Le programme économique de Trump, ma couette et moi

chronique Par Anne-Sophie Jacques discuté depuis 15:14 le 12/11/2016

Où l’éconaute reprend du service pour éplucher le programme économique du futur président des Etats-Unis qui s’avère aussi flou qu’absurde, et la pousse à retourner sous la couette.
"Au fait, c’est quoi le programme économique de Donald Trump ? Ils en ont parlé, les médias français ?" Sans surprise, le chef a rapidement dépassé le vertige. Quelques heures après l’annonce de la victoire du candidat républicain aux élections présidentielles, il réveille l’éconaute en moi – en sommeil depuis plusieurs mois – pour partir explorer le problématique programme économique de Trump.
La question est légitime : même sans diplôme d’expert, mon petit doigt me dit que ce sont notamment ses promesses économiques qui ont poussé à voter Trump. Mon petit doigt rejoint en cela l’analyse du journaliste Romaric Godin sur le site de La Tribune. Selon lui...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Tatanka

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Classiquement, vouloir analyser avec des arguments de "bon sens" économique (comprendre suivant l'idéologie au pouvoir), dans une époque de déglingue économique, un "programme" précisément chargé de faire exploser cette idéologie, c'est à coup sûr ne pas pouvoir comprendre comment un plus lourd que l'air peut voler....
> Lire ici > Lire en contexte

Par CamilleBolivar

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

La dette publique États-unienne actuelle est de 16 700 milliards de dollars et en augmentation constante. Les États-Unis n'ont pas financer quoi que ce soit par l’impôt, ils peuvent emprunter ad vitam eternam et ne jamais rembourser. C'est l'un des avantages inhérents à avoir la plus grande armée du monde et à contrôler totalement les institutions de Bretton Woods. Ils n'ont pas à craindre un dépeçage à la Grecque....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Point Godwin

Une remarque simple : l'idée même d'un " programme économique" sonne un peu oxymoral pour un libéral comme Trump. En effet, l'économie ( =le Marché) est dotée de pouvoirs autorégulateurs ( la main invisible) infiniment plus efficaces que tout ce pourrait faire la grosse paluche trop visible de l'Etat. A moins, par "programme économique", d'entendre le désengagement de l'Etat, la suppression de tous les grains de sable qui grippent la belle machine marchande. Pour Trump, comme pour tous les libéraux à commencer par Hayek, le Marché est le chef'd'œuvre de l'Humanité, produit par des millénaires de tâtonnements ( le libéral est viscéralement darwinien), invention collective par opposition au socialisme issu de quelques cerveaux isolés donc débiles. Bien sûr, je doute que Trump ait lu autre chose que des livres de comptabilité, mais ça le rapproche du peuple qui par définition ne lit rien, et du grand mouvement libéral dont on souligne rarement la dimension anti-intellectualiste et anti-philosophique qui précisément le rapproche du peuple : la comptabilité est la chose du monde la mieux partagée, et elle contient l'essentiel du libéralisme : la confusion de la micro et de la macro économie....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (49)
Par Florence Arié

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Oui mais non, pour l'Obamacare, ça change déjà:
[www.nytimes.com]

Beyond Mr. Trump’s comments, new plans laid out on his presidential transition website this week deviate from what he had proposed during the campaign

The new plans drop all mention of reining in high drug prices, which Mr. Trump had advocated for months, and add new language about modernizing Medicare

Mr. Trump, in an interview to be broadcast on CBS’s “60 Minutes,” said the guarantee of coverage for people with pre-existing conditions was “one of the strongest assets” of the law. He also said he would try to preserve the measure allowing young adults to remain on their parents’ insurance until age 26.

“We’re going to do it simultaneously — it’ll be just fine,” he said, saying that people would not lose coverage when the law was repealed.
Par Al1

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Dis donc Florence, c'est bien gentil de nous gratifier d'un texte en anglais, mais tout le monde n'est pas anglophone !
Puisque tu sais le lire, tu pourrais pas traduire, mmhh ?
Par Tatanka

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Classiquement, vouloir analyser avec des arguments de "bon sens" économique (comprendre suivant l'idéologie au pouvoir), dans une époque de déglingue économique, un "programme" précisément chargé de faire exploser cette idéologie, c'est à coup sûr ne pas pouvoir comprendre comment un plus lourd que l'air peut voler.
Par Yanne

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

C'est exact, et ce sont les limites de l'article d'Anne Sophe.
Mais il reste que si vous avez des dépenses plus importantes, il faut les moyens de les financer. Vous pouvez augmenter l'Impôt sur le Revenu des riches, par exemple, et si vous vous arrangez pour que les entreprises et les riches ne puissent pas filer à l'étranger, c'est la meilleure solution, mais là, il se pénaliserait lui-même, donc il ne le fera pas....
Par CamilleBolivar

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

La dette publique États-unienne actuelle est de 16 700 milliards de dollars et en augmentation constante. Les États-Unis n'ont pas financer quoi que ce soit par l’impôt, ils peuvent emprunter ad vitam eternam et ne jamais rembourser. C'est l'un des avantages inhérents à avoir la plus grande armée du monde et à contrôler totalement les institutions de Bretton Woods. Ils n'ont pas à craindre un dépeçage à la Grecque.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:40 le 12/11/2016 par CamilleBolivar.
Par Yanne

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Libre à vous d'y croire, les temps changent, et c'est parce que les USA agissent ainsi qu'ils sont en dépression sociale et économique, et que des oppositions étatiques de plus en plus structurées se dressent contre eux. Si Obama s'est contenté du containment, limite isolationnisme, c'est qu'il savait que les guerres au sol avec mort d'Américains étaient désormais insoutenables et délétères pour les USA.

Ils ne peuvent pas bombarder la Chine, qui riposterait, et qui détient une bonne partie des bons du trésor américain, surtout s'ils augmentent les droits de douane.
Par Tatanka

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Il me semble qu'il a parler d'économiser sur les guerres et les bases US outremer.
Une réduction seulement de moitié serait déjà une sacré économie.
Mais la difficulté c'est la logistique. Tout Strategos sait la difficulté qu'il y a pour une armée de faire retraite.
Ca va être chaud!
Par Yanne

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Il a surtout dit à son électorat ce qu'il voulait entendre ! A chacun de ses électorats...
Et je persiste à dire que dans les jours qui suivront la passation de pouvoir, il lancera la réforme fiscale avec les mesures qui lui permettront à lui de payer moins d'impôts, à lui perso et à ses boîtes.
Là la majorité républicaine sera au top d'accord.
Ensuite, ça va se corser, mais pour un narcissique, après nous le déluge...
Par evemarie

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

oui il a dit à ses electeurs ce qu ils voulaient entendre , et alors ? y a un probleme à répondre aux inquietudes des gens avec des promesses économique de protection ? je comprend pas bien votre phrase, on croirait qu être un bon politique, c est nous insulter, nous dire quon comprend rien et qu on ne sais pas ... la politique c est bien pour repondre aux problèmes des gens pas a ceux des entreprises ou des march?s. Ca fait longtemps que nos dirigeants sauf à gauche (le PS est a droite), ont oubli? a quoi sers la politique. Maintenant, les Americains qui ont vot?s Trump a cause de l économie, n ont eu personne a part Sanders (éliminé par triche), qui reconnaissaient leur peine , leur peur, leur manque de fric, d école, d environnement. La poltique est la pour nous et ont sais ce dont on a besoin. On ne voulait pas de Maastrich, et les intellos et politique ont mepris?s notre vote, alors qu en 2002 par devoir nous leur avions obéit et avons vot? le mafieu Chirac, le peuple est réfléchit, mais les zelites elles sont tellement hors sol qu ils ont analys? notre sens du devoir, par de la en
soumission. Les gens sont calme mais a un moment si les politiques et medias , ne leur proposent pas une politique de gauche crédible, le TINA n existe pas, la preuve la Wallonie, ils ne votent pas , la moitié des Americains n ont PAS vot? , et en 2017 si y a 25% de votant au second tour, on fait quoi ?
Par Yanne

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Traduction de mon post : il a dit à l'électorat républicain ce qu'il voulait entendre, mais les promesses n'engagent que ceux qui les croient, il y a quand même peu de chance qu'il tienne cette partie de son programme.

Si vous pensez qu'un milliardaire imbu de lui-même et égocentrique va respecter ses engagements électoraux à l'égard des plus pauvres, vous vivez dans un autre monde que le mien. Il s'occupera de ses propres intérêts avant tout, et peut-être qu'il virera des chicanos pour faire plaisir au Tea Party, mais le congrès républicain ne le laissera pas aller plus loin.

J'aurais fait entière confiance à Sanders, mais pas à Trump.
De la même façon, j'avais dit lors de l'élection de Hollande qu'il ne tiendrait pas ses promesses.

Je me trompe quelquefois, mais le problème des promesses électorales....
Par Yanne

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Et quant aux votants à 25% de l'électorat, si 49% (1996 pour les présidentielles américaines) ne changent rien à l'affaire, la moitié ne fera pas la différence. Les riches et les multinationales aux USA et dans une moindre mesure ailleurs, tiennent les rênes du pouvoir entre autres parce qu'il n'y a pas de limite aux sommes que peuvent recevoir les candidats, ou dans le cas de Trump, les fournir eux-mêmes, et qu'ils tiennent les grands médias et donc la pensée mainstream.

Ils ne lâcheront ce pouvoir que si un effondrement total, politique, social et économique, a lieu, comme en Grèce. Et là, ça va tanguer...
Par Faab

Re:

Pour se faire une idée de ce qui a pu séduire là où Trump est allé chercher les voix de Sanders : une interview de Sanders après l'élection où il dit ce sur quoi il peut soutenir une action de Trump et bien sûr, ce sur quoi il s'opposera.

Je crois qu'on aura le même genre de situation avec le FN et un programme de gauche, le FN se contentant de récupérer les idées de la pensée économique de gauche, principes d'un "national socialisme" ou "nationalisme socialisant" si on veut être gentil. La différence avec Trump, c'est qu'aux USA ils peuvent se lâcher sur le côté moeurs, races etc., alors qu'en France ils doivent faire leur possible pour éviter des sujets qui leur poseraient bien des soucis, ne serait-ce que judiciaires.
Ils ne se sont pas débarrassé de papi Le Pen pour rien, et pour l'instant, il n'y a que Ménard pour penser à inviter Trump (si ça pouvait se faire, je crois que ce serait tout à fait fascinant à observer...).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:11 le 12/11/2016 par Faab.
Par kiki22

Re:

À part qu'à chaque fois le FN a voter pour des mesures contre les salariés dans les assemblées ou les mairies ou il a des représentants !

Sa fibre sociale est grandement opportuniste !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:00 le 14/11/2016 par kiki22.
Par Faab

Re:

Et même si ce n'est pas très clair, on peut soupçonner une tension entre la ligne "socialisante" que veulent mettre Marine-Philippot qui doit notamment coller à l'électorat prolétarien du Nord et la ligne plus classique pour petits commerçants et bourgeoises du sud-est, du côté Marion Maréchal.
A la limite, il suffit peut-être de laisser parler la Maréchal pour couler la stratégie "sociale" de la Marine.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:29 le 14/11/2016 par Faab.
Par Olivier Jacquemard

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Je vois dans cet article le mépris habituel des médias pour tout ce qui ne correspond pas à leurs souhaits et surtout envers ceux qui ne sont pas de la même "classe". Peut être que le désir de changement est-il si fort que ceux qui sont écrasés par le système actuel qu'ils sont près à prendre n'importe qui et n'importe quoi. Peut être que ce désir est si fort parce que avec le système actuel, ils n'ont aucune chance alors que s'ils entrainent tout le monde dans la merde, les cartes seront rabattues et qu'ils auront au moins une chance même minuscule.

De plus ce n'est pas la première fois que cela arrive.

Cette vidéo sur le site du Yéti est intéressante [yetiblog.org]
Par Yanne

Point Godwin

Avez-vous lu Les Origines du Totalitarisme ? d'Hannah Arendt.

Si non, je vous invite à le lire, même si c'est très complexe, comme la réalité.

Si oui, je vous invite à reprendre ses analyses sur l'Allemagne des années 30 :
L' « Homme Totalitaire » entre dans un processus social collectif puis politique lorsque le capitalisme ayant détruit les rapports sociaux traditionnels pour les individus, ceux-ci, en tant qu'êtres sociaux, prennent peur et « entrent en panique » lorsque la crise économique de 1929 fait s'effriter les structures sociales et mentales qui les accompagnent.
Ils se tournent -métaphoriquement- les uns vers les autres, et la seule chose qui les relie est la « race » qui les rassemble, avec éviction de tous ceux qui n'adhèrent pas au fantasme (six millions d'assassinats politiques dans les camps) ni a la race fantasmée (Autant d'assassinés parce que « différents », principalement des Juifs).
Ils réduisent alors l'"espace politique » qui les sépare et se resserrent les uns contre les autres sous l'autorité d'un chef tout-puissant (en tout cas qu'ils perçoivent comme tel) à qui ils délèguent tout leur libre-arbitre.

Ce phénomène est très dangereux, personne n'est certain d'y échapper, et c'est une tendance lourde dans nos sociétés, et partout dans le monde. Personne ne peut être sûr, surtout s'il pense, qu'il ne finira pas dans les camps.

Et ce n'est surtout pas à ceux qui sont susceptibles de finir dans les camps qui doivent adhérer à ces visions prétotalitaires. Ce n'est pas parce que Trump est combattu par certains qui clairement ne sont pas des démocrates et défendent leur beefsteak que pour autant il n'est pas dangereux pour les vrais démocrates.

C'est parfois lorsqu'il est trop tard qu'on apprend à faire la différence. Les ennemis de vos ennemis ne sont pas forcément vos amis.

Le problème des médias, c'est autre chose que Trump.
Par Faab

Re: Point Godwin

Pour les courageux : The origins of totalitarianism, pdf de la version anglaise éd. 1962.
Par Yanne

Re: Point Godwin

Eeeh ! Déjà que c'est super complexe, en Anglais, c'est vraiment trop dur, ce que vous proposez.
Par GPMarcel

Re: Point Godwin

Mal placé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:13 le 13/11/2016 par GPMarcel.
Par Faab

Re: Point Godwin

Hélas, je n'ai pas de version française sous le coude. Encore un texte d'utilité publique qui devrait être de domaine public et pour lequel il va falloir attendre.
Par kiki22

Re: Point Godwin

C'est pour cela que la seule solution est une démocratie législative directe ou les citoyens proposent et votent directement les lois accompagné bien sûr de l'interdiction pour les groupes financiers de l'oligarchie de posséder des médias d'opinion !

Ainsi plus de manipulation politique possible !
Par gracques

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Sortir du cadre impose par le système dominant n'implique pas l'incohérence des propositions !
On peut être pour ou contre les propositions du PG notamment dans ses effets , mais au moins elles sont cohérentes elles !
ici il s'agi d'un catalogue fait de bric et de broc dont seule la partie arrangeant les plus puissants sera retenue et avec un geste de démagogie pour faire avalé la pilule au bon peuple ..... comme d'hab avec le droite extrême .
Par DétecteurdeVérité

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Cancelled



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:13 le 13/11/2016 par DétecteurdeVérité.
Par brigitte celerier

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

si je ne me trompe il a aussi prévu de baisser passablement le salaire minimum
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Point Godwin

Une remarque simple : l'idée même d'un " programme économique" sonne un peu oxymoral pour un libéral comme Trump. En effet, l'économie ( =le Marché) est dotée de pouvoirs autorégulateurs ( la main invisible) infiniment plus efficaces que tout ce pourrait faire la grosse paluche trop visible de l'Etat. A moins, par "programme économique", d'entendre le désengagement de l'Etat, la suppression de tous les grains de sable qui grippent la belle machine marchande. Pour Trump, comme pour tous les libéraux à commencer par Hayek, le Marché est le chef'd'œuvre de l'Humanité, produit par des millénaires de tâtonnements ( le libéral est viscéralement darwinien), invention collective par opposition au socialisme issu de quelques cerveaux isolés donc débiles. Bien sûr, je doute que Trump ait lu autre chose que des livres de comptabilité, mais ça le rapproche du peuple qui par définition ne lit rien, et du grand mouvement libéral dont on souligne rarement la dimension anti-intellectualiste et anti-philosophique qui précisément le rapproche du peuple : la comptabilité est la chose du monde la mieux partagée, et elle contient l'essentiel du libéralisme : la confusion de la micro et de la macro économie.
Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach

Re: Point Godwin

Poil au zizi !
Par Pierre38330

Re: Point Godwin

Bien sûr, je doute que Trump ait lu autre chose que des livres de comptabilité,

Je croyais qu'il ne lisait que PLAYBOY ?
Par GPMarcel

Re: Point Godwin

Y-a-t-il incompatibilité?

Désolé, la lecture rapide joue des tours entre comptabilité et compatibilité (et son contraire)

La comptabilité est à l'économie ce que Langlais François est à Piketty Thomas.

De l'assise à la voyance...
Par Pierre38330

Re: Point Godwin

Et encore, je doute que Lenglet François sache un peu de comptabilité.
Quoi que : tous les comptables savent que dans comptable, il y a table.
Par GPMarcel

Re: Point Godwin

Je ne sais pourquoi Lenglet était devenu Langlais.

Peut-être la présence anglaise dans ma région durant la guerre de 100 ans?
Peut-être " l'animosité" toute naturelle pour les rugbymen d'Outre Manche?

Quant à Lenglet, tu as raison, il est passé à table et d'empiffre de la gamelle proposée...
Par BIBI

Re: Point Godwin

Dans contention il y a tention.
Par Pierre38330

Re: Point Godwin

Et dans concerné ?

à vous
Par GPMarcel

Re: Point Godwin

Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach

Re: Point Godwin

Savez-vous ce qu'est un congre ?
Par GPMarcel

Re: Point Godwin

Est-ce que le congre est à la grue ce que flamant rose est aux ballets?
Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach

Re: Point Godwin

Votre réponse vous qualifie pour la phase finale.
Mais, la vraie bonne réponse est " ouigre "
Par GPMarcel

Re: Point Godwin

Si j'avais dit: "nongre", c'était bon, aussi?
Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach

Re: Point Godwin

C'était bon aussi, mais invraisemblable, compte tenu de votre culture ....
Par BIBI

Re: Point Godwin

Pas trouvé mieux.
Par tchd

Re: Point Godwin

Dans consensus, il y a mou.
Par Al1

Re: Point Godwin

C'est la meilleure ! Magnifique !
Je vais essayer de la retenir !
Par tony

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Citation:
Et ce n’est pas tant une colère qui motive le choix de ces populations qu’une adhésion aux promesses de relance économique et de protectionnisme scandées tout au long de la campagne par le candidat républicain.


Voilà pourquoi il n'est effectivement pas nécessaire d'analyser le fourre-tout des mesures, incohérentes, démagogiques et tout ce qu'on voudra, puisqu'il s'agit de politique: jamais il n'a été autant question en début de campagne (avant qu'elle ne dégénère) et lors des primaires des deux partis de questions économiques et sociales aux Etats-Unis depuis 20 ans, en particulier les inégalités, la "relance" économique et le débat "protectionnisme/libre échange".

Comme le dit Todd, il y a quelque chose de navrant à voir des économistes pétitionnaires qui vivent dans un monde enchanté et totalement hors sol continuer à appuyer le récit de la "mondialisation heureuse" tenu par les clintoniens dans un pays où l'application effrennée des principes libre-échangiste à conduit à la destruction de régions entières, à l'explosions des inégalités et à la hausse de la mortalité des hommes blancs de 45-55 ans, fait inédit dans l'histoire du monde développé.

Qui est le plus "incohérent", qui est le plus "absurde" dans cette histoire?

Que Trump mente, fasse des promesses démagogiques, cela ne fait aucun doute, mais il a été élu à partir d'un discours et un programme qui prétend défendre les intérêts des travailleurs en partant de leurs conditions matérielles d'existence objectives, et qui s'inspire lointainement du New Deal et du protectionnisme.

Cela rompt avec 35 ans d'idéologie républicaine ultra-libérale, ce qui explique la fureur des cadres du PR.

Qu'est-ce que le vocabulaire des "makers" et des "takers" sinon la version un peu vulgaire de la lutte des classes, les premiers incarnant l'emprise de la bourgeoisie capitaliste, les seconds le "prolétariat", ceux qui ne disposent que de leur force de travail et n'ont d'autre choix pour vivre que de se soumettre aux conditions établies par les premiers?

C'est électoraliste, populiste? Il trahira ses électeurs?

Sans aucun doute, mais le fait qu'un candidat de la pire droite caricaturale se fasse élire sur un programme de lutte des classes est le signe d'un revirement profond de l'idéologie aux Etats-Unis, et c'est ça qui laissera des traces, bien au delà du démontage méticuleux des incohérences et des absurdités du "programme".
Par kiki22

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Entièrement d'accord avec vous !
Par JIEM 92

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Bonjour
Si déjà pour le volet économique on trouve des mesures et leur contraire, ça présage un sacré bordel pour le reste.
Par DétecteurdeVérité

Re: Une puppet sous la couette

Le programme économique de Trump : défalquer les pertes pour ne devoir rien, comme pour sa déclaration d'impôts

Mais l'analyse du programme économique de Trump n'a aucun sens, et certains risquent de se brûler en prenant leur vessie pour des lanternes, comme les Todd et autres.
Ce serait si beau si tout redevenait comme après guerre... à moins d'en faire une nouvelle.

Mais qui sont ces gens qui accompagnent Trump, qui sont ces fortunes qui ont toutes voté pour Trump, quel intérêt à un tel bouleversement économique?

Ce qui est certain, c'est que tous ceux qui entourent Trump vont tenter de mettre en place un bouleversement moral, ce qui est incroyable quand on pense à la nature même de leur candidat et désormais "puppet" à la Maison Blanche.
Par kiki22

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Si son programme a été dénoncé par les agences de notation qui ont été complices du hold-up financier de 2008 qui a jeté des dizaines de million de citoyens américains dans la pauvreté alors ce programme ne doit pas être si mauvais que cela !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:42 le 14/11/2016 par kiki22.
Par chenine

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Notez comme cette phrase de TRUMP "les «hedge funds» vont moins m'aimer qu'ils ne m'aiment aujourd'hui. Je les connais tous et ils vont devoir payer plus" ressemble beaucoup à la déclaration de guerre d'HOLLANDE à la "finance".
TRUMP populiste? HOLLANDE également!
Evidemment la finance, les hedge funds sont les arbres qui cachent la forêt du capitalisme. Il est tellement plus simple de tirer sur l'ambulance que représente la finance, pour laquelle tout le monde a, à juste titre, un apriori négatif sinon de l'aversion, que de s'attaquer au vrai problème de fond que représente le capitalisme.
Je déteste la finance, je lui ferai la guerre!! Mais je donne des milliards d'euros au patronat...
En fait, déclarer s'attaquer à la finance ou aux hedge-funds c'est une noisette de lubrifiant pour ce qu'ils (TRUMP et HOLLANDE) nous ont mis ou vont encore nous mettre.
Par Dimortelz

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

L'economisme est un ravage pour l'esprit.
Trump a été plus intelligent que l'autrice de cet article : il a jamais parlé d'argent.

Très Léniniste dans son approche de la puissance politique sur l'economique. En tout plus que les petits ideologue conservateur de ce site (je parle des journaliste ! Je vous aime vous les contributeur. ASI derait d'ailleurs repenser son modèle d'abbonement et restreindre l'accés au forum. Il est tout le temps foutrement plus interessant que sa production local de rabais)
Par Pierre38330

Re: Le programme économique de Trump, ma couette et moi

Je vous aime vous les contributeur.

C'est bien ce qui me désole.
Merci de ne pas m'aimer, votre amour m'indispose.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page