pendant ce temps les massacres continuent

chronique Par Alain Korkos discuté depuis 14:52 le 03/03/2012

Les temps anciens nous contaient des histoires de héros luttant contre des dragons ou traversant des mers hostiles peuplées de perfides sirènes. Au retour, après avoir affronté mille dangers, ils retrouvaient la femme aimée qui les avait patiemment attendus en leur tricotant un pull à motifs jacquard gris et rouge.

Ulysse et les sirènes par John William Waterhouse, 1891
Aujourd'hui, l'aventurier est photographe de guerre. La poitrine bardée de boîtiers, une kyrielle d'objectifs en bandoulière et l'écharpe en toile de parachute autour du cou, il s'en va "couvrir" les conflits qui ravagent la planète afin de rapporter des images choc. On les publiera entre deux réclames Dior et Rolex dans les pages du Monde, de Match, du Point, de Libération ou du Nouvel Observateur. Tous ces journaux, ces magazines s'empileront ensuite sur la table basse du salon avant de disparaître mystérieusement, happés par l'oubli.

Les photographes de guerre disparaissent, eux aussi...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par othman92

Re: pendant ce temps les massacres continuent

MENTEURS VOUS ETES DES MENTEURS
CE QUE VOUS RACONTEZ SUR LA SYRIE EST FAUX
...
> Lire ici > Lire en contexte

Par Ulysse M

Re: pendant ce temps les massacres continuent

il y a tout de même un fait majeur qui plaide en faveur de ce témoignage sur la situation en Syrie :
Si Bachar El Assad était réellement, comme l'affirment nos médias, un dictateur sanguinaire, un tyran massacrant son peuple, Notre Président l'aurait-il invité quatre fois à l'Elysée, lui réservant même, en 2008, le privilège du défilé du 14 juillet ? Bien sûr que non ! Evidemment pas !
Je sais déjà ce que vous allez me répondre. Notre Président a peut-être été mal renseigné, il n'avait sans doute pas conscience de la vraie nature du président syrien. D'ailleurs, tous ces orientaux, qu'ils soient moyens ou extrêmes, savent tellement bien cacher leur jeu. Le mensonge et l'hypocrisie font partie de leur mode de fonctionnement.
Non mais vous vous rendez compte de la faiblesse de vos arguments ? Du racisme intolérable contenu dans vos propos ? A votre place, j'aurais honte.
De plus, si Bachar était un assassin, pourquoi de grandes démocraties telles que la Chine et la Russie, s'obstineraient-elles à le soutenir ?
La prochaine fois, réfléchissez un peu, plutôt que vouloir à tout prix m'apporter la contradiction....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Yanne

Re: pendant ce temps les massacres continuent

J'aime beaucoup cette photo d'un sniper qui tire à travers un mur, parce que la symbolique du grand rideau, qui occupe une bonne partie de la photo, est très symbolique de la Syrie, à divers titres.
D'abord parce que ces grands rideaux sont très caractéristiques des intérieurs syriens, y compris dans les hôtels. Leur culte des beaux tissus est encore dans la langue puisqu'on emploie encore les mots damas et damassé pour désigner des étoffes précieuses, le brocart entre autres.

Or, ce rideau est soulevé, entortillé sans grâce mais avec harmonie, et fait entrer une lumière un peu irréelle,. A la fois à travers son grain, ce qui met en valeur sa finesse par rapport à cette impression de massivité du tissage, et où il a été soulevé, où une lumière sature l'objectif et fait un rendu immatériel.
On pense à Sarajevo par le thème du combattant botté et armé puissamment, solitiaire, mais il ne fait pas de doute qu'il s'agit de la Syrie.

La silhouette du combattant épouse presque le mouvement du rideau, mais comme une pièce de puzzle qui n'est pas encore imbriquée dans l'ensemble, c'est cette lumière qui filtre entre les deux.
D'une part, l'homme n'est pas encore intégré dans ce symbole de la Syrie, mais s'il s'y insère, toute la lumière va disparaître.

Pour moi, cette photo est puissante parce qu'elle dit, sans en avoir l'air, un malaise très fort qui surgit de cette situation en Syrie.

Ce pays est l'enjeu d'intérêts énormes, à tous les niveaux, c'est sa situation qui le veut, à la croisée de l'orient et de l'occident, de la zone d'influence asiatique avec ses grands géants que sont la Russie et la Chine, et de l'Europe. A la croisée du monde chiite et du monde sunnite, dans lesquels viennent se mêler des populations chrétiennes, et derrière, eux, la mainmise sur les ressources pétrolières et les possibilités de containment politique qui se dessinent pour les grandes puissances et leurs dominants avides de pouvoir.

Tout cet imbroglio, ce puzzle invraisemblable avec des objectifs obscurs et obscurcis, nos médias évitent de le voir, même s'ils ont conscience que beaucoup de choses sont étranges, inexplicables. Ce malaise se retrouve dans cette photo.

J'ignore s'il est possible d'empêcher les gens, où qu'ils soient, de se jeter les uns contre les autres, surtout les hommes d'ailleurs, mais en Syrie, tout semble en place pour une longue guerre civile., surtout avec l'Irak à côté, qui est aussi une poudrière...
Il semble que le printemps arabe soit terminé, que les positions se sont affermies, et que tout est à refaire.......
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (40)
Par joelle lanteri

Re: pendant ce temps les massacres continuent

je viens de passer un bon moment à vous lire.Toujours passionnant !merci
Par othman92

Re: pendant ce temps les massacres continuent

MENTEURS VOUS ETES DES MENTEURS
CE QUE VOUS RACONTEZ SUR LA SYRIE EST FAUX




Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:23 le 03/03/2012 par othman92.
Par JREM

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Si vous savez la vérité nous vous écoutons.
Par Gamma gt

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Au plaisir de vous lire...
gamma
Par othman92

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Par Mon Nombril

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Même s'il n'y avait qu'un seul gamin tué par l'armée syrienne, cela suffirait pour être horrifié. Alors du calme.
Par Dindondelafarce

Re: pendant ce temps les massacres continuent

"A partir de combien de centaines d'enfants morts est-on en droit de douter de l'infinie bonté d’Allah ?" D'après Pierre Desproges
Par Ulysse M

Re: pendant ce temps les massacres continuent

il y a tout de même un fait majeur qui plaide en faveur de ce témoignage sur la situation en Syrie :
Si Bachar El Assad était réellement, comme l'affirment nos médias, un dictateur sanguinaire, un tyran massacrant son peuple, Notre Président l'aurait-il invité quatre fois à l'Elysée, lui réservant même, en 2008, le privilège du défilé du 14 juillet ? Bien sûr que non ! Evidemment pas !
Je sais déjà ce que vous allez me répondre. Notre Président a peut-être été mal renseigné, il n'avait sans doute pas conscience de la vraie nature du président syrien. D'ailleurs, tous ces orientaux, qu'ils soient moyens ou extrêmes, savent tellement bien cacher leur jeu. Le mensonge et l'hypocrisie font partie de leur mode de fonctionnement.
Non mais vous vous rendez compte de la faiblesse de vos arguments ? Du racisme intolérable contenu dans vos propos ? A votre place, j'aurais honte.
De plus, si Bachar était un assassin, pourquoi de grandes démocraties telles que la Chine et la Russie, s'obstineraient-elles à le soutenir ?
La prochaine fois, réfléchissez un peu, plutôt que vouloir à tout prix m'apporter la contradiction.
Par bysonne

Re: pendant ce temps les massacres continuent

j'ai bien envie de voter Ulysse, c'est embêtant je vais p'tèt dégommer poisson ;-))



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:44 le 04/03/2012 par bysonne.
Par poisson

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Tout de même, appel à la guerre de BHL en dernière page du point: tout cela ressemble à une belle mécanique bien ficelée où on n'en a marre de faire le rôle de l'opinion publique indigné. Main basse sur le pétrole, du minerai ou "foire internationale tournante & grande braderie des munitions", qu'importe. On commence à avoir une idée du résultat final, quel triomphe!

Je n'avais lu que le titre, je suis allé voir et après lecture les arguments de BHL sont de l'ordre du "ça va finir par commencer à suffire". À ce stade cela devient une névrose chez lui, un TOC cette manie de dire "il faut bruler Carthage" à tout propos. On le pend et on le mange, ce BHL?

Un bon moment de radio en tout cas, qui n'existe pas partout. À écouter en entier.
Et bon je m'en veux de décourager BHL dans son gagne-pain, car comme dit dans l'interview, il en reste pas mal des pays où des dictateurs s'enrichissent..., mais il est vrai que tous n'expatrient pas leur peuple pour rapporter leur butin à la maison et que ceux qui abreuvent généreusement notre économie embaucherons volontiers BHL (comme Robert Ménard avant).
Par pierrounet

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Citation:
on le mange, ce BHL?


Heu...Non merci, mon médecin est formel: régime strict "sans BHL" ...
Par Lafargue

Si vous avez raté les épisodes précédents

Un bon petit résumé chez Reflets ;

Syrie, une balkanisation en marche ?
Par math

Re: Si vous avez raté les épisodes précédents

Et si on ecoutait aussi la prudence suisse (et Alain Gresh) sur la Syrie?
blog diplo
Par Winston Smith : philanthrope

Re: pendant ce temps les massacres continuent

le témoin interrogé semble tout sauf impartial:
à la fin il dit je suis sunnite et je soutiens...." puis il s'arrête , visiblement il voulait dire et "je soutiens Bashar"
puis ensuite il dit que c'est "une bande de salafistes" qui fait régner la terreur

moi de toutes façons depuis que j'ai vu la cervelle d'un gamin de 10 ans répandue sur la chaussée après un tir de sniper de Bashar, je suis hermétique à tout argument pro Bashar

il dit "qu'il est contre le chaos" on croirait un gaulliste qui dénonce la chienlit, qu'importe le fond ou la légitimité des revendications, ce type veut que la Syrie soit sure pour aller passer ses vacances dans sa résidence secondaire en Syrie, un sacré égoiste qui ne subit pas ce régime puisqu'il vit en France...

et puis il sort des arguments à la con du genre "si y avait de la répression les gens auraient peur et ils ne sortiraient pas manifester" non mais on rêve là... Si vous avez des témoignages un peu plus sérieux et un peu plus neutres faites nous signe mais là franchement ce type est ridicule....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:50 le 04/03/2012 par Misanthrope.
Par Compunet

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Par Sémir

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

Je vous comprends cher Othman.

Vous savez le petit Alain Korkos :
- c'est aussi celui qui se réjouissait de voir le cadavre de Kaddhafi exposé dans une chambre froide (source : VIVE KADHAFI !!)
- adorait aussi montrer Saddam Hussein en slip (source : SADDAM)
- aimerait bien que les Syriens continuent à s'entretuer

Et vous savez pourquoi ? Parce qu'il est de parti pris. Il défend l'Etat sioniste d'Israel comme lorsqu'il minimisait les massacres à Gaza et qu'il attaquait directement l'Humanité pour une photo d'une enfant palestinienne assassinée par la soldatesque sioniste !!!!

LETTRE OUVERTE CONTRE PIERRE LAURENT (DONT JE LOUE LE COURAGE)

Voilà pourquoi, ce Alain Korkos, je ne l'aime pas.
Je lis ses chroniques mais je me méfie de ce personnage qui a un parti pris et qui n'hésitera pas à effacer mes posts du fait de son intolérance.

SEMIR
Par poisson

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

Peut-être mais le grand Sémir est en train de se couvrir de ridicule.

(oulala le petit Alain Korkos, c'est puissant, je ne sais pas si il s'en remettra)
Par Alain Korkos

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

Osez aller au fond de votre pensée, mon cher Sémir.
Allez-y. Un peu de courage, mon bonhomme.
Par IT

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

Alain Korkos, il aime le sang, voilà c'est dit.

Franchement, ça commençait à se voir.
Par Alain Korkos

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

Damnaide, ail âme découvert.
Par Sémir

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

Que voulez-vous entendre mon cher Alain ?
Qu'est ce qui pourrait encore plus fortifier vos certitudes, mon bonhomme ?. Voulez-vous entendre que je suis :

- un "antisémite"
- un "partisan de la destruction de l'Etat d'Israel"
- un "fachiste collabo de Kaddhafi, Saddam et Assad"
- un "partisan d'Hugo Chavez et de Vladimir Poutine"
- un "suppot du régime chinois"
- un "défenseur du massacre de Tian An Men et de Homs"
- un "partisan de Fidel Castro"
- un "groupie de Mahmoud Ahmadinejad"
- un "fan du Hezbollah et de Hassan Nasrallah"
- un "ami du Hamas et d'Ismail Haniyeh"
et enfin un "nouvel ami de Kim Jung UN" !!

ah ah ah !!
Ce serait pathétique non ? Le pire, c'est que, quelquefois, je me dis que vous le pensez.
Pensez-le alors !! Assumez !!

Comme vous pensez que je suis un "ignoble antisémite", un "antijuif" en vous accusant de parti pris !

Et bien vous vous trompez. Et vous vous trompez lourdement en plus.

Il serait bien aussi de ne pas oublier ceci dans les révolutions arabes (puisque vous semblez vouloir la chute d'un régime laïc et l'avènement au pouvoir des islamistes comme en Libye, en Egypte et même dans une moindre mesure en Tunisie) :
ceci
[www.youtube.com]
et ceci
[a3.sphotos.ak.fbcdn.net]
et ceci
[media.paperblog.fr]
et encore ceci
[a2.sphotos.ak.fbcdn.net]
y en a des milliers des comme ça...

Moi je défends ceci :
[a6.sphotos.ak.fbcdn.net]
et ceci
[fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net]
et enfin ceci
[a1.sphotos.ak.fbcdn.net]

Etonnant non ? ;-))

SEMIR
ps : enfin, j'admets volontiers que quelquefois vous pouvez être pertinent...
Par Mon Nombril

Re: Alain Korkos a un parti pris c'est évident...

là, Sémir, il s'agit plutôt de clarifier ce que vous entendez par " son parti pris ". C'est là-dessus qu'il fait avoir le courage de vos insinuations.
Cela n'a rien à voir avec ce qu'on pourrait penser de vous, vous n'êtes accusé de rien, mais au contraire, c'est vous qui mettez en doute son objectivité, allez au bout, concluez.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:36 le 05/03/2012 par Mon Nombril.
Par gemp

Re: pendant ce temps les massacres continuent

J'ai voté parce c'est écrit gros.
Par sgd

Re: Les fusillés de Châteaubriant

Ils sont appuyés contre le ciel
Ils sont une trentaine appuyés contre le ciel,
Avec toute la vie derrière eux
Ils sont pleins d’étonnement pour leur épaule
Qui est un monument d’amour

Ils n’ont pas de recommandation à se faire
Parce qu’ils ne se quitteront jamais plus
L’un d’eux pense à un petit village
Où il allait à l’école
Un autre est assis à sa table
Et ses amis tiennent ses mains
Ils ne sont déjà plus du pays dont ils rêvent
Ils sont bien au dessus de ces hommes
Qui les regardent mourir
Il y a entre eux la différence du martyre
Parce que le vent est passé là où ils chantent
Et leur seul regret est que ceux
Qui vont les tuer n’entendent pas
Le bruit énorme des paroles
Ils sont exacts au rendez-vous
Ils sont même en avance sur les autres
Pourtant ils disent qu’ils ne sont plus des apôtres
Et que tout est simple
Et que la mort surtout est une chose simple
Puisque toute liberté se survit.

René Guy Cadou
Par sgd

Re: Complainte du fusillé

Ils m'ont tiré au mauvais sort
par pitié
J'étais mauvaise cible
le ciel était si bleu
Ils ont levé les yeux
en invoquant leur dieu
Et celui qui s'est approché
seul
sans se hâter
tout comme eux
un petit peu a tiré à côté
à côté du dernier ressort
à la grâce des morts
à la grâce de dieu.

Ils m'ont tiré au mauvais sort
par les pieds
et m'ont jeté dans la charrette des morts
des morts tirés des rangs
des rangs de leur vivant
numéroté
leur vivant hostile à la mort
Et je suis là près d'eux
vivant encore un peu
tuant le temps de mon mal
tuant le temps de mon mieux.

Jacques Prévert
Par MORASSE

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Merci, cher Alain Korkos, pour ces "de Neuville" du samedi. Degas, le pétomane des petits rats, n'aimait pas la peinture de Neuville... Il n'aimait pas non plus Detaille ou Meissonier qui peignaient eux aussi la guerre et les guerriers. On en faisait jadis, au temps de la "distribution des prix", des volumes imprimés en helio et reliés à tranche dorée. ça valait bien les magazines d'aujourd'hui... A propos, ceux-là ne finissent pas au salon "mystérieusement, happés par l'oubli" (voyons voyons) mais dans les salles d'attente des arracheurs de dents.
Par Alain Korkos

Re: pendant ce temps les massacres continuent

MORASSE : Detaille par ici, Meissonier (Jean-Louis Ernest, car il y en a plusieurs) par là.
À noter que ce dernier a influencé un peinturluriste amerlocain. Lequel ? Ah ah ah mystère… (c'est facile).
Par Ulysse M

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Norman Rockwell, mais j'ai triché.
Qu'est-ce qu'on serait paumés sans Gogol ni Wikipédiatre !
Par Alain Korkos

Re: pendant ce temps les massacres continuent

ULYSSE : RRRRââââââh ! Coupeur d'herbe sous le pied ! Écornifleur de solutions ! Bandit !
Par Ulysse M

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Bah, c'est juste que j'ai appuyé le premier sur le beuseur.
Au fait, je gagne quoi ?
Par Alain Korkos

Re: pendant ce temps les massacres continuent

ULYSSE : Tu gagnes ça. Ne me remercie pas, ça me fait plaisir.
Par Ulysse M

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Et moi donc ! Quel magnifique objet ! C'est bête, mais j'en ai les larmes aux yeux.
Ce qui serait bien, c'est que tu ailles le récupérer directement à Saint-Macaire-en-Mauges et que tu me l'apportes à domicile. En colissimo, je crains que l'émail souffre du transport. Je t'offrirai un verre de blanc de Savoie avant que tu reprennes la route.
Par MORASSE

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Je veux pas vous gâcher le coup de savagnin mais à Saint-Macaire-en-Mauges, du temps où j'y mouchais dans d'authentiques mouchoirs de Cholet (tout rouge, des vrais) on fabriquait surtout des godasses. Là encore, on est partis en Chine... abandonnés par Limoges ou Romans.
Par Ulysse M

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Et qu'est-ce que Muriel pouvait bien faire de ce service, à Saint-Macaire-en-Mauges ?
Si c'était pour faire de la fondue à base de Saint-Paulin et de vin d'Anjou, elle fait bien de le revendre.
Par poisson

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Je veux répondre à Morasse, 9 marches au dessus, prenez l'ascenseur à droite, que Degas a raison. Parce que le Degas, il a été à la hauteur de ses prétentions, à faire mieux que de la documentation iconographique... De l'ouvrage réussi certes par ces peintres professionnels, mais Degas est différent.
Par fred anton

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Je connaissais la Ronde de Nuit, mais je n'avais jamais "entendu" le coup de feu !
Comme d'habitude j'ai pris beaucoup de plaisir à lire votre chronique et par là même à redécouvrir cette oeuvre.
Merci M. Korkos.
Par Robert.

Re: pendant ce temps les massacres continuent

La liste est longue,certes, mais moi j'ai l'âge de me souvenir de Jean-Pierre Pedrazzini (Budapest 7 novembre 1956).



Modifié 2 fois. Dernière modification le 10:08 le 04/03/2012 par Robert.
Par Yanne

Re: pendant ce temps les massacres continuent

J'aime beaucoup cette photo d'un sniper qui tire à travers un mur, parce que la symbolique du grand rideau, qui occupe une bonne partie de la photo, est très symbolique de la Syrie, à divers titres.
D'abord parce que ces grands rideaux sont très caractéristiques des intérieurs syriens, y compris dans les hôtels. Leur culte des beaux tissus est encore dans la langue puisqu'on emploie encore les mots damas et damassé pour désigner des étoffes précieuses, le brocart entre autres.

Or, ce rideau est soulevé, entortillé sans grâce mais avec harmonie, et fait entrer une lumière un peu irréelle,. A la fois à travers son grain, ce qui met en valeur sa finesse par rapport à cette impression de massivité du tissage, et où il a été soulevé, où une lumière sature l'objectif et fait un rendu immatériel.
On pense à Sarajevo par le thème du combattant botté et armé puissamment, solitiaire, mais il ne fait pas de doute qu'il s'agit de la Syrie.

La silhouette du combattant épouse presque le mouvement du rideau, mais comme une pièce de puzzle qui n'est pas encore imbriquée dans l'ensemble, c'est cette lumière qui filtre entre les deux.
D'une part, l'homme n'est pas encore intégré dans ce symbole de la Syrie, mais s'il s'y insère, toute la lumière va disparaître.

Pour moi, cette photo est puissante parce qu'elle dit, sans en avoir l'air, un malaise très fort qui surgit de cette situation en Syrie.

Ce pays est l'enjeu d'intérêts énormes, à tous les niveaux, c'est sa situation qui le veut, à la croisée de l'orient et de l'occident, de la zone d'influence asiatique avec ses grands géants que sont la Russie et la Chine, et de l'Europe. A la croisée du monde chiite et du monde sunnite, dans lesquels viennent se mêler des populations chrétiennes, et derrière, eux, la mainmise sur les ressources pétrolières et les possibilités de containment politique qui se dessinent pour les grandes puissances et leurs dominants avides de pouvoir.

Tout cet imbroglio, ce puzzle invraisemblable avec des objectifs obscurs et obscurcis, nos médias évitent de le voir, même s'ils ont conscience que beaucoup de choses sont étranges, inexplicables. Ce malaise se retrouve dans cette photo.

J'ignore s'il est possible d'empêcher les gens, où qu'ils soient, de se jeter les uns contre les autres, surtout les hommes d'ailleurs, mais en Syrie, tout semble en place pour une longue guerre civile., surtout avec l'Irak à côté, qui est aussi une poudrière...
Il semble que le printemps arabe soit terminé, que les positions se sont affermies, et que tout est à refaire....
Par e2l

Re: pendant ce temps les massacres continuent

Quelqu'un peut il me dire pourquoi le parquet ouvrirait une enquête sur la mort et les blessures de deux journalistes, qui faisaient leur boulot, en s'étant probablement portés volontaires pour y aller, et en montrant un courage digne d'admiration?

Qui est responsable, leur rédacteur en chef qui a accepté de les envoyer au casse-pipe? les combattants pour la liberté qui les ont accueillis? l'armée syrienne? vous ou moi qui voulons nos infos en images et en bruitages, immédiatement?
Par IT

Vite-dit

L'absence du 20e de cavalerie m'a rendu triste.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter