d'émotion il ne l'aurait pas écrit. A partir de là on prend acte de sa réponse puis on passe à la suite. Enfin voilà c'est mon avis.
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

En l'occurence, ce mot: "Cosmopolite" (tout à fait d'accord, plutôt un joli mot) aura dans cette affaire joué le rôle de déclencheur d'infamie...Un peu façon "Incendie du Reichstag"...
Il suffisait de sous-entendre que Péan l'avait utilisé dans un esprit antisémite, puis de bien enfoncer le clou...Et pour ça, on peut dire que les médias ont bien fait leur boulot, du plus puissant comme Canal+, jusqu'à notre modeste, et minuscule "@si" ), et hop, c'est gagné...

En attendant, ya du boulot: il faut absolument réhabiliter le mot "Cosmopolite"...Il vaut bien mieux que toute cette boue.
VIVE LE COSMOPOLITISME LIBRE !
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Anne-Marie PRESIDENTE, Anne-Marie PRESIDENTE ...
Par captain200

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tiens, pour info : le livre sur Kouchner comme celui qui sort sur Rachida Dati feront l'objet d'un débat ce soir dans l'émission de Paul Amar. A noter que je ne vois pas dans la liste des personnes invitées quelqu'un qui pourrait parler du livre de Péan, à moins que la liste des intervenants de cette émission ne soit pas encore complète... [www.france5.fr]
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui, ben...PaulAmar...c'est tout vu, ça va être "Pan" sur Péan...
Quant à kouchner, il est déjà blanc comme neige, grâce au soutien inconditionnel d'une communauté qui se vit en assiégée permanente, et qui ne voit même pas qu'elle est instrumentalisée par notre "bon Doctor".
Par Sà Carneiro

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Là, je ne comprends plus. Peut-on décemment accuser quelqu'un d'antisémitisme parce que - dans un livre de 320 pages - il a utilisé une fois le mot "cosmopolitisme" et nommer BHL par son nom de famille ? L'antisémitisme est-il devenu à ce point insidieux ? Pierre Péan est-il un monstre froid qui n'a d'amis juif que pour mieux pouvoir faire illusion ? Est-il un acteur d'exception pour avoir su si bien "mettre en scène" sa détresse à la fin de l'émission ?... Non, vraiment, je ne comprends plus. Qu'est-ce que l'antisémitisme aujourd'hui ? Quelqu'un peut me l'expliquer ? Je ne comprends décidément plus.
Par Holden

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'antisémitisme, ou plutôt l'accusation d'antisémitisme, est un moyen d'intimidation utilisé par quelques éditorialistes et "intellectuels" en vue, afin de faire taire ceux qui sorte du cadre, qui pensent autrement.

Exemple concret, si vous affirmez que faire d'un État bâti des principes ethnico-religieux se livrant à une politique coloniale un modèle de démocratie exemplaire, c'est une chose qu'on peut éventuellement contester, c'est potentiellement antisémite. Par conséquent, il convient d'affirmer qu'Israël est "la seule démocratie du Proche-Orient", qui a "le droit de se défendre" et surtout ne pas penser plus loin !

Dans le temps jadis, un antisémite était quelqu'un qui pensait que "les juifs" appartenaient à une race inférieure. De nos jours, pour ces néo-inquisiteurs traquant Himmler sous le feutre d'un dessinateur octogénaire ou débusquant Goebbels dans les écrits d'un journaliste d'investigation chevronné, un antisémite est quelqu'un qui pense que "les juifs" sont comme tout le monde.
Par Hadrien

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je viens de visionner l'émission et je suis très déçu par l'insistance dont Daniel Schneidermann fait preuve vis à vis du soit-disant antisémitisme de Pierre Péan. Rien chez cet homme ne peut laisser penser qu'il soit antisémite. Cette accusation (calomnie faisant partie de la stratégie de communication de M. Kouchner pour éviter de répondre aux questions qui fachent) est suffisamment grave pour ne pas etre utiliser à la légère.

Banaliser l'injure d'antisémitisme, c'est en faire la promotion. M. Schneidermann, vous etes sorti de votre rôle car il aurait été plus judicieux d'interroger M. Péan sur d'autres aspects de son livre au lieu de faire des allusions nauséabondes ("je ne suis pas dans le secret de votre âme").

J'espère que ce genre de dérapage ne se reproduira plus, car Pierre Péan est l'un des derniers investigateurs faisant preuve de courage en s'attaquant aux questions qui fachent. Même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il peut dire (son livre sur le Rwanda m'avait laissé perplexe), je suis choqué que vous n'ayez pas pris plus de recul vis à vis de la campagne qui s'est déclenchée contre lui.


Cordialement.


ps: j'espère que vous saurez reconnaitre, M. Scheidermann, que votre insistance vous a conduite à franchir une ligne rouge.
Par abdessamad

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Que dire après une telle émission ???

Dans un commentaire précédent, ici même sur @si, j'avais parlé des moyens qu'utilisent certains pour dicréditer des écrivains, journalistes, et universitaires osant dire une vérité (la vérité qu'ils défendent en tout cas) qui dérange les puissants. En France, le plus utilisé est le procès d'antisémitisme. La liste de personnalités ayant subi cela est de plus en plus longue, et voici qqs exemples : P.Boniface, D.Mermet, Siné, T.Ramadan, H.Chavez, E.Sivan, M.Gibson, ...

L'accusation d'antisémitisme est devenue tout simplement une arme de dissuasion qui permet aujourd'hui de faire taire toute critique s'attauqant aux comportements de certaines peronnalités médiatiques ou encore à la politique de l'Etat d'ISraël. Trop souvent, ce ne sont pas les antisémites (les vrais) qui sont attaqués ou détruits dans les médias puisque dans ce cas seule la justice suffit pour les condamner définitivement. Mais, ce sont les vrais "faux" antisémites héritant des procès de justice et des procès d'intention médiatiques qui subissent les pires des expériences de salissement dont la répétition de mensonges (parfois même en présence de l'accusé, mais que répondre sinon la même chose à la même accusation formulée par plusieurs journalistes et/ou intellectuels médiatiques ?) et des sous-entendus douteux finissent parfois par atteindre l'objectif escompté...

Il est important de constater que ce jeu médiatique honteux ne fait plus, aujourd'hui, l'honneur de ceux qui le pratiquent. Le nombre de commentaires sur ce forum en est une preuve...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:14 le 07/02/2009 par abdessamad.
Par Anthropia

Déception

Je viens de voir l'émission, après avoir lu les premières réactions du forum, et je ne les comprends pas, je veux dire ces réactions de critique d'un ton inquisitorial de DS.

Je trouve que le travail d'interviewer de DS a été correctement fait, qu'il a été jusqu'au bout, pas à la manière d'un procureur, car ce qu'on ressentait, c'est plutôt le respect pour l'homme et une sincère envie de savoir ce qui titille Péan à tourner autour du pot de l'antisémitisme depuis si longtemps. Mais que cet angle mort, cette dimension de soi n'était pas dicible par Péan, parce qu'aveugle à lui-même.

Alors fallait-il aller jusqu'au bout ? Péan s'attendait probablement à trouver un allié, DS l'a souvent soutenu, comme il le disait, par le passé.

Ce qui ressort de l'entretien, c'est que quiconque enquête et met en cause, peut s'attendre à être lui-même mis en cause, et il ne l'était pas abusivement, il l'était sur un climat, sur un "cosmopolite", un "Lévy", oui, cela n'est pas anodin d'utiliser ces mots-là, et DS l'a interrogé sur sa posture d'intellectuel, en fait sur son intentionnalité : derrière les fax, les faits, les preuves, il y a les énervements de Péan, les camps qu'il se choisit, pro-Védine, contre Musso, bref il est partie prenante dans le débat, pas seulement comme journaliste, mais comme acteur de l'histoire.

Par ailleurs, il n'est pas à écarter qu'une inconsciente volonté provocatrice ne soit pas absente dans l'emploi de ces mots, une envie de créer le buzz, de faire vendre, une vanité qui serait plus forte que la crainte de se faire traiter d'antisémite, et pas plus dicible devant DS.

Le retour sur soi permet d'interroger ses propres présupposés, d'où l'on écrit, comme on disait dans les années 70. Cela ne semble pas être fait par Péan.

Qu'il ait été blessé, heurté, touché, ému, nul n'en doute, mais cette posture défensive peut avoir beaucoup de causes, vexé dans son amour propre, déçu de perdre un allié. Oui il s'est passé quelque chose dans le secret de son âme, comme dit DS, quelque chose qu'on ne saura jamais.


[anthropia.blogg.org]
Par zedilone

Quand les journalistes chevronnés se trompent

La ligne de défense de Kouchner basée sur l'antiséminisme est un grand classique de la stigmatisation de l'interlocuteur (très comparable aux techniques de discussion en usage chez les tenants du marxisme et de la psychanalyse dans les années 70. "Avoir raison" constituait à disqualifier le contradicteur en le traitant a priori de "social-traitre", d"aliené", de "refoulé").

En engageant la discussion sur l'antisémitisme, Kouchner a d'emblée "raison" (se donne raison) et se dispense du reste. Même si des mots trop connotés comme celui de "cosmopolitisme" sont à relever, il aurait fallu en souligner tout autant la fonctionnalité argumentative très particulière. La suspicion d'antisémitisme est trop prise ici pour argent comptant et pas assez au sens purement tacticien. DS n'y a pas fait gaffe dans son entretien au même titre que Péan n'a pas fait gaffe aux connotations d'un mot dans son texte. … et journalistes chevronnés tous les deux… !!

On pourrait presque dire que ces inadvertances plaident pour la bonne foi de l'un et de l'autre.
Par groumpf

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je n'écrirai plus "cosmopolitisme" 1 fois
Je n'écrirai plus "cosmopolitisme" 2 fois
Je n'écrirai plus "cosmopolitisme" 3 fois
Je n'écrirai plus "cosmopolitisme" 4 fois
Je n'écrirai plus "cosmopolitisme" 5 fois
...
Je n'écrirai plus ...
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cela rappelle le :
" Je ne dois pas dessiner,
je ne dois pas dessiner,
je ne dois pas dessiner
Mahomet "
de Plantu
[multimedia.fnac.com]
Par Clément PAQUIS

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai l'impression qu'on ne parle que de ça.
Que le monde se sépare entre deux clans binaire : l'antisémite et le juif.
Que tout le monde est potentiellement antisémite.
Qu'il ne s'agit même plus d'humour, mais de "choix des mots".
Que pour ne pas être antisémite, il faut ne rien dire, ne rien laisser entendre, ne pas prendre de position sur tout ce qui touche aux juifs, à Israël, au sionisme.
Raymond Barre antisémite, Siné antisémite, Bigard antisémite, Péan antisémite (etc)
Quand j'étais petit, ma mère me lisait l'histoire du berger qui crie "au loup". Mais quand le loup sortira pour de bon du bois (espérons que cela n'arrive pas) , combien de villageois se déplaceront pour aider le berger?

La manière dont on utilise systématiquement ce mot pour tout et n'importe quoi devient... Devient... "Lourdingue" ?

J'ai l'impression d'entendre ce mot tout le temps et à n'importe quelle sauce . "Antisémitisme" , de l'entendre à la télé, à la radio, de le voir sur internet, toujours et tout le temps. Alors quoi, y'a-t-il réellement un parti nazi, qui, secrétement, prépare un coup d'Etat? Ou n'est-on pas en train de péter les plombs avec ces suspicions régulières et redondantes ?
Par Christophe MONTAGNANA

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Cher Daniel,

Quel dommage de n'avoir pas su vous même choisir les mots, ceux-là même qui aurait permis la poursuite de cette passionnante discussion en évitant toute insinuation.

En effet lorsque vous dîtes "y'a des imprudences de plume qui laissent un peu sans voix" j'entends la même chose que Pierre Péan lorsqu'il vous répond "et qui sont si je vous entends bien (il vous laisse alors pourtant la possibilté de vous corriger) révélatrices" et là plutôt que de reformuler comme il vous en laisse l'occasion vous choisissez de porter l'estocade avec ce terrible "j'en sais rien, j'conclu pas, comme j'vous l'disais je ne suis pas dans le secret de votre âme". C'est le coup de grâce, vous ne lui laissez plus aucune possibilité de répondre car tout est dit, l'insinuation est si lourde qu'elle vaut condamnation.

Mieux que de simples excuses il serait formidable que vous parveniez à faire revenir Pierre Péan dans votre émission afin que vous ne laissiez aucun malentendu déservir le fond de l'affaire.
Par Fabrice Neyret

remarques sur l'émission du jour (Péan)

* Pas grand chose a dire sous l'angle des biais d'analyse sur cette émission ci, probablement parceque meme si elle est interressante en soit, je ne voit pas bien en quoi elle est dans le sujet d'ASI: ou est le decryptage médiatique ? il s'agit d'un livre d'accusations sur une star de la politique: a la limite, on aurait pu aller a la peche aux contradictions et doubles lectures dans des propos télévisés ou des affirmations de JT, decoder des images de serrages de main et des missions officielles, mais meme pas. Par ailleurs on est dans le dispositif d'un invité unique dont on débat de la thèse du livre, et non de la confrontation d'angles de vus entre invités. ASI veut devenir un talk-show de littérature politique ?

* Juste un petit point technique possiblement inexact, a propos de la disparition irremediable de page web mentionnée par Péan:
bien souvent elle est encore dans le cache google, mais surtout il faut savoir qu'internet est archivé dans [archive.org] qui enregistre les contenus successifs d'un lien (qu'il faut connaitre). Certes, il y a parfois des lacunes, je n'avais pas assez d'info pour verifier sur ce cas précis.


* Sur le déroulé de l'emission:

Tout se passe pas mal et de façon interessante (mise a part ce hors sujet vis a vis du but d'ASI), jusqu'à 40'.

Les 8' suivantes (et finales) tournent autour du mot cosmopolitisme et de l'accusation d'antisémitisme.
visiblement, Péan est assez vite proche de craquer, et souffre de cette question en se contenant difficilement. Ca saute aux yeux, mais Daniel (ça lui arrive souvent) remet le couvert encore et encore et encore sur le même point... ça n'avance pas, mais a quoi pensait-il ou esperait-il arriver ??? et comme je ne vois pas ce qu'aurait pu repondre, ca enferme et enfonce.
Et ca se termine de façon surréaliste par les mots+ton bizarres de DS sur "je ne sais pas, je ne suis pas dans votre ame". Et plus bizarre encore, ça devient... le titre de l'émission ! pourquoi diable ? etait-ce donc le vrai sujet visé ? ou juste l'opportunisme du "scoop" ? en quoi ce point est-il crucial concernant le bouquin ?

J'ai vraiment du mal a decoder ce qu'il se passe:
je n'ai pas lu les livres de Péan, je ne decode pas ce mélange de complicité et de soupçon entre DS et PP, je ne connais pas l'historique de l'accusation d'antisémitisme (juste qu'elle est récurrente).
Oui l'expression "cosmopolite" est maladroite (était-elle mise en avant par l'auteur, ou juste un mot pêché sur 300 pages ?), en meme temps c'est anecdotique sur le sujet (ou alors est-ce que les "victimes" de Péan sont juives ? pardonnez mon provincialisme mais j'ai du mal a suivre, les tenants de l'accusation ne sont pas explicites). Par ailleurs c'est devenu bien commode à des opposants d'accuser de racisme pour faire contre-feu, il faut vraiment avoir du biscuit serieux pour embrayer (et quand bien meme: si le livre n'est pas une cabale mensongère, une motivation personnelle douteuse rendrait moins importantes les revelations ?). Et en meme temps c'est inattendu et paradoxal de decouvrir si fragilisable un auteur de brulôts.


* sur la page "Péan quitte le plateau, coulisses"

> dans le secret de son âme (ou de son inconscient, selon les chapelles

hou, le vilain faux dilemne.
La théorie Freudienne de l'inconscient est aussi une forme de croyance, qui n'a plus guère cour qu'en de rares pays dont la France (mais quelle place dans les médias !)

> Les quelques maladresses de formulation de son livre

je parle sans avoir lu, mais a nouveau, dans 300 pages, n'est-il pas toujours possible de debusquer une phrase secondaire utilisable hors contexte contre son auteur ? ou est-ce lui-même qui l'a mis specifiquement en avant ? bref, est-ce caractéristique ou anecdotique 1:en soi 2:vis à vis du sujet du livre ?

> "cosmopolitisme", il sait que ce mot a été utilisé, galvaudé, rendu
> presque infréquentable.[] A travers les décennies, ce mot pue encore.

ce me semble du superficialisme de journaliste. et aussi une façon d'abandonner le terrain linguistique aux autres.
Je parle fréquemment de Grenoble comme d'une ville cosmopolite, parceque je suis fier d'y voir toutes les couleurs et d'y entendre toutes les langues, jusque dans la montagne, et personne n'a jamais trouvé le mot déplacé. Cosmopolitan n'a pas jugé utile de changer de titre non plus.
Ne-pas-confondre-les-mots-et-les-concepts !
Par Anna H

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Lorsque Péan dit "Je ne suis pas antisémite" ça suffit , inutile de continuer à le cuisiner ...Je n'aime pas beaucoup Kouchner d'ailleurs et maintenant on ne peut plus le critiquer sinon on sera forcément taxé d'antisémitisme.
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Invraisemblable alors qu'on tient devant soi un homme qui possède autant de connaissances sur la France-traffic comme il le lapsus si bien, prêt à le partager avec nous, que Schneidermann foute tout en l'air, en reprennant la réthorique de Kouchner qui se permet de laisser planner le doute sur l'assemblée d'une accusation de terme nazi, qui au lieu de répondre aux accusations qui lui sont faites nous fait la liste des pays génocidés comme si cela suffisait. Impensable manque de tact et au-delà, de suite dans les idées de la part de l'animateur de débat, puisque l'invité ayant déjà précisé se ménager depuis 2005, mentionnant des problèmes cardiaques comme un avertissement, vous saviez qu'il menacait de quitter à tout moment le plateau. Vous le saviez Daniel, vous avez joué avec le feu, au risque de faire perdre à vos abonnés la possibilité d'un débat plus intéressant. Au profit de quoi ? Du spectacle ? Loupé, ca ne prends pas avec nous.
Ou est-ce par souci d'équité, vous ne vouliez pas être accusé de traitement de faveur à un cardiaque ? Dans ce cas là, une faute de goût, car nous aurions sûrement préféré entendre l'auteur et des questions moins incidieuses pendant plus longtemps.

Il me semble que vous venez de passer à coté de vos responsabilités, vous qui d'habitude savez revenir sur le sujet intéressant, pensiez-vous que vos abonnés vous attaqueraient si vous ne titilliez pas assez l'auteur sur ce sujet ? Si c'est le cas, il faut arrêter de lire le forum.
Vous avez pris des risques, mais je crois pas les bons.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Tiens, nous sommes 2 Jane, c'est embêtant !
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

O pardon, je vais changer de nom, disons "grosse papaye".
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Réparé, mais enfin, il manque un filtre de nom sur la création de profil ? : D
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Très amusant ! Je vais peut-être choisir papaye verte ... Oui pas de filtre.
Par FREDERIC BELKADA

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je ne saisis pas l'acharnement à vouloir faire repeter a Péan pendant plus de 20 minutes qu'il n'est pas antisémite, et à sentir chez D.Schnedermann comme un plaisir pervers à vouloir le faire culpabiliser d'une chose qui ne le concerne absolument pas et qui au bout du compte occulte complètement le débat... c'est une émission qui laisse sur sa faim et on comprend que Scneidermann se sente navré dans la mesure où il a été effectivement navrant. C'est décevant venant de lui vu qu'il nous a habitué à des traitements médiatiques objectifs... c 'est d 'autant plus troublant qu'il évoque de facon cryptée un problème professionnel qu'il a eu à la suite de la sortie du livre "la face caché du monde"...Alors?
Par Claude gamez

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Réponse à Anne-Marie Godard : il suffirait de remplacer le mot : cosmopolitisme", visiblement interdit, par "internationalisme", et l'enfumage changerait de camp : à l'origine clairement à gauche (C'est la lutte finale) il a été maintenant confisqué de fait par le neoconservatisme, dans le sens de "mondialisation", qu'il pourrait d'ailleurs remplacer, à droite, comme le fut "conservatisme" par Reagan, si les peuples y voient , avec raison, l'ennemi principal. Mais il pourrait conserver, pour les initiés, le même sens que le vocable actuellement incriminé...
Que de pinaillage sur les mots, qui certes contournent encore les faits, mais que de recoupements significatifs... Allons, on voit très bien ce qui se précise, et il faut être fort aveugle pour éviter ce qui crève l'écran. Ce qui est en cause, ce sont des comportements. Et ce qui les protège, ce sont des interdits historiques. Ceux-ci, malgré l'exhortation quotidienne et dogmatique, s'usent d'autant plus qu'on s'en sert aussi bêtement. Ceux là, sur le mode obsidional, celui de la forteresse assiégée, délirent toujours davantage, sur le mode d'une fuite en avant dévastatrice, convaincue d'élection, de maîtrise absolue et démente, illustrant obscènement l'adage latin : Corruptio optimi pessima... D'autres, recrus de corruption réelle, que hurle l'actualité de la dépression, illustrent un autre adage, entendu dans mon septentrion natal : Si j'en ai l'honneur, pourquoi pas le profit ? Weltanshauung de la pure vénalité.
Il faut être les chrétiens stupides que nous sommes, et hélas de plus en plus calvinistes, pour confier aux rescapés de nos lamentables sacrifices la propriété intégrale de la vérité, de la justice et de la morale. Un minimum de psychologie nous persuaderait que la victime survivante n'en demande pas tant. Un peu de calme, quelques soins, le silence, et enfin peut-être la vengeance, ce serait plus vraisemblable...
Par nonmrecipasdecafé

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je m'étonne de toutes les réactions sur les questions de DS, soudainement jugées "à charge" et inquisitoriales, après 40 minutes d'interview bien passées.

Reprenons depuis le début :
1- Kouchner dit à l'Assemblée : "l'accusation de cosmopolitisme, en des temps difficiles, ça ne vous rappelle rien ?"
2- DS, à qui ça rappelle quelque chose, demande à Péan, à qui ça rappelle quelque chose aussi, pourquoi l'écrivain utilise un mot dont il n'ignore pourtant pas la connotation.
3- là-dessus, Péan prend un air abattu et s'étonne d'être mis en position "d'accusé".

Alors de mon point de vue :
1- L'insinuation vient de Kouchner et non de DS.
DS fait son boulot de journaliste quand il profite d'avoir Péan en face pour lui poser la question.
D'ailleurs, voulez-vous donc bien m'expliquer pourquoi cette question serait tabou ? On questionne Banania quand ils ressortent le slogan "Y'a bon Banania", et c'est très bien ainsi, on questionne Péan quand il accuse Kouchner de cosmoplitisme, et c'est très bien aussi !

2- Péan est tout de même gonflé de se présenter en victime alors même qu'il écrit une attaque personnelle de 320 pages contre Kouchner dont la couverture le présente dans les bras de Bush. On ne peut pas d'un côté sortir un bouquin polémique et de l'autre, jouer l'enfant désoeuvré quand on est soi-même attaqué. Je suis même très étonné de l'apparente fragilité d'une telle personnalité devant la polémique.
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Je m'étonne de toutes les réactions sur les questions de DS, soudainement jugées "à charge" et inquisitoriales, après 40 minutes d'interview bien passées.

=> Exact, bonne émission cependant on peut être un peu déçu. Il n'y a pas de lynchage ici.

Citation:
Reprenons depuis le début :
1- Kouchner dit à l'Assemblée : "l'accusation de cosmopolitisme, en des temps difficiles, ça ne vous rappelle rien ?"
2- DS, à qui ça rappelle quelque chose, demande à Péan, à qui ça rappelle quelque chose aussi, pourquoi l'écrivain utilise un mot dont il n'ignore pourtant pas la connotation.

=> Personne ne fustige cette question que l'on trouve tous légitime et intéressante les deux premières fois. D'ailleurs, Péan y répond.

Citation:
3- là-dessus, Péan prend un air abattu et s'étonne d'être mis en position "d'accusé".

=> Et on peut le comprendre, à aucun moment Daniel n'analyse les propos de Kouchner, il enchaîne sans rien décrypter et se contente de répéter la même question à laquelle Péan a déjà répondu: "je me suis trompé."

Alors voilà, la vraie question c'est doit-on passer à la télévision si on ne maîtrise pas ses émotions ? Moi je suis comme Péan. J'ai déjà été dans cette position où l'on m'accuse et je ne sais pas quoi répondre parceque j'en suis loin, très loin, et là, je n'ai même pas envie de polémiquer. Il a donné sa réponse, il a dit qu'il s'était planté. Mais Daniel n'y croit pas. et il insinue par deux fois, qu'il est impensable de l'avoir laissé passé. Alors qu'il semble évident que les diverses relectures qui ont eu lieu ont été concentrées sur des aspects plus préjudiciables pour Péan (les relectures d'avocat). Ils sont tout simplement passé à coté. Ils se sont trop concentré sur les autres parties plus dangereuses. Mais non, cela ne vient pas à Péan de se justifier ainsi, parcqu'il est trop perturbé, comme moi quand on m'accuse d'une truc ou je n'ai rien fait, je perds mes moyens. Il s'attendait sûrement à être attaqué sur autre chose et voilà, je pense que cette fois-ci, il a compris.
Pour avoir comme métier la relecture, je peux dire qu'il est possible de passer à coté de quelque chose de grave, en se concentrant fortement sur un autre chapître, ou paragraphe. Personne n'est parfait.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:46 le 07/02/2009 par Jane.
Par nonmrecipasdecafé

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Autant je comprends le malaise de Péan et le croit sincère (même sans être "dans le secret de son âme"), autant je ne comprends pas qu'on reproche à DS de pousser la question.
Je les paie pour ça, moi, DS et l'équipe d'ASI, pour fouiller, fouiner, poser et reposer les questions et ne surtout pas s'arrêter aux apparences.
Sous prétexte que le sujet est trop "sensible", trop douloureux, il faudrait se limiter dans l'investigation ?
Si demain Le Pen explique à DS qu'il n'est pas raciste, vous attendriez de lui qu'il se contente de cette affirmation et ne pose surtout pas trop de questions ? (PS à ceux qui lisent trop vite : je ne compare pas Le Pen à Péan, loin de moi cette idée.)

En tout cas, je ne vais pas non plus pleurer sur le sort de Péan. S'il voulait "se préserver" de la polémique, il lui suffisait de ne pas la déclencher.
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Alors sous prétexte qu'il dénonce un homme politique qui profite de bcp de situations il doit supporter toute accusation sans broncher ? Quitter l'émission est son droit, d'ailleurs n'importe quel autre animateur se serait permit au moment ou l'invité patr faché un petit commentaire du genre "et bien puisque vous refusez le débat gnagnagnagna" mais non, Daniel n'en mène pas large, et pourquoi ? Peut-être parce qu'il sent qu'il a poussé le bouchon un peu trop loin. Puisque vous lisez si bien le comportement de Péan, lisez donc celui de Schneidermann.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:30 le 07/02/2009 par Grosse papaye.
Par Thierry Le Gueut

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bon, moi aussi , j'ai été choqué par l'insistance outrancière de DS sur ce point. Je vais pas y revenir, d'autres l'ont dit beaucoup mieux que je ne le ferais.
Au dela de l'erreur, et tout le monde peut commettre des erreurs, je suis un peu étonné.
Je me souviens tout de méme, que l'une des causes du départ du Monde de DS, résidait ,sinon dans son soutien, du moins dans sa légitime interrogation liée aux révélations de Pierre Péan (et Philippe Cohen) dans la Face cachée du Monde, et à une chronique -censurée- dans le Monde télevisions de l'époque.
Ce que je veux dire par là, c'est que DS n'a pas , d'a priori négatif sur Pierre Péan à l'époque, alors que certains des propos du livre revenaient sur certains sujets-disons- délicats...et qu'il y a meme, indirectement, perdu son boulot.
Donc, en voyant l'émission, hier, sous cet angle-là, en n'oubliant pas le courage de DS à ce moment_là, et ben, j'ai pas compris une agressivité qui me paraissait contre-nature par rapport à une proche-et vive- histoire passée (mais tout de meme pas si vieille)
En tous les cas, moi, je me désabonnerai pas.Tout ça me change agréablement, même avec des déboires ponctuels, de l'eau tiède.
Par Camille Payet

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Une insinuation fielleuse comme "je ne suis pas dans le secret de votre âme", ce n'est pas une question. On ne peut pas y répondre. Si vous ne comprenez pas ça, c'est que vous confondez le journalisme avec l'Inquisition.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

@nonmrecipasdecafé.
Péan n'est pas Le Pen
Vous dites n'importe quoi !
Par Anna H

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Okay mais trop c'est trop...
Par Mohamed IDE SAID

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Finalement, DS se comporte comme n'importe quel journaliste dans n'importe quel autre média. Je suis déçu.
Je crois que DS pensait vraiment que Pean est antisémite, et c'est ce qui explique son insistance, et sa phrase "je ne suis pas dans le secret de votre âme..." DS doit s'excuser auprès de Pean et des abonnés d'@SI.
Par Julien r.

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Daniel vous etes dans votre role lorsque vous essayez de comprendre les mécanismes de recherche journalistique de Pean (sources, course a la revelation avec Bakschich).
Daniel vous êtes dans votre rôle lorsque vous mettez PP face a la communication "mensongère" de son livre autour des revelations sur les prestations de conseils (20 pages sur 300).
Daniel vous êtes dans votre rôle lorsque vous questionnez Pierre Pean sur son accusation d'antisemitisme. L'actualité est la. Tous le monde en parle et souhaite voir Péan réagir.

Tout au long de cette échange, je découvre un personnage qui passe par differentes émotions: confiant lors de l'échange complice entre deux journaliste aguerri, confident lors des révélations sur ces problèmes cardiaques, blessé lors de l'allusion a son antisémitisme. PP n'est pas une machine a répondre aux accusations. Il me semble sincère.

Mais bordel lorsque PP commence a bafouiller, a ne plus savoir quoi repondre. Ouvrez vos yeux et regardez les siens! Vous y êtes au tréfonds de son âme. Il ne ment pas lorsqu'il vous répond.

Daniel avant d'analyser les images sur les supports papiers ou pixels, essayer de lire les gens que vous interviewez et lorsque Pean menace une première fois de quitter le plateau. S'il vous plait, tournez la page! Vous avez montré la réaction d'un homme profondément blessé de pouvoir être mis dans le même sac que Lepen. Vous avez fait votre boulot! Mais votre entêtement vous a joué un vilain tour.
Par Julien Bezolles

dérive sur images

L'accident de cette émission est-il la raison pour laquelle vous n'avez pas envoyé votre habituel message hebdomadaire aux abonnés les informant de la mise en ligne de l'émission de la semaine ? En tout cas je ne l'ai pas reçu...

Un événement comme celui-là n'arrive pas comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. Il y a depuis quelques temps un virage qui est pris par ASI. C'est pour moi une dérive.

Une dérive moralisante et de justicier que je trouve également de plus en plus à travers les interventions de Judith Bernard et d'Alain Korkos par exemple.

Cette dérive culmine avec cette faute de Daniel Schneidermann.

L'évolution dramatique de cette émission est terrible. L'acharnement de Daniel est horrible. Quand on pervertit à ce point ses talents professionnels, alors il faut s'interroger, et l'auto-justification-explication-excusation, même sincère, n'est pas suffisante.

J'ai été, vous le vérifierez, un des premiers abonnés à ASI, et mes messages d'encouragement vous ont accompagné dès le début. Je me suis réabonné cette année malgré des difficultés matérielles.

Je n'attends pas d'ASI qu'elle me dise ce qui est bien ou mal, bon ou mauvais. J'attends d'ASI qu'elle me donne les éléments pour que j'affine mon idée du bien et du mal, du bon et du mauvais.

Ce n'est pas à ASI de me dire si Pierre Péan est antisémite ou non, si Bernard Kouchner mélange intérêt général et intérêt personnel de façon "universaliste" ou non. Etc. J'attends d'ASI qu'elle me donne les éléments pour en juger par moi-même.

C'est à moi citoyen de m'engager, pas à ASI de s'engager pour moi. L'engagement citoyen d'ASI, c'est de me donner les moyens de ma réflexion pour agir. En sortant de cette "mission" vous dérivez gravement, jusqu'à cette sortie de route grave.

Je ne renouvelerai pas mon abonnement l'année prochaine si vous décidez de rester dans cette posture. Revenez à ce que vous savez faire : donner les éléments pour comprendre, mais pas plus loin.

Bien à vous.
Par Grosse papaye

Re: dérive sur images

Citation:
Une dérive moralisante et de justicier que je trouve également de plus en plus à travers les interventions de Judith Bernard et d'Alain Korkos par exemple.

En effet le comportement de Judith la semaine dernière (même si je la comprends en tant que femme) en face de ce pauvre monsieur sans aucun interêt et qui a bien raison de préciser qu'il prend de la cocaïne, était assez insupportable. Malheureusement on pourrait se poser la question du choix des invités. Pourquoi s'infliger un tel face à face ?
Par Cyril Francioli

Re: dérive sur images

Tout à fait d'accord avec Julien, c'est une dérive d'ASI. Particulièrement ces accusations d'antisémitismes totalement superflues, qu'on avait déjà trouvé dans l'émission consacrée à "l'argent dette" de Paul Grignon. Vous voyez vraiment de l'antisémitisme partout? C'est comme quand on taxe d'antisémitisme quelqu'un qui critique la politique d'Israel: c'est de la diffamation et ça tue le débat.
Bref, attitude très décevante de DS et émission du hors contexte d'ASI.
Par Arthur David

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

A vous entendre le magasine "Cosmopolitain" est un magasine réservé a la communauté juive ?
Ou alors c'est un magasine antisémite ?

Comment ça aucun des deux ?!? Il y as encore des non-juif pas antisémite ?
Par Baïkal

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je trouve que vous avez utilisé la même méthode que votre dernier invité Philippe Bartherotte.
Un "c'est à dire" à faire craquer l'invité. Vous espériez peut être qu'ils perdent raison et commence à raconter n'importe quoi.
Par Hadrien

Chasse aux sorcières

M. Schneidermann,

je me suis abonné à @si au moment de "l'affaire siné" et j'avais été convaincu par l'émission que vous aviez fait avec ce dernier, je vous avez trouvé, vous et vos collaborateurs (ah ... pardon ! ce mot doit-il être rayé de la langue française ?), intéressants, et vous aviez su poser les enjeux du débat sans trop prendre parti, du moins, en exposant votre position sur cette affiare.

Depuis, j'ai regardé nombre de vous émissions et je dois dire que je ne regrette pas mon abonnement. Du moins, je n'avais rien à redire.

Or, hier soir, en regardant l'émission, j'ai été fortement choqué par la façon dont vous avez traité M. Péan qui a toujours su faire preuve de courage et d'indépendance. L'accusation grotesque dont il est la victime n'est qu'un contre-feux destiné à le faire taire.

Que vous vous soyez fait l'écho d'insinuations aussi graves, et que vous ayez poussé Pierre Péan à bout (regardez l'émission et vous verrez son émotion et sa sincérité) alors qu'il restait tant de choses à dire, tout ceci me déçoit profondément.

J'espère que vous reconnaitrez votre faute et que cela ne se reproduira plus. Le but d'@si n'est pas de faire du sensationnel (du "clash") mais d'aider à mieux comprendre l'actualité et les médias.

J'ajoute que vous étiez seul face à Pierre Péan, ce qui mériterez une EXPLICATION ! Pourquoi ce "face à face" ? Il semblerait que vous ayez quelque chose à lui reprocher ...

Enfin, quel dommage d'avoir gâché cet entretien, il y avait matière à une formidable émission tant ce livre et son accueil disent des choses sur notre société.

J'espère qu'un tel gâchis ne se reproduira plus, sans quoi, je réfléchirai sérieusement, le moment venu, à mon réabonnement.


Cordialement.
Par Daniel Humbert

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ma deuxième intervention après celle de la semaine dernière.
Attention M.Schneidermann. Votre émission s'appelle Arrêt sur Image et non Arrêt sur Mot. Ce mot "cosmopolite" soutend, comme vous l'avez dit d'atroces connotations. Mais pourquoi insister, re-insister, revenir sur ce mot. Cela n'apportait absolument plus rien à votre démonstration. J'enrage de n'avoir pas entendu plus longtemps PP. Il avait certainement d'autres "confidences" à faire car l'émission était très bien partie.
Re-attention vous n'avez pas de formation de psycholoque, psychiatre ou autre psy. N'allez pas trop loin, vous allez nous priver de ce qui faisait et fait notre intérêt et notre bonheur: l'Arrêt sur Image.
Par abdessamad

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Paul Amar a lancé le sujet en disant "Que vient faire le mot Cosmopolite dans (je ne sais plus exactement le mot).... ? "
Heureusement, on aura la réponse : car Patrick Bruiiiiiiiiit yel est l'invité de Revu & Corrigé : il va nous expliquer tout lui, vraiment tout !
Par nightfire

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'ai été choqué par l'insistance de DS par rapport à un seul mot utilisé par Péan. Franchement cette chasse aux sorcières est décourageante. Bien sûr je suis certain que DS n'avait pas derrière la tête une quelconque idée malsaine mais tout de même, DS est un grand journaliste, il connait l'impact des images, il sait que de nos jours plusieurs personnes se sont retrouvées lynchées publiquement pour antisémitisme pour un oui ou un non. Je suis sûr que Kouchner, Bernard Henri Levy, Askolovitch et autres puissants de la scène politico-médiatique se feront un plaisir de zigouiller Pierre Péan, comme BK a commencé à le faire devant les représentants de la nation. On verra bien ces prochains jours ce que lémédia vont relayer...
Par nightfire

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

!!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:27 le 07/02/2009 par nightfire.
Par nightfire

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Et moi qui croyais que Cosmopolite était un compliment ! hihihi
Voilà que j'apprends que c'est de l'antisémitisme primaire ! Bon sens !
Par Félciano GOMEZ

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Quand DS affirme à plusieurs reprises en parlant à M. Péan qu'il n'est pas dans le secret de son âme, il dit autrement, vu le contexte de l'entretien, qu'il se peut qu'au fond de cette âme il y ait de l'antisémitisme. Le simple fait de cette insinuation, l'insistance de ce doute, la suspension du jugement sur le sujet, le recours à diverses polémiques antérieures pour illustrer ce soupçon me donnent une certitude: laisser croire que Péan serait antisémite est ici de volonté délibérée et DS surjoue l'interviewer méticuleux.
M. Schneidermann, vous nous devez réponse par rapport à votre attitude.
Une seule question: comment M. Péan pouvait-il sur le plateau de votre émission apporter la preuve de son innocence? Comment prouve-t-on qu'on n'est pas antisémite?
Ainsi, dans notre dictionnaire, il y aurait des mots qu'il ne faut plus utiliser. personne ne peut parler de Kouchner en faisant abstraction de ses appartenances religieuses. personne ne pourrait juger BHL en faisant abstraction de sa religion, dont je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'il soit pratiquant.
Finalement la défense de Kouchner est plutôt facile, un modèle du genre. Il lui a suffi de dire que Péan est antisémite.
Bonne chance à M. Péan pour prouver le contraire.
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Par Gwénola Robic

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

gloups... Je pensais avoir quelques éclairages sur ce dossier qui est bien complexe ; j'en ai eu quelques uns mais j'avoue être restée sur ma faim. Drôle de sensation en effet, comme d'autres ont pu l'indiquer (notamment dans les commentaires qui ont été votés comme étant d'utilité publique), la pression est montée sans issue possible. Pierre Péan m'a paru fébrile, blessé... j'ai même eu une sensation comparable à celle que l'on peut avoir lorsque l'on regarde un film "triste". Je n'avais pas d'image en tête de "celui qui "accuse" Bernard" mais je m'attendais tout de même à un bonhomme de "pierre" justement.
Du côté de Daniel, je ne m'attendais pas à une telle attitude ; après avoir lu son livre -que j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié, j'avais en tête les valeurs d'objectivité, de droiture, et il m'a semblé là que son attitude lors de l'entretien a été influencée par le fait qu'il ait été touché par le livre de PP ("la face cachée du monde") il y a quelques années. Y a-t-il une certaine rancune qui explique un "acharnement" ???

J'imagine en tout cas que les 2 ont été déçus chacun dans leur mesure par cet entretien.
De mon côté je suis également déçue ; je n'ai pas encore bien saisi la teneur exacte de tout ce dossier et j'aimerais bien avoir une explication moins technique et plus pédagogique que ce que j'ai pu lire pour le moment ; en attendant de lire le livre de Pierre Péan.
Merci
Par MAD

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'antisémitisme fait mieux vendre que l'Afrique ?
Vous aviez commencé à démonter la machine promotionnelle de P Péan. Cette Machine est elle un mal nécessaire ? C'est un aspect à traiter, aussi. Une édition bouclée à la hâte pour ne pas manquer le créneau de vente.... c'est déjà tout un programme ! Trois semaines d'enquête manquantes..
Sincèrement, qu' importent les patronymes-initiales des pantins penseurs de la diète médiatique ! Le sujet de P Péan est pour une part monsieur K mais, on espère que ce n'est pas que si peu de choses. Le fond du sujet est vraisemblablement ailleurs et l'intérêt n'est finalement pas d'évaluer le degré de vertu de monsieur K. En revanche le contexte du Rwanda et des parties d'Afrique concernées est très mal connu. En toute modestie, un exposé des thèses de P Péan sur cette question, avec la restriction de l'enquête baclée pour raisons éditoriales, auraient infiniment mieux correspondu à ce qui me parait être les attendus d'@si.

Je ne peux pas balayer d'un revers de main vos mérites mais clairement il y a là une grosse lacune. N'étiez vous pas prêt sur ces questions africaines ? Je ne veux pas le croire. Il fallait donc prendre le temps de se préparer ou inviter qui il fallait pour vous seconder. C'est de mon point de vu votre travail.
On ne peut pas en rester à démasquer les ficèles promotionnelles et les relectures juridiques...
Gardez le temps de travailler vos sujets, surtout ceux qui sont soigneusement étouffés.
J'imagine bien une ré-invitation de P Péan, et un repositionnement du débat faisant la part du fond et de la compromission promotionnelle. C'est juste une question de travail bien fait. Vous n'allez pas ajouter au désespoir ambiant en démontrant que ce n'est pas possible ?

Bien sincèrement à vous.
Par patrick naze

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

aïe, je venais juste innocemment de m'abonner aujourd'hui même à ce site, ayant plutôt bonne réputation, et pensant fuir les crétinades qui nous sont balancées tous les jours dans les média, et paf j'assiste à un drôle de numéro d'un interwiever qui nous fait pire que Ardisson et Fogiel réunies. Crotte, je crois que finalement je vais plutôt lire Kant et son traité de la paix perpétuel et rester ainsi cosmopolitiquement correct comme un sac de riz.
renifler le derrière d'autrui, pour y sentir son âme, c'est pas de bon goût, non?
Par microfiche

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mr Schneidermann,
En paraphrasant un peu votre propos, je souhaite d'abord vous dire que -moi non plus- je ne suis pas dans le secret de votre âme, mais s'agissant d'un journaliste chevronné, il y a des imprudences de comportement qui laissent un peu sans voix. Par votre acharnement, vous vous êtes érigé en procureur de la république, sorti de votre rôle premier pour aider à la compréhension et au décryptage de l'information et de l'image. Résultat : ce n'est pas Péan qui frôle la ligne jaune mais c'est bien vous qui la franchissez avec une sortie de route en bonne et due forme.
La camera ne triche pas et vous le savez : votre invité semble disponible, de bonne foi. Il s'explique, argumente , se défend comme il peut mais comme un toréador vous voulez la mise à mort la bête. C'est vraiment dommage, l'émission était bien partie et finalement c'est Péan qui est parti.

Alors, ceci m'amène à me (vous) poser certaines questions telles que : quel était le but de votre jeu? Est-ce une stratégie de diversion pour relayer la défense de Kouchner? En voulez-vous personnellement à Péan (j'imagine que non) comme l'évocation anodine de vos difficultés au Monde peut laisser le sous-entendre? Ou alors tout simplement, ce n'était que la volonté délibérée de créer un évènement pour alimenter et assurer la discussion dans les forums.
Par Pascal

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Peut-être que DS n'est pas lui-même dans le secret de sa propre âme...
Par Pascal

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'ajoute un mot plutôt à destination des forumeurs (qui, je le sais, ne va pas m'attirer la sympathie de certains, tant pis):

1 - certains demandent des excuses publiques de DS.
Je ne sais pas trop que penser du fait, en tant que forumeur, demander à DS de s'excuser. Je crois que cela regarde DS et lui seul...
2 - d'autres menacent de se désabonner.
J'aime encore moins cette menace récurrente. Désabonnez vous si vous voulez, mais ne présentez pas cela sous forme de chantage.
Par Pascal

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

désolé, ce message aurait du être après celui que j'ai posté beaucoup plus bas...
Par Clizo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Quelle déception ! Pourquoi cet acharnement ? Que vient faire "le secret de votre âme" dans une interview ???? Pourquoi ne vous êtes-vous pas arrêté lorsqu'il vous a dit qu'il ne réutiliserait plus ce mot si c'était à refaire ???? J'entends déjà Morandini se gargariser !!! Quel malaise après avoir visionné cette émission ! Pourquoi n'est-il pas possible de critiquer une personne de "religion juive" ou supposée l'être sans passer pour un antisémite ?
Par mouche_jolie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

1. ras le bol de discuter sur cette accusation d'antisémitisme, qui n'a rien a faire avec le sujet (selon Péan, sujet =1. rwanda: (je suis HS); 2. BK finance son train de vie (au moins partiellement) en pompant des pays pauvres). Ce 2è point me touche, on n'en parle plus, pourquoi?
2. ras le bol d'entendre des accusés se défausser ainsi. N'y a-t-il que les juifs qui soient riches en France? N'y a-t-il que des juifs qui se rélèvent capables de détournements de fonds (même seulement au sens moral, puisque tout le monde dit que la loi est respectée). Je ne crois pas.
3. un soupçon me vient: pourquoi les journalistes sont-ils aussi facilement obnubilés par l'anti-sémitisme, au point d'oublier d'autres aspects importants du sujet qu'ils traitent? Je me souviens avoir entrevu une émission de télé où 4 présentateurs discutaient, et soudain s'apercevaient qu'ils étaient tous les 4 juifs (c'est comme ça que j'ai appris que Drucker était juif, et d'ailleurs c'est pas mes oignons, et je m'en fiche). Je ne savais pas non plus -et je n'ai pas compris de suite, que BK était juif (et d'ailleurs c'est pas mes oignons, et je m'en fiche). Et tout d'un coup, l'inquiétude: quelle est la proportion de non-juif dans l'équipe d'@si? (d'accord, ce n'est pas mes oignons, sauf si cela influence trop souvent sur les sujets traités et la manière dont on les traite). C'est un sujet tabou? (pardon de la question, mais je me suis toujours refusée à essayer de reconnaitre un Juif d'un autre, et je sais, suite à un passage au Maghreb, combien cela m'évite d'erreurs)
4. est-il possible que cette "fragilité" de Péan, qui balance des vacheries énormes à d'autres, et a dû en entendre d'autres, soit authentique?
Par M.S

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Vous mettez les pieds en plein dans le plat mouche_jolie
Vous avez raison de souligner le fait que les journalistes soient obnubilés par l'antisémitisme. Et en apprenant leurs origines, on le comprend aisément. Je dirais qu'il est compréhensible que chaque communauté défendent son bifteack, j'espere seulement que l'écart de D.S n'est pas lié à ses origines.
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

sujet tabou ou pas, ce serait bien d'avoir une réponse, mais attention sujet sensible aussi car j'en connais un qui s'est retrouvé avec un procès pour avoir dénoncé qu'il y avait une majorité de juifs sur France Culture. C'est vrai que bien souvent les mêmes sujets reviennent, il suffit d'aller voir la dernière chronique de Korkos et rebelote !
Par Le pessimiste désillusionné

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
j'en connais un qui s'est retrouvé avec un procès pour avoir dénoncé qu'il y avait une majorité de juifs sur France Culture.

pouvez-vous en dire plus ? pourquoi "dénoncer" ? est-ce un délit ?
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Le scandale suscité par "la campagne de France", écrit par Renaud Camus.
Par Le pessimiste désillusionné

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Et tout d'un coup, l'inquiétude: quelle est la proportion de non-juif dans l'équipe d'@si? (d'accord, ce n'est pas mes oignons, sauf si cela influence trop souvent sur les sujets traités et la manière dont on les traite). C'est un sujet tabou? (pardon de la question, mais je me suis toujours refusée à essayer de reconnaitre un Juif d'un autre, et je sais, suite à un passage au Maghreb, combien cela m'évite d'erreurs)

si on commence à penser comme ça on ne peut plus avancer. le "proportionnalisme" qui devrait être imposé partout est une idée idiote. ne réduisez pas les gens à leur patronyme svp. on est en train de complètement dériver dans la paranoïa de tous les côtés là. je m'en fiche de savoir si 80 ou 100% des membres d'ASI sont "juifs". à force je ne sais même plus ce que ça veut dire. sincèrement. efforçons-nous de critiquer sans arrière-pensées.
Par claude

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Pour la première fois, j'interviens sur ce forum, sans même avoir regardé l'émission en entier. J'appréhende d'aller jusqu'à son terme en lisant les réactions. J'ai tout de même entendu Pierre Péan, 71 ans, expliquer à quel point il était marqué par les basses attaques, dire qu'il était fragilisé et même cardiaque, qu'il ne regardait plus la télévision, n'écoutait plus la radio, ne lisait plus les journaux pour échapper à des critiques trop douloureuses pour lui. Je suppose donc qu'il est venu chez vous en pleine confiance ! Il semble avoir eu tort.
Être soupçonné d'antisémitisme, la pire des injures par les temps qui courent, la faute impardonnable mise à toutes les sauces, utilisées à tort et à travers, l'accusation dont on ne peut pas se défendre, sauf à être juif, et encore. Je conseille à tous de lire à ce sujet l'excellent éditorial de M. Cohen sur le site de Marianne ! Monsieur Péan qui semble un homme sympathique et courtois, faisant œuvre de salubrité publique, s'est vu reprocher d'utiliser le terme de cosmopolitisme au sujet de BK. Personnellement, oserais-je l'avouer, je ne suis pas une adepte béate du cosmopolitisme, un concept qui me semble présenter bien des dangers.
Un membre de ma famille s'est converti au judaïsme et lors de procédures d'ordre civil je me suis vue accusée d'antisémitisme, un de mes conseils a subi le même sort, et j'ai constaté à quel point la Justice hésitait, tergiversait, acceptait l'inacceptable du seul fait qu'il posait en préambule le risque de subir une forme d'antisémitisme. J'ai subi et je n'ai jamais pu m'en défendre, tout demeurant dans le non dit. Je comprends la souffrance de Pierre Péan. J'ai toujours trouvé BK imbuvable et insupportable et j'ai aimé que Daniel intervienne dans son procès avec D. Mermet. Je comprends d'autant moins sa réaction qui me semble celle dictée par BK et ses réseaux pour discréditer le travail de P. Péan et détourner l'attention pour ne pas avoir de comptes à rendre.
Je ne sais pas si P. Péan va lire le forum, si oui, je lui envoie un salut amical et solidaire.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je vous recommande de regarder l'émission jusqu'au bout. Les 10 dernières minutes sont saisissantes. Vous ne pouvez imaginer à quel point !
Par Dally

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bon, je vais rejoindre la cohorte des abonnés rugissants...Comme presque tout le monde, j'ai trouvé D.S trop inquisiteur la fin. Péan a eu une réaction normale, justifiée, et tout ce que je pense à ce sujet a déjà été dit par d'autres.
Mais ce que j'avais envie de préciser, en tant qu'abonnée et non en tant que juge, c'est que: Daniel, ça fait deux émissions de suite que ça clash, et il faudrait penser à calmer le jeu, un peu. Deux émissions ou l'épidermique prend le pas sur l'intérêt journalistique de l'émission et finit par l'étouffer, cet intérêt même qui m'a poussée à m'abonner une fois, puis deux fois. Sérieusement, j'ai failli me croire chez Ruquier. Et si je vous lis, si je conseille votre site à mes amis et ma famille, c'est tellement, mais alors tellement, pour m'éloigner de tout ça, que ça me fait mal de voir asi, même un court instant, tomber dans le même panneau. Vous valez, à mon très humble avis, mieux que ça!
Par Cassandre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Par fabrice D

arret sur image : où es-tu?

Une réponse qui a déja peut etre été faite car je n'ai pas lu l'ensemble du forum (il faudrait y passer la nuit) : un arret sur image, ce n'est pas ce que nous avons eu cette fois. Cette émission participait au buzz de la semaine mais où était l'analyse du traitement des médias? Où sont passés les chroniqueurs patentés qui auraient eu leur place : Judith nous aurait expliqués ce mot qui fait tant parler et c'est elle et non DS qui aurait eu une réponse à une démonstration de la réthorique de Péan. Sebastien aurait pu expliquer les arrières-pensées de notre cerveau devant toute accusation d'antisémitisme. Alain aurait remis la photo du livre dans un contexte artistique et donné encore du sens à des choix éditoriaux.
Si nous avons eu cette émission, ne serait-ce pas un peu à cause des vacances (largement méritées) d'une partie de l'équipe?

Quoiqu'il arrive et meme si mes participations au forum ne sont que sporadiques, mon abonnement vous est acquis pour de nombreuses années. Je ne saurais me priver d'une telle source qui ose se passer de pub mais qui accepte la critique.


PS: je viens de finir le dernier livre de DS et de CS : je le transmettrai au jeunes générations auquel il est destiné. Je n'oublie pas que ma première rencontre avec ASI était un livre que j'ai lu à 20 ans et que 15 ans plus tard ASI vit encore. Merci...
Par dc

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Un petit avis Daniel, si pour une raison ou une autre un invité devait quitter une nouvelle fois le plateau, je vous demande de ne pas filmer la scène c'est vraiment très gênant à regarder. Il faut couper et éventuellement ajouter une petite séquence comme vous l'avez fait avec Péan.
Par Grosse papaye

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ah non ils ne peuvent pas couper ! Tout le monde attend l'équipe au tournant sur chaque petite coupure, même sur du blanc (voir plus haut réponse de Dan)...

Les @sinautes ne veulent pas de coupures, et puis après ils en veulent !?
Par Ida Lounsky

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

A propos du "cosmopolitisme", ce n'était pas un terme utilisé par les nazis dans les années 30, mais une accusation proférée par les staliniens, au cours des procès des années 50 en Tchécoslovaquie et en Hongrie.
Je suis étonné de l'affirmation de Daniel Schneidermann et de l'attitude de Pierre Péan qui semble cautionner la première sur ce point.
L'expression de "cosmopolitisme anglo-saxon" utilisée par Péan dans son livre est certes suspecte, mais je pense que l'on ne peut pas raisonnablement soupçonner Pierre Péan d'antisémitisme.

Maxime Benoît-Jeannin et Ida Lounsky, Bruxelles.
Par Renard

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je viens de voir l'émission jusqu'au clash ! Désolé Daniel, Péan semblait en famille parmi les siens, évidemment cela ne doit nullement interdire votre rigueur journaliste. Votre dérapage succédant à celui de la semaine dernière, de Judith, dénote une certaine fatigue due peut être à une charge de travail trop importante de l'équipe depuis la création d'ASI ?

Péan m'est apparu affecté suite au théâtre kouchner, bravo l' artiste ! Le docteur faisant du tapie, pleurant le jour de son audition en commission des finances ! la boucle est bouclée.

kouchner vous a tendu un piège ! il a parfaitement fonctionner en nous privant sans doute de juteuses révélations. En visionnant l'émission Daniel, vous devez regretter vos quelques mots de trop, les mots une fois lâchés, prononcés, on ne les arrête plus.

Ce passé nous hante tous, plus jamais ça ! semble s'en éloigner, l'histoire est à un tournant, le docteur devrait demander à Péan ce qu'il a voulu dire. Car j'imagine mal un journaliste d' investigation obtenir du concerné les bonnes informations ? !

Daniel cette émission doit se terminer, la grandeur d'un homme est de reconnaitre s'être trompé, tout le monde commet des maladresses, si Monsieur Péan accepte de revenir suite à votre invitation, notre bonheur serait complet de voir deux hommes se réconcilier, se pardonner, ou alors comment trouver des raisons à deux ennemis de signer la Paix ?
Par decu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Monsieur Schneidermann,
Très déçu et choqué après avoir vu la fin de votre entretien avec Pierre Péan, je tiens à vous écrire mon premier commentaire sur le site auquel je suis encore abonné.
Ne pensez-vous pas, Monsieur Schneidermann, que le chantage permanent à l'antisémitisme peut créer un effet de dopage sur l'antisémitisme ?
Je pense que Pierre Péan avait raison de quitter votre plateau.
J'avoue que j'ai du mal à comprendre votre attitude.
Vous devez, il me semble, des excuses à Mr Péan et à vos abonnés
Cordialement
Par Amine Sahed

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Ce que je trouve dommage, c’est que l’on ne retienne que la sortie de plateau de Péan, même si le reste de l’émission est très intéressant. Si DS voulait faire du Buzz, je croix que c’est réussi.
Sans vouloir donner des conseils, @si fait un mauvais choix stratégique. Si l’émission marche aussi bien, c’est parce qu’elle offre autre chose que ce qu’on voit habituellement a la télé. Or, j’ai constaté depuis quelque temps que @si se standardise de plus en plus.
Si c’est pour voir Morandini avec moins de moyens et en payant un abonnement, je croix que ca ne vaut pas la peine.
Par Antonio Di Carlo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

hou la la...comme, quoi le gouvernement élu à un peu plus de la moitié de la population française votante, sait faire tourner en bourrique les 3/4 de son non-électorat... demandez-vous pourquoi Kouchner, le premier a retenu de ce livre, visiblement fort intéressant, que le mot "cosmopolitisme" ? pourquoi Pean et ses avocats, à leur lecture du livre n' ont pas été accrochés par ce mot ? pourquoi DS a-t-il tant insisté sur la vérité officielle et la vérité philosophique ?
Monsieur DS, dites moi, que vouliez vous entendre de la part de M. Pean qu'il n'a su vous dire ?

toutes vos émissions sont un nouveau souffle dans l'image que j'ai des journalistes, de la politique...et en somme sur les relations humaines et l'évolution des hommes qui font le monde, et je crois que vous avez un train d'avance, qui est trop difficile d'accès pour beaucoup...les gens sont capables de se faire "enfiler" de tous côté sans broncher...mais pas d'accepter qu'un journaliste comme DS qui donne la parole à Pean creuse pour connaître le fond, non antisémite, mais plutôt dépassé ! et assassiné, pas par DS, mais par l'hypocrisie ambiante FRANCAISE !
il faut se le dire Monsieur K est un escroc...comme beaucoup d'autre ! et quand on révèle les agissements secrets d'un escroc...il faut s'attendre à être éliminé d'une manière ou d'une autre !
alors hommes de voix, hommes d'internet...continuez à donner toutes ces visions cosmopolites qui existent...le monde a besoin d'un souffle !
Tien n'y a-t-il pas une émission sur France-inter qui se nomme Cosmopolitain ?
allez je m'casse ...
Par Antonio Di Carlo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

je reprends le clavier derrière ma douce...
j'enrage de lire se procès miteux de Daniel Schneiderman... Comment peut-on remettre en cause l'intégrité journalistique de cette équipe qui nous apporte une vraie ouverture sur l'information ?
Peut-être parce que nous n'avons pas la télé... @si est notre télé, et elle nous suffit.
Sans eux saisirions-nous réellement la portée d'une info et sa véracité ?
Je pense que le devoir du journaliste est de divulguer la vérité... Et comme DS j'aimerais savoir pourquoi ce livre ? Comment ce livre ? Par qui au fond a-t-il été écrit ?
Qui connait Péan mieux que lui même ? Mais quand DS lui pose la question il ne sait pas répondre... Je remercie DS pour cette interview. Grâce à lui on pourrait lire le livre les yeux ouverts. Qui d'entre-vous sait au fond si Péan est antisémite ou pas ? Qui peut vous garantir que ce livre n'est pas un tissus de mensonges ? Le travail journalistique est fait et bien fait par DS. Il est le seul à pouvoir juger de son travail, à savoir s'il est sortit des sentiers battus, pas à nous pauvres internautes et lecteurs qui sommes la proie de la Communication.
Vous auriez sans doute préféré que DS s'excuse en direct auprès de Péan de lui avoir posé la question fatidique, la même que Kouchner que vous détestez tant... Pour ça il faut changer de chaine... Delarue le fait très bien et bien d'autres comme lui...
Je reste frustré car j'aimerais savoir aussi au fond pourquoi Péan préfére la vérité juridique à la vérité... pourquoi il fait ce livre... pourquoi il utilise ces termes galvaudés... pourquoi il choisit la photo de Bush en couverture... pourquoi... pourquoi... pourquoi... ?????
Désolé mais je crois qu'il n'aurait pas dû quitter le plateau, c'est son intégrité à lui que je remets en cause et non celle de DS.
Pourquoi ne vous insurgez-vous pas quand @si écorche un poiliticard de droite ou un jeune "journaliste" de télé réalité ? Ils sont un peu trop loin de votre idéal ? L'ouverture n'est pas donnée à tout le monde... Je me croyais fermé, quel soulagement !
Nous réagissons pour la première fois sur le site car nous avons eu l'impression que les payants, comme à la caisse de Carrefour, pourraient se permettre, comme les bons consommateurs qu'ils sont, de dicter la ligne de conduite de l'émission et ça JAMAIS !
Vive l'indépendance de votre émission et de votre site !
Tonio et Delphine (Haute-Saône, 70)
Par abdessamad

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
je reprends le clavier derrière ma douce...


cela ne nous regarde pas :)

Citation:
j'enrage de lire se procès miteux de Daniel Schneiderman... Comment peut-on remettre en cause l'intégrité journalistique de cette équipe qui nous apporte une vraie ouverture sur l'information ?
Peut-être parce que nous n'avons pas la télé... @si est notre télé, et elle nous suffit.


Avoir une seule source d'information est souvent synonyme d'ignorance ! même quand la source s'appelle @si.
Euh, je paie la redevance : je dois donc avoir la télé !

Citation:
Sans eux saisirions-nous réellement la portée d'une info et sa véracité ?
Je pense que le devoir du journaliste est de divulguer la vérité... Et comme DS j'aimerais savoir pourquoi ce livre ? Comment ce livre ? Par qui au fond a-t-il été écrit ?


- Pourquoi ce livre ?: la réponse est apportée heureusement au début de l'émission (aussi dans l'émission "là bas si j'y suis")
- Comment ce livre ? : Comment ???
- Par qui au fond a-t-il été écrit ? : PP.

Citation:
Qui connait Péan mieux que lui même ? Mais quand DS lui pose la question il ne sait pas répondre... Je remercie DS pour cette interview. Grâce à lui on pourrait lire le livre les yeux ouverts.


- c'est rare que l'on puisse lire un livre les yeux fermés.

Citation:
Qui d'entre-vous sait au fond si Péan est antisémite ou pas ?

- ça s'appelle la présomption d'accusation !

Citation:
Qui peut vous garantir que ce livre n'est pas un tissus de mensonges ?

Si BK nous démontre le contraire via la justice s'il est si transparent qu'il le prétend.

Citation:
Le travail journalistique est fait et bien fait par DS.

Qui a dit le contraire ? Pas moi !

Citation:
Il est le seul à pouvoir juger de son travail, à savoir s'il est sortit des sentiers battus, pas à nous pauvres internautes et lecteurs qui sommes la proie de la Communication.

Je ne savais pas être une "pauvre pomme" (expression de BK) dévorant les paroles médiatiques ! je vais réagir ! promis !

Citation:
Vous auriez sans doute préféré que DS s'excuse en direct auprès de Péan de lui avoir posé la question fatidique, la même que Kouchner que vous détestez tant... Pour ça il faut changer de chaine... Delarue le fait très bien et bien d'autres comme lui...

Qu'il s'excuse de lui avoir posé une question ? non, jamais !
mais OUI pour qu'il s'excuse de lui avoir fait vivre de longues minutes où il y avait la même question avec des sous-entendus d'antisémitisme qui m'ont navré et mis très mal à l'aise à distance.. que dire de PP qui était le concerné et l'accusé sans la moindre preuve de quoi il est accusé ?

Citation:
Je reste frustré car j'aimerais savoir aussi au fond pourquoi Péan préfére la vérité juridique à la vérité... pourquoi il fait ce livre... pourquoi il utilise ces termes galvaudés... pourquoi il choisit la photo de Bush en couverture... pourquoi... pourquoi... pourquoi... ?????

des réponses sont déjà données dans le début de l'interview avec DS, et même avec Daniel Mermet dans son émission de jeudi.
sinon, pour la dernière question la réponse est :
parce que... parce que... parce que ...

Citation:
Désolé mais je crois qu'il n'aurait pas dû quitter le plateau, c'est son intégrité à lui que je remets en cause et non celle de DS.
Pourquoi ne vous insurgez-vous pas quand @si écorche un poiliticard de droite ou un jeune "journaliste" de télé réalité ? Ils sont un peu trop loin de votre idéal ?

Pour avoir un politicard de droite comme idéal, il faut être non seulement de droite mais être dans le coma !
Quant à la télé-réalité, je trouve pour ma part aussi inutile de regarder une émission "décryptant" la télé-réalité que la télé réalié elle même (je n'ai donc pas regardé l'émission précédente)


Citation:
L'ouverture n'est pas donnée à tout le monde... Je me croyais fermé, quel soulagement !

Si vous vous croyez fermé, on va pas vous obliger à vous ouvrir.
Et depuis que certains applaudissent l'ouverture, je ne sais plus de quelle ouverture on parle : l'ouverture de l'esprit, l'ouverture des magasins le dimanche, l'ouverture à avoir un gros salaire pour le parti au pouvoir, ...

Citation:
Nous réagissons pour la première fois sur le site car nous avons eu l'impression que les payants, comme à la caisse de Carrefour, pourraient se permettre, comme les bons consommateurs qu'ils sont, de dicter la ligne de conduite de l'émission et ça JAMAIS !
Vive l'indépendance de votre émission et de votre site !
Tonio et Delphine (Haute-Saône, 70)

Vive l'indépendance de l'émission et du site : là dessus on est d'accord Delphine et Tonio.
Par sleepless

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Sors du corps d'abdessamad, yannick G !













Boutade, et clin d'œil à tous les deux :)
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
@si est notre télé, et elle nous suffit.


à nous tous ? Non certainement pas !

Ah ! Vous voulez dire à vous et "votre moitié" ?

C'est triste !
Par Samsam

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'ai été également choqué du "procès" en fin d'émission. Il faut combattre l'antisémitisme quand il se manifeste mais il faut arrêter cette paranoïa qui vient de je ne sais où et qui consiste à voir des antisémites partout. Dans tous les cas, Bernard Kouchner montre qu'il maîtrise parfaitement les rouages de la communication en invoquant comme moyen de défense l'antisémitisme supposé de l'auteur: rien de tel en effet pour jeter l'opprobre sur une personne et la disqualifier.
Je ne doute pas que Monsieur Schneidermann aura la lucidité d'admettre qu'il en a fait trop cette fois ci.
Par alablo

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Première fois que je m'exprime sur ce forum. Je ne suis pas le seul. Pour les mêmes raisons. Consterné par la très pénible insistance, proche de l'interrogatoire de police (ce peut être subtil et courtois), de DS face à un homme dont la sincérité paraît évidente. Mais au-delà, me demandant de plus en plus pourquoi je me suis abonné et réabonné à @si. Je l'ai fait car je cherche des analyses claires, rigoureuses et si possible originales sur le fonctionnement et le rôle des médias. Pas du tout pour ce qu'@si apporte de plus en plus souvent, et qui fait que je le lis ou regarde de moins en moins : la reprise de petite infos sans intérêt sur les médias qu'on peut lire partout ailleurs, alternant avec des leçons de morale médiatique (insupportable posture de vertueuse indignée chez Judith Bernard lors d'une précédente émission), sans parler des sujets... hors sujet, dont on parle parce que tout le monde en parle. Par exemple le livre de Péan sur Kouchner. Quel rapport avec le contenu supposé d'@si ? Comment les médias traitent de ce livre, ce pourrait être un sujet. Mais cette émission ? À part, à l'extrême rigueur, la séquence Elkabbach, je ne vois pas.
Peut-être un peu sévère, ce matin, juste après le malaise Péan. Parce que j'aimerais qu'@si -qui me manque de plus en plus- se ressaisisse pour plus de rigueur, plus de recul, plus d'imagination et plus d'à propos dans le choix et le traitement de ses sujets.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06:13 le 08/02/2009 par alablo.
Par marco negre

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

pour une raison que j' ignore je n' ai pas reçu le mail sur l' émission cette semaine

je découvre cette affaire à l' instant après avoir lu les articles dans marianne qui dénoncent l' ignominie de..... monsieur k ! qui effectivement a placé lui même sa défense sur le terrain de l' antisémitisme, mais marianne = gringoire ?

je suis extrêmement étonné, sinon déçu, par la réaction de ds qui a particulièrement dérapé

où est la recherche de la vérité dont cette émission et ses animateurs se faisaient les chantres ?

je m' interroge d' ores et déjà sur mon réabonnement
Par Garcon

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'abonde dans le sens du forum, et l'acharnement de Daniel a l'egard de Pean m'a totalement abasourdi. Atteindre un tel degre de sensationnalisme sur un theme aussi gravissime que l'antisemitisme m'exaspere. Les antisemites ne se cachent pas derriere un mot ou deux perdus dans un livre, ils ne se dissimulent pas. Je ne m'etendrai pas plus sur le sujet ici, en revanche je m'interroge sur la pertinence de l'interview elle meme. nous sommes a Arret sur Images l'emission, non ? et la pour la deuxieme fois (voir plus) nous assistons a une emission sur le journalisme d'investigation et nousnous eloignons de l'analyse audiovisuelle. Je trouve dommage que le site neglige de plus en plus cet angle d'analyse qui fut la colonne vertebrale d'@si.

Dommage
Par Glob

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Que dire après tout ça ?
Que l'intoxication médiatique n'a jamais été aussi puissante pour déterminer les sujets dont il est bienséant de parler et pour vider de contenu le peu de liberté d'expression qui nous reste.
Par anne-marie

Re: "Répondre sur l'antisémitisme"

Ce matin, par curiosité, j'ouvre un bon vieux dico des années 80(Larousse), et je cherche a "cosmopolite" (vous aviez deviné...) et là je tombe sur cette définition :"Se dit d'un lieu où sont rassemblées des personnes de nationalités très diverses"...

Et alors, je me marre, car c'est juste le contraire d'une invitation à l'antisémitisme, à ce qu'il me semble...
Par poisson

Re: "Répondre sur l'antisémitisme"

Le dico est une chose.
L'histoire c'est que des "gens" ont traité les juifs de sales cosmopolites, sous entendu n'appartenant à aucun état, sous-entendu pas assez nationalistes, pour justifier leur rejet de la France et dire qu'ils ne sont pas de chez nous et qu'il faut s'en méfier, les rejeter. Ces gens qui disent ou disaient ça sont des abrutis, même pas conscients à l'époque de ce à quoi pouvait mener leurs idées, qu'ils utilisaient juste, comme le fait tout à chacun, encore maintenant, pour tirer la couverture à soi et solutionner ses échecs personnels en tête de turcant ce qui se présente à portée de main.
Est-ce qu'il faut défendre ou attaquer ce mot dans son acceptation "pure" à l'intérieur d'un dictionnaire? Non, c'est dans son emploi qu'on le vise. Qu'il ait été mal employé à une époque, c'est certain.
Comment l'emploi Pierre Péan? En reprenant les dires de Bernard Henri Lévy qui revendique le cosmopolitisme des juifs... Pour agacer les anti-sémites? Parce que si il croit qu'il est partout chez lui dans le monde et qu'il n'est pas identifié et catalogué avant tout par son appartenance à un pays d'origine, (grâce à une judéité bien portée, qui serait comme une nation sur la planète) il se met le doigt dans l'oeil.

Il faut lire le livre pour savoir si Pierre Péan explique pourquoi il n'apprécie pas cette revendication de cosmopolitisme ou si il fait juste une allusion, malheureusement connivante avec des gens qui disent "sales cosmopoliltes". On ne peut pas le savoir après ce plateau à la fin quasi onirique, hallucinée, surnaturelle, à la dramaturgie ciselée comme du théatre antique (héros qui inspire terreur mais aussi pitié (registre pathétique, on parle de catharsis, ou purgation des passions), enfin j'exagère, mais c'est un drôle de moment qu'on ne peut pas analyser comme le ferait pour du journalisme.
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme"

Enfin ce qui est quand même très regrettable c'est que ce simple mot nous détourne du sujet principal du livre en déplaçant notre attention ailleurs. C'est un peu comme le jeu du bonto (vous connaissez ?).
Par poisson

Re: "Répondre sur l'antisémitisme"

C'est ce que voulait montrer Daniel Schneidermann à Pierre Péan, que le mélange nuisait à l'impact de l'attaque sur Kouchner.
Par fabaiki

Re: "Répondre sur l'antisémitisme"

Mais bon il l'a tellement bien montré que maintenant on est tous frustré que le débat soit soit arrêté là.
Par Fantomas

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Une telle partialité de D.S est pitoyable .
Est-ce que vous remboursez l'abonnement ?????
Par Marie - Christine GAUBIAC

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Arrêt sur image est une émission que j'apprécie pour son franc parler et son inobservance du "politiquement correct". Jusqu'à aujourd'hui : il est communément admis actuellement (par exemple) qu'un anti - sioniste est anti - sémite, et on ne critique pas un juif ou un israélien sous peine d'être là encore d'anti - sémitisme. Je suis navrée, mais pour moi, quels que soient sa religion, parti ou pays, un c... en est un, et un pourri le reste dans toutes circonstances.
Refuser de répondre clairement à des accusations en se cachant derrière sa judaïté est un peu trop commode !
A force de prendre la Shoah comme prétexte à tout bout de champ et sur n'importe quoi, ne risque - t - on pas au contraire de développer un réel anti - sémitisme ?
Marie - Christine Gaubiac, anti - raciste, anti - sioniste, et anti - manipulateurs de tout poil
Par Marie - Christine GAUBIAC

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Daniel, à mettre l'antisémitisme à toutes les sauces, on finit par bouffer du révisionnisme matin midi et soir. C'est grave.
Jean - Charles
Par Stephane F

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Et comment auriez-vous réagit, Monsieur Schneidermann, si votre invité avait insinué, malgré vos protestations les plus véhémentes, et alors même que vous aviez précisé, plusieurs fois, souffrir énormément de ces insinuations infondées, que, peut être, vous n'étiez pas tout à fait neutre dans votre façon de conduire cette émission, et que votre agressivité envers Mr Péan pouvait très bien être la manifestation d'une certaine "solidarité sioniste" ?

Eh oui, vous auriez été, à juste titre, outré !
Eh bien ce que vous avez fait n'est pas mieux.

Je pense qu'effectivement vous avez dépassé les bornes avec vos insinuations à l'égard de Monsieur Péan, et je comprends mieux pourquoi, cette semaine, je n'ai pas reçu l'habituel e-mail m'avertissant de la disponibilité d'une nouvelle vidéo sur le site : visiblement vous ne devez pas être très fier de vous et vous avez raison. Quelques excuses ne seraient pas superflues.
Par toni

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Suite à ce dérapage consciemment contrôlé par DS (qui n'en est pas à son coup d'éssai semble-t-il) nombre d'abonnés se sentent piégés par @si et ils s'interrogent. Si beaucoup se contentent de dénoncer l'erreur, d'autres évoquent la question du départ de ce site, de l'abonnement, du réabonnement, voire du remboursement . Quelles que soient ces formes de déapprobation, l'unanimité (ou presque) se fait autour de ce constat : le pilote de l'avion @si (et peut-être de son équipe) semble avoir pêté les plombs !
Aussi, en tant, "qu'actionnaires mécontents " la question plus générale du remplacement à la direction de DS ne se pose-t-elle pas ? La question mérite aujourd'hui d'être posée.
A moins qu'il ne s'agisse simplement d'une erreur de parcours, d'une fausse manoeuvre, d'une bourde de sa part et de ceux qui dans son équipe l'ont soutenu... Le mystère demeure. En tout cas, clairement assumées ou non, dans tous les cas et de mon point de vue, des explications, des mises au point sur ces orientations récurrentes s'imposent. Il s'agit de clarifier le cap de @si présenté il y a quelques mois comme une aventure collective et dont certains se demandent aujourd'hui s'ils ont eu raison de s'y embarquer...
Par béji

Répondre me fait mal

Bon, alors si je comprends bien, ASI doit virer Daniel Schneidermann...
Quoi, c'est pas possible? Vous dites? C'est le patron! Ah et l'unique actionnaire?
Bon, alors, comment on fait?
Comme quoi les vieux modèles économiques ont du bon!

Au delà de cette boutade, je trouve MISERABLES tous ces chantages aux abonnements qui se multiplient dans les messages.
Pour moi, ASI n'est pas un objet de consommation jetable.
L'appel au désabonnement, c'est pour ASI la peine capitale, votée à chaud et à main non pas levée, mais ... cachée derrière un pseudo!

Donc "cassez vous ..... .....", pour ma part, j'accepterai volontiers, si nécessaire, de payer un peu plus cher l'an prochain pour vous remplacer.

Cela dit, sur le fond, je crois en effet qu'il y a eu "dérapage", ... et j'espère surtout qu'il n'y a eu que "dérapage".
Par Jean-marc R

Re: Répondre me fait mal

Merci Béji pour ce commentaire auquel j'adhère absolument.
Je n'ai plus envie depuis longtemps de participer à ces forums, mais j'ai encore le gout de les parcourir régulièrement.
Un noyau de participants auto-proclamé : "la pensée des abonnés d'@si" voire "la seule pensée" pour ne pas dire "la pensée unique" m'indispose fortement, pourtant j'apprécie la qualité de la plupart des contributions, y compris parfois celles de personnes dont je ne partage pas les idées.

J'avoue avoir été quelque peu choqué par la fin de cette émission, mais comme l'a brillamment dit Danorah plus haut, au-delà de l'émotion, la réflexion s'impose et peut, éventuellement, apporter un éclairage différent. Je la remercie en passant d'y avoir contribué.

Je reconnais également que le lynchage de Daniel observé dans ce fil, m'a non moins choqué et même m'a permis de revenir sur ma première impression au sujet de cet incident.

Ces demandes insistantes d'excuses de la part de Daniel envers P. Péan sont pathétiques, tout comme les menaces de désabonnement.

Comme le dit Béji , que ceux des indignés qui ne s'en remettent pas se cassent, grand bien leur fassent et à ceux qui restent aussi.
Bon débarras !
Par abdessamad

Re: Répondre me fait mal

Béji & jean-marc,

Vous semblez avoir tellement raison que vous êtes prêts à payer plus pour avoir pire !!
Si certains ici sur ce forum se posent la question du réabonnement ou pensent qu'il serait souhaitable que DS s'excuse pour le malheureux acte 4, ce n'est pas parce qu'ils sont antisémites voyons ! Ou alors on ne discute plus, on ne parle plus, on fait comme PP, on s'en va ! et cela serait regrettable pour vous qui êtes si heureux de lire des commentaires divers dont certains défendent l'opposé à ce que vous pensez..

Chacun a le droit d'abandonner @si quand il lui semble bon de le faire. Si vous êtes de ceux qui votent pour le même élu, de toujours, parce que vous avez une confiance aveugle en la personne,c'est votre droit. Il se trouve que ce n'est pas le cas de certains des abonnés dont je fais partie : si @si continue à nous parler de la télé réalité au point d'y consacrer une émission, des robes de rachida dati, de faire le procès d'antisémitisme light et a fortiori sans preuve à l'instar d'autres médias comme on vient de le voir avec PP, je ne vois pas pourquoi je continuerai à soutenir un tel projet ?!

Je me suis réabonné le mois dernier pour la 2ème année, sachant que l'on était déjà à l'époque quelques uns (pas aussi nombreux que maintenant), sur un forum à propos du massacre de Gaza, à nous poser la question de l'analyse faite sur le traitement médiatique en France de ce sujet. Pour ma part, je trouve que l'analyse du traitement médiatique a eu plus lieu sur les forums que dans l'émission consacrée à ce sujet et je ne parle pas des chroniques misérables de AK et de DS sur le sujet où l'un nous expliquait d'abord qu'une image de guerre ne servait jamais à arrêter une guerre (on est content de l'analyse que l'on peut d'ailleurs partager ou pas), avant d'attaquer Ouvertement un des rares médias qui ont osé montrer la réalité se passant à Gaza.. Quant à DS, il a demandé notre avis pour savoir comment traiter la question israëlo-palestinienne (il est quand même rare de voir un journaliste aussi brillant que DS demander de l'aide à ses lecteurs pour de traiter un sujet !) ; les réponses des @sinautes n'ont visiblement pas été d'une grande utilité puisque l'on n'a pas vu grand chose par la suite !
Pour être juste, Gilles Klein a fait, à mon avis, un travail remarquable sur ce sujet avec des chroniques courtes et réussies et j'en profite ici pour le remercier.

Ce que je veux dire ici, c'est que nous ne sommes pas ici pour soutenir des journalistes que nous aimons fort bien à tout prix, ou alors vous donnez la preuve vous même que vous réagissez, même à froid, sous l'empire de l'émotion loin de la raison : ce qui semble, si j'ai bien compris, le défaut de nombreux @sinautes ici n'appréciant guerre le "procès" fait à PP par DS.

Pour résumer, on peut faire pression sur un média pour qu'il corrige sa ligne éditoriale en lui expliquant sérieusement que la télé réalité, on n'en veut pas, que le jeu des procès à l'antisémitisme à la Val on n'en veut pas non plus... Les responsables du média sont évidemment libres de maintenir cette ligne ou expliquer aux abonnés sa bienfaisance ; ces derniers sont au moins aussi libres pour choisir de continuer l'aventure (belle dans l'ensemble jusqu'ici) ou de s'en aller...
Par Océane zboub est PIR.

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je m'abonne dès aujourd'hui car, contrairement à ce qui est clamé par vos détracteurs, DS, je trouve que vous avez le droit de poser toutes les questions que vous voulez.
Quand Péan prend le risque d'écrire un livre qui va soulever les polémiques, il ne faut pas qu'il utilise sa maladie de coeur pour se poser en victime quand on lui demande de se justifier sur ce qu'il écrit.
Ceci dit, il me semble que c'était facile de répondre qu'en tant que "médecins sans frontières", bK ne pouvait se prévaloir de la connotation tendancieuse du mot à certaines périodes nauséabondes de notre histoire C"e qui me choque, ce sont les vrais antisémites qui se mettent à écrire des choses terribles sur ce forum ou d'autres, en laissant entendre toujours et toujours qu'il y aurait ce fameux lobby juif dans tous les média, y compris ici, bien sûr, parce qu'il y aurait trop de journalistes au nom juif qui écrivent sur @si.

Je suis désolée, sincèrement désolée pour votre équipe et pour vous, DS. Le problème c'est que vous allez vous retrouvez au piloris comme BHLévy, parce que vous vous appelez Schneidermann, alors que je pense vraiment que les communautaristes juifs vous détestent franchement.

Maintenant, comme cohen, on peuut dire "oubliez-nous!", mais même si vous n'aviez pas fait ce que certains trouvent être un faux pas, je crois que le coup des "noms juifs", vous vous le seriez entendu sortir d'une bouche puante un jour ou l'autre.
Par d.v.

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Post 1: On se souvient que Bourdin avait mis en difficulté Ségolène Royale le 25.01.07 sur RMC en lui demandant de combien la France disposait-elle de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins. Elle s'était trompée dans la réponse. Quelque temps plus tard sur le plateau d'ASI, un intervenant nous avait expliqué que le fait que Ségolène Royale ait posé, lors de sa réponse, furtivement le bout de son majeur gauche sur la pointe de son nez correspondait à la gestuelle de quelqu'un qui ne sait pas ou qui ment. On aimerait un décrypteur aussi perspicace pour nous aider à comprendre l'énigme de l'index droit barrant le visage de DS dans les quelques minutes (6°, 7° & 8° précisément) précédant la fin de l'interview avec Péan?
Par d.v.

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Post2: Les méta média parlent des média alors que les média parlent de l'actualité. Où était la dimension méta dans l'acte 4 de l'interview de Péan par D.S.?
Par Nonosse

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oh, oh, oh.
Voilà du TRES rigolo. Et qui pourrait être appelé à un certain succès.

Quoi donc ?

Rien d'autre que BHL qui, dans une itw au Nouvel Obs, déclarait en 2007 : "je suis un cosmopolite résolu."
Par Renard

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Le chantage au désabonnement, pire au remboursement , c'est comme demander le remboursement de son ticket de loto perdant ! Ce média que nous voulons libre, ne doit pas subir ce genre de diktat, c'est notre propre liberté qui est en cause.

Tout cela prendre des proportions inquiétantes, faisant le jeu de nos adversaires. Il est temps d'arrêter de nous tirer une balle dans le pieds. Daniel doit nous revenir en bonne forme et pourquoi pas un large débat s'instaurer avec des abonnés sur le prochain plateau d'ASI ?

Ne gâchons pas, ce qui s'appelle du respect, une grande confiance en nous, un soutien fort s'impose à cette aventure, ce nouveau média. L'équipe aurait pu passer sous silence cet incident, soyons conscients de cela, comportons nous en gens responsables, acceptons cet espace de débats avec ses défauts, rien n'est parfait dans ce Monde, c'est encore la meilleure garantie de notre liberté.
Par Jean-Marc

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

On peut lire dans wikipedia:

Connotation antisémite
Le terme « cosmopolitisme » a également été utilisé sous Staline à la fin des années 1940, début des années 1950 via l'appellation « cosmopolite sans racine » pour défendre des arguments antisémites. Pierre Péan l'a appris à ses dépends lors de la sortie de son livre sur Bernard Kouchner, Le Monde selon K. On peut noter pour la défense de Péan que Bernard Henri Levy l'a plusieurs fois utilisé pour défendre ses idées pro-américaines. [fr.wikipedia.org]

Si l'on est n'est pas d'accord avec les mondialistes de tous bords selon lesquels l'idée de nation doit disparaître, alors on est antisémite? parce que Staline a utilisé cette expression en 1950. L'accusation est facile.

Kouchner soupçonne Péan d'antisémitisme et de révisionnisme:[www.lexpress.fr]

C'est vraiment tiré par les cheveux cette histoire, il ne fallait pas s'y attarder, Daniel. Vous êtes tombé dans le piège tendu par ceux qui voulaient faire diversion. Il aurait fallu prendre du recul au moment de l'interview. Une telle question ne doit pas être posée au premier degré.
Par ludovic carmet

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

l'idée d'un débat démocratique est dans l'équipe d'ASI les grandes lignes sont saines..
Par ludovic carmet

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
l'idée d'un débat démocratique est dans l'équipe d'ASI les grandes lignes sont saines.. el lud

Par Patrice HERY

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

C'est aussi la première fois que j'écris sur ce forum et souhaite faire quelque chose de très simple si ça n'a pas été fait (je n'ai pas tout lu, désolé) : donner les définitions du mot cosmopolite :

Définition de "cosmopolite"
Wiktionnaire
Définition 1 :
cosmopolite
Qui s’inspire de nombreuses cultures. New York est une ville cosmopolite où on peut entendre parler des centaines de langues différentes.

Définition 2 :
cosmopolite
Composé de, ou fréquenté par, des citoyens du monde entier, des personnes d'origines différentes. Quartier cosmopolite. Une société cosmopolite.

Définition 3 :
cosmopolite
Qui est présent en de nombreux endroits du monde entier. La tortue luth est une espèce cosmopolite.

Définition 4 :
cosmopolite
Qui se déclare citoyen du monde, qui refuse de se laisser enfermer dans le cadre étroit de l'appartenance à une nation. Esprit cosmopolite.

Définition 5 :
cosmopolite
Qui s'accommode aisément des mœurs et des usages des pays où il vit. Mœurs cosmopolites

Personnellement, je l'aime bien ce mot et l'emploierait plus souvent dorénavant, car il répond à un "idéal" humaniste et, justement, anticommunautaire qui me plaît bien !
Par jean-marc sicot

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Quel but poursuiviez-vous Monsieur Schneidermann en questionnant Pierre Péan sur l'usage de certains mots à connotation supposée antisémite?
1) mettre en évidence la réalité de l'anti-sémitisme de votre invité?
ce à quoi Pierre Péan a répondu que rien dans sa vie ne permet d'accréditer cette accusation.
Vous n'avez rien objecté, donc vous deviez lacher le morceau et passer à autre chose, faute d'argument.

2) Défendre le langage politiquement correct, ce qui sous-entend accepter le prêt-à-penser qui va avec.
Il me semble pourtant que jusqu'à présent vos émissions encouragent le penser par soi-même et l'esprit critique.

Autrement dit, en tant qu'asinaute, je suis perdu après avoir regardé votre émission que je juge comme une des plus pitoyables.
Et pour ma part, j'aprécierais que vous présentiez vos excuses à Pierre Péan car la force des images montre bien comment votre entêtement absurde l'a blessé dans son honneur.

Sur le fond, s'il y avait un fil rouge à dénoncer dans l'action de Pierre Péan, ce n'est certainement pas son anti-sémitisme, mais son mitterrandisme. Que ce soient ses livres sur François Mitterrand, sur le Rwanda et aujourd'hui sur Kouchner, Péan défend la Mitterrandie avec un certain fanatisme.
Pour ma part, je pense donc que vous êtes passé à côté de votre interview.
J'ajouterais que votre statut de journaliste ne vous autorise pas à déshonorer quelqu'un.
Par achab

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Du nouveau sur le fond de l'affaire cette fois: [www.bakchich.info]
J'attends le suivi d'asi, et tout en partageant l'impression majoritaire qui s'exprime sur ce forum concernant l'interview de péan, je conserve ma confiance à l'équipe.
Par reflet d'[images]

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Mon interprétation personnelle des pensées des deux protagonistes:

De l'attitude de DS, je pense qu'il s'est dit que son interview de PP pourrait et serait interprétée par ses éventuels détracteurs sous un angle historique :
"Si je ne suis pas insistant à interroger PP sur son éventuel antisémitisme on pourrait m'accuser par la suite d'avoir été conciliant avec lui.
- Or lors de l'attaque par PP du monde "la face cachée du monde", on ne peut pas dire que j'ai fait preuve d'un zèle à défendre mon employeur ce qui a entraîné mon licenciement de ce journal.
- Il faut que je sois irréprochable et donc extrêmement agressif avec PP, pour ne pas qu'on m'accuse d'un soutien à celui qui avait attaqué les patrons du journal qui m'a viré."

De l'attitude de PP:
"Juridiquement je ne craignais rien: mes avocats avaient relu entièrement mon manuscrit. Médiatiquement je ne craignais personne: le procureur implacable que je suis des origines du génocide du Rwanda ne pourra jamais se retrouver au banc des accusés. Je suis un journaliste justicier et mon dossier était tellement béton que je me fichais complètement des contre-attaques forcément partisanes et grossières de mes vils détracteurs. De plus, je suis tellement à mille lieu d'être antisémite et irréprochable sur ce point depuis toujours de par mes faits journalistiques que je ne me suis pas focaliser sur l'emploi du mot cosmopolitisme qui dans mon esprit était à l'origine sans connotation antisémite mais qui recouvre une pensée que je partage bien qu'ayant été dévoyée dans les années 30. D'ailleurs j'ai survécu à ces accusations la dernière fois. Mais je regrette cet emploi du mot cosmopolitisme, ce fut contre-productif, je ne m'attendais pas du tout à ce que la tarte à la crème me revienne en pleine face; c'est dégueulasse cet enfoiré de Bernard Kouchner s'en tire à mes dépens à bon compte."

De l'attitude de Philippe Cohen (éditeur):
"Une fois les fax de la société de Bernard Kouchner publiés, qui va acheter le livre? Personne s'il n'y a pas un petit plus provocateur dedans. Une éventuelle polémique médiatique sur la personnalité de PP ne peut être qu'un atout marketing qui fera que les lecteurs l'achèteront autant pour connaître la vérité sur l'affaire Kouchner que sur le prétendu antisémitisme de l'auteur. D'autre part, moi-même éditeur PC, reste à l'abri de toute accusation d'antisémitisme."
Par euromix

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

je suis assez d'accord avec vous gemanebu

je reste très surpris de la vulnérabilité de pierre péan. pour quelqu'un qui n'hésite pas a foutre à poil Kouchner en public (et je ne juge pas le contenu je ne l'ai pas lu), je le trouve bien sensible et fragile quand il est est lui même sur le grill.

quand a Daniel Schneidermann il pose des questions et je trouve son interrogation raisonnable. il est surprenant qu'un professionnel, spécialiste des années 30 qui à fait lire et relire son livre, soi si angélique sur les connotations de ses écrits.
Au moins on est pas dans le journalisme de la brosse à reluire.

D'un point de vue des médias, je trouve intéressant de voir comment une situation peut avoir plusieurs lecture en fonction des convictions des spectateurs.

A t on vu deux vieux routards des médias nous jouer une saynète ou chacun joue de rhétorique audiovisuelle avec talent mettant en scène différentes émotions pour acquérir le public à sa cause ? ou alors au contraire, deux hommes avec leurs limites leurs qualités et leurs faiblesses et dans le feu de l'action la situation leur échappe. où est la réalité de ce que nous voyons entre ces deux extrêmes ?

N'étant pas dans le secret de leurs âmes, je reste sans décider .....
Par reflet d'[images]

La source de Pierre Péan, l'hypothèse voilée de Daniel Schneidermann

Reste la question de la source de PP?

PP ne contredit pas DS quand celui-ci émet l'hypothèse que la source de PP serait un proche de l'Elysée (source nouvel obs).

Puis en milieu d'émission DS demande à PP si jean marie bockel a été mis au placard par Bernard Kouchner (cf video asi à 23'58")?

Etrange question de DS qui essaye de piéger Pierre Péan.

En effet, si PP avait répondu par l'affirmative cela aurait sous-entendu qu'il en savait plus là-dessus que le commun des journalistes.

Cette question sous-entend pour nous asinautes que DS suppose que Pierre Péan aurait reçu des confidences particulières et revanchardes de Jean-Marie Bockel...

Bien tenté Daniel :-)
Par Pascal

je pense que vous êtes un sale facho sans le savoir... prouvez le contraire!

Un mot un peu tardif. Je connaissais mal Pierre Péan. J'ai jeté un oeil avant le début de l'émission sur le forum. Et trouvant DS généralement judicieux, je ne croyais pas trop ce que je lisais... et me voilà assez stupéfait! Je ne pense pas que le mot cosmopolitisme soit à ce point rattaché au nazisme, c'est un mot qui est employé dans le langage courant sans soulever l'indignation. Kourchner a construit cette défense, pourquoi lui emboîter le pas plutôt que de l'analyser, de se dire plutôt: Kourchner contre attaque avec un argument fallacieux... quant à DS qui s'interroge avec sa neutralité ou pseudo naïveté de journaliste (souvent très juste), il va vraiment trop loin en étant vraiment dans la supposition, disant qu'il n'est pas dans le secrét de l'âme de Péan. Il aurait du y aller franco (sans jeu de mot désolé) et lui dire: "je pense que vous êtes un sale facho sans le savoir. Enfin, je n'en sais rien mais tant que vous ne prouvez pas le contraire. Et je pense que si on filait vos textes à des experts de l'inconscient ils pourraient prouver que vous êtes un nazi déguisé." Je pense que DS était de bonne foi. Et je ne suis pas dans le secret de son âme pour savoir ce qui a motivé en lui ce comportement.
Dommage, le début de l'émission était passionnant. Etait-ce parce que j'en connaissais l'issue que je sentais déjà une certaine émotivité de Péan? Etrange homme dont le travail exige une force considérable et la fragilité qui semble la sienne...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:50 le 08/02/2009 par Pascal.
Par Matthieu Castera

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonjour,

"Il n'y a que ceux qui ne travaillent pas qui ne font pas d'erreur".
J'ignore si cette citation est de quelqu'un en particulier, ou s'il s'agit d'un dicton populaire, mais je l'emploie régulièrement et je trouve qu'elle s'applique assez bien à cette émission.
Le sujet était particulièrement intéressant au regard de l'actualité et des personalités et du parcours (si si !) de messieurs Kouchner et Péan.
Donc dommage de n'avoir pu entendre Pierre Péan jusqu'au bout.
Mais c'est trop facile, à postériori, de juger de l'attitude de l'un ou de l'autre, des questions de l'un ou des réponses de l'autre.
C'est tellement plus facile de faire un match (personnellement c'est le rugby, je haie le foot), le cul posé dans son fauteuil avec une bière à la main !...
Longue vie à ASI !

Matthieu
Par Yann Bearez

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

La question n'est pas a mes yeux de savoir si Daniel a trop brusquer son interlocuteur, mais plutôt que nous ayons peu entendre ce que celui-ci avait a dire.

Merci Daniel.
La répartie est plutôt bonne.
Nous ne sommes pas dans le secret de chaqu'un.

Sur ce coup la, je botte en touche. Mais ne regret pas mon abonnement ^^.

Bise à tous ;)
Whiteh
Par Loran

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Si vous voulez tuer votre chien, accusez le d'antisemitisme...
Par Fédor

Daniel Schneidermann est beau comme la Meuse

Un mot rapide : bravo Daniel. Je suis loin de toujours partager votre point de vue. Mais je vous félicite de votre indépendance. Comme la Meuse, vous tracez une voie originale sans vous laisser détourner par un côté ou l'autre.
Refuser toute complaisance avec ce jeu très à la mode qui consiste à frôler l'antisémitisme, c'est donner du poids à votre refus de cet autre jeu, tout aussi à la mode, qui consiste à instrumentaliser l'antisémitisme.
Sang froid, lucidité : c'est à ça que je me suis réabonné.
Merci et bonne continuation.
Par Matthieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

L'émission partait très bien, à la différence des autres @sinautes je voudrais signaler que DS posait de vrais questions dérangeantes à Péan, notamment sur le Rwanda et le rôle de la France, rôle que les institutions françaises et les médias français taisent plutôt largement. Seulement, le format TV de l'émission, limité en temps, le côté contradiction, polémique, n'est sans doute pas adapté à une parfaite explication sujet.

Ce génocide soutenu par la France est un sujet très sensible, touchant de nombreux responsables politiques, militaires, et Monsieur Péan participe de façon répétée à la négation des horribles responsabilités françaises. Peut-être est-ce pour cela que Péan, Kouchner ou d'autres réagissent si violemment, l'accusation est très lourde. Ce génocide est relativement récent (1994), peut-être que dans quelques années on admettra en France une version un peu plus honnête et moins honorable des faits.

A ce titre, je suis choqué par la désinformation entretenu par M. Péan, qui dispose de relais médiatiques puissants, et oser lui poser des questions à ce sujet, insister, demande du courage : BRAVO.

Pour l'accusation de racisme à l'égard de Péan, lisez cet article de Rue89 (ainsi que les commentaires) : Procès Péan : il n'est pas raciste de trouver les Tutsi menteurs

Pour comprendre mieux les luttes de pouvoirs, la désinformation sur le Rwanda, Péan et Kouchner, lisez le billet de Colette Braeckman, envoyée spéciale en afrique, et spécialiste du quotidien Le Soir, Désireux d’immoler Kouchner Péan fait flèche de tout bois

Dommage que l'on ne puisse pas faire une émission poussée sur la Françafrique, le rôle de certains "spécialistes" comme Péan dans la désinformation et la négation des responsabilités françaises... Ce n'est peut-être pas le rôle d'@si et demanderait sans doute beaucoup de temps.

Par contre, comme les autres @sinautes, je trouve dommage cette fixation sur l'antisémitisme (peut-être que je ne connais pas assez Péan?). Comment un mot regretté par l'auteur peut-il justifier ces accusations répétées? Cela me fait aussi penser à l'affaire Siné et à cette pensée unique en France dans les mass-médias et chez les pseudo intellectuels/philosophes qui consiste à accuser quelqu'un d'antisémitisme pour le critiquer, une sorte d'insulte suprême. Et ceci même si la personne n'est pas antisémite.

Bref, dommage que DS n'ait pas pu continuer l'interview sur la désinformation dans le cas du génocide rwandais.
Par Matthieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Un passage de l'article de Colette Braeckman

Citation:
Colette Braecjman
Mais le véritable ressort de l’ouvrage n’est pas la vertueuse indignation : c’est entre gens du même monde que les coups sont les plus bas. Si le polémiste fait feu de tout bois pour dresser un bûcher à la personnalité préférée des Français, c’est parce que Kouchner aurait pactisé avec un homme désigné comme l’ennemi juré sinon de la France en tous cas de Péan et de ses amis : le président du Rwanda, Paul Kagame. Il s’agît là d’une lutte de clans : le ministre français des affaires étrangères et le président Sarkozy (peut-être parce qu’ils s’inscrivent dans la ligne des Américains, peut-être parce qu’ils pratiquent la realpolitik) souhaitent normaliser les relations avec le Rwanda, rompues depuis qu’en 2006 le juge Bruguière a délivré neuf mandats d’arrêt contre Kagame et d’autres personnalités du régime. Un tel virage suscite l’indignation des milieux militaires et du renseignement tandis que des proches de feu François Mitterrand dénoncent la trahison. Lorsqu’il s’est agi de chercher des flèches pour transpercer Kouchner, Péan n’a pas du chercher trop loin…

Et du procès de Péan sur Rue89

Citation:
Souâd Belhaddad
Les Tusti ont-ils une culture du mensonge? Et les femmes de leur diaspora tutsi ont-elle su choisir "des lits appropriés" pour infiltrer certaines organisations internationales? Ce sont là quelques propos de l’ouvrage de Pierre Péan, "Noires fureurs, Blancs menteurs". SOS Racisme et Ibuka, association de rescapés du génocide avaient déposé plainte pour diffamation raciale et provocation à la discrimination raciale contre lui. Il a été relaxé.
Par Matthieu

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Et l'insistance de DS sur l'antisémitisme, même si elle n'est pas pertinente selon moi (Péan fait de la désinformation sur le génocide Rwandais, il protège beaucoup d'hommes politiques et militaires, il fait du racisme sur les tutsis pour les besoins de sa thèse), peut par ailleurs s'expliquer par les accusations dont Péan a été l'objet

Toujours sur Rue89

Sur les hommes politiques haut placés, protégés par M. Péan :

Citation:
Souâd Belhaddad
Chaque fois, le ton est tranquille, sur le mode de la démonstration didactique (historiens, journalistes) ou magistrale (politiciens). Hubert Védrine, ex-secrétaire général de l’Elysée sous Mitterrand et Bernard Debré, ex-ministre (RPR) de la Coopération en 1994 étaient, en effet, là pour défendre Pierre Péan. Et la thèse de son livre: Paul Kagamé, actuel président du Rwanda, aurait abattu l’avion du président hutu Habyarimana, le 6 avril 1994, et déclenché le génocide. Cette thèse est également celle du juge Bruguière, qui a délivré des mandats d’arrêt contre des proches de Kagame.

Sur l'antisémitisme supposé de M. Péan :

Citation:
Souâd Belhaddad
Etrange procès en effet, où il fallait juger si racisme il y avait dans les propos de l’accusé tandis que les questions même de son avocat utilisaient abondamment l’emploi ambigu du pluriel: "Est-ce que les Tutsi ont une culture du mensonge…", "Est-il vrai que les Tusti…"
Remplacez Tutsi par juif et vous vous retrouvez dans "Mein Kampf"

C’est cette ambiguïté, justement, qu’ont souligné Yves Ternon, chercheur spécialiste de crimes contre l’humanité, et Benjamin Abtan, ex- président de l’UEJF, Union des étudiants Juifs de France, appelés par SOS Racisme. Pour mesurer le danger du langage choisi par Péan, le premier a suggéré de remplacer le mot "juif" par celui de "Tutsi", le second l’a carrément fait.

Benjamin Abtan a, en effet, lu au tribunal un texte de la pire prose antisémite des années 30, dont certains propos sur le "juif menteur comme protection de soi ou du groupe auquel il appartient" rappelaient avec précision certaines phrases pour lesquelles comparaissait Péan. A la fin de sa lecture, considérée comme provocatrice par certains, Abtan avait révélé sa source: "Mein Kampf". En larmes, Pierre Péan n’a pas supporté le parallèle.

Enfin, dernier élément qui faisait partie de la plainte de SOS Racisme et Ibuka mais peu retenu durant ce procès: l’image des "très belles femmes tutsi" que Péan suggère comme manipulatrices en évoquant leur choix "de lits appropriés".
Par Siko

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bon, je crois que vous avez assez ramassé Daniel, donc je n'en rajouterai pas.

Par contre, je vous livre ici une petite réflexion. Tout le monde est raciste, antisémite, xénophobe. Ce sont des ressentiments propres à l'être humain. Nous avons une raison qui nous permet de contrôler ce côté primaire qui existe en nous à différents degrés selon les individus. Il est donc légitime que la "raison" s'attaque à des personnes qui cherchent à donner de fausses informations afin d'amplifier ces ressentiments. Mais s'attaquer systématiquement au moindre écart par rapport à l'idéal que nous cherchons à atteindre est une forme d'intolérance face aux êtres humains imparfaits que nous sommes. C'est du nihilisme de l'être humain. L'ouvrage de Péan n'a visiblement rien d'antisémite et c'est là que l'on retrouve l'un de vos travers de JOURNALISTE, à savoir s'engouffrer dans le piège que Kouchner a tendu en ne parlant pas du fond du livre, mais bien d'UN MOT qui a beau être connoté (d'ailleurs, la plupart des gens ne le savent pas, ou ne voient pas le rapport), il reste tout de même un mot de langue française dont vous pouvez trouver la signification dans n'importe quel dictionnaire. Je vous rappelle que l'usage des mots n'a un sens pour communiquer qu'à travers une définition.

Je viens d'acheter le Siné Hebdo, que c'est bon la parole brute sans faux raisonnements de derrière les fagos pour pseudos-intellectuels. Et oui, finalement, je ne peux m'empêcher de vous attaquer parce que ce que vous avez fait dans cette émission, Daniel est honteux et n'est pas digne de votre intelligence. Je ne m'exprime pas sous le coup de l'émotion, mais bien sur le coup de l'indignation, je croyais que depuis l'affaire ciné dans laquelle vous vous étiez lamentablement planté au premier coup, vous aviez finalement compris votre erreur, on voit bien que vous n'en avez pas tiré toutes les leçons, c'est dommage, mais je vous pardonne.
Par philippe 93

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Siné (qui selon moi a tenu des propos indignes dans les colonne de Charlie) a eu droit au tapis rouge et à une tribune en acajou massif à ASI ... Péan, non.
Par Houssem RMADI

Masque tombé sur @si

Jamais je n'aurais cru que la poulpe sioniste avait les pattes jusqu'@si...
Par M.S

Re: Masque tombé sur @si

les tentacules ... pardi!!!!
Par Patrice Lallement

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

J'entends parler ici de l'indépendance de DS. Mais DS n'est pas indépendant, loin de là. DS a une pensée formatée qui n'a pas évolué d'un iota depuis 1997. Qui plus est, il souffre d'un complexe d'abandon fort prononcé, lié à ces déboires professionnels (dans les quotidiens et à la télévision), et il est en mal de reconnaissance. Je l'ai vu il y a quelques mois en présence d'autres soit disant "vrais" journalistes (j'entends par là, des personnes travaillant pour des médias ayant pignon sur rue) et il a du se battre pour se faire reconnaître en tant que journaliste, alors que les autres le regardaient avec une certaine condescendance. J'ai vraiment eu de la peine pour lui. Certes DS et @si nous ont offert quelques émissions intéressantes, mais les choix de sujet actuels reflètent bien le paradoxe d'@si. Sous prétexte de nous offrir une critique "objective" des médias, DS et son équipe tombent dans les même travers que les médias qu'ils sont censés observés. En réalité, DS nous a prouvé à maintes reprises qu'il est absolument incapable de sortir d'un schéma de pensée liée à sa formation de journaliste. Il critique certains journalistes et reste persuadé que seul un journaliste peut rétablir l'équilibre. Il se prend pour le chevalier blanc de l'information. Sauf que face à des sujets polémiques (Denis Robert, le 9/11, la crise financière et l'argent dette, Yves Bertrand, Israël et Gaza, Kerviel etc, etc.) DS est d'un conformisme navrant. Et surtout il ne supporte pas la critique. Rappelez vous son article de réponse à Bourdieu (il en a même fait un livre par la suite). Idem en ce moment avec le blog d'André Gunthert, où comme nous tous Schneidermann n'a pas pu s'empêcher de répondre avec amertume , sans même esquisser un début de réponse à la réflexion pourtant fort intéressante de Gunthert.

Tout cela ne serait pas si grave, si DS en tant qu'actionnaire unique d'@si, n'était confronté à une réalité économique incontournable. Faire de l'audience, alimenter le "buzz" et essayer de trouver de nouveaux abonnés. Ce n'est pas condamnable en soi. Le problème c'est qu'il se trompe de cible en nous balançant des sujets qui ne nous intéressent pas : Télé-réalité, énorme couverture du congrès du PS en novembre dernier et pas un mot (ou à peine, pour défendre une journaliste de l'AFP suite à une polémique lors du lancement du parti) pour Mélenchon qui au même moment créait le Parti de gauche, Carla Bruni, Rachida Dati ... DS croit sans doute que tout le monde s'intéresse à ces sujets, mais je ne pense pas que les abonnés d'@si payent pour cela. Je me trompe peut être, mais il me semble que les quelques milliers d'abonnés recherchent un journalisme courageux capable de poser de vrais questions et non d'entretenir un buzz censé rameuter des internautes sur le site d'@si.

Comme je l'ai dit dans un commentaire précédent, j'ai voulu croire à l'honnêteté de DS et de son projet, mais après quelques mois d'abonnements et un peu de recul, j'ai le sentiment que DS est complètement passé à côté. Pour réussir à tenir un modèle économique "pur" comme celui d'@si (pas de pub, pas de connivences), il faut aller jusqu'au bout de sa pensée. Il faut savoir oser affronter les tabous de notre société, mais sincèrement je ne pense pas que DS en soit capable. C'est bien dommage, car la période actuelle est pourtant propice à cela.
Par Nemlec

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Bonjour,

La vision de cette émission m'a fait une mauvaise impression, celle de voir DS changé en BHL...est-ce possible? la "bien-pensance" aurait-elle atteint le plateau?

Toujours est-il que d'insister si lourdement sur un mot connoté antisémite est pertinent mais pas nécessaire, la question sans réponse se suffisait, aux spectateurs de juger!

Un mot chargé d'histoire doit être répété et utiliser si on veut le laver...à mon sens Péan n'est pas antisémite, pas plus que Siné et tous les autres qui sont accusés chaque jours!

Espérons que la prochaine émission ne dérive pas...
Par Laurent

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

[/large][large]Aucun mot ne doit être censuré fut-il uilisé pour des nuisances par le passé. La liberté est que chaque être humain puisse et a le devoir de s'exprimé comme il l'entend . Sommes nous pas @sinautes afin de lutter contre lesmédias ,qui censurent à tour de bras ?
Alors si l'on peut plus appelé un chat un chat ou va t-on ? Quelle polémique pour un mot que chacun peut interpréter ou utiliser suivant qu'il est ..... etc...etc... Daniel reconnaît avoir trop insisté et blessé, à l'évidence comme bon nombre d'entre nous, l'apprentissage se fait durant toute notre vie . Allons cessez donc de dramatiser les temps sont durs en périodes de crises ,d'autant qu'elles font toujours ressurgir de vieux démons .
Alors sans oubliez pour autant ce qui s''est passé ,retrouvons notre lucidité ,reprenons nous que diable restons soudés .
Pour moi de terminer ce (rare) post par cette citation de Montaigne.
"je donne mon avis non comme bon,mais comme mieux"
Par Laurent

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Aucun mot ne doit être censuré fut-il uilisé pour des nuisances par le passé. La liberté est que chaque être humain puisse et a le devoir de s'exprimé comme il l'entend . Sommes nous pas @sinautes afin de lutter contre lesmédias ,qui censurent à tour de bras ?
Alors si l'on peut plus appelé un chat un chat ou va t-on ? Quelle polémique pour un mot que chacun peut interpréter ou utiliser suivant qu'il est ..... etc...etc... Daniel reconnaît avoir trop insisté et blessé, à l'évidence comme bon nombre d'entre nous, l'apprentissage se fait durant toute notre vie . Allons cessez donc de dramatiser les temps sont durs en périodes de crises ,d'autant qu'elles font toujours ressurgir de vieux démons .
Alors sans oubliez pour autant ce qui s''est passé ,retrouvons notre lucidité ,reprenons nous que diable restons soudés .
Pour moi de terminer ce (rare) post par cette citation de Montaigne.
"je donne mon avis non comme bon,mais comme mieux"
Par angelo pavia

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

la suite la semaine prochaine ?
Par Kazoula

Qui a droit aux e-mails d'@si ?

[b][/b]Un commentaire (peut-être même plusieurs) évoque les e-mails que recevraient les abonnés afin de les informer de l'arrivée d'une nouvelle vidéo. Quoique abonné, je n'ai jamais rien reçu de ce genre.
Par Gerard

Re: Qui a droit aux e-mails d'@si ?

Va voir dans Mon Compte/Profil personnel/Modifier son profil. Il y a une case à cocher ou à décocher selon que l'on veut ou non recevoir par courriel des nouvelles d@si.
Par bysonne

Re: Qui a droit aux e-mails d'@si ?

Si j'ai bien compris, les abonnés parlent de la gazette hebdomadaire que apparemment personne n'a reçue cette semaine. Voir en page de page, il y a une rubrique 'LA GAZETTE D'@SI"
Par Roland Marcuola

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Suis abonné de la première heure et n'ai pourtant jamais laissé un mot sur le forum... Aujourd'hui je suis consterné par l'insistance (la lourdeur !) avec laquelle Daniel Schneiderman formule et reformule ses questions... Juste dire que cela ne m'empêchera pas de rester abonné à @si.
Si Péan a le droit de se planter sur le choix des mots (si tant est qu'il n'ait pas le droit de s'en servir dans l'acception qu'il entend lui donner !), je soutiens que Schneiderman a aussi le droit de ne pas être parfait dans son rôle (et je me garderais bien de donner des leçons de journalisme)... Il me semble que c'est tout à l'honneur de ce site que de ne pas nous proposer des interviews préfabriquées... J'allais dire des interviews "avec des vrais gens"...

Roland
Par Austin

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Je voudrais que quelqu'un m'éclaire sur un point qui ne me paraît pas anodin .J'ai été proche d'une famille de rabbins .J'ai ainsi appris que l'on ne pouvait devenir juif que par la mère ( parce qu' on n'est jamais sûr du père ,hum ! hum c'était avant les tests d'ADN , c'est ce que le rabbin m'a dit ) Donc pourquoi Kouchner se réfère t-il de sa judaïté .Il devrait en toute logique être protestant . C'est pratique d'endosser chaque fois que cela arrange le costume d'une religion ou d'une autre .... C'est écœurant .Je suis catholique de naissance et je m'en fiche si on attaque le Pape, un évêque ..... Je ne me sens pas concerné . Comme procédé dilatoire, Kouchner aurait pu trouver plus intelligent .Il est comme un gosse pris le doigt dans le pot de confiture et il essaye de faire de la mystification .Raté .
.Par contre , porter un jugement quelconque contre une personne au nom de sa religion, de sa couleur de peau, de son origine sociale , là ça me fait bondir .
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui c'est exact, on est juif par la mère.
Par E-manuel

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Sauf Jésus-Christ, qui était chrétien par son père.
Par christianfact

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Oui mais là vous parlez surement du petit Jésus.
Par Jane

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Citation:
Sauf Jésus-Christ, qui était chrétien par son père.


Quel père ?
Par M.S

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

en plus jesus fait partit des enfants d'israel (donc il n'est pas né chrétien)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:50 le 09/02/2009 par M.S.
Par christianfact

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Israël a eu des enfants, il ne me l'avait pas dit !!!!
Par M.S

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

un peu de culture SVP, ici israel = Jacob = patriarche dont la descendance ont formés les 12 tribus juives
Par ballandar

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Que P Péan ait été titillé sur un point de son inconscient sensible me semble assez pertinent. Ce qui choque l'internaute c'est que cette forme de journalisme inquisitrice n'est pas pratiquée en France. Dans les ouvrages de Péan, ce n'est pas la première fois qu'il parle de ces problèmes. Le passage de Mitterrand avec la francisque révélée, l'élimination ethnique, le fait d'utiliser un vocabulaire connoté, de traiter BHL de Levy, ce n'est pas si innocent en fin de compte. Car ce livre est un règlement de compte en règle, Mr Péan n'y va pas par quatre chemins, mais il est sensible du coeur, supporte mal la critique alors qu'il sait la distiller contre les autres. Je découvre un écrivain que l'on dit de talent mais dont le fond de sauce à un drôle de gout.
Par Hadrien

Fin du drame

Après la chronique que Daniel a posé sur le site (http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1642), il me semble qu les @sinautes peuvent cesser de lui faire des reproches, il a bien compris ce qui semble nous avoir choqué.

Faute avouée, pour le coup, totalement pardonnée. On pourrait même ajouter qu'@si pourrait faire une émission consacrée à l'utilisation du terme antisémite, lequel est dévoyé à force d'être cuisiné à toutes les sauces. L'antisémitisme est une chose grave et ce n'est pas faire à ceux qui en furent et en sont victime que de l'employer à tours de bras.

En tous cas, merci Daniel d'avoir réagit à nos suppliques, c'est une preuve d'intelligence que de savoir prendre en compte les critiques bienveillantes. Pas de soucis, en ce qui me concerne, je me réabonnerais sans hésitation.

Je me laisse aller à rêver que désormais, les journalistes et autres faiseurs d'opinion reconnaissent leurs erreurs et fassent leur méa culpa ... enfin, ne rêvons pas. Daniel, vous avez su faire preuve de bon sens et de professionnalisme, je vous en remercie.

Je déclare donc, en ce qui me concerne, que le drame est fini. Puissions nous revoir Pierre Péan au plus vite car il en a des choses à dire !
Par Anna H

Re: Fin du drame

Entièrement d'accord avec Hadrien.
Par michel pechinot

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

moi j'étais pas au courant sur le mot cosmopolite que çà pouvait être ressentit comme antisémite...
peut etre aurait il fallu un troisième homme ou femme pour retenir ds qui a completement dérapé pour moi à la fin.
Par Ervé

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Quand DS fâché, lui toujours faire ainsi.
Personne pouvoir le calmer.
Et ça être très pénible.
Par Charles HURTREZ

Re: "Répondre sur l'antisémitisme me fait trop mal"

Inquisition est peut-être un mot fort mais c'est bien le mot qui résume la fin lamentable de cette émission. Moi aussi je suis choqué et déçu de la tournure de cette fin d'émission. Et j'ose espérer qu'il n' y a a pas eu préméditation pour un tête-à-tête qui a posteriori pourrait laisser penser qu'elle existe.
Moi aussi j'ai pris un coup aux connotations, et même si on en apprend chaque jour, (ou chaque semaine) il est des dérives et dérapages qu'il vaudrait mieux contrôler. Merci, s'il est nécessaire , d'Instruire à charge et à décharge.