Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Son ouvrage anti-Kouchner n'est pas un coup d'essai

souvenirs souvenirs Par Dan Israel discuté depuis 22:22 le 03/02/2009

Dans Le monde selon K. (éd. Fayard), l'écrivain et journaliste Pierre Péan s'attaque à celui qu'il est convenu d'appeler "l'homme politique préféré des Français", le fondateur de Médecins sans frontières, conjoint de Christine Ockrent et actuel ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. Un livre à charge mais extrêmement bien documenté, susceptible de faire entrer en ébullition les milieux politiques et médiatiques. Comme presque tous les précédents ouvrages de Péan, redoutable journaliste de terrain, polémiste et... confesseur de présidents.

"Exclusif : le livre qui peut ruiner Kouchner". Lorsqu'il s'agit de vendre les bonnes feuilles du dernier livre de Pierre Péan, l'hebdomadaire Marianne n'y va pas avec le dos de la cuiller. Ce "livre-choc" mettrait "à jour les pratiques cyniques et très limites du french doctor", assure l'hebdo. Qui salive déjà : "De quoi obliger le ministre des Affaires étrangères à démissionner ?"
Dans son nouvel ouvrage...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Je ne sais si vous êtes vous-même membre d'une ONG mais à vous lire vous approuvez leur "travail". Pour ma part, je trouve que ces gens sont une plaie pour l'Afrique et les pays du sud en général. Aucun pays où les ONG sont présentes n'a réussi à se relever. Ces structures ne sont que le nouveau visage du colonialisme occidentale. Avant c'était les missionnaires chargés d'éduquer les "braves négres" et les civiliser et aujourd'hui ce sont les "humanitaires" (très drôle) qui veulent nous dire comment s'occuper de nos populations. Or par ce biais vous dédouanez chaque jour un peu plus nos dirigeants de leurs obligations envers leurs peuples. La santé, l'éducation ne doivent pas relever d'ONG mais d'un état.
Voici un article de novembre 2007 par dans le IHT sur les ONG [www.iht.com] - enfin un journal qui ose mettre à mal la prétendue générosité des ces organismes....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Thomas

Pour les polémistes

Bonjour,

Ok pour des débats épais et argumentés sur le sujet. Mais les dialogues stériles (type "le dernier qui parle a raison") :

- tu es nul
- non toi
- tu as tort
- non toi
- j'ai raison
- t'es nul
- ton argumentation est pourrave
- c'est toi qui est pourrave
- c'est celui qui dit qui y est
- miroir
etc...


Je coupe les branches.

Pas la peine de toujours vouloir avoir le dernier mot sur tout. Donnez votre avis clairement et en posant votre opinion, si vous voulez discuter de manière interpersonnelle avec une personne passez par les messages privés (mais là aussi évitez les insultes ou les moqueries).

Cordialement...
> Lire ici > Lire en contexte

Par Marco L

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

C’est très pertinent de revenir sur la carrière de Pierre Péan afin d’essayer de mieux comprendre l’objet de son livre sur Bernard Kouchner.

La 1ère réflexion d’ordre générale qui vient à l’esprit est la suivante : Pierre Péan est largement connu en tant que journaliste d’investigation, et joui d’une grande notoriété. 1er paradoxe : car un véritable journaliste d’investigation perturbe, gêne, sort des affaires extrêmement dérangeantes ; conséquence : c’est le plus souvent un grand silence médiatique qui accompagne les importantes et complexes révélations du domaine politique, étayés et pertinemment mise en perspectives. Aujourd’hui qui connaît David Servenay ou Benoit Colombat. Et quand les révélations sont réellement dérangeantes et relayées médiatiquement, le journaliste devient un paria traqué, comme Denis Robert victime d’harcèlement judiciaire.
Alors, en ce qui concerne Pierre Péan, étant donnée son aura médiatique, on est en droit de s’interroger sur la nature des révélations qu’il dévoile ; sont-elles si dérangeantes ?

Comme l’a fait Dan, mais en allant un peu plus loin et de manière plus directe (désolé toutefois si je reprends un certain nombre d’élément déjà cités par Dan), tentons d’y répondre en décryptant 3 des ses ouvrages : Une jeunesse française, Une jeunesse française, Noires fureurs, blancs menteurs.

Dans Une jeunesse française, la charge contre François Mitterrand parait lourde. Toutefois, à y regarder de plus près, on serait plutôt tenté de faire l‘analyse inverse : le livre semble plutôt enclin à amortir des révélations qui risquaient de déstabiliser bien plus le Président et son entourage, et qui de toute façon auraient fini par sortir. En effet, Péan atténue les liens de Mitterrand avec la Cagoule, ses relations avec René Bousquet, et surtout la continuation de cette relation. De surcroît, le livre ne revient pas sur les liens tissés avec l’extrême droite, et la façon dont Mitterrand aurait pu s’y appuyer durant sa carrière politique. On pense principalement à la providentielle montée du FN de Jean-Marie Le Pen dès les 1ères années de son septennat. C’était justement l’objet d’un autre livre, qui devait paraître au même moment, intitulé La main droite du Diable, bien plus corrosif, qui expliquait comment Mitterrand avait à diverses reprises rencontrée Le Pen pour organiser la montée du parti de ce dernier. A cause du livre de Péan, l’auteur a du suspendre la parution de son livre ; parution qui n’a eu lieu qu’1 an plus tard, et dans la plus grande indifférence.

On retrouve la même démarche à la sortie de La face cachée du Monde.
En effet, ce brûlot arrive au moment ou Le Monde est en train de perdre ses procès contre un autre livre dénonçant la désinformation au journal Le Monde : Le Monde un contre-pouvoir ? Désinformation et manipulation sur le génocide Rwandais de Jean-Paul Gouteux. A mon sens le livre le plus abouti jamais écrit sur l’analyse critique des média. Dans son ouvrage, Jean-Paul Gouteux montre comment Le Monde organisait dans son journal la désinformation sur le génocide Rwandais, en s’enfermant dans une vision purement ethnique, faisant passer les événements pour de simples massacres tribaux, et retournait la culpabilité du génocide, en faisant passer le FPR (considéré comme mouvement Tutsi), qui avait stoppé le génocide, en principal responsable du « conflit ». Mais surtout, Jean-Paul Gouteux démontrait (à défaut, certes, de prouver) que Jacques Isnard et Jean-Marie Colombani n’étaient rien de moins que des Honorables Correspondant de la DGSE ; c'est-à-dire qu’ils travaillaient pour les services secrets français. C’est cette affirmation qui vaudra à Jean-Paul Gouteux d’être traduit en justice pour diffamation : mais Le Monde finira par perdre, la Cours soulignant le sérieux de l’enquête de l’auteur, sérieux qui tranchait avec les analyses simplistes et ethnistes véhiculées dans le journal du soir.
Malgré l’omerta médiatique qui a suivi la parution du Monde un contre-pouvoir, et malgré les procès gagnés par l’auteur, c’est encore fort providentiellement que Péan sort La face cachée du Monde, et son chapitre, "Ils n'aiment pas la France", accusant entre autre Plenel d’être une taupe de la CIA, mais surtout, prenant le contre-pied, à 180° des thèses précédemment développées par Jean-Paul Gouteux. Le tout dans un vacarme médiatique ahurissant ; le livre sur le génocide Rwandais, pourtant bien plus étayé et rigoureux, ne pouvait pas faire le poids.

Puis vient fin 2005, Noires fureurs, blancs menteurs. Un livre d’une violence rare, écrit sur un ton outrancier, où Péan reprend à son compte les théories et la propagande des génocidaires extrémistes Hutus. Le livre est ouvertement négationniste, bien que Péan n’assume pas ce qualificatif, puisqu’il nie la réalité du génocide des Tutsie du Rwanda, en le requalifiant de massacres spontanés à grande échelle, faisant suite à l’assassinat du Président Habyarimana dont Péan, personnellement informé par le juge Bruguière, attribue la responsabilité aux « Tutsie du FPR » et son chef Paul Kagame, qui devient cette même occasion le principal responsable du génocide, … qui n’en est pas un.
La démarche intellectuelle véhiculée par Pierre Péan est alors très proche de celle développée par les négationnistes de la Shoa, avec un argumentaire comparable à ceux élaborés par Bardèche ou Faurisson dans leur négation, non pas, diraient-ils, du grand nombre de Juifs morts pendant la 2ème guerre mondiale, mais de la réalité des chambres à gaz.
Bref, le pavé publié par Fayard et les Mille et une nuit, est laborieux et ne crédibilise pas le journaliste dans un ouvrage dont il ressort de manière flagrante qu’il est téléguidé par les services spéciaux ; services embourbés dans l’accablant dossier rwandais, dont la complicité de l’Etat français apparaît de plus en plus évidente aux vues des différentes investigations entreprises par les ONGs et associations citoyennes, surtout depuis avril 2004, et les commémorations des 10 ans du génocide.
Cependant, malgré ses lacunes criantes, aucun autre livre sur la France et le génocide rwandais ne bénéficiera d’une aussi large couverture médiatique.
On rappellera juste pour finir, que dans sa démonstration, Péan s’appuie des archives de l’Elysée, encore classées au moment de la sortie du livre, sensées prouver l’excellente gestion de la crise par l’entourage de Mitterrand. Or, ces mêmes archives seront publiées dans Le Monde en juillet 2007. Mise en perspectives dans leur entièreté, elles démontreront l’inverse absolue de ce que Péan, dans une version rabibochée volait prouver : l’entourage de Mitterrand savait exactement ce qui se passait a Rwanda, et continuait coûte que coûte à soutenir le régime Hutu dont il savait qu’il préparait un génocide.
Il faut aussi noter que ces révélations du Monde ont eu lieu quelques jours seulement après le départ de Jean-Marie Colombani …


C’est ainsi à la lumière de ces différentes productions de Pierre Péan qu’il faut mettre en perspective son dernier livre sur Kouchner. Bernard Kouchner qui a essayé depuis 1 an et ½ de se rapprocher du Président rwandais, Paul Kagame, et de reconnaître, à demi-mot, « des erreurs » commises par certains dirigeant français. Ligne diplomatique inédite en France depuis 1994, où aucune autorité officielle n’avait voulu reconnaître la réalité du génocide des Tutsie du Rwanda, …...
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (63)
Par Holden

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Bernard Tapie ne sait plus quoi inventer pour faire parler de lui !!!

Quoi ? C'est pas Tapie qui illustre l'article ?

(désolé...)
Par Nemo

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

A vous lire , P. Péan est un enquêteur solide mais parfois sujet à affirmations mal étayées, complexe, suscitant suspicions et anathèmes, gros dur à l'extérieur mais sensible à l'intérieur ...complexe quoi. Comme nous tous. Sympathique et ...sulfureux ?? Où voulez-vous en venir au juste ? Je trouve cette tentative de portrait en sept livres finalement assez faux cul. Où vous situez-vous là ?
Si la conclusion à en tirer est de savoir prendre du recul par rapport au livre....c'est gentil mais je crois que je saurai ...à supposer que j'achète le livre !!
Par Watson

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Mmmmmhhhh...
Cet article ne serait-il pas annonciateur du sujet de la prochaine émission d'@si?...
Auquel cas, j'espère qu'il n'y aura pas entre Kouchner et Péan, si jamais ils étaient invités, ce que l'on peut voir dans cette peinture...
[www.photo.rmn.fr]
Par jck

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Péan peut être mais Kouchner je ne le vois pas inviter une invitation d'@si
Par jck

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

accepter une invitation*
Par LPR

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

D'accord avec vous : Inviter Mr Pean ( et Mr Kouchner, mais ca semble assez utopique ) ferait sans doute une emission fabuleuse .
Par Fandasi pour clavier

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Excellent travail , merci beaucoup Dan. Peut-être que dans 10 ans , Péan publiera un livre où il dira tout le bien qu'il pense de Kouchner ...ce qui voudra dire que le flingage d'envergure qu'il fait aujourd'hui va faire tomber le Koukouch au panier.

PS : Brazzaville comporte 2 z !
Par Fandasi pour clavier

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Tiens l'orthographe de "Brazzaville" a été mise à jour. Deux (z)aides sont donc nécessaires...
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Si la santé d'un peuple doit souffrir parcequ'il est sous un régime dictatorial, alorsc'est la fin des haricots pour l'action humanitaire. Un audit du système de santé, c'est pas un contrat d'armement!! faut pas tout confondre non plus!! Et réclamez le payement d'un travail effectué antérieurement à une prise de fonction ne me semble pas juridiquement condamnable. c'est pas parcequ'on sauve des vies, qu'on doit le faire gratuitement!! Combien de lettres de rappels le ministèr de la coopération a t il du envoyé pour non paydment au nom de Dassault, du GIAT,Thalès, Matra ou autres??

Ecrire des bouquins à scandale effectivement semble t il le bussiness du monsieur. Tant qu'il y en a qui achètent et qui en plus y croient, tant mieux pour lui. C'est la même catégorie professionnelle que Gala ou Voici, une personne bien en vue, à propos de laquelle on va couper les cheveux en quatre pour tenter le buzz. Belle moralité.

Pour finir sur monsieur K, je suis un soutient inconditionnel à son passé, ce qui n'est pas le cas de sa politique diplomatique. Mais sans doute est il plus aisé d'écrire un pavé dans le style people, qu'un aperçu de la géopolitique mondiale actuelle; et puis ça passiionnerait moins les foules peut être.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01:58 le 04/02/2009 par Sanchaise Raoul.
Par Compunet

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

"Et réclamez le payement d'un travail effectué antérieurement à une prise de fonction ne me semble pas juridiquement condamnable. c'est pas parcequ'on sauve des vies, qu'on doit le faire gratuitement!!"

ce qui est gênant aujourd'hui n'est pas que Kouchner soit un personnage avide et sans scrupules (il est tout de même devenu le plus gros vendeur d'armes de ce pays en apposant sa signature à tous les contrats signés par la france depuis qu'il est ministre !!)

non, ce qui est gênant, selon moi, est qu'il continue à jouer de son image de french doctor lorsqu'il est en déplacement à l'étranger et que ça, aujourd'hui, est devenu plus qu'incongru : carrément obscène

en 1971, il a créé avec d'autres les french doctors, belle idée dont certains s'inspirent encore aujourd'hui, mais si vous lisez la charte :[209.85.129.132] de MSF il est aisé de comprendre que notre "cher docteur" s'en est éloigné depuis bien longtemps

alors qu'on le montre aujourd'hui tel qu'il est et non plus sur le support de toute sa propagande personnelle basée sur l'humanitaire (genre sac de riz and Cie, foulard blanc à côté du dalaï lama, etc....), sans laquelle évidemment il n'aurait pas pu leurrer grand monde ses dernières années je l'admets ;
accordons lui tout simplement le droit d'être avide et sans scrupules !!
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

"obscène", des exemples ? c'est juridique comme terme?
Par Compunet

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Citation:
"obscène", des exemples ? c'est juridique comme terme?


-:)
ce serait sans doute une bonne chose si "obscènes" faisait partie du juridique : on pourrait mettre quelques personnes face à leurs actes pas forcément condamnables par la justice actuelle...

je trouve obscène qu'un gars comme Kouchner s'affiche avec le dalaï-lama, accepte le port du foulard blanc, quand quelques mois auparavant il serrait la main d'Hu Jintao sans broncher : [www.amnestyinternational.be] ;
et je ne vais pas rechercher les images d'archives de Kouchner signant les contrats de vente d'armes avec 2-3 pays depuis mai 2007, j'espère que vous avez suivi les actualités ...

perso, j'aurais plus de problèmes avec ma conscience... (enfin je l'espère -:)), mais je ne suis ni french doctor, ni ministre alors les "res" de notre "publica", ça m'échappe sans doute !!!

que la france soit un des meilleurs vendeurs d'armes au monde c'est pas nouveau : [www.dachary.org], mais que celui qui a fait toute sa propagande sur son passé de french doctor y participe, je trouve ça obscène....

en fait, ça ne serait pas "obscène" s'il assumait sa position de ministre avide et sans scrupules (OK = jugement de valeurs perso, désolée !!!)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:10 le 04/02/2009 par COMPUNET.
Par Fandasi pour clavier

@Sanchaise Raoul

Citation:
Et réclamez le payement d'un travail effectué antérieurement à une prise de fonction ne me semble pas juridiquement condamnable.
Juridiquement , je ne sais pas répondre , alors que vous semblez si bien informé. En revanche , la loi ne juge pas de l'éthique , et là Kouchner se montre très moche.
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Re: @Sanchaise Raoul

Citation:
la loi ne juge pas de l'éthique

C’est pour cette raison que OBSCÈNE n’est pas un terme juridique, mais un terme humanitaire…
Mais les français ont la mémoire courte
Souvenez vous des 600 000 francs (HT) pour mes conseils virtuelles...

DSK



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:17 le 04/02/2009 par Stanley MILGRAM.
Par Sanchaise Raoul

Re: @Sanchaise Raoul

D'autres vendent des armes lui de la santé!! Vous préférez quoi? Ha oui qu'il le fasse gratuitement tout en 'oubliant pas non plus de se faire cracher dessus pour néo colonialisme!! Vous pourriez regarder du côté des fabriquants d'qrme, Dassault, Largardère etc ? Ce serait tellement moins facile à ecrire un bouquin sur ces genq, et tellement plus dangereux!
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Je ne sais si vous êtes vous-même membre d'une ONG mais à vous lire vous approuvez leur "travail". Pour ma part, je trouve que ces gens sont une plaie pour l'Afrique et les pays du sud en général. Aucun pays où les ONG sont présentes n'a réussi à se relever. Ces structures ne sont que le nouveau visage du colonialisme occidentale. Avant c'était les missionnaires chargés d'éduquer les "braves négres" et les civiliser et aujourd'hui ce sont les "humanitaires" (très drôle) qui veulent nous dire comment s'occuper de nos populations. Or par ce biais vous dédouanez chaque jour un peu plus nos dirigeants de leurs obligations envers leurs peuples. La santé, l'éducation ne doivent pas relever d'ONG mais d'un état.
Voici un article de novembre 2007 par dans le IHT sur les ONG [www.iht.com] - enfin un journal qui ose mettre à mal la prétendue générosité des ces organismes.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Mais qu'attendea vous, que faites vous ici, plutôt que la bas?? Plus simple d'écrire sur un forum que de faire du concret! Plus simple d'écrire une opinion partisane en concluant à partir de quelqueq faits! Si vous connaissez bien, l'IHt, vous avez remarqué, que l'article cité, l'a été dans la partie "opinion", ecrit d'Afrique du Sud, une nation pas neutre dans sa vision de gouvernanace en Afriquz! Plutôt que quelques opinions personnelles, que vous prenez pour vérité et généralités, alors que je vous laisse relire la dernière phrase de l'article, écrite au futur (l'art de souffler sur les braiseq pour allummer le feu, pratique courante, Radio Mille Collines, vous connaissez n'est-ce pas?), je préfère les tèmoingnages des gens qui sont aidés et non celui d'un citadin riche (une voiture en Afrique!) ou les rapports des organisations officielles gouvernementales ou non. Il serait tellement plus facile de laisser crever tout le monde n'est ce pas, pour ne pas joier aux pseudo neo colonialistes. Tellement plus simple de ne pas éduquer dans une des milliers d'écoles de l'ONU, tellement plus simple de ne pas vaccinner etc ztc, et tellement plus simple de parlee d'ici pour se plaindre de ce que font les autres la bas!
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

C'est fou mais je m'y attendais à cette réflexion de citadin riche en Afrique, c'est l'argument facile des personnes sans véritable argument. Visiblement vous préférez les africains pauvres! Pour ma part je suis pour le développement d'une vraie classe moyenne seule garantie d'un véritable développement en Afrique.
Ceci dit je vous rassure je ne suis plus ici, chez vous (qui est accessoirement chez moi aussi de par ma mère, ne vous en déplaise), oour longtemps. En effet pour parler concrétement avec des amis africains nous avons entamé une étude de marché afin d'ouvrir notre entreprise dans l'année d'abord à Abidjan et je rencontre actuellement des africains prêts à investir dans le projet car avec notre but est d'ouvrir des bureaux très rapidement à Dakar, Ouaga, Libreville d'ici les 2 ans. Et si les financements arrivent, d'ici la fin de l'année je suis réinstallée à Abidjan.
Voilà comment j'aide l'Afrique, en donnant du travail, en rémunérant nos futurs employés et non en leur faisant la charité.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

C'est très bien, mais voyez vous, vous ne semblez comprendee que votre échoppe quelle que soit sa taille et ce quevous y vendiez, pourrait être considéré comme yne boutique de luxe pour les centaines de milliers de personnes qui vivent dans des camps en Afrique et non pas dans une des villes les eiches du continent, construite par l'ancien colon, dont on oubliera pas quand même de tour critiquer. Vous n'êtes pas à un paradoxe près! Je vous voyais dans les savannes, enseignant la santé, et ses conseils de base à des populations éloignées! Non, vous n'êtes qu'un vil mécréant sur le modèle tant critiqué de ceux qui vousont précédé dans ce bas monde! Pas joli, joli!! Votre entreprise, éthniquement pur? Je veux dire pas de faces de craie?
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Qu'y a-t-il de mal à créer une entreprise de services (et non une échoppe) qui fournira du travail à des personnes, qui leur permettra de nourrir leurs familles et d'envoyer leurs enfants à l'école. Ne croyez-vous pas qu'il est plus digne de vivre du fruit de son travail que de la charité ou de la mendicité?
Quel mal y a--t-il à vouloir participer au développement de l'Afrique en y investissant du temps et de l'argent sans nécessairement passer par les grosses entreprises occidentales qui dépouillent plus qu'elles n'investissent?
Qui de nous 2 est le plus vil mécréant? Je n'attends pas d'une ONG qu'elle me fournisse le 4X4, le salaire et le laptot aux prix prohibitifs et qui me permettront de frimer en Afrique. Alors oui je suis née du bon côté de la barrière et j'ai bien conscience de ma chance c'est pourquoi j'ai décidé de participer à ma manière au développement de mon continent.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Excuser moi, nous ne sommes pas du mëme monde. Je n'aime guère les jugements dignes/indignes, d'une autre époque et d'autres régimes politiques.

Le côté frimeur, je vous le laisse avec votre superficialité!
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Vous avez raison, je vis dans le 21ème siècle quand votre horloge semble s'être arrêtée au 19ème.
Si vous y parvenez, libérez vous l'esprit et écoutez plus la nouvelle africaine, celle qui entreprend, qui a des idées neuves et qui veut aller de l'avant et non celle qui vous convient!
Bien à vous.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Toutes idées neuves ne sont pas forcément bonnes. Celles de refuser toute aide qous prétexte de salaire élevé et 4*4 pour se dèplacer, c'est sans doute trés in fashion, mais sur le terrain ca donne des morts, des vies humaines perdueq. Mais cela semble t il, ne vous inquiètz guère, seul le biz, vous semble honorable, les autres sont indignes! Je préfère de très loin ma vision universaliste que la votre de réclusion sur vous même sans vous souciez de ceux à qui s'adressent le plus souvent les ONG, les victimes de guerre ou autres cataclysme. Ceux la apparament n'entrent pas dans votre business plan! Tant pis pour eux, puisque je n'ai pas lu une seule ligne dans votre prose à leur sujet!!
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

"Cessez de vouloir "sauver" l'Afrique"

De Uzodinma Iweala (ecrivian Nigérian)

A l’automne 2006, peu après mon retour du Nigeria, je fus interpellé par une blonde et guillerette étudiante dont les yeux bleus paraissaient assortis aux perles du bracelet "africain" qu’elle portait au poignet. "Sauvez le Darfour !", criait-elle derrière une table couverte de brochures exhortant les étudiants à "agir tout de suite !", à "arrêter le génocide au Darfour !". Mon aversion à l’égard de ces étudiants qui s’impliquent à corps perdu dans des causes à la mode faillit me faire tourner les talons, mais le cri qu’elle jeta ensuite m’immobilisa.

"Vous ne voulez donc pas nous aider à sauver l’Afrique ?", hurla-t-elle. Il semblerait que depuis quelque temps, rongé de culpabilité par la crise humanitaire qu’il a provoquée au Moyen-Orient, l’Occident se tourne vers l’Afrique pour y chercher la rédemption. Des étudiants idéalistes, des célébrités comme Bob Geldof et des politiciens comme Tony Blair se sont fixé pour mission d’apporter la lumière au continent noir. Ils arrivent en avion pour effectuer un internat ou participer à une mission d’enquête, ou encore pour adopter un enfant, un peu comme mes amis et moi, à New York, prenons le métro pour aller adopter un chien abandonné à la fourrière.

C’est la nouvelle image que veut se donner l’Occident : une génération sexy et politiquement active dont la méthode préférée pour faire passer son message est de publier de pleines pages de magazines avec des célébrités au premier plan et de pauvres Africains déshérités derrière. Et tant pis si bien souvent les stars dépêchées pour secourir les indigènes ont un air délibérément aussi émacié que ceux qu’elles veulent aider.

Mais ce qui est peut-être plus intéressant encore, c’est le langage employé pour décrire l’Afrique que l’on entend sauver. Par exemple, la campagne lancée par l’association Save the Children, intitulée "I am African", présente des portraits de célébrités occidentales majoritairement blanches avec des "marques tribales" peintes sur le visage au-dessus du slogan I am African imprimé en grosses capitales. Dessous, en lettres plus petites, apparaît la phrase : "Aidez-nous à arrêter l’hécatombe."

Même bien intentionnées, ces campagnes propagent le stéréotype d’une Afrique qui serait un trou noir de maladie et de mort. Articles et reportages ne cessent d’évoquer les dirigeants africains corrompus, les seigneurs de guerre, les conflits "tribaux", les enfants exploités, les femmes maltraitées et victimes de mutilation génitale. Ces descriptions apparaissent sous des titres tels que "Bono peut-il sauver l’Afrique ?" ou "Les Brangelina parviendront-ils à sauver l’Afrique ?" La relation entre l’Afrique et l’Occident n’est plus fondée sur des préjugés ouvertement racistes, mais de tels articles rappellent les beaux jours du colonialisme européen, quand on envoyait des missionnaires en Afrique pour nous apporter l’éducation, Jésus-Christ et la "civilisation".

Tout Africain, moi compris, ne peut que se réjouir de l’aide que nous apporte le monde, mais cela ne nous empêche pas de nous demander si cette aide est vraiment sincère ou si elle est faite dans l’idée d’affirmer sa supériorité culturelle. Je ressens toujours un certain malaise lorsque, dans une soirée caritative, l’organisateur récite une litanie de désastres africains avant de faire monter sur scène une personne (généralement) riche et blanche qui s’empresse d’exposer ce qu’il ou elle a fait pour les pauvres Africains affamés.

Chaque fois qu’une étudiante pourtant sincère évoque les villageois qui ont dansé pour la remercier de son aide, je fais la grimace. Chaque fois qu’un réalisateur hollywoodien tourne un film sur l’Afrique dont le héros est occidental, je secoue la tête - parce que les Africains, alors que nous sommes des personnes bien réelles, ne font que servir de faire-valoir à l’image fantasmée qu’a l’Occident de lui-même. Et non seulement de telles descriptions ont tendance à ignorer le rôle parfois essentiel qu’a joué l’Occident dans la genèse de nombreuses situations déplorables dont souffre le continent, mais elles ignorent également le travail incroyable qu’ont accompli et que continuent à accomplir les Africains eux-mêmes pour résoudre ces problèmes.

Pourquoi les médias persistent-ils à dire que les pays africains se sont vu "accorder l’indépendance par leurs anciens maîtres coloniaux", et non qu’ils ont combattu et versé leur sang pour obtenir leur liberté ? Pourquoi Angelina Jolie et Bono bénéficient-ils de toute l’attention médiatique pour leur travail en Afrique alors que Nwankwo Kanu ou Dikembe Mutombo, tous deux africains, ne sont pratiquement jamais mentionnés ? Comment se fait-il que l’on s’intéresse plus aux bouffonneries de cow-boy auxquelles se livre un ancien diplomate américain de second rang au Soudan qu’aux nombreux pays africains qui y ont envoyé troupes et vivres et ont consacré d’interminables heures à négocier un règlement entre toutes les parties impliquées dans cette crise ?

Il y a deux ans, j’ai travaillé dans un camp de personnes déplacées au Nigeria, les survivants d’un soulèvement qui avait entraîné la mort de 1 000 personnes et le déplacement de 200 000 autres. Fidèles à leur habitude, les médias occidentaux parlèrent longuement des violences, mais pas du travail humanitaire que les autorités locales et nationales accomplirent - avec très peu d’aide internationale - en faveur des survivants. Des travailleurs sociaux ont consacré leur temps et, dans de nombreux cas, donné leur propre salaire afin de venir en aide à leurs compatriotes. Ce sont eux qui sauvent l’Afrique, et, de même que pour beaucoup d’autres à travers le continent, leur travail ne trouve aucun crédit à l’extérieur.

Le mois dernier, le groupe des huit pays les plus industrialisés s’est réuni en Allemagne avec une brochette de célébrités afin de discuter, entre autres sujets, de la façon de sauver l’Afrique. J’espère qu’avant le prochain sommet du G8 le monde aura enfin compris que l’Afrique ne veut pas être sauvée. L’Afrique veut que le monde reconnaisse qu’au travers de partenariats équitables avec d’autres membres de la communauté internationale elle sera elle-même capable d’une croissance sans précédent.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

En ce qui concerne les emplois en Afrique, je vous suggère de vous renseigner sur le fonctionnement d'une mission ONG!! Pour un blanc visible, vous avez une dizaine de salariés locaux, très heureux d'être rémunérés et d'oeuvrer pour leur communauté. Il n'y a pas votre biz pour l'emploi, et heureusement!!
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Je ne le sais que trop et le déplore. Trouvez-vous normal que des gens éduqués se retrouvent chauffeurs d'ONG alors qu'ils pourraient être enseignants ou créateurs d'entreprises etc. et ainsi participer au développement de leur pays?
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

C'est la fautd des ONG!!?? Ce genre de situations existent sur tous les continents sur tous les marchés du travail. Rien à voir avec une ONG qui travaille pour la population, et non contre elle, en leur "volant" des emplois!
Par MonaO

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

mona spectatrice : bravo , Ivoire . (*_*)
Par LPR

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Raoul,
C'est un jour de fete pour vous aujourd'hui ? vous avez fume votre truc secret ?

C'est pas la peine de trop s'enerver, a mon avis : ca ne fait jamais trop avancer les choses.

Je suis plutot d'accord avec Ivoire la dessus : Mais lorsque Ivoire dit :

"Or par ce biais vous dédouanez chaque jour un peu plus nos dirigeants de leurs obligations envers leurs peuples",

je pense que le probleme n'est pas seulenment au niveau des dirigeants, mais des populations entieres qui en "s'habituant" a etre assistees d'une maniere ou d'une autre, ne vont pas forcement ressentir le besoin de s'organiser pour reagir de maniere independante : nous avons tous cette faculte, en tant qu'etres humains a toujours se satisfaire de la solution a priori la plus facile, et je suis egalement convaincu que la plupart des ONGs, de concert avec certains gouvernements occidentaux , jouent en fait sur ces comportements afin de garder un certain pouvoir :

Ce qui est "genial" avec cette technique, c'est qu'en plus, ca donne "bonne conscience" aux societes occidentales qui croient bien faire, car en apparence c'est quand meme moins violent que les techniques de colonisation habituelles.

Le plus malheureux, c'est que la plus grande partie des gens qui travaillent pour ces organisations, eux, sont vraiment persuades d'aider, et vont tout faire pour aider ceux qui en ont besoin.

Je pense que beaucoup de gens sont quand meme aides par ces ONGs, mais c'est du super court terme, et le probleme est que c'est un peu comme soigner seulement le symptome : la maladie est toujours latente et va continuer a reapparaitre constament.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:28 le 04/02/2009 par L-P R.
Par Compunet

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

@ ivoire
ça fait quelques jours que je lis vos posts avec bonheur ;j'aimerais vous suivre dans votre sentiment que les prochaines générations sauront se libérer de tous ces donneurs de leçon et autres dictateurs...
personnellement, je suis encore pessimiste, mais c'est normal je ne vis pas sur ce continent et ne suis donc que la personne extérieure, celle qui, comme vous le dites avec justesse, ne peut pas changer les choses...

et puis surtout je me dis que les enjeux financiers, individuels ou étatiques, sont si considérables, que pour moi ça ressemble à des montagnes à soulever pour vous !!
l'appât du gain peut malheureusement faire tomber tous les tabous !

un pays, un continent, c'est un peu comme une personne, et il est clair qu'on ne peut pas sauver quelqu'un qui ne veut pas être sauvé, et on ne peut pas sauver quelqu'un en lui imposant des solutions de l'extérieur ;
de l'extérieur on peut tout au plus accompagner et c'est déjà pas si mal......

vous parlez des ONG comme des missionnaires ? je suis plus mesurée, car celle que je connais s'efface après l'urgence mais sans abandonner, en formant, en donnant les moyens aux personnes sur place de poursuivre le travail ; et c'est pour moi la condition exclusive d'une aide extérieure, l'urgence et l'accompagnement.....

je pense, mais peut-être suis-je trop pessimiste, que le vrai problème est le commerce des armes, et particulièrement en afrique dont les richesses sont considérables, j'ai l'impression qu'il y a tout un système mis en place par nos grandes puissances et les gouvernements africains, pour bénéficier de ces richesses sans en faire profiter les populations qui sont les victimes de tout cela ;
et là j'avoue que je n'y vois pas beaucoup d'issue ; c'est pourquoi je continuerai à vous lire, pour trouver un peu d'espoir dans vos messages..

je mets simplement 2 liens sur le sujet :
[www.arte.tv]

[tempsreel.nouvelobs.com]

et un peu comme après avoir vu le film Lord of War à l'époque, je vais prendre un peu de temps pour digérer ces informations......

voilà pourquoi quand un french doctor appose sa signature au bas d'un contrat de ventes d'armes ça me met hors de moi ; je n'ai plus de mots pour dire ce que j'en pense....
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Votre réveil sur les ventres d'armes de La France est honorable, cibler dans ce contexte une seule et unique personne selon que cla vous arrange, l'est nettement moins!
Par MonaO

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

" les ventres d'armes de La France " .
Les marchands d'armes ont le ventre bien tendu .
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

quelqu'un d'autre qui n'y connait rien surement! regardez l'adresse du site.
Et je vous invite à prendre quelques renseignements sur la CIEDES, pour connaitre les procédures de vente d'armes à l'étranger qui sont soumises à l'inspection et accord de commissions interministérielles et non de M. K. Encore un "on dit" qui tombe!! Il vous reste quoi contre lui??
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Par MonaO

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Oui oui , les ventes d'armes sont très surveillées !!!!!!
Faudrait pas que n'importe qui s'enrichisse alors que cela peut tomber dans les poches à toto .
Par alain-b

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Un grand bravo pour votre commentaire chère COMPUNET.
J’en profite pour remercier également ivoire.
J’ai fait un bref séjour dans la région, au Ghana. Ce pays a la chance d’être un des tous premiers à avoir pris son indépendance et a pu installer une vraie démocratie stable et pacifique. C’est un des pays les plus riches d’un point de vue des ressources naturelles mais où les habitants ont un des niveaux de vie les plus bas.
Je n’ai pas eu l’occasion d’y voir des ONG, mais les missionnaires amerlocains et leurs églises évangéliques y pullulent et l’on y voit sur les routes des autochtones travaillant dur sous les ordres des contremaîtres de grandes entreprises de travaux chinoises, de riches libanais gèrant des commerces et les expatriés occidentaux se prélassant et regardant s’activer leurs employés domestiques locaux.
Pourtant quand on s’aventure dans les endroits peu fréquentés par les étrangers, tout n’est que musiques, danses et rires. Les ghanéens toutefois ne manquent pas de rappeler aux touristes à la fin de la visite des forts à esclaves, que tout ça c’est de leur faute.
Voilà, c’était juste un petit témoignage en passant.
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Le Ghana est sur une très bonne voie grâce à cette stabilité politique. Il ne faut pas oublier que Atta-Mills a été élu avec seulement 50,23% des voix. Dans n'importe quel autre pays, en particulier en Côte d'Ivoire, un tel score aurait été contesté par les opposants.
Par ailleurs, les sociétés qui avaient leurs sièges à Abidjan les ont délocalisés à Accra du fait justement de cette stabilité. Comme vous y êtes allé, vous n'avez pas du manqué de voir qu'Accra était une ville très propre et sécurisée. Je connais personnellement des étudiants de 20 ans qui aujourd'hui poursuivre leurs études supérieures à l'université d'Accra qui n'est qu'à une journée en car d'Abidjan.
Les ghanéens verront dans les prochains mois leur niveau de vie augmenté grâce à la manne pétrolière.

Quant aux églises évangéliques elles pullulent partout en Afrique et ce qui m'exaspère au plus haut point c'est la façon dont elles abusent de la crédulité des plus faibles par exemple en conseillant aux malades du sida non pas de prendre des médicaments mais de prier! C'est à vomir!
Par Ivoire

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Quand on vit en France et que l'on voit comment les médias parlent de l'Afrique il y a de quoi être en effet pessimiste. Et pourtant chaque fois que je retourne sur place je suis toujours ébahie par le dynamisme des jeunes qui multiplient les initiatives et apportent ainsi leur pierre à leur édifice. C'est d'ailleurs ce dynamisme qui me donne tant l'envie de rentrer, je n'ai pas envie de me faire doubler par mes cadets :-)))
Le salut de l'Afrique ne viendra que des africains; il nous appartient de trouver notre propre modèle de développement, de choisir nos partenaires, d'écrire notre histoire etc. sans prendre comme référent les pays européens ou les USA.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

de 1971 a 1992 et l'épopée de sacs de riz, il a fait quoi déjà??

Votre affirmation concernant sa signature sur les contrats d'armement manque un peu de faits concrets pour l'étayer. La France signe des accords de coopération militaires, les contrats de vente sont réalisés entre les sociétès privées et les états acheteurs, via un financement nègocié par le ministère de la coopération ou une entité identique. Le réchauffement climatique, c'est Kouchner aussi, non)
Par JREM

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Pas de doute que grand admirateur d'Obama, Nicolas Sarkozy dira demain qu'il a
foiré et que Bernard Kouchner quittera le gouvernement.
Et puis les patrons de toutes les entreprises aidées par l'Etat vont voir leur salaire
limité à 500.000 € par an.
Euhhh.
Nicolas Sarkozy a foiré, il s'est trompé sur Obama qui s'avère être après 15 jours
au pouvoir, un dangereux gauchiste, une sorte de Besancenot américain.
Par Francis CLEMENT

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Bonjour M.Sanchaise,

C'est gentil de prendre la défense de M.Kouchner mais l'argument "juridique" ne tient pas. En tant que ministre et ancien élu au parlement européen c'est bien sur l'aspect moral de ces pratiques qu'il y a lieu de se pencher.
Sans présumer de la vérité de ces accusations le citoyen est en droit d'en discuter, que les agissements de M.Kouchner soient légaux ou non.

Sinon, sachez qu'en France ( et probablement partout ailleurs ) toute vente d'armement ou de services liés à l'armement par une entreprise Française à l'étranger doit obtenir l'aval du ministère des affaires étrangères sous la forme d'une autorisation. C'est l'allusion qui était faite à la signature du ministre. Point de procédure un peu hors de propos puisque la loi n'interdit pas de vendre des armes et que je vois mal le ministre refuser de signer par principe dès lors qu'il a accepté ce poste. Tout le monde n'est pas M.Chevènement.
Par Compunet

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

merci +++ de vos précisions, je ne savais plus comment expliquer à Mr Sanchaise que c'était bel et bien la signature du ministre Kouchner qui était au bas des contrats....

j'en profite pour proposer à Mr Sanchaise qui demande à ses interlocuteurs d'argumenter, qu'il me donne un seul exemple dans les derniers temps, allez dernières années, où Kouchner aurait "vendu" de la santé ?
à part vendre son image et sa réputation de french doctor, je n'ai aucun souvenir qu'il ait vendu quoi que ce soit qui apporte un quelconque bien-être (ne parlons même pas de santé !) à quelqu'un.....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:34 le 04/02/2009 par COMPUNET.
Par Sanchaise Raoul

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

relisez l'article!!
Par Renard

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

nicolas est un nul ! le grand penseur de la droite la plus bête du Monde ( propos tenus par lafève lui-même ) se trouve sur la touche. Notre petit homme marche et marchera derrière Obama, avant de disparaitre dans les traces du grand Homme. Notre si pragmatique président ! incapable de reconnaître sa fausse route nous mène droit dans le mur, car par son égo démesuré ! son autisme ! sa suffisance ! sa prétendue supériorité intellectuelle ne veut pas reconnaitre ses erreurs historiques, ses jugements périmés d' avant la crise, face à la crise.

Pourquoi des réformes puisqu'il est reconnu paradoxe ! paradoxe ! grâce à notre système, nous nous en sortons mieux que les autres, lorsque l ' on sait ces mêmes autres étudient pourquoi cela marche mieux chez nous ? ! Si nous nous rappelons cet artiste présentant la France comme toujours en grève, lorsque nous apprenons nous trouver être un des Pays Européens où justement, il y a le moins de jours de grève ! Alors là !

Nous dirons tous ensemble ! ! à notre bien aimé président ! penseur universel ! phare pour l' Humanité ! ne changez rien maître, ou alors casse toi POV' CON !
Par Kern

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Travail très intéressant qui nous aide à nous faire une idée plus précise de cet auteur et de ses oeuvres.
Par felix d.

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

A l'instar de l'auteur de cet article, Alexandre Adler ce matin sur Culture s'est intéressé plus à Péan (notamment à ses enquêtes dont celle sur l'arrestation de Jean Moulin) qu'à Kouchner dont, a-t-il dit on ne peut pas soupçonner l'intégrité.
Ce genre de démarches en tir de barrage (non concertées cela va de soi) me fait tout de même furieusement penser au fameux proverbe (chinois?): "quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt".
Le sujet aujourd'hui, n'est-ce pas l'enquête sur une "possible" confusion des genres entre fonction publique ministérielle et intérêts privés, plutôt que le pedigree de l'enquêteur?
Par Yanne

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Dan, vous vous surpassez !

Tous vos articles sont très bien, mais dans celui-là, il y a une espèce de patte qui rend la lecture géniale, et un équilibre entre le fond et la forme qui fait l'article très agréable à lire
Et les informations, claires et succintes s'inscrivent dans ce déroulé parfait qui est votre marque,
Et j'ai appris de nombreuses choses dans un article très court.

Bravo ! Pour moi, le meilleur article que vous ayez fait, et même d'@SI, malgré la concurrence acharnée de Justine et de Sophie.

Je vous rassure, ce n'est pas une offensive des Fatal Flatteurs. J'aime les bons articles, en fond et en forme, et si j'en veux d'autres du même tonneau, je suis bien obligée d'exprimer ma satisfaction, au risque de me faire traiter de nouveau de fayot (moi qui déteste les haricots).

Sur le sujet, je n'avais jamais perçu que Péan était aussi trouble.
Et la lecture du texte paru dans l'Express avec les excuses à propos du livre sur le Monde me semblent très intéressantes. On dirait qu'on a fait à Péan et Cohen une sorte de chantage émotionnel.
"Non, vous ne pouvez pas nous traiter comme cela ! Nous ne le méritons pas...." semblent avoir dit les membres du triumvirat.

Cela ramène à un conflit qui semble un peu enfantin. On voit un côté très humain et très émotionnel qui le rend attachant.

Vraiment, article génial.
Par felix d.

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

pean trouble...kouchner clean...comme la vie est simple pour vous liliane!
Par Yanne

Chevalier noir et chevalier blanc ?

Je n'ai jamais dit que le côté trouble de Péan rendait Kouchner clean. Cela n'a rien à voir.
Mais je maintiens que Péan a un côté que je considére comme un peu trouble que j'ignorais.

Pour Kouchner, j'attends de voir..... Son sens éthique ne correspond pas au mien, mais jusqu'à quel point;....?
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Chevalier noir et chevalier blanc ?

En ce qui me concerne, jusqu'au point d'un improbable retour.
Par constant gardener

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Merci Dan : un article fouillé, qui nous interroge sur la figure du "journaliste d'investigation" à la française. Forcément solitaire, puisque les organes de presse ne veulent pas payer des enquêtes longues. Forcément marginal. Forcément contestable. Et pourtant indispensable.
Une pensée pour Denis Robert.
Par Thomas

Pour les polémistes

Bonjour,

Ok pour des débats épais et argumentés sur le sujet. Mais les dialogues stériles (type "le dernier qui parle a raison") :

- tu es nul
- non toi
- tu as tort
- non toi
- j'ai raison
- t'es nul
- ton argumentation est pourrave
- c'est toi qui est pourrave
- c'est celui qui dit qui y est
- miroir
etc...


Je coupe les branches.

Pas la peine de toujours vouloir avoir le dernier mot sur tout. Donnez votre avis clairement et en posant votre opinion, si vous voulez discuter de manière interpersonnelle avec une personne passez par les messages privés (mais là aussi évitez les insultes ou les moqueries).

Cordialement
Par LPR

Re: Pour les polémistes

Par Sanchaise Raoul

Re: Pour les polémistes

Vous me faites rire, si si !!
Par * * * Stanley MILGRAM™ * * * Soumis à aucune autorité

Re: Pour les polémistes

Par Thomas

Quelques jours de calme

Exit Raoul S.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Quelques jours de calme

J'ai loupé quoi, en bref résumé, car je ne sais pas s'il avait répondu à ma question qui a disparu elle aussi (savoir ce qu'il voulait dire dans sa phrase "c'est bien ce que je pensais" en voyant qu'il n'avait pas obtenu de réponse à sa question "Petit sondage rapide, qui a déjà vu un mort de près, parmi nos courageux forumeurs ?") ?
(ici ou en mp, juste un chti topo, même si ça ne devait pas être très constructif :-)
merci d'avance.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Quelques jours de calme

Merci pour toutes ces précisions, toujours appréciables.
Par Jane

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Je vous recommande : Le tribunal des condamnés d’avance : Bernard Kouchner

Emissions en 3 parties de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" sur France Inter.
Représentations données au théatre Dejazet en décembre 2008.

Bonne écoute !
Par JUSTIN COLBART

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Merci beaucoup pour cette excellente enquête sur le personnage Péan. C'était en effet la première réaction que j'ai eue : tout le monde pousse des cris d'orfraie, prêt à juger et avaliser les accusations péaniennes, mais qui est donc ce journaliste et qu'est-ce donc qui le pousse à sans cesse vouloir déboulonner les statues ? Ça marche, apparemment : les diamants ont perdu Giscard et la francisque, Mitterrand. Le Monde, je ne suis pas sûr, et TF1 reste de marbre…
Je ne comprends pas bien ce mélange d'avis et d'enquête, d'ailleurs. Cela dit, je n'ai aucunement envie de défendre M. Kouchner (et encore moins madame), mais j'aime pas trop hurler avec les loups.
Merci Dan et @si d'éclairer ma lanterne.
Par Damien (dit le Farfadet)

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

Belle enquête, beau travail de documentation. Je dis +1.
Par Marco L

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

C’est très pertinent de revenir sur la carrière de Pierre Péan afin d’essayer de mieux comprendre l’objet de son livre sur Bernard Kouchner.

La 1ère réflexion d’ordre générale qui vient à l’esprit est la suivante : Pierre Péan est largement connu en tant que journaliste d’investigation, et joui d’une grande notoriété. 1er paradoxe : car un véritable journaliste d’investigation perturbe, gêne, sort des affaires extrêmement dérangeantes ; conséquence : c’est le plus souvent un grand silence médiatique qui accompagne les importantes et complexes révélations du domaine politique, étayés et pertinemment mise en perspectives. Aujourd’hui qui connaît David Servenay ou Benoit Colombat. Et quand les révélations sont réellement dérangeantes et relayées médiatiquement, le journaliste devient un paria traqué, comme Denis Robert victime d’harcèlement judiciaire.
Alors, en ce qui concerne Pierre Péan, étant donnée son aura médiatique, on est en droit de s’interroger sur la nature des révélations qu’il dévoile ; sont-elles si dérangeantes ?

Comme l’a fait Dan, mais en allant un peu plus loin et de manière plus directe (désolé toutefois si je reprends un certain nombre d’élément déjà cités par Dan), tentons d’y répondre en décryptant 3 des ses ouvrages : Une jeunesse française, Une jeunesse française, Noires fureurs, blancs menteurs.

Dans Une jeunesse française, la charge contre François Mitterrand parait lourde. Toutefois, à y regarder de plus près, on serait plutôt tenté de faire l‘analyse inverse : le livre semble plutôt enclin à amortir des révélations qui risquaient de déstabiliser bien plus le Président et son entourage, et qui de toute façon auraient fini par sortir. En effet, Péan atténue les liens de Mitterrand avec la Cagoule, ses relations avec René Bousquet, et surtout la continuation de cette relation. De surcroît, le livre ne revient pas sur les liens tissés avec l’extrême droite, et la façon dont Mitterrand aurait pu s’y appuyer durant sa carrière politique. On pense principalement à la providentielle montée du FN de Jean-Marie Le Pen dès les 1ères années de son septennat. C’était justement l’objet d’un autre livre, qui devait paraître au même moment, intitulé La main droite du Diable, bien plus corrosif, qui expliquait comment Mitterrand avait à diverses reprises rencontrée Le Pen pour organiser la montée du parti de ce dernier. A cause du livre de Péan, l’auteur a du suspendre la parution de son livre ; parution qui n’a eu lieu qu’1 an plus tard, et dans la plus grande indifférence.

On retrouve la même démarche à la sortie de La face cachée du Monde.
En effet, ce brûlot arrive au moment ou Le Monde est en train de perdre ses procès contre un autre livre dénonçant la désinformation au journal Le Monde : Le Monde un contre-pouvoir ? Désinformation et manipulation sur le génocide Rwandais de Jean-Paul Gouteux. A mon sens le livre le plus abouti jamais écrit sur l’analyse critique des média. Dans son ouvrage, Jean-Paul Gouteux montre comment Le Monde organisait dans son journal la désinformation sur le génocide Rwandais, en s’enfermant dans une vision purement ethnique, faisant passer les événements pour de simples massacres tribaux, et retournait la culpabilité du génocide, en faisant passer le FPR (considéré comme mouvement Tutsi), qui avait stoppé le génocide, en principal responsable du « conflit ». Mais surtout, Jean-Paul Gouteux démontrait (à défaut, certes, de prouver) que Jacques Isnard et Jean-Marie Colombani n’étaient rien de moins que des Honorables Correspondant de la DGSE ; c'est-à-dire qu’ils travaillaient pour les services secrets français. C’est cette affirmation qui vaudra à Jean-Paul Gouteux d’être traduit en justice pour diffamation : mais Le Monde finira par perdre, la Cours soulignant le sérieux de l’enquête de l’auteur, sérieux qui tranchait avec les analyses simplistes et ethnistes véhiculées dans le journal du soir.
Malgré l’omerta médiatique qui a suivi la parution du Monde un contre-pouvoir, et malgré les procès gagnés par l’auteur, c’est encore fort providentiellement que Péan sort La face cachée du Monde, et son chapitre, "Ils n'aiment pas la France", accusant entre autre Plenel d’être une taupe de la CIA, mais surtout, prenant le contre-pied, à 180° des thèses précédemment développées par Jean-Paul Gouteux. Le tout dans un vacarme médiatique ahurissant ; le livre sur le génocide Rwandais, pourtant bien plus étayé et rigoureux, ne pouvait pas faire le poids.

Puis vient fin 2005, Noires fureurs, blancs menteurs. Un livre d’une violence rare, écrit sur un ton outrancier, où Péan reprend à son compte les théories et la propagande des génocidaires extrémistes Hutus. Le livre est ouvertement négationniste, bien que Péan n’assume pas ce qualificatif, puisqu’il nie la réalité du génocide des Tutsie du Rwanda, en le requalifiant de massacres spontanés à grande échelle, faisant suite à l’assassinat du Président Habyarimana dont Péan, personnellement informé par le juge Bruguière, attribue la responsabilité aux « Tutsie du FPR » et son chef Paul Kagame, qui devient cette même occasion le principal responsable du génocide, … qui n’en est pas un.
La démarche intellectuelle véhiculée par Pierre Péan est alors très proche de celle développée par les négationnistes de la Shoa, avec un argumentaire comparable à ceux élaborés par Bardèche ou Faurisson dans leur négation, non pas, diraient-ils, du grand nombre de Juifs morts pendant la 2ème guerre mondiale, mais de la réalité des chambres à gaz.
Bref, le pavé publié par Fayard et les Mille et une nuit, est laborieux et ne crédibilise pas le journaliste dans un ouvrage dont il ressort de manière flagrante qu’il est téléguidé par les services spéciaux ; services embourbés dans l’accablant dossier rwandais, dont la complicité de l’Etat français apparaît de plus en plus évidente aux vues des différentes investigations entreprises par les ONGs et associations citoyennes, surtout depuis avril 2004, et les commémorations des 10 ans du génocide.
Cependant, malgré ses lacunes criantes, aucun autre livre sur la France et le génocide rwandais ne bénéficiera d’une aussi large couverture médiatique.
On rappellera juste pour finir, que dans sa démonstration, Péan s’appuie des archives de l’Elysée, encore classées au moment de la sortie du livre, sensées prouver l’excellente gestion de la crise par l’entourage de Mitterrand. Or, ces mêmes archives seront publiées dans Le Monde en juillet 2007. Mise en perspectives dans leur entièreté, elles démontreront l’inverse absolue de ce que Péan, dans une version rabibochée volait prouver : l’entourage de Mitterrand savait exactement ce qui se passait a Rwanda, et continuait coûte que coûte à soutenir le régime Hutu dont il savait qu’il préparait un génocide.
Il faut aussi noter que ces révélations du Monde ont eu lieu quelques jours seulement après le départ de Jean-Marie Colombani …


C’est ainsi à la lumière de ces différentes productions de Pierre Péan qu’il faut mettre en perspective son dernier livre sur Kouchner. Bernard Kouchner qui a essayé depuis 1 an et ½ de se rapprocher du Président rwandais, Paul Kagame, et de reconnaître, à demi-mot, « des erreurs » commises par certains dirigeant français. Ligne diplomatique inédite en France depuis 1994, où aucune autorité officielle n’avait voulu reconnaître la réalité du génocide des Tutsie du Rwanda, …
Par François Descamps

Re: Pierre Péan, tentative de portrait en sept livres

La "violence rare" ne se trouve pas dans le livre de Péan (Noires fureurs..), qui a le mérite de nous éclairer autrement sur le drame rwandais, ne vous en déplaise, Péan parle bien de génocide. La violence se trouva au coeur des milles collines et se trouve encore au Kivu. Pourquoi si peu de bruit autour de l'arrestation de 'Nkunda le 23 janvier dernier ? Je serais heureux de vous voir commenter le site La Conscience [www.laconscience.com]. (Laurent Nkunda : une arrestation fantaisiste).
Pour moi l'arrestation de Laurent 'Nkunda par ses fourriers de Kigali tombe comme l'arret des combats israelien à Gaza, juste avant la prise de pouvoir d'Obama. Les stratèges régionaux arrétent un instant leur réflexion, ils attendent ce que va faire et dire le nouveau chef de la puissance tutélaire. Je met beaucoup d'espoir, beaucoup trop sans doute, dans l'humanisme de cet homme.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page