DSK, fallait-il dire ou taire ?

chronique Par Daniel Schneidermann discuté depuis 15:47 le 19/10/2008

C'est reparti, pour un joli débat comme les adore le milieu médiatique français, sur le thème "le dire ou pas". Nul doute que le nouveau feuilleton DSK (pour nos @sinautes distraits, une enquête vient d'être ouverte sur le directeur général du FMI, pour savoir s'il a avantagé financièrement deux de ses maitresses salariées du FMI) va connaître un franc succès, et ouvrir dans les émissions "méta-média" le festival automne-hiver des postures.

Sur un bord de l'Atlantique (le nôtre), les tolérants journalistes français, pour qui "obsédé sexuel" se traduit pudiquement par "doué pour le bonheur", ou dans le meilleur des cas, par "grand séducteur". En amuse-gueule, je vous recommande chaudement ce petit bijou d'article du JDD, commis par notre ami Askolovitch.
Sur l'autre bord, les puritains Américains du Wall Street Journal, qui accordent à l'affaire deux colonnes à la Une, avant même que tout favoritisme de DSK envers ses favorites (oui, "ses"...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par PatriceNoDRM

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Dans quelle mesure la « love affair » de DSK va-t-elle influencer les bourses ? Vont-elles continuer leur va-et-vient ? Le CAC40 va-t-il se redresser pour mieux s'enfoncer de nouveau ? Difficile de s'ériger en devin, mais il est sûr que le contexte mondial déjà tendu va certainement encore se durcir. La bourse est certes un jeu, mais à toujours vouloir gagner la belle, DSK, qui jouit pourtant d'une réputation internationale, se retrouve dans de beaux draps, et dans une position pour le moins délicate. Pour finir, ayons une pensée pour sa compagne, Anne, qui elle n'a rien vu venir...

PatriceNoDRM...
> Lire ici > Lire en contexte

Par DanetteOchoc

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Que la vie privée ait une influence sur la vie professionnelle, c'est indéniable.
Stabilité et sérénité garantissent, a priori, un meilleur rendement que déboires conjugaux et problèmes filiaux, et en disant ça j'ai l'impression d'enfoncer une porte ouverte.

De même, s'il n'est pas professionnel d'emporter ses problèmes personnels sur son lieu de travail, il est impossible de prétendre qu'ils n'existent pas.

Est-ce que cela justifie des intrusions dans la vie privée de personnages publics ?
Peut-être, en ce qui concerne DSK, qu'il y a là abus de pouvoir, d'une part, et que la chose n'est pas heureuse, en particulier dans un pays puritain.
Mais coucher avec son collaborateur réduit-il corrélativement les compétences ?
Décridibiliser le travail par les travers ou les vices qui nous animent me semble injuste, contraire au droit à la vie privée, et totalement contre productif.

dans cette logique, plus rien ne devrait échapper à l'appétit médiatique : "il voit un psy il est névrosé, donc ne peut travailler", "il couche avec sa secrétaire, ce n'est pas un homme de confiance, il n'est pas intègre", "sa femme le quitte, peut-il encore assumer ses fonctions ?", et patati et patata, la liste est interminable et on n'en sort plus.

Dans cette logique tout est prétexte à l'intrusion, et justifie de fouiller les poubelles.
Je suis désolée mais c'est débile.

Le respect de la vie privée ne doit pas couvrir les inégalités, mais en deçà, je ne vois pas de raison valable d'explorer la vie intime de personnages publics, ou de dirigeants politiques.

Tout ça me semble juste une manœuvre de plus pour satisfaire l'appétit du public pour la vie sexuelle des autres. Pathétique.

On devrait davantage s'intéresser à ce que fait "effectivement" DSK à son poste qu'à ses histoires de fesses....
> Lire ici > Lire en contexte

Par anaméricanexpress

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

DSK était connu au PS pour sa libido effervessante.Mrs Straus-khann a frolé a plusieurs reprise le harcelement et toutes ces histoires ont été soigneusement ettouffées.
Pourquoi?
DSK est un homme un vrai, viril ,fort et imposant: voila qui satisfait les machos francais........Un vrai français se doit d'être séducteur et baratineur!
Ce genre de comportement a toujours été encouragé par des médias complices , rigolards et frachouillards.
L'hypocrisie totale des médias à ce sujet est exemplaire: la vie privée des hommes politiques ne nous regarde pas!
Ils ont tord et c'est sans doute cette leçon qu'il va falloir retenir!
Oui la vie privée d'un homme politique nous regarde à partir du moment ou ses actes prêtent à consequences.
Quand Mitterrand ,aux frais de la république entretient grassement sa deuxieme famille :la presse se tait!
Stupefaction,Indignation .pourquoi devrions nous payer pour la vie secréte de Mitterrand?
DSK nommé au FMI , poste prestigieux,tres important , pourtant prévenu n'a su calculer la portée de ses actes.
Pensons maintenant aux risques : harcelements, droit de cuissage, manipulations ,chantages.
A-t-il profité de la situation? a t-il fait du harcelement? Et-il victime d'un chantage? d'une manipulation?
Comment un homme politique se voulant présidentiable peut-il se mettre dans une telle situation?
Pour ma part il me semble inadmissible qu'un homme politique qui a des devoirs d'intelligence puissse se mettre dans cette situation grotesque ridicule et infâmante.
On peut se gausser du puritanisme américain, mais lorque nous votons pour un personnage politique nous attendons de lui de la rigueur,de la force ,de l'honêteté..... sans faille....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (136)
Par Politique.net

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Personnellement, ce lynchage m'indispose. En parler peut être, avec une certaine retenue, surement.

Affaire DSK, Compte piraté de Sarkozy, Copé dans Plus belle la vie : où consulter l'information politique le week-end ?



!
Par hchau1975

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
Personnellement, ce lynchage m'indispose. En parler peut être, avec une certaine retenue, surement.

Affaire DSK, Compte piraté de Sarkozy, Copé dans Plus belle la vie : où consulter l'information politique le week-end ?



!

C'est ça un lynchage ?
N'est-ce pas là encore une banalisation des mots français, appauvrissement du vocabulaire français ?
Dans un autre fil, un forumer a déjà parlé de lynchage de Thierry Messan.
Fallait-il ne pas informer qu'il y avait une enquête (sur favoritisme ou le contraire ; pas sur l'adultère qui ne devrait pas rentrer dans ses prérogatives mais les gens aiment bien tout mélanger ) sur le N°1 de l'organisme ? Si cette personne n'est pas de nationalité française, criera-t-on au "lynchage" ? Personne ne crie au lynchage de la dame, est-ce parce qu'elle a une mauvaise nationalité ? En effet, à ce stade, je trouve que l'identité de la dame n'est nullement nécessaire pour le public.
En fait, ces français ont-ils crié au lynchage de l'ex N°1 de la Banque Mondiale (proche de GWBush, orthographe approximatif : Wolfowitz) lorsque c'était lui qui était concerné ?
A ce que je sais, à l'heure actuelle, concernant DSK, il est mentionné qu'une enquête est en cours (donc présumé innocent) : est-ce cela un lynchage ? Si c'est cela un lynchage, des anciens esclaves noirs seraient probablement bien contents !!

J'ai lu ce matin que les lieutenants de DSK crient à la déstabilisation de leur chef à l'approche du congrès du PS : je crains que mieux que les français qui ont tendance à se voir comme le centre du monde, ces personnes croient que le PS est le centre du monde de telle sorte que leur leader (qui, me semble-t-il, ne présente aucune motion spécifique) soit déstabilisé par les participants de plusieurs nationalités d'un organisme international pour ce congrès PS !!!
Par hchau1975

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Si c'était un chef d'entreprise avec une de ses employées, les gens seraient-ils peut-être plus unanimes.
Par delphes

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Non, franchement, si les filles ne peuvent plus coucher pour arriver à leurs fins, c'est vraiment l'inégalité des sexes !
LAISSEZ-NOUS - NOS - PRIVI-LEGES !!!!
Par Compunet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

tout à fait d'accord et si en plus on ne peut plus mettre un mot anonyme à la machine à café pour dénoncer la collègue de bureau qui a réussi à se taper le patron avant nous, alors là je crie à l'injustice !!!! et je dis que ça n'vaut plus l'coup de s'lever l'matin pour aller bosser !!!
Par lesmenteurssontriches

LA DYNAMITE, C'EST UN COUP DE LA DROITE

C'est un coup de la droite bourgeoise, qui veut nous rendre plus "égoîste", de peur que l'émotion créée par noèl et le ral bol de la bourgeoisie et de la pauvreté qui s'étend à de + en + de personnes, et le malheur insuportable, l'obssession de notre vie sur les prix, et la GRECE, ne nous donne des envies de REVOLTE, le merveilleux noèl on repousse les mesures antisocial, de la dynamite pour nous méfier des autres histoire de nous désolidariser des problèmes communs le temps d'un noèl (merdique). Des milliards pour eux et des chocolats à la graisse hydrogénés pour les autres.

BOYCOTEZ DARTY (fille des propriétaires Darty mariage avec un fils Sarkozy De Nagyboxai)

BOYCOTEZ LEROY MERLIN , les proprio milliardaires habitent en belgique pour pas payer d'impots/

ILs ne veulent pas "payer" pour NOUS, alors pourquoi leur donner notre argent.

(préférez les petits magasins, la démerde et jetez les prospectus sans les lires)
Par marc

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

vu qu'il y a des soupçons de népotisme, cela me semble normal d'en parler...

maintenant, vu tout ce qu'on entendait sur notre french lover (il y a des fois, je me dis, le pouvoir ça excite vraiment!! parce que traiter DSK de french lover, i ly a de quoi rire...), on n'est pas vraiment surpris...

ps: bien vu pour la 2ème femme, je n'ai pas eu l'idée d'aller voir sur le WSJ!
Par poisson

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

J'ai beau ne pas avoir une confiance absolue dans mon anglais, je crois bien que l'article ne mentionne qu'une dame.
(Il parle d'une autre dame, mais c'est avec un autre monsieur...)
Par Daniel Schneidermann

For you, fish

"They are also investigating allegations that Mr. Strauss-Kahn had showed favoritism to another female employee".
Par poisson

Re: For you, fish

I'm upset, euh desoled, enfin sorry d'avoir douté! Faut dire que c'est spécial cette petite phrase glissée en douce, à la fin, sans détail (je suis un peu de mauvaise foi pour sauver la face), j'aurais pas trouvé. La concentration se relâche sur la fin du texte en langue étrangère!
Par matti

Re: For you, fish

"They are also investigating allegations that Mr. Strauss-Kahn had showed favoritism to another female employee".
J'ai beau ne pas avoir une confiance absolue dans mon anglais, je crois bien que l'article mentionne seulement une femelle.

"(Il parle d'une autre dame, mais c'est avec un autre monsieur...)"
Une autre dame, un autre monsieur ? Mais c'est une véritable partouze ?

DSK doué pour le bonheur? Il ira loin, ce petit ! Vas-y, askolobite, attaque !!
Par Myos

Re: For you, fish

:)

au cas où ce ne serait pas pour plaisanter:
il n'y a pas de féminin ou de masculin en anglais.
Certains mots ont un genre apparent, mais certains sont neutres, comme "employee".
Donc, quand on veut faire la distinction de genre, on rajoute "female" (pour "une") ou "male" (pour "un").
Par matti

Re: For you, fish

" ... au cas où ce ne serait pas pour plaisanter: ... "
Vous avez raison d'étudier toutes les hypothèses théoriquement possibles.
Monsieur (ou Madame, si vous êtes une female ( je n'ai pas trouvé Myos dans mon dico) ...) est probablement de formation scientifique ?
En attendant, merci pour le cours de rattrapage d'anglais ; vous me direz combien je vous dois ?
Si j'étais webistiquement correct, çà mériterait un smiley, MAIS JE HAIS LES SMILEYS (males or females) !!!!
Par bysonne

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Pas facile de " trancher" !

Il semblerait que l'appétit sexuel de nos dirigeants aille de pair avec la vigueur dans les affaires.

Tant qu'ils ne piochent pas dans les caisses !
Par tdescordes

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Le lien supposé nous diriger vers le blog de Quatremer nous renvoie, en fait, sur Wall Street journal !
Par Fandasi pour clavier

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Ça prouve que le travail du dimanche n'est pas très efficient...
Par JREM

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Par Daniel Schneidermann

Relâchement

Pardon, le lien est rétabli. Un relâchement dominical, certainement...
Par Kemmei

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Qu'est-ce qu'on s'en fout.

C'est normal qu'il y ait une enquête s'il y a un soupçon de favoritisme, de là en parler avant d'avoir les résultats... Clairement, pas en parler c'était bon. Il n'est pas le 1er homme politique socialiste ayant exercé des hautes fonctions et ayant eu des aventures extra conjugales, de toute façon. On pourrait même dire qu'il est en train de renforcer sa carrure de présidentiable. :-)
Par Rocheclaire

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Franchement ne pouvait-on attendre le résultat de l'enquête, une ou deux, c'est égal ! Est-ce qu'il faut tant de temps que cela pour aller vérifier si ces dames étaient licenciées avaient un plus gros magots que les autres... Les comptes doivent être certainement disponibles facilement non ?
Pour ma part j'ai toujours trouvé DSK lugubre, alors penser qu'il puisse prendre du bon temps, j'arrive pas à le croire ! Bon sa réputation en France n'est plus à faire si j'en crois la rumeur !

L'essentiel ne serait-il pas : que propose-t-il pour une vraie réforme du FMI ?
Par Robert.

Vite avant les autres!

Même pendant la débandade , le directeur du FMI fait krach-krach!
Par Julot Iglésias

Krach-krach

Par Lulu70

Re: Krach-krach

Je dirai même plus : excellentissime !
Par Lulu70

Re: Krach-krach

Une question importante est : pourquoi cela sort-il en ce moment ? La réponse semble évidente ! Et attendons-nous à voir les journaux crapoteux de M. Murdoch et autres magnats de la presse anglo-saxonne se déchaîner pour "accompagner" les négociations très dures qui s'engageront sur l'avenir du système financier international,compte tenu des prises de position de DSK et du FMI .
Par Austin

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

J' ai lu en lecture rapide " sexus politicus " .Je n'apprécie pas ce genre de littérature .Prêté par un ami qui a insisté pour que j'y jete un coup d'oeil , j'ai pris la mesure du tempérament de quelques uns de nos politiques en lisant certains passages . Ceux concernant DSK sont éloquents et ne prêtent pas à équivoque , ( pour le moins que l'on puisse dire . ) Sarkozy le savait et je me demande s'il n'avait pas prévu le coup et essayé de le neutraliser , connaissant son appétit pour le beau sexe ....Sarkozy ne pouvait pas non plus ignorer le côté prude des américains et des réactions qu'allaient nécessairement susciter le comportement de DSK .
Je ne suis pas étonné .Je pense néanmoins qu'en France , les journalistes n'abordent qu'à contre-coeur ce type d'affaires . Est-ce que parce qu'ils ne sont pas des enfants de coeur eux-même , ou parce qu'ils ont peur des représailles . Il est vrai qu'une analyse plus fine nous montre un DSK frivole, dilettant et bénéficiant d'un apriori largement surfait .
Par jacques mangalaboyi

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Le lei de Jean Qautremer est :
[bruxelles.blogs.liberation.fr]
Par Renard

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Pov ' ane ! casses-toi !
Par PatriceNoDRM

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Dans quelle mesure la « love affair » de DSK va-t-elle influencer les bourses ? Vont-elles continuer leur va-et-vient ? Le CAC40 va-t-il se redresser pour mieux s'enfoncer de nouveau ? Difficile de s'ériger en devin, mais il est sûr que le contexte mondial déjà tendu va certainement encore se durcir. La bourse est certes un jeu, mais à toujours vouloir gagner la belle, DSK, qui jouit pourtant d'une réputation internationale, se retrouve dans de beaux draps, et dans une position pour le moins délicate. Pour finir, ayons une pensée pour sa compagne, Anne, qui elle n'a rien vu venir...

PatriceNoDRM
Par bysonne

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Trop bien, je vote pour votre commentaire ! :-)
En plus c'est un commentaire bien proportionné.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13:32 le 20/10/2008 par Fan de canard.
Par alain-b

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Excellent en effet,
allez, un peu de poésie féminine [vids.myspace.com]
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Du grand art, l'archétype du commentaire jouissif :-)
Voté également.
Pour mémoire également, cette citation de DSK: " Ce cas de Corée me turlupine ".
Merci monsieur NoDrm.
Par Jelomar

Contrepètries

On a quelques détails sur l'affaire et sur la dame.
Dès qu'il la vit, il paraît que DSK se dit "qu'il lui emboîterait bien la pas avec conscience".
Il l'aborda et lui proposa un rendez-vous: "Je vous laisse le choix dans la date", lui dit-il.
Il s'avéra "qu'elle avait dans la peau un grain de fantaisie" !
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Contrepètries

D'ailleurs cette cuvette n'est-elle pas pleine de bouillon ?
Pourrait-on se demander
Par alain-b

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Et à chaque pause, il demandait à sa subordonnée :"seek my duck".
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Déjà faite mais c'est trop bon

Daffy duck, Alain ?
(j'arrête pas d'éditer, sais pas c' qui s' passe)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:33 le 20/10/2008 par Fan de canard.
Par alain-b

Re: Déjà faite mais c'est trop bon

of course,
comme Zazie a un grand papy.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Déjà faite mais c'est trop bon

Ou plutôt, avait.
D'ailleurs, pour mémoire..L'un des plus grands .
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

raaaa boulette

Je suis allé la chercher trop loin celle-là, pourtant sur le coup dans le feu de lire Zappa j'ai même pas vu que Zipi ça existait pas.
Merci Alain de ne pas avoir relevé, pourtant c'était mérité :-)
Par alain-b

Re: raaaa boulette

bah c'est pô grave,
ça m'aura permis de revoir avec plaisir l'un des rares grands maîtres que j'ai pu admirer sur scène (avec lui et lui, mais ils avaient mal vieilli).
Par Uncleremus

Re: raaaa boulette

Les deux liens sont morts... Non, ce n'est pas une contrepèterie !
Par Myos

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

C'est vraiment ahurissant de lire tous ces commentaires qui ne voient rien de mal à
profiter d'un/e employé/e dont on est le supérieur hiérarchique.
Bon, on va donner un autre exemple pour ceux qui ont du mal à comprendre et qui semblent
être essentiellement masculins.
Imaginez que vous ayez un patron gay, et que vous ne le soyez pas.
Si votre patron vous convoque en réunions en tête à tête, vous envoie des emails suggestifs,
vous fait des petites remarques finaudes, et ce pendant des semaines,* ça vous fait quoi?
Même s'il ne se passe rien, vous ne trouvez pas que votre patron abuse de son pouvoir?
Vous n'avez pas l'impression que vous êtes au moins obligé de lui accorder quelque chose,
sinon vous risquez de perdre votre travail - même si le patron n'a rien dit, on voit bien que
ça le contrarie, votre réaction.
Vous me direz, ben moi je suis pas gay alors forcément ça ne m'intéresse pas.
Le fait est que dans les deux cas, le patron s'en fiche totalement de votre opinion en la
matière.


Sinon, pour ceux qui savent lire l'anglais, voilà un excellent billet qui résume bien:
[sarkozytheamerican.blogspot.com]


* Cela semble être la méthode de drague DSK.
Par bysonne

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

On ne peut pourtant pas dire qu'il ait un "thon" à la maison !

Plaisanterie mise à part, ça la fout vraiment mal ces révélations, au moment où Sarko et W négocient des dates pour des sommets monétaires ! J'ai du mal à croire que c'est un hazard, d'autant plus qu'on savait déjà (pas moi) que le Monsieur a la cuisse légère.
Par DanetteOchoc

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Que la vie privée ait une influence sur la vie professionnelle, c'est indéniable.
Stabilité et sérénité garantissent, a priori, un meilleur rendement que déboires conjugaux et problèmes filiaux, et en disant ça j'ai l'impression d'enfoncer une porte ouverte.

De même, s'il n'est pas professionnel d'emporter ses problèmes personnels sur son lieu de travail, il est impossible de prétendre qu'ils n'existent pas.

Est-ce que cela justifie des intrusions dans la vie privée de personnages publics ?
Peut-être, en ce qui concerne DSK, qu'il y a là abus de pouvoir, d'une part, et que la chose n'est pas heureuse, en particulier dans un pays puritain.
Mais coucher avec son collaborateur réduit-il corrélativement les compétences ?
Décridibiliser le travail par les travers ou les vices qui nous animent me semble injuste, contraire au droit à la vie privée, et totalement contre productif.

dans cette logique, plus rien ne devrait échapper à l'appétit médiatique : "il voit un psy il est névrosé, donc ne peut travailler", "il couche avec sa secrétaire, ce n'est pas un homme de confiance, il n'est pas intègre", "sa femme le quitte, peut-il encore assumer ses fonctions ?", et patati et patata, la liste est interminable et on n'en sort plus.

Dans cette logique tout est prétexte à l'intrusion, et justifie de fouiller les poubelles.
Je suis désolée mais c'est débile.

Le respect de la vie privée ne doit pas couvrir les inégalités, mais en deçà, je ne vois pas de raison valable d'explorer la vie intime de personnages publics, ou de dirigeants politiques.

Tout ça me semble juste une manœuvre de plus pour satisfaire l'appétit du public pour la vie sexuelle des autres. Pathétique.

On devrait davantage s'intéresser à ce que fait "effectivement" DSK à son poste qu'à ses histoires de fesses.
Par JUSTIN COLBART

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Tout à fait d'accord avec ce dernier commentaire. ET je m'inquiète un peu de la dérive qui consiste à feindre de rester sur le côté en posant la question du principe : "Le dire ou le taire ?"
Tout en se réjouissant en douce et des mots et de la chose. Ce qui est également le fond de commerce des médias poubelle : "Cachez ce sein que je ne saurais voir" (photo dudit sein en une, naturellement).
A y est : les journalistes sérieux et modernes ne poussent déjà plus de cris d'orfraie, ils s'adaptent. Daniel en fait partie, il adore ça ! Et il argumente : "à partir du moment où la vie affective et sexuelle d'un responsable a des incidences sur la vie conjugale" !!! Mais de quoi je me mêle ?

Je rêve !
Par Tom Roud

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Personnellement je suis étonné de la "tolérance" des uns et des autres.
On a ici un politique nommé à la tête du FMI par la France. Ce politique a quand même une certaine responsabilité. On ne peut pas dire qu'il n'a pas été prévenu de faire attention.

Or, ce type n'est même pas capable de comprendre que les USA ne sont pas la France, qu'une liaison extra-conjugale risquerait de se retrouver sur la place publique et de paraître dans les journaux, lui coûtant sa place et affaiblissant du coup la position de son pays sur la scène internationale. De qui se moque-t-on ? Est-ce une attitude responsable de la part d'un Présidentiable ? Je ne pense pas, Et j'espère bien qu'avec cette affaire DSK va disparaître de la scène politique, pas parce qu'il est allé voir ailleurs, mais parce qu'il a été incapable de se maîtriser dans son intérêt et dans l'intérêt de son pays. Il vit manifestement dans son petit monde.

En plus il y a une circonstance aggravante : la liaison est avec une subordonnée, avec tout ce que cela sous-entend comme ambiguité.
Par Jane

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Tout à fait d'accord ! Et cette situation était prévisible après le cas Wolfowitz.
Par justeaupassage

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Bonjour la France,

Si, vous regardez que le côté léger de l'affaire, vous êtes dans l'erreur !

DSK vient de se faire piéger par une de ses faiblesses, c'est évident. Mais ce côté perso est presque secondaire.

Quoique, comme l'écrit Daniel, lors de sa nomination à un tel poste, cet aspect aurait dû être étudié de plus près par ses pères !.

Néanmoins, il faut se poser la question ; «à qui profite le crime ? »

Depuis notre note à ce sujet, « DSK. Âme saint clair », on reprend l'analyse du blog de la mouette...

N''y voir que le côté léger est une erreur car effectivement, le monde de la finance le vise pour mieux atteindre un autre personnage qui dérange beaucoup !

Quelque part, on en revient à l’Argent DETTE, c’est cynique.

A plus

JD
l'Equipe
gueulante.fr
Par Lisuzan

De la responsabilité

Je partage votre interrogation toujours incontournable : "à qui profite ?"

Totalement d'accord avec le post de Tom Roud au-dessus :-)
Par Ptilou

Re: De la responsabilité

Ca profite surtout à DSK lui-même qui en espérant se faire éjecter du FMI (à grand fraîs de golden-parachute, pourquoi pas), pourra enfin revenir faire de la politique en France.

Quand je lis ici le nombre de posts béats qui acclament les promotions canapés à deux mains, les passe-droits pour forcer l'embauche d'une stagiaire alors qu'on restructure en liceniant par ailleurs 500 postes, alors oui, je me dis que oui, en France, DSK a trouvé son public et qu'il y a toute sa place et ses chances en vue de 2012.
Par Camille Payet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
.
Sur un bord de l'Atlantique (le nôtre), les tolérants journalistes français, pour qui "obsédé sexuel" se traduit pudiquement par "doué pour le bonheur", ou dans le meilleur des cas, par "grand séducteur".

Opposer "obsédé sexuel" à "doué pour le bonheur" relève de la pudibonderie exacerbée. Personne n'a jamais traité DSK d'obsédé sexuel sous le prétexte qu'il est très libéral et pas seulement sur le plan économique. Est-ce que DS (sans K) charge la barque pour rassurer madame sur sa propre vertu ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:03 le 19/10/2008 par Camille Payet.
Par Doudou

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
Est-ce que DS (sans K) charge la barque pour rassurer madame sur sa propre vertu ?

par terre de rire :-)
Par Compunet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

c'est vrai qu'en france, les coucheries tout le monde s'en fout, c'est le quotidien de chacun, euhhhhhhhhhhh ;
et au moins ça donne un indice sur la fuite : une collègue un peu jalouse et qui rame depuis des années pour un avancement (à défaut d'une coucherie ???) ?????? pardon, ça c'est dans mon service !!!! -:)

maintenant s'il ya népotisme ça doit être dénoncé, bravo !

la question est : comment ces mecs qui savent pourtant être épiés dans leurs moindres faits et gestes n'arrivent pas à se retenir (je n'ai pas trouvé d'autre mot -:); ils savent que ça va sortir à un moment ou à un autre dans les média, surtout chez les amerloques friands de ce genre de scandale plus que de scandales genre Enron, ou Watergate, for example !!
tant pis pour DSK, je ne pleurerais pas sur son sort....
Par anaméricanexpress

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

DSK était connu au PS pour sa libido effervessante.Mrs Straus-khann a frolé a plusieurs reprise le harcelement et toutes ces histoires ont été soigneusement ettouffées.
Pourquoi?
DSK est un homme un vrai, viril ,fort et imposant: voila qui satisfait les machos francais........Un vrai français se doit d'être séducteur et baratineur!
Ce genre de comportement a toujours été encouragé par des médias complices , rigolards et frachouillards.
L'hypocrisie totale des médias à ce sujet est exemplaire: la vie privée des hommes politiques ne nous regarde pas!
Ils ont tord et c'est sans doute cette leçon qu'il va falloir retenir!
Oui la vie privée d'un homme politique nous regarde à partir du moment ou ses actes prêtent à consequences.
Quand Mitterrand ,aux frais de la république entretient grassement sa deuxieme famille :la presse se tait!
Stupefaction,Indignation .pourquoi devrions nous payer pour la vie secréte de Mitterrand?
DSK nommé au FMI , poste prestigieux,tres important , pourtant prévenu n'a su calculer la portée de ses actes.
Pensons maintenant aux risques : harcelements, droit de cuissage, manipulations ,chantages.
A-t-il profité de la situation? a t-il fait du harcelement? Et-il victime d'un chantage? d'une manipulation?
Comment un homme politique se voulant présidentiable peut-il se mettre dans une telle situation?
Pour ma part il me semble inadmissible qu'un homme politique qui a des devoirs d'intelligence puissse se mettre dans cette situation grotesque ridicule et infâmante.
On peut se gausser du puritanisme américain, mais lorque nous votons pour un personnage politique nous attendons de lui de la rigueur,de la force ,de l'honêteté..... sans faille.
Par delphes

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

J'attends de lui de la rigueur et de l'honnêteté en politique, pas dans le privé.

Un élu, s'il est sérieux, travailleur et honnête peut bien coucher avec qui il veut...
Par Myos

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Delphes, il peut coucher avec qui il veut à condition que cela ne constitue pas une infraction à la loi.
Or, DSK le sait parfaitement, toute relation amoureuse avec un/e subordonné/e est un délit aux US.
Il reconnait qu'il a eu une relation avec une subordonnée. Il conteste simplement qu'ensuite il ait
agi envers elle différemment d'envers ses autres subalternes, que ce soit pour se venger ou pour
la "récompenser".
Franchement, même s'il n'a pas agi différemment envers elle, cela ne vous pose pas problème?
Imaginez que votre chef vous envoie des emails pressants ou vous fasse des demandes pendant
plusieurs semaines... même s'il vous plait, qu'il vous convainc, il est impossible de savoir `
si votre réponse a été influencée par le statut hiérarchique de celui qui fait la demande.

Pourquoi DSK a-t-il choisi une collaboratrice sous ses ordres, alors qu'à Washington ça ne doit
pas manquer les jolies femmes qui aodreraient tomber dans les bras d'un Français riche et
puissant?
Par delphes

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Ouh ! là vous fabulez !
on ne sait rien sur ces hypothétiques demandes pressantes.
Et personne ne l'a forcée à coucher avec lui !

Il y a une loi aux Etats-Unis là-dessus ???
Par Myos

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

eh bien, il faut lire l'article du WSJ (qui parle en langage diplomatique).

Oui, il y a une loi aux Etats-Unis.

Selon les Etats, on peut proscrire toute relation entre personnes qui travaillent ensemble
ou bien uniquement s'il y a relation hiérarchique entre les deux.

Dès le 1er jour on prévient les Français:
"les subordonnés, on ne va pas prendre un pot avec, on ne sort pas avec, on ne couche pas avec.
Sauf si on est suicidaire, qu'on veut se faire virer avec un procès aux fesses et des compensations
financières à payer".
Bon, certaines entreprises ne sont peut-être pas si directes, mais s'il y a des @sinautes aux US,
pouvez-vous raconter à Delphes le seminaire pour la diversité et le respect de ses employés
que vous avez dû suivre, ou alors le "sensitivity training" ou la formation sur le harcèlement?
Voire les règles qui prévalent dans votre entreprise, à partir de la loi sur les relations entre
personnes, et ce qui vous arriverait si vous restiez seul/e la porte fermé/e avec un/e employé/e?
Si vous aviez une liaison avec une assistante, un stagiaire, ou autre?

Rien que d'écrire cela, la majorité des @sinautes en poste aux Etats-Unis ont déjà des sueurs froides. :)

Et tout cela, DSK le savait très bien.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:24 le 20/10/2008 par Myos.
Par Myos

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Comme le concept ne semble pas clair:

A partir du moment où il y a une relation hiérarchique, il est impossible de savoir
si le subalterne a accepté de son plein gré parce que la relation de pouvoir a
faussé le sens du "gré".

C'est comme nos responsables UMP qui sont convaincus que vous pouvez négocier
librement la durée de votre travail. Même s'il est très sympa, votre patron
reste votre patron, et s'il vous demande des heures sup et que vous dites
non... ah ben, vous pouvez pas vraiment dire non, à moins de vouloir un
autre job.

C'est parce que la définition du "gré" est faussée par la relation hiérarchique
qu'il ne peut être légalement établi, et que par conséquent il ouvre la voie
à toutes les poursuites judiciaires. Pour éviter ces poursuites judiciaires,
toutes les entreprises ont mis au point des règles strictes de relation entre
employés. Cela leur permet de garantir que les employés respectent la loi,
de protéger les employés sur lesquels il serait possible de faire pression, et
de protéger l'entreprise contre les "lawsuits" (enfin, un peu.)
Par Jean-Pascal Meunier

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

L'UMP et la liberté illusoire qui n'engage à rien. Grande spécialité de Sarkozy.
Ca me rappelle son droit opposable à la garde d'enfant. C'est tellement plus simple que de construire des crèches pour faire un "point positif" à pas cher dans son programme.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05:52 le 20/10/2008 par Jean-Pascal Meunier.
Par Myos

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Pardon, je n'arrive pas à modifier mon message, donc je rajoute dans un nouveau.

Autres sources:
[bruxelles.blogs.liberation.fr]

"L’ancien ministre des finances socialiste est connu pour ses très nombreuses aventures et ses méthodes de drague lourde qui confinent parfois au harcèlement. Il se montre particulièrement pressant, multipliant les mails et les appels téléphoniques à partir de décembre 2007. Finalement, la dame cède à ses avances en janvier 2008, à l’occasion d’une conférence en Europe. Le mari découvre l’affaire et la relation cesse. Quelque temps plus tard, Piroska Nagy quitte le FMI."


Anne Sinclair a répondu sur son blog, et sa réponse répond aux Français mais ne répond pas aux accusations/lois américaines.
Ce n'est pas l'événement de vie privée (l'adultère) qui va contre la loi, mais le fait qu'il ait eu lieu avec une subalterne.
L'adultère n'est pas illégal aux USA, même s'il est mal vu. Comme les @sinautes, je considère que les relations entre Anne Sinclair et DSK
sont de l'ordre strictement privé, et donc ne nous regardent absolument pas.
Par Oblivion

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
DSK est un homme un vrai, viril ,fort et imposant: voila qui satisfait les machos francais........Un vrai français se doit d'être séducteur et baratineur!
Ce genre de comportement a toujours été encouragé par des médias complices , rigolards et frachouillards.
L'hypocrisie totale des médias à ce sujet est exemplaire: la vie privée des hommes politiques ne nous regarde pas!


Je suis entièrement d'accord avec vous. Le français dénonce le puritanisme américain pour mieux
cacher son machisme écoeurant. L'article d'Askolovitch est un sommet de glorification du mâle puissant
et sans scrupule. Il transforme un mec suspecté d'abus de pouvoir en un enviable séducteur heureux.

Vous aurez du mal à ouvrir les yeux des français sur ce point. Car beaucoup sont persuadés d'être ouverts.
Il est de bon aloi ici de confondre abus de pouvoir et liberté sexuelle.
Rien qu'à lire certains commentaires ici-même.

En revanche, quand il s'agit de questionner une ministre enceinte (ce qui jusqu'à dernier ordre n'est pas un délit :),
là, le journaliste est curieux… On ne se pose plus de question déontologique.
Par Jean-Pascal Meunier

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Vous avez raison, il nous faut une experte de l'investigation matrimoniale qui ne reculera devant rien: Arlette Chabot.
Par Violette.M_C

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

cher(e) Américanexpress...
Le sexe voyons le sexe qui tourne la tête et bien plus....la seule vraie faiblesse des hommes.

Mais franchement la libido de DSK je m'en moque...la seule question est :Sa place de pouvoir, en a t-il abusé ?...Et c'est tout.
Parce que si c'est le cas, c'est bon, ça suffit !! Trop de politique sont déjà actionnés par les grands groupes financiers et industriels; si, en plus, ils puisent dans la caisse collective pour avantager les leurs, il est temps de leur faire savoir que c'est NON, NON et NON..... et qu'il ne sera pas à l'honneur de représenter le peuple Français pour 2012.
Si les soupçons s'avèrent infructueux alors il aura, au sein de son parti, toutes ses chances.

Les friands de pouvoir et d'argent à la tête de l'État, on n'en veut plus! On veut des gens inspirés et grandis par leur sincérité.....
V Consonetti
Par Anthropia

Drague au-dessus du nid de coucou

C'est ça le problème pour moi, aller draguer hors boulot, hors amphi me semblerait tellement plus clair, qu'il n'y ait pas de doute sur la "liberté" de l'autre à accepter, parce que parler d'accord entre deux adultes à parité quand l'un domine l'autre dans une ligne hiérarchique est gênant, avant même de s'intéresser aux aspects de carrière et de salaire.

[anthropia.blogg.org]
Par Karbichou

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Pathétiques les réactions de hommes politiques français. On les entend presque dire "Laissez-nous profiter de nos collaboratrices..."
Le silence des journalistes se comprend bien car c'est souvent des "consoeurs" qui sont concernées.
Parler de complot américain est limite risible. Quand le patron américain de la Banque Mondiale s'est fait virer il y'a quelques mois (pour les raisons motifs...), personne n'a crié au loup. A voir son palmarès en moins d'un an au FMI, j'imagine les ravages sur les bords de la seine.
Si les patrons du FMI et de la BM ne pensent qu'à "ça", on comprend qu'ils n'aient rien vu de la crise...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:23 le 19/10/2008 par Karbichou.
Par delphes

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Apparemment, la vie sexuelle fait partie de la vie politique (et même de la vie, tout court, il paraît...)

Mais cela n'a pas d'influence sur la vie publique de l'homme ; autant en tous cas que les amitiés douteuses des hommes politiques avec de grandes personnalités médiatiques ou avec des hommes d'affaires.

Ce qui est grave, c'est qu'on puisse supposer que l'argent du FMI et la façon dont il est donné n'est pas assez bien contrôlée. J'espère bien que DSK n'est pas le seul à pouvoir décider !!!
C'est là que c'est grave !
et s'il y a un bon contrôle de tout ça, pas besoin d'enquêter sur la vie privée des gens...
Par Lulu70

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

En tout cas, chapeau à Jean Quatremer. Quel talent de prévisionniste !
Par Fandasi pour clavier

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Monsieur Quatremer ne nage t'il pas entre deux eaux ?
Par Nonosse

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

C'est probablement qu'il vient de Trois Rivières...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:32 le 19/10/2008 par Nonosse.
Par Doudou

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
Monsieur Quatremer ne nage t'il pas entre deux eaux ?

Non entre quatre mers hahahaha
Par Jean-Pascal Meunier

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

On touche le fond. :)
Par Fandasi pour clavier

@Doudou

Monsieur Doudou , je.....
Par Julot Iglésias

Chut !

Tout ça est affreux !
Affreux!
Surtout pour Anne.
J'espère qu'elle ne saura rien.
Par Doudou

Re: Chut !

Citation:
Tout ça est affreux !
Affreux!
Surtout pour Anne.
J'espère qu'elle ne saura rien.

Quelle pléonasme ! Sauf si elle est sur une autre galaxie. Lol


Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:03 le 20/10/2008 par Doudou.
Par time49

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Malheureusement ce n'est pas la pemiére fois que DSK fait la une pour des poblèmes. Il est homme politique, homme publique à la tête du FMI. Intransigeant avec les autres, donc aussi avec lui ce qui n'est pas le cas. Déjà des affaires dans le passé, ce genre de personnage ne devrait plus participer au jeu ploitique comme d'autres personnages du même genre tous partis confondus. Il est normal que nous sachions, pourquoi cacher ?
Par Mouna

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Bon, on s'en fiche de la vie privée de DSK ou d'un autre homme public quand il ne l''expose pas lui même de manière obcène. ( ce qui n'est pas le cas pour DSK)

Mais il s'agit ici de la sphère professionnelle et y en a marre des sérial-lovers de bureau qui profitent de leur position pour presser leurs collaborateurs(trices) de leurs avances entre deux réunions suposées de travail.

Passé un certain âge et de surcroît lorsqu'on est dans l'exercice d'une fonction dirigeante, ces situations assez ridicules se terminent le plus souvent très mal, avec soit le départ d'un des protagonistes, soit des deux. Quand en plus il existe un lien de subordination, difficile de faire la part entre désir amoureux irrépressible et favoritisme pour pouvoir consommer ou favoritisme esperé pour atteindre le pouvoir.

Ces adultères de bureau sont en plus vraiment pénibles pour les équipes et créent un climat de suspicion permanente qui met une pagaille dingue dans des rapports professionnels déjà compliqués.

Là DSK n'est pas excusable. Il connaissait parfaitement les règles US et il reconnait lui même qu'il les a ignorées.

Est-ce à ce vraiment à lui que l'on peut confier la direction d'une institution internationale qui doit établir de nouvelles règles pour le capitalisme financier ?

Quand on sait ce qu'il faut produire comme documents inquisiteurs (certificats de nationalité des parents, enquêtes de voisinage, de moralité,etc...) pour pouvoir candidater à certaines fonctions privées ou publiques, il m'apparaît normal que l'on exige de nos élus et de nos dirigeants qui vivent de nos impôts qu'ils aient un comportement irréprochable et ne mélangent pas leur vie privée avec leurs fonctions. .

Et au fait, qui est le père de l'enfant de Rachida Dati ? Je ne comprends pas la rétention de cette info importante quand pour déposer un dossier de candidature auprès d'un tribunal, il faut pouvoir fournir un pédigré complet de toute sa famille.
Par Patrice Guyot

Anne Sinclair va-t-elle être contrariée ?

Cré Milliards de Loups Garous, Daniel !

Le manque total d'ergonomie de ce site c'est vraiment pas supportable !

Je découvre aujourd'hui, 19 octobre, ce billet qui me passionne... Et qui date de 15 jours,

Pourtant je viens TOUS LES JOURS sur le site,

Seulement je n'y passe pas 12 heures, il faut aussi gagner de quoi payer la cotisation...

Donc matinautes (génial !) on le voit, l'émission bien sûr... Et les chroniques pas forcément !

Enfin pas toutes...

Et puis l'espace plus libre dont vous parliez au printemps, où est-il ? Dans l'immense rubrique des promesses électorales pas tenues ?

Ce serait décevant !

Bon ! Votre fille a un bien joli prénom, ce livre a l'air passionnant et je n'ai rien vu ni entendu sur lui...

"Seigneur, débarassez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge !"

Ce milieu est sans pitié, vous le savez et le pratiquez depuis longtemps, cirant les pompes et léchant les culs des puissants, et faisant disparaître sous leur indifférence abyssale les faibles et ceux qui dérangent, les premiers parce que le gâteau n'étant pas illimité ils n'entendent pas le partager, les seconds parce qu'ils n'aiment pas les critiques ni les quolibets...

Anne Sinclair va-t-elle être contrariée de voir son cocuage s'étaler dans tous les médias de la terre ? Qu'elle demande conseil à Hillary Diane Rodham Clinton qui avait assez bien géré une crise du même style (quoique plus tabagique)

***



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:24 le 19/10/2008 par Patrice Guyot.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Anne Sinclair va-t-elle être contrariée ?

Fais gaffe, il y a un mec qui, sur le forum à 22:16 quelque part vers ici , a plagié presque mot pour mot ton commentaire ci-dessus.
J'espère que tu ne vas pas laisser faire ça sans broncher, Patrice ! Rentre-lui dedans, place-lui quelques * * * bien placés !
De tout cœur avec toi.
Y'a pas d' quoi, j'aime rendre service.
Par Patrice Guyot

Re: Anne Sinclair va-t-elle être contrariée ?

Un petit flood, léger et délicat... Bravo pour cette vigilance sans faille, quand Thomas trouvera un vrai boulot vous pourriez peut-être envoyer un CV ?

Je ne déteste pas aider, moi non plus !

***
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Anne Sinclair va-t-elle être contrariée ?

Quoi, webmaster c'est un vrai boulot, d'abord.
Remarque, il manquerait plus qu'il songe censurer ;-)
Par justeaupassage

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Bonsoir la France,

Vous n'êtes pas sérieux ?

Anne SINCLAIR, voici ce qu'elle vous dit à toutes et tous :

[annesinclair.typepad.fr]

En clair, elle couvre DSK. Et quelque part, c'est logique. Mme CLINTON n’a pas fait de même ? Mme MITTERRAND ? Même Mme CHIRAC.

Franchement, la piste de notre premier post ici n’est certainement pas loin de la vérité. Il n'y a pas de Hasard.

Le reste, ce sont des histoires qui arrivent très souvent, alors pourquoi pas dans la classe Politique ?

Ce qui est pour le moins, dingue, c'est que pendant une année DSK a tout fait pour être là où il est !

Alors, il aurait pris autant de risque pour une petite aventure ? Ce n’est pas sérieux.

On verra les suites. A plus la France.

JD
l'Equipe
gueulante.fr

PS : Bonjour à Nicolas PRINCEN (bonne note pour NS...)
Par Nonosse

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Je pose une question bête.

Voilà.

DSK se fait taper sur les doigts, parce que sa conduite choque les pudibonds amerlocains. On tique ou on souscrit, mais va.
Imaginons que le pudibond soit, disons, musulman.
Et, par exemple, Saoudien ou Iranien.
Bon, que dirait-on ?

Question bête, disais-je.
Par Doudou

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
Je pose une question bête.

Voilà.

DSK se fait taper sur les doigts, parce que sa conduite choque les pudibonds amerlocains. On tique ou on souscrit, mais va.
Imaginons que le pudibond soit, disons, musulman.
Et, par exemple, Saoudien ou Iranien.
Bon, que dirait-on ?

Question bête, disais-je.

Bête, tu as raison. lol
Par Ervé

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Et allez !
Le fameux "deux poids, deux mesures", once again.
"On" se montrerait conciliant avec les amerlocains, mais impitoyable avec les musulmans. Et d'abord qui, "on" ?

Dans le cas DSK, il ne s'agit pas purement de pudibonderie, mais de questions justifiées sur une conduite aboutissant à un possible favoritisme.
Mais plus généralement, ceux qui condamnent fermement les réactions de cul-bénits effarouchés ne s'en prennent pas à une seule confession.
Par Nucleus Pulposus

Hors-sujet...mais je souhaitais le dire.

Ce qu'il importe d'éclaircir ce sont les soupçons de népotisme...

Citation:
« Le népotisme, c’est la structure intime de la société secrète. Il est ce qui fait que la Nation a cessé d’être démocratique. Il interdit aux uns de s’élever — ceux qui ne sont pas de la famille —, et il permet aux autres de tenir les leviers de commande... Lévi-Strauss vous dirait que c’est de l’endogamie, la manière dont les tribus indiennes sont presque toutes mortes de consanguinité, les règles de l’échange ne fonctionnent plus... Le népotisme c’est l’ultime régression. »
Jean-Edern Hallier

Quant au reste, pourquoi ne pas croire en une passion, pourquoi ne pas parier sur le désir qu'ont éprouvé 2 êtres?

Citation:
A partir du moment où il y a une relation hiérarchique, il est impossible de savoir
si le subalterne a accepté de son plein gré parce que la relation de pouvoir a
faussé le sens du "gré".

Pourquoi avoir une vision moins romantique que juridique ou intellectuelle des relations humaines? D'autant plus que visiblement l'arsenal juridique américain aurait offert à cette personne un recours face aux supposées avances de notre oiseau.
La société occidentale ne se divise pas entre puritains et franchouillards
Partout dans le monde la vie des couples devient de plus en plus libre. Il y a de plus en plus d'interpénétration (si vous me passez ce terme) entre les différentes classes sociales. Le nombre de divorces explose.
Les relations entre les hommes et les femmes subissent simplement un profond bouleversement.

J'imagine un futur (pas si) proche où l'on pourra avoir plusieurs relations sentimentales simultanées en toute "légalité", plusieurs foyers...
De la à dire que DSK est un précurseur ou un visionnaire...
Par poisson

Re: Hors-sujet...mais je souhaitais le dire.

Arriver à faire d'un truc vieux comme le monde*, la vision d'un futur nouveau, c'est fort.

* exemple au hasard : "La garçonnière" de Billy Wilder, avec Jack Lemmon et Shirley Mac Lain.
Par Balthaz

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Par code 18

Re: DSK, fallait-il le flinguer ?

sacré DSK

la cassette Méry (basse politique)

la MNEF (flous politique)

voilà l'incident conjugal ou le cul politique !

quelle destinée pour cet ex maire de sarcelles !

moi il m'épate. il mérite d'être président : trop crade.
Par Ptilou

Re: DSK, fallait-il le flinguer ?

Vous saviez aussi qu'il se proposait d'être membre dans des commissions de décision arbitrale, type celle de Bernard Tapie ?
Comme disait ma grand-mère, tout est bon dans le cochon.
Par justeaupassage

DSK, fallait-il dire ou taire ? (piste Eliot SPITRER...)

Bonjour la France,

Juste un petit passage rapide. Pour l’affaire DSK, ce qui nous trouble quelque part, c’est que le même thème fut de mise pour l’ex gendarme (Eliot SPITZER) de wall street en début d’année 2008 ?

[hedgefundswatch.blogspot.com] (Info de 2007 !)


Avec son scandale il perdit le pouvoir de faire le ménage déjà à l’époque envers la sphère financière !

Lisez notre note et dites nous vos avis, merci

[gueulante.20minutes-blogs.fr]

A plus

JD
L’Equipe (In NYC)
Gueulante.fr
Par Lulu70

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ? (piste Eliot SPITRER...)

Excellent ! Sans être parano, la manip semble évidente !
Par X de Cassan Floyrac

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

la loi des suspects est de retour !!! Loi qui condamnait à la guillotine tous ceux qui sont suspect envers la République durant la Terreur. Ceux qui n'avaient rien fait contre la République sont suspect d'avoir agi contre la République. Les médias avide de sensationnel (leur fond de commerce) ont de quoi s'en mettre sous la dent. Et si l'on parlait aussi de ces journalistes qui s'adonnent aux plaisirs du sexe et qui nous font des leçons de moral. Il y aurait de quoi s'en mettre sous la dent croyez-moi. Seulement je ne suis pas adepte du People , alors ! Juste le plaisir de vous écrire.
Par Photine

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

"la pratique des médias anglo-saxons. " : c'est plutôt de la pratique des entreprises anglo-saxonnes, y compris du "secteur public" dont il s'agit.

Effectivement, on ne peut être que choqué de la façon dont est traité une histoire qui peut fortement s'assimiler comme du harcèlement sexuel (qui n'est pas que "tu couches avec moi ou je te vire", mais aussi "je suis lourd, lourd, je t'invite 10 fois, je t'oblige à supporter mes remarques finaudes, je te convoque en réunion en tête-à-tête, etc")
Par hchau1975

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Si c'était un chef d'entreprise avec une de ses employées, les gens (ici et ailleurs) seraient-ils peut-être plus unanimes.
Par Balthaz

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

kicékakouché avec ki , franchement je m'en tape....
Par Ptilou

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

et kicékikouchplu avec sa darone, ça vous plaît pas non plus ?
Par Balthaz

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

m´en tape aussi, c pas mon problème.
Par Ptilou

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

a priori dans ce cas, vous ne pourriez pas être journaliste.
Par gaebus

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Bonjour aux faux culs,

Quand soeur Emmanuelle parle de s'aimer comme frères et soeurs, vous l'applaudissez.
Quand Ségolène Royal parle de fraternité, vous la huez.

Quand soeur Emmanuelle dit aimez vous, on l'appaludissez.
Quand Ségolène Royal dit : aimez vous les uns les autres, vous la huez.

Et quand DSK, tout comme Sarkozy vous la foute dans le cul et vous spolient, vous êtes béats d'admiration.

Au revoir aux faux culs.
Par Jean-Pascal Meunier

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Ce message s'adresse à Anne Sinclair et Carla Bruni?
Par code 18

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

je n'ai pas compris non plus, je foute en touche.
Par Compunet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
Ce message s'adresse à Anne Sinclair et Carla Bruni?


tout dépend : "faux cul" au sens propre ou figuré ?
Par Fandasi pour clavier

@gaebus

Argh ,vous avez vaincu.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Emmanuelle avait une sœur ?
J'ai décidément rien compris à ce film !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:04 le 21/10/2008 par Fan de canard.
Par bysonne

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Morte de rire ! ;-)))
Par code 18

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

ouais FDC
une version égyptienne
un peu hard tout de même avec des scènes sur des immondices

(si je me fais engueuler, ça sera de ta faute)
Par hchau1975

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
.....
Quand soeur Emmanuelle dit aimez vous, on l'appaludissez.
Quand Ségolène Royal dit : aimez vous les uns les autres, vous la huez.
.......

A ma connaissance, soeur Emmanuelle ne s'est jamais présentée à l'élection présidentielle,
mais peut-être Ségolène Royal s'est-elle présentée aux Ordres ?

Disons que lorsqu'un médecin cherche à convaincre qu'il est le meilleur médecin, on cherche à entendre autre chose que des conseils (même pertinents) sur par exemple la musique ou la peinture : il est vrai que la télé de ces dernières décennies nous habitue aux mélanges de genre (avec la complicité des personnalités politiques).
Par Ervé

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Selon le Wall Street Journal, DSK aurait également pistonné (au sens habituel du terme) une jeune Française, étudiante à Sciences Po pour un stage au sein du FMI.
"Contrairement à l’affaire Piroska Nagy, il n’est nullement question d’une éventuelle liaison entre lui et cette jeune femme."
Ah bon ? Mais dans ce cas, où était l'intérêt de DSK ?
Par Compunet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
Selon le Wall Street Journal, DSK aurait également pistonné (au sens habituel du terme) une jeune Française, étudiante à Sciences Po pour un stage au sein du FMI.
"Contrairement à l’affaire Piroska Nagy, il n’est nullement question d’une éventuelle liaison entre lui et cette jeune femme."
Ah bon ? Mais dans ce cas, où était l'intérêt de DSK ?


NAGY comme NAGY-BOCSA ???? de la famille ?? décidément !!
Par Jelomar

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Lu sur un autre site:
"Pour se refaire une "virginité", Strauss-Kahn va changer de nom: Dominique J'trousse qu'Anne".
Par Claire

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

A la question "faut-il en parler", je répondrais oui, exactement parce qu'effectivement certaines choses influencent forcément les actes desdits personnages publics.
Par contre, comment éviter d'utiliser certaines informations pour descendre une personne qu'on n'apprécie pas ou remonter une autre dont on se sent plus proche?
Il y a certaines choses qui ont été cachées pour ne pas causer du tort et d'autres qui sont évoquées pour massacrer des carrières.

Tout personnage public doit s'attendre à ce que ses plus obscures actes soient un jour montrés au grand jour. Ca fait partie du "jeu". Ne reproche-t-on pas à certains de lointains liens avec des trotskistes ou avec des milices d'extrême droite? Pour moi c'est du même niveau: ce n'est pas parce que ça touche au sexe qu'il faut tout d'un coup jouer les effarouchés ou crier à l'atteinte à la vie privée.
Par matti

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Allez, exit DSK, on a assez perdu de temps.
Moi je vote pour son remplacement par Delanoë.
Lui, il est vraiment FMI-né.
Par Balthaz

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Par PL33

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

ce qui me met mal à l'aise avec cette histoire, ce n'est pas que DSK soit un chaud lapin, on le savait déjà depuis des lustres, c'est juste que le nom de cette stagiaire soit livré en pâture à la presse, alors qu'il ne s'agit que de rumeurs qui ne sont pas des résultats d'enquête (interne au FMI ou autre). Forcément, et je ne crois pas être le premier, j'ai googlisée son nom, dès que je l'ai su.

Ce n'est pas son nom qui soit important, mais bien le fait que DSK a usé d'une promotion canapé. La même dépêche sans le nom de la stagiaire, et l'info n'aurait perdu aucune valeur sur le fait supposé.
Par Compunet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

le favoritisme du côté stagiaire n'est pas joli joli non plus ; accepter une place en étant choisie non pas sur sa valeur mais sur le piston et donc sans être jugée parmis ses pairs est un mauvais démarrage dans la vie professionnelle selon moi ; et si le cas est avéré et que cette stagiaire a accepté l'opportunité, eh bien qu'elle assume sa démarche au même titre que DSK !
d'ailleurs, parlons du piston dans les entreprises.........
Par Lionel Martin

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Le directeur du FMI a eu une liaison, et a -peut être- favorisé sa maitresse. En plus il aurait -peut être- mis sur le dessus de la pile une demande de stage.
Et voilà que ça fait toute une histoire.
On croit rêver !
Très franchement, moi je peux vivre avec ce genre de petits scandales.

Si on appliquait la même rigueur aux banquiers et à leur petit monde de traders qui viennent de ruiner l'économie mondiale et provoquer des dizaines de milliers de chômeurs, il faudrait les guillotiner jusqu'au dernier après quelques supplices en place de greve.
Par hchau1975

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
....
Très franchement, moi je peux vivre avec ce genre de petits scandales.
....

et même avec de plus gros certainement !!
Le favoritisme a existé, existe certainement, existera probablement , il n'empêchera que peu de gens à dormir : est-ce une raison de ne pas tenter de le combattre ?
Mais à nouveau, il faut éviter que l'histoire de sexe prend plus de place que le favoritisme (ou le contraire),objet de l'enquête, comme l'a été l'affaire Clinton où en France on disait que Clinton était au Grand Jury pour adultère alors que c'était pour parjure.
Par DanetteOchoc

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Effectivement je ne vois pas où est le scandale
le fait de dire que "tout le monde le fait" n'est pas un argument, j'en conviens.

Cela dit, il me semble vain de s'indigner pour ça, ou alors il faudrait s'indigner 24/24, parce qu'il y a des milieux professionnels dans lesquels trouver du boulot sans piston est tout simplement impossible (enseigner à la fac, devenir diplomate, travailler pour une organisation internationale, mais bon sang que vais-je faire après avoir terminé ma thèse, je ne suis la copine d'aucun ministre...)

Bref la pratique est aussi courante que de se torcher le popotin aux toilettes
Un processus naturel quoi.

Il y a des jours où tout de même, ce genre de constat donne envie de... ben de s'indigner, justement.
L'indignation, ou la consolation des faibles.
Par dominique macrez

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Bonsoir,

Ravie de pouvoir dire ce que je pense de cette affaire !

Primo : Il faut féliciter le journaliste de Libé qui sur son blog avait mis en garde DSK de son penchant très net de séducteur qui pourrait lui jouer des tours à Washington. Ce journaliste avait alors à cette époque été décrié pour ingérence dans la vie privée de DSK. Preuve qu'il avait raison.

Secundo : Quand arrêtera-t-on de se voiler la face ? Oui certains hommes et femme politiques abusent de leur position et en tirent certains avantages. Est-ce parce que cela se passe dans un lit que l'on doit le cacher ? Lorsqu'il s'agit d'argent on le dénonce, donc l'argent serait plus condamnable que le sexe ? D'ailleurs bravo à la classe politique française pour une solidarité si unanime à ne pas accabler M. DSK !

Tertio : M. DSK savait en étant nommé au FMI qu'il mettait les pieds dans une amérique puritaine. A lui d'assumer ses actes dans une société (certes très hypocrite) qui condamne le mélange du sexe et du travail.

Quatro : Bravo Mme Sinclair ! Avec votre tolérance vous avez fait reculer de 30 ans la cause des femmes. De même que Mme Clinton en son temps. Son discour sur une aventure d'une nuit, et sur le fait qu'ils s'aimaient comme au premier jour était hallucinant. Quand une femme d'un homme politique admettra-t-elle qu'il est humiliant pour elle d'être trompée ? La carrière de son époux passe-t-elle avant son honneur et sa fierté à elle ? Non je ne suis pas naïve, les femmes (de même que les hommes trompés) se trouvent dans toutes les couches de la société, mais doit-on pour autant demander à une femme "bafouée" de ravaler en public sa rancoeur.

Je crois que c'est l'aspect le plus pitoyable de cette affaire !

NB : Je ne suis pas féministe, je suis une femme./
Par bysonne

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Totalement d'accord avec vous. Merci !
Par delphes

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Attendez, fô pas tout confondre !
Ne pas tolérer l'infidélité n'est pas un argument du féminisme.

Je suis tout à fait d'accord avec Anne Sinclair. Ca doit être la 45è fois qu'elle se fait tromper, et sans doute en fait-elle autant. Ca ne les empêche pas de s'aimer, et c'est très beau.
Et même si c'est pas vrai, c'est très beau quand même !
Par Compunet

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

image un peu romantique de l'adultère...j'espère qu'elle en fait autant de son côté mais je n'en suis pas sûre.... et c'est pas évident pour elle de garder son quant-à-soi en ce moment quand elle passe à la télé...
mais tout cela est un autre débat : celui des femmes trompées qui restent avec un salaud (ok = jugement de valeurs) parce qu'elles ont peur de partir et ne veulent pas rester seules et croient qu'elles ne méritent pas mieux et... etc etc....
certains mecs vivent cela aussi de plus en plus alors ouvrons le débat démocratico-psychologico-socio-unio-logique......: faut-il rester ou non quand son conjoint passe son temps à b.....avec d'autres tout en nous répétant à longueur de journée qu'il ne faut pas s'inquiéter qu'on est le seul amour de leur vie etc...."
ouh ouh ouh hi hi hi rions un peu "messieurs je vous demande de vous arrêter" (de rire) !!
Par hchau1975

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Citation:
...
Je suis tout à fait d'accord avec Anne Sinclair. Ca doit être la 45è fois qu'elle se fait tromper, et sans doute en fait-elle autant. Ca ne les empêche pas de s'aimer, et c'est très beau.
Et même si c'est pas vrai, c'est très beau quand même !

s'aimer ou pas je n'en sais rien.
Mais peut-être y a-t-il aussi une question d'intérêts communs (de convergence d'intérêts),en effet si on ne prend en compte uniquement que le salaire de ce poste , c'était quand même d'environ d'un demi million de dollars annuel !!
Par DanetteOchoc

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Il est tout à fait possible qu'entre eux l'infidélité fasse partie du contrat.
Ce qui ne m'étonnerait guère vu les appétits de DSK pour tout ce qui porte une jupe autour de lui.

Par ailleurs de nombreux couples choisissent de vivre ainsi, dans une sorte de contrat de liberté, où chacun est avec l'autre et en même temps continue d'exister par lui même, à faire des choix égoistes, éventuellement à coucher ailleurs.
C'est faire l'alliance du couple et de l'individu.

Etre trompé ne fait donc pas néessairement reculer la cause des femmes. Et soyons honnêtes, la plupart des gens sont infidèles.
Quand j'y pense il n'y a pas un homme dans la famille qui n'ait pas trompé sa femme, et pas une femme qui n'ait pas rêvé de le faire.
Entre les deux la nuance n'est que celle du pouvoir, pas celle de l'amour bafoué, alors franchement...

Au fond l'infidélité n'est pas le problème.
Le problème c'est qu'il y a des femmes assez nunuches pour se marier avec des types comme DSK..



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:11 le 24/10/2008 par DanetteOchoc.
Par Régis

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Au fait, le billet en question a disparu du blog d'AS. Pas de billet en date du 19 octobre.
[annesinclair.typepad.fr]
Par Watson

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Un feuilleton véritablement digne d'un romantisme du meilleur cru qui soit...
[bp0.blogger.com]
Par PensezBiBi

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Ce qui est tû des aventures de DSK ce sont les soins qu'il mit à confectionner ses réseaux (ses pénétrations dans les Affaires du Siècle, la Conquête du Club Vauban, la création des Think Thank comme A nous la Gauche en Europe), ses flirts avec les Grands Patrons de Presse, l'aide et les coups de pouce à Marc-Olivier SK, les déjeuners avec Little Nikos, ses parties à Marrakech avec Arielle et BHL. Walpole vous dit tout ça et encore plus sur le site à BiBi [http://www.pensezbibi.com]
Une histoire bien plus importante que celle de ses coucheries dont on se contrefout et qui font office de cache-sexe à toutes les relations de pouvoir de ce Monsieur bien chouchouté par Claude Askolovitch, Frère Lagardère, François Pinault etc
A bibientôt sur le site ( deux articles sur les Aventures de DSK)

Walpole (http://www.pensezbibi.com)
Par Balthaz

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

réponse : le taire, le taire , le taire, le taire , le taire.
l´important, c´est tout le reste.
Par Ervé

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

DSK, le mâle dominant d'un troupeau de vieux boucs.
Par Jelomar

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

Comme toujours, on a dit ce qu'il fallait (peut-être) taire, mais on a surtout tu ce qu'il fallait (re)dire.
Pour voir la liste des casseroles que traîne DSK, consulter:

[pouvoiretpsychopathie.hautetfort.com]
Par gaebus

Interdit de vote au PS.

"Au PS, de nombreux adhérents seront interdits de votece 6 novembre, en vue du choix des motions ...."

La suite :

[www.lepost.fr]
Par Fandasi pour clavier

Dépêche AFP

Dépêche AFP

Citation:
Le FMI ne reproche aucun abus de pouvoir à Strauss-Kahn
(AFP)Le conseil d'administration du Fonds monétaire international, réuni samedi, a reproché samedi à son directeur général Dominique Strauss-Kahn une "grave erreur de jugement" mais aucun abus de pouvoir dans l'affaire d'une liaison avec une subordonnée.

Dimanche 26 octobre 2008 01:07

Verifions si les médias traditionnels en parlent.
Par alain-b

Re: Dépêche AFP

Strauss-Kahn blanchi par le fmi.
Il avait été blanchi dans l'affaire de la Mnef
Comme dans celles d'Elf et de la cassette Mery,
bientôt un reportage de France 2 dans un lavomatic ?
Par bysonne

Re: Dépêche AFP

Bon ben tout va bien ! Le monde va pouvoir être sauvé de la banqueroute, après le passage au lavomatic ! Super !

France-Inter en a parlé.
Par Rocheclaire

Re: DSK, fallait-il dire ou taire ?

DSK est blanchi ! C'est bien ce que je disais on aurait pu attendre le résultat de l'enquête !

A quand un sérieux débat sur la réforme du FMI ?
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page