Holocauste on Ice

chronique Par Alain Korkos discuté depuis 17:29 le 29/11/2016

Un acteur célèbre et une ex-championne olympique russes défraient actuellement la chronique après leur participation à une émission au cours de laquelle ils ont patiné en costume de détenus de camp de concentration, pyjamas rayés et étoile cousue sur la poitrine. Tout le monde n'a pas apprécié.

Ice Age est un reality show diffusé sur la première chaîne publique russe. Tatiana Navka, ancienne championne olympique de patinage sur glace aux Jeux d'hiver de 2006, vient d'y exécuter en compagnie de l'acteur Andrei Burkovsky une performance qui dérange un tantinet : ils ont tous deux patiné en costume de détenus de camp de concentration nazi, avec étoile jaune sur la poitrine. Leur mini-spectacle, intitulé La vie est belle, se voulait une adaptation du film de Roberto Benigni. Le couple dansa, d'ailleurs, sur Beautiful That Way, une chanson de Noa qui fait partie du film. Mais les costumes et les mimiques des deux patineurs ont créé un gros malaise...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par begemot

Re: Holocauste on Ice

Les amis, il y aurait beaucoup à dire, mais il faudrait d'abord commencer par comprendre la base : la langue russe !


Les premières phrases introductives, dites au micro avant la performance, expliquent la scène : le patineur est un père, la patineuse est un enfant, et comme dans le film de Roberto, l'adulte tente de dissimuler l'horreur et de "protéger" l'enfant en faisant des pitreries... C'est ce à quoi vous aller assister mesdames et messieurs, c'est expliqué. Dès le début, ils vont prendre des accessoires dans une sorte de coffre (c'est mimé) et ils jouent (ils jouent à la guerre, le salut nazi, c'est aussi un jeu, comme dans le film, le père essaie de transformer ça en clownerie pour évacuer son côté effrayant, pour rassurer l'enfant)...

On peut trouver cela de mauvais goût évidemment et d'une qualité artistique proche du néant, c'est mon cas, mais bon, ce n'est ni plus ni moins qu'une restitution du film. A la fin de cette magnifique performance, on comprend que le père se fait fusiller et l'enfant qu'il voulait épargner n'est pas épargné. Les beaux sourires s'évanouissent. C'est l'horreur qui apparaît. Comme dans le film.

CONTEXTUALISER LES IMAGES ET COMPRENDRE ABSOLUMENT TOUT LE TEXTE ET LE SOUS-TEXTE, C'EST BIEN LE BOULOT QU'ON ESSAIE DE FAIRE ICI, NON ? APPRENEZ LA LANGUE, INTERROGEZ DES GENS QUI CONNAISSENT LA CULTURE RUSSE (TELEVISUELLE EN PARTICULIER), ET ARRETEZ DE NOUS SAOULER AVEC DES APPROXIMATIONS PERMANENTES SUR LES SUJETS RUSSES...

Il serait très intéressant de creuser des sujets sur la Russie en ces lieux, de manière critique, mais il faudrait commencer par comprendre la langue et la culture ! Il y a beaucoup de choses à dire sur le "sentimentalisme" russe (qui ressort dans la vidéo, dans les interventions), sur les fautes de goût auquel il peut conduire et sur l'incompréhension totale des Français, surtout quand on leur sert des petites choses isolées et mal interprétées...

ASI, encore un effort, un jour vous trouverez un russophone ou un vrai connaisseur de la Russie pour éclairer votre lanterne......
> Lire ici > Lire en contexte

Par protagoras

Re: la vie est belle on Ice

A la base, je trouvais la chronique sans intérêt et racoleuse. Donc pas envie d’en causer.
Puis je vois que le post de Alain Korkos disant : « Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !... » est en tête et donc a été plébiscité.
Et là je pense : «  bienvenue à nos amis, moins je pense mieux je me porte, cet espace est le votre ».
Pas que je veuille défendre nazis et antisémites. Je les trouve puants, tristes et cons. Mais parce que je ne sais pas comment on reconnais un nazi ou un antisémite avec les post qui ont été écrits.
Alors quoi, tt les personnes qui ont émis un doute sur le fait que les 3 jurys, l’animateur, les 2 »artistes » et que tt le public étaient antisémites sont des nazis ? Voilà un raisonnement qui tend plus a aller vers ce qu’il dénonce. Et quand c’est autant « liké » que ça, la citation de AK deviens un vrai paradoxe.

Bon fini mon coup de gueule.
Je dois avouer que je ne comprends pas le but de la chronique de AK. Soit, je me suis demandé ce que ça provoquait chez moi. La photo de 2 déportés dans un décor de boite de nuit, entourés de public, et au dessus du titre holocauste on ice. Mon premier réflexe et d »avoir pensé : c’est atroce, des gens qui viennent applaudir deux sauvages qui se foutent de pauvres personnes qui ont souffert jusqu’à la mort.
Je regarde la vidéo, lis l’article, j’y pense un peu et je me dis : quoi c’est 2 personnes qui doivent mimer un film et faire ressortir « l’âme » de celui-ci en utilisant le patin à glace. Oui en soit c’est stupide. Mais ça ne vient l’esprit de personne que peut être, les 2 danseurs ont aimé le film et qu’ils voulaient lui rendre hommage ?
Au lieu de ça on préfère voir des antisémites sournois. On a toujours plusieurs visions du monde possible, à nous de choisir. Après on fait avec ce que l’on possède comme passé ( famille de déporté, résistant, collabo ...)et notre capacité à faire un pas de côté concernant ce passé et ses émotions....
> Lire ici > Lire en contexte

Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

Monsieur, je suis vraiment déçue. Je vous trouve de plus en plus moralisateur, insultant pour ceux qui n'ont pas exactement la même vision des choses que vous. Votre "Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !", plus encore que déplaisant, est inquiétant comme sont inquiétants tous ces piliers de la morale officielle de service qui au lieu de débattre, de discuter, d'essayer de convaincre, de faire au moins l'effort d'écouter ce qui est réellement dit en évitant d'affubler d'office d'étiquettes aussi injurieuses que faciles le coupable de penser différemment, au lieu de tout ça, tous ces pères la morale sont les soutiens d'un dogme et de mantras précieux et sacrés dont il ne faut pas déplacer une virgule. Je suis déçue, et oui, inquiète de voir pratiquer sous le nom de décryptage une inquisition qui définit les nouvelles sorcières à chasser. Et si vous me trouvez excessive, relisez-vous!
Vous me rappelez un passage du professeur d'histoire israëlien (et juif) Shlomo Sand, que vous n'appréciez peut-être pas beaucoup en dépit de ses qualifications naturelles, dans un ouvrage au titre percutant "Comment j'ai cessé d'être juif". Il y écrit :
Quiconque tente d'établir un lien entre morale juive et justice sociale, entre tradition juive et égalité des droits de l'homme, devra se demander pourquoi le monde religieux juif n'a donné naissance à quasiment aucun courant de prédication luttant contre les atteintes répétées au droits de l'homme. De nos jours, on ne trouve guère de protestations émanent des institutions juives contre les graves injustices quotidiennement commise sous l'occupation israélienne. (Je précise qu'il ne s'agit nullement d'un livre "antisémite" et que ceux qui y chercheraient à attiser leurs haines seraient déçus).
Le rapport avec votre écrit et vos réactions ? La condamnation disproportionnée d'un pauvre spectacle mal inspiré d'un film qui n'est peut-être pas le chef d'oeuvre qu'on a voulu y voir, mais qui ne méritent, ni l'un ni l'autre, que l'on vienne y chercher des signes non pas d'un mauvais goût affligeant, mais, carrément, les traces d'un antisémitisme latent conjointement avec la disqualification préventive de tous ceux qui pourraient ne pas voir comme vous. C'est ridicule, mais surtout, je le répète, c'est inquiétant non seulement parce que cela fournit une clé interprétative aussi dogmatique que bornée, mais parce que cela correspond à cette vision en noir/blanc, bons/méchants qui semble traîner désormais partout et qui fait confondre la lettre avec le contenu. Il y a des méchants, il y a des intolérants, mais dans cette dernière case, je tendrai, désormais, à vous faire place.
Et si mon indignation devant ce passage à la loupe de la bienséance qui se dissimule derrière le terme respectable de décryptage est déplaisante et me vaut quelque qualification à l'emporte pièce dont vous semblez désormais incapable de vous passer, tant pis. Il est temps d'avoir du courage et de risquer l'incompréhension de ses apparents "alliés" idéologiques pour éviter les catégorisations faciles, qui ne coûtent rien sauf, évidemment, le dépérissement du débat d'idées au profit de la guerre des mots....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (137)
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Holocauste on Ice

ils sont Charlie ?
Par clive

Re: Holocauste on Ice

Purée même Korkos veut une nouvelle guerre froide...
[www.youtube.com]
Voulez pas oublier la Russie 2 secondes à @si...?
Il se passe des trucs ailleurs...
Par exemple:
[www.independent.co.uk]
Par Pierre38330

Re: Holocauste on Ice

Il n'y a pas que maître Korkos. et je ne crois pas que le sujet principal soit les russes.

Hélas, ça aurait pu se produire ailleurs.
Par Alain Korkos

Re: Holocauste on Ice

AH ! le Guardian m'a plagié par anticipation ! Quel honneur !
Par Dimortelz

Re: Holocauste on Ice

Oui tu as vu c'est autre chose que le style bien feutre qu'il a reserver aux decriptage vestimentaire du deuil politique de Clinton.


Heil Poutine !
Par Dimortelz

Re: Holocauste on Ice

Bah quoi ou esr le probleme ! La shoah n'est tout de meme pas devenue religion d'etat avec institutionnalisation du blaspheme.


Vive la liberte d expression

(au passage je precise que je trouvr dieudo gros laid et bete et soral a arreter de me faire marrer le jour ou il voulu me refourger une pioche pour 25 e ttc pour cultiver son potager de survivaliste en herbe)
Par begemot

Re: Holocauste on Ice

Les amis, il y aurait beaucoup à dire, mais il faudrait d'abord commencer par comprendre la base : la langue russe !


Les premières phrases introductives, dites au micro avant la performance, expliquent la scène : le patineur est un père, la patineuse est un enfant, et comme dans le film de Roberto, l'adulte tente de dissimuler l'horreur et de "protéger" l'enfant en faisant des pitreries... C'est ce à quoi vous aller assister mesdames et messieurs, c'est expliqué. Dès le début, ils vont prendre des accessoires dans une sorte de coffre (c'est mimé) et ils jouent (ils jouent à la guerre, le salut nazi, c'est aussi un jeu, comme dans le film, le père essaie de transformer ça en clownerie pour évacuer son côté effrayant, pour rassurer l'enfant)...

On peut trouver cela de mauvais goût évidemment et d'une qualité artistique proche du néant, c'est mon cas, mais bon, ce n'est ni plus ni moins qu'une restitution du film. A la fin de cette magnifique performance, on comprend que le père se fait fusiller et l'enfant qu'il voulait épargner n'est pas épargné. Les beaux sourires s'évanouissent. C'est l'horreur qui apparaît. Comme dans le film.

CONTEXTUALISER LES IMAGES ET COMPRENDRE ABSOLUMENT TOUT LE TEXTE ET LE SOUS-TEXTE, C'EST BIEN LE BOULOT QU'ON ESSAIE DE FAIRE ICI, NON ? APPRENEZ LA LANGUE, INTERROGEZ DES GENS QUI CONNAISSENT LA CULTURE RUSSE (TELEVISUELLE EN PARTICULIER), ET ARRETEZ DE NOUS SAOULER AVEC DES APPROXIMATIONS PERMANENTES SUR LES SUJETS RUSSES...

Il serait très intéressant de creuser des sujets sur la Russie en ces lieux, de manière critique, mais il faudrait commencer par comprendre la langue et la culture ! Il y a beaucoup de choses à dire sur le "sentimentalisme" russe (qui ressort dans la vidéo, dans les interventions), sur les fautes de goût auquel il peut conduire et sur l'incompréhension totale des Français, surtout quand on leur sert des petites choses isolées et mal interprétées...

ASI, encore un effort, un jour vous trouverez un russophone ou un vrai connaisseur de la Russie pour éclairer votre lanterne...
Par DétecteurdeVérité

Re: Holocauste on Ice

"Il serait très intéressant de creuser des sujets sur la Russie en ces lieux, de manière critique, mais il faudrait commencer par comprendre la langue et la culture !"
Pardonnez moi, mais en matière de langue et de culture, le visuel final avec "Tatiana Navka [qui fait] semblant de flinguer son partenaire" et celui-ci qui fait le salut Hitlérien, y a pas beaucoup d'effort de compréhension à faire, c'est nul, débile, outrageant, irrespectueux, etc.

Si ce qui précéda peut être compris (bien que moi le maximum que j'accepte du fait d'être descendant de ceux qui connurent l'affreuse réalité, c'est les caricatures qu'en fit Peter Sellers, je ne peux supporter la clownerie infantile et débilisante, et je ne peux admettre que l'on dise que la culture russe explique ces âneries, cette culture qui a donné des gens comme Dostoïevski etc jusqu'à ces immigrants juifs installés aux USA comme Yankev Mikhailovitch Gordin qui vouaient à cette culture un amour incroyable en plein New-York de la fin du XIX début XXème, alors que pour la plupart ils avaient fui la misère et les pogroms.

Ce serait comme dire à propos d'un mets gastronomique emballé dans une vulgaire boite carton de McDonald que la culture française donne ses raisons d'être à cet emballage
Par DétecteurdeVérité

Re: Holocauste on Ice

Annulé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:43 le 30/11/2016 par DétecteurdeVérité.
Par amenbroken

Re: Holocauste on Ice

C'est bien pour cette raison qu'aucun russophone ne s'est insurgé, hein ?
Par Arnaud Romain

Re: Holocauste on Ice

Et rien sur les pitoyables pitreries "western" de Disney Village à Marne la Vallée, caricaturant le génocide des amérindiens, Alain ? Non ? Bon....
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

Rigoler avec les nazis et l'holocauste, faut reconnaître, c'est pas fastoche.
Benigni s'y était essayé. En douceur.
Bof.
Les patineurs russes ont essayé à leur tour, mais ecatégorie 'patinage artistique'.
Berck (comme disait Gébé).

Le seul souvenir que j'ai de rigolade avec les nazis, c'est "Les producteurs" de Mel Brooks.
Et de mémoire, il n'était pas trop question d'holocauste.
Sinon on peut aussi sourire avec" OSS 117 Rio ne répond plus".
Mais toujours pas question d'holocauste.
Tiens prenez les Tutsis: y a pas eu non plus de film rigolo.
Y a des moments où on ne peut plus.
Rigoler.
Par Alain Korkos

Re: Holocauste on Ice

SEBASTIEN L. : Ça va vous faire un sacrément beau mollet mais chuis entièrement d'accord.
La vie est belle est un film vraiment pas terrible.
Berck c'était vachtement bien, même que j'ai la toute première édition en bouquin !
Les Producteurs, je l'ai racheté pas plus tard qu'hier alors restez à l'écoute pour une critique toute fraîche…
OSS117 Rio ne répond plus, j'ai bien aimé itou.
Mais toujours pas question d'holocauste, non. Et pas non plus dans To be or not to be, par exemple.
Les charniers, c'est moyen drôle, en général les cinéastes évitent.
Par Robert.

Moi aussi!

"j'ai la toute première édition en bouquin ! "
Celle-là, et d'autres comme
celle-ci,
celle-là encore, et, nec plus ultra, celle-ci enfin!
1965! putain d'année !
Par Sebastien Lemar

Re: Moi aussi!

Putain, la vache (the cow): j'ai revendu les miens, exactement les mêmes, avec ma collec' de HK, depuis le n°8, dans les années 90, pour cause de disette.
Et aussi mon Chinois du XIVe
J'en bave.
Mais bon.
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

Les Producteurs... en Blu-ray?
Sinon vivement la critique (avec un petit coup de Blazing saddles, aussi, non?)
To be or not to be: bien sûr! Je ne l'ai pas revu depuis un moment aussi, celui-là!
Par Alain Korkos

Re: Holocauste on Ice

Les Producteurs pas en blu-ray, non. Visionnage prévu ce soir.
Le shérif est en prison, revu très récemment, toujours aussi marrant.
Par Alain Korkos

Re: Holocauste on Ice

annulé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:17 le 30/11/2016 par Alain Korkos.
Par Dimortelz

Re: Holocauste on Ice

Il faut arreter avec le traumatisme anthropologique de la shoah, ce n etait que le premier genocide industrialiser de l hummanite ( et pas vaiment le dernier) ce qui en accentu l aspect horrifique.

Nous somme une espece genocidaire, choisissons d en rire !
Par protagoras

Re: Holocauste on Ice

Par petit - saconnex

Re: Holocauste on Ice

consternant en effet.
Par bébert-le-chat

Re: Holocauste on Ice

Mondieukelhorreur...Commentkeçapu...Dezorreurpareilles...En pyjamarayés(Tm)...Et qu' en dit l' association des arrières petits neveux de déportés!?
Perso, le dernier " gros malaise " que j' ai eu, c' est quand j' ai appris que les " bons " déportés avaient virés les pédés déportés de la commémoration...en je sais plus quand! À l' époque, ça avait pas " malaizé " des masses, il me semble, nan!?
Ca, ça me fait chier...S' offusquer d' un spectacle " en pyjama rayé ", c' est comme lutter contre le cancer en supprimant la clope de Lucky Luke...Rien à foutre!
Carpe diem...
Par Dimortelz

Re: Holocauste on Ice

Chez @si ils ont un grand probleme sur le supposement antisemitisme de tous les vilain de ce monde.

Ca doit etre l expression anthropologique de la culpabilite...mais savez j ai envie de vous prendre dans mes bras et crirer tel robin williams dans will hauting : Ce n est pas votre faute ! Ce n est pas votre faute !
Par DétecteurdeVérité

Re:

Tiens aux derniers commentaires, j'ai senti l'ombre de Pétain planer. Il est vrai que le pays travaille ardemment depuis quelques années à raviver cette flamme.

Il me semble que les propos de Alain Korkos sont le décryptage visuel. Il touche à tous les sujets et je n'ai pas vu de raison de lui faire le procès de caricaturer sa propre pensée ou de penser par caricatures, même si parfois certains sujets m'intéressent moins que d'autres. Pourquoi lui qui a longuement traité des USA qui viennent de se rouler dans la fange ne ferait-il pas de même pour ce pays qui est regardé aujourd'hui par toute une frange comme l'exemple messianique. J'ai parfois l'impression que tous ces admirateurs sont aussi aveugles que l'étaient Aragon ou d'autres, sauf que ce qu'ils pondent n'excusent pas leur cécité.

Au fait, à combien est le compteur des journalistes tués bien que l'on m'explique que vu le nombre de morts annuelles violentes en Russie, c'est tout à fait dans la norme, voire bien en deçà !!!
Par poisson

Re: Holocauste on Ice

Je ne crois pas que cette reprise mette en cause le film "la vie est belle". Dans ce film il y a une scène, l'un veut dédramatiser l'acte anti-sémite (le cheval peint avec écrit ebre), c'est rien qu'une blague, pour rassurer l'autre, se rassurer lui-même, et le vieux monsieur qui lui répond "non, pas rien que" et on comprend qu'il a raison et que la légèreté n'est pas de mise. Dans ce film il y a mille questions et la tentative de répondre à une seule "peut-on survivre, être heureux après?". Le "mort" du film dit oui, c'est ma volonté, et le film dit qu'il faut fixer des idées sur ce passé car ce n'est pas au prix de l'oubli qu'on doit redevenir heureux.
Ce n'est pas une question de goût ou de talent et de référence à un film, ce sketch de patinage en costume.
J'ai l'impression que des petits signes d'oubli, qui montre que l'on commence à entrer dans une vision lointaine, vont pointer leur nez partout. Un exemple qui est vraiment donné en exemple (montré en réunion officiel à propos de la réforme et des enseignements pratiques interdisciplinaires EPI). Pas de question, de doute avant de faire des petites fleurs décoratives avec des étoiles jaunes? Personnellement je trouve ça très très choquant, et dérisoire à la fois. En tout cas c'est très difficile de convaincre quelqu'un que ça ne se fait pas, de trouver des arguments.
Par Neity

Re: Holocauste on Ice

Ce que j'ai compris de la vidéo : les 2 parents font les pitres devant leur enfant avant que le père soit emmené et tué par les nazi.
Les costumes sont là pour contextualiser la scène.

Les scènes de salut nazi et de fusillade parodiées servent à la fois à montrer que les parents cherchent à rassurer l'enfant tout en apportant au spectateur le contexte (= nazi arrivent pour fusiller).

Je trouve que le plus marquant c'est l'effet de contraste entre les 3 premières minutes de la vidéo et la brutalité de la scène à partir de 3min10 qui marque l'arrivée des nazi. On voit bien que le père s'adresse à son enfant en lui disant en revoir en souriant pour le rassurer, puis il fait signe à sa femme pour qu'elle empêche l'enfant de voir la suite.

Pour moi l'effet est très réussi. J'ai trouvé ça très émouvant et marquant, je ne comprends pas la polémique car ça me touche beaucoup plus que ce qu'on peut trouver ici et là comme commémoration classique.

Après est-ce que ça méritait la note maximale ? aucune idée.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 10:35 le 30/11/2016 par Neity.
Par poisson

Re: Holocauste on Ice

Moi je commente sans avoir vu la vidéo car elle me oups.
Toutes les vidéos incluses dans les chroniques me "oups", impossible de les visionner.
Je peux cependant visionner les émissions si je veux voir Didier Porte ou autre.
Par Neity

Re: Holocauste on Ice

Bizarre, essayez sur un autre navigateur ?
Par Carnéade de Cyrène

Re: Holocauste on Ice

Pareil.

On peut considérer le sujet (de Benigni ou des pâtineurs ayant décidé de l'adapter) mal choisi, mais comme adaptation du film le numéro me semble plutôt excellent et indéniablement émouvant.
Je me demande juste quelle fraction du public télévisé avait un souvenir assez net du film pour le comprendre (et combien de ses critiques détestaient déjà qu'un film ose traiter le sujet sous cet angle).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:25 le 08/12/2016 par Antoine C.
Par Alain Korkos

Re: Holocauste on Ice

Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Holocauste on Ice

De toutes façons, ils sont partout.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Holocauste on Ice

La question de l'humour est la seule.
Par poisson

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Bienvenue


Oups! Il semble que personne ne va répondre "ok merci"
Par bébert-le-chat

Re: Holocauste on Ice

Si il y a que ça...Ok, merci!
Si ça peut permettre à M'sieur Korkos de se sentir mieux...!
Alors, quelqu' un va dire: " on peut rire de tout, mais pas avec n' importe quel nazi...Enfin, je crois! "...
Et alors quelqu'un va dire: " Nietzsche a dit: " l' humour est une forme de désespoir sans fromage, nichtwar!? "...
Alors Bébert va dire: " C' est pas Nietzsche, d' abord...C' est Wagner...! "...
Et M'sieur Korkos dira: " Voilà...Je vous l' avez bien dit: ils reviennent! "...
Par Al1

Re: Holocauste on Ice

Hé bé ! Ca va aider, tiens !
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

Monsieur, je suis vraiment déçue. Je vous trouve de plus en plus moralisateur, insultant pour ceux qui n'ont pas exactement la même vision des choses que vous. Votre "Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !", plus encore que déplaisant, est inquiétant comme sont inquiétants tous ces piliers de la morale officielle de service qui au lieu de débattre, de discuter, d'essayer de convaincre, de faire au moins l'effort d'écouter ce qui est réellement dit en évitant d'affubler d'office d'étiquettes aussi injurieuses que faciles le coupable de penser différemment, au lieu de tout ça, tous ces pères la morale sont les soutiens d'un dogme et de mantras précieux et sacrés dont il ne faut pas déplacer une virgule. Je suis déçue, et oui, inquiète de voir pratiquer sous le nom de décryptage une inquisition qui définit les nouvelles sorcières à chasser. Et si vous me trouvez excessive, relisez-vous!
Vous me rappelez un passage du professeur d'histoire israëlien (et juif) Shlomo Sand, que vous n'appréciez peut-être pas beaucoup en dépit de ses qualifications naturelles, dans un ouvrage au titre percutant "Comment j'ai cessé d'être juif". Il y écrit :
Quiconque tente d'établir un lien entre morale juive et justice sociale, entre tradition juive et égalité des droits de l'homme, devra se demander pourquoi le monde religieux juif n'a donné naissance à quasiment aucun courant de prédication luttant contre les atteintes répétées au droits de l'homme. De nos jours, on ne trouve guère de protestations émanent des institutions juives contre les graves injustices quotidiennement commise sous l'occupation israélienne. (Je précise qu'il ne s'agit nullement d'un livre "antisémite" et que ceux qui y chercheraient à attiser leurs haines seraient déçus).
Le rapport avec votre écrit et vos réactions ? La condamnation disproportionnée d'un pauvre spectacle mal inspiré d'un film qui n'est peut-être pas le chef d'oeuvre qu'on a voulu y voir, mais qui ne méritent, ni l'un ni l'autre, que l'on vienne y chercher des signes non pas d'un mauvais goût affligeant, mais, carrément, les traces d'un antisémitisme latent conjointement avec la disqualification préventive de tous ceux qui pourraient ne pas voir comme vous. C'est ridicule, mais surtout, je le répète, c'est inquiétant non seulement parce que cela fournit une clé interprétative aussi dogmatique que bornée, mais parce que cela correspond à cette vision en noir/blanc, bons/méchants qui semble traîner désormais partout et qui fait confondre la lettre avec le contenu. Il y a des méchants, il y a des intolérants, mais dans cette dernière case, je tendrai, désormais, à vous faire place.
Et si mon indignation devant ce passage à la loupe de la bienséance qui se dissimule derrière le terme respectable de décryptage est déplaisante et me vaut quelque qualification à l'emporte pièce dont vous semblez désormais incapable de vous passer, tant pis. Il est temps d'avoir du courage et de risquer l'incompréhension de ses apparents "alliés" idéologiques pour éviter les catégorisations faciles, qui ne coûtent rien sauf, évidemment, le dépérissement du débat d'idées au profit de la guerre des mots.
Par poisson

Re: Holocauste on Ice

"en dépit de ses qualifications naturelles"

"ce passage à la loupe de la bienséance qui se dissimule derrière le terme respectable de décryptage"

De biens jolies phrases, qui même en couleur ne trompent pas car elles trahissent un je-ne-sais-quoi, une certaine façon de jalouser un statut de victime? Comme si il était usurpé? De ne pas supporter un interdit trop pesant. Que s'appelleram... kesak?
Le patin à glace sur ce thème, c'est du détournement d'émotion uniquement au profit du spectacle, pas pour une cause, pour un geste de mémoire, Surtout qu'on est dans une compétition de spectacles qui s'affrontent, ce qu'on choisit de faire c'est pour que ça "paye". Il est normal pour encore un grand nombre de personnes que l'on s'interroge sur le pourquoi on enjolive, pourquoi on banalise, pourquoi on réduit à, pourquoi on met sur un plan d'égalité avec, . Pas de quoi s'offusquer, n'y voir qu'un parti-pris. Sauf si...Que s'appelleram... kesak? enfin ceux à qui Alain Korkos dit bienvenue. Je ne vois pas d'autres explications à cette mauvaise humeur.
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

Jalouser le statut de victime[i], [i]sauf si...? Euh, je sens une critique (une allusion), mais laquelle exactement ? Mes "jolies phrases" ne procèdent pas masquées, elles expriment clairement, me semble-t-il, n'insinuent pas. Méritent une critique claire, elle aussi.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Il est normal pour encore un grand nombre de personnes que l'on s'interroge sur le pourquoi on enjolive, pourquoi on banalise, pourquoi on réduit à, pourquoi on met sur un plan d'égalité avec, . Pas de quoi s'offusquer, n'y voir qu'un parti-pris. Sauf si...Que

Donc Korkos peut se permettre de commenter sa chronique par un Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre

Et Cirneaf doit la fermer...

Un peu sournois le commentaire poisson.
Par poisson

Re: Holocauste on Ice

Qui dit que cirneaf doit la fermer?

Si toute réponse qui n'est pas en accord est une censure, votre message est aussi une invitation à ce que je la ferme, comme vous dites? J'ai le droit de répondre ou pas?

Que sournois, je ne comprends pas? Ou est la dissimulation? L'hypocrisie?

Faut réfléchir à ce qu'on soutient quand on fait le malin.
Peut-être que c'est juste pour faire le malin que cirneaf épingle Alain Korkos qui épingle les asinautes, qu'est-ce que je peux en savoir? Si c'est le cas, mieux vaut ne pas répondre en effet.
La plupart des gens qui revendiquent la liberté de tout car ils ne comprennent pas qu'on "sanctuarise" certains crimes me sont incompréhensibles, et je ne crois pas à une soif d'absolue équité, qui les pousse à intervenir. Donc je m'interroge.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

Donc je m'interroge.

comme ça fait des années que vous vous "interrogez" sur l'antisémitisme de certains asinaut, vous et la petite poignée de d'inspecteur du dimanche, suivit ici par A Korkos, c'est que vous devez avoir besoin de ça pour vivre.
ça :vous fabriquez, vous inventer des êtres inhumains (antisémite et insensibles a la Shoah) surement (c'est mon interprétation, je n'en vois pas d'autre) pour vous rassurer sur votre propre humanité .



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:57 le 06/12/2016 par jeanbat.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Que sournois, je ne comprends pas? Ou est la dissimulation? L'hypocrisie?

Je vais essayer de m'expliquer :

Cirneaf poste pour expliquer qu'elle est déçue de l'attitude d'AK qui avec sa phrase provocatrice ( "Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !") anticipe la venue d'un flot de commentaires nazis et antisémites.

Or est ce le cas? Y a-t-il eu ce type de commentaire ? non.

Pas grave on va en inventer (ce que vous faîtes par insinuation.)

Des propose digne des nazis sur asi j'en ai trouvé mais pas pour commenter la chronique de Korkos sur un autre sujet on a une exaltée qui souhaite exterminer les migrants avec plus d'efficacité que les nazis (le zyklon B peu efficace ça s'évapore si on l'utilise en mer) [www.arretsurimages.net] ( Vous trouverez aussi un abonné qui écrit que les Européens n'étaient pas mieux traités que les Africains du temps de la traite Atlantique [www.arretsurimages.net] )


Je trouve ça fort à propos de la part de cirneaf de critiquer Korkos qui s'invente une horde de nazillon venus commenter son article.
La réduction ad hitlerum de tout ceux qui ne seront pas d'accord avec lui est totalement excessive et puérile.

En le faisant elle sait qu'elle sera victime de cette assimilation et elle le dit explicitement :

Et si mon indignation devant ce passage à la loupe de la bienséance qui se dissimule derrière le terme respectable de décryptage est déplaisante et me vaut quelque qualification à l'emporte pièce dont vous semblez désormais incapable de vous passer, tant pis. Il est temps d'avoir du courage et de risquer l'incompréhension de ses apparents "alliés" idéologiques pour éviter les catégorisations faciles, qui ne coûtent rien sauf, évidemment, le dépérissement du débat d'idées au profit de la guerre des mots.


Et vous que faîtes vous ? Exactement ce que Cirneaf avait prédit...

Je vous cite.

"en dépit de ses qualifications naturelles"
"ce passage à la loupe de la bienséance qui se dissimule derrière le terme respectable de décryptage"
De biens jolies phrases, qui même en couleur ne trompent pas car elles trahissent un je-ne-sais-quoi, une certaine façon de jalouser un statut de victime? Comme si il était usurpé? De ne pas supporter un interdit trop pesant. Que s'appelleram... kesak?


Selon vous les phrases de Cirneaf ne "trompent pas".

Vous ne vous risquez pas à le dire explicitement mais vous suggerez qu'elle ne supporte pas l'interdit de l''antisémitisme et qu'elle utilise le terme "qualification naturelle" pour l'appliquer aux origines d'Alain Korkos et non à sa qualité de critique d'art.

En plus vous mettez des couleurs comme pour attirer l'attention et donner l'alerte. Et affirmer explicitement qu'elle jalouse le statut de victime dont vous affublez Alain Korkos.

C'est ce que je trouve sournois.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:24 le 06/12/2016 par pierre mas.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

pierre, ne s'agirait il pas plutôt d'une attitude de groupie de base.

quoi que dise A K, Poisson le défend , même ici ou il est indéfendable ?
Par Oblivion

Re: Holocauste on Ice

Jeanbat et Pierre Mas, vous faites le choix de faire chier Poisson et Alain Korkos
plutôt que d’aller répondre à Vahina Vaness qui écrit ses thèses sur les méthodes
d’élimination des réfugiés et son envie d’y participer très activement.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Holocauste on Ice

on a les choix qu'on mérite.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

AK ne s'en est pas non plus pris à Vahina Vaness mais à un ensemble indéfini qu'il a appelé "nazillion, antisémite".
ayant été, notamment avec ton appuis, traité, ainsi sur les forums , d'une manière indigne et très irrespectueuse, j’entends par cette provocation qu'il réitère l'accusation venue des échanges autour de Dieudonné etc..

mais lui à un statut particulier, il est journaliste, non forumer ,c'est encore plus outrageant .
Par Oblivion

Re: Holocauste on Ice

En huit ans d’ASI, Alain Korkos a lu dans les forums de ses chroniques des tonnes de propos antisémites
ou tout du moins tendancieux !
En tant que chroniqueur, il ne peut pas intervenir dans les forums de manière agressive.

Et, donc, il y a un jour, fatigué et coincé, où il préfère ironiser et la jouer grand seigneur caustique en souhaitant bienvenue.

Pour ce qui est du « notamment avec ton appui », va te faire cuire un œuf, je ne t’ai jamais traité d’antisémite,
j’ai même argumenté face à toi quand tu nous écrivais que Soral avait fait une petite bêtise en allant
faire une quenelle sur le mémorial de la Shoah. C’est ça, oui, une bêtise…
Je t’avais signalé une fois (dans le forum) que ce que tu écrivais pouvait prêter à confusion, tu m’as envoyée chier
définitivement en m.p..

Je te réponds, là, mais c’est la dernière fois, parce qu’on ne m’envoie pas chier comme ça,
et car je t’ai classé dans la case « troll de forum ».
Souviens-toi.
Je voulais juste vous aider, Pierre Mas et toi, à voir que vous êtes quand même en train de trouver plus grave
les messages d’AK et de poisson plutôt que les propos fascistes de Vaness que cite Pierre Mas.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

à voir que vous êtes quand même en train de trouver plus grave
les messages d’AK et de poisson plutôt que les propos fascistes de Vaness


tu m'as demandé si je trouvais plus grave tel ou tel propos?

non .

tu le sors de ton chapeau .une déduction par omission digne des pires procès d'intention.

voila TA manière de venir en aide , jeter un peu plus de discrédit. trouver l'alchimie de de tel nom à tel autre qui "prête à confusion" , trouver que ne pas répondre a Vaness signifie quelque chose que t'amènes à tirer des conclusion malhonnête .
vaness est tres claire, il n'y a aucune ambiguïté.
je ne vois pas l'interet de lui répondre ,Fabb l'a très bien fait.
ces réponses ne laissent aucun doutes.
elle assume parfaitement son inhumanité, elle la revendique .
Je ne vois aucune bonnes raisons de discuter avec quelqu'un qui répond sans cesse que la vie des migrants ne représente rien et qui serait prête a écraser des enfants migrants à cous de pierre .

mais si tu veux y aller pour dire "ca c'est pas bien" comme tu fais si souvent, régale toi.
si tu juges ça utile , ma fois ..
Par Oblivion

Re: Holocauste on Ice

OK. Tu trouves plus grave les propos de Vaness.

« mais si tu veux y aller pour dire "ca c'est pas bien" comme tu fais si souvent, régale toi. »

Euh… c’est toi qui passe ton temps à faire les redresseurs de tort sur les forums.
Mais pas face à ceux qui écrivent les choses les plus horribles.
Face à ceux qui selon toi tentent de se montrer respectables avec invariablement
ta petite minute psychologie c’est pour vous rassurer sur votre propre humanité.
Ça ne t’a jamais effleuré l’esprit que leur fonctionnement était plus simple,
genre ils dénoncent des idées horribles car ils sont humains ?

Pour revenir sur avec qui discuter, il y a quand même un truc un petit peu bête,
et tu ne t’en es peut-être pas rendu compte, alors je te l’annonce.
Tu écris dans le vide. Alain Korkos ne vient pas te répondre.
Et je ne suis pas sûre qu’il lise ce forum.

Vaness te répondra. Elle répond à tout le monde.
Les propos que les asinautes lui répondent ne semble pas l’affecter.
En revanche, dis toi bien un truc, ce que tu écris à Alain Korkos risque d’affecter
quelques uns.

Alors, si tu pouvais aller jouer à la liberté d’expression avec Vaness, ce serait gentil.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

Tu écris dans le vide. Alain Korkos ne vient pas te répondre.
Et je ne suis pas sûre qu’il lise ce forum.


je n'ai absolument aucune envie de parler avec lui.


j'ai dit ce que j'avais à dire et je ne vois pas sur quoi porterais notre conversation .

ta petite minute psychologie c’est pour vous rassurer sur votre propre humanité.

ils dénoncent des idées horribles car ils sont humains ?

je l'ai dit plusieurs fois, je trouve ça stupide de ce positionner devant quelqu'un qui est lui aussi convaincu du bien fondé de ces positions et de lui dire .
"vous êtes le mal incarné".
je ne vois aucune raison de faire ça, a part pour le regard des autres pour affirmer ses position , se convaincre ou montrer.
d'ailleurs face à face, dans la vrai vie, les gens sont bien plus prêt a discuter intelligemment sur leur différence.
ce qui est intéressant, c'est de comprendre les points de clivages.
ce que toi, par exemple, je ne t'ais jamais vu faire .
tu juges et tu tournes les talon.
Strumph toutes vôtres clique, ne faites que ça.

avec vaness, le point de clivage est plus large que le fleuve amazone, c'est le respect de la vie humaine . j'ai vu ce clivage des sa première sortie .une position inhumaine revendiquée.j'ai aucune raison d'aller perdre du temps a réentendre ce que je sais déja .

vous vous êtes dans la suspicion, le jugement au doigt mouillé parce que vous vous la petez un max , que vous vous prenez pour de fin limier alors que vous êtes d'une lourdeur sans limite ( ex: antisémite, nazillon cet espace est pour vous etc).
tout fiere de vous que vous etes .
là il y a matière à décrypter .
Par Oblivion

Bravo !

Note maximale de 6 pour ton patinage. C’est pas très artistique, mais ça patine bien.
Par jeanbat

Re: Bravo !

Ce que je disais
Juger et filer .
En humiliant si possible .
Par Oblivion

Re: Bravo !

Je ne passe pas mon temps à aller me coller derrière les commentaires des autres asinautes
comme tu le fais la plupart du temps pour leur dire gna gna, vous n’êtes pas bien, vous ne pensez
pas bieeeen ! et puis vous dîtes des niaiseries.
Du ad hominem à longueur de forum.

ASI est principalement un site d’analyse des médias, et je pense que depuis février 2009,
date à laquelle tu t’es inscris, tu n’as jamais commenté une seule fois en terme de critique
des médias.

La chronique d’Alain ci-présente est une observation d’un fait de téléréalité.
Tu as quelque chose à dire à ce propos ?

De mon côté, tu peux aller vérifier, j’essaie de commenter et apporter mon point de vue,
si possible, en rapport avec le sujet de l’article / chronique / émission.

Mon dernier commentaire en lien avec les médias : pourquoi le CSA fait-il preuvre de mansuétude
à l’égard de l’émission Rue des allocs ? Sur ce sujet, j’ai formulé trois fois dans les forums
un avis opposé à la position d’ASI (je pense qu’il vaut mieux avoir une émission moyenne
que pas d’émission du tout).

C’est en cela que tu es un troll : tu ne t’intéresses pas aux sujets exposés par ASI.
ASI pourrais devenir un site de tricot, tu continuerais à écrire les mêmes choses.
Et t’énerverais contre les tricoteurs antifascistes.
Tu es là pour attaquer d’autres asinautes en fonction de tes opinions.

Là, depuis hier, je fais la même chose que toi.
Mais tu peux te rassurer, je retourne à mes oignons, la modération d’ASI laisse tranquille
les gens comme toi et les Vaness.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Bravo !

Le forum sans Bysonne est de plus en plus triste et absurde.
Par pompastel

Re: Bravo !

la modération d’ASI laisse tranquille
les gens comme toi et les Vaness.


Pfiou...
Et ben...
Rapprochement de grande honnêteté intellectuelle, sans doute.
Des années d'@si pour écrire des trucs aussi pervers et sournois, quelle misère.
Par Oblivion

Re: Bravo !

Ce n’est pas un rapprochement, Pompastel, Vaness n’a rien à voir avec jeanbat
en terme d’idées.

Plus haut, j’ai reconnu à jeanbat : « OK. Tu trouves plus grave les propos de Vaness. ».

Vaness écrit des trucs qui tombent sous le coup de la loi.
Pas jeanbat. Lui, il casse les pieds.

On va dire un truc pour se mettre tous trois d’accord : je suis une grosse perverse et sournoise.
Je ne vis que de ça.
Là, je suis en train de préparer un plan en cinq actes pour coincer quelqu’un.
Et je fabrique aussi des poupées vaudou.
Je vous laisse, je dois surveiller ma marmite de grenouilles.

Si ça vous fait plaisir.

T’chô !
Par jeanbat

Re: Bravo !

Plus haut, j’ai reconnu à jeanbat : « OK. Tu trouves plus grave les propos de Vaness. ».

Vaness écrit des trucs qui tombent sous le coup de la loi.
Pas jeanbat. Lui, il casse les pieds.


ok alors pourquoi nous associer?
Par jeanbat

Re: Bravo !

que signifie en français
des gens comme toi et Vaness ?
Par jeanbat

Re: Bravo !

commenter un commentaire c'est du troll
mais commenter la chronique ,c'est bien.

c'est ton point de vu .
sur asi, je dis des choses qui me semblent importantes.
pour toi c'est troller parce que tu t'octroies le droit de dire ce qui est important et ce qui ne l'est pas.

Moi je trouve que le discours ambiant est complètement pétrifié par la culpabilisation,mécanisme qui sert les idées de l'extreme droite sur la base de :
"regardez, ils nous détestent, nous dénigrent , c'est parce qu'on a raison et qu'ils n'ont pas d'argument, du coup ils cherchent à nous faire passer pour des monstres .votez pour nous et tout ça changera."
c'est un phénomène mondiale .
l'extreme droite et les idées rances montent .
et vous pensez encore que votre méthode est la bonne .
cette méthode (le diable FN) n'a cessé de profiter, élection après élection au FN.
mais toi tu restes convaincu qu'ils faut continuer.
du coup, Fillon et son ultra libéralisme va surement passer .
Par peur du loup, on laisse le renard entrer dans la bergerie .
hors le renard fait des dégâts
la gauche,le "berger" , par les mécanismes que je dénonce et que tu défends a perdu toute sa crédibilité , il empêche le loup d'entrer et regarde le renard, content de lui, et les scores électoraux tombent.
il faut réfléchir à une autre stratégie .
sauf que des que ceci est exposé, les idiots utiles disent: il veut empêcher le renard de passer, c'est donc qu'il souhaite voir entrer le loup.
Par Faab

Re: Holocauste on Ice

Et peut-être que comprendre qui parle pourrait aussi aider.

Résumé de En attendant Eliane, Alain Korkos, 1996 :
"Retrouvée au fond d'une valise ; une poupée ravive les souvenirs de Simon Zahar, pâtissier à Paris.
Seul dans sa boutique, il attend toujours le retour d'Eliane, sa sœur jumelle disparue dans la rafle du Vel d'Hiv.
Il attend, et les souvenirs de son enfance en Algérie, puis de l'exil à Paris hantent son esprit.
"
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

c'est une raison de traiter ceux qui auront des avis divergeant de nazillon?
Par Tigi

Re: Holocauste on Ice

Allez dire ça à votre camarade du PIR.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

y'avait il une dimension raciste dans la traite atlantique?

y'avait il une dimension raciste dans la guerre de trente ans?
Par Faab

Re: Holocauste on Ice

C'est un moyen de comprendre qu'on parle à des personnes, avec leurs ressentis, et qu'il n'y a pas à se formaliser quand elles l'expriment sur des sujets qui les touchent. Si vous vous faites traiter de nazillon (c'est vous qui êtes visé ?), vous pouvez aussi dépasser l'indignation et vous demander ce qui dans votre manière d'exprimer les choses provoque des réactions que vous n'attendiez pas. On est là dans des rapports humains, pas dans l'abstraction académique. Ce qui n'est qu'avis divergent pour vous, comme si on parlait slip ou caleçon, peut être beaucoup plus pour d'autres.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

Une insulte si grave doit être justifiée .
La souffrance des uns et des autres n'altère pas ce Principe fondamentale .
Par Faab

Re: Holocauste on Ice

Mais vous avez été visé personnellement ? C'est quoi cet emballement ?
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

cela raisonne avec un certain types d'insulte outrageante qui m'ont été adressées pour des raisons injustes selon moi.
voila pourquoi j'ai marqué ma désapprobation.

mais je ne pense pas que A K m'ai visé dans cette attaque car je ne suis même pas sure qu'il connaisse mon existence et qu'il me semble qui si ce n'est pas le cas, il sait surement que ces attaques étaient non fondées.liberté d'expression à la Chomsky devient nazillon (strumph), antisemite (FdC), extreme droite(sandy) et j'en passe et des meilleurs ;ou devient un "prétexte" pour avancer masqué- attaque malhonnête , infamante et surtout imparable :
normale que tu n’écrives pas de chose préjudiciables puisque tu avances masqué . de toute façon, on sait qui tu es!

certes c'est désagréable et éprouvant mais ce n'est pas pour ces raisons que j'en parle, ce n'est pas un problème personnel.

vous, Faab, semblez penser qu'elles sont en partie justifiée, ses attaque parce que c'est à moi de veiller a ce que mes mots ne puissent pas être interpréter comme ça.
moi je pense que les attaques de ce type doivent être argumentées car sinon toutes discussions sur certain thème devient impossible, et certaine choses liées en général a la critique du pouvoir sont quasiment indicibles par un type qui n'a pas pris 10 ans de cours de rhétorique.

le post d'AK en lui même, n'a pas tant d'importance, c'est sure , d’ailleurs je ne serais pas surpris qu'il l'ai écrit sans aucun but précis, et je suis d'accord, il n'y a pas de quoi fouetter un chat, je trouve que c'est même une marque d'intelligence qu'il ne rentre pas dans une polémique absurde qui n'a pas lieu d’être.

cela sous entend juste que selon lui, il y a un certain nombre d'antisémites nazillon sur les forum d'asi.

même les pires post d'asi sont sans communes mesure avec ceux qu'on peux lire sur un site nazi.
donc je critique son post , cela donne lieu a une discussion, il n'y a pas d'emballement .
Par Faab

Re: Holocauste on Ice

Il y a 2 ans déjà, une réponse que je faisais à Mister Cocktail avant une longue discussion : "Vous voyez que ce n'est pas de la caricature, vous êtes d'accord avec Hitler...".

Et n'a-t-on pas droit régulièrement à un habitué faisant part de ses "doutes" sur les chambres à gaz ?

Le fait est qu'un site critique des médias a des chances d'attirer tout un pan de la population où on se plait à se voir d'autant plus libre qu'on touche aux "tabous", où ça y va joyeusement sur les Juifs, clins d'oeil et ricanement, shoah et ananas.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

c'est extrêmement rare de lire ça ici.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

quand pierre mass qui a perdu de lma famille dans le génocide rwandais incrimine la france vous cherchez a comprendre qui parle ?
non vous martelez les justification de Vedrine.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:47 le 08/12/2016 par jeanbat.
Par Faab

Re: Holocauste on Ice

Ca s'adressait à moi ?
Si c'est le cas, par principe, je cherche toujours à comprendre qui parle (y compris les néo-nazis en espérant qu'ils m'insultent un minimum, au moins "islamo-gauchiste traitre à sa race", que mes efforts soient reconnus).
Sinon, non, je ne martelais pas les justifications de Vedrine, et je ne crois pas que Pierre Mas ait quelque doute sur ma perception critique de la France en Afrique (et de l'Europe depuis des siècles), mais je me poserais des questions sur ce que je dis si ça provoque des injures.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Jeanbat et Pierre Mas, vous faites le choix de faire chier Poisson et Alain Korkos
plutôt que d’aller répondre à Vahina Vaness

C'est quand même un comble j'explique qu'au lieu d'assimiler tout ceux qui ne seront pas d'accord avec le fond de sa chronique à des nazis Alain Korkos ferait mieux de réagir à des vrai propos de ce type sur le forum. (Propos auquel j'ai répondu à plusieurs reprise.)

Et vous me faites le même reproche?

Et défendre Cirneaf d'une allusion que je trouve totalement insultante serait " faire chier ".
Et vous vous faîtes quoi dans ce cas?

Je suis aussi en train d'apporter la contradiction à quelqu'un qui écrit que les Africains qui subirent la traite n'étaient pas plus maltraité que les Européens à la même époque . (Cette personne m'accuse de négationniste de la souffrance européenne par ailleurs.)

Je le fait chier lui aussi ?



Modifié 2 fois. Dernière modification le 11:59 le 07/12/2016 par pierre mas.
Par poisson

Re: Holocauste on Ice

Vous avez écrit: AK qui avec sa phrase provocatrice ( "Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !") anticipe la venue d'un flot de commentaires nazis et antisémites.

Si on regarde bien les heures des messages sont en causes, c'est sans aucune anticipation de la part d'Alain Korkos.
Si vous voulez ma peau, prenez la.

Aujourd'hui je pense à bysonne et je voudrais être capable comme elle de compréhension, ok chacun a ses petites fissures. Elle était compréhensive mais capable de rentrer dans le lard de ceux qui font subir à d'autres de l'intransigeance, au nom de l'intransigeance qu'ils ont subi, Elle était souvent à la fois le soutien et l'adversaire d'un même pseudo.
Bysonne à ton départ, je dis non. Non, non et non.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

sincère condoléance pour Bysonne .
Par Oblivion

Re: Holocauste on Ice

« Alain Korkos ferait mieux de réagir à des vrai propos de ce type sur le forum. »

Il ne répond pas, il ne répond pas.

Ne vous fatiguez pas inutilement.

Pour ma part, je ne vais plus répondre. Je suis fatiguée et je pense à Bysonne aussi et à tous les autres.
Par Tigi

Re: Holocauste on Ice

J'ai rappelé un fait historique, à savoir que les régimes politico-religieux européens ont conduit à l'éradication d'un quart de la population européenne en l'espace de 30 ans, entre 1618 et 1648.

Ce qui me fait dire, qu'en effet, "les régimes politico-religieux européens de l'époque étaient sans pitié avec les africains... mais ils ne traitaient guère mieux leurs propres populations." et que "les régimes politico-religieux de l'époque étaient impitoyables envers tout le monde, envers les africains comme envers leurs propres population."

Un point de vue et des propos que vous avez tout d'abord qualifié de "négationniste" et puis maintenant de "nazi".

Rien que ça.

Donc pour vous répondre : non, vous ne me faites pas chier, je vous trouve juste pitoyable.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

le "guère mieux" nie la dimension raciste.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 17:37 le 08/12/2016 par jeanbat.
Par Tigi

Re: Holocauste on Ice

Et donc mon "guère mieux" justifie le qualificatif de "nazi" ?

Vous n'êtes pas bien dans votre tête, àmha.
Pierre Mas et vous, vous devriez peut-être prendre un peu de vacances, ensemble ou séparément.

Guère mieux, en effet. Je persiste et signe.

Éradiquer un quart de la population européenne, ce n'était guère mieux que pratiquer la traite des esclaves.

Les révolutionnaires de 1794 ont abattu cet ancien régime d'oppression ET ils ont aboli une première fois l'esclavage.

Eux, ils avaient compris que c'était une seule et même saloperie.

Le républicain Victor Schœlcher s'inscrira quelques années plus tard dans cette tradition.
Un grand homme.

Alors, en chœur avec Pierre Mas, traitez-moi donc de nazi si ça vous chante.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Guère mieux, en effet. Je persiste et signe.

Éradiquer un quart de la population européenne, ce n'était guère mieux que pratiquer la traite des esclaves.


Si quelqu'un pouvait expliquer à Tigi pourquoi il déraille ça serait sympa.

Moi il me prend pour un fou donc ça ne risque pas de marcher.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Ce qui me fait dire, qu'en effet, "les régimes politico-religieux européens de l'époque étaient sans pitié avec les africains... mais ils ne traitaient guère mieux leurs propres populations." et que "les régimes politico-religieux de l'époque étaient impitoyables envers tout le monde, envers les africains comme envers leurs propres population."
Un point de vue et des propos que vous avez tout d'abord qualifié de "négationniste" et puis maintenant de "nazi"


Mais d'où vient ce besoin de contextualiser un crime contre l'humanité? De le comparer à d'autres saloperies de la même époque pour dire que ce n'est pas pire? Pourquoi donc ce besoin de hiérarchiser?

La manière dont vous tentez de diluer la spécificité de la traitre Atlantique est scandaleuse et vous utilisez les arguments classiques de la rhétorique négationniste.

Je n'ai pas qualifié votre hiérarchisation pourrie de nazie vous mentez .

Vous n'en avez pas conscience, vous le faîtes probablement de bonne foi et l'aspect dégueulasse de votre propos vous échappe mais ça reste de la rhétorique négationniste.

Et c'est par l'échange d'argument que je m'en prends à vous à aucun moment je ne souhaiterai vous attaquer sur un terrain judiciaire ce qui serait absurde.

Pendant qu'on s'écharpe pour justifier ou pas la provocation d'Alain Korkos je me sent bien seul à vous expliquer que NON NON et RENON: on ne peut pas dire que le sort des Africains victimes de la traite était équivalent à celui des populations européennes à la même époque.

C'est une contre vérité et une insulte à la mémoire de ces victimes et de leur descendants. Pourquoi vous faîtes ça?

Et puis pourquoi me chercher des noises d'ailleurs Tigi et ne pas vous en prendre directement à Mathilde Larrère ? Dans sa présentation des arguments fallacieux de la droite (au sujet de la traite) elle parle de cette technique qui consiste à minimiser la traite Atlantique en convoquant la traire arabo musulmane vous faîtes exactement la même chose avec votre guerre de trente un argument négationniste qui n'est pas utilisé fréquemment parce qu'il est ridicule mais un argument négationniste toute de même.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Holocauste on Ice

[edit : erreur de personne]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:38 le 08/12/2016 par Antoine C.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
(+ dans sa fameuse théorie impliquant le complot europeisto-mitterandien),

Vous confondez avec Trubli.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Holocauste on Ice

Oups mes excuses à Tigi alors.
Par Tigi

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Et puis pourquoi me chercher des noises d'ailleurs Tigi et ne pas vous en prendre directement à Mathilde Larrère ? Dans sa présentation des arguments fallacieux de la droite (au sujet de la traite) elle parle de cette technique qui consiste à minimiser la traite Atlantique en convoquant la traire arabo musulmane

Totalement faux.

Dans sa chronique, elle ne parle pas du tout de la traite arabo-musulmane.
Cela lui a été signalé sur le forum.

C'est vous qui êtes venu me chercher des noises, comme un petit procureur, parce que j'ai osé dire : "Il est clair que les régimes politico-religieux européens de l'époque étaient sans pitié avec les africains... mais ils ne traitaient guère mieux leurs propres populations. "

Un blasphème, visiblement, à vos yeux !

Pour une raison que j'ignore, vous vous êtes mis dans la tête que toute contextualisation
de la réalité historique de l'époque revenait à une négation de cette saloperie que fut la traite des africains. Et vous vous octroyez le droit de traiter cela de négationnisme et de nazisme.

Pour une raison que j'ignore, vous ne supportez pas d'entendre que le sort des populations européennes de l'époque dont le quart a été éradiqué en l'espace de 30 ans ne valait pas mieux que le sort des africains réduits à l'esclavage et eux aussi largement massacrés.

Vous avez votre hiérarchie sacrée des crimes contre l'humanité.
En tête de votre hiérarchie, la traite des noirs.
Pour d'autres, en tête de la hiérarchie, il faut mettre la shoah.

C'est votre problème, pas le mien.
La concurrence victimaire, je vous la laisse volontiers.
Mais l'éradication d'un quart de la population européenne en l'espace de 30 ans fait aussi partie de l'Histoire.

Moi je n'en fais pas une question de hiérarchie, mais vous ne m'empêcherez jamais de rappeler que cela aussi a existé.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Totalement faux.
Dans sa chronique, elle ne parle pas du tout de la traite arabo-musulmane.
Cela lui a été signalé sur le forum.

Elle parle de la rhétorique de Fillon qui vise à euphémiser la traite Atlantique en niant sa spécificité raciste et déshumanisante et en la diluant dans une époque ou la violence était sans commune mesure avec notre époque.

ça vous rappellerai pas un peu Tigi qui ON NE SAIT PAS POURQUOI S'INTERROGE SUR LE SILENCE (l'omerta?) à propos d'une violence équivalente à l'encontre des populations Européennes à la même époque.

La rhétorique de Fillon utilise la traite intraafricaine pour dédouaner "les Européens" (expression utilisée par Mathilde Larrère sans que vous pinaillliez le moins du monde) de leur responsabilité historique dans la déportation de millions d'Africain.

Vous utiliser la guerre de trente ans pour faire la même chose.

Une diversion négationniste banale.

Citation:
Pour une raison que j'ignore, vous ne supportez pas d'entendre que le sort des populations européennes de l'époque dont le quart a été éradiqué en l'espace de 30 ans ne valait pas mieux que le sort des africains réduits à l'esclavage et eux aussi largement massacrés.

Tout comme Mathilde Larrère et Elie Domota ne supporte pas les effets de manche de François Fillon à propose de la traite et de la colonisation.

Et je supporte de moins en moins de me retrouver seul à vous apporter la contradiction....


Cette rhétorique est la même que la votre!
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice


Et je supporte de moins en moins de me retrouver seul à vous apporter la contradiction....

heu...
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Presque seul ;-)
Par Carnéade de Cyrène

Re: Holocauste on Ice

Ok ok je vais essayer.

a) la guerre de 30 ans déjà c'était une guerre... genre il y avait des camps qui voulaient la victoire, il ne se sont pas dit un jour "on va tuer 1/4 de la population pour s'enrichir", ils en sont juste arrivé à le faire car le conflit était équilibré ou que certains s'acharnaient (au point qu'il a duré 30 ans, il parait)

b) une grande partie des morts c'était pas la guerre mais les famines et maladies qui en résultaient, pas nécessairement voulues. La mauvaise gestion des dirigeants d'alors aurait certes pu les faire entrer dans le Livre Noir du Communisme, s'ils l'avaient été, mais des historiens sérieux n'utiliseraient pas le total pour tout présenter comme une extermination planifiée.

c) pour le reste c'était une guerre de religion. Les grands massacres n'ont pas été en raison d'une naissance/couleur de peau mais d'une opinion/croyance. Les civils avaient, au moins dans certains cas, l'option de se convertir au lieu de se faire massacrer et étaient alors traités comme des sujets normaux, ce qui arrivait moins souvent aux noirs du temps de l'esclavage.

d) il n'y avait pas de systématicité dans le traitement des populations conquises. Les caprices des princes ou le fanatisme de leurs mercenaires transformaient certaines conquêtes en massacres complets, dans d'autres en conversions forcées plus ou moins sanglantes, dans encore d'autres cas les populations étaient épargnées sans raison autre que la clémence d'un prince. Ce qui ne semble pas satisfaire au critère principal d'un crime contre l'humanité, "attaque généralisée ou systématique dirigée contre toute une population civile en exécution d'un plan concerté", si cette guerre a été indéniablement l'occasion d'une succession de crimes de guerre (ok c'est un peu de l'argutie juridique là, mais c'est ce qui permet à la notion de "crime contre l'humanité" de conserver une certaine force aussi).

e) enfin, pour ce qui est de la comparaison la plus directe avec l'esclavage, même s'il y avait beaucoup d’enrôlements forcés de paysans pour reconstituer les troupes, et un traitement de la piétaille récalcitrante tout ce qu'il y a de plus inhumain, l'armée (ou les compagnies mercenaires plutôt, qui étaient la norme à l'époque) offrait de réelles perspectives de progression sociale aux survivants, le butin s'ajoutant aux soldes permettaient un large enrichissement aux mercenaires et les fils de vétérans avaient plus tendance à devenir bourgeois que rester dans une condition servile, quant à ceux qui se hissaient à une position de commandement ils pouvaient même finir anoblis.
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Super Antoine C merci.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

Par Le Chien

Re: Holocauste on Ice

merci cirneaf



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:44 le 06/12/2016 par Le Chien.
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

Tiens, Il m'avait échappé celui-là (le commentaire).
Shlomo Sand, le professeur d'histoire...
Ah oui, l'idiot utile de 'l'antisionisme' !
Parce que franchement, pourquoi avez-vous besoin de préciser qu'il est (juif), alors que précisément il passe son temps à dire qu'il a "démissionné" de sa judéité? Et d'ajouter que son livre n'est pas un livre antisémite?
Mais qui l'a-t-il jamais accusé d'autre chose que de ne pas être toujours très rigoureux et de confondre parfois thèse et foutaise?
Avez-vous quelque chose à prouver, vous-même, comme quand Soral se délecte à le citer?
Quelque chose comme, "même les juifs le disent".
Que l'Etat Juif est criminel. Comme Juif, et non comme israélien.
Quant à "Il est temps d'avoir du courage ", laissez-moi rigoler: du courage au fin fond d'un forum d'@si, avec un anonymat bien douillet... ben je rigole, justement.
Quant à Alain K., pas anonyme lui, je me demande s'il ne devra pas bientôt se protéger avec un pseudo, face à des rhétoriciennes comme vous.
> Alain K., j'y pense, d'un coup: oui le blé s'coud, oui l'habit s'coud.
Encore toujours.
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

Monsieur, j'ignore quels sont les goûts de Soral et je supporte très bien cette ignorance. Je me forge seule mon propre jugement, en l'occurrence sur le texte de Shlomo Sand qui part de la constatation, qui lui est insupportable qu' un juif ne pourrait pas renoncer à son essence. En fait, j'avais fait le lien simplement parce qu'il est odieux de devoir surveiller ses propos, ses lectures, ses goûts, son rire non par une haute vision éthique de l'humanité, mais pour ne pas être classé anti ou phobe et que j'avais été frappée par les propos de Sand qui commençait ainsi : [i][La problématique principale déroulée dans cet essai ne manquera pas d'apparaître illégitime et même révoltante à plus d'un lecteur/i]. Le problème, c'est que désormais pour débattre il faudrait sans arrêt se prémunir de l'accusation des censeurs d'être un méchant raciste/antisémite/islamophobe/autoritariste. Cette tendance, adolescentielle et hypocrite s'accentuant, j'ai du mal à garder froideur, calme et courtoisie à l'égard de ces inquisiteurs du dimanche convaincus d'avoir le monopole de la tolérance et de l'éthique, mais qui n'hésitent pas à vilipender les ennemis de leurs amis bien à l'abri qu'ils sont dans le camp de leur vertu morale. Je ne suis l'ennemie de personne sinon de la bêtise, de la facilité, de l'hypocrisie et de la bonne conscience à bas prix. Je considère que l'éthique demande du courage et que l'on n'accepte pas n'importe quoi sous prétexte que la personne qui parle ou agit est de votre famille (politique, sociale, ...) La bonté demande du courage et de la réflexion et non une série de discours et de jugements appris par coeur pour être sûr non de bien agir, mais de ne pas se tromper. Et je trouve ce passage à la loupe d'un patinage aussi ridicule que chargé de quelque chose qui ressemble fort à la chasse aux sorcières. J'étais choquée d'en découvrir des tendances sous la plume de M. Korkos, je l'ai dit en ne prenant qu'un minimum de précautions de manière à ce qu'on comprenne ce que je voulais dire. Mal m'en a pris, mais franchement, je ne le regrette pas. Je n'ai pas l'intention de hurler avec les loups sous prétexte qu'ils ont l'étiquette de bons loups contre les vilains chacals. Et j'aimerais qu'on lise ce que je dis et non qu'on cherche dans mes propos les failles qui révèleraient mon appartenance à "l'ennemi". Enfin, pour être parfaitement claire, je trouve cette bienséance imposée extrêmement inquiétante quant aux convictions réelles de ceux qui passent leur temps à l'exhiber.
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

Voilà.
C'est ça.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

il en mène pas large le Lemar ...
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

J'ajoute, comme Gotlib: RAB.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

donc vous accusez d'une manière totalement idiote quelqu'un qui vous répond poliment et avec des arguments ,et vous répondez RAB...
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

Rubrique à brac.
Parce que Gottlieb, dit Gotlib, dont le père est mort en déportation, et qui vient de mourir.
C'est de l'humour.
Ignare.
Par Le Chien

Re: Holocauste on Ice

Faut déjà savoir que Gottlieb est un nom juif, parce-qu'à juste jouer aux flippers Gottlieb's, tel Duduche, j'aurais jamais deviné. Honnêtement, si on ne le sait pas, ça ne s'invente pas.

Je suis 100% d'accord avec cirneaf, car je trouve totalement injustifiées les invectives de Lemar, de poisson, et de Korkos. Mais en même temps que ça me mette en colère, ça me rend aussi profondément triste. Ca me rappelle ces godets partagés au bistrot où le simple bonheur d'être juste ensemble a été parfois foudroyé par des souvenirs de la guerre d'Algérie, dont les plaies ne sont toujours pas cicatrisées.

"Allez Manu rentre chez toi, y'a des larmes plein ta bière. Le bistrot va fermer, 'p'is tu gonfles la taulière. Je croyais qu'un mec en cuir, ça pouvait pas chialer. Je pensais même que souffrir ça pouvait pas t'arriver. J'oubliais que tes tatouages et ta lame de couteau, c'est surtout un blindage pour ton coeur d'artichaut. Allez déconne pas Manu, 'va pas t'tailler les veines"
Par Le Chien

Re: Holocauste on Ice

Sinon, juste en passant, même en ayant été élevé à la RAB, aux Dingodossiers, à Rhâ Lovely et j'en passe; et même en ayant lu les forums concernant la mort de Gotlib (où j'ai appris qu'il était juif, mais en fin de compte, quelle importance ?), j'ai, personnellement, lu RAB comme "Rien A Battre". Et n'ayant rien d'exceptionnel, j'ai tendance à penser que je ne suis pas le seul.
Par Robert.

Re: Holocauste on Ice

"Shlomo Sand"'.
Perso, je n'avais pas compris, et continue à ne pas comprendre ce que vous entend(i)ez par
"en dépit de ses qualifications naturelles".



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:42 le 06/12/2016 par Robert..
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

C'était une phrase d'humeur. Il me semblait que M. Korkos tombait de plus en plus fréquemment dans le travers devenu commun de ne voir et entendre qu'en fonction de la "qualité naturelle" de celui, celle, ceux dont il était question, autrement dit qu'il divisait le monde entre ceux qui ont le droit, par leur origine ou leur étiquette, et les autres. C'est, à mes yeux, une forme de racisme, philie-phobie inversées qui n'est pas une lutte, mais juste un renversement d'opinion. Autrement dit, c'est une manière de diviser le monde non en fonction des propos, du comportement, des actions, mais juste en fonctions de "qualités" liés à des traits qui n'ont rien à voir avec la personne. Cette association entre un hasard dont nous ne sommes pas responsables (notre lieu de naissance, notre couleur de peau) et l'opinion qui en découle est, en soi, dangereuse, au fondement de tous les mépris, de toutes les intolérances. C'était donc une façon de dire que, par ses réactions, M. Korkos ne me semblait accepter un discours qu'en fonction de celui qui le proférait sans être capable de puiser dans ce discours les éléments à récupérer. Comme cet argument de vente qu'est désormais le fait de dire : le Fn parle de protectionnisme, Mélenchon parle de protectionisme, Le Pen et Mélenchon c'est kif kif. Ces mauvais syllogismes sont désormais tellement entrés dans le discours commun qu'il suffit d'avoir déterminé les bons et les méchants une fois pour toutes pour avaler en bloc toutes les conneries des premiers et refuser en bloc y compris les lueurs des seconds. C'est très commode intellectuellement, mais c'est aussi le début de tout fanatisme qui s'appuie toujours sur la division du monde en jolis blocs bien repérables. C'est là-dessus que misent tous les manipulateurs de ce monde, sur cette incapacité à séparer le valable, en soi, l'éthique, en soi et l'inacceptable, en soi pour le confondre avec celui qui parle. On pourrait parler de convictions fortes, à moi cela me semble relever de la facilité des lâches qui rendent impossible la création d'une véritable éthique respectueuse sans être soumise.
Est-ce plus clair ?
Par Robert.

Re: Holocauste on Ice

"C'était une phrase d'humeur. "
On va dire ça. L'humeur, comme l'humour, doit parfois être manipulée avec précaution.
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

Chissà perché, j'ai la sensation que toutes ces précautions dissimulent plus qu'autre.chose. Sinon, à quoi serviraient-elles exactement, à éviter de laisser filtrer des convictions pas très sympa ?
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

Bon, je laisse ces Messieurs de la censure à leur concours de loupe.
Par cirneaf

Re: Holocauste on Ice

L'idiot utile, thèse et foutaise ! Quels jugements à l'emporte pièce ! Bang, ko le Shlomo Sand, emporté, anihilé. D'ailleurs n'est-il pas disqualifié par l'un de ses lecteurs (Soral) que vous semblez connaître bien mieux que moi qui le considère pour ce que je crois qu'il est : un beau parleur, mais qui n'a pas grand chose à dire à part des coups de gueule masqués sous de jolies tournures de phrases, des frustrations érigées en considérations philosophico-sociales plutôt limitées.
Quant à l'anonymat, je ne le renie pas. Si en public, dans mon métier, avec mes amis ou mes ennemis dans un monde en chair et en os je n'ai aucune crainte de m'exprimer, il me semble raisonnable (on l'apprend même aux enfants) d'éviter de publier mon nom, ma vie sur Internet. Mais je suppose que tout argument est bon quand on est en quête du méchant de service faute d'avoir le courage d'exposer une réflexion pour lui préférer des slogans. Franchement, je commence à être irritée, fortement, par cette lâcheté de se dissimuler non pas derrière un anonymat intelligent sur internet, mais derrière des convictions toutes faites et faciles parce qui pourrait nier qu'être antisémite, arabophobes, corsophobe (je suis Corse), italianophobe (mais aussi Italienne), catalanophobe (je suis catalane), c'est stupide et je ne suis pas stupide sans compter que très probablement, le sang maure se mêle en moi au sang africain et probablement juif et alors ? J'en suis heureuse parce que je n'ai pas besoin de défendre une identité empruntée ailleurs qu'en mes démarches personnelles, qu'ayant été regardée de travers dans ma vie pour ce mélange de sangs et une tendance à la révolte, je me sens libérée de tout ce qui ne relève pas de choix éthiques, mais complexes, à sans cesse raffiner, remettre en question, rechoisir. Je ne suis pas une étiquette commode pour passer dans les salons ou les forums, je tente d'être quelqu'un de bien et c'est dur. Mais ce qui est sûr, c'est qu'il ne suffit pas de brandir des formules à succès pour être quelqu'un de bien.
Je crois que je commence vraiment à être en colère et je pourrais bien finir comme vous dans l'insulte. Donc, je m'arrête.
Par Sebastien Lemar

Re: Holocauste on Ice

" je tente d'être quelqu'un de bien"
C'est bien.
"Donc, je m'arrête."
C'est bien aussi
Par Le Chien

Re: Holocauste on Ice

Merci, et encore merci cirneaf.
Par centurion

Re: Holocauste on Ice

Je sais une chose c'est que les russes ont payé un lourd tribu a combattre les nazis, 20 miilions de morts. Pas une famille épargnée.

Maintenant on essai de repeinte les russes en des "amis" des nazis ou quelques chose s'en approchant, parce que j'ai toujours compris ce que voulait démontrer Asi avec cette chronique.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 18:12 le 30/11/2016 par medmed.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Holocauste on Ice

Le problème avec nos amis antisémites, c'est qu'ils n'ont pas de couilles. Ils s'abritent derrière Chomski-Faurisson, ils acceptent la suppression de la peine de mort, les congés payés, les trente-cinq heures ( non là j'exagère). Rendons les couilles obligatoires à droite !
Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach

Re: Holocauste on Ice

" On greffe de tout aujourd'hui : des reins, des bras, un coeur . Sauf les couilles. Par manque de donneur "
Par Al1

Re: Holocauste on Ice

Pas mal ! :-)
Par pompastel

Re: Holocauste on Ice

Chomski
Rendez-vous demain, tralala...
(enfin, demain, c'est Chomsky ^^ )
Par pierre mas

Re: Holocauste on Ice

Citation:
Le problème avec nos amis antisémites, c'est qu'ils n'ont pas de couilles. Ils s'abritent derrière Chomski-Faurisson

Heureusement que le parti socialiste suit vos raisonnements de fin limier.
Après avoir invité Chomski pour lui remettre un prix au palais bourbon annulation de dernière minute : Ouf! Vous avez gagné!

Vos raisonnements tordus et votre enfermement pathologique me font de la peine mon cher Von Strumf.


[www.philomag.com]

Est-ce parce que la prestigieuse institution craignait de recevoir un hôte qui a l’habitude d’être très critique avec le monde politique ? L’Assemblée nationale n’a donné aucune explication pour son annulation de dernière minute.
Dans l’urgence, Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie magazine, de nationalité belge, a donc mobilisé ses contacts. Et obtenu que le Centre Wallonie-Bruxelles, éminent lieu de la culture francophone belge à Paris, offre l’hospitalité à Noam Chomsky. Et lui permette de recevoir sa médaille d’or.


A l'image de Hollande Valls et de tout ces "Charlies" tartuffes.

Pendant ce temps la Mélenchon propose de naturaliser Snowden et Assange.

Ça a quand même une autre gueule que cet univers hollandien orwellien dans lequel vous vous sentez bien en sécurité.
Par Robert.

Re: Holocauste on Ice

L'émission avec Chomsky est annoncée pour ce soir.
Par jeanbat

Re: Holocauste on Ice

Ils s'abritent derrière Chomski-Faurisson

s'abriter derrière Faurisson pour se rendre plus respectable, c'est pas l'idée la plus lumineuse que vous ayez eu..

Quand à l'idée qu'il y a des gens racistes qui ne se l'avouent pas ou ont peur des représailles ,et qui défendent la liberté la liberté d'expression à la Chomsky, espérant un jours pouvoir haïr en paix...c'est pas fameux non plus!



Modifié 2 fois. Dernière modification le 21:35 le 01/12/2016 par jeanbat.
Par protagoras

Re: la vie est belle on Ice

A la base, je trouvais la chronique sans intérêt et racoleuse. Donc pas envie d’en causer.
Puis je vois que le post de Alain Korkos disant : « Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !... » est en tête et donc a été plébiscité.
Et là je pense : «  bienvenue à nos amis, moins je pense mieux je me porte, cet espace est le votre ».
Pas que je veuille défendre nazis et antisémites. Je les trouve puants, tristes et cons. Mais parce que je ne sais pas comment on reconnais un nazi ou un antisémite avec les post qui ont été écrits.
Alors quoi, tt les personnes qui ont émis un doute sur le fait que les 3 jurys, l’animateur, les 2 »artistes » et que tt le public étaient antisémites sont des nazis ? Voilà un raisonnement qui tend plus a aller vers ce qu’il dénonce. Et quand c’est autant « liké » que ça, la citation de AK deviens un vrai paradoxe.

Bon fini mon coup de gueule.
Je dois avouer que je ne comprends pas le but de la chronique de AK. Soit, je me suis demandé ce que ça provoquait chez moi. La photo de 2 déportés dans un décor de boite de nuit, entourés de public, et au dessus du titre holocauste on ice. Mon premier réflexe et d »avoir pensé : c’est atroce, des gens qui viennent applaudir deux sauvages qui se foutent de pauvres personnes qui ont souffert jusqu’à la mort.
Je regarde la vidéo, lis l’article, j’y pense un peu et je me dis : quoi c’est 2 personnes qui doivent mimer un film et faire ressortir « l’âme » de celui-ci en utilisant le patin à glace. Oui en soit c’est stupide. Mais ça ne vient l’esprit de personne que peut être, les 2 danseurs ont aimé le film et qu’ils voulaient lui rendre hommage ?
Au lieu de ça on préfère voir des antisémites sournois. On a toujours plusieurs visions du monde possible, à nous de choisir. Après on fait avec ce que l’on possède comme passé ( famille de déporté, résistant, collabo ...)et notre capacité à faire un pas de côté concernant ce passé et ses émotions.
Par DétecteurdeVérité

Re: la vie est belle on Ice

"je ne sais pas comment on reconnait un nazi ou un antisémite avec les posts qui ont été écrits", oui cela explique votre coup de gueule. Quand on sait le faire, on ne ressent pas de colère mais un profond dégoût.

Quant à ce concours de danse sur glace, ce sont ces images finales que Alain Korkos a placées dans son article qui expliquent beaucoup
Par protagoras

Re: la vie est belle on Ice

Pourquoi pas, je suppose que n'ayant pas de machine à sonder les âmes, vous avez une liste de mots ou certaines phrases qui vous permettent de saisir le nazi tapi derrière le commentaire? Si vous pouvez me donner un exemple ou 2.

"Quant à ce concours de danse sur glace, ce sont ces images finales que Alain Korkos a placées dans son article qui expliquent beaucoup"
Je ne comprends pas ce que vous dites. Les images finales : les photos qui sont des asi du début de la vidéo, ou la fin de la vidéo??? ou autre chose?

Je vais pratiquer le même raisonnement que AK : Vous qui avez la machine à détecter du nazi, comment on appelle quelqu'un qui fait un article troll sur l'holocauste ?
Par DétecteurdeVérité

Re: la vie est belle on Ice

Lorsque vous lisez l'article, il y a deux photos qui suivent les textes "… avant que Tatiana Navka fasse semblant de flinguer son partenaire…" et "… avant que ce dernier mime Hitler et exécute un salut nazi :"
mais voyez-vous pour comprendre l'outrage que provoquent ces images, il faut avoir un passé, ou avoir vécu certaines choses, ou qu'on vous les ai fait vivre, ou avoir une disposition d'âme qui permettent de les vivre. La majeure partie de l'humanité a fort heureusement cette disposition mais parfois cette disposition est rejetée car elle a été substituée par des obligations plus pressantes.

Quand Trump usait d'un langage raciste comme il l'a fait tout au long de sa campagne, le moindre de ces mots révoltait et révolte encore car on pense aussitôt au pire (et je vous donne le lien de cet article où une vieille dame qui a survécu les camps avertit ses concitoyens Autrichiens de la façon dont les choses se reproduisent même si l'aboutissement n'est pas automatiquement la mort de plusieurs millions de gens, c'est en tous les cas la souffrance assurée pour des centaines de milliers, aux USA les noirs, les latinos, les femmes, les plus pauvres, même s'ils ont voté pour Trump d'ailleurs)

Vous me demandez de vous donner une liste de mots, à quoi vous servira une liste de mots si le sens que vous en tirerez n'est pas celui que je leur connais

Pour ma part, je en sais pas ce que veut dire "troll", il y a des mots que je refuse avec le même raisonnement que Groucho Marx " I don't care to belong to any club that will have me as a member"
Par Al1

Re: la vie est belle on Ice

Par jeanbat

Re: la vie est belle on Ice

Puis je vois que le post de Alain Korkos disant : « Bienvenue à nos amis nazillons et autres antisémites, cet espace est le vôtre !... » est en tête et donc a été plébiscité.

quelle raison d'écrire une telle niaiserie si ce n'est pour affirmer son appartenance au camp des gens "respectables", c'est à dire fustigeant le nazisme et l'antisémitisme (quelle prise de risque…) au regard des autres ?
Par Ervé

Re:

L'idée est plaisante, mais la mise en scène manque un peu d'audace.
Un final montrant les deux patineurs disparaissant dans un four crématoire, aurait été du plus bel effet.
Par palu

Re:

Impossible, rénover la patinoire ensuite coûterait trop cher, l'eau et le feu ne faisant pas bon ménage..
Par BIBI

Re: Holocauste on Ice

Soit ce patineur est sympathisant nazi, soit il aurait été mieux inspiré de ne pas bâtir sa chorégraphie sur le film La vie est belle.

Il aurait pu évoquer Barbie et bien d'autres nazis trouvant refuge dans certains pays d'Amérique latine, après-guerre, et même parfois au sein de la CIA ( cas Klaus Barbie). Ce n'est pas en URSS qu'ils ont été accueillis.
[fr.wikipedia.org]

Faire danser un officier nazi avec une femme russe est une injure à toutes celles qui ont combattu au sein de l'Armée rouge, et à qui Svetlana Alexievitch rend hommage dans son livre La guerre n'a pas un visage de femme.

Klaus Barbie a été accueilli par la CIA car son aide était vraiment précieuse au moment de la guerre froide

Ensuite c'est l'aide des Talibans qui a vraiment été précieuse. Puis celle de Daesch " qui fait du bon boulot". Puis...
Par fred anton

Re:

Mais où est Alain ? En vacances ?

Ses chroniques manquent....
Par Robert.

Re:

Son absence jusqu'à fin décembre était annoncée .
Par fred anton

Re:

Merci Robert !!!!

J'avais pourtant lu cette chronique... Preuve que l'inconscient ne retient que ce qu'il veut :-p
Par Coin-coin l'Araignée 2·0

Auschwitz on Ice

[...]

Les goûts ne se discutent pas, bien évidemment, et ce programme controversé a quand même été conçu par un chorégraphe juif[1] qui a utilisé des images et une chanson du film sur la Shoah « [La vita è bella] ». [...]

[...]

Jusque dans les années 1990, les Russes n’avaient aucune idée des dégâts causés par la Shoah en Europe, ni du rôle des citoyens soviétiques qui ont collaboré avec les nazis pour assassiner des juifs.

[...]

« Dans les dernières années, les épisodes sombres de l’histoire soviétique, qui ont été révélés à la fin des années 80, ont à nouveau été enterrés, et la Russie a restreint la version officielle de la guerre, la transformant en une archive impeccable », écrit Lipman[2] [...]

[...]

Matt Lebovic, The Times of Israel, 29 novembre 2016, [fr.timesofisrael.com]


[1] « “I would call all this reaction a sign of the craziness of today,” he angrily told the [Komsomolskaya Pravda] tabloid. » [www.timesofisrael.com]
[2] « In recent years, the dark episodes of Soviet history that were exposed in the late eighties have once again been buried, and Russia has restricted the official narrative of the war to an impeccable record. » [www.newyorker.com]
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Auschwitz on Ice

Comme on le lit souvent sur ce forum, on a tendance à exagérer le pouvoir explicatif des paramètres religieux. Or le Judaïsme est, aux dernières nouvelles , une religion. Alors laissons les détails aux poubelles de l'histoire.
Par Alain Korkos

Re: Holocauste on Ice

AVIS À LA POPULATION

Votre serviteur est absent actuellement, il reprendra du service à partir du 7 février prochain.
Bonne année !
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Holocauste on Ice

Voilà ce que c'est, de cumuler les heures sup. Ça se termine en congé burn out.
Par Robert.

135 caractères!

Vous auriez pu faire l'annonce sur Twitter. Daniel l'aurait retwittée pour faire fonctionner* son compte.

*31 tweets en 7 ans !

Bonne année Alain !



Modifié 3 fois. Dernière modification le 13:53 le 02/01/2017 par Robert..
Par Robert.

Ouap!

En fait Daniel Schneidermann a
deux compte twitter*.

*celui là avec 10 tweets en 5 ans *! Ça décoiffe !

* Tous aujourd'hui, mais ouvert en 2011, ça compense!
Par Pierre38330

Re: Holocauste on Ice

Cinq semaines d'attente !

C'est ce qu'on appelle se faire désirer.

Veilleurs moeux.
Par BIBI

Re: Holocauste on Ice

Un petit effort: pourquoi pas un retour le 2 février pour la chandeleur?
Bonne année.
Par GPMarcel

Re: Holocauste on Ice

7 Février Sainte Eugénie pour un "génie" normal!

Le mec, il se la pète grave.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page