Aphatie, un martyr de Gala

chronique Par Daniel Schneidermann discuté depuis 22:05 le 26/02/2012

Drame ! Sacrilège ! Malédiction et cassoulet ! Emmanuel Todd s'est moqué d'Aphatie. Plus précisément, dans une envolée toddienne, de l'accent du sud-ouest d'Aphatie. Que n'avait-il fait là ? Vanner l'accent d'Aphatie, c'est se moquer des pauvres, nous apprend Aphatie, c'est insulter le prolétariat tout entier, c'est cracher sur l'ascenseur social, sur la méritocratie républicaine, dont Aphatie est un des plus brillants représentants.

Pauvre Todd ! S'il s'attendait à cette accusation de racisme social ! Cette entreprise d'auto-victimisation d'Aphatie, vaut-elle qu'on s'y arrête ? Nous ne savons rien de la biographie d'Aphatie, et n'avons rien à en savoir. Qu'il soit né dans "une famille aimante", nous en sommes très heureux pour lui, mais cela ne nous regarde nullement (tout en notant que Aphatie se coule par cet aveu bouleversant dans les codes de son nouvel employeur, Gala).

Aphatie, aujourd'hui, est un journaliste cumulard, au sommet du système...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Maxime

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Allez Jean Mimi, tu verras, en croisant Maja, ta vie changera...
> Lire ici > Lire en contexte

Par Tiomiche

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Que vous ayez ressenti le besoin de faire une chronique sur cette note de blog un peu en-dehors de vos "horaires d'intervention" me laisse interloqué. Je ne suis pas sûr que vous ayez grand chose à gagner à réagir à cette polémique certes croustillante, mais peu élevante, de même que je ne suis pas sûr que JMA ait eu raison de faire une note sur le sujet, de même que je ne suis pas sûr que la répartie d'Emmanuel Todd ait été d'une pertinence et d'une élégance dignes du débat.
Il me semble que dès qu'on attaque l'homme sur des arguments autres que leurs idées et l'endroit d'où ils émettent leurs idées, on commence un petit peu à se décrédibiliser soi-même.

A part ça, ça a contribué à pimenter mon dimanche soir, c'est toujours ça......
> Lire ici > Lire en contexte

Par Valentin Fluteau

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ce que j'aime bien avec toutes ces histoires (le petit journal, aphatie), ce qu'elles montrent bien le black-out dont Arrêt sur images est l'objet. Ces gens-là ne parlent JAMAIS d'Arrêt sur images sur leur plateau, à leur micro ou dans leurs colonnes (exceptions faites de Demorand à ses débuts) pour évoquer vos révélations, vos analyses ou les propos de certaines personnalités dans vos émissions. On pourrait donc croire qu'ils se sentent libérés depuis la fin de l'émission en 2007, qu'ils ne vous regardent/lisent plus.

Et bien non. Ils continuent à vous lire puisqu'ils n'hésitent pas une seconde à vous citer quand il s'agit de vous critiquer (Aphatie aujourd'hui, France Inter notamment pour prendre la défense du Petit Journal)... C'est donc volontairement qu'ils vous ignorent. Ils vous lisent, se disent qu'ils ne sont pas d'accord avec vous, mais ne parlent pas de vous.

C'est curieux cette espèce de dualité coupable, qui les fait se satisfaire de ne plus vous voir sur le devant de la scène, mais qui les oblige à vous lire, alors qu'ils vous détestent. C'est paradoxal, mais c'est sûrement ce paradoxe (entre autres) qui rend indispensable votre existence. Et c'est tant mieux, d'une certaine manière....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (189)
Par achab

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Le petit journal, Aphatie maintenant,.. vous allez finir par vous attaquer à Michel Denisot, et là je nous le dis la coupe sera pleine. Et la riposte de canal + sera terrible.
Par Mlemaudit

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Le petit journal, Aphatie maintenant,.. vous allez finir par vous attaquer à Michel Denisot, et là je nous le dis la coupe sera pleine. Et la riposte de canal + sera terrible.

Oui, à croire que vous avez une dent contre la chaine cryptée dont l'arrogance est devenu tellement flagrante que TF1 passerait pour un modèle d'objectivité à coté super sympa et impertinente.
Par Ptilou

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Le pire je trouve, c'est Nicolas Demorand, Jean Quatremer et Laurence Parisot qui relaient l'info sans rien avoir vu que le blog de JMA.

Je crois que Todd a raison, les chiens de garde, l'oligarchie des incapables et surtout la voix de son maître, ... nos élites ne sont pas au niveau et pour s'informer, il vaut mieux lire la presse étrangère que d'espérer un jour voir les journalistes français faire un travail digne de ce nom.
Par Cio

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Le pire je trouve, c'est Nicolas Demorand, Jean Quatremer et Laurence Parisot qui relaient l'info sans rien avoir vu que le blog de JMA.


Cela donne un bon listing des dits chiens de garde d'ailleurs. En fait, il suffit de voir les défenseurs zélés de la "profession" lorsqu'un journaliste est "attaqué" (tel Pujadas par Mélenchon par exemple) pour en avoir presque l'annuaire. Peut-être que ce dernier se trouvera enrichi suite aux plaisants propos de Todd.
Par Super Annie

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Aphatie : quelle plaie ! il me fait fuir dès que je l'entends ... et son accent n'a rien à y voir



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:44 le 26/02/2012 par Super Annie.
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Un 9:15 un dimanche à 22:05... et direct en en Utilité Publique. C'est vrai que ça serait évidemment dommage que l'intéressé ne puisse pas le lire. Il reste, Daniel, qu'il prive toujours votre patronyme d'un de ses "n" (à moins que plusieurs graphies soient admises) et que, sans doute vraiment énervé, il ait constellé son texte d'une palanquée supplémentaire de fautes (et il n'y a pas de bouton "Signaler une faute" chez lui) ce qui reste pour moi un mystère lorsqu'on souhaite affirmer, voire défendre avec force sa valeur face à un "intellectuel" qui vous traite d'idiot.

Mais bon, les voies d'Apathie sont mystérieuses.
Par charlie.lapared

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Sont-ce les fans d'Apathie (que j'imagine moins nombreux qu'il le pense) qui ont "frappé" @si toute la matinée, qu'on n'arrivait plus à se connecter ?

Pov' prolo cumulard en effet... Y'a vraiment des journaleux qui ont la morale bien "cagueuse" (trouve pas d'autre mot)...
Par Maxime

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Allez Jean Mimi, tu verras, en croisant Maja, ta vie changera
Par Animal Collective

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Par Varlin

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Allez Jean Mimi, tu verras, en croisant Maja, ta vie changera


En plus, ça pourrait lui apporter du réconfort avant le procès que va lui intenter Françoise Laborde, qu'il a accusée d'utiliser des nègres.
Françoise Laborde, du CSA, qui trouve moyen de se mettre à dos et Jean-Michel Aphatie et Henri Maler, d'Acrimed (curieusement, l'accusation d'Acrimed n'est reprise par personne alors que pour Macé-Scaron...).
Par catnatt

Re: Aphatie, un martyr de Gala

bon ya Quatremer qui est pas content du tout du tout aussi (voir ses tweets)
Par Jack Burton

Re: Aphatie, un martyr de Gala

En même temps, Quatremer il n'aime discuter qu'avec les gens qui sont de son avis.
Par little jo

Si Jean-Michel ne veut pas voir Maja...

Moi je veux bien la rencontrer ;)
Par Joss

Re: Si Jean-Michel ne veut pas voir Maja...

Par Mlemaudit

Re: Si Jean-Michel ne veut pas voir Maja...

Désolé les gars mais Emmanuel Todd est déjà sur le coup! Z'avez aucunes chances! V_V
Par Tiomiche

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Que vous ayez ressenti le besoin de faire une chronique sur cette note de blog un peu en-dehors de vos "horaires d'intervention" me laisse interloqué. Je ne suis pas sûr que vous ayez grand chose à gagner à réagir à cette polémique certes croustillante, mais peu élevante, de même que je ne suis pas sûr que JMA ait eu raison de faire une note sur le sujet, de même que je ne suis pas sûr que la répartie d'Emmanuel Todd ait été d'une pertinence et d'une élégance dignes du débat.
Il me semble que dès qu'on attaque l'homme sur des arguments autres que leurs idées et l'endroit d'où ils émettent leurs idées, on commence un petit peu à se décrédibiliser soi-même.

A part ça, ça a contribué à pimenter mon dimanche soir, c'est toujours ça...
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ah ben on a le droit de se faire plaisir, non ? Apathie, il ne s'en prive pas... ^^
Par Florence Arié

Re: Aphatie, un martyr de Gala

C'est vrai que Cohn-Bendit a eu droit à une vraie attaque non entachée de moquerie, lui. Peut-être qu'Apathie est jaloux?
Par Romano C.

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Cohn-Bendit: « pompom girl européiste ».
J'étais mort de rire en écoutant ça.
Par charlie.lapared

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Moi j'ai tout de suite pensé qu'Apathie était jaloux... d'Emmanuel Todd...
C'est vrai qu'avoir été barman, ça change du pedigree des Nizan/Todd ! En plus, Jeanmimi, Todd il est bilingue ! Et toc ;o))
Et puis, même s'il est un peu fan d'Hollandreou, je l'aiiiime, Todd. Alors qu'Apathie me donne des boutons avec ses commentaires creux et surtout sa morale à deux balles lorsqu'il a un gauchiste face à lui.
Par djinneo

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ca mangeait pas de pain de rappeler que le passage sur l'accent, c'est juste de l'humour.

C'était plus que prévisible que D.Schneidermann allait en rajouter une couche, mais il aurait pu se fendre d'une phrase ou deux pour acter que le journaliste de la chaîne à l'humour décalé au 36eme degré s'était vexé pour une vanne.
Que ses propos ne se voulait pas heurtant, et qu'il regrettait d'avoir mal été compris.

Et puis ensuite, ils continuaient de se foutre sur la gueule comme d'habitude. Là, ça va traîner, on va encore dire que sur internet c'est un défouloir pour racistes et diffamateurs et de vilains anonymous que leur but c'est juste de télécharger The Artist, et puis les veaux vont continuer à gober.

Ca mangeait pas de pain, alors que là, je sens qu'on va en entendre parler longtemps... :-/
Par mamoam

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Bien qu'appréciant tout particulièrement les écrits et les analyses d'E. Todd - doux euphèmisme ! - ainsi que la démarche journalistique et la ligne éditoriale de D. Schneidermann, et bien que peu encline à partager les opinions de J. M. Apathie - douce litote ! -, j'en tombe d'accord avec vous, Tiomiche : tous ces prétendus bons-mots n'honorent guère leurs auteurs. En ces temps où l'intelligence du peuple est aussi malmenée par tant de démagogie, c'est bien de leurs esprits éclairés dont nous avons ardemment besoin et non de leurs querelles somme toute bien stériles.
Par bysonne

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Voté, ;-)) Tous ces noms d'oiseaux d'où qu'ils viennent n'honorent pas leur auteurs créant des polémiques totalement inutiles. Sarkozy a quand même toléré d'être baptisé "machin" par Todd, mais peut-être n'est-t-il pas au courant.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Apathie : pas de sentiment ! on dégomme à coup de boulets rouges, il ne mérite que ça !
Par Tiomiche

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Il ne s'agit pas de sentiments, il ne s'agit pas non plus de protéger JMA, il s'agit juste d'éviter de perdre trop de temps sur de telles bêtises...
Par djinneo

Re: Aphatie, un martyr de Gala

+1 d'autant plus que les journalistes de la presse traditionnelle, radio et télé se sentant menacés par le modèle internet vont certainement pas se priver d'incendier Internet, ce repère d'anarchistes fielleux organisés en secte de pilleurs de la propriété intellectuelle dont le gourou Google, doit cracher au bassinet pour indexer les articles des journalistes français. Mais que les français.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

très sincèrement je pense qu'il est important de dégommer Apathie, on va pas le laisser sévir en toute impunité, parce qu'il est idéologiquement dangereux ! Feu à volonté donc !!!!
Par Tiomiche

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Dégommez, dégommez, au pire, ça défoule...
Par cécile clozel

Re: Aphatie, un martyr de Gala

pourtant si, il me semble qu'on peut aussi interroger les stratégies de communication/manipulation des gens, surtout lorsqu'ils font métier de s'exprimer dans les médias... C'est ce que fait Todd : non pas attaquer l'accent d'Apathie, comme celui-ci fait mine de le croire, mais attaquer la façon dont Apathie se sert de son accent pour construire de lui-même l'image du "bon gars de la france profond qu'a le bon sens près de chez lui", et pour ma part, j'ai trouvé cette remarque pertinente. Comme Todd, j'aime trop les accents méridionaux pour ne pas être en rogne contre les pagnolades de tout poil.
À partir de cette remarque sur l'élocution d'Apathie, on pourrait tirer le fil de l'analyse de toute la dimension perlocutoire de son discours, extrêmement démagogique, visant à disqualifier tout ce qui peut être, d'une manière ou d'une autre, perçu comme discours savant.
Par fifi

Re: Aphatie, un martyr de Gala

D'accord avec Cécile. Pagnolade digne de certaines pubs.
J'y suis d'autant plus sensible que je n'avais que très occasionnellement entendu ce monsieur.
Récemment, passage à la TNT oblige (quel foutoir!), j'ai dû faire régler ma télé. Gentimment, on m'a installé Canal. Pour ne pas mourir idiote, j'ai regardé le grand journal. Quelle horreur! Suivie d'une autre : le petit journal.
J'ai compris les critiques lues ici ou là; je les trouve bien gentilles.

Pour l'émission de Ruquier : comment peut-on préférer ces ceux bonnes femmes aux deux anciens zozos? (qui je n'appréciais déjà pas beaucoup)
Par Roger

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
C'est ce que fait Todd : non pas attaquer l'accent d'Apathie, comme celui-ci fait mine de le croire, mais attaquer la façon dont Apathie se sert de son accent pour construire de lui-même l'image du "bon gars de la france profond qu'a le bon sens près de chez lui"

Quelle preuve avez-vous qu'Apathie utilise son accent ? Pourquoi ne pourrait-il pas avoir un accent, tout simplement ? En quand bien même il en jouerait, ou est le mal ?
Par Mlemaudit

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
ou est le mal ?

Nulle part mais Apathie prend la posture du peuple contre les élites quand ça l'arrange ( oyez, oyez la triste complainte du petit provincial qui a quitté l'école à 15 ans...) alors qu'il fait lui même partie de l'élite.
Par contre il ne se prive pas pour assener à un élu de la république qu'il est un "candidat inutile" (sentence médiatique face à un petit candidat), preuve qu'il n'est absolument pas du coté qu'il prétend ( un membre du petit peuple).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:25 le 27/02/2012 par Mlemaudit.
Par Roger

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je vois pas bien le rapport. Tout ça n'a rien à voir avec son accent. Ni en quoi revendiquer son origine provinciale est contradictoire avec sa vision de l'élection présidentielle. On ne peut pas être à la fois d'origine provinciale, et penser que la France devrait avoir un système type américain avec 2 partis ? Absurde.
Par Mlemaudit

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Je vois pas bien le rapport.

oui apparemment.
Citation:
Tout ça n'a rien à voir avec son accent
si, si, il y en a un, je vous laisse chercher.
Par Roger

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Condescendance... C'est pas très gentil ça...
Par Tiomiche

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Mouais... Je suis d'accord avec Roger, il a un accent, et c'est tout. Dire qu'il en joue alors qu'il est pour ainsi dire né au langage avec cet accent, ça commence à devenir un procès en n'importe quoi.
Par djinneo

Re: Aphatie, un martyr de Gala

+1 c'était juste une vanne: ce serait navrant si toute la pensée se réduisait aux citations humoristiques des spectacles comiques de P.Desproges et des dialogues de M.Audiard.
Une vanne de A.Einstein, même si ça reste du A.Einstein, ça reste avant tout juste une vanne, hein...
Par Varlin

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Nulle part mais Apathie prend la posture du peuple contre les élites quand ça l'arrange ( oyez, oyez la triste complainte du petit provincial qui a quitté l'école à 15 ans...) alors qu'il fait lui même partie de l'élite.

Par contre il ne se prive pas pour assener à un élu de la république qu'il est un "candidat inutile" (sentence médiatique face à un petit candidat), preuve qu'il n'est absolument pas du coté qu'il prétend ( un membre du petit peuple).


Sur le forum du blog d'Aphatie, un lecteur rappelle que l'éditocrate a gardé de l'exercice du métier de garçon de café, pratiqué dans sa jeunesse, le réflexe de courber le dos devant les supposés puissants. Cette attitude s'accompagne généralement, en guise de compensation sans doute, de manifestations de mépris à l'encontre des "petites gens". C'est assez bien vu concernant le parvenu Aphatie.
Par Roger

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Polémique stérile, dans laquelle à mon avis vous avez tord de tomber Daniel.
D'un point de vue de l'efficacité dialectique, cette référence de Todd à l'accent d'Apathie est à mon avis désastreuse. Bon, j'imagine que dans le confort d'un entretient amical avec Maja, on ne fait pas forcément attention comme quand on est invité du 20h de TF1. Mais j'aurais bien vu les mêmes paroles dans la bouche d'autres faire l'objet d'une chronique acerbe de Daniel sur le parisianisme des élites. Procès d'intention peut-être...
En tout cas, ça donne des munitions à Aphatie qui peut ainsi jouer les offensés sans répondre sur le fond, c'est à dire sa compétence en matière d'économie et sa légitimité à en parler. Votre chronique Daniel, en entretenant la polémique, ne sers qu'Apathie.
Eternelle question, n'y a-t-il que les journalistes avec diplômes d'économie habilités à parler d'économie ? Non bien sûr, c'est ce que @si montre tous les jours.
Quel est le problème avec Apathie alors, le vrai problème, celui qui fait qu'à votre avis, sa place dans la sphère médiatique est usurpée ? Continuez dans vos décryptages à répondre à cette seule question, et laissez les polémiques aux polémiqueux.
Par Roger

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Rhhaa, ce dernier post n'était pas censé être une réponse mais un nouveau post, mais la mécanique du forum d'@si est trop subtile pour mes dix doigts gauches...
Par charlie.lapared

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Le problème avec Apathie, c'est qu'il est partout : Canal, RTL, son blog etc...
Qu'il se prend pour une pointure, voire une "référence" alors qu'il lèche toutes les bottes qui passent...
Et critique @si et Todd de ne pas faire comme lui et de le critiquer.
C'est un peu "petit-petit" nan ?
Par Roger

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Certes oui (enfin probablement, pour être honnête, n'écoutant pas RTL et ne regardant pas Canal, ce que je connais d'Apathie vient principalement d'@si). Ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas se tromper de cible. Apathie a atteint le petit cercle des éditorialistes vedettes, quasi des stars en notre beau pays. Comme tout le monde (sauf les très fort mentalement), il adopte les codes de la corporation, avec tous ses travers, avec en plus le melon qui doit gonfler comme toute star qui se doit. Pourtant je suis sûr qu'en remontant suffisamment loin, Apathie était un bon gars.
Bref, inlassablement se contenter de démonter les rouages du système qui produit des Apathie. L'homme, finalement, avec ou sans accent, n'a pas plus d'intérêt que n'importe quel autre.

Question subsidiaire, sans arrière pensée aucune : quand considère-t-on qu'un journaliste est partout ? Pour la provoque, je dirais que DS à une époque était à la tv avec ASI et chroniqueur à Libé (je laisse les blogs de côté, étant donné que moi-même je pourrais en créer 15000, je ne serais pour autant pas partout), je suppose qu'on pouvait pas dire de lui qu'il était partout. D'ailleurs, il chronique toujours à Libé ? A force de se faire virer, on a du mal à le suivre ;-)
Par charlie.lapared

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je voulais définir "être partout" : gens de télé starisés, invités par leurs collègues sur d'autres émissions de télé, interviewés dans les journaux où ça parle de télé, ceux dont on connaît les noms...
Et qui pigent dans plus d'un mass-media !
Par AA

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
c'est qu'il ne faut pas se tromper de cible. (...) Bref, inlassablement se contenter de démonter les rouages du système qui produit des Apathie


Entièrement d'accord. C'est cela que l'on trouve le moins. Comment ces gens arrivent-ils là où ils sont? Qui les y met? Comment sont-ils embauchés? Sur quels critères? Comment sont préparées et fabriquées les émissions?
Voilà les questions sur lesquelles personne, ni @si, ni Acrimed d'ailleurs (bien que je n'associe pas les deux), ne donne d'indications. Voir l'indigence de "@ux sources" quand il s'agit de "stars" de l'info.

Le "quatrième pouvoir" semble devenir le premier dans l'espace politique national (le "vrai" étant ailleurs).
Voir la nouvelle formule du Grand Journal: "Les personnalités politiques confrontés aux équipes de Canal+". Ce sont eux qui sont les ordonnateurs et les arbitres. Ce n'est pas nouveau, c'est un processus en cours depuis longtemps, mais on en arrive à la phase totalitaire.
Qu'on les foute tous dehors! (je ne suis pas de ceux qui pensent qu'ils suffit de ne pas les regarder).
Par Etoile66

Todd

.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:12 le 27/02/2012 par Etoile66.
Par CC 6500

Re: Aphatie, un martyr de Gala

"peu élevante"
waou!!

reponse a tiomiche



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:09 le 27/02/2012 par CC 6500.
Par CC 6500

Re: Aphatie, un martyr de Gala

"peu élevante"

waou!!

ça merde ces placements!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:08 le 27/02/2012 par CC 6500.
Par bysonne

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Non cette auto-victimisation d'Apathie ne vaut pas la peine qu'on s'y arrête surtout un dimanche. J'aime beaucoup l'accent d'Apathie.

Tant mieux pour lui, de famille modeste il a pris l'ascenseur social qui le mène au sommet de la gloire.

Pas vraiment de rapport, pas direct en tout cas, hier soir chez Ruquier, Monsieur Poutou était de nouveau invité. Il a pris du métier, très à l'aise et incisif, pas autant toutefois qu'avec des contradicteurs comme Christian Jacob dans une émission politique sur LCP, incroyable tout de même. Poutou vient d'écrire un petit livre dans lequel il écrit entre autres que dans son premier passage dans "on n'est pas couché", il avait été traité avec condescendance, je confirme, c'était même affligeant, surtout de la part d'Onfray lui ayant tenu une leçon de morale insoutenable. Les autres se moquant abondamment de son absence de bachalauréat. Bref, Ruquier et ces dames ont essayé de lui prouver que c'était faux avec la plus grande mauvaise foi ou bien l'amnésie. Je vous passe les détails, mais finalement les trois compères Pulvar, Polony, Ruquier, la chanteuse Hélène Ségara, sont tous d'origine ouvrière, ont connu la vache enragée, se sont fait une situation, on crée des emplois ... Trop drôle, ce n'est pas faux, mais mon analyse est que surtout, ces braves nouveaux riches n'ont pas du tout, mais du tout envie de revenir à leurs fondamentaux ouvriers. "Nous sommes tous ouvriers", tel est le slogan que nous allons peut-être voir apparaître chez nos nantis. Une bonne chose si ses messieurs-dames ont le complexe de la richissitude.



J'ai oublié, la journaliste infiltrée au FN n'est pas crédible ? J'avais relayé ici même l'information récupérée sur Médiapart.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:15 le 26/02/2012 par bysonne.
Par Varlin

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Poutou vient d'écrire un petit livre dans lequel il écrit entre autres que dans son premier passage dans "on n'est pas couché", il avait été traité avec condescendance, je confirme, c'était même affligeant, surtout de la part d'Onfray lui ayant tenu une leçon de morale insoutenable. Les autres se moquant abondamment de son absence de bachalauréat.


Onfray qui, au passage, n'est pas le mieux placé pour donner des leçons. Le concurrent de BHL, comme le montre la note n° 3 de cet article, étant particulièrement versatile lorsqu'il s'agit de choisir un candidat à soutenir.
Par Mlemaudit

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Citation:
Onfray qui, au passage, n'est pas le mieux placé pour donner des leçons. Le concurrent de BHL, comme le montre la note n° 3 de cet article, étant particulièrement versatile lorsqu'il s'agit de choisir un candidat à soutenir.

Poutou a été d'ailleurs excellent à on n'est pas couché face à une Audrey Pulvar affligeante ( "mais que savez vous de nos vies Mr Poutou", allez arrêtes Audrey on vous connait, vous ne vous accouplez qu'avec des vedettes ou des hommes politiques et ensuite vous voudriez vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas? Même réponse qu'à Aphatie donc!)
Par bysonne

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Onfray avait été contacté par Ruquier pour le rôle de chroniqueur, il a refusé faute de temps, ouf ! Merci pour le lien, c'est exactement ce que je ressens, sans pouvoir l'écrire aussi bien.

@ fifi :
Citation:
Pour l'émission de Ruquier : comment peut-on préférer ces ceux bonnes femmes aux deux anciens zozos? (qui je n'appréciais déjà pas beaucoup)

Tout à fait d'accord, les anciens zozos étaient ce qu'ils étaient, mais n'avaient pas constamment dans le regard de l'ironie et du mépris. Ils étaient sévères, voire implacables. Cela dit je ne les regrette pas. Pulvar bizarrement est encore plus insupportable que Polony.
Par Julot Iglésias

Aphatie, martyr de Gala

Il est intéressant de voir comment Aphatie inverse les rôles, persuadé qu'il est qu'Emmanuel Todd appartient à l'establisment et que lui-même n'est qu'un pauvre diable.
Il semble s'imaginer que "les intellectuels" sont constitués en réseaux et en lobbies.
Or, Emmanuel Todd est probablement un marginal à sa manière. Le plaisir qu'il prend à vanner les gens en place (Aphatie, Cohn-Bendit et autres baudruches) m'apparait comme un comportement de potache et non pas comme la manifestation d'un sentiment de supériorité de classe.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:47 le 26/02/2012 par Julot Iglézias.
Par Valentin Fluteau

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ce que j'aime bien avec toutes ces histoires (le petit journal, aphatie), ce qu'elles montrent bien le black-out dont Arrêt sur images est l'objet. Ces gens-là ne parlent JAMAIS d'Arrêt sur images sur leur plateau, à leur micro ou dans leurs colonnes (exceptions faites de Demorand à ses débuts) pour évoquer vos révélations, vos analyses ou les propos de certaines personnalités dans vos émissions. On pourrait donc croire qu'ils se sentent libérés depuis la fin de l'émission en 2007, qu'ils ne vous regardent/lisent plus.

Et bien non. Ils continuent à vous lire puisqu'ils n'hésitent pas une seconde à vous citer quand il s'agit de vous critiquer (Aphatie aujourd'hui, France Inter notamment pour prendre la défense du Petit Journal)... C'est donc volontairement qu'ils vous ignorent. Ils vous lisent, se disent qu'ils ne sont pas d'accord avec vous, mais ne parlent pas de vous.

C'est curieux cette espèce de dualité coupable, qui les fait se satisfaire de ne plus vous voir sur le devant de la scène, mais qui les oblige à vous lire, alors qu'ils vous détestent. C'est paradoxal, mais c'est sûrement ce paradoxe (entre autres) qui rend indispensable votre existence. Et c'est tant mieux, d'une certaine manière.
Par JOCELYNE GREGOIRE

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Ce que j'aime bien avec toutes ces histoires (le petit journal, aphatie), ce qu'elles montrent bien le black-out dont Arrêt sur images est l'objet. Ces gens-là ne parlent JAMAIS d'Arrêt sur images sur leur plateau, à leur micro ou dans leurs colonnes (exceptions faites de Demorand à ses débuts) pour évoquer vos révélations, vos analyses ou les propos de certaines personnalités dans vos émissions. On pourrait donc croire qu'ils se sentent libérés depuis la fin de l'émission en 2007, qu'ils ne vous regardent/lisent plus.



Et bien non. Ils continuent à vous lire puisqu'ils n'hésitent pas une seconde à vous citer quand il s'agit de vous critiquer (Aphatie aujourd'hui, France Inter notamment pour prendre la défense du Petit Journal)... C'est donc volontairement qu'ils vous ignorent. Ils vous lisent, se disent qu'ils ne sont pas d'accord avec vous, mais ne parlent pas de vous.



C'est curieux cette espèce de dualité coupable, qui les fait se satisfaire de ne plus vous voir sur le devant de la scène, mais qui les oblige à vous lire, alors qu'ils vous détestent. C'est paradoxal, mais c'est sûrement ce paradoxe (entre autres) qui rend indispensable votre existence. Et c'est tant mieux, d'une certaine manière.

Par Joss

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Apparemment, il ne vous a pas pris la "fantaisie" de vous excuser...

Ce qui est sur, c'est que Todd l'a mis vraiment très en colère, ce qui moi, du reste, me ravit.
Je suis persuadé qu'il ne va pas en rester là : attendez-vous à ce qu'@si en prenne plein la mouille cette semaine dans l'abominable grand journal...

Tout cela me confirme que ce sont toujours les plus virulents qui sont les plus sensibles à la critique.
Lui peut insulter, railler, ridiculiser, mentir, travestir la réalité, tordre la vérité, cracher ses dogmes pourris et son exécrable idéologie autant qu'il le veut dans la presse, à la radio aussi bien qu'à la télé... mais qu'on le traite d'idiot, voilà qui est parfaitement scandaleux !

(Dans son précédent billet (fielleux et arrogant à souhait) si cela vous intéresse, il revient justement sur cette "infiltrée" au F.N. (En vérité, son délire est sans intérêt sinon celui d'égratigner quelques confrères, et surtout sans la queue de l'ombre d'un argument...) Dans ce même billet, il parvient même à insinuer que Mélenchon est misogyne parce qu'il a traité Marine Le Pen de "semi-démente"...)

Aphatie, quand il parle de Todd dans un des ses précédents billets (lettre ouverte à M. Emmanuel Todd), il dit par exemple : "tant votre intelligence est foudroyante et votre ramage spectaculaire." Monsieur Apathie est, et c'est tout son style en fait, presque constamment dans l'ironie, et cette ambiguïté est assurément très pratique : en s'exprimant systématiquement par antiphrases, comment pourrait-on lui reprocher quoi que ce soit ?

(Monsieur Apathie, je dois vous dire, vous êtes des plus admirables, vous faites mouche à tous les coups, comment vos confrères peuvent-ils être aveugles à ce point pour ne pas voir votre immense talent ? Ils sont surement jaloux de vos impeccables chroniques et des informations que vous ne cessez de révéler pour le plus grand bien de la population. Des journalistes aussi virtuoses que vous, ça ne courent pas les rues et c'est bien malheureux... De plus, votre accent rajoute, si besoin était, une touche d'originalité agréablement exotique à vos démonstrations sans failles. Si vous n'existiez pas, tenez, il faudrait vous inventer, peut-être...)

En revanche, Daniel, l'invitation très polie que vous lui renouvelez à cette occasion n'est-elle pas aussi un peu hypocrite ? Comment pourrait-il y répondre favorablement alors que venez tout juste de dénoncer sa propre hypocrisie, sans parler de ce "on rira bien" on ne peut plus moqueur ?

En fait, je crois que si JMA est si violent dans son billet, c'est à cause de l'histoire de l'accent. Comme pour Eva Joly, c'est un sujet extrêmement sensible pour lui au point qu'il ne parle que de ça dans son billet et, au final, traite tout le monde de raciste.
Il y a comme ça des sujets sensibles, qui peuvent même sembler anodin mais qui ont le don de rendre fou certaines personnes, quand bien même on les aborderait avec la plus grande précaution (moi-même, je... bref...)

Pour terminer, j'ai donc soudainement envie d'être indulgent avec ce pauvre JMA qui, en fin de compte, à cause de ce "traumatisme" ne peut plus rien entendre, ne peut plus être raisonné et voit du racisme ou de la condescendance là ou il n'y en a point. Mais la question que je me pose est celle-ci : le mérite-t-il vraiment ?
Par Kelem

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Aphatie ne parlera jamais d'@SI au Grand Journal, au risque de lui faire de la pub.

Par contre, un pilonnage en règle - et sans doute en toute mauvaise fois - de DS pendant toute la semaine sur son blog, oui, pour sûr, on va y avoir droit !
Par Black_Cat62

Re:

pour le fn, c'est simplement parce qu'il semblerait qu'une loi implicite existe. Tant qu'il s'agit d'un élément négatif, tout est permis: infiltrations, mensonges, insultes, manipulations, citations incomplètes...

cette journaliste voulait se faire connaître et se faire une belle somme d'argent avec un livre. Quitte à attaquer un parti, autant le faire avec le fn. Bien sur une infiltration à l'ump ou au ps, meme si il y a déjà des preuves de corruption et de malversations, est inimaginable.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:21 le 27/02/2012 par Black_Cat62.
Par Animal Collective

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

votre post tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, du coup je prends la liberté de vous répondre.

Le Fn est persécuté, c'est sur !
Un complot de plus...

Pourtant la sortie de ce livre est intéressante, dans le sens ou il remet quelques idées en place, que l'on avait un peu tendance à oublier ces derniers temps. Par exemple, "la dédiabolisation du FN" qui est une belle foutaise invité par les communicants du parti, le noyau dur et le liant de tout ce beau monde est toujours le racisme. Certaines choses ne changent pas, j'imagines.

Par contre votre argument contre Claire Checcaglini (dont Médiapart a fait une interview) comme quoi elle aurait écrit ce livre pour se faire de l'argent est complètement risible (ca peut être utile de parfois sortir de la ligne officielle de défense, hein!). Faut se faire une idée complètement échevelée nu nombre de vente de ce genre de bouquins (un petit milier et encore) et de la part des ventes qui revient au journaliste.
Une immersion continue de 8 mois dans la vie du FN, on ne fait même pas ca par conscience professionnelle, on fais cela par conscience morale. A juste titre ou pas d'ailleurs.
Par Holden

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Disons que faire un livre sur le FN pour se faire connaître, c'est pas le truc le plus risqué qui soit ! "Oh mon Dieu, on tient des propos racistes dans les banquets du FN ! Il faut que je le révèle à la France entière !" Ah bin, quel scoop ma grande !!! T'en a d'autres comme ça, des enquêtes à couper le souffle ? Gardes-en sous le pied, parce que faut qu'on se remette de celle là !
Par Mlemaudit

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Citation:
Il faut que je le révèle à la France entière !

ou à France Inter, ça marche aussi! :-)
Par Ervé

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Huit mois d'immersion au sein du FN, mon rêve !
Rencontrer ses leaders, sympathiser avec ses militants, partager avec eux la vision d'une nation racialement pure, gagner leur confiance afin de participer à de stimulantes expéditions punitives ciblant le bronzé, puis aller insulter des feujs pour varier les plaisirs, être invité à des bals organisés par des néo-nazis, les saluer bras tendu comme au bon vieux temps du IIIe Reich...
Hurler la France aux Français ! Marine présidente !
Problème, j'ai pas vraiment le look frontiste, surtout avec ce symbole peace and love tatoué sur mon épaule gauche. Mais avec un peu d'encre et d'ingéniosité, je pourrais peut-être le maquiller provisoirement en croix gammée.
Par Black_Cat62

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Comme je vous le disais dans un autre topic, elle est partie pour chasser du fn donc elle devait absolument trouver tout ce qui était négatif et fabriquer/manipuler si nécessaire.
Je suis certain de vous faire le même genre de livre en m'infiltrant au ps, à l'ump ou au fdg. Il me suffit de mélanger des propos de tous les types de sources en arrangeant un peu le texte.

source: [www.lepoint.fr]


Il y a évidemment des gens racistes au fn, tout le monde le sait, en revanche il peut y avoir des gens qui tentent de faire bouger les choses avec une marge de manoeuvre parfois limitée pour écarter ces personnes.
Par Youri Llygotme

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Je suis certain de vous faire le même genre de livre en m'infiltrant au ps, à l'ump ou au fdg. Il me suffit de mélanger des propos de tous les types de sources en arrangeant un peu le texte

Si vous en êtes certain, alors...
Par Black_Cat62

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Citation:
Je suis certain de vous faire le même genre de livre en m'infiltrant au ps, à l'ump ou au fdg. Il me suffit de mélanger des propos de tous les types de sources en arrangeant un peu le texte



Si vous en êtes certain, alors...


Si des journalistes faisaient le même travail critique envers le ps ou l'ump qu'avec le fn alors il y a aurait beaucoup plus d'affaires révélées. Dans le cas socialiste, personne ne s'infiltre pour expliquer la ruine d'hénin beaumont à cause de la corruption de la fédération socialiste. Il est bien plus simple de taper sur un parti qui n'est pas aux responsabilités car il n'y a aucun risque de pression ou de réprésaille...
Par Youri Llygotme

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Pas d'accord: sur le système Sarkozy/UMP il y a une palanquée de bouquins.
En ce qui concerne le PS je n'ai pas recherché. je me souviens bien de "Mitterrand et les 40 voleurs" qui avait fait
sensation en son temps, mais c'est un peu vieux.
En cherchant bien on va bien en trouver des plus récents.

Je n'ai l'impression que votre impartialité n'est qu'apparence. Le FN n'est pas un parti comme les autres.
Par Black_Cat62

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Je n'ai aucun souci que l'on dise que le fn n'est pas un parti comme les autres mais il faudrait dire la même chose du parti communiste. SI des gens associent le fn à la barbarie nazie alors ils doivent associer les communistes aux barbaries russes, chinoises et corréennes (sans parler de cuba...).


Citation:
Youri
Je n'ai l'impression que votre impartialité n'est qu'apparence.
je ne soutiens pas le fn dans toutes ses idées/projets et n'approuvent pas bien évidemment tous les propos. Je fais d'ailleurs partie de la cible que marine appelle les "élites des grandes écoles". Je sais bien que sur le forum je donne l'impression d'être un grand défenseur du fn mais cela est dû au déséquilibre du forum à 90% pro mélenchon/gauche.
Par Varlin

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Citation:
Il y a évidemment des gens racistes au fn, tout le monde le sait, en revanche il peut y avoir des gens qui tentent de faire bouger les choses avec une marge de manoeuvre parfois limitée pour écarter ces personnes.

Ah bon, la marge de manœuvre pour écarter les racistes serait limitée ? C'est peut-être parce qu'ils ne sont pas aussi marginaux que vous voulez le décrire ?
Par Black_Cat62

Re: Bienvenue au FN, journal d'une infiltrée

Citation:
Citation:
Il y a évidemment des gens racistes au fn, tout le monde le sait, en revanche il peut y avoir des gens qui tentent de faire bouger les choses avec une marge de manoeuvre parfois limitée pour écarter ces personnes.

Ah bon, la marge de manœuvre pour écarter les racistes serait limitée ? C'est peut-être parce qu'ils ne sont pas aussi marginaux que vous voulez le décrire ?


Tant que son père est là, la tâche est difficile mais à sa disparition ça ira mieux.
Par poisson

Re: Aphatie, un martyr de Gala

On ne croirait pas mais c'est un gars bourré de complexes, Jean-Michel Aphatie...
Sauf qu'il a un accent qui le rend symphatique, et que faire semblant que c'est un accent de "pauvres" ça ne prend pas.
C'est un accent d'un coin avec des pauvres, des riches, des citadins, des campagnards qui parlent tous ainsi, plus ou moinsse.
C'est un accent plaisant qui nous enfume. De plus en plus, là est le hic de cet accent. Après avoir servi de caution, vous vous êtes fait phagocyter Mr Aphatie.
Rabaisser Todd ou Schneidermann en dénonçant leur méchanceté gratuite. Que dire? Croyez-vous honnêtement que c'est la substantifique moelle qui nourrit leur propos?
Par Varlin

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Au fait, on n'a pas entendu Aphatie défendre Éva Joly quand elle a été attaquée par Besson à propos de son accent.
Par Varlin

Re:

Citation:
Cette entreprise d'auto-victimisation d'Aphatie, vaut-elle qu'on s'y arrête ? Nous ne savons rien de la biographie d'Aphatie, et n'avons rien à en savoir.


Et pourtant, il n'est pas sans intérêt de connaître quelques éléments de la biographie de Jean-Michel Aphatie. Par exemple de savoir qu'il fut un temps où l'accent et l'origine d'Aphatie lui servait de viatique. Les étudiants bordelais ayant participé au mouvement contre la loi Devaquet en 1986 se souviennent encore du fougueux révolté, quelque peu démagogue sur les bords, qui, lors des Assemblées générales, sautait sur l'estrade de l'amphi aula magna en beuglant "Je m'appelle Jean-Michel Aphatie... et je suis basque". Il savait qu'il y avait pas mal de Basques parmi l'auditoire... Aphatie a fini par devenir porte-parole du mouvement étudiant. Aujourd'hui, il est "apolitique", parait-il.

edit : ce qui est assez piquant, c'est qu'à l'époque Aphtie était étudiant en journalisme dans la même promotion que Pierre Carles et Gilles Balbastre, le co-auteur des "Nouveaux chiens de garde".



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01:09 le 27/02/2012 par Dominique Godin.
Par pedron

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Apathie regarde les émissions d'ASI, il n'est pas si dogmatique il faut croire ! En tout cas ça vaut même pas le coup d'essayer de lui répondre c'est du temps de perdu..



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03:14 le 27/02/2012 par pedron.
Par Kazoula

PIPERADE

Du cassoulet au Pays basque ?
Par JIEM 92

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Bonjour
Si j'étais l'accent, ça fait longtemps que j'aurais protesté sur mon blog de mon usurpation d'utilisation par Apathie.
C'est un peu ce qu'à voulu dire Todd.
Par philippe 93

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ca tombe à plat : Todd ne se moque pas de l'accent de Aphatie, mais de l'utilisation que celui ci en fait, de la façon dont il en joue pour appuyer ses propos et théâtraliser ses interventions.
Par Lorraine

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je viens de lire l'article sur le blog de J-M A. Je dois reconnaître que je le trouve juste et modéré, sur le fond comme sur la forme. Je suis déçue de voir l'attitude désinvolte d' ASI vis à vis d'un journaliste qu'on aime ou qu'on n'aime pas . Je n'écoute jamais RTL et je fuis le Grand Journal qui m'exaspère depuis longtemps. Là n'est pas le problème. Mais tout de même, ne peut-on pas avancer ses idées sans utiliser à chaque fois la grosse artillerie et humilier la personne qui est dans le viseur. Que vient faire l'accent de JMA là-dedans. Emmanuel Todd est responsable de ses commentaires et ASI pourrait ne pas mettre de l'huile sur le feu. En fait, il faut créer le buzz et entretenir en permanence la polémique .Cela devient lassant. J'y pensais l'autre jour en me demandant finalement pourquoi je continue à payer des sites qui au final ne veulent que créer la polémique .Il en est de même sur Médiapart où je suis aussi abonnée .Je me lasse. Et je termine pour dire qu'en tant que lorraine, que j'ai un accent qui déchire, pas l'accent lorrain, mais celui de la Moselle qui porte en elle ses réminiscences de francique.
Je n'oserais jamais vous parler, vous les belles personnes de l'intérieur. En province, je sais bien que nous sommes des ploucs. Et chez nous le provincialisme, dans cette région martyre qui a tant donné à la France de l'intérieur, c'est encore plus marqué.
Je suis choquée de cette polémique vaine et stérile indigne d'un site comme le votre.
Par AirOne

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je suis breton. Il n'est pas rare que ça fasse rire des parisiens qui nous résument souvent le sourire aux lèvres aux odeurs de porcheries, à l'alcoolisme, et aux 5 jours de beau temps pour 360 de pluie.
Dois je écrire un billet pour m'en plaindre et hurler au racisme anti-breton ?
Apathie, comme tous les éditocrates de son engeance, fait son commerce de la critique des autres mais ne supporte pas la remise en cause.
Quant au racisme social, on pourrait lui repasser ses tirades condescendantes et méprisantes à l'égard de Jacques Cheminade ("candidat inutile", "incroyable", "ah ah on se marre") comme cas d'école.
Enfin, Todd est drôle, Apathie est sinistre.
Par Francois T

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Kerd'accord !
Par Al Ceste

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Bof, pas très intéressante cette polémique, plutôt « microcosmique » que comique. Je préfère n’en retenir que le problème de « l’accent ». D’abord savoir que nous avons tous un accent, que c’est juste l’accent de la partie dominante de notre pays qui a décrété que les autres étaient incorrects, au mieux acceptable dans une utilisation pittoresque, folklorique. Que cela vient de l’ancienne domination du Nord sur le Sud, des Rois de France en pays d’oil sur les comtés de pays d’oc, et tant pis si leurs cours étaient plus raffinées que celles du haut. Domination perpétuée par le jacobinisme, qui a nourri la république centralisatrice, destructrice impitoyables des parlers locaux, traitant le hors Paris comme des colonies à niakwés, à bougnoules et à yabonbananias. Ce qui inclut donc toutes les provinces, ici, en terre d’oil pourtant, les paysans parlent en chantant. Rien à voir avec le poivredarvor, cette langue incolore inodore et sans saveur qu’on entend à longueur de télés et de radios.

Allez, à cette guerre pichrocholine entre les Toddiens et les Aphatiques pas aphasiques, je préfère les victoires de cinéma :

Libé écrit : L'équipe du film a reçu dans la nuit les félicitations de François Fillon et de Nicolas Sarkozy. Pour ce dernier, «le succès de The Artist témoigne de la vitalité exceptionnelle de notre cinéma et de la réussite de la politique conduite par les pouvoirs publics pour conforter l'excellence de cette grande industrie française».

Notre meilleur acteur pas muet, César dans la catégorie « Plus gonflé que moi tu meurs », peut-il nous dire où est « l'excellence de cette grande industrie française » dans un film tourné aux USA avec une majorité d’acteurs américains ? Et, à la différence de Hugo Cabret (dont il oublie de saluer la réussite), dont l’action ne se passe pas à Neuilly, heu, à Paris, mais aux USA ?

La grande industrie française ? Tiens, un exemple : Renault, qui a délocalisé la majeure partie de sa production !

PS Voir un tel bavard saluer un film muet, ça en rajoute sur le comique de la récupération ! Ah, aussi, il a oublié de saluer le Minuit à Paris de Woody Allen, où Madame Sarkozy II fait la potiche. Rhôlàlà, il y a de le grève du lit dans l’air !

PS 2 On me glisse dans l’oreillette que FH a fait une déclaration de la même encre franco-centrée. Continue à coller à ton supposé adversaire, c’est comme ça que tu auras nos voix, triste Fromage centriste !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:27 le 27/02/2012 par Athalouk.
Par Mlemaudit

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Athalouk, c'est vrai que les journalistes ont tendance a se renifler le fondement mais même si c'est anecdotique, c'est quand même réjouissant à regarder. :-)))
Par akfak

Jean Michel Pathétique

Bonjour,

Il est clair que le raisonnement de Jean Michel Aphatie ne tient pas une seconde. Celui qui consiste à assimiler d'une part, la sympatique dérision de son accent qu'a exprimée Emmanuel Todd, et d'autre part, le racisme social: C'est maladroit de la part du propagandiste. En effet.

Mais plutôt, que n'aurait-on dit si le journaleux avait construit une réflexion nettement plus audible et pertinente?

Celle qui développerait le prisme de la droite cassoulet (qu'il représente d'une certaine manière) face à la gauche caviar que Todd caractérise, lui même se disant libéral (propos exprimé lors d'une intervention dans ce soir ou jamais) ou encore le propos révélateur de Maja Neskovic au début de l'émission aux sources : "C'est chic" en parlant des intérieurs de l'intellectuel.

A partir de quoi, le débat eût été intéressant car il aurait révélé la contradiction, la schizophrénie certaine que vit en son sein le PS. Contradiction, schizophrénie ou hypocrisie, peu importe, tout dépend des opinions. Mais cette critique légitime est bien présente et se fait de plus en plus évidente: Elle hante significativement le 10 rue de Solférino, et François Hollande. Candidat qui, faut-il le rappeler, d'un côté, n'hésite pas dans un ton mitterrandien à vilipender le monde de la finance, et de l'autre, à rassurer les marchés dans une interview au Guardian résumée ainsi: "C'est nous, la gauche, qui avons le plus privatisé (sous Jospin)... il n'y a presque plus de communistes en France."

En effet. Presque.

Bien à vous.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:49 le 27/02/2012 par akfak.
Par Conall

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Voici mon commentaire sur le site de RTL :

Citation:
Conall
Monsieur,
je n'avais déjà pas une grande admiration pour votre travail de journaliste, qui, faute de compétences en économie, vous amenait à répéter les poncifs habituels du catéchisme "ultralibéral".

Là, vous touchez le fond. Votre niveau social n'intéresse personne, et souffrez par ailleurs qu'il soit difficile pour quelques personnes qui apprécient le sud de n'entendre cet accent délicieux que dans la bouche d'un incompétent à côté duquel Oui-oui passerait pour un grand reporter.

Dommage que l'espace y soit si limité, j'aurais volontiers plus développé.
Son article est une pièce à conviction de plus indiquant que le personnage n'a pas grand chose d'un journaliste.
Par Yanne

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Réponse qui ne fait que confirmer ce que dit Todd. Apathie se sert de son accent pour faire "peuple", et en arguant de ses origines sociales pour le justifier, il ne fait que rendre vrais les propos de Todd, si quelqu'un avait encore un doute..... C'est un piège dans lequel il est tombé.
Je pense que le subtil Todd doit en rigoler.

Est-ce que quelqu'un a des infos sur les nouvelles récoltes de Wikileaks ? Si ce qu'ils disent se vérifie, il serait intéressant de savoir à qui exactement s'attaquent ces officines de renseignement héritières de la "méthode Pinkerton".
Par Antoine Gracia

JMAAA+ pathétique il est ! (en basque dans le texte...)

Je ne vais pas faire preuve de chauvinisme. Et pourtant, je suis né à quelques encâblures du patelin où a vu le jour le bonimenteur dont il est question ici.
La tirade, semble-t-il controversée, de Todd sur JMAAA+ est bien sentie. Je n'adhère cependant que partiellement à la description, lapidaire mais bien ciselée et diaboliquement précise, de ce dernier, telle que nous la livre son éclairé censeur Rappelez-vous, Todd définit JMAAA+ comme l'idiot utile. Que puis-je alors ajouter? Je suis totalement d'accord pour "idiot", même si âne bâté conviendrait mieux. On serait ainsi plus proche de la terre. En revanche, quant à l'utilité, j'ai du mal à percevoir celle-ci...Ce type-là - JMAAA+ - est d'une bêtise affligeante et tient des propos d'un prosaïsme qui confine à la vulgarité. Sa rhétorique est systématiquement d'une vacuité consternante.
Enfin et puisque lorsqu'on évoque ce crétin, on ne peut s'empêcher d'aborder ses inflexions de la voix, je me dois de dire que son faux accent - car probablement cultivé à l'extrême - du Sud-Ouest, ne correspond à rien. Ce n'est ni le chaud accent gascon, ni le très caractéristique accent basque qui pourtant, devrait légitimement être le sien. Mais il est probable qu'en forçant le trait tel qu'il le fait, JMAAA+ puisse dans les oreilles des parisiens, encore plus "faire peuple"...
En conclusion, quand cette andouille vient nous déballer ses inepties dans la lucarne, n'apparaît qu'un imposteur, charlatan tant dans le fond que dans la forme.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:07 le 27/02/2012 par No Mad.
Par Varlin

Re: JMAAA+ pathétique il est ! (en basque dans le texte...)

Citation:
Todd définit JMAAA+ comme l'idiot utile. Que puis-je alors ajouter? Je suis totalement d'accord pour "idiot", même si âne bâté conviendrait mieux. On serait ainsi plus proche de la terre. En revanche, quant à l'utilité, j'ai du mal à percevoir celle-ci...Ce type-là - JMAAA+ - est d'une bêtise affligeante et tient des propos d'un prosaïsme qui confine à la vulgarité.


Je crois que vous manquez de références historiques. L'expression "idiot utile", au départ, servait à qualifier les intellectuels, comme Sartre, qui soutenaient sans réserve l'URSS. Les dirigeants staliniens ne se privaient pas de se servir de leur aveuglement, d'où la notion d'utilité liée à leur aveuglement.
Par Antoine Gracia

Re: JMAAA+ pathétique il est ! (en basque dans le texte...)

Mon (Ma) cher(e) ami(e), vous faites preuve d'une absence totale d'humour...au premier, au second...au énième degré! C'est bien triste. Même si ce que vous dites a incontestablement une certaine valeur et exactitude historiques, il n'est pas interdit, que je sache, de jouer sur la puissance et le sens premier des mots pour démonter un crétin.
Cela dit, en aucun cas l'expression brutale "idiot utile", comme vous semblez l'entendre, ne peut s'appliquer à un ostrogoth tel que JMAAA+. Ou, je ne vois pas bien comment.
Jadis, cette expression,qualifiait exclusivement les communistes occidentaux qui soutenaient bêtement et sans discernement, les dictatures communistes ...
Corrigez-moi si je dis une ânerie!...mais je suis sûr de mon coup...
Dans son acception actuelle, on peut effectivement appliquer cette expression à d'autres personnes stupides et bornées, mais alors en précisant de préférence de qui, ils sont l'idiot utile. Des puissance financières, des capitalistes, des élites, des multinationales ou bien de qui sais-je encore...
Cordialement.
Par Varlin

Re: JMAAA+ pathétique il est ! (en basque dans le texte...)

Toutes mes plus plates excuses. Si disséquer une expression en analysant séparément des termes qui n'ont de sens qu'en étant associés, c'est de l'humour, je dois admettre que j'en manque cruellement...
Par Antoine Gracia

Re: JMAAA+ pathétique il est ! (en basque dans le texte...)

Dont acte.
En espérant que nos plumes auront le bonheur de se croiser bientôt.
Et encore une fois, je vous adresse mes plus cordiales amitiés.
Par Etoile66

Todd, le dieu vivant... ou presque

Les médias en général ont eu Daniel Cohn-Bendit comme coqueluche... puis ils se sont calmés vu le déroulement des choses.
.
Ils ont E. Todd partout et sur tous les sujets. Ils font monter la mayonnaise et s'adressent à lui comme à un dieu vivant, un "intellectuel", dame, tous les autres sont des cons qui doivent boire ses paroles.
.
Alors qu'il dit et écrit des énormités que les journalistes ne relèvent même pas, scotchés qu'ils sont, aimantés par cet "intellectuel".
.
Il est en fait un sociologue qui s'arroge le droit de parler d'économie, il juge des peuples qu'il ne connaît absolument pas du haut de son "savoir".
Il décerne des certificats en "psycho..." lui qui semble avoir un grave problème psychologique.
.
Mais chut, ce n'est pas politiquement correct, actuellement, de critiquer un tel dieu.
.
JM Apathie est aussi une autre sorte d'idole.
.
C'est donc le choc des dieux français qui retentit sur @si.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 15:15 le 27/02/2012 par Etoile66.
Par Lorraine

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Bien vu. D'accord avec vous.
Par Mlemaudit

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Citation:
Bien vu. D'accord avec vous.

Pas bien vu du tout, il suffit d'avoir écouté l'un et l'autre pour se rendre compte qu'on ne peut pas les mettre à un même niveau. Todd n'a pas sa langue dans sa poche (est ce un problème psychologique si grave?), il aime bien faire le zozo sur les plateau télés, certes! mais c'est aussi l'auteur d'ouvrages extrêmement sérieux et qui font référence dans leur domaine. Aphatie, heu...
qu'on puisse renvoyer l'idolâtrie de leurs fans respectifs dos à dos ne les rends pas équivalent dans leur propos loin s'en faut, il n'y a aucune subversion là dedans, vous n'avez juste pas assez réfléchi...
Par Lorraine

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

cher ( ou chère...) Mlemaudit

"vous n'avez juste pas assez réfléchi.".. écrivez-vous.
Ne trouvez-vous pas votre remarque quelque peu désobligeante ? Il se trouve que j'ai autant de neurones dans ma tête que vous dans dans la votre. Et figurez-vous que je suis amené à les faire travailler. Quelle intolérance !
Par Mlemaudit

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Citation:
Ne trouvez-vous pas votre remarque quelque peu désobligeante ? Il se trouve que j'ai autant de neurones dans ma tête que vous dans dans la votre. Et figurez-vous que je suis amené à les faire travailler. Quelle intolérance !

Vous remarquerez en relisant que ma remarque reprend le message d' Etoile66 même si c'est votre message qui est cité. Mais si vous trouvez ce raisonnement bancal "bien vu" je doute quand même! :-)
Par Florence Arié

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Pas sociologue, historien, il le répète assez!
Il ne juge pas, il décrit.
Quel est donc son grave pb psy, selon vous?
Par sleepless

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Citation:
Alors qu'il dit et écrit des énormités que les journalistes ne relèvent même pas, scotchés qu'ils sont, aimantés par cet "intellectuel".

Comme vous les avez relevées, je suppose que vous serez assez aimable pour nous en faire profiter ?
Par Sterling Archer

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Tant qu'on y est, si qqs désoeuvrés de l'autre bord pouvaient m'indiquer les quelques trucs bouleversants prononcés par E.Todd lors de ses dernieres épiphanies médiatiques, je suis preneur. Je l'aime bien, mais plus ça va, moins je me souviens pourquoi.
Par sleepless

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Aucune idée, ne regardant pas la télé.
Je lis ses bouquins, c'est déjà ça.
C'est donc pour ça que je serais ravi d'avoir les explications pertinentes d'Etoile66
(dont l'expertise sur l'économie ilbérale salvatrice, la munificente Allemagne, les aéroports dégueus, le Modem courageux, la France décrépie, l'altier Bayrou, les taxis inexistants et mal embouchés et maintenant Todd, "l'intellectuel" psychologiquement dérangé, ne fait aucun doute).
Par Sterling Archer

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

t'as fait des fiches?
Par sleepless

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

:)
Non, non, simplement la dame s'était exprimée à satiété sur tout ces sujets (ici et ailleurs), et il m'était arrivé de participer à ces discussions, donc souvenirs...
Par Sterling Archer

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

ah ok. Moi j'aime bien Todd, un européen sceptique, un libéral critique, qui se dit de centre gauche et vomit Sarkozy, c'est du miel, mais je trouve qu'il se prête un peu trop goûlument au rôle qu'on lui assigne: celui du paon salonnard iconoclaste. Et puis ses grandes thèses anthropolo-démographo-historique sur les structures familiales, c'est intéressant, mais c'est pas trop ma came (ce que ça l'amène à dire sur l'Allemagne, je ne sais pas si c'est une énormité, mais c'est quand même énorme). Ce qu'il raconte sur la crise actuelle, c'est très bien, mais qu'il nous fasse plaisir ne devrait pas interdire la critique à son endroit, fusse-t-elle formulée sommairement par des bayrouistes illuminés et bouffeurs de taxis.
Par cécile clozel

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

ben oui, on peut critiquer aussi :)
par exemple ses injonctions au protectionnisme ne sont pas ma tasse de thé (thé vert, présentement, je vous en offre une ?), plus globalement il semble penser que toutes les solutions sont à inventer au niveau du pouvoir central, de l'état ou de l'europe, bof...
quant à ses thèses sur les structures familiales, oui, c'est intéressant, mais dans un monde où les populations sont brassées, les familles héritent de structures différentes — les deux parents sont de moins en moins coulés dans le même moule, sans parler des recompositions, et c'est donc une configuration radicalement nouvelle... il est muet là-dessus, comme si ces facteurs étaient immuables, immiscibles, et définitivement ancrés dans leurs territoires d'origine.

... mais tout ça signe quand même une pensée consistante, plutôt originale, sans jouer les groupies c'est quand même agréable.
Par Sterling Archer

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

... mais tout ça signe quand même une pensée consistante, plutôt originale, sans jouer les groupies c'est quand même agréable. on est d'accord;
Par Sterling Archer

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

c'est aussi que dès que quelqu'un fait l'unanimité (pour ou contre lui) dans les forums, ça me donne envie de ne pas être d'accord, c'est bêbête mais c'est irréppréssible.
Par cécile clozel

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

répressez pas, ça fait un petit courant d'air, ça ravigote
Par sleepless

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Moi, c'est une question de principe.
Quand quelqu'un affirme des trucs aussi énormes sur un sujet ou un autre sans aucun argument ni élément tangible, ça me gonfle (relisez Etoile66, Todd envers Aphatie, c'est peanuts à côté).
Ça ne veut pas dire que j'interviens à chaque fois, non plus... Là, y'a quand même un passif gratiné.




Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:31 le 29/02/2012 par sleepless.
Par bysonne

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Je confirme Sleepless, pour moi c'est très simple, je ne lis plus cette Etoile éteinte depuis longtemps.
Par Sterling Archer

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

ça me dit rien Etoile 66, mais vous piquez ma curiosité;-)
Par cécile clozel

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

ben, par exemple, moi, il m'intéresse quand il dit explique que l'ultralibéralisme est un vieux concept qui ne permet pas de penser la finance actuelle, l'europe actuelle... et, en somme, que les ploutocrates sont en train de l'abandonner, et la démocratie avec...
[www.youtube.com]
Par Youri Llygotme

Re: Todd, le dieu vivant... ou presque

Quand même! Il a scandalisé Frédéric Taddéï à Ce Soir ou Jamais en traitant Machin de Machin.
Je lui serai éternellement reconnaissant pour la félicité qu'il m'a apportée ce soir là.

PS: rien à voir avec:
« Pendant un demi-siècle, les bourgeoises de Pont-l’Evêque envièrent à Madame Aubain sa servante Félicité ». ;-)))
Par CC

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Un "idiot utile", c'est pas bien méchant... Je trouve que dans le portrait qu'en dresse Todd, c'est surtout "un type qui raconte des âneries avec un air satisfait" qui fait mouche. J'ajouterai que ce type est d'une effroyable misogynie, ce qui est à mon sens bien plus grave vu son temps d'antennes diverses et variées, que l'accent chantant dont il userait pour se faire passer pour le voisin qui passe à la maison prendre l'apéro. Cela dit c'est tout à fait raccord; le voisin avec l'accent du sud qui passe à la maison prendre l'apéro, il est souvent misogyne, non?
Par Sémir

Re:

Et bien, il est en grande forme le Mr Daniel Schneidermann :-)))))) !

Apathie, bof, les gens ne le connaissent pas en réalité.

Il voient un chauve avec un costume sombre sur Canal+ qui parle de politique, voila tout. Et on a tendance à plus croire le chauve pour parler de ces sujets-là, car la population les considère comme chiants...

ça donne de l'autorité d'être chauve des fois surtout quand il s'agit de politique politicienne...

SEMIR
Par gondalah

Cynisme, dernier rempart...

Après s'être interroge sur la pertinence des critiques adressées au FN, maintenant le cas Aphatie...

Tout d'abords je tiens à dire, avec vigueur, que OUI il faut répondre à ces pseudos censeurs!!!
Réveillez vous!!!
je vous donne un scoop, les messages d'aphatie touche plus de gens que ceux de schneidermann, todd, plenel et consort réunis...
Et se draper du grand manteau de la vertu n'arrangera pas les choses... mettez votre tête dans le trou et pendant ce temps les forces du mal gagne du terrain!!!

Et c en celà que la réaction de Todd est géniale, pas d'agression, juste de la dérision, du second degrés, et en substance une pointe de cynisme.
Par Aème

Re:

Y a ce cuistre béachélâtre qui du haut de son intelligence supérieure dont il ne semble pas douter s'adonne à l'insulte publique vis à vis d'Apathie et Cohn Bendit, pousse la suffisance jusqu'à se croire drôle devant la dinde qui l'interview, et tout ce que Schneiderman trouve à faire, c'est se fendre de ce rire bête des jeunes filles que les anglais appellent "giggle". C'est bas, c'est nul, c'est décevant autant que surprenant. Putain, je paye un abonnement pour ce genre de presse??!!
Et voilà que Schneiderman en remet une couche sur Apathie, en faisant mine de n'avoir perçu dans ce qu'il qualifie, avec une admiration manifeste, d'"envolée toddienne", une simple vanne sur l'accent du journaliste basque. Ouah! que c'est drôle!! J'ai ré-écouté ladite envolée: elle est particulièrement déplaisante. Il n'y a aucune gentille moquerie, aucune mise en boîte de l'intéressé pour son accent, mais de la bassesse et la volonté de blesser. Comme si le pédant grossier qui les exsude avait des comptes à régler. @si se tabloïdise.
Cherche presse française de qualité, désespérément.
Aème.
Par mamoam

Re:

Je ne suis pas loin de partager votre opinion, Aème, à quelques réserves près. En revanche, je souscris entièrement à votre dernière remarque et me joins à votre quête.
Par Ervé

Re: Re:

Je viens de lire le dernier commentaire du blog d'Aphatie, relayé par ce vite dit, et même si je trouve ce journaliste particulièrement insupportable, je ne peux pas lui donner entièrement tort, lorsqu'à la suite du billet d'@si qu'il recopie, il pointe "l'esprit de supériorité intellectuelle" (celui de Todd et de DS à son égard) et "le mépris" que trahit la formule "parfumé au cassoulet".
Entendons nous bien, je ne m'apitoie pas sur son sort, je ne cautionne pas du tout sa tentative de victimisation à l'aide de termes tels que "racisme social", mais je pense que le fait, par exemple, de souligner ironiquement sa participation à des "médias prestigieux", à en juger par la manière dont il en tire avantageusement parti, est contre-productif.
Par Manazo

Re: Re:

La posture d'Apathie est complètement ridicule (mais il n'est plus à ça près), car :

Soit il n'a rien compris à ce qu'a dit Todd, ce qui ne m'étonnerait guère d'Apathie, et là ça craint pour un "journaliste".
Soit il a parfaitement compris ce que disait Todd, auquel cas : soit il cherche en toute mauvaise foi à faire du buzz comme un vulgaire ministre sarkoziste, là encore ça craint pour un "journaliste", soit il cherche à se défendre tel un animal blessé prouvant que Todd a visé juste dans sa critique de fond (alors que comme tout bon manipulateur le gentil jean-mimi déforme ses propos).

La première réaction d'Apathie ayant été nullissime (minable et grotesque), j'avoue que je me contrefous des suivantes et il peut bien se décerner à lui-même tous les satisfecits qu'il veut sur son blog (on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, il a bien raison), ça ne change rien au fait qu'il n'est lui aussi qu'un manipulateur (avec ses leçons de "morale" à 2 balles qu'il est bien incapable de s'appliquer à lui-même), un manipulateur disais-je qui serait sans intérêt s'il n'officiait tant face au grand public. Alors quand je vois, dans le vite-dit, qu'il traite DS de manipulateur, je me dis qu'Apathie se fout bien de la gueule du monde. Comme d'habitude.
Par Ricouti

Re:

Tout d'abord , je ne suis pas certain que Todd ait besoin d' une aide pour se défendre.

Ce n'était pas très malin, cette attaque sur Aphatie et son accent. C'est comme si on l'attaquait sur son physique.
Ca affaiblit l'argument et fragilise la thèse de Todd. Du coup c'est contre productif.

Sans rien retirer au reste, Todd aurait du se tenir.
Par Holden

Re:

Encore une fois, il ne l'a pas attaqué sur son accent, mais sur la manière dont il joue de cet accent pour se créer une image atypique dans le microcosme journalistique, alors qu'il ne fait que défendre l'idéologie dominante, surtout sur le plan économique, comme la très grande majorité de ses confrères...
Par Germain RITAL

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Lorsque deux personnes en arrivent à des échanges verbaux mutuellement déconsidérants, il est bon de se demander ce qui, ainsi, les apparente et les réunit. Chercher l'éloge dans l'invective et la solidarité dans l'affrontement n'est pas de mauvaise méthode. Qui se ressemble se dispute la prééminence et il n'est pas de dispute qui ne présuppose un accord préalable aussi puissant que dissimulé sur l'enjeu du "débat" entre les participants. Ainsi quand Todd traite Apathie d'"idiot utile", il ne lui fait pas un mince compliment: car faut-il le rappeler l'expression fut inventée par Lénine pour désigner des influents "intellectuels progressistes" extérieurs au parti, mais soutenant telle(s) ou telle(s) de ses actions ou positions de manière aussi "innocente" que "parfois" excessive... mais pas aussi "désintéressée" que cela. Traiter d'"idiot utile" Apathie revient ainsi à lui reconnaître la "qualité" d'intellectuel influent, sans doute non progressiste à son avis, mais il est significatif qu'il n'ait pas trouvé d'autre expression pour le désigner que celle que Lénine a forgée*. Du côté opposé, quand Apathie dénote chez Todd un "racisme social" attaché à ses académiques lauriers, il n'est pas si loin, si même il ne l'explicite, de ce que Bourdieu, lui, appelait "le racisme de l'intelligence": ce qui ainsi revient à attribuer à son "inter-injurieur" une légitimité à laquelle il ne saurait véritablement accéder, n'étant que médiatiquement adoubé. Mais cela revient aussi à lui reconnaître en contrepartie le statut de l'"outsider" qui, parti socialement de peu, en est arrivé à disputer, voire arracher à un prestigieux "héritier" l'influence "intellectuelle et morale" qui normalement lui revenait. De sorte que "le peuple" en sa modestie s'élève à travers lui jusqu'au sommet d'où sa souveraineté doit s'exercer. Populiste apogée aussi infondée évidemment que la prétention élitaire de son opposant. Mais identique volonté de s'imposer. CQFD.

*De même, traitant de "machin" notre actuel président, il n'a fait que reprendre une très célèbre expression de "qui vous savez". Cette absence d'originalité polémique n'est pas sans confirmer à quel niveau il faut ramener son niveau de pensée: politique en particulier.
Par Germain RITAL

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Lorsque deux personnes en arrivent à des échanges verbaux mutuellement "déconsidérants", il est bon de se demander ce qui, ainsi, les apparente et les réunit. Chercher l'éloge dans l'invective et la solidarité dans l'affrontement n'est pas de mauvaise méthode. Qui se ressemble se dispute la prééminence et il n'est pas de dispute qui ne présuppose un accord préalable aussi puissant que dissimulé sur l'enjeu du "débat" entre les participants. Ainsi quand Todd traite Apathie d'"idiot utile", il ne lui fait pas un mince compliment: car, faut-il le rappeler, l'expression fut inventée par Lénine pour désigner des influents "intellectuels progressistes" extérieurs au parti, mais soutenant telle(s) ou telle(s) de ses actions ou positions de manière aussi "innocente" que "parfois" excessive... mais pas aussi "désintéressée" que cela. Traiter d'"idiot utile" Apathie revient ainsi à lui reconnaître la "qualité" d'intellectuel influent, sans doute non progressiste de l'avis de Todd, mais il est significatif qu'il n'ait pas trouvé d'autre expression pour le désigner que celle que Lénine a forgée*. Du côté opposé, quand Apathie dénote chez Todd un "racisme social" attaché à ses académiques lauriers, il n'est pas si loin, si même il ne l'explicite, de ce que Bourdieu, lui, appelait "le racisme de l'intelligence": ce qui ainsi revient à attribuer à son "inter-injurieur" une légitimité à laquelle il ne saurait véritablement accéder, n'étant que médiatiquement adoubé. Mais cela revient aussi à se reconnaître en contrepartie le statut de l'"outsider" qui, parti socialement de peu, en est arrivé à disputer, voire arracher à un prestigieux "héritier" l'influence "intellectuelle et morale" qui normalement lui revenait. De sorte que "le peuple" en sa modestie s'élève à travers lui jusqu'au sommet d'où sa souveraineté doit s'exercer. Populiste apogée aussi infondée évidemment que la prétention élitaire de son opposant. Mais identique volonté de s'imposer. CQFD.

*De même, traitant de "machin" notre actuel président, il n'a fait que reprendre une très célèbre expression de "qui vous savez". Cette absence d'originalité polémique n'est pas sans confirmer à quel niveau il faut ramener son niveau de pensée: politique en particulier.
Par poisson

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Emmanuel Todd n'est que médiatiquement adoubé? Si vous êtes sûr, mais vraiment sûr et certain, wala sur le coran ouech la tête de ma mère, j'aurais tendance à répondre, oh l'ot bouffon ouala, pour rester poli.
Ingénieur de recherche, une bibliographie conséquente, faisant référence..., je suis peut-être facilement impressionnable mais il ne l'a pas acheté dans une pochette surprise sa légitimité.
Peut-être que j'ai mal compris et que c'est de JMA dont vous parliez, mais alors je ne comprends plus en quoi les deux adversaires seraient du même ordre et relié par une rivalité présentant des similitudes. C'est surtout JMA qui transforme tout ça en duel en en faisant une affaire personnel et non un élément d'argument sur comment les idées circulent dans les médias.
Par bysonne

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

C'est cela poisson, JMA est médiatiquement adoubé et non pas Todd. C'est ce qu'écrit Germain Rital. Les deux rivaux se légitiment l'un l'autre, en piochant l'un chez Lénine et l'autre chez Bourdieu. La similitude entre les deux est à comprendre par cette phrase de Germain Rital :
Citation:
Populiste apogée aussi infondée évidemment que la prétention élitaire de son opposant. Mais identique volonté de s'imposer. CQFD.
Par poisson

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Merci bysonne.
Par bysonne

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Padkoi. Si j'ai tout bien comprendu .... ;-))
Par Germain RITAL

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

C'est à Apathie que j'ai réservé l'expression qui vous a choquée: Todd au contraire, ai-je précisé, est bien, lui, chargé d'"académiques lauriers" garants de sa "normale" légitimité. Si toutefois, malgré cette différence, je les place sur un plan d'égalité, c' est pour deux raisons: la première, suffisante, parce qu'il descend de plus en plus volontiers se coltiner dans les médias avec des gens qu'il ferait mieux d'ignorer - se permettant ainsi d'éluder de plus substantielles confrontations: avec Marx en particulier, dont il vient de reconnaître que Le capital demeure pour lui une lecture non effectuée. La seconde raison, anecdotiquement "toddienne", est sa "passion* de l'égalité" (comme Tocqueville dirait) confirmée par son dernier entretien - dans le NObs de ce jeudi. J'y découvre que nous faisons le même choix pour les deux prochains scrutins, mais quant à moi, non sous forme de "pari pascalien" (qu'il ferait bien de plus soigneusement étudier et méditer), mais par obéissance à la nécessité et en pleine conscience du danger à devoir affronter en cas de victoire du candidat "normal" stupidement raillé par ceux qui ne savent pas ce que ce qualificatif veut dire. À ceux-là, qu'il me soit permis de recommander la lecture de la "célèbre" thèse de médecine du philosophe Canguilhem, Le normal et le pathologique où ils découvriront le caractère inventif, singulier et "évolutif" de ce qu'on appelle normalité. Laquelle est l'exact opposé de la médiocrité à laquelle on l'a vulgairement assimilée.

* Passion, je souligne, et non pensée.
Par poisson

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Ah! Il vous intéresse, hein, ce Todd? Vous dialogueriez bien un petit coup avec lui... Eh bein non, :-( c'est juste poisson qui vient vous enquiquiner avec des questions parce qu'elle n'a rien compris.
Par Germain RITAL

Re: "Racisme de l'intelligence" et populisme de l'"idiotie"

Vous ne "m'enquiquinez" nullement chère poisson. Au contraire, je suis aussi touché par votre attention que désolé par votre incompréhension. Mais c'est toujours ainsi que commence la philosophie: et c'est un commencement qui, convenablement corrigé, a vocation de durer indéfiniment: car telle est la condition pour ne pas céder aux illusions. Einstein n'a-t-il pas dit: "Ce qui est incompréhensible, c'est que le monde soit compréhensible" ? Preuve qu' un véritable savant n'est pas enfermé dans sa "compréhension" du monde, mais ouvert, bien au-delà de celle-ci, sur ce que vous me permettrez d'appeler: "philosophie". En vous remerciant donc de m'avoir fourni l'occasion de cette réflexion.
Par alain andre

Re:

Vanner l'accent d'Apathie , c'est d'abord se moquer de moi ! Cette condescendance , ce mépris pour "l'accent " est insupportable !
L'accent du Sud est aussi un handicap ... Les employeurs prefereront toujours un mec à l'accent parisien parce que cela fait plus sérieux ! Voilà pourquoi je n'apprécie pas "l'accent cassoulet" ! C'est la même chose que de se moquer du physique des gens !
Oseriez-vous parler avec l'accent "petit negre" bien connu au temps de la coloniale et utilisé aujourd'hui par les racistes de tout bord ? N'est-ce pas la même chose pour l'accent du Sud ?
Par contre , je souscris totalement à votre critique d'Apathie . J'apprecie beaucoup Emmanuel Todd et sa remarque sur l'accent d'Apathie qui est differente de la votre sur "l'accent cassoulet" . Apathie par ses prises de positions et son accent avilie les gens du sud , les "Occitans" ... Il est ridicule et nous ridiculise !
Par cécile clozel

Re: justement non,

je n'ai pas ressenti ça, parce que j'ai moi aussi un accent "du sud", et que ce dont j'ai, plus que tout, horreur, c'est qu'on s'en serve, comme le fait Apathie, pour se construire un personnage. Je l'ai déjà dit plus haut, ces pagnolades, aillades, et autres cassouladeries sont la plaie des accents régionaux.
Bon, l'impression que j'ai en écoutant Apathie, son emphase, sa façon de scander en forçant son accent d'autant plus qu'il sort des assertions plus triviales et creuses, on peut ne pas la partager... quand même, ré-écoutez-le un peu, en faisant attention à ça, le sur-jeu est assez flagrant, il me semble. C'est de ça que se moque Todd, pas de l'accent lui-même.
Par Lorraine

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je viens de suspendre mon abonnement. Il prendra fin le 8 mars.
Qui a dit "quand tout le monde dit la même chose, on ne dit plus rien....". J'ai le sentiment que quasiment tout le monde sur les forums d'ASI dit la même chose. Quand Etoile66 exprime un point de vue, c'est une montée de boucliers contre elle. Je suis triste et inquiète. C'est cela l'esprit citoyen? C'est cela la tolérance et la retenue qui devrait s'imposer devant les avis divergents? En fait, c'est tout un petit monde qui se mord la queue.
Un site échappe à ce ronron, c'est Acrimed. Ils ont ce petit quelque chose de plus, une façon de décortiquer objective et acérée. Et je crois , alors que j'y regrettais leur absence, il n'y a pas de forums. C'est sans doute mieux…. La parole est d'or quand elle est honnête et non guidée par la méchanceté et l'arrogance.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

ce que vous ignorez peut-être c'est comment par le passé Etoile66 a réussi à se mettre tout le monde à dos en étant particulièrement désagréable. Comme on dit: "qui sème le vent récolte la tempête" ou encore "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse".
Par djinneo

Re: Aphatie, un martyr de Gala

A force d'entendre que le forum est communautariste vous finirez peut-être par vous poser la question.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:24 le 01/03/2012 par djinneo.
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

A force de se persuader que le forum est communautariste, on évite soigneusement de se poser quelque question que ce soit. Notamment sur cette "unanimité" perçue par Lorraine. Plus simple de penser que tous les vindicatifs sont passés par la même essoreuse. Résumer ASI comme le miroir extrême gauchiste d'un site comme FDesouche. On prend les mêmes, on remplace "arabe", "noir", "juif" par "banquier", "capitaliste", "fasciste" et hop : voilà ASI. On devrait tous aller faire des copier-coller avec ces remplacements, on gagnerait du temps.
Par djinneo

Re: Aphatie, un martyr de Gala

non, je pensais plutôt auto-congratulation, private-joke, brosse à reluire, caresse dans le sens du poil, suspicion à l'égard du forumeur n'affichant pas 20 ans d'ancienneté, flagornerie rituelle et clins d'oeil de connivence.

si le troll est stérile, l'admiration béate n'est guère plus féconde. et ce présent forum est effectivement assez dégoulinant. de plus, si la moindre critique négative sur E.Todd vient à passer, c'est une fronde qui frise l'animosité qui sévit en enjoignant l'op de se justifier, avec leçon de morale sur la rhétorique à la clef.

par contre, tous les trolls sur JM.Aphatie passent comme une lettre à la poste. Idem avec les bons sentiments toddiens non motivés.
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ce sont de fortes accusations.

Je ne sais pas pour les autres, parce qu'il n'y a pas un "règlement intérieur" de "l'auto-congratulation, private-joke, brosse à reluire, caresse dans le sens du poil" mais en ce qui me concerne, je lis avant de regarder qui écrit (mis à part certains qui ont le bon goût d'utiliser toujours la même couleur et de se répondre à eux-mêmes).

Et certains ayant 20 ans d'ancienneté, sous de multiples identités, ne font pas partie de la "communauté communautariste" quand même, même s'ils dégoulinent eux aussi, d'autres choses.

Je suis un supporter tardif d'Arrêt sur Images, et surtout (contrairement aux apparences) un intervenant tardif des forums. Je n'ai pas de chouchous, je ne suis pas admirateur béat, je lis et je donne mon avis. On peut être d'accord ou non avec, il me semblait que ces forums étaient justement des espaces de discussion, non des outils de propagande. Si on est ici, c'est (il me semble) qu'on souhaite plus que ce qu'on peut écrire dans les commentaires du Monde, de Libé ou même du Figaro.

Personnellement, j'ai pas mal de réserves sur Emmanuel Todd, même si je ne nie pas sa pertinence dans son domaine de prédilection, le démographe ou l'anthropologue, voire le sociologue (j'ai écouté 4 fois cette conférence). J'ai considérablement plus de doutes sur sa qualité de prophète, surtout dans la matière économique. Chacun ses trucs. J'ai réécouté récemment l'émission d'ASI "Votre planification écologique, c'est l'Île aux enfants". On peut être critique, même sur ses supposées idoles.

Mon avis est qu'Apathie est une buse, mais ce n'est que mon avis, avis que je me suis fait en écoutant ladite buse, non en me fiant à ce qui se dit ici.

Il n'est pas facile de discriminer ce qui est partisan et ce qui est simplement le support d'idées qui nous sont communes. On peut voir "l'auto-congratulation, private-joke, brosse à reluire, caresse dans le sens du poil", on peut aussi voir un ensemble hétéroclite qui se retrouve et qui peut partager des idées semblables, des visées similaires.

Ce ne sont peut-être pas les vôtres, mais souffrez que certains les partagent.
Par Gamma gt

Re: Aphatie, un martyr de Gala

private-joke, brosse à reluire, caresse dans le sens du poil

héhéhé j'aime,-)
gamma
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Toi t'es gentil, mignon, je t'aime, tu es beau, j'apprécie ce que tu écris ça va, là? =D
Par djinneo

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Globalement, qu'on ait des idées semblables, je dirais que c'est même inéluctable: la ligne éditoriale du site est marquée. De la même manière, les abonnés du Figaro ont des visées similaires.

Après en ce qui concerne l'hétéroclitude: se tripoter la nouille en groupe, même si ce n'est pas mon truc, j'aurais tendance à dire pourquoi pas: à priori ça ne devrait pas avoir d'incidence sur le fond. Sauf que si.

Le comportement global du forum est on ne peut plus partisan: les trolls sur JM.Aphatie sont lus et acceptés avec bienveillance. Il en est de même pour E.Todd et une certaine admiration béate digne de Mr Jourdain. Par contre encore une fois, les critiques envers E.Todd passent devant le tribunal populaire des @sinautes.

Aucune attaque personnelle de ma part : un système est plus que la somme de ses éléments.
nb: vous trouverez néanmoins parmi ces bois, des hôtes exécrables qui passent au crible le pedigree des forumeurs pour décrédibiliser les personnes et non les propos tenus.
Par là, je veux dire que le forum dans son ensemble n'adopte pas la même démarche selon que le discours sied ou ne sied pas à l'idéologie dominante des @sinautes.
Le forum va demander des comptes, des arguments, des sources, voire d'aller ailleurs si j'y suis, aux contradicteurs de ses convictions. Tandis que ceux qui suivent le mouvement peuvent commettre les trolls les plus fleuris et les flagorneries les plus sottes, ils ne seront jamais sommés de s'expliquer.

Ce qui la fout quand même assez mal, vous en conviendrez, pour un collectif qui conchie la plupart des journalistes en exigeant de la part de leurs têtes de turc, une égalité de traitement!!

Voilà pour le général: comment se caresser entre soi anesthésie la pensée, son exigence, et aboutie à un "mouvement de foule" que je trouve assez malsain.

Ensuite, précisément sur le cas JM.Aphatie / D.Schneidermann; ça fait longtemps qu'on n'est plus dans l'analyse, et la vigilance sur les médias: mais dans une guerre d'égo.
On se retrouve dans une cour d'école, dans un attroupement, au centre duquel se bastonnent deux élèves. Et moi je suis au milieu d'une bande d'ahuris qui crie "pète lui la gueule", ou plus sagement, "ce n'est que justice, il l'avait mérité, parce-que c'est la fayot de la maîtresse". Et ça m'emmerde d'avoir été entraîné la dedans.

Ca mangeait pas de pain de dire que c'était juste une blague. Perso, les trolls me font rire. Par contre, si c'est pour nourrir une haine personnelle, et "prendre en otage" ses abonnés, eux-mêmes emportés par la torpeur de leurs caresses anesthésiantes dans un mouvement de foule confinant au tribunal populaire...

A un moment donné, il n'est pas inutile de se demander: à quoi je participe exactement ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:30 le 02/03/2012 par djinneo.
Par thurar

Si vous rajoutez à ça

les deux trois sophistes qui par leur seule prèsence (tant chacun craint de se retrouver embarqué dans une de leur interminable bataille réthorique qui stérilise le débat) dissuadent les "outsiders" de s'exprimer. Ca vous donne un forum mort et ennuyeux qui ne vous donne que peu d'ocas' d'être intellectuellement stimulé*. Bref un endroit que vous fréquentez de moins en moins.

P.S.: Le pire c'est qu'il reste immuable vous le laissez là de côté pendant 1 ans. Quand vous revenez il a pas changé.

*Je précise tout de suite aux éventuels trolls populistes que je dois être ici un des rares prolo fils de prolo viré de l'E.N. a 16 ans en fin de 4ém.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

c'est à dire que je me vois mal demander à quelqu'un avec qui je suis d'accord de justifier une position que je partage en argumentant davantage en citant des sources etc.
Ce type de requête s'adresse forcément à quelqu'un avec qui on est en désaccord, quelqu'un qui dit quelque chose qui parait contraire à ce que nous pensons soit en notre fort intérieur soit parce qu'on a nous même des sources ou des références.
Sur le reste même si les private joke ou les échanges connivents peuvent faire fuir certains nouveaux, je trouve que dans tous les forums qui ont plusieurs années d'existence ça fonctionne exactement de la même manière. Y a un genre d'effet bizutage pour les "nouveaux" qui souhaitent entrer dans "la communauté".
Après,se sentir comme appartenant à un groupe n'intéresse pas tout le monde. Je dirai que pas mal de gens très individualistes n'ont pas besoin d'un tel sentiment d'appartenance. Mais ont-il pour autant le droit d'exiger des autres qu'ils n'aient pas ce sentiment ou qu'ils ne l'expriment pas ?

ce que tu voudrais c'est entrer dans un bar ou tu n'es jamais allé et que les habitués qui discutent au comptoir fassent semblant de ne plus se connaitre pour que tu te sentes à l'aise?

Vraiment je ne comprends pas la position que tu défends.

Pour moi le forum c'est un bistrot on discute à voix haute et tous ceux qui veulent écouter entendent. Si je rentre dans un bar et que je fais la bise à un pote et je lui lache un "salut ma poule" et une private joke, où est le problème? pourquoi qui que ce soit se sentirait mal à l'aise? pourquoi serais-je obliger d'embrasser tout le monde ou au contraire de n'embrasser personne?

Si un ami dit une connerie je vais surement lui répondre en mettant quelques formes alors que si ce n'est pas un ami je vais lui répondre sans faire aucune concession,je ne vais pas traiter les 2 personnes de la même manière, sur un forum c'est pareil.

Et en plus certains d'entre nous se connaissent IRL. Et ce qui nous a rapprochés au début, ce sont certaines convergences de point de vue qui finissent par se remarquer à l'approche des élections. Il n'y a rien d'étonnant que des gens qui se sont rapprochés pour cette raison finissent au bout du compte par voter pour le même genre de candidat. D'autant qu'il n'y a pas tant de candidats de gauche que ça.

Voilà, après on va pas s'excuser d'être de gauche.
Par Youri Llygotme

Re: Aphatie, un martyr de Gala

ce que tu voudrais c'est entrer dans un bar ou tu n'es jamais allé et que les habitués qui discutent au comptoir fassent semblant de ne plus se connaitre pour que tu te sentes à l'aise?

Bien dit, Misan- (personnellement j'aurais préféré "bouteille" plutôt que "thrope" , mais va pour "thrope").
Voila une comparaison qu'elle est bonne.
Par djinneo

un forum, des bistrots

Donc vous admettez, revendiquez même, ne pas avoir le même comportement vis-à-vis des personnes qui partagent vos idées et celles qui ne les partagent pas.
Pourquoi alors, vous plaignez-vous que les journalistes fassent pareil ?

Citation:
Misanthrope
Ah mais je ne suis pas journaliste, je suis client de bistrot
Je vous ai expliqué en quoi se gratter les couilles entre piliers de comptoir anesthésiait la pensée. Pourquoi vous ne me répondez pas sur ce point ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:29 le 04/03/2012 par djinneo.
Par gemp

Re: un forum, des bistrots

Ça anesthésie peut-être la pensée, mais en attendant, ça soulage.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

étrange citation, je n'ai jamais écrit cette phrase

tu ne m'as jamais expliqué "en quoi se gratter les couilles entre piliers de comptoir anesthésiait la pensée"
c'est probablement pour ça que je ne t'ai pas répondu sur ce point

Je ne revendique pas de "ne pas avoir le même comportement vis-à-vis des personnes qui partagent vos idées et celles qui ne les partagent pas." Je revendique juste d'avoir quelques potes sur ce forum et de pas m'adresser à eux de la même manière qu'à ceux que je ne connais pas, une revendication tout à fait utopique je le concède volontiers

Et pour finir je ne me suis plaint de rien du tout sur ce fil pas plus que je n'ai fait le moindre reproche à un journaliste sur ce fil

Mais alors tu t'adresses à qui en fait là ???? Et pourquoi parler de "couilles" ? Ha oui, j'allais oublier, celles dont tu parles sont-elles molles?
Par djinneo

Re: un forum, des bistrots

Citation:
étrange citation, je n'ai jamais écrit cette phrase
"Pour moi le forum c'est un bistrot"

Citation:
tu ne m'as jamais expliqué "en quoi se gratter les couilles entre piliers de comptoir anesthésiait la pensée"
"[...] en ce qui concerne l'hétéroclitude: se tripoter la nouille en groupe, même si ce n'est pas mon truc, j'aurais tendance à dire pourquoi pas: à priori ça ne devrait pas avoir d'incidence sur le fond. Sauf que si.

Le comportement global du forum est on ne peut plus partisan: les trolls sur JM.Aphatie sont lus et acceptés avec bienveillance. Il en est de même pour E.Todd et une certaine admiration béate digne de Mr Jourdain. Par contre encore une fois, les critiques envers E.Todd passent devant le tribunal populaire des @sinautes.

Aucune attaque personnelle de ma part : un système est plus que la somme de ses éléments.
nb: vous trouverez néanmoins parmi ces bois, des hôtes exécrables qui passent au crible le pedigree des forumeurs pour décrédibiliser les personnes et non les propos tenus.
Par là, je veux dire que le forum dans son ensemble n'adopte pas la même démarche selon que le discours sied ou ne sied pas à l'idéologie dominante des @sinautes.
Le forum va demander des comptes, des arguments, des sources, voire d'aller ailleurs si j'y suis, aux contradicteurs de ses convictions. Tandis que ceux qui suivent le mouvement peuvent commettre les trolls les plus fleuris et les flagorneries les plus sottes, ils ne seront jamais sommés de s'expliquer.

Ce qui la fout quand même assez mal, vous en conviendrez, pour un collectif qui conchie la plupart des journalistes en exigeant de la part de leurs têtes de turc, une égalité de traitement!!

Voilà pour le général: comment se caresser entre soi anesthésie la pensée, son exigence, et aboutie à un "mouvement de foule" que je trouve assez malsain [...].
"

Citation:
Je ne revendique pas de "ne pas avoir le même comportement vis-à-vis des personnes qui partagent vos idées et celles qui ne les partagent pas.
"c'est à dire que je me vois mal demander à quelqu'un avec qui je suis d'accord de justifier une position que je partage en argumentant davantage en citant des sources etc.
Ce type de requête s'adresse forcément à quelqu'un avec qui on est en désaccord
"
Ben non, justement T__T

Citation:
je n'ai fait le moindre reproche à un journaliste sur ce fil
c'est juste quasiment le principe même d'@si T__T



Modifié 3 fois. Dernière modification le 21:03 le 04/03/2012 par djinneo.
Par gemp

Re: un forum, des bistrots

Se tripoter la nouille et se gratter les couilles, c'est pas vraiment pareil. Enfin, dans mon expérience de ces choses.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:29 le 04/03/2012 par gemp.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

je suis bien d'accord avec toi mais aurais-tu l'amabilité de justifier un peu plus cette position et de citer des sources, parce que je veux être bien certain que j'ai raison de penser comme toi. C'est comme ça j'ai beaucoup de mal à me positionner sur les choses dans la vie, des fois un simple courant d'air suffit pour me faire changer d'avis. Ha mais zut , je parle , je parle et du coup j'ai oublié pour qui j'avais décidé de voter à la présidentielle....merdalors...
Par gemp

Re: un forum, des bistrots

J'ai cité mes sources, c'est juste mon expérience de ces choses, parce que je me suis encore jamais tripoté la (ou les) nouille en groupe, comme c'est dit plus haut, ce qui est peut-être quelque chose qui me manque. Gratter les couilles, ça j'ai fait, mais seulement les miennes et donc, de ce que j'en sais, le résultat n'est pas tout à fait le même -- quoique comme j'ai dit, j'ai pas remarqué l'anesthésie, juste le soulagement, mais c'est peut-être de ça dont il est question. Pour le reste, ça va te revenir, rebois un verre. Un dernier, pour la route.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

mais je me demandais juste 2 choses comme ça juste pour être sur.

tripoté la nouille en groupe c'est chacun la sienne ou alors celle des autres?

et puis aussi tu parles de te gratter les couilles mais tu précises pas si c'est en groupe.

Alors si tu veux que je continue à être d'accord avec toi faudrait que tu sois un peu plus précis dans tes arguments !!
Par gemp

Re: un forum, des bistrots

Pour le tirage de nouille, en groupe, je ne peux pas vraiment dire, ça ne s'est jamais vraiment présenté. Ça a pu se passer, mais je ne dirais pas "en groupe", mettons, en "petit comité", pas plus de deux ou trois en ce qui me concerne. Mais j'étais le seul à en avoir une, de nouille, donc c'est un peu difficile à estimer la portée de l'expérience, d'un point de vue global.

Dans le cas du grattage, là on peut vraiment parler de groupe, de meute, de horde si on veut, même d'amas, sur la fin. Et les bistrots sont des lieux où la pratique est, à ma connaissance, la plus répandue -- du moment qu'on ne parle pas de tout seul au saut du lit, par exemple. Pourtant, tout le monde se cantonnait aux siennes, mis à part une fois, quoique je ne pourrais pas la qualifier de "grattage" à proprement parler et qu'elle fut assez douloureuse.

Mais j'ai souvent tenté ma chance. Une chance au grattage, une chance au tirage. Pour l'instant, ça n'a pas été vraiment concluant.
Par djinneo

Re: un forum, des bistrots

Je croyais que t'avais été modo...

Le RP est bien filé: détournement de mes propos pour les prendre au pied de la lettre, connivence entre vous deux, et même si je suis le dindon de la farce, il faut avouer que même si c'est pas tordant, c'est assez sympathique.

Sauf que c'est juste du flood bien HS, et que vous évitez soigneusement de parler des choses qui fâchent... comme d'hab' j'aurais tendance à dire.

Sous l'apparente bonhomie de votre flood, vous traitez par le mépris et par une violente indifférence mon intervention, puisque vous ne daignez pas y répondre; préférant de loin penser moins, mais garder cette complicité virile, fraternelle et touchante, qui à n'en pas douter restera indéfectible au delà des coups durs entre les partis...

C'est l'illustration même de ce que je dénonce. A mon tour d'applaudir les artistes du dialogue de sourds: clap clap.
Par gemp

Re: un forum, des bistrots

A mon sens, Misanthrope t'a répondu à 15:45, je n'ai pas compris pourquoi l'insistance et le ou les glissements (vers le journalisme, des nouilles vers les couilles ou vice versa, etc.).

Et, oui, c'est du semi-flood. J'accepte l'avertissement et je ne le referai plus (oh oh oh).
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

Citation:
Sous l'apparente bonhomie de votre flood, vous traitez par le mépris et par une violente indifférence mon intervention, puisque vous ne daignez pas y répondre;


pour que j'y réponde il faudrait que je la comprenne cette intervention. Et je pense avoir expliqué clairement pourquoi on ne se comprenait pas. Avant mon message de 15H45 on se comprenait ...après ...ben encore une fois je sais pas lequel des 2 cerveaux fonctionne mal, si l'un des deux fonctionne mal, mais manifestement ils ne fonctionnent pas de la même manière. Je pense que le problème vient de ton côté, tu mets derrière les mots des idées qui ne s'y trouvent pas. Et puis de toutes façons l'essentiel a je pense été dit , dès lors on peut digresser sur les nouilles.
Par djinneo

Re: un forum, des bistrots

Citation:
misanthrope
c'est à dire que je me vois mal demander à quelqu'un avec qui je suis d'accord de justifier une position que je partage en argumentant davantage en citant des sources etc.
Ce type de requête s'adresse forcément à quelqu'un avec qui on est en désaccord
Non: en regardant de près, on s'aperçoit qu'on peut avoir les mêmes conclusions qu'une personne, sans partager du tout la même analyse. Par exemple les nonistes du TCE étaient multiples et divers. (JM.Lepen vs JL.Melanchon)
Ainsi, renoncer à passer au crible de l'analyse les arguments de ceux "qui pensent comme toi" revient à cautionner des idées dont tu n'as pas connaissance, voire pire, desquelles tu es en totale opposition. Car se satisfaire d'avoir des copains "qui pensent pareil" n'est pas suffisant: en étudiant la question de près, tu peux avoir de drôles de surprises.

Dans la litanie des trolls anti-Aphatie, nombre d'entre eux étaient laconiques: aucune raison, aucun argument n'était avancé. Idem pour l'admiration béate pro-Todd. Ils aboutissent peut-être à la même conclusion que toi, mais ce que tu ignores, c'est par quel cheminement vous vous retrouvez au même endroit.
Et selon moi, l'ignorance n'est jamais une très bonne compagne de route...

De plus, ne pas avoir les mêmes requêtes envers ceux qui partagent tes conclusions et ceux qui ne les partagent pas constitue de fait une partialité de traitement.
Or la partialité de traitement, c'est le coeur de l'activité d'@si: petits candidats, sujets non traités, non médiatisation de manifestions dans certains pays, déséquilibre des tendances politiques dans le choix des intervenants d'un débat, etc, etc...

Et même si l'on n'est pas journaliste soi-même, cette exigence d'impartialité préalable dans l'étude d'une question, quelle qu'elle soit, est un point de départ incontournable pour une discussion sereine et citoyenne. C'est ce que nous voyons semaines après semaines, années après années à @si.

Seulement plus le sentiment d'appartenance à un groupe est fort, moins il y a de remises en cause de l'idéologie dominante, et plus ces critiques sont mal accueillies. C'est ce que l'on constate très bien dans ce forum, entre autre par ton comportement; et à peu près dans n'importe quel bistrot comptant une clientèle d'habitués, se gargarisant en boucle des mêmes idées.

S'en suit logiquement un embonpoint intellectuel: aller au bistrot, c'est chaleureux et fécond en terme de vie sociale et de serrage de paluches. Mais si c'était vraiment un exercice démocratique, avec le nombre de pochtrons que compte la France...
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

mais tu t'imagines que parce qu'on est potes on pense toujours la même chose sur tout? tu te gourres. On t'a pas attendu pour s'étriper sur certains sujets.
Et même des fois on se boude. Moi je suis juste intervenu sur cet aspect des choses dans le forum, sur le reste, ta critique d'@si je n'ai pas spécialement envie de m'exprimer.
quand on fréquente ce forum depuis 3 ans on a déjà discuté de l'essentiel des sujets avec les autres vieux abonnés qui s'expriment sur les forums, on n'a plus besoin de reproduire certaines discussions qui ont déjà eu lieu, mais on a encore envie de se parler,alors ça donne des connivences, des digressions, des private joke qui normalement n'empêchent pas les autres de discuter s'ils en ont envie.
Après, ma foi, la comparaison avec le bistrot comme toutes les comparaisons a ses limites. Il existe des bistrots dans lesquels les clients ne se grattent pas les couilles en public.

libre à toi d'aller plus loin dans le raisonnement et de prendre un cadre plus large mais finalement mon intervention se résumait à ceci:
"c'est à dire que je me vois mal demander à quelqu'un avec qui je suis d'accord de justifier une position que je partage en argumentant davantage en citant des sources etc. "
Je ne sais pas si c'est un règle absolue mais c'est ma règle de conduite, je la trouve parfaitement logique et cohérente et ça me suffit.
Par djinneo

Re: un forum, des bistrots

Citation:
mais tu t'imagines que parce qu'on est potes on pense toujours la même chose sur tout? tu te gourres.

Je pense que tu mésestimes l'influence d'un groupe sur le libre arbitre et (ou) que tu surestimes l'indépendance d'esprit de chacun des @sinautes que nous sommes.

Loin de toute caricature, je ne suis pas en train de dire que les @sinautes sont des moutons qui suivent le premier commentaire posté. Mais toute proportion gardée, il y a un peu de ça de ce sur quoi je pointe le doigt.

C'est très bien d'avoir de grands discours théoriques sur les grands principes qui gouvernent notre pensée; seulement, par exemple, le test des associations implicites est assez révélateur du décalage qui peut exister entre ce que tu penses être, et ce que tu es.

Comme quoi, les grands principes viennent souvent s'exploser sur la dure réalité des petites choses humbles que nous sommes.

Je ne réinvente pas la roue: le fait que le groupe auquel tu dis appartenir, influence tes idées plus profondément que tu ne le réalises; c'est une chose déjà théorisée et entérinée par de plus illustres que moi.

S'inventer une identité forte, comme par exemple jouir d'un libre arbitre absolu, tout en ayant la faiblesse d'appartenir à un groupe dont le facteur commun serait l'indépendance d'esprit (sic) est, je le pense, nécessaire dans la constitution d'un esprit libre... à son adolescence.

A l'âge adulte... on a le courage de se regarder, d'apprendre à se connaître, et on a l'humilité d'admettre ses faiblesses cognitives. Encore faut-il avoir l'intelligence de les comprendre.

Je t'accorde le bénéfice du doute: si tu veux me gratter les couilles, je ne suis pas contre à la condition que tu te coupes les ongles. Par contre pour me tirer sur la nouille, va falloir que tu fasses un travail sur toi-même relativement conséquent.
Par gemp

Re: un forum, des bistrots

Il y a un truc qui me semble quand même intéressant à souligner, dans cette optique. C'est que notre "association implicite" (pour faire un raccourci ramenant au test en question) est le site qui héberge ces forums et qui, accessoirement, n'ouvre le débat que sur les sujets choisis par lui (ce que je ne conteste absolument pas).

A partir de cette constatation, les discussions qui s'y retrouvent sont largement marquées par cette ligne éditoriale -- même si des débordements et de nombreux hors sujets y sont mêlés. La raison première de tout un chacun ici, c'est ASI, auquel il est nécessaire de s'abonner pour participer aux forums.

Ce qui fait déjà un "entre-soi" assez sérieux, mis à part ceux qu'on ne sait pas trop pourquoi ils sont là, sinon débagouler, déblatérer, voire insulter -- chacun doit trouver raison de vivre. Une pluralité plus "hétéroclite" s'exprime sur les forums ou dans les commentaires des médias "grand public", sans qu'ils soient pourtant exempt de fratries.

Mais tout regroupement, s'il est un ensemble d'individualités, s'organise autour d'une dynamique, avec ses règles implicites ou factuelles, écrites* ou suggérées. Et des connivences se créent, et même parfois des couples, j'en connais. C'est une évidence crasse de remarquer l'influence du groupe sur chacune des personnes qui le composent. Et c'est même, dans beaucoup de cas, ce qui est recherché par ses membres.

La quête que vous semblez exiger, la connaissance de soi, la maîtrise de son identité propre, l'équilibre de toutes ses facettes, peu y parviennent, certains s'y engagent, la plupart ignorent même de quoi il s'agit. Ces derniers considèrent que défendre leurs "convictions", s'arcbouter sur des "principes", revendiquer leur "intégrité" ou combattre le "mal" suffit à les rendre humains, pleins et entiers.

Rare sont ceux capables de se remettre profondément en question, d'interroger leurs choix, de critiquer leurs propres actions, leurs pensées même -- ou la manière dont ils pensent, ou croient penser. En cela, le groupe est une béquille, une aide vitale plus souvent qu'on ne l'imagine, la possibilité d'avoir une "appartenance", de n'être pas, finalement, seul.

Pour avoir beaucoup "travaillé" sur les forums en proposant pour les améliorer une extension*, j'ai remarqué que beaucoup de contributions sont presque uniques; des abonnés ont simplement besoin de dire un truc, et puis s'en vont, la plupart n'iront sans doute pas voir s'ils ont une réponse. C'est juste un besoin de dire quelque chose à un moment donné.

Ceux qui suivent la discussion qu'ils ont éventuellement lancée avec leur commentaire doivent -- ou devraient -- savoir qu'ils n'entrent pas dans un espace neutre, une feuille blanche, leur petit univers à eux qu'ils viennent de créer en donnant leur opinion. De même que, pour reprendre l'image de Misanthrope du bistro, il est malvenu d'entrer dans un bar gay en hurlant "Salut les tarlouzes !" juste pour rire, ou engager la conversation.

Je suis trop long, AA (ou IT) va me faire un procès. Ce que je veux dire, c'est qu'une communauté, lorsqu'elle n'est pas basée sur un dogme mais sur une réflexion ou, au pire, une analyse -- et c'est quand même assez le cas ici, faut pas déconner -- permet déjà d'échanger, mais permet aussi d'apprendre, d'évoluer. Que ça "conditionne" (c'est pas du lavage de cerveau de la CIA ou du KGB quand même) ne dépend que de l'intelligence de l'intervenant. Et je crois même, ou j'ai espoir, que plutôt qu'une essoreuse, ASI puisse être une école.

Vous voyez un enfermement dans l'entre-soi, je vois une dynamique qui s'envole. Personne n'en est exclu, surtout pas ses contradicteurs : aucun d'entre nous n'a la vérité révélée***, et même pas notre Guru, béni soit son nom parmi les siècles et… putain, j'ai oublié la fin de la prière. Pour entrer dans le groupe, ou dans un groupe, enfin dans ce groupe, il suffit de dire "Bonjour, je suis nouveau" et de demander des explications quand on ne comprend pas -- ou de chercher dans l'historique. Je l'ai fait, je ne pense pas que ça soit démesuré.

Faut juste savoir ce qu'on veut, ou apprendre à savoir ce qu'on veut.

----
* On pourrait -- et on a, du reste -- gloser longuement sur les règles de la modération (ou la "censure" selon M. Godin qui sait de quoi il parle).
** Qui existe aussi maintenant sur Opera, grâce à galanga, je n'ai pas eu le temps de mettre la page à jour, si vous utilisez Opera, demandez-lui.
*** Sauf… Hm, non, personne.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

c'est plutôt intéressant comme discussion mais selon moi il y a un défaut majeur dans le raisonnement que tu viens de développer, le voici.
Notre vie ne se limite pas à notre participation à @si. En supposant que lorsque je suis sur @si, je suive la meute et que ça influence mes opinions. je fais aussi beaucoup de choses ailleurs, je parle avec d'autres gens et ce n'est donc pas seulement ma participation à ces forums qui fait de moi ce que je suis aujourd'hui.
de plus, la personnalité de chacun est déterminante. Quand on parle de socio psychologie ou de psychologie cognitive on parle surtout statistique. ainsi si on suppose que tu as raison, tu n'as raison que d'un point de vue statistique et rien ne te permet de savoir dans laquelle des catégories statistiques je rentre en tant qu'individu.
Ainsi par exemple sur l'expérience de Milgram, 80% des gens poussent les manettes jusqu'au bout. tu ne peux pas savoir si moi je serai dans les 80% et les 20%.
Je demeure convaincu que l'appartenance au groupe n'a que peu d'influence sur mes opinions propres, ceci parce que en ce qui me concerne je me construis davantage par opposition à la meute qu'en la suivant.
Enfin le défaut majeur de toute ton analyse c'est ce que tu appelles la meute. La meute ce ne sont pas les quelque potes connivents des forums d'@si. La meute se trouve à l'extérieur du forum. La meute écoute Pernaud et Pujadas, la meute est de droite. Celui qui est influencé par la meute et fait sienne les opinions de la meute c'est donc le contradicteur de notre groupe et pas celui qui en fait partie.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

j'oublais, parce que j'oublie souvent quelque chose. Il y a 2 types de personnes qui peuvent suivre une meute.
ceux qui sont d'accord avec la meute et donc logiquement la suivent
Et ceux qui la suivront coûte que coûte parce que ce qu'ils veulent par dessus tout c'est faire partie de la meute
Les premiers seront sincères, les seconds pourront être hypocrites et faire simplement semblant d'être d'accord avec la meute. La encore difficile de dire dans une meute pour un individu donné s'il fait partie d'une catégorie ou de l'autre.
Par Germain RITAL

Re: Meute / foule

Citation:
Misanthrope
La meute ce ne sont pas les quelque potes connivents des forums d'@si. La meute se trouve à l'extérieur du forum. La meute écoute Pernaud et Pujadas, la meute est de droite. Celui qui est influencé par la meute et fait sienne les opinions de la meute c'est donc le contradicteur de notre groupe et pas celui qui en fait partie.
Votre plaidoyer pro domo a ce principiel défaut de confondre meute et foule*: autant celle-ci est par définition indéfiniment nombreuse, autant celle-là peut n'être composée seulement que de "quelques connivents": ainsi les loups, en meute moins nombreux que les chiens, eux-mêmes beaucoup moins nombreux que les foules de gens, mais autrement violents.
Je vous laisse déterminer l'application qui peut être faite de cette remarque aux "quelques potes connivents des forums d'@si" auxquels il faut reconnaître le mérite de permettre à ses autres commentateurs et visiteurs de vérifier jusqu'à quel degré leur tolérance peut monter.

*Faut-il à ce sujet vous rappeler le livre de Gustave Le Bon dont Freud fit son profit dans un célèbre essai ?
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Meute / foule

je n'ai pas été le premier à confondre "groupe " et "meute"
mais l'agressivité se trouve-t-elle là où on le dit? des 2 groupes qui est le plus agressif et mérite donc le plus le titre de "meute"?
à propos de meute, c'est quoi un groupe qui répète en coeur et en boucle les éléments de langage du chef? c'est pas une meute? Surtout quand les dits éléments de langage sont d'une bêtise qui insulte l'intelligence élémentaire à tel point qu'il n'est pas permis de croire que ceux qui les répètent les croient eux-même.
Ne vous trompez donc pas d'ennemis. a quoi vous sert de partir en croisade contre un "petit groupe d'@sinautes aveuglés qui soutiennent mordicus Todd même quand il dit des conneries" ? parce que c'est cela me semble-t-il le point de départ de cette discussion.
Seriez vous du genre à regarder si l'air vient de la fenêtre mal calfeutrée alors que la porte est grande ouverte?
Par Germain RITAL

Re: Meute / foule

Puissiez-vous découvrir que si ennemi il y a en l'affaire, ce n'est autre que la misologie: mais je n'y verrais plutôt, quant à moi, qu'un adversaire.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Meute / foule

ha oui je vois tu es le seul doué de raison entouré d'abrutis, ça doit pas être facile tous les jours.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

mes excuses mais il semble que nos cerveaux sont constitués de manière tellement différente que toute communication soit impossible, rien que le début me donne la migraine:

j'écris: "Pour moi le forum c'est un bistrot"

tu dis que j'ai écrit : "Ah mais je ne suis pas journaliste, je suis client de bistrot"

je te dis : "étrange citation, je n'ai jamais écrit cette phrase"

et tu me dis que j'ai écrit : "Pour moi le forum c'est un bistrot"

sachant qu'évidemment je ne suis pas journaliste comme certainement 99% des asinautes forumeurs

pour le reste je renonce donc
Par djinneo

Re: un forum, des bistrots

t'as vraiment l'impression que je trahis le sens de tes propos ? :-/
Par Winston Smith : misanthrope

Re: un forum, des bistrots

non j'ai juste l'impression de rien comprendre
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

je rajouterai quelques réflexions sur la ligne éditoriale d'@si

@si a-t-il vraiment le choix de sa ligne éditoriale? Aurait-il un seul abonné s'il allait dans le même sens que al presse mainstream?

étant donné que les médias sont presque tous libéraux. comment critiquer les médias sans critiquer justement le fait que parce qu'ils ont une idéologie clairement libérale qu'ils défendent sans ambiguité ils ne sont plus objectifs, ils sont partisans. Les critiquer vous fait de facto basculer dans le camp de la critique du libéralisme

La ligne éditoriale d'@si est certes anti libérale mais c'est de l'antilibéralisme plutôt très modéré, l'épisode des "hondurassiens" l'a montré je crois de manière admirable.

@si aurait-il eu une seule chance de se faire une place si sa ligne éditoriale avait été celle du Figaro? de Pujadas? de Pernault?

et les @sinautes ? Quel genre de personne a le plus de chances de se retrouver sur ce site? certainement pas des militants du FN ou de l'UMP, ou alors ils seraient là pour faire de la propagande et contrer les discours des @sinautes.

Non, je trouve parfaitement logique que ce qui s'exprime majoritairement sur les forums corresponde à des positions majoritairement de gauche.

Et comme on peut le constater on a beau être majoritairement des gens plutôt de gauche ça nous empêche pas de nous étriper, cf mes récents échanges et désaccords avec un @sinaute qui est pourtant syndiqué au même endroit que moi et qui milite en plus comme moi avec ATTAC

cf les conflits entre communistes et trotskistes
ou entre écolos de gauche et écolos moins de gauche
ou entre communistes productivistes et beatniks décroissants
ou encore entre les vrais gens de gauche et les imposteurs socialistes

entre ceux qui pensent qu'il faut bruler la bourse et ceux qui pensent qu'il faut réguler la finance
entre ceux qui pensent que les banques sont utiles et ceux qui pensent qu'elles ne servent à rien
entre ceux qui pensent que les banques doivent être nationalisées et ceux qui pensent qu'elles doivent être soumises au contrôle des citoyens qui en sont usagers

En ce qui me concerne si je trouvais sur les forums ce que j'entends chez Pernault ou ce que je lis sur les comms du site du midi libre, je ne vois pas pourquoi je continuerai à venir. Il est heureux que lorsque des énergumènes de ce tonneau se pointent ici, ils trouvent un barrage d'@sinautes pour les faire fuir. On veut pas de ça ici !!! Ils sont déjà partout !!!!!! Ils vont pas venir nous pourrir notre petite bulle d'oxygène.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Bravo Misanthrope! Il y a quelques nihilistes lourds ( tendance Voltaire, qui tire sur tout ce qui bouge parceque ça bouge, plutot que Nietzsche) qui hantent ce site. Personnellement, je ne me suis jamais senti en accord parfait avec moi-meme. La vie, c'est pour moi " l'entretien infini" et ce forum me parait très vivant.
Par Lorraine

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je suis travailleur social et les problèmes je les vois de près. Je n'ai plus besoin qu'on m'explique la société française, je la constate .Mais s'il y a une chose que je fuis comme la peste, c'est l'intolérance, l'invective . Il y a des formules inutiles, se moquer de l'accent, parler de cassoulet, qu'est-ce que cela apporte? On peut contredire avec des arguments intelligents.
Je fais des dossiers de surendettement, et imaginez-vous que la plupart de ces personnes en difficultés me disent qu'elles vont voter Marine Lepen. Au lieu de pousser des cris d'horreur, j'essaye avec tact et diplomatie de les faire réfléchir . Je leur parle et surtout je ne les attaque pas de front .Plus j'insisterai, et plus je les conforterai dans leurs idée. En fait, j'ai décidé de quitter ASI pour me ressourcer et penser par moi-même. Et effectivement je n'arrive pas à comprendre pourquoi il n'est pas possible de s'écouter, de se respecter. Elevée par un père communiste, j'ai pu voir le sectarisme de celui-ci qui était un brave homme .Un brave homme sectaire. Je suis vaccinée pour toujours .Ce père n'avait pas de mots assez durs envers les autres partis et du jour, par mon travail social, où j'ai rencontré les ennemis de mon père, cela a été une découverte. Depuis, je me méfie et je ne mélange pas le discours politique et la parole citoyenne .Il y a un abîme entre les deux .Mais ce n'est que mon humble avis.
Je suis encore abonnée jusqu'au 8 et je ne manquerais pas de venir jusqu'à cette date.
Je vous souhaite bon vent.
Et pour terminer, il m'est arrivé souvent de lire Etoile 66, ici ou ailleurs. Ce qu'elle écrit est loin d'être idiot .Je ne partage pas forcément ses points de vues. Cependant ils sont intéressants. Il m'arrive souvent d'être agacée quand elle fait la promotion de la politique allemande que des économistes de mon coin décortiquent avec sévérité .Il faut la lire, et si on la contredit, que ce soit sans vindicte.
Par poisson

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Les forums sont peut-être une image de sectarisme, mais pourquoi vous priver des articles de asi?
L'abonnement c'est pour lire les articles et voir les émissions (si on peut). Lire le forum par contre c'est toujours possible, abonné ou non.
L. Daussy, D.Israel, S.Rochat, G.Klein et A.S. Jacques font-ils des articles sectaires? C'est d'eux que vous voulez vous préserver?
Ce n'est pas une critique mais je cherche à comprendre pourquoi vous blâmez asi en incriminant son forum.
Etoile 66 s'est discréditée à une occasion précise, en tirant une conclusion générale à propos d'une expérience unique dans un aéroport. Son emballement à vanter l'Allemagne était moins convaincant et elle a persisté. Quand on voit où on en est et à quoi mène de se calquer sur un modèle allemand qui ne s'ajuste pas bien...
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Aphatie n'a -et n'aura- que ce qu'il mérite. Quand un journaliste de renom se consacre à ériger le café du commerce à la dimension de vérités premières, il piétine ce qui devrait etre sa déontologie. Il mérite l'insulte supreme de Nizan. Il doit etre trainé dans le ridicule et le mépris. Je réponds à ceux qui me taxeraient de sectarisme que quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites, et que Méluche mon bien-aimé a mille fois raison de voir dans l' idolatrie du consensus ( il a bizarrement parfois des accents tocquevilliens) une maladie de la démocratie.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

on pourrait retrouver le lien du forum en question si lorraine à la courage de se taper les 1000 messages du dit forum :p
c'est ici : [www.arretsurimages.net]
Par sleepless

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Salut Lorraine,

Je comprends votre point de vue concernant @si.

Sinon, je ne vois pas dans le post d'Etoile66 plus haut un quelconque argument, un seul fait.
Que des assertions non étayées, des remises en cause ad hominem.
Il suffit de voir comment elle remet en cause Todd en plaçant des guillemets autour de certains mots...

Aucune envie de faire le fan du monsieur, ces livres m'intéressent, certes, mais je ne le tiens pas plus important que d'autres chercheurs.
Ce n'est pas pour autant que je dirais qu'il est "psychologiquement dérangé"...

D'où le fait que je ne comprends pas votre soutien à ce dit post, car il est exactement ce que vous souhaitez éviter.`
Je ne comprends pas qu'on applaudisse quelqu'un qui en traite un autre de "psychologiquement dérangé" sans la moindre argumentation.
Par Lorraine

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Il y a confusion .Sans doute me suis-je mal exprimée et mon irritation a phagocyté mes propos( un mauvais point pour moi) . Je donne raison à Etoile66 de donner son point de vue .Mais je ne me prononce pas sur le fond car pour lire les commentaires d'étoile66, il faut prendre congé ou poser une RTT....
Mais là où je désapprouve totalement E Todd, c'est d'utiliser des arguments qui ne sont pas dignes de lui .Que vient faire l'accent de JLA. Et pourquoi ce ton tranchant , ironique, dévalorisant. Il est vrai qu'E Todd est péremptoire et qu'il n'y va pas avec le dos de la cuillère .J'ai des contacts fréquents avec un des économistes de l'association des économistes atterrés et je trouve infiniment de satisfaction à dialoguer avec lui . Il m'explique la politique allemande et cela me permet de ne pas être admirative de ce qui s'y passe.
Mais comme je l'ai dit, mon sang n'a fait qu'un tour quand j'ai lu la référence au cassoulet.
Par ailleurs, je l'ai écrit sur un autre fil, que comme la plupart des mosellans, j'ai un accent qui déchire car j'ai été élevée dans la langue francique qui est une richesse inestimable .Je n'en suis pas fière car les brimades que nous avons subies à ce propos sont cuisantes. Je ne suis pas non plus traumatisée .car comme on dit chez moi, il faut toujours laisser l'église au milieu du village. Je ne défends pas étoile 66 mais je voudrais qu'on la laisse écrire ce qu'elle croit juste. Et si contradiction il doit y avoir, que ce soit dans la correction et le "faire play" et la formule "étoile éteinte" me semble de très mauvais goût.
Merci à vous de vous donner la peine de réagir ainsi que vous le faites .Je continuerai à vous lire avec plaisir.
Au revoir.
Par sleepless

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Attention, l'accent "cassoulet", c'est signé Schneidermann, pas Todd.

Et ce que reproche Todd à Aphatie, c'est de se servir de cet accent, d'en abuser pour se mettre en valeur comme un franc-tireur des media.
Il ne lui reproche pas l'accent en lui-même (c'est un faux procès que beaucoup font ici), mais son usage en tant qu'arme de séduction.
C'est tout à fait différent.

Et on a tous un accent.
Par poisson

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Menfin dans le répertoire officiel encyclopédique de la gastronomie des accents, le choix n'est pas large: accent-crêpes, accent-choucroute, accent-fondue, accent-bouillabaisse, accent-cassoulet et accent crème fraiche à la limite. C'est plein de "zones blanches", on n'y peut rien.
Pas de quoi être susceptible, je trouve ça gentil, comme si l'accent donnait un goût aux mots. Je pense que cela atténue l'opprobre qu'on semble jeter sur une chose pas importante dans l'histoire.
Par Varlin

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
Mais là où je désapprouve totalement E Todd, c'est d'utiliser des arguments qui ne sont pas dignes de lui .Que vient faire l'accent de JLA.
(...)
Par ailleurs, je l'ai écrit sur un autre fil, que comme la plupart des mosellans, j'ai un accent qui déchire car j'ai été élevée dans la langue francique qui est une richesse inestimable .Je n'en suis pas fière car les brimades que nous avons subies à ce propos sont cuisantes.


Peut-être que, comme moi, Todd a de bonnes raisons de croire que cet accent et ses origines, Aphatie s'en sert ? J'ai expliqué sur ce forum que déjà, lorsqu'il était étudiant en journalisme à l'IUT B de Bordeaux, Aphatie se mettait les Basques des AG en lutte dans la poche en commençant ses interventions d'un tonitruant "je m'appelle Jean-Michel Aphatie... et je suis basque". Il n'y a pas à être fier ou pas fier de ses origines ("les imbéciles heureux qui sont nés quelque part", disait Brassens"), mais quand on les met en avant indûment, il faut s'attendre à des retours de manivelles.

Citation:
Mais comme je l'ai dit, mon sang n'a fait qu'un tour quand j'ai lu la référence au cassoulet.


C'est vrai. La référence au cassoulet, il faut la réserver aux pansus radicaux (de gauche et de droite, ils sont libres les radicaux) qui ne savent faire de la politique qu'autour d'une bonne table. Surtout, ne pas oublier de préciser que le haricot traditionnellement utilisé dans la confection du cassoulet, est le haricot du Lauragais. Le Lauragais, situé dans le sud-est de Toulouse, n'a que peu à voir avec le Pays Basque.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

et ben moi aussi j'ai un accent :p
on a presque tous un accent
les parisiens ils disent qu'ils ont pas d'accent mais en fait on les reconnait quand ils viennent dans le sud : on les repère à 10km les parigots !!!
alors moi bien sur je n'approuve pas non plus les allusions à l'accent, je trouve qu'elles n'apportent rien mais de là à me désabonner :)
bon en fait moi aussi un jour je me suis désabonné :) mais c'était pour des raisons beaucoup plus graves :) et pourtant je suis quand même revenu.
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Ah ben non, moi j'ai pas d'accent. C'est les autres qui en ont un. Je veux dire, la France, la vraie France, c'est Ménilmontant, non ? Maurice Chevalier, tout ça. Les autres, c'est des paysans ou des Marseillais. Ou des étrangers, ne me lancez pas là-dessus, ça serait pas joli-joly.

Et puis ne dit-on pas "Ménilmuche" et aussi "Méluche" ? C'est pas une preuve, ça ?

Je réponds ici, mais celui de 15:45 et de 16:01 du même mal nommé Misanthrope ont plus que toute mon approbation et méritent largement que ça soit ma tournée. J'y laisse le choix du bar, eh cong.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Citation:
J'y laisse le choix du bar, eh cong.


Ok allons au fouquet's !
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Oh, moi je veux bien. Cochon qui s'en dédit. Mais, franchement, pour avoir il y a un temps, fréquenté ce genre de bouges, pour être là où que ça se passait, avec la "haute", je peux dire que ce n'est pas vraiment un endroit franchement agréable.

C'est sûr qu'on est pas emmerdé par les loosers qui te demandent de payer ton coup, surtout quand tu payes ton café ou ta bière 10 ou 12 fois le prix que tu les payerais ailleurs. Ce n'est pas non plus l'endroit où tu va faire la bise à un pote et lui lâcher un "salut ma poule". Enfin, si t'es Pierre Palmade, peut-être. J'espère que t'es pas Pierre Palmade.

C'est toi qui choise. Mais y'a des endroits un peu plus sympas.
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Aphatie, un martyr de Gala

bon ben je te suis alors, moi je connais que le Fouquet's :p
Par gemp

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Vous avez une lecture un peu étrange du site en lui-même, de ses articles, de ses émissions et concomitamment de ses forums.

Si tout le monde y disait la même chose, ça ne vaudrait pas tellement le coup de venir écouter et lire. Mais si tout le monde disait la même chose, ça resterait néanmoins un endroit où échanger de l'information, parce qu'on ne peut tout savoir, on ne peut tout connaître, à défaut de n'être pas d'accord -- et, pourtant, il me semble qu'il y a de nombreux avis divergents qui s'y expriment. Enfin, d'une "certaine" divergence, plutôt que d'une divergence certaine.

Néanmoins, ce n'est pas parce que tout le monde tend vers une certaine direction que celle-ci ne vaut pas la peine de s'y diriger. Ni qu'il faille absolument la remettre fondamentalement en cause à tous les instants.
Par vinze

Régionnaliste

Daniel,
Je te propose de quitter le pays basque pour t'attaquer à la Haute Corse de ce très cher Yves Calvi, je reste époustouflé par la performance de cette bellle équipe perchée dans l'air de notre cher service public:
[www.france5.fr]
Vinze
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Régionnaliste

pas plus TINA que d'habitude.
Par Danton

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Je suspect que ce petit échange comportent quelques élement personelles qui doivent datés. Je l'aime bien JM Aphatie, pas pour son accens de mon coin, qui change de vos horribles accens parisien (joke blague je précise), mais surtout parce qu'il n'est pas dans la pso neutralité miélleuse à la A.D.
Tiens, je l'ai vu récemment face a Zemmour Eric, qui lors de son émission nocturne a dis à peu pret :"Je n'écoute pas Aphatie, question d'hygiéne".Et j'ai vu sur youtube que les deux ont été invité dans une émissions d'arret sur image (et avec Montebourg)

N.B : Hoo aussi et rien a voir j'ai revu Ioulia Kapoustina sur France 5 récemment, elle travaille chez Bouyge maintenant.Un talent perdu.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:58 le 07/03/2012 par Danton.
Par Nana

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Oui j'ai vu également JM Apathie quand Zemmour a été reçu au Grand Journal et tout le monde a été très charmant avec lui : mais c'est tout à fait normal, ils sont collègues et copains comme larrons en foire sur RTL. En revanche, Mercredi soir, JM Apathie a eu un tout autre ton envers Mr POUTOU, invité politique du Grand Journal : il était d'une telle condescendance que le gentil "POUTOU" a failli se rebeller. Dans cette émission, les invités ne sont pas traités de la même façon : soit on les encense, soit on essaie de les mettre à terre. Et tout çà uniquement pour exister et faire de l'audimat.
Par achab

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Aphatie n'a visiblement pas aimé que Poutou souligne sa condescendance hier.Tellement sensible à l'accusation de mépris social dont il a été affublé il en est venu ce matin en interviewant Nathalie Arthaud qui faisait allusion à son mépris pour les petites candidatures à tomber d'accord avec elle sur le fait qu'elles étaient toutes légitimes: monsieur l'hypocrite soigne son image.
Par BrunoV.

Re: Aphatie, un martyr de Gala

Aphatie, à sa place sous un bureau, en aucun cas derrière...
Quand, Daniel, consentirez-vous à examiner de près l'Yves Calvi, hôte consentant de la succube Michel Godet, barbue pour mieux le séduire?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01:26 le 11/03/2012 par BrunoV..
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page