Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Impossible à dire dans lémédias ? Et pourtant, je vais essayer !

chronique Par Daniel Schneidermann discuté depuis 20:52 le 03/10/2008

Figurez-vous que je publie un livre. Un livre de conversations avec une adolescente, un peu perdue dans la jungle de lémédias, et qui se trouve être ma fille, Clémentine (17 ans).
Clémentine, il y a des choses évidentes qu'elle ne comprend pas. Par exemple : "pourquoi les émissions intelligentes, à la télé, passent toujours après 23 heures ?" Ou bien: "mais pourquoi font-ils tous leur couverture sur Carla Bruni ?" A force de répondre à des questions de ce genre, et réalisant que je disais à cette intervieweuse particulière des choses que je n'avouerais pas, la tête sur le billot, à d'autres, je me suis dit: "tiens, d'autres pourraient en profiter". Donc, un éditeur (Albin Michel) a été intéressé, on a fait le livre, et il est sorti le 2 octobre.

Alors, ce livre, je vous en parle, mais peut-être que je ne devrais pas.
Si je vous en par...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par E-manuel

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Le commentaire de Petit Citron Vert me donne une idée : est-ce que vous pourriez imaginer 15 jours d'accès à @si offerts ? Par exemple, à chaque rentrée universitaire, je suis en contact avec un millier d'étudiants à qui je dis aujourd'hui : "informez vous ! allez-voir par exemple le site "Arrêt sur images" : c'est bien". Je pourrais alors dire : "dans les 15 jours qui viennent, allez voir le site @si : je vous donne un code d'accès exclusif valable 15 jours. C'est identifiant : bidule, mot de passe : machin. Attention, ce n'est valable que jusqu'à telle date. Il suffit de laisser votre adresse e-mail". Enfin, je dis ça, c'est peut être un peu trop marketing comme idée, hein....
> Lire ici > Lire en contexte

Par delphes

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Mais faites, faites !
si vous ne nous en aviez pas parlé, on ne l'aurait pas forcément su !
et peut-être même que je vais l'acheter (ce serait une grande première chez moi : les grands gros livres qui viennent de sortir, c'est pas mon truc ;pas la place dans mon sac, et un peu cher ; mais pour vous, je vais faire un effort ; en plus, vous écrivez plutôt bien, et ça se fait rare...)

et je suis étonnée que les gens ne vous comprennent pas ; je ne suis pas la fille la plus intelligente du monde - loin de là, et je comprends ce que vous voulez dire. Tout le monde est d'accord pour admettre que les jt manipulent l'opinion publique. Je viens de faire un devoir à des gars de 20 ans : "Les médias manipulent-ils l'opinion publique ?", aucun n'a répondu "non, non".
D'ailleurs les jeunes ne regardent pas le 20h : trop long, trop chiant. Sans parler du contenu, c'est vraiment pas attirant un 20h. (les jeunes n'ont pas voté en majorité pour sarko)

Mais on dit des conneries autant sur internet qu'à la tv. Perso, je ne ferais pas de hiérarchie. Il faut juste apprendre à recevoir les informations, quel que soit le médium/média....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Manuel Brun

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Cher Daniel Schneidermann,

J'avoue vous avoir découvert par le biais de Pierre Carles. Le portrait n'était pas forcément flatteur, mais il avait le mérite de poser des questions, je crois assez objectivement. Aujourd'hui, Pierre Carles s'intéresse beaucoup moins à la critique des médias, quand à vous, vous y plongez chaque jour un peu plus. Je continue à aimer Pierre Carles qui à l'instar de Denis Robert ou de Daniel Mermet veut de toutes ses forces une société meilleure. Cela n'est pas contradictoire, de mon point de vue, avec l'amitié que je vous porte, sans avoir le plaisir de vous connaître, ainsi que mon soutien à votre action salutaire d'ouverture d'esprit.

Oui, vous avez sans doute accepté des compromis lorsque vous étiez sur France 5, mais votre émission avait le mérite d'exister. Je suis persuadé que vous alliez aussi loin que possible et vous regardais régulièrement. La critique de Pierre Carles, d’ailleurs, se terminait très honnêtement sur des interrogations du réalisateur sur lui-même qui relativisait l’ensemble du film Enfin pris.

Aujourd’hui, avec le site d’Arrêt sur images, il me semble que vous ne faites plus qu’un avec le jeune idéaliste que vous étiez lors de vos tribulations avec votre inénarrable compagnon d’alors.

J’ai donc une requête. A quand une invitation pour Pierre Carles au sein d’une émission d’Arrêt sur images. Je rêve de vos retrouvailles.

Dans tous les cas, cher Daniel Schneidermann, je vais le plus vite possible me procurer votre livre et le dévorer.

Je précise, ce n’est pas forcément inutile, que je ne fais pas partie des fatals flatteurs initiés par le Plan B…

Bien à vous...
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (115)
Par Nicolas C

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
DS
horreur, je me rends compte qu'ils ne font pas de lien vers le site
Si, si ! (Tout en bas.)
Par Tom-

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

De toute façon, il a cité tellement de fois "arrêt sur images point net" que c'est à se demander si la rédaction du livre n'est pas une stratégie pour parler en fait du site au cours de la tournée de promo.
Par Robert.

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Eh bien! Bon courage!
Par sgd

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

1) En tout cas, Didier Porte vous a fait une très jolie promo... qui vaut bien celle que LE FIGARO aurait effectuée...
2) J'adore votre manière de vous "ruquierisé".
Par PatriceNoDRM

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
En tout cas, Didier Porte vous a fait une très jolie promo... qui vaut bien celle que LE FIGARO aurait effectuée...


Et pourtant, à une certaine époque, ça avait mal commencé ! Dans l'une de ses chroniques sur OuiFM, Didier Porte avait qualifié Daniel Schneidermann de "Juge Burgaud" (il a d'ailleurs récidivé sur France-Inter). Cette chronique n'est malheureusement plus en ligne, mais la réponse de Daniel Schneidermann l'est encore, et c'est ici.

En fait, je crois que ces deux là s'apprécient : à bien y regarder, ils font un peu le même boulot...

PatriceNoDRM
Par Stéphane Grégoire

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

salut,
Citation:
1) En tout cas, Didier Porte vous a fait une très jolie promo... qui vaut bien celle que LE FIGARO aurait effectuée...
2) J'adore votre manière de vous "ruquierisé".

J'ai loupé cette émission, est ce que quelqu'un peut la mettre sur son site ou est ce illégal?
J'ai pas mal de podcasts de France Inter et je ne sais pas trop si j'ai le droit de les mettre sur mon site : [pasdenom.info]
Par Julot Iglésias

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je ne suis pas choqué que vous fassiez la promo de votre livre ici.

Mais j'aurais été un peu choqué de voir votre trombine sur la couverture du bouquin. Elle n'y est pas. Et je trouve ça bien.
J'espère que votre éditeur ne vous l'a même pas proposé.
Par punaiz

Photo sur le livre

Même avec la barbe et les mollets nu?

Non, franchement, moi j'aurais acheté le livre que pour la barbe et les mollets.

Voir même que pour les mollets
Par Daniel Schneidermann

Photo

A vrai dire, l'éditeur y a pensé, Julot. Moi, je ne savais pas trop. Mais ma co-auteure s'y est farouchement opposée, ce qui a résolu le problème...
Par Juléjim

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je vous ai entendu dans le Fou du Roi. J'ai bien perçu que vous aviez du mal à faire accepter l'idée que le JT aussi ça pouvait être dangereux ou nocif pour nos enfants. Et pourtant on était sur france inter... mais chez Bern parfois y a aussi des courges parmi les chroniqueurs et niqueuses.
En tout cas c'est bien en effet que vous puissiez parler du site sur les ondes tsf. Vous avez pensé à la TNT aussi je suppose ?

Et... Bruce Toussaint ? vous y avez pensé sur Canal+ ? Un jour, je l'ai entendu répondre dans un jeu de questions/réponses "DS". La question était : "Quel est votre pire ennemi dans le PAF ?"

Eh Daniel, si vous y allez à l'Edition spéciale, chiche que vous lui demandez si j'ai bon ?

;-)))
Par Daniel Schneidermann

Toussaint

Tiens, vous me faites penser qu'on n'a même pas pensé à le lui envoyer. Pourtant, on parle de lui dans le livre, puisque ma co-auteure aimait bien le regarder le matin, l'an dernier. On va rattraper ça...
Par J.F. Sebastian

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
Même Bidule, qui ne laisse pas ses invités parler plus de cinq secondes ? Oui, même lui.

Ruquier ? (le record dans ce que j'ai vu : l'invitée, entre les blagues et mots d'humour, n'avait pu placer que 3 phrases....)
Par Nicole

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:

Ruquier ? (le record dans ce que j'ai vu : l'invitée, entre les blagues et mots d'humour, n'avait pu placer que 3 phrases....)


Pas Morandini, tout de même !

Enfin...je vais lire votre livre. Sympa, votre façon de le présenter.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:47 le 03/10/2008 par Nicole.
Par Nom de non

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

P'têt que dans Siné Hebdo?
Taquinerie à part, le 20h c'est également dangereux pour les moins jeunes. Bonne chance pour votre livre.
Par Jo

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
Clémentine, il y a des choses évidentes qu'elle ne comprend pas. Par exemple : "pourquoi les émissions intelligentes, à la télé, passent toujours après 23 heures ?" Ou bien: "mais pourquoi font-ils tous leur couverture sur Carla Bruni ?"

Pauvre Clémentine, son papa est tellement radin qu'il ne lui à même pas prêté ses identifiants pour aller sur @si :p



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:26 le 03/10/2008 par Jo.
Par Nonosse

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

:-))))))))))))))))))))))))))))))))))
Par Lulu70

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Oui, faut y aller, Daniel, partout !
Par Anthropia

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

J'ai écouté votre très bonne interview à France Cul ce soir,
bien intéressante.
Je vais lire.

[anthropia.blogg.org]
Par Hagalma

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Le 20 heures est plus dangereux qu'internet, ne serait-ce que parce que le télespectateur choisit de ne pas choisir ce qui lui est présenté. Et ce qui lui est présenté, franchement: plusieurs jours sur le pape ou les larmes de Tapie... L'offre rencontre la demande ! Et l'offre fabrique aussi la demande. Un marché qu'ASI contrarie, c'est certain, mais aussi une insouciance, parce qu'il en faut pour encaisser tout ce que la grand'messe du J.T administre. Alors, prôner un réveil permanent ? Plus simplement, errer parfois, et à d'autres redevenir acteur. Comme lire le bouquin dont il est question...
Par Petit Citron Vert

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
Daniel Schneiderman
Parce que, outre le livre, ce sera l'occasion de parler du site, et que j'en ai vraiment assez, de rencontrer d'anciens télespectateurs de l'émission sur France 5, qui ne savent même pas que le site existe.

Okay, ça va, n'en dites pas plus! J'ai entendu le cri cu coeur! J'envoie de ce pas un email à tout mon carnet d'adresses pour faire de la pub pour @SI. Déjà que le rapport annuel faiten juillet semblait mitigé sur le succès du nouveau site web, mais là, s'il faut que Daniel Schneiderman se fasse inviter chez Bidule et Machin pour parler de son livre et d'@SI, s'il en est là...Bon...j'ai déjà mis un lien vers le site depuis mon profile Facebook et mon blog, mais le email sera peut-être plus efficace!

Sinon, je me réjouis de pouvoir acheter ce livre!
Par punaiz

40 000 abonnes payants, face a 1 million de telespectateurs non payant

Vous en faites pas, les objectifs de Daniel pour le site sont formidablement ambitieux. Vous l'entendrez espérer plus et mieux pendant les 40 prochaines années, au moins.

Et puis, si vous commencez a spamer (ne serais ce qu'a votre carnet d'adresse perso), c'est un peu contre l'esprit d'@si, non? Sans pub et sans contrainte...

Non je blague, ho! Tiens, j'm'en vais envoyer un mail tout de go pour faire tout pareil comme vous.
Par E-manuel

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Le commentaire de Petit Citron Vert me donne une idée : est-ce que vous pourriez imaginer 15 jours d'accès à @si offerts ? Par exemple, à chaque rentrée universitaire, je suis en contact avec un millier d'étudiants à qui je dis aujourd'hui : "informez vous ! allez-voir par exemple le site "Arrêt sur images" : c'est bien". Je pourrais alors dire : "dans les 15 jours qui viennent, allez voir le site @si : je vous donne un code d'accès exclusif valable 15 jours. C'est identifiant : bidule, mot de passe : machin. Attention, ce n'est valable que jusqu'à telle date. Il suffit de laisser votre adresse e-mail". Enfin, je dis ça, c'est peut être un peu trop marketing comme idée, hein.
Par Daniel Schneidermann

Offre promotionnelle

C'est une bonne idée, mais comme toutes les idées de ce genre, ça demande un peu de développement supplémentaire. Et là, on a décidé de consacrer tous nos efforts à l'arrivée prochaine de l'émission dans les Freebox (et c'est sacrément compliqué) ainsi qu'à la mise sur pied d'un abonnement collectif pour les collectivités, genre établissements scolaires.
Par Adrien

Alors oui....

Mais, pour en avoir une expérience personnelle suffisamment étoffée, il faut du courage pour parvenir à la connexion effective de la Freeboxtévé dans son salon!!!
Plus sérieusement, très bonne idée, qui conforte davantage la ligne éditoriale d'insurgés que vous vous fixâtes à l'aune du site.
Par Jane

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

J'allais faire la même proposition. Comme pour les magazines qui proposent d'envoyer 3 exemplaires gratuit à un ami. C'est un excellent type de promotion.
Par Chti_Suisse

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Bon les @si nautes : une fois que vous l'avaz lu sautez sur amazon.fr pour en faire un commentaire !
[www.amazon.fr]
Je le ferais moi même une fois lu
Par Chti_Suisse

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Voila je l'ai lu !
Désolé de ne pas l'avoir lu plus vite mais j'avais tout une pile

Bon DS ce donne quand même le bon rôle dans se livre !
Il est incorruptible, pugnace, ...quoique un peu associal (je plaisante)

Ce livre me donne surtout une idée : Pourquoi dans ASI ne pas montrer les fondamentaux ?
cad montrer
* Comment se passe vraiment une conférence de presse ?
* Comment se passe un voyage présidentiel ?
* Comment se passe un conférence de rédaction ?
* C'est quoi la vie de journaliste au quotidien ?
Montrer un bon coup l'envers du décors !
et ce non pas pour le sensationnel mais juste pour nous non journalistes ou politiques voir / entre apercevoir comment cela ce passe !

Au fait j'ai laissé un commentaire sur amazon ....cela sera le 2ème sur le livre ...c'est peu !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:13 le 15/04/2009 par C2.
Par Fandasi pour clavier

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

N'ayez pas peur Daniel , regardez , vous avez rencontré Barbara Hendricks ! Il y a des bonnes choses aussi dans lémédias ! jespère que vous avez cherché son regard quand vous avez parlé , c'est comme ça qu'il faut faire , chercher un seul regard , et parler pour cette personne.
Moi je suis ravi que vous écriviez un livre , je vous avais découvert grâce à votre" Cauchemar médiatique" que mon oncle possèdait chez lui (je le lui ai piqué, tonton si tu m'écoutes...) qui m'avait fait découvrir que votre talent avait mis noir sur blanc des choses que je sentais très confusément , mais très fortement. Je ne vous ai jamis vraiment quitté depuis.
Continuez inlassablement , vous avez toute mon estime et mon respect.
Par Fandasi pour clavier

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

PS : et en plus , vous vous en sortez super bien !
Par akfak

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Bonsoir,
Votre courage et votre probité nous honore;
Je crois vous comprendre...
Bien à vous
Par jcandli

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Tout se résume en un malaise qui a contaminé la télévision et qui l'infecte chaque jour un peu plus : l'audience.
La sortie de ce livre alléchant risque de faire parler d'elle en tout cas ; et je pense que vous avez raison d'avoir peur, malheureusement.
Chacun défend son morceau de pain, donc pour lémédias, Internet représente les jeunes naïfs et le mal incarné.
Bon courage à vous !
Par V31

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je pense que je vais acheter votre livre. Vous avez entiérement raison, la télé est bien plus dangereuse qu'Internet. Et on le dit tellement peu que ça m'a fait un bien fou de le lire sous votre plume (ou votre clavier). Votre article m'a touché car on sent le décalage entre votre parcours qui vous a conduit à travailler sur le net et celui des journalistes puritains, pas mauvais pour autant ou réactionnaires, mais simplement incapables de comprendre la réalité de l'information aujourd'hui. Votre démarche me paraît donc utile et courageuse. Qui sait, le livre aura peut-être plus d'échos que vous le croyez, malgré le probable silence des médias...
Par Camille Payet

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
Et puis, si jamais mes propos les plus subversifs étaient coupés au montage, et déformés, comptez sur moi pour vous le raconter, ici.

Ah bon ? Il vous arrive de tenir des propos subversifs ? C'est pas bien. Faut pas être subversif quand on veut passer à la télé.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02:55 le 04/10/2008 par Camille Payet.
Par djinneo

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

votre maison d'édition propose des tarifs pour les loosers ? parce-que là je suis à la dèche de la dèche...
Par Rocheclaire

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

décue par cet article, j'aurais aimé en savoir plus sur le contenu que sur les aléas de sa diffusion...
Par Adrien

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Vous n'avez visiblement pas écouté Daniel sur Inter...
Par Adrien

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Daniel, on arrête de se poser trop de question, hein, oké, y'a pas de mal à se faire un peu de promo ici, on est chez nous, non? On fait ce qu'on veut? Tout le monde savait et attendait avec impatience le bouquin des interviews de Daniel par Clémentine.
Et la promo? Et oui la promo, évidemment, faites un max de pub, pour le site et ses journalistes et chroniqueurs (un peu moins pour ses cadreurs, cf. émission d'hier sur la crise) autant que sur ce bouquin à la sobriété graphique confondante. D'ailleurs, j'ai un peu trop de bouquin à la couv' noire. Bref.
Et Bern? Qu'on lui tranche la tête. Didier Porte sauve la mise, en effet. Mais tout le monde sait qu'il tape sur personne, qu'il sort la brosse à reluire à chaque invité. Disons qu'il aime tout le monde, sans faire de jaloux. Et je vous ai trouvé très à l'aise. J'ai aimé l'ultime pique : "Aaarg mais c'est quoi ces émissions superficielles ou on peut pas développer?".
Et la pique de la Clémentine à papa aussi. C'est mignon.

Bon, je m'attendais à cette chronique de vot' part, mon bon Daniel, l'inverse eût-été malsain (ne pas parler du livre ici). D'ailleurs si Alain, Judith ou Justine on des bouquins à promouvoir, qu'ils n'hésitent pas. Par contre pas David, je l'aime pas trop, il se la pète un peu.

Daniel, continuez comme ça.
Par Adrien

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Merde je me réponds à moi-même.
Par Pierre-L

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

J'attends d'ailleurs avec impatience l'ouvrage imminent de Justine Brabant.
Par Corine Pitois

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Voilà un thème vraiment important. J'ai parlé depuis longtemps et je parle beaucoup de cela avec mon fils Merlin de 17 ans. Aujourd'hui il semble se passionner par le Grand Journal sur Canal+ qui passe à une heure où je cours dans tous les sens. Mais systématiquement il nous appelle son père ou moi et nous suivons ce grand journal, en entier ou partiellement, ensemble souvent. Je vais nous procurer votre livre très vite. BRAVO pour cette initiative. Et si @si peut se faire connaître encore et encore et faire de nouveaux abonnés ce sera la preuve qu'il y a de l'espoir... MERCI pour ce formidable travail que vous exécutez avec beaucoup d'appétit, de persistance et de fraîcheur.
Par Nemo

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Petite erreur dans votre article, vous dîtes que "Libé (...) parle pas des livres des auteurs-maison". Il me semble pourtant qu'ils ont abondamment parler du livre de Delanoé fait avec Laurent Joffrin. Vous vous souvenez, quand c'était encore cool d'être libéral. Depuis...
Par Daniel Schneidermann

Exception

Oui, j'avais oublié cette exception, qui confirme la règle...
Par Cerise

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Arrêtez de vous prendre pour le pestiféré des médias Daniel alors que d'autres vraies victimes méritent vraiment notre compassion ! Les deux ennemis publics.. ben oui BHL et Houellebecq n'ont jamais l'occasion d'ouvrir leur petit bec : ils n'ont pas 8 pages dans l'obs, ils n'iront pas lundi au grand journal de canal (et je ne connais rien du reste mais je me doute...)

J'achèterai votre livre Daniel et même, je l'offrirai !
Cerise
Par Krykky

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Il suffit de regarder les JT ou de lire la presse produite par les journalistes encartés pour juger de la "compétence" terrifiante des produits des écoles de journalisme. Et les rares exceptions à la médiocrité institutionnalisée quittent leurs rédactions pour travailler en indépendants (ex: Denis Robert, Pierre Carles,etc) ou travaillent dans des organes d'opinion (ex: S.Halimi - et je ne suis pas de gauche, loin de là - )
L'internet repose sur l'intelligence des bloggeurs. On y trouve de tout, le meilleur comme le pire. Dans les rédactions, on ne trouve que le pire.
Jour après jour, mon mepris pour la caste médiatique grandit. Dernier évènement affligeant: la crise économique. On ne pouvait imaginer pire traitement du plan Paulson, que pas un journaliste n'a lu.
Chez les encartés, ce plan s'est résumé à 2 infos: les 700M et le feuilleton politique à la chambre des représentants (et encore sans une ligne sur les véritables raisons qui le rendaient inadmissibles aux élus).
Les quelques informations valables sur ce sujet ont été publiées sur des blogs spécialisés.

Un point est certain: lorsque le pouvoir politique décidera la reprise en mains de l'Internet, toute la presse applaudira au nom de la "qualité" de l'information 'fair & balanced"

Un petit exemple: la sortie de Dupont-Monod sur le "journalisme citoyen qui n'existe pas" et les dangers de l'internet:
Dupont-Monod: le journalisme citoyen ça n'existe pas (On refait le Monde 23 septembre 2008)
Par Jean-Luc CARL

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Bravo pour cette belle initiative.
Un ouvrage à recommander aux lycéens dans le cadre de l'ECJS.
cjl
Blois
Par tchd

Bonne idée

Un livre, un livre, voyons ... Ah oui, les vieux trucs en papier plein d'encre. Mais c'est très dangereux un livre ! Vous n'y pensez pas ? Gutenberg, qui a permis la diffusion du savoir humaniste est le premier responsable des guerres de religions, qui ont décimé l'Europe. Quant à la radio, quelle folie ! Rappellez-vous son utilsation par le régime nazi.
Et le téléphone. Sans téléphone, pas de terroristes, pas de 11 septembre. Et pas de patron qui vous appelle à n'importe quelle heure.
Nous vivons dangereusement.
Mais publier un livre en répondant aux questions de sa fille est une bonne idée. Tiens, je vais faire pareil. La mienne a cinq ans.
Voici la première question: "Papa, c'est quoi un ternet ?"
Ben, euh ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:00 le 04/10/2008 par TCHD ( temps de cerveau humain disponible ).
Par PHILIPPE PEROT

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

une info passée sous silence par lémédias :

"Sarkozy annule son intervention devant des apprentis européens
03/10/08 Reuters
Nicolas Sarkozy a annulé à la dernière minute l'intervention qu'il devait faire vendredi matin lors de la première rencontre européenne des jeunes apprentis au palais omnisports de Paris Bercy (POPB).

Raison officielle invoquée par le secrétaire d'Etat au Commerce, à l'Artisanat et aux PME, qui se trouvait sur place : la préparation du mini-sommet européen de samedi sur la crise financière internationale.

"Il est bloqué à l'Elysée. La réunion de demain l'occupe à plein temps", a déclaré à Reuters par téléphone Hervé Novelli. "Il a pris la décision (de ne pas venir) parce qu'il n'arrive pas à s'extraire de cette réunion."

Les organisateurs de la conférence s'en tiennent également à cette thèse officielle.

Dix à 12.000 apprentis venus des 27 pays de l'Union européenne étaient venus au POPB entendre le chef de l'Etat, dont le nom a été hué et sifflé lors de l'annonce des intervenants, environ une demi-heure avant l'heure prévue de son allocution.

Les dernières prévisions de l'Institut national de la statistique (Insee) sur la croissance du PIB français, publiés vendredi matin, laissent entendre que la France est entrée en récession.

Emmanuel Jarry et Olivier Guillemain, édité par Yves Clarisse
L'EXPRESS"

je sais de source sûre qu'il était dans les coulisses prêt à se pointer devant les apprentis mais comme il a été sifflé et hué il s'est cassé !
Par JIEM 92

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

J'ai entendu ça au journal de 19H de France Inter (c'est le seul journal que j'écoute de toute ma journée) mais nulle trace écrite ailleurs, comme le fait que les gradés n'aient pas chanté la Marseillaise avec NS après que celui-ci leur ait annoncé la suppression d'un certain nombre d'unités.
Vous avez dit Moscou !!!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:18 le 04/10/2008 par JIEM 92.
Par Lulu70

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

@Adrien : merci pour le lien. Je n'écoute pas Bern, d'habitude, je vois qu'il a de temps en temps un bon casting. J'ai pu vérifier, une fois de plus, combien il est difficile, pour un journaliste, de critiquer le travail des journalistes sans se faire tout de suite traiter de donneur de leçons. Le pouvoir démédias est décidément le seul à ne pas admettre un contre-pouvoir et quand on le trouve au sein même de la corporation, alors c'est tout de suite l'horreur. Je vais de ce pas sur Amazon; et je recommande, s'il est encore disponible, "le cauchemar médiatique".
P.S. au sujet de David: c'est pas beau, la discrimination...
Par mathieu

coupures au montage...

je vous conseille, quelque soit l'émission à laquelle vous vous rendez, de vous munir d'un dispositif de capture audio ou video (ou d'avoir un "complice" qui en est pourvu) pour pouvoir restituer objectivement et indiscutablement les éventuelles coupures au montage.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:43 le 04/10/2008 par mathieu.
Par sy!

Re: coupures au montage...

Il faut demander à Pierre Carles c'est le spécialiste pour ça....
Par deltes

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Le 20 H n'est il dangereux que pour les enfants ?
Par Dr House

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

1-Effectivement, ça fait un peu beaucoup auto-promo. Vous pourriez faire une rubrique spéciale pour tout ce qui concerne les livres ou les émissions des chroniqueurs du site, genre « Nous lire, nous écouter, nous voir ». Vous pourriez y mettre la liste de vos publications, celles de David…
2-Le coté parano-persécuté - « Il y a davantage de médias qui ne parleront pas de notre livre, que de médias qui en parleront »- est un peu fatiguant à la longue. Ca n’est pas parce qu’un livre sort, même sur « lémédias », que tous les journaux doivent en parler. En plus, il y a déjà 2 émissions radio et un article dans Marianne, c’est déjà pas mal. Et à mon avis, ça ne va pas s’arrêter là. Pour Marianne, ils sont eux aussi assez parano au sujet du thème de votre livre: « Eh bien donc il est probable que le reste de la presse n’en dira pas un mot, parce que justement ces choses-là devraient rester cachées ». Il y aurait donc un complot contre Daniel.
Par Daniel Schneidermann

Rubrique spéciale

C'est une excellente idée, cette rubrique spéciale. Nous allons voir comment on peut créer un dossier spécial...
Par Dr House

Re: Rubrique spéciale

Un article aussi dans le JDD... Comme quoi.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Rubrique spéciale

Dr house sur le forum !
Toujours amateur de pop-corn, C.T. ? :-)
Par Dr House

Re: Rubrique spéciale

Par Balthaz

Re: Rubrique spéciale

tout le monde ment :-))

m´enfin attention y a des amateurs !!

d´ailleurs, je persiste à faire le parallèle entre house et héphaistos , je suis têtu ....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:42 le 08/10/2008 par balthaz.
Par Dr House

Re: Rubrique spéciale

Dr House, le médecin boiteux?
Par thurar

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
D. S. dit
Il y a davantage de médias qui ne parleront pas de notre livre, que de médias qui en parleront. Je suis d'ores et déjà en mesure de vous annoncer que L'Obs n'en parlera pas, ni L'Express, ni Le Point, ni Libé (qui ne parle pas des livres des auteurs-maison), ni sans doute Le Figaro, ni, ni, ni. Je ne vous fais pas un dessin. Vous savez d'avance pourquoi. Et même, depuis que ma délicieuse attachée de presse d'Albin Michel travaille au lancement du livre, je mesure mieux à quel point ce que nous disons ici est un discours qui rend malades certains journalistes.

C'est bizarre, ça me rappelle quelqu'un (mais qui donc?) qui disait "on ne peut pas critiquer la télévision à la télévision parce que les dispositifs de la télévision s’imposent même aux émissions de critique du petit écran. "

A quoi répondait le maitre de céans "Oui, on peut jouer à ce jeu dangereux dans la gueule du loup elle-même, à la télévision, et nous tentons de le démontrer chaque semaine. "
Par Camille Payet

L'Histoire a donné raison à Bourdieu

Bien vu, thurar. L'Histoire a finalement donné raison à Bourdieu. DS s'est fait virer pour avoir tutoyé de trop près la ligne jaune. Et s'il peut se répandre aujourd'hui dans des médias grand public, comme chez Stéphane Bern, c'est que ses propos sont bien inoffensifs à l'heure où Sarkozy peut imposer ses réformes de la presse sans que personne ne moufte (même le syndicat du livre CGT et l'Humanité se couchent, espérant quelques avantages particuliers*).

Par contre, il y a des bouquins dont on ne risque pas de parler chez Bern ou à la télé, ce sont les bouquins d'Acrimed, par exemple :
[www.acrimed.org]
[www.acrimed.org]
[www.acrimed.org]


* - Patrick Le Hyaric, directeur de L'Humanité, dans un communiqué:
"M. Sarkozy a prononcé un discours plutôt ouvert, réaffirmant comme nous ne cessons de le faire le rôle de l'Etat comme garant de ce pluralisme..."

- Marc Norguez, secrétaire général du Syndicat général du Livre et de la communication écrite (SGLCE-CGT) à l'AFP:
"Le discours de Nicolas Sarkozy était assez lucide et ambitieux, et un peu dans la tradition du président c'est-à-dire assez pragmatique. Après, on verra ce que ça donne dans les actes. En tous cas, dans ces conditions, on n'a pas peur d'aborder le débat".

Source : Le Monde
Par thurar

Re: L'Histoire a donné raison à Bourdieu

Tout le monde....
sauf le snj:

Nous reproduisons ci-dessous un communiqué du SNJ-CGT sur les Etats généraux de la presse voulus par Nicolas Sarkozy (Acrimed).

L’Elysée et Emmanuelle Mignon semblent avoir choisi de confier les groupes de travail des Etats généraux de la presse à Arnaud de Puyfontaine, ancien président d’Emap et de Mondadori France et ancien président de l’Association pour la promotion de la presse magazine (APPM), émanation du SPMI (aspects économiques et industriels de la presse), Bruno Patino, directeur général de France Culture et ancien vice-président du directoire du groupe Le Monde, ex-président du Monde Interactif et de Télérama (réflexion sur le numérique), Bruno Frappat, président du directoire du groupe Bayard Presse (métiers du journalisme) et à François Dufour, fondateur du groupe Play Bac Presse, éditeur du Petit Quotidien, Mon Quotidien et L’Actu (presse et société).

Si ces choix sont confirmés, le SNJ-CGT considérera alors que ces Etats généraux ne sont qu’une opération de pure mystification.

Les quatre « personnalités » choisies sont toutes des patrons de presse liées à leurs organisations professionnelles dont les exigences vont toutes dans le sens d’une régression sociale et non dans le sens d’un développement du nécessaire pluralisme et d’une meilleure information. Comment ces « animateurs » pourraient-ils rendre compte, de façon non partisane, des positions souvent antagoniques de toutes les parties intéressées à l’avenir de la presse ? Comment pourront-ils aborder sereinement le problème des droits d’auteur des journalistes alors qu’ils sont tous partisans de leur suppression au profit des éditeurs ?

Il ne manque pourtant pas de chercheurs, d’universitaires et de chercheurs qui auraient pu animer ces débats. Jean-Marie Charon, chercheur, qui vient de terminer une étude prospective pour l’Observatoire des métiers de la presse, un organisme paritaire, n’aurait-il pas été plus qualifié que Bruno Frappat pour animer le groupe de travail sur les métiers du journalisme ? Arnaud de Puyfontaine pourra-t-il faire semblant d’ignorer la contribution de son syndicat, le SPMI, au rapport de Mme Giazzi ?

Bref, ces Etats généraux, que le SNJ-CGT a réclamés avec force à maintes reprises depuis plusieurs années, démarrent sous les plus mauvais auspices. Si cela devait rester en l’état le SNJ CGT n’y verrait qu’un simulacre de discussion et dans la droite ligne de la Commission Copé, la tenue de ces Etats Généraux se limiterait donc à entériner les concepts sarkozyens visant à mieux contrôler l’information et réduire le pluralisme au profit des seuls "amis" du chef de l’Etat à la tête des grands groupes de presse écrite ou audiovisuelle.

Le SNJ-CGT réitère sa demande d’être reçu par Mme Mignon dans les meilleurs délais.

Montreuil, le 28 septembre 2008



Le SNJ suggère des contre-états généraux de la presse

Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) propose aux salariés de la presse et de l’audiovisuel de réunir des « contre-états généraux », estimant que le chantier lancé par Nicolas Sarkozy ne sera pas le « lieu de la concertation » réclamé par les syndicats. Le 2 octobre, le chef de l’Etat a donné le coup d’envoi des états généraux de la presse, destinés à trouver des solutions aux difficultés économiques de la presse écrite. Pour le SNJ-CGT, ces états généraux «ne seront pas à l’évidence le lieu de la concertation réclamée par les syndicats». Les déclarations « réitérées » de Nicolas Sarkozy à propos de la « nécessité de créer des grands groupes multimédias », le « choix de (la conseillère de l’Elysée) Emmanuelle Mignon comme grande ordonnatrice de ces états généraux » et la nomination de quatre patrons de presse pour diriger des groupes de réflexion « ne laissent pas d’inquiéter les journalistes, les rédactions et leurs organisations syndicales », explique-t-il. « Permettre une plus grande concentration des médias, assouplir la législation sur les droits d’auteur, libéraliser l’information et ouvrir le capital de l’AFP sont les principaux objectifs de (ce chantier), véritable machine de guerre destinée à concentrer l’information aux mains de grands groupes capitalistes proches des pouvoirs politiques », juge-t-il. Le syndicat propose aux salariés de la presse et de l’audiovisuel de se réunir «dans les meilleurs délais» dans des « contre-états généraux » pour « élaborer les mesures à prendre d’urgence pour sauver l’information ».

Nicolas CESAR
Par Camille Payet

Re: L'Histoire a donné raison à Bourdieu

Nicolas César semble confondre le SNJ et le SNJ-CGT. C'est le SNJ-CGT qui appelle à des contre-États généraux. Finalement, il ne se distingue pas du syndicat du livre ou de l'Humanité puisque ce genre d'initiative en solo, qui plus est ne s'adressant qu'aux salariés des médias, ne peut que faire plaisir à Sarkozy. Des contre-États généraux n'ont de sens que s'ils s'adressent à tout le monde, usagers compris, et s'ils se font de façon unitaire. Le SNJ-CGT se comporte comme le parti communiste, qui a appelé dernièrement et tout seul à une manif sur les salaires.
Est-ce que c'est la proximité des élections prud'hommales qui conduit le SNJ-CGT a montrer ses petits bras pas musclés du tout ?.
Par thurar

Re: L'Histoire a donné raison à Bourdieu

Citation:
Nicolas César semble confondre le SNJ et le SNJ-CGT. C'est le SNJ-CGT qui appelle à des contre-États généraux. Finalement, il ne se distingue pas du syndicat du livre ou de l'Humanité puisque ce genre d'initiative en solo, qui plus est ne s'adressant qu'aux salariés des médias, ne peut que faire plaisir à Sarkozy. Des contre-États généraux n'ont de sens que s'ils s'adressent à tout le monde, usagers compris, et s'ils se font de façon unitaire. Le SNJ-CGT se comporte comme le parti communiste, qui a appelé dernièrement et tout seul à une manif sur les salaires.
Est-ce que c'est la proximité des élections prud'hommales qui conduit le SNJ-CGT a montrer ses petits bras pas musclés du tout ?.


Bon alors je n'ai pas spécialement vocation à me faire l'avocat du snj-cgt.
Mais bon il me semble que:

* - Patrick Le Hyaric, directeur de L'Humanité, dans un communiqué:
"M. Sarkozy a prononcé un discours plutôt ouvert, réaffirmant comme nous ne cessons de le faire le rôle de l'Etat comme garant de ce pluralisme..."

- Marc Norguez, secrétaire général du Syndicat général du Livre et de la communication écrite (SGLCE-CGT) à l'AFP:
"Le discours de Nicolas Sarkozy était assez lucide et ambitieux, et un peu dans la tradition du président c'est-à-dire assez pragmatique. Après, on verra ce que ça donne dans les actes. En tous cas, dans ces conditions, on n'a pas peur d'aborder le débat".

et:

"Les états généraux ne seront pas à l’évidence le lieu de la concertation réclamée par les syndicats. Même s’ils sont organisés sur plusieurs jours autour d’ateliers thématiques, ils peuvent être un lieu d’échanges mais nullement un lieu de négociations. Tels qu’ils sont organisés, ils sont taillés sur mesure pour faire voler en éclat tout ce qu’ils appellent pesanteurs et qui sont en réalité les garants d’une presse de qualité, pluraliste, à savoir les conventions collectives, les lois anti-concentrations, la distribution solidaire."

C'est quand même pas la même chose,non?

Ensuite il me semble un peu contradictoire de dire que "personne ne moufte", y compris cgt-livre et pc, (d'ou l'isolement du snj-cgt) pour ensuite leur reprocher cet isolement, non?
D'ailleurs ils appellent bien les autres à les rejoindre dans cette démarche.

Pour mémoire ils ont su, dans un passé récent, se joindre à des mobilisations collectives, même si celle ci a été peu médiatisé.

Etats généraux pour le pluralisme

Liste des signataires (sauf omission), mardi 10 octobre 2006

Action-Critique-Médias (ACRIMED), Association pour la Coopération des radios libres (Corali), Association des Cyberjournalistes (ACJ), Attac France, Co-errances, Collectif Kraken-Art, Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France, Fédération Nationale des Vidéos de Pays et de Quartier (FNVDPQ), Fédération syndicale unitaire (FSU), Information impartiale et pluraliste, Journal Le Ravi, Les Pieds dans le Paf, Metazone, Observatoire français des médias (OFM), Raisons d’agir, Syndicat National des Journalistes (SNJ), Syndicat National des Journalistes (SNJ-CGT), Sud Culture Solidaires, Transrural Initiatives, TV Bruits (Toulouse), Union Syndicale Solidaires, Zalea TV.

Ils apellent même à une deuxième session:
[www.snj.cgt.fr]
Par Camille Payet

Re: L'Histoire a donné raison à Bourdieu

Citation:

Nicolas César semble confondre le SNJ et le SNJ-CGT. C'est le SNJ-CGT qui appelle à des contre-États généraux. Finalement, il ne se distingue pas du syndicat du livre ou de l'Humanité puisque ce genre d'initiative en solo, qui plus est ne s'adressant qu'aux salariés des médias, ne peut que faire plaisir à Sarkozy. Des contre-États généraux n'ont de sens que s'ils s'adressent à tout le monde, usagers compris, et s'ils se font de façon unitaire. Le SNJ-CGT se comporte comme le parti communiste, qui a appelé dernièrement et tout seul à une manif sur les salaires.
Est-ce que c'est la proximité des élections prud'hommales qui conduit le SNJ-CGT a montrer ses petits bras pas musclés du tout ?.


Bon alors je n'ai pas spécialement vocation à me faire l'avocat du snj-cgt.
Mais bon il me semble que:

* - Patrick Le Hyaric, directeur de L'Humanité, dans un communiqué:
"M. Sarkozy a prononcé un discours plutôt ouvert, réaffirmant comme nous ne cessons de le faire le rôle de l'Etat comme garant de ce pluralisme..."

- Marc Norguez, secrétaire général du Syndicat général du Livre et de la communication écrite (SGLCE-CGT) à l'AFP:
"Le discours de Nicolas Sarkozy était assez lucide et ambitieux, et un peu dans la tradition du président c'est-à-dire assez pragmatique. Après, on verra ce que ça donne dans les actes. En tous cas, dans ces conditions, on n'a pas peur d'aborder le débat".

et:

"Les états généraux ne seront pas à l’évidence le lieu de la concertation réclamée par les syndicats. Même s’ils sont organisés sur plusieurs jours autour d’ateliers thématiques, ils peuvent être un lieu d’échanges mais nullement un lieu de négociations. Tels qu’ils sont organisés, ils sont taillés sur mesure pour faire voler en éclat tout ce qu’ils appellent pesanteurs et qui sont en réalité les garants d’une presse de qualité, pluraliste, à savoir les conventions collectives, les lois anti-concentrations, la distribution solidaire."

C'est quand même pas la même chose,non?

Ensuite il me semble un peu contradictoire de dire que "personne ne moufte", y compris cgt-livre et pc, (d'ou l'isolement du snj-cgt) pour ensuite leur reprocher cet isolement, non?
D'ailleurs ils appellent bien les autres à les rejoindre dans cette démarche.

Pour mémoire ils ont su, dans un passé récent, se joindre à des mobilisations collectives, même si celle ci a été peu médiatisé.

Etats généraux pour le pluralisme

Liste des signataires (sauf omission), mardi 10 octobre 2006

Action-Critique-Médias (ACRIMED), Association pour la Coopération des radios libres (Corali), Association des Cyberjournalistes (ACJ), Attac France, Co-errances, Collectif Kraken-Art, Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France, Fédération Nationale des Vidéos de Pays et de Quartier (FNVDPQ), Fédération syndicale unitaire (FSU), Information impartiale et pluraliste, Journal Le Ravi, Les Pieds dans le Paf, Metazone, Observatoire français des médias (OFM), Raisons d’agir, Syndicat National des Journalistes (SNJ), Syndicat National des Journalistes (SNJ-CGT), Sud Culture Solidaires, Transrural Initiatives, TV Bruits (Toulouse), Union Syndicale Solidaires, Zalea TV.

Ils apellent même à une deuxième session:
[www.snj.cgt.fr]


Faut savoir lire entre les lignes. Il est évident qu'il n'y a aucun front commun qui se dessine et que les syndicats ont acté qu'il n'y a pas de mobilisation sur le sujet. Idem pour la télé publique, ce qui se négocie, c'est des compensations (6 mois de plus à vivre pour l'Huma moribonde dans un cas ? Pas touche aux Conventions collectives de l'audiovisuel dans l'autre ?).
L'exemple que vous donnez va justement dans le sens de ce que je dis. Il existe une structure qui réunit tout le monde et plutôt que s'appuyer sur elle, le SNJ-CGT joue en solo, au grand dam notamment du SNJ. Tout le monde sait où ça conduit, ce genre d'appel. Bien évidemment que tous les autres syndicats sont appelés à rejoindre le SNJ-CGT (manquerait plus que ça !) mais pour qui connait un minimum la réalité syndicale, ce genre d'initiative ne fonctionne que s'il est construit de façon unitaire DÈS LE DÉPART. Alors quand c'est lancé comme ça en pleine période où les syndicats font les beaux avant les prud'hommes, ça ne risque pas de marcher. Si c'était le SNJ ou FO qui avait lancé l'appel, ç'aurait été la même chose.
Par thurar

Re: L'Histoire a donné raison à Bourdieu

Citation:
Faut savoir lire entre les lignes. Il est évident qu'il n'y a aucun front commun qui se dessine et que les syndicats ont acté qu'il n'y a pas de mobilisation sur le sujet. Idem pour la télé publique, ce qui se négocie, c'est des compensations (6 mois de plus à vivre pour l'Huma moribonde dans un cas ? Pas touche aux Conventions collectives de l'audiovisuel dans l'autre ?).

Non seulement il n' y a pas de front commun mais comme vous le faisiez remarquer dans votre premier post on pourrait croire qu'il n'y a pas de front du tout.
Et c'est pourquoi j'ai pour ma part signalé que il semblait bien y avoir une voix (et une seule) qui s'élevait contre cette mascarade que paraissent être ces "états généraux de la presse".
Il se trouve que cette voix est celle du snj-cgt mais ca aurait été une autre je l'aurait signaler de la même façon.

Citation:
L'exemple que vous donnez va justement dans le sens de ce que je dis. Il existe une structure qui réunit tout le monde et plutôt que s'appuyer sur elle, le SNJ-CGT joue en solo, au grand dam notamment du SNJ.

La vous semblez être plus au courant que moi-même. En tant qu'observateur extérieur au milieu moi je ne peut que constater les prises de position publiques des uns et des autres.

Quand à s'appuyer sur la structure existante (je suppose que vous faite allusion ici aux états généraux pour le pluralisme) il me semble (encore une fois) qu'ils appellent à une deuxième session

Citation:
Tout le monde sait où ça conduit, ce genre d'appel. Bien évidemment que tous les autres syndicats sont appelés à rejoindre le SNJ-CGT (manquerait plus que ça !) mais pour qui connait un minimum la réalité syndicale, ce genre d'initiative ne fonctionne que s'il est construit de façon unitaire DÈS LE DÉPART. Alors quand c'est lancé comme ça en pleine période où les syndicats font les beaux avant les prud'hommes, ça ne risque pas de marcher. Si c'était le SNJ ou FO qui avait lancé l'appel, ç'aurait été la même chose.


Ça, malheureusement, c'est bien vrai
Par Lulu70

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Merci pour ces liens qui m'ont permis de (re)lire ce fameux échange Bourdieu/Schneidermann par Diplo interposé. Mais je ne suis pas sûr que le départ de Daniel de la 5° donne raison à Bourdieu ; il marque simplement combien le jeux était dangereux.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:14 le 04/10/2008 par Lulu70.
Par thurar

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

C'est bien parce qu'à mon avis le débat n'est toujours pas tranché que j'ai pris soin de (re)publié les deux interventions.

Pour des gens, comme moi, qui pensent à la fois que Bourdieu n'avait pas tord et que Daniel était (et est toujours) totalement sincère dans ces tentatives de "critiques des médias dans lémédias", on ne peut que se désoler que le débat ai tourné plus ou moins à un affrontement personnel.

Et c'est pourquoi j'ai tenté à plusieurs reprises ici de relancer D.S. pour savoir quelques années plus tard, et quelques expériences en plus, ce qu'il pensait aujourd'hui.

Pour l'instant je n'ai eu aucune réponse mais ne désespère pas, un jour, de le voir s'exprimer sur le sujet.
Par Camille Payet

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
Merci pour ces liens qui m'ont permis de (re)lire ce fameux échange Bourdieu/Schneidermann par Diplo interposé. Mais je ne suis pas sûr que le départ de Daniel de la 5° donne raison à Bourdieu ; il marque simplement combien le jeux était dangereux.

Il vous reste alors à trouver des exemples montrant que l'on peut vraiment et impunément critiquer la télé à la télé... (j'insiste sur les adverbes).
Peut-être Paul Amar ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:38 le 05/10/2008 par Camille Payet.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

J'ai failli avaler ma bière limonade de travers en lisant Paul Amar.
C'est l'émission où par exemple une chroniqueuse s'est fait souffler dans les bronches via l'oreillette pour avoir osé mentionner TF1, et qui du coup a.. perdu le fil de ce qu'elle voulait dire ?
On va dire que Paul Amar fait impunément ce qu'il fait en ce moment, ça c'est indéniable !
Pour le reste, on attendra qu'il fasse du décryptage.
Pour le vraiment, que je comprends dans la perspective "en toute indépendance", disons que le site sur lequel on vogue, existe à cause de la non-liberté journalistique télévisuelle qui ne va décidément pas en s'arrangeant.
Par Renard

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Fernand Raynaud de son temps répondait : ( c' est étudié pour ! ) Les temps ont changé.

Bonne chance à votre livre, continuez comme vous faites, les gêneurs, les emmerdeurs, les fouineurs se reconnaissent à cela, les portes leur sont fermées.
Par Austin

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Sans cet article, je n'aurais connu la parution de votre livre que j'achèterai .Vous avez raison de dire qu'il est aussi dangereux pour un enfant de regarder le journal télévisé que de surfer sur le net . Lors de l'émission "c dans l'air ", de cette semaine sur le thème des jeux vidéos , par un amalgame surprenant , les participants et Yves Calvi lui-même ont fait le procès en règle des jeux sur internet , mélangeant tout , jeux , sites de propagandes , suicides de jeunes .... Il y avait à boire et à manger .Un de mes proches a réagi avec vivacité et adressé le mail suivant à Ives Calvi .

"Dire que jusqu'à présent, je ne tarissais pas d'éloges sur "C'est dans l'air", vantant les mérites pédagogiques de cette émission, je suis aujourd'hui écœuré!
En quelques secondes, nous venons de passer de critiques (je n'y reviendrai pas) sur certains jeux vidéos et notamment GTA4, à...un rappel éhonté (et hallucinant!) du suicide récent de deux jeunes femmes qui se sont rencontrées sur un forum d'un site qui n'avait strictement rien à voir avec l'univers du jeu vidéo. Ce type de raccourci est à vomir ! On passe ensuite
d'un fait divers tragique français à un exemple récent chez l'oncle Sam où, cette fois-ci, on s'y est mis carrément en bande pour se foutre en l'air.
Tant qu'à faire dans le sujet bateau, faites une émission sur les comportements déviants des "jeunes" où l'on trouverait à la fois des commentaires intéressants (entendre par là, qui évitent d'enfoncer des portes ouvertes) sur (liste non exhaustive) : les jeux vidéos, l'alcool, la propagation du porno sur le web, l'obésité, msn et les pédophiles tapis dans l'ombre...
Je tombe de haut. Bientôt trentenaire et amateur de jeux vidéos, je pensais que la simple présence d'Yves Calvi aux commandes suffisait à garantir une émission réfléchie, qui évite les amalgames de comptoirs...et bien, je me suis lourdé grandement. "

Yves Cavi n'a pas répondu .La personne qui a rédigé ce mail est juriste de formation dont une formation en sciences criminelles ....
Oui, Daniel Schneidermann, vous avez raison, le danger n'est pas forcément là où on le cherche .
Par Lulu la nantaise

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Merci Daniel pour votre honnêteté.
Par Mimibanshee

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

De tout coeur avec vous !
Par delphes

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Mais faites, faites !
si vous ne nous en aviez pas parlé, on ne l'aurait pas forcément su !
et peut-être même que je vais l'acheter (ce serait une grande première chez moi : les grands gros livres qui viennent de sortir, c'est pas mon truc ;pas la place dans mon sac, et un peu cher ; mais pour vous, je vais faire un effort ; en plus, vous écrivez plutôt bien, et ça se fait rare...)

et je suis étonnée que les gens ne vous comprennent pas ; je ne suis pas la fille la plus intelligente du monde - loin de là, et je comprends ce que vous voulez dire. Tout le monde est d'accord pour admettre que les jt manipulent l'opinion publique. Je viens de faire un devoir à des gars de 20 ans : "Les médias manipulent-ils l'opinion publique ?", aucun n'a répondu "non, non".
D'ailleurs les jeunes ne regardent pas le 20h : trop long, trop chiant. Sans parler du contenu, c'est vraiment pas attirant un 20h. (les jeunes n'ont pas voté en majorité pour sarko)

Mais on dit des conneries autant sur internet qu'à la tv. Perso, je ne ferais pas de hiérarchie. Il faut juste apprendre à recevoir les informations, quel que soit le médium/média.
Par marie-jeanne

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

bonne critique du livre dans Marianne.
je vais acheter le livre dès que je le trouverai.
Par Christian H.

Journée type de Daniel Schneidermann vue par Didier Porte

Tendres (@rrêts sur) images du bonheur.
Comment faites-vous Daniel pour mener de front toutes vos activités ?
Par Anthony Morel

Re: Didier Porte

Excellente chronique... Monsieur Didier Porte : un signataire de la première heure de surcroit :-)

Anthony [blog à part]
Par Nonosse

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Euh, Daniel.

Une chronique un peu contradictoire, où vous vous plaignez d'être nulle part, et prévenez par avance les critiques qui vous verront partout.

Et puis, la victimisation vous fait mentir par omission. Vous avez été chroniqué dans "Le Parisien", la semaine dernière. En des termes plutôt flatteurs.

Par ailleurs : pensez à tous ces auteurs qui n'ont même pas Le Fou du Roi ou une émission sur France Culture.

Pour mon bouquin, j'ai eu droit à une chronique sur France Musique - plus un peu d'Internet, un quotidien régional du Centre, et trois magazines spécialisés.

Et je peux vous l'assurer : il est excellent, pourtant. ;-))
Par Manuel Brun

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Cher Daniel Schneidermann,

J'avoue vous avoir découvert par le biais de Pierre Carles. Le portrait n'était pas forcément flatteur, mais il avait le mérite de poser des questions, je crois assez objectivement. Aujourd'hui, Pierre Carles s'intéresse beaucoup moins à la critique des médias, quand à vous, vous y plongez chaque jour un peu plus. Je continue à aimer Pierre Carles qui à l'instar de Denis Robert ou de Daniel Mermet veut de toutes ses forces une société meilleure. Cela n'est pas contradictoire, de mon point de vue, avec l'amitié que je vous porte, sans avoir le plaisir de vous connaître, ainsi que mon soutien à votre action salutaire d'ouverture d'esprit.

Oui, vous avez sans doute accepté des compromis lorsque vous étiez sur France 5, mais votre émission avait le mérite d'exister. Je suis persuadé que vous alliez aussi loin que possible et vous regardais régulièrement. La critique de Pierre Carles, d’ailleurs, se terminait très honnêtement sur des interrogations du réalisateur sur lui-même qui relativisait l’ensemble du film Enfin pris.

Aujourd’hui, avec le site d’Arrêt sur images, il me semble que vous ne faites plus qu’un avec le jeune idéaliste que vous étiez lors de vos tribulations avec votre inénarrable compagnon d’alors.

J’ai donc une requête. A quand une invitation pour Pierre Carles au sein d’une émission d’Arrêt sur images. Je rêve de vos retrouvailles.

Dans tous les cas, cher Daniel Schneidermann, je vais le plus vite possible me procurer votre livre et le dévorer.

Je précise, ce n’est pas forcément inutile, que je ne fais pas partie des fatals flatteurs initiés par le Plan B…

Bien à vous
Par Luc PERRIN

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je partage exactement ce point de vue !
Je n'avais juste pas pensé aux retrouvailles...bonne idée !
Par Christophe BERERD

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Tiens, promo est en mot-clé .
Par Grégoire Samsa

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Ce livre est une excellente nouvelle. Il prolonge, en quelque sorte, la rubrique télé d'ASI, quand vous interrogiez les ados en classe, pour entendre et provoquer leurs réactions devant les reportages du vingt heures. Je suis entièrement d'accord : laisser les ados et enfants seuls devant la télé, et surtout ne pas *former* les jeunes à la critique démédias, c'est hyper dangereux pour eux... et pour nous !
Je cours chez mon libraire.
Par anaméricanexpress

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Evidemment sortir un livre en même temps que Levy-Houellebec n'est peut-être pas une trés bonne idée.
Le battage médiatique est déjà a l'oeuvre!
La promo halluciante de leur complainte (stars detestés des média ha bon?) nous permet de lire les "bonnes pages" sans les acheter. Vous dites que libé ne parle pas des livres de leurs collaborateurs..
Le livre de Joffrin (directeur de libé) sur Délanoé et celui de BHL (gourou de surveillance à ce même journal) sont donc une exception qui confirme la régle: aides- toi,, la presse t'aidera!
Je vais acheter votre livre :les médias m'interessent au plus au point d'autant plus que le quatriéme pouvoir commence vraiment a avoir du plomb dans l'aile et votre emission est d'interêt public.
Bravo!
Par Florent

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je vais lire le livre mais même avant cela j'aurais aimé que l'analyse soit plus poussée vis à vis d'internet (que votre "promo" ne le laisse entendre). Certes l'argument des pédophiles et des néo-nazis tient plus du cliché que d'un véritable danger; de même que faire de l'auto-stop n'est pas dangereux jusqu'au jour ou vous tombez sur un fou, etc.

Cependant, il existe tout de même sur internet, en particulier dans le domaine de l'information "alternative" pléthore d'idioties et parfois d'une ampleur sans pareille. Du niveau Thierry Ardisson dans la manipulation et la désinformation mais presque plus "grave" puisque ce n'est pas mâtiné de divertissement et peut être pris très au sérieux.
Par exemple les sites sur le 11 septembre, version complot de l'état américain. Il y a dans chacun de ces sites des sophismes, des informations non recoupées, des raisonnements qui, pris hors de leur contexte, ne tiennent pas debout.

Alors oui, la télévision est dangereuse dans le sens ou elle déforme la réalité et peut mener à des aberrations du type du département avec peu d'immigrés et le moins de criminalité de France votant pour J.M.Le Pen "à cause de la criminalité des émigrés" cependant il existe à côté de cela des médias, comme par exemple @si qui démontent la manipulation.

Par contre sur internet, il existe très peu de "références" qui prennent le temps de tordre le coup au mythes. Du coup les personnes qui n'ont pas appris à analyser un texte et a en désarticuler les argumentations pour faire la part du sérieux et du grotesque peuvent très bien se laisser piéger. Il semble que ce soit arrivé à M.Cotillard et J.M.Bigard; et par ailleurs a nombre d'internautes anonymes.

Personne ne décortique sérieusement (du moins à ma connaissance) les documentaires de M.Moore (dont je partage la thèse centrale) pour pointer du doigt les argumentations sommaire, les recoupements abusifs, les effets de juxtaposition qui tiennent lieu d'arguments. Pourtant pour bien des gens (notamment dans la "sphère" internet) cette personne est la voix "alternative" qui dit la "vérité". C'est consternant.

Cela dit je vous souhaite bien du courage pour vos interviews, je n'aimerais pas être à votre place!
Par Nicoooooooo

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Bon courage pour ce Safari médiatique Daniel :)

Sinon je trouve pas ca malsain de faire un peu de promos du livre ici, tant que c'est pas des pubs envahissantes. Un petit article comme ca c'est parfait, je connaissais pas l'existance de ce livre avant de cliquer sur ce lien.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:30 le 05/10/2008 par Nicoooooooo.
Par marc

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

bonne critique dans le Marianne de cette semaine...
Par Nicole

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Par rapport au site, je remarque une chose. Ma réaction toute bête vendredi, après l'émission a été de jeter un oeil à la page wiki de Jacques Sapir. Il y avait déjà un lien sur son article du 30/09 dans la revue régulation. Pourquoi ne pas mettre systématiquement des liens sur les pages wiki des personnes invitées, vers la ou les émission auxquelles elles ont participé ou sur les chroniques qui leur ont été consacrées ?

Il y a aussi, pour le livre que je n'ai pas encore lu les sites comme :

[www.critiqueslibres.com]

où les @sinautes lecteurs peuvent poster leur appréciation, et évoquer le site.
Par Kemmei

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Peut-être parce que Wikipédia est une source d'information à peine moins douteuse que les JT. ;-)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:41 le 05/10/2008 par Kemmei.
Par Nicole

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

A ça près que sur wiki, perso, je vais souvent aux liens, et je peux être étonnée de la rapidité d'actualisation de certains. Le jité ne vous proposera jamais ça. Puis, il faut permettre aux égarés sur wiki (dont je n'ai pas honte de faire partie, ça n'empêche aucunement de voir ailleurs et de croiser les infos) d'aboutir sur une bonne info. Enfin, pour Sapir, la mise à jour est hyper rapide. Pas sûre qu'il apparaisse dans les jité.
Par MoOn (® FDC)

la promo chez Libération

"Je suis d'ores et déjà en mesure de vous annoncer que L'Obs n'en parlera pas, ni L'Express, ni Le Point, ni Libé (qui ne parle pas des livres des auteurs-maison)", je suis heureux d'apprendre que le journal Libération s'est abstenu de faire la promotion du livre de Delanoé, co-écrit avec Laurent Joffrin !
Par boy meet girl

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je l ai toujours dit à mes enfants. Le probléme est réglé : plus de télèvision depuis des années et tout le monde va trés bien. Quand elle était encore présente dans le salon, je n ai jamais laissé mes enfants devant les infos. Maintenant, ils sont assez grands( 12 et 14 ans ) pour comprendre certaines de vos émissions et cela suffit bien, c est un bon départ pour parler de l actualité !
Ma fille veut être journaliste, j ai peut être abusé d @SI !
Bravo d avoir écrit ce livre, on va se l offrir entre nous dans notre groupe de fans, que des femmes bien sur, vous êtes notre PPDA depuis longtemps déjà et on adore papoter de vos derniers papiers ou émissions!!!!!!
Allez continuez et bientôt à la place de laurence F.
bonne continuation à vous
Par Camille Payet

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Le club des fatals flatteurs a encore frappé ou bien il y a une forte proportion de lécheurs de fions parmi les asinautes ?
Par Mathieu Detaille

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

En lisant ton petit texte, Daniel, j'ai soudain réalisé la chance que tu avais.

Tu as cette chance d'avoir ton endroit de libre expression à toi, celui où des gens te liront. Et d'où, même avec le désespoir d'un incompris, tu pourras être entendu. Relayé. Et reconnu. Tu as cette chance de l'idéaliste naïf qui réussi. Idéaliste car tu as une pureté qui intrigue, et naïf car tu te donnes les moyens d'aller jusqu'au bout de ton idéal, là où beaucoup auraient abandonnés (la preuve, c'est que tu es là où tu es: ovni viable dans le PAF).

Alors j'assume complètement d'être sur ton site et ses collaborateurs. Le paradoxe est saisissant: j'accepte qu'un site de critiques des médias soit la voix d'un seul homme. Et l'objectivité? En fait d'objectivité... c'est ta subjectivité qui permet d'équilibrer la subjectivité des autres.

Je te taperais bien sur l'épaule en te disant que je suis fier de toi, mais je suis dans mon lit, et ma copine s'endort.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:54 le 05/10/2008 par Mathieu Detaille.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Les fatals flatteurs sont parmi nous.
Par Gérard Meilleur

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Et bien, voilà qui nous fait un sacré changement par rapport à un ouvrage pas si ancien, Les folies d'Internet, plein de pédonazis et publié par je ne sais plus qui.
Par PIERRE-JEAN DEBENAT

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

A propos de "rectification" : dimanche dernier, au JT de 19h30 sur France 3, la Madame Loyal de service nous a servi un "reportage" sur un médecin du samu de la drôme mis en garde à vue pour homicide volontaire. Je n'ai pas chronométré, mais ça durait environ 2'. Ce soir, 20'' pour nous dire que le médecin était libéré, aucune charge n'étant retenue contre lui.
J'ai fait, dans la journée, un petit tour sur les sites internet des Grands Quotidiens Nationaux : même pudeur discrète, pas de remise en cause sur la précipitation et - donc - l'imprécision du traitement de l'information (par exemple, selon les sites, la dame qui est décédée avait 85, 87 ou 88 ans; elle morte dans le salon de coiffure, ou à l'hôpital; le médecin était étranger, naturalisé, français bien de chez nous...). Ce "fait divers" montre que nos médias prennent de plus en plus modèle sur la méthode de M. Hearst, ("Citizen Kane"), l'inventeur de la presse (dans tous les sens du terme) à "sensation".

P.S. Je serais ravi que Judith, si elle en a un jour l'envie et le temps, nous fasse une étude sur la prosodie de nos présentateurs T.V.
Par MHélène

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Daniel,
Comme vous le disiez à la toute fin de la partie du Rendez-Vous de France Culture consacré à votre livre : "Et puis on n'a qu'une vie, et merde ! "
Oui, on n'a qu'une vie !... Alors très bien que vous nous parliez ici aussi de votre livre, des questions que cela vous posent, et des réflexions que cela suscitent.
Et pour ce qui me concerne déjà : le 20 heures me semble assez dangereux pour quiconque s'y trouve "scotché" !... Et cela ne concerne pas que les enfants qui ont eux l'avantage de poser des questions... et à condition qu'on les écoute.
Par Etoile66

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Bonjour Daniel,

Je viens de lire votre livre d'un trait - surtout après vous avoir brièvement rencontré début septembre lors du débat sur la Démocratie et les médias à Cap Estérel.

J'avais de vous une image véhiculée par les médias, de type arrogant. Normal puisque vous critiquez les journalistes, maintenant je comprends mieux. Peut-être que si je ne vous avais pas rencontré en vrai et brièvement discuté avec vous je ne me serais pas abonnée à @si et n'aurais pas acheté votre bouquin. Comme quoi on est très dépendant des informations distillées par les médias et que l'expérience personnelle permet de se faire une opinion soi-même...

Un bouquin extra, qui dit exactement ce que je constate depuis que je m'intéresse de très près aux médias...

J'ai d'ailleurs débranché ma TV pendant et depuis les présidentielles, tant le matraquage et le lavage de cerveau m'était insupportable. Il serait d'ailleurs bien que vous fassiez des enquêtes poussées sur ce qui est appelé "Instituts de sondage" car je pense que là se trouve l'instrument du pouvoir pour manipuler l'opinion en douce. Je ne supporte plus l'expression sans cesse répétée: "Les Français pensent que..:" alors que c'est tout à fait orienté... Et toute la presse répète en choeur: "Les Français pensent que..."

Le net me suffit pour recouper les infos.

Quant à la presse papier, votre idée de journal, corrigée et complétée par Clémentine, me semble intéressante.... a suivre pour voir si quelqu'un osera...

Amitiés

Danièle Douet
Par alexis kleiner

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

il me semble que le danger représenté par "lémédias" est autant le tsunami que le nivellement
tout le monde peut dire n'importe quoi
et son contraire
donc ds peut bien venir dire du mal du système
ça fait partie du système

chercher la vérité
et tous les censeurs de reprendre, mais il n'y a pas de vérités

voilà à mon sens la réelle profondeur du danger du système
Par Gérard Meilleur

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Quelle chronique.
Vous êtes inscrit depuis un mois, et déjà votre chronique, qui cite ses sources, oublie astucieusement le rectificatif de votre idole, qui se trouve ici .
Probablement un oubli, d'autant qu'il était en ligne juste après l'infâme billet que vous citez.

Que vous ne soyez pas d'accord avec lui sur ce coup-là (je ne l'ai pas été non plus d'ailleurs), pourquoi pas.
Que vous attaquiez le concept d'arrêt sur images, que ce soit la version TV ou internet, uniquement pour régler vos comptes avec D.S., en faisant l'impasse totale sur les décryptages de ces dernières années... c'est une autre affaire.
Ne vous seriez-vous abonné que pour cela ?
Quant au dernier lien que vous mettez en toute fin de page, intitulé "quelques compromis"...
.. je crois que les commentaires sous ce billet parlent d'eux-même pour la plupart.
À part les inconditionnels, beaucoup trouvent l'histoire bizarre, nonobstant sa formulation.
J'ajoute qu'opposer constamment Bourdieu, Carles, Chomsky à D.S. ne rend pas forcément service à ces derniers.
Je ne suis pas un inconditionnel de D.S., d'ailleurs certains ici lui ont signalé sur le forum ce qu'ils pensaient du traitement de certaines infos, ou de l'absence même de certains sujets sur ASI.
Ça n'empêche pas que l'on peut soutenir son action, à lui et ses collaborateurs (le mot est à la mode) du travail nécessaire qui était à faire et qui a été fait depuis toutes ces années.
Ce dont vous ne rendez compte à aucun moment sur votre blog.
Vous préférez citer les "trous de mémoire de D.S." sur une autre page.

Si vous aimez tant le journalisme, attaquez-vous plutôt à ceux qui tentent de le détruire à petit feu. Je vous fais grâce des noms.
Je renvoie même un lien vers votre blog, vers une page qui m'a bien plu .

Salutations.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:30 le 10/10/2008 par Fan de canard.
Par jerinn & banux

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Je viens de finir votre livre que j'ai lu d'une traite.
C'est un bouquin à recommander.
Merci à vous et à Clémentine.
Par thurar

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Citation:
D.S. dit
Et pourtant, j'ai décidé d'accepter toutes les invitations qui me seront faites. Toutes. Même Machin ? Oui, même Machin.

La preuve ici (émission du 14 partie 3).
Par Patrice Guyot

Votre fille a un bien joli prénom !

Cré Milliards de Loups Garous, Daniel !

Le manque total d'ergonomie de ce site c'est vraiment pas supportable !

Je découvre aujourd'hui, 19 octobre, ce billet qui me passionne... Et qui date de 15 jours,

Pourtant je viens TOUS LES JOURS sur le site,

Seulement je n'y passe pas 12 heures, il faut aussi gagner de quoi payer la cotisation...

Donc matinautes (génial !) on le voit, l'émission bien sûr... Et les chroniques pas forcément !

Enfin pas toutes...

Et puis l'espace plus libre dont vous parliez au printemps, où est-il ? Dans l'immense rubrique des promesses électorales pas tenues ?

Ce serait décevant !

Bon ! Votre fille a un bien joli prénom, ce livre a l'air passionnant et je n'ai rien vu ni entendu sur lui...

"Seigneur, débarassez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge !"

Ce milieu est sans pitié, vous le savez et le pratiquez depuis longtemps, cirant les pompes et léchant les culs des puissants, et faisant disparaître sous leur indifférence abyssale les faibles et ceux qui dérangent, les premiers parce que le gâteau n'étant pas illimité ils n'entendent pas le partager, les seconds parce qu'ils n'aiment pas les critiques ni les quolibets...

***
Par production code

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

j'sais pas si quelqu'un a déjà posté ce lien vers la critique du livre par Le Monde, pas très positive.....
Une critique acerbe des médias



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:45 le 12/11/2008 par production code.
Par Ervé

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

"Mais désormais Daniel Schneidermann ne jure plus que par le Net, "qui braque des projecteurs aveuglants sur tout ce que taisent les médias traditionnels", qu'il juge "fades, lents et souvent conformistes". Lui qui a pris le risque de lancer un site d'information payant, dans un univers où la gratuité est la règle, fait le pari "qu'il y ait de plus en plus d'informations intéressantes et exclusives sur Internet et de moins en moins dans les anciens médias". On n'en est pas là, loin s'en faut. D'autant que le système défendu par l'auteur n'a pas encore trouvé son modèle économique."

Elle cherche à se rassurer, Sylvie Kerviel, journaliste au Monde, avec son "On n'en est pas là, loin s'en faut" ?
A l'heure où son journal ne survit que sous perfusion, des sites comme celui d'@si font preuve d'une belle santé.
Quant aux qualités comparées de l'info internet et de celle de la presse traditionnelle, le moins qu'on puisse dire est que la supériorité de la seconde ne saute pas aux yeux.
La Une de Libé (voir mon post ci-dessous qui aurait été plus à sa place dans le neuf-quinze de ce matin) est un exemple parmi beaucoup d'autres de la médiocrité des "anciens médias".
Par production code

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

ce qui est assez affligeant dans cette critique du livre de DS, c'est qu'on sent bien que Sylvie n'a toujours pas (14 ans après la création de l'emission sur F5) assimilé l'idée qu'on puisse critiquer les médias tout en en faisant partie. C'est particulièrement visible dans ce passage:

"Daniel Schneidermann profite de ces interrogations non pour faire de la pédagogie, comme le titre du livre pourrait le laisser croire, mais pour se poser en donneur de leçons - de journalisme, de déontologie, de clairvoyance - et au passage égratigner ses confrères, à la limite de la désobligeance et du sexisme."

et donc critiquer les médias c'est "égratigner les confrères" ce qui apparemment est, en soi, repréhensible....
Par Julot Iglésias

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

En plus, il est vraiment mal foutu, ce méchant papier.
Le passage que vous citez offre un bel exemple du style besogneux et maladroit de Sylvie Kerviel.
Je lis: "Daniel Schneidermann profite de ces interrogations [...] pour se poser en donneur de leçons...". Manifestement, Kerviel ignore le sens de l'expression "se poser en", qui, employée correctement, décrit une attitude délibérée et qui ne peut pas être suivie d'un terme péjoratif comme "donneur de leçons". Je peux, par exemple, me poser en défenseur des droits de l'homme (et on pourra critiquer mon attitude et la juger insincère, mais ce n'est pas la question). En revanche, je ne peux pas me poser en donneur de leçons, même en me comportant en donneur de leçons.

Que cette journaliste qui écrit avec ses pieds se permette de porter un jugement sur Daniel Schneidermann, chez qui on ne trouve jamais de ces maladresses et dont les papiers sont des modèles de rigueur - même ceux rédigés avec désinvolture vite-fait-sur-le-gaz-de-bon-matin - dépasse l'entendement.
Par Ervé

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Hier, Jacques-Marie Bourget sur Bakchich, soupçonnait les services de MAM d'avoir arrêté les "coupables habituels" dans l'affaire des sabotages du réseau SNCF.
Ce matin, un "Vite dit et gratuit" évoque ces sabotages à travers les couvertures des Echos et de Libé, soulignant le décalage entre l'emploi du conditionnel dans l'édito de Sergent et le titre spectaculaire et accusateur du quotidien.
"L'utra gauche déraille", affirmation sans preuve à la Une de Libé, illustre on ne peut mieux le virage à 180° de ce journal, à l'origine porte-parole de cette ultra gauche, aujourd'hui prêt à cautionner les déclarations et les agissements douteux de la police d'un gouvernement de la droite dure.
Par sleepless

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Surtout quand on voit qui Libé interroge, en tant que criminologues, à propos de cette "ultra-gauche" : Alain Bauer et Xavier Raufer...

Merci à l'indispensable blog de S. Fontenelle, toujours sur Bakchich...
Par Ervé

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

J'avais lu le commentaire de Fontenelle.
Je connaissais assez bien le profil de Bauer, mais j'ignorais qui était Raufer. Tous deux habitués de C dans l'air, leur parcours est édifiant.
Libé ouvrant ses colonnes aux thèses de la droite, voire de l'extrême droite, c'est de la concurrence déloyale faite au Figaro.
Par Taz

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

La charge du monde est violente, mais bon, au mois, ils parlent du livre :-)

J'ai l'impression que Daniel n'est pas très apprécié de Sylvie Kerviel, enfin bref passons...
Même si je ne suis pas tout à fait d'accord sur l'ensemble des points du livre, je le trouve très intéressant et instructif. Après oui, il s'agit d'un livre où Daniel s'exprime en son nom et donne son avis, sans s'en cacher d'ailleurs. Alors forcément, cela apparaît narcissique, mais c'est plus le style qui veut cela. Je ne connais pas Daniel dans la vie de tous les jours, et je ne me permettrai pas de le juger sur un simple livre. On voit dans la critique ici, que Mme Kerviel ne se contente pas de la simple lecture pour faire son analyse mais plutôt de son ressentiment envers l'auteur. Pas très professionnel tout ça... tss...

Un des points avec lequel je ne suis pas d'accord, c'est quand il dit que le média internet remplace le média papier, en ajoutant en plus davantage de réactivité. Sauf que le média papier permet encore aujourd'hui de pousser la réflexion plus loin, avec des articles plus construits, mettant en parallèle des avis différents. Certes, ce n'est pas la panacée sur les journaux aujourd'hui, mais ils ont encore une avance certaine, en terme de profondeur, sur leurs concurrents internet.

Sur le passage jugé "sexiste", le seul auquel on pourrait prêter une telle intention, j'ai également été un peu choqué, car je l'ai trouvé déplacé. Enfin, bon, cela ne m'a pas gâché la lecture du livre.
Par Claude RUBIN

Re: Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Jusqu'alors, asinaute bien avant le premier jour, j'étais un lecteur assidu de toutes les rubriques, spectateur attentif de toutes les émissions, peu enclin à écrire, plus visuel que textuel .Le confidentiel de Backshich ce jour,Mercredi, annonçant l'importante chute de diffusion du"Journal du soir de référence"me fait sortir de ma tanière, de ma réserve, pour, enfin, exprimer le soulagement que me donne cette information.
J'avais fini par penser que mon "journal du soir de référence" m'était définitivement perdu, englouti dans le tourbillon fotorinien, dérivant , au gré des voltes et demi voltes sarkosien.
Et de rêver que la tornade débandade des lecteurs, aujourd'hui, finira par redonner le bon et le sens à ces communiquants opportunistes et connivents et qu' Ethique et Morale reprenne place dans le code des valeurs du journal avec les journalistes.
Les textes de Daniel et ceux de Pierre Marcelle, dans Libé, suffisent très largement à mon bonheur. Claude Rubin
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page