Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Derrière la guerre en Syrie, la "prétendue Israël"

observatoire Par Vincent Coquaz publié dans le dossier : Syrie, guerre à huis-clos discuté depuis 17:48 le 16/12/2016

"Deux minutes ont suffi à Eva Bartlett pour faire voler en éclats le mythe de la crédibilité des soi-disant «médias de qualité»." Un montagede trois minutes de la chaîne russe RT tourne depuis mardi sur Youtube et Facebook. Une journaliste, Eva Bartlett, y dénonce la "corruption" des médias et de leurs sources en Syrie, estimant que le gouvernement syrien "ne s’attaque pas aux civils" et tente simplement de "libérer" Alep. Mais qui est cette "journaliste canadienne indépendante", qui voit par ailleurs la main "sioniste" derrière le conflit syrien et l’organisation Etat Islamique ?
"En deux minutes elle démolit la rhétorique des médias traditionnels sur la Syrie (vidéo)", "Une journaliste remet à sa place un confrère mainstream" : depuis quelques jours, une vidéo figure dans les Tendances de Youtube. La version française a été vue 600 000 fois sur le compte Youtube de RT...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Oui, vous avez tout à fait raison: @si est clairement du côté de la propagande sioniste (pour ne pas dire plus), mais heureusement que nous sommes là pour remettre les pendules de l'Histoire à l'heure et rappeler @si à son rôle impartial de critique des médias qui critiquent, iniquement, Bachar Al Hassad et Vladimir (Dieu le garde!) Poutine.
Seul Alain (Dieu le bénisse) Soral, sur E&R a su reconnaître le juste combat d'Eva (Heil elle) Barlett, dans ce remarquable article: "Mensonges sur la Syrie : une journaliste remet à sa place un confrère mainstream" (je ne sais pas mettre les liens, mais vous trouverez bien).
Il reste encore de vrais bons français, mais hélas ils ne sont pas sur @si, qui devient, je vous l'accorde, de plus en plus le suppôt de l'anti-france et de la désinformation, alors même qu'il prétend la combattre.
Misère....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Monsieur X

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

En est on encore vraiment là en 2016 ? A l'heure ou 91% des internautes répondent oui à JJ Bourdin à la question "est ce que les journalistes vous mentent ? "

et où 58% des français répondent au Figaro, dans le rejet le plus massif de l'unanimité médiatique, qu'il faut que Bachar El Hassad reste au pouvoir", trouve-t-on dans le site de référence de critique médiatique français une critique de ces médias que les français rejettent ? Que nenni, à la place lisons plutôt une critique de la critique des médias rejetés. Basée sur quoi la critié ? Hé bien la dame n'aime pas trop Israël. En quoi c'est important de le savoir sur le sujet traité au point qu'en lieu et place de discuter les arguments, on va plutôt parler de ça ? Aucune idée, mais c'est la vieille rangaine. Les pacifistes sont de mauvais patriotes. Les juifs critiquent d’Israël ont la haine d'eux même (c'est même tellement vrai que même ici Daniel se prend ce type de "bullying" de la part d'Alain Finkelkraut).Variantes pour les non juifs, à peu près de la même eau dans le pénible: tous des antisémites, ou mieux encore, de potentiels antisémites ("l'imagination au pouvoir", un slogan toujours vivace).

Ce n'est pas la première fois qu'@si échoue totalement à sa mission de critique des médias dans leur dimension la plus exécrable, celle de la propagande de guerre. Je ne peux que me répéter: c'est bien dommage. Faut il laisser à ce que vous nommez volontiers la "fachosphere" le soin de critiquer celle ci ? Est ce vraiment une bonne idée de dire au gens que fasciste, maintenant, c'est quelqu'un qui est critique de ce que dit son gouvernement et ses médias ? Il me semble pourtant que ce n'était pas spécialement ce qui caractérisait les fascistes historiques......
> Lire ici > Lire en contexte

Par Arnaud Romain

Re:

En fait, sur l'OSDH, Eva Barlett dit assez exactement ce qu'en dit Mediapart :

[www.mediapart.fr]

...sous la signature d'Amélie Poinsot.

j'en cite un extrait pour ceux qui ne seraient pas abonnés :

"Pour Fabrice Balanche, démographe et spécialiste de longue date de la Syrie, pays qui concentre l’essentiel de ses recherches depuis vingt-cinq ans, les estimations de l’OSDH sont tout simplement « farfelues ». « Le directeur de cet observatoire est un personnage assez trouble, qui vient du monde du business. Au départ proche de l’opposition syrienne, l’organisme a reçu au début de la guerre des soutiens de l’extérieur, notamment d’Al-Jazeera. Il a alors compris l’importance de donner des chiffres pour les Occidentaux et n’a cessé d’en publier depuis, peu importe s’ils étaient faux. Parfois c’en était grossier, comme lors des manifestations à Hama à l’été 2011, où le site dénombrait 500 000 manifestants alors que la ville ne comptait que 300 000 habitants, parmi lesquels seuls 75 000 hommes étaient en âge de descendre dans la rue… L’OSDH a constamment surévalué l’ampleur des manifestations et des victimes civiles de la guerre. »

Pour ce chercheur aujourd’hui basé aux États-Unis, au Washington Institute, le succès de l’OSDH s’explique par son accessibilité sur Internet et le rythme quasi quotidien de ses rapports. « Peu de journalistes vont se perdre dans la littérature onusienne pour aller chercher des chiffres un peu plus fiables », dit-il. Et aujourd’hui, cet organisme n’a rien d’indépendant. « Il est financé par la France, la Grande-Bretagne, l’Union européenne et le Qatar », assure le chercheur.


Vincent, il faut reprendre votre piolet et repartir au coeur de l'enquête : qu'est-ce qui a fait que depuis quelques temps, Mediapart ait à ce point sombré dans la propagande Pro-Poutine et pro-Assad ? On veut savoir... Sinon, et ce serait dommage, c'est RT qui va s'y pencher, ce média financé par le "pouvoir" poutinien... Alors que Libé, Le Figaro, le Parisien, toute la PQR, tout France télévision et Radio France, tous les hebdo d'actu, et on en passe, ne touchent eux que quelques centaines de millions d'euros seulement de subside PUBLICS par an, une broutille, juste de quoi payer les cafés et les touillettes... donc là, on est bon, question neutralité vis à vis du pouvoir... de TOUS les pouvoirs... Nickel !

En 2010, on parle de près de 2 Milliards d'euro tout de même :

[www.ouvertures.net]

... on rappelle ici ce que Daniel Schneiderman répète depuis 8 ou 9 ans ? Qu'@si refuse les aides publiques pour garantir l'indépendance de la rédaction.... Ce n'est pas moi qui le dit. Signifierait-ce que ces torrents de blés qui fondent sur toute la presse mainstream altère son indépendance ? Dans ce cas, Vincent, y plonger les mains pour extirper la plupart de vos "sources" (basées bien souvent sur les "rapport" de l'OSDH) me fait un peu rigoler...

Eva Barlett prétend qu'Israël joue un rôle actif dans l'équilibre des forces dans la région ? Nonnnn.... sûrement pas. Effectivement. Israël est la Suisse du Moyen-Orient. Neutre. Toujours. Je rappelle cet extrait d'un débat sur une chaine parlementaire française il y a trois ans. Alors, bien sûr, je sais par avance que le messager, ad hominem, va se faire dézinguer afin que la teneur de son propos ne soit prise en compte dans aucune équation d'analyse des forces qui ont pu s'engager dans ce conflit. Néanmoins, cette info-là existe, et avec le recul du temps, beaucoup d'éléments sont venus corroborer ce qui se dit autour de cette table :

[www.youtube.com]

Effacé aussi du paysage historique l'élaboration des deux projets antagonistes de gazoducs sollicitant chacun le partenariat de la Syrie pour leur aboutissement au début des année 2010. Ceci non plus n'entre plus jamais dans les données d'analyse du conflit... c'est pourtant au coeur de toute l'opération initiale. Deux membres des "éconoclastes" en produisaient une présentation succincte, mais assez accessible et juste dans une conférence en Belgique en mars 2016.

[www.youtube.com]

Enfin bref.. "La chouette de Minerve ne prend son envol qu'à la tombée de la nuit"....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (210)
Par Fred., de L.

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Sincèrement, votre article est passionnant.
Ok, elle est pro-syrienne... mais elle a des arguments. Et la plupart de ses arguments ont de bons gros faits pour les appuyer (ce n'était pas le sujet de votre article d'aller les chercher, mais ces faits sont largement documentés par ailleurs, tel par exemple un certain nombre d'articles dévoilant le nombre de milliards fournis par les occidentaux et pétro-monarchies aux différentes factions rebelles syriennes. Et pour l'intransigeance des rebelles syriens lors des réunions internationales largement concomitantes avec l'intransigeance saoudienne...).
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

On va avoir droit à un article pour accuser chaque défenseur de Poutine et d'Assad d'être là pour défendre Poutine et Assad plus que la vérité ?
Pas que ça soit pas probablement le cas, mais bon c'est un peu répétitif, et vue la prépondérance d'un autre discours dans les médias, pas vraiment ce qu'on attendrait d'un site consacré à leur critique.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Oui, vous avez tout à fait raison: @si est clairement du côté de la propagande sioniste (pour ne pas dire plus), mais heureusement que nous sommes là pour remettre les pendules de l'Histoire à l'heure et rappeler @si à son rôle impartial de critique des médias qui critiquent, iniquement, Bachar Al Hassad et Vladimir (Dieu le garde!) Poutine.
Seul Alain (Dieu le bénisse) Soral, sur E&R a su reconnaître le juste combat d'Eva (Heil elle) Barlett, dans ce remarquable article: "Mensonges sur la Syrie : une journaliste remet à sa place un confrère mainstream" (je ne sais pas mettre les liens, mais vous trouverez bien).
Il reste encore de vrais bons français, mais hélas ils ne sont pas sur @si, qui devient, je vous l'accorde, de plus en plus le suppôt de l'anti-france et de la désinformation, alors même qu'il prétend la combattre.
Misère.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

c'est quoi le rapport avec "sioniste"?

c'est vraiment tordu de reprocher aux autres les rapprochements que vous êtes le seul à faire ici.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:02 le 16/12/2016 par jeanbat.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Mais jeanbat, mon ami, ne voyez-vous pas que nous sommes dans le même camp? Pourquoi tant de haine mon ami?

Pour le rapport avec "sioniste", relisez donc l'article de Vincent: ça vous évitera de dire, comme souvent, des âneries.,
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

c'est le principe d'un forum crétin.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Oui, sûrement.
Sinon, ça va vous?
La grippe, les particules fines, pas de problèmes?...
Par PONTEUXIN

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Et la dette....Vous oubliez la DETTE !!!
Par Robert.

Standard & Pauvre's.

Et le triple A ? Où est-il le triple A ?
Par PONTEUXIN

Re: Standard & Pauvre's.

Une polémique sur les footballeurs,l'irruption des scooters de droite dans la primaire de gauche...
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Une formulation qui me semble pouvoir ouvrir un intéressant débat.
Est ce le principe "d'un forum crétin", "d'un crétin sur un forum", ou "le principe d'un forum, crétin" ? :)
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Vous allez troubler notre ami jeanbat, qui est une âme simple dans un corps... bref, dans un corps.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ce n'est pas lui qui répond à une critique de la répétitivité / paraphrase de grands médias des articles d'@si sur la Syrie en accusant qui l'émet d'être un fan de Soral, pourtant.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:46 le 16/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je n'accuse personne: j’amalgame.
Et au bout d'un moment, ça ne me gène plus.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Dans la vrai vie, ça s'appelle un gros con fier de l’être .
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Gros gros... pas tant que ça.
Con, oui, pourquoi pas si vous le dites...
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

En quoi mon message disant "Pas que ça soit pas probablement le cas" à propos des "défenseurs de Poutine et d'Assad là pour défendre Poutine et Assad plus que la vérité" pouvait il être "amalgamé" à un soutien à l'antisionisme d'Eva Bartlett ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:12 le 16/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Comprend pas.
Trop con, probable, comme dirait Jeannot.
Et du coup pas fier de l'être...
Par panda

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Et confondre gêne et gène, non plus, je vois.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Effectivement.
C'est génétique, probable...
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Sur le traitement médiatique des batailles récentes ou en cours (Alep, Mossoul et Palmyre), et du sort des civils en ces endroits, il y aurait pourtant beaucoup qu'un site de critique des médias pourrait dire, qui ne se résumerait pas à citer Libération ou Le Monde et creuser un peu pour y rajouter 3 mots.

ps : et sans rapport avec le sionisme ou l'antisionisme, par ailleurs



Modifié 2 fois. Dernière modification le 19:03 le 16/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par Carnéade de Cyrène

La vraie question

Pour moi la grande question est où est l'article d'@si qui s'étonne qu'une recherche "civils Mossoul" donne 443 000 résultats sur google (68 000 dans les actualités) tandis qu'une recherche "civils Alep" donne 14 700 000 résultats (675 000 dans les actualités) ? Il me semblait qu'il y avait deux batailles en cours ces derniers mois.
Par Faab

Re: La vraie question

Ca me fait penser à un passage de cette chronique de Daniel :
"Ils sont très malheureux, les journalistes d'iTELE, parce que leur direction leur interdit d'aller couvrir la bataille de Mossoul. Sans même parler du bilan carbone, tu sais ce que ça veut dire, pour une chaine d'info française, couvrir Mossoul ? Ça veut dire s'embedder avec l'armée irakienne, ou française, bref le camp du Bien, pour produire des images unilatérales, qui n'expliqueront rien à personne. Elle te manque tant, la guerre du Golfe, avec toutes ses dérives ? Tu veux monter sur la barricade pour défendre ça ?"

Alors, en effet, que peut-on dire de Mossoul quand il n'y a qu'une voix qui parle ?
Peut-être qu'on ne peut rien en dire parce que justement il n'y a qu'une voix qui parle, qu'on ne sait même pas comment distinguer la propagande de guerre d'une info correcte.
Avec Alep, on a l'affrontement de deux propagandes, ça les fait se manifester comme telles et donne un sujet sur l'usage des médias, qui croit quoi ou qui veut croire quoi.
Par Petite voix

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Euh, excusez-moi Sébastien, mais j'ai du mal à voir si vous faites du second degré ou pas. Désolé mais je me sens un peu stupide de vous poser la question.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Pas de problème Petite voix.
Vous n'êtes pas stupide du tout. Bien au contraire, vous êtes juste normal(e).
Oui, c'est bien du second degré. Voire même du deuxième trois-gré! ;-)
Désolé, je peux pas m'en empêcher!
Par Robert.

C'est pas faux!

Quelqu'un a dit quelque part à propos de quelque chose d'autre que "consensus39" avait plus de talent.
Par Sebastien Lemar

Re: C'est pas faux!

Ça c'est sûr!
Par Pierre38330

Re: C'est pas faux!

C'est Noël, je vais défendre Sebastien Lemar !
Je crois qu'il s'agit plus de différence de style que de niveau de talent.

D'autant plus qu'il n'y a pas de touche "point d'ironie" sur les claviers. Et c'est tant mieux.
Par Pierre38330

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

J'ai comme le sentiment d'avoir déjà lu cette prose sous un autre pseudo.

Je vous souhaite la longévité du Carnéade pure brand.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Oui j'en avais assez d'être confondu avec Antoine B. ou Antoine S. quant à Carnéade c'est une sorte de private joke relatif à sa tendance à scandaliser Caton l'Ancien.

l'ex-Antoine C.

ps : il y avait déjà un Carnéade ici ?
Par Dimortelz

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Poutine est vilain !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:27 le 16/12/2016 par Dimortelz.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Votre saillie, désespérée, véritable cri du cœur d'un Vrai Nationaliste Patriote, traduit bien le sentiment que nous ressentons tous devant cette propaganda insane qui vilipende ces Héros de la Liberté que sont Bassar (Le Juste) Al Hassad et Vladimir (Le Bon) Poutine.
Heureusement que Alain (Le Preux) Soral (voir mon commentaire plus haut), François (le Français) Fillon et Jean-Luc (Le Brave) Mélenchon sont là pour clamer haut et fort la Vérité: non, non et non, les enfants morts à Alep n'ont pas été massacrés. Mais qui osera dire l'incurie des pseudos ONG qui ont laissé se propager une épidémie de bronchiolite, provoquée par les émanations des 4X4 pourris des rebelles de toute obédience?
Et qui osera, enfin, reconnaître, que le souffle des bombes russes ont permis aux particules fines émises par les dits 4X4 de se disperser, soulageant ainsi tous ces malheureux bambins, otages malgré eux de la presse mainstream occidentale qui en a fait les fausses victimes de Bachar El Liberator avec Vlad Le Tout Puissant (béni soit son nom).
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

L'axe du bien contre l'axe du mal, tout un programme.
Par Pythias

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Carnéade dit:
L'axe du bien contre l'axe du mal, tout un programme.

Vous faîtes allusion à tous les messages défendant la thèse de "l'Occident ment, les journalistes occidentaux qui sont sceptiques sur les soits-disant indépendants pro-loyalistes sont des vendus qui écrivent des articles sans y croire un mot mais craignent de ne pouvoir faire manger leurs enfants, critiquer le massacre des civils d'Alep c'est soutenir notre régime pourri et freiner l'avènement de notre Révolution...etc"
C'est vrai que vous n'êtes pas binaire du tout...
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ça marche dans les deux sens, effectivement.

Je faisais sinon là allusion au message plantuesque de Lemar instrumentalisant la crise syrienne pour sortir un Soral-Fillon-Mélenchon même combat des familles.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

"Soral-Fillon-Mélenchon même combat des familles"
Voilà. C'est exactement ça.
Quel esprit de synthèse!
Merci.
Beaucoup.
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

en l'occurence difficile de nier qu'ils sont à peu près sur la même ligne...
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ligne du FN :
(comme je vois pas de mention de la Syrie dans leur programme qui date de 2012, je me base sur ce que je trouve...)

"Le réel, c'est que Bachar al-Assad dirige la Syrie aujourd'hui, il dirige une armée, et il n'y a pas d'autre moyen si on veut éradiquer l'Etat islamique que de s'associer dans le cadre d'une large coalition avec Bachar al-Assad pour pouvoir mener à bien ce processus d'élimination de l'Etat islamique"
"La France aurait dû faire ce que la Russie est en train de faire, et aujourd'hui nous nous retrouvons ridicules sur le plan diplomatique, à courir derrière les Etats-Unis, y compris quand les Etats-Unis changent d'avis". (MLP)

"Afin d’anéantir l’Etat islamique, les frappes françaises doivent évoluer du symbolique à la contribution significative. Cette priorité doit conduire la France à abandonner son mimétisme vis-à-vis des Etats-Unis pour renouer avec sa tradition géopolitique de l’équilibre. Les frappes aériennes n’étant pas suffisantes pour remporter la guerre, il convient de les utiliser directement pour soutenir l’offensive terrestre des forces légales syriennes. Il faut accompagner la participation de l’Etat syrien, dans la lutte contre notre ennemi au Levant, d’une coopération de nos services de renseignement respectifs et d’une suspension des sanctions économiques asphyxiant le peuple syrien." (MMLP et Collard)

Résumé :
- soutien à Bachar El Assad comme seul pouvoir légitime
- alliance avec Bachar El Assad
- pas de sanctions à Bachar El Assad
- intensification des frappes sans mandat international

Ligne de Fillon :
- alliance avec Bachar El Assad et coalition avec la Russie pour éradiquer l'Etat Islamique
- défense de Bashar El Assad bouclier des chrétiens d'orient "si c'est les sunnites qui prennent le pouvoir, pour les chrétiens c'est donc la valise ou le cercueil"
- rapprochement avec l'Iran "l'ennemi commun est le terrorisme d'inspiration sunnite, ainsi que leurs soutiens dans la région"
- revoir nos relations avec l'Arabie Saoudite et le Qatar

Ligne de Soral :

- euh... flemme... probablement comme le FN + paragraphe sur la faute des juifs et le manque de virilité occidentale tandis que Poutine et Assad c'est des vrais mecs ?

Ligne de France Insoumise :

- cessez le feu sous l'égide de l'ONU
- coalition sous l'égide de l'ONU contre daesh
- pas de frappes françaises unilatérales ou dans une coalition sans mandat international
- fin des relations privilégiées avec les monarchies du Golfe ou suivisme envers les américains
- reconnaissance des kurdes
- élections libres en Syrie sous l'égide de l'ONU

Nombre de mentions de "ONU" dans les articles trouvés parlant des programmes FN/Fillon dans la région : 0.
Nombre de mentions des kurdes : 0.
Nombre de mentions d'élections libres comme objectif final : 0.
Nombre de propositions communes : 1 avec le programme de Fillon (revoir nos relations avec l'Arabie Saoudite et le Qatar) + 1 avec tout le monde (arrêter de livrer des armes aux rebelles)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:18 le 17/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Merci pour cette synthèse.
Il n'empêche que Mélenchon me semble assez ambigüe dans sa dénonciation de ce qui se passe à Alep et qu'il est tout de même bien calé sur la ligne russe.
Ceci dit je l'envisage toujours comme le vote utile à gauche pour les raisons que vous avez bien décrites un peu plus bas.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

les journalistes et les intellectuels en général, pour crouter doivent filer droit et adopter des opinions qui ne de dérangent pas trop le pouvoir en place .

globalement , ils servent la soupe . sinon la plupart du temps ils sont écartés de différentes façon.
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Voilà une assertion pleine de pertinence, et, surtout, empreinte d'une finesse de jugement étayée par une robustesse d'analyse sans faille de la sociologie du corps des journalistes et autres intellectuels vendus à la soupe qu'il servent.
Putain, Jeannot, vous me bluffez.
Parole.

Non, c'est pas vrai, j'déconne, hé hé
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

et inversement pour leurs équivalents russes ?
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

vous ne savez pas lire?
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

si mais un peu trop vite parfois... Toutes mes confuses.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

confuses acceptés mais petite question quand même .

n'est ce pas réduire le champ de la pensée que de la conditionner presque systématiquement dans de tels systeme d'opposition?

genre si tu trouves que le traitement médiatique est biaisé en faveur de l'un, c'est que tu es en faveurs de l'autre.

je ne trouve pas cela très intelligent comme systeme de pensé et pourtant, ceux qui l'emploient semblent pratiquement tous se prendre pour des esprits supérieurs.
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

tu/vous ? Je m'y perds avec toi/vous.
Peu importe...
Pour la question il me semble que que ceux qui dénoncent la "propagande" mainstream occidentale ont plus de facilité pour avaler les couleuvres de la "propagande" russe ou syrienne... Ça les regarde... Mon côté supérieur fait que j'essaye de ne pas avoir d'indignations sélectives.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

c'etait un "tu" génerique.
esprit supérieur c’était pas spécialement pour vous.

et personne ne semble avaler la propagande russe ou syrienne .
mais c'est étrange que toute information n'allant pas dans le sens de libé (pour faire court) soit qualifiée de fait de propagande.
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

ouh lala va falloir que je sois plus vigilant quand je vous réponds. Ça fait 2 fois que je me fais reprendre comme un cancre.

Sur le fond pour faire court aussi j'ai plutôt l'impression que tout ce qui vient de Russia Today est considéré comme parole d'évangile par ici...
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

l'impression vous dites..

comme vous donnez parfois l'impression de défendre l'ordre établie; coute que coute .

pour moi l'idée d'un forum est de dépasser nos impression, les vérifier.
personnellement, quand j’enquête sur les impressions que j'ai d'un interlocuteur, à part par faab,quasiment tous m'envoient péter.
l'idée semble plutôt de mettre ses propres impressions au dessus des explication éventuelle.
donc aucun n'échange n'a lieu.
mais merci,mr Pat, d'avoir un instant, déroger a cette triste règle .
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

d'accord avec vous sur l'intérêt du forum mais parfois c'est très compliqué quand même... Mais on peut essayer.

Sur le fond de ce qui se passe à Alep je ne dis rien car je suis tout cela de manière très superficielle (manque de temps) mais dans l'absolu j'aimerais bien voir un débat ou lire un article qui confronte toutes les versions. Celle de la "propogande occidentale" et celle de la journaliste anglaise dont j'ai regardé le lien mis par ici et dont le propos me semble digne d'intérêt (même si je ne connais rien d'elle...)
A suivre donc...
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

je n'en sais bien sure plus mais j'ai constater que les versions qui accablent les rebelles sont issus de témoignage de gens présents.

et quand Eva Bartlett demande a son interlocuteur d’où viennent ses informations à lui, il devient muet.
Par Benjamin

Mon fil Youtube est remplie de "Marine Le Pen écrase untel", "pulvérise", "démonte"

La vidéo en question est titrée "ONU : une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias traditionnels sur la Syrie". Or, mon fil Youtube se remplie inlassablement de Marine Le Pen "écrase untel", "pulvérise un autre", "démonte un troisième" sans que je ne puisse rien y faire et je ne clique jamais dessus.

Ca vous arrive aussi ? Dans ce cas, faites remonter mon post. Je me demande qui est derrière ces titres qui encense les "anti-système" et qui sont toujours construit avec les mêmes adjectifs violents.

Merci.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 18:28 le 16/12/2016 par Benjamin.
Par panda

Re: Mon fil Youtube est remplie de "Marine Le Pen écrase untel", "pulvérise", "démonte"

MLP remplit untel, c'est pas mal non plus comme titre racoleur ;)
Par kawouede

Re: Mon fil Youtube est remplie de "Marine Le Pen écrase untel", "pulvérise", "démonte"

Et "Mélenchon a explosé l'extrême-droite sur Youtube" ?
Par Monsieur X

Re: Mon fil Youtube est remplie de "Marine Le Pen écrase untel", "pulvérise", "démonte"

Ne cherchez plus: c'est le trend. Youtube va faire un savant mix entre ce qu'il comprend de vos centre d'intérêts, et le trend, c'est à dire les vidéos qui ont des audimats qui démarrent vite. Comme tout algorithme, il y a des effets de bords, comme celui que vous décrivez: vous avez vu des vidéos classées politiques, vous êtes noté intéressé à la politique. Qu'est ce qui "trend" ? Le spéctaculaire. C'est quoi le spectaculaire en politique ? Les clashs et les extrèmes. A vous Lepen, et probablement plus pire que ça à l'occasion. Il faut aussi garder en tête que dans cette configuration, la popularité ce n'est pas combien de plutôt oui plutôt que plutôt non, comme les sondages classiques, mais combien de "oui enthousiastes". A ce jeu là, Marine Lepen, comme Trump aux USA, est la personnalité politique numéro un en France.

Il y a à mon avis peu de chance de convaincre Youtube & co de changer drastiquement cette approche, parce qu'ils vous diront "mais c'est ce qui marche", c'est à dire ce qui fait donner aux gens, globalement, le plus d'attention aux contenus qu'ils hébergent. L'implication est que le vieux calcul de l'homme politique pas passionnant mais au placement central souffre dans cette configuration, ou les forts en gueules, les clasheurs, les captivants leur prennent toute l'attention. Avec le bon et le mauvais. A mon avis c'est une perte de temps de lutter contre ce nouvel état de chose, il vaut mieux l'embrasser et voir les nouveaux espaces (notamment en critique des médias) ainsi créés.
Par munstead

la

Comment attacher la moindre crédibilité à cette "journaliste" qui parle de l'ambassade de Syrie à NYC (et non pas de l'ONU), sous le regard d'un conseiller diplomatique syrien.
Elle réplique selon la vieille technique des propagandistes, noyer l'interlocuteur sous des masses de mensonges. les reportages qu'on a vu encore récemment sur les casques blancs sont donc de pures fabrications de médias occidentaux. Il n'y a pas de barils de produits chimiques ou de poudre jetés sur les populations civiles par le régime syrien, tous les hopitaux d'Alep Est n'ont pas été détruits, toute la population d'Alep Est est composée de terroristes?
Le portrait de cette dame est éclairant: juste une agente d'influence russo-syrienne. Une salariée.
Etonnant aussi tous ces gens qui se précipitent pour regarder RT, une pure émanation de la présidence et des services secrets russes, alors qu'ils ne le feraient pas, à juste titre, d'une chaîne d'information de la CIA, ou du service d'information du gouvernement français.
Par Jack

Re: la

Et pourquoi ce que vous prétendez serait plus vrai que les dires de cette journaliste, qui apparaît bien seule contre les médias mainstream qui reprennent tous la même propagande?
Par kawouede

Re: la

Et pourquoi le régime syrien n'a-t-il pas laissé MSF travailler à Alep ?
Par Tony A

Re: la

Une chaîne d'information du FSB, de la CIA ou du service d'information du gouvernement français...

Pouha !

Heureusement nous avons les chaînes d'information de gens qui ne font pas de politique comme Bouygues ou Bolloré... I like !

P.S. Le gouvernement français n'a pas besoin de "service d'information du gouvernement". Quand le Président ou le Premier Ministre font un discours, toutes les chaînes d'info, publiques comme privées le reprennent comme un seul homme !
Par munstead

Re: la

Le SIG existe, renseignez-vous. C'est lui qui met au point les campagnes de communication du Gvt, participe à la définition des éléments de langage utilisés par les membres du Gvt et les députés de la majorité. Si vous ne savez même pas ça, le dialogue devient difficile. Vous restez dans l'incantation anti-capitaliste classique et inopérante.
Par Tony A

Re: la

1) Vous avez raison sur un point : j'ai été un peu rapide dans ma réponse. J'aurais dû écrire :
" n'a pas besoin d'une chaîne d'information du "service d'information du gouvernement".
Ce qui ne change rien au sens général de mon propos.

2) à propos des chaînes de Bouygues ou Bolloré, je ne sais pas qui est dans l'incantation et qui est dans le déni.

3) Quant au "Si vous ne savez même pas ça, le dialogue devient difficile"...
Je vois que vous avez du mépris à revendre.

Sans rancune :-)
Par munstead

Re: la

Mépris? Non. Mais relisez ma dernière phrase. Vous assénez vos certitudes sur le ton définitif de celui qui sait, ce qui donne a envie de réagir.
Par ailleurs, la chaine russe est une chaine gouvernementale au sens le plus strict.
Par Pierre38330

Re: la

Là où le dialogue devient difficile, c'est quand on utilise à l'envi des abréviations totalement inutiles puisqu'ici, nul n'est contraint par les cent quarante signes. Un tout petit peu de respect pour le lecteur permet peut-être un dialogue plus facile.
Par gracques

Re: la

Parce que comme disait l'autre on'sait d'ou parle RT .... ils font pas semblant ... EUX
Par Jack

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

La mission de l'ONU dépêchée en Syrie pour enquêter sur les attaques chimiques sur la population syrienne n'a pas pu déterminer qui en étaient les coupables, ce qui, à l'époque, a freiné l'ardeur d'Obama pour attaquer la Syrie.
Par Thibault du Crest

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Merci de rétablir cette vérité essentielle qu'il existe une propagande russe... Nous n'étions pas dupes figurez vous ni de la propagande russe ni de celle de la cathosphère (cf l'article précédent)!


Mais est il possible de douter du récit officiel alors même que les armées occidentales sont engagées dans des opérations militaires en Syrie et qu'il existe donc nécéssairement une propagande des ces armées pour justifier leur présence ? Dans la plupart des médias, il semblerait que non... esperons qu'@si ne suive pas la même voie ! Et même si vous protestez que par souci de neutralité il faut bien critiquer les médias de l'un comme de l'autre je ne suis pas d'accord ! Quand l'immense majorité des médias répète les mêmes rengaines façon Charlie hebdo ("Quoi il existe de gens qui ne sont pas Charlie?") votre rôle est de déconstruire ce discours dominant.


J'ai été très déçu de n'avoir lu ni sur Médiapart ni sur @si qu'il existait une autre version du siège d'Alep que la version "officielle" et que cette version est défendue par des sources autrement plus serieuses que les sources dont vous faites état.
Par Ervé

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

"Déconstruire le discours dominant" reviendrait donc, selon vous, à ne critiquer qu'une seule version des faits. Celle que relaient les médias occidentaux.
Les mensonges des propagandes russe et syrienne, contenus dans le discours dominant, ou plus exactement officiel, de l'autre camp, devraient, en revanche, être passés sous silence par @si.
Vous avez une bien curieuse conception de la pratique journalistique.

Quant à savoir à quel titre Charlie Hebdo est convoqué ici...
Par Thibault du Crest

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Doit on critiquer le camp ultra minoritaire oriental (dans nos médias) avec la même ferveur que le camp occidental pour être impartial ? Ou doit on au contraire critiquer la propagande occidentale avec autant de force qu'elle fait de dégats dans l'opinion française ? (Et respectivement pour l'autre propagande si ce n'est que son impact est quasi nul) Mais c'est le vieux débat de l'égalité contre l'équité...

Quand à Charlie Hebdo donc, c'est que j'ai ressenti le même malaise en lisant le monde régulièrement (oui mea culpa je lie le monde sur internet car c'est gratuit ;) ) que pendant le siège d'Alep. Je m'explique. A l'époque on nous avait rabaché jusqu'à la nausée que suite à l'attentat l'unité nationale était de vigueur et que nul ne pourrait songer à critiquer un tant soit peu cette unité sous peine d'être un traitre a la nation. Cf les jeunes de certaines écoles qui n'ont pas respecté à la lettre la minute de silence imposée par le gouvernement et qui ont fait l'objet de toutes les attaques.
Ces derniers temps, rebelotte, on nous sert des victimes innocentes à Alep par millier, une armée rouge sanguinaire qui bombarde les hopitaux et les écoles, des rebelles qui défendent leur peuple avec l'ardeur du désespoir...

Bref j'en ai marre c'est pourquoi je demande à @si de nous servir autre chose que la critique des médias russes que l'on entend de toute façon jamais dans nos médias.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:23 le 17/12/2016 par Thibault du Crest.
Par Ervé

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

A vos questions sur l'égalité contre l'équité, j'ai déjà répondu que les mensonges des deux camps devaient être pointés par les médias avec le même souci d'impartialité.
Dénoncer comme vous le faites, les partis-pris des grands médias traditionnels (quotidiens, stations radio, chaînes télé) est une attitude critique positive, à condition qu'elle soit appliquée avec la même rigueur, aux médias russes et syriens très présents sur la toile où elles trouvent leurs relais.

Sur Charlie : Lecteur de l'Hebdo dès l'origine (ainsi que de son prédécesseur Hara-Kiri) j'ai naturellement défendu la liberté d'expression de ses membres, leur droit au "blasphème", sans être dupe de l'opportunisme des "Je suis Charlie" de la dernière heure.
Et bien que n'ayant jamais compris ceux qui leur déniaient ces libertés, je ne leur ai naturellement pas contesté leur propre liberté à exprimer leurs opinions. Une vraie chance que nous avons tous ici, de vivre dans une démocratie.

Sur Alep : Les populations civiles sont victimes des exactions, des massacres perpétrés par l'armée régulière syrienne, comme par les troupes rebelles, comptant un très grand nombre d'islamistes.
Je lis, je m'informe, mais je me garderai bien de prendre parti pour un dictateur contre des extrémistes religieux. Ou l'inverse.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13:30 le 17/12/2016 par Ervé.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Moi, j'exige qu'@si fasse des articles dénonçant l'ignominieuse campagne de dénigrement des médias à la solde atlantiste ne cessant de critiquer Kim Jong-un et la situation en Corée du Nord, la présentant constamment de manière négative sans que jamais d'autres voix ne puissent se faire entendre.
Bachar El Assad, Kim Jong-Un ou Berdimuhamedow sont juste coupables de vouloir résister à l'impérialisme US, et tous ces articles (@si compris) sont vraiment pas gentils avec ces hommes admirables, ne visant pourtant à l'évidence que le bien-être de leur population depuis tant d"années.
Tous leurs défenseurs ne devraient surtout pas être critiqués. Seulement les médias occidentaux (achetés par la CIA).

Sinon je me désabonne.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:27 le 16/12/2016 par Djac Baweur.
Par kawouede

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je peux pas voter pour vous Djac Baweur j'ai voté pour Fred, de L. plus haut
Par Oblivion

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Vincent Coquaz s’est montré, ce n’est un secret pour personne, assez flou à propos de la situation en Corée du Nord.

Encore une illustration qu’il est définitivement à la solde de… euh… enfin il est à la solde, quoi.
Par Robert.

Impressionnant!

" déjà Napoléon perçait sous Bonaparte "
Par M.Pat

Re:

Mainstream, mainstream ! Le maître mot de tous les rebelles anti-système de ce forum... Mais Russia Today c'est pas un peu du mainstream russe ? Chacun son camp quoi, mais vu que Poutine va avoir les Etats Unis et la France à sa botte le mainstream officiel risque de devenir russe non ?
Par kawouede

Re:

c'est du mainstream gouvernemental, nuance ! du mainstream vraiment d'Etat, vraiment public quoi. Ah bon, l'Etat russe serait au service de quelques intérêts privés ? Poutine serait richissime ? chut...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:00 le 16/12/2016 par kawouede.
Par M.Pat

Re:

des racontards tout cela enfin !...
Par gracques

Re:

Voilou .... deux prétendants à la direction de leur pays qui pensent que traiter POUTINE comme un nouvel Hitler ou Staline n'est pas forcément très intelligents .... et selon certain ces prétendants mettraient leur pays sous'la,coupe de la Russie....
OK , tout dans la nuance et l'intelligence.
Par Dimortelz

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Bon c'est pas encore le cas de ce fil mais ça va pas tarder j'imagine mais quel démonstration de la part des abonnés de @si contre la turpitude de leur commerçant artisanal en infotenment !

Le même processus existe chez médiapart ou la totalité des lecteurs descendent la ligne bobo-centriste de leur foutu media indépendant !

Nous existons mais nos idée ne domine pas encore...trop avant-gardiste sans doute ! Un jour le bon sens et la raison, la mesure des choses et l’honnêteté politique régneront d'une tyrannie implacable et jamais vu sur ce pays, mais en attendant ...!
Par kawouede

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Lénine sors de ce corps !
Par Sebastien Lemar

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

J'oubliais Vincent: merci.
Et ne lâchez rien.
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

N'ayez pas peur. Trump et Benjamin Netanyahu sont copains.
[fr.timesofisrael.com]
Par Borh

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Eva Bartlett a eu le droit à son portrait hier dans Libé ou Le Monde, et les 3 médias disent la même chose sur elle. C'est peut-être bien vrai tout ce qu'on dit sur elle, mais quel est l'intérêt d'ASI dans tout ça ? ASI est là pour analyser des médias comme Le Monde ou Libé ou pour les recopier ? Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi je paie mon abonnement ici ? Si ce que je recherche est le discours binaire Poutine/Assad = méchant, rebelles = gentils, pourquoi je ne me contenterais pas de Libé/Le Monde qui sont gratuits ?


Au moment de la crise Ukrainienne, ASI avait eu un traitement nettement plus intéressant et équilibré, qu'on ne retrouvait clairement pas ailleurs. Mais j'ai l'impression que ce temps est fini.



Modifié 4 fois. Dernière modification le 00:08 le 17/12/2016 par Borh.
Par Tony A

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

La 3ème Guerre Mondiale, celle que nous vivons depuis une quinzaine d'années, ne se distingue pas des précédentes par l'usage intensif de la propagande. Cette dernière est consubstantielle à toute guerre.

Non, elle s'en distingue par le rôle premier joué par les services secrets.

Dans les guerres précédentes l'espionnage et le contre-espionnage étaient des fonctions de soutien, au service des états-majors. Des facilitateurs, en quelques sortes.

Aujourd'hui, ils sont au cœur du dispositif et ils impriment leur marque aux conflits :

- Le recours massif et régulier à des opérations clandestines (circuit des ventes d'armes ; des financements ; cyberguerre ; espionnage des "alliés" ; assassinats ciblés, opérations sous faux-drapeau, déstabilisation de gouvernements y compris "alliés" en cas de besoin...)

- L'usage d'armées "privées" ou sous pavillons étrangers ou sous drapeaux de "fronts" divers ( de résistance, démocratiques, etc.) ;

- Cet usage n'étant plus marginal (comme dans les conflits du passé), ces armées non officielles constituant le principal des forces combattantes engagées sur le terrain ;

- La mobilisation (et à défaut, les tentatives de manipulation) de toutes les institutions pour les buts de guerres : Organisations internationales (ONU, CPI, etc.), ONG...

- Les buts de guerres réels sont masqués, les buts" officiels" sont mouvants et sans définition précise : "pour la démocratie", "contre le terrorisme", "l'élimination d'un un tyran sanguinaire".

- L'ennemi réel est remplacé par des épouvantails qu'on agite successivement en fonction des circonstances et d'objectifs cachés : Ben Laden, Al Qaeda, les ADM, Daech...

Pour toutes ces raisons, cette guerre est sans fin.

Et elle le restera au moins tant que n'en seront pas compris et dévoilés les ressorts internes.

Alors, tirer à boulets rouges sur Mme Bartlett est-ce vraiment à la hauteur des enjeux ?
Par Monsieur X

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

En est on encore vraiment là en 2016 ? A l'heure ou 91% des internautes répondent oui à JJ Bourdin à la question "est ce que les journalistes vous mentent ? "

et où 58% des français répondent au Figaro, dans le rejet le plus massif de l'unanimité médiatique, qu'il faut que Bachar El Hassad reste au pouvoir", trouve-t-on dans le site de référence de critique médiatique français une critique de ces médias que les français rejettent ? Que nenni, à la place lisons plutôt une critique de la critique des médias rejetés. Basée sur quoi la critié ? Hé bien la dame n'aime pas trop Israël. En quoi c'est important de le savoir sur le sujet traité au point qu'en lieu et place de discuter les arguments, on va plutôt parler de ça ? Aucune idée, mais c'est la vieille rangaine. Les pacifistes sont de mauvais patriotes. Les juifs critiquent d’Israël ont la haine d'eux même (c'est même tellement vrai que même ici Daniel se prend ce type de "bullying" de la part d'Alain Finkelkraut).Variantes pour les non juifs, à peu près de la même eau dans le pénible: tous des antisémites, ou mieux encore, de potentiels antisémites ("l'imagination au pouvoir", un slogan toujours vivace).

Ce n'est pas la première fois qu'@si échoue totalement à sa mission de critique des médias dans leur dimension la plus exécrable, celle de la propagande de guerre. Je ne peux que me répéter: c'est bien dommage. Faut il laisser à ce que vous nommez volontiers la "fachosphere" le soin de critiquer celle ci ? Est ce vraiment une bonne idée de dire au gens que fasciste, maintenant, c'est quelqu'un qui est critique de ce que dit son gouvernement et ses médias ? Il me semble pourtant que ce n'était pas spécialement ce qui caractérisait les fascistes historiques...
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Perso, mon sentiment général est que @si passe son temps à critiquer les médias mainstream mais qu'on a régulièrement des levers de bouclier dès qu'on ose toucher à d'autres formes de médias.
Tout le monde sait qu'il y a une propagande de guerre gouvernementale avec des relais médiatiques, on le sait tellement qu'il faut aussi être attentif à ceux qui prétendent donner "la vérité" à côté et font en fait une autre propagande. Vers quels analystes se tourner pour avoir une vision correcte de la situation avec toute sa complexité ?
Tiens, je remets le lien vers cette émission signalée par Bibi : l'analyse de Malbrunot est pour moi correcte alors que Guetta est en plein dans la doxa gouvernementale.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

et que pensez vous des l'analyses de V Coquaz?

plutôt Malbrunot ou Guetta?
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je ne l'ai pas vu faire d'analyse de la situation en Syrie, par contre, son passage à Syktyvkar, république des Komis, Fédération de Russie n'a pu que le renforcer dans l'idée qu'un journalisme indépendant n'a pas à s'aligner sur les chantres de la politique de Poutine.
C'est, ce me semble, tout l'objet des articles et émissions sur les médias kremlinophiles, l'abandon de l'indépendance d'esprit par un public qui se met à penser que l'ennemi de nos ennemis est notre ami.
J'aimerais avoir tort en voyant Trump et Poutine s'accorder pour que leur deux puissances militarisées contrôlent les ressources énergétiques mondiales mais au moins, si j'ai raison, on sortira de l'idée que l'anti-impérialisme, le souci des peuples et leurs libertés est du côté de Moscou.
Par Monsieur X

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

C'est vrai qu'@si limite son champ, dans cette période de grands changements, des médias "mainstream" qui n'ont pas beaucoup d'audience, en traitant très occasionnellement des médias dit de la "fachosphere" qui eux en ont beaucoup plus. Une critique équilibrée ne parlerait plus de Slate ou d'Atlantico (qui lit ces trucs ?) mais parlerait plus de FdeSouche, E&R, les moutons enragés etc, c'est à dire strictement sur la base de l'audience des médias. Après tout c'est mathématique, pour un site comme @si il s'agit de s'adresser aux audiences des médias critiqués. Si on critique des médias qui ont de moins en moins d'audience, on la perd.

Pour moi ce serait une offre intéressante que d'avoir sur @si un suivi critique du Monde, d'E&R, de RT, de BFM, c'est à dire de tous les faiseurs d'opinions d'un poids significatif dans le paysage français. A condition bien sur que ce soit fait en prenant chacun de façon vraiment critique. Tout le monde là dedans a pour mois des gros mensonges dégueulasses. Pour l'instant, logiquement ce sont ceux qui appuient le pouvoir qui ont le plus de sang sur les mains mais si demain le pouvoir tournait casaque les autres feront pareils. C'est pour ça qu'on a besoin d'un media observateur solide et droit dans ses bottes "who won't take shit from anyone". @si n'a pas ce statut parce qu'@si se couche avec les medias mainstream dès qu'il s'agit d'inventer des cacades pour justifier de tuer des gens pour des raisons géopolitiques. Ca se voit quand tous les médias parlent de la "chute" d'Alep, en omettant systématiquement de dire "Alep Est". Ce gros mensonge par omission, faute journalistique incontestable, systématique, pas corrigé par le site de critique des médias, est un marqueur comme pas mal d'autres de la distance entre ce qui devrait être, et ce qui est.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:01 le 18/12/2016 par Grégory Makles.
Par Monsieur X

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Tiens je viens de voir ça sur le Figraro:

Citation:
le figaro
Alors que la plupart des médias accusent régulièrement la Russie de viser les «rebelles» plutôt que Daesh et de frapper sans grande distinction cibles civiles et militaires, le journal de 20h de France 2 du 4 février a réalisé un reportage sur la précision chirurgicale des frappes de la coalition internationale contre l'État islamique. Sauf que les images mises en avant par France 2 sont celles de … frappes russes publiées auparavant sur le site du ministère russe de la Défense.

Sans surprise voilà la ligne fillonniste d'un coup bien relayée. Néanmoins le fait demeure d'une cacade dans la propagande de la chaine payée par nos impots. Est ce @si qui a relé ? Non pardine, c'est le journal à Dassault. Le Monde à l'envers...
Par Robert.

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

annulé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:30 le 19/12/2016 par Robert..
Par Guy Leboutte

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Quelle est l'info, finalement?
Cet article a l'air inachevé.
Par Robert.

Anacoluthe toi-même!

Ce n'est pas un article d'info. C'est un article de Vincent Coquaz.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:26 le 17/12/2016 par Robert..
Par Renaud Pacalet

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Et si Eva Bartlett se dit volontiers contre toute ingérence étrangère en Russie, une intervention trouve grâce à ses yeux : celle de l’aviation russe.

Ne serait-ce pas plutôt :

Et si Eva Bartlett se dit volontiers contre toute ingérence étrangère en Syrie, une intervention trouve grâce à ses yeux : celle de l’aviation russe.
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Les dernières provocations d'Obama contre la Russie (http://www.cnbc.com/2016/12/16/obama-says-russians-cant-change-us-or-weaken-us.html) ne semble pas beaucoup émouvoir nos spécialistes.

Les mêmes propos méprisants dans la bouche d'un Trump à l'égard d'un autre pays aurait aussitôt donné lieu à de longs articles sur l'imprévisibilité du personnage et sur son absence de maîtrise des sujets diplomatiques.
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ah les braves gens! Six morts, cinq femmes et le conducteur de leur bus, tuées parce qu'elles travaillaient.
[www.lefigaro.fr]
Merci qui? Merci les gentils gouvernements occidentaux qui ont libéré l'Afghanistan de l'infâme joug soviétique en aidant les gentils Talibans.
Par kawouede

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Reconnaissons à la décharge de ceux qui doutent et ne sont pas tous proches du FN que les médias occidentaux n'ont pas été très critiques et ont oublié les leçons de Timisoara 1989 et de la guerre en Irak (la première, où les journalistes étaient tous embedded). Patrick Cockburn en rajoute une couche ici [www.independent.co.uk]# - on peut reconnaître qu'il y a du vrai mais continuer à y voir un faux argument dans le débat sur la responsabilité des crimes de guerre. The Independent a d'ailleurs des articles dont le ton est bien différent, ainsi [www.independent.co.uk] (pour ceux qui le citeraient comme une source univoque sur le sujet)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:38 le 17/12/2016 par kawouede.
Par rimbus

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je suis islamiste. Un islamiste n’a-t-il pas des yeux ? Un islamiste n’a-t-il pas, comme un chrétien, des mains, des organes, des dimensions, des sens, des affections, des passions ? N’est-il pas blessé par les mêmes armes, sujet aux mêmes maladies, guéri par les mêmes remèdes, réchauffé et glacé par le même été et le même hiver ? Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourons-nous pas ?
Et si vous nous faites du mal, ne nous vengerons-nous pas ? Si nous sommes semblables à vous en tout le reste, nous vous ressemblerons aussi en cela.

D'après le Monologue de Shylock de William Shakespeare dans le Marchand de Venise, en hommage aux djihadistes d'Alep-Est
Par Tony A

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Excellent rappel. Mais c'est justement le boulot de la Propagande de guerre de nous convaincre que l'ennemi n'est pas comme nous, qu'il n'est pas humain, qu'il n'est même pas un animal, un chien, par exemple, pour lequel nous pourrions avoir de la compassion.
Il faut qu'il soit un monstre maléfique... à éliminer.
Par rimbus

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ont peut aussi la faire comme ça, d'ailleurs j'ai hésité sur la version a employer :

Je suis partisan de Bachar Al-Assad. Un partisan d'Assad n’a-t-il pas des yeux ? Un partisan d'Assad n’a-t-il pas, comme un Européen, des mains, des organes, des dimensions, des sens, des affections, des passions ? N’est-il pas blessé par les mêmes armes, sujet aux mêmes maladies, guéri par les mêmes remèdes, réchauffé et glacé par le même été et le même hiver ? Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourons-nous pas ?
Et si vous nous faites du mal, ne nous vengerons-nous pas ? Si nous sommes semblables à vous en tout le reste, nous vous ressemblerons aussi en cela.

...

Tout cela n'est en fait qu'un hommage à Michel Hazanavicius
Par Ervé

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

la vengeance des djihadistes ..

valable aussi pour les attentats de paris etc?
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Une respiration ici :

[www.lefigaro.fr]
Par le mot n'est pas la chose

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Bonsoir à tous,

Merci beaucoup pour ce lien, j'apprécie les analyses de Mme Galactéros qui, finalement, confirme les dires de la journaliste canadienne. Le contraste avec la propagande hystérique et déchaînée des "grands" médias subventionnés (que je ne lis ni n'écoute plus, question de santé mentale...) est presque choquant.

Quant à l'article de M. Coquaz, comme on dit chez moi : est-ce du lard ou du cochon ?
Par constant gardener

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ce qui est dingue, c'est que l'analyse de Madame Galacteros ne demande pas des connaissances ni des capacités hors du commun, c'est en réalité plutôt trivial.
Tout observateur - même lointain, même derrière son clavier - peut arriver aux mêmes conclusions, à la seule condition d'avoir un minimum d'honnêteté intellectuelle. Ce n'est peut-être pas hélas la qualité la mieux partagée dans notre zélite politico-journalistique.
Par Tatanka

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Tiens, Russia Today se fend d'un article sur Libération qui y va de son inquiétude pour "l’impertinence de la journaliste indépendante qui remet en cause les sources privilégiées par les médias traditionnels pour traiter de la Syrie."
[francais.rt.com]

Hé, hé, hé il remarque aussi, non sans humour, que:
"Qualifiant RT France de «site prorusse financé par Moscou», le journal, qui a touché en 2015 près de 6 500 000 euros d’aide individuelle de la part du gouvernement français, a sorti ses meilleurs arguments pour tenter de contrer ceux que développe la journaliste indépendante."
MDR :-D Les mecs ils ne savent plus quoi faire...!

Un autre truc qui m'a plié de rire, c'est le Régime Merckel qui menace Fesse de Bouc de 500.000€ d'amende s'il ne fait pas la chasse aux fausses infos et aux intox.
MDR :-)
Attend! c'est la mort du ptit cheval là!

Facebook c'est le café du commerce et depuis Snowden c'est devenu un foutoir généralisé.
Pourquoi?
Parce que la Révolution Snowden a eu pour effet de rendre les Réseaux Sociaux et autres moyens d'expression individuels complètement anarchiques. Ce sachant surveillé, les gens disent tout et n'importe quoi et le pertinent est noyé dans une masse de conneries. Du coup, leurs supers algorithmes ne retrouvent plus leurs billes pour leur données Big Data (Comprendre manipulation des masses). Donc il faut à tout prix trier le bon grain de l’ivraie en amont.
Yaurai pas un truc à faire là pour @SI :-)
N'importe quoi et mort de rire.!!!!
Par Robert.

Vaste programme !

" Donc il faut à tout prix trier le bon grain de l’ivraie en amont. "
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Mal placé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:41 le 18/12/2016 par abracadabra.
Par Machin

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Vous traduisez "activists" (dans la video) par "terroristes" (dans votre article?)
Par Robert.

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Oui, mais ici Vincent Coquaz traduit pour ceux qui ne parlent pas l'anglais.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:34 le 18/12/2016 par Robert..
Par Machin

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Si elle avait voulu dire "terrroristes" elle aurait dit "terrorists" non?

C'est clair que ce ne sont pas les activistes de la ZAD de NDL mais bon ...

L'article sur les traductions de trump etait tres interessant a ce sujet, je trouve trump, et les films americains toujours plus "betes" une fois traduits en Francais que dans leur langue ... ou il est plus habituel d'utiliser un registre familier / grossier dans certaines situations.
Par Robert.

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

"Si elle avait voulu dire "terrroristes" elle aurait dit "terrorists" non?
Bien sûr, c'est pourquoi la traduction de V.Q., destinée à ceux qui ne comprennent pas l'anglais ou ont la flemme d'écouter les paroles originales, est impardonnablement orientée dans le contexte d'@si. et c'est ce que je voulais souligner.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:14 le 18/12/2016 par Robert..
Par Machin

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

ah ok
la clairement

il est possible que dans son langage activiste = terroriste, pour ceux qui l'ecoutent regulierement.
Mais dans ce cas precis elle ne les traite pas de terroriste comme c'est souligne volontairement dans l'article.

La traduction des sous titre est d'ailleurs "militants" qui est la version plus soft, peut etre trop elle aussi...

Franchement il faut que les francais apprennent l'anglais. Ca va devenir un probleme
Par Arnaud Romain

Re:

En fait, sur l'OSDH, Eva Barlett dit assez exactement ce qu'en dit Mediapart :

[www.mediapart.fr]

...sous la signature d'Amélie Poinsot.

j'en cite un extrait pour ceux qui ne seraient pas abonnés :

"Pour Fabrice Balanche, démographe et spécialiste de longue date de la Syrie, pays qui concentre l’essentiel de ses recherches depuis vingt-cinq ans, les estimations de l’OSDH sont tout simplement « farfelues ». « Le directeur de cet observatoire est un personnage assez trouble, qui vient du monde du business. Au départ proche de l’opposition syrienne, l’organisme a reçu au début de la guerre des soutiens de l’extérieur, notamment d’Al-Jazeera. Il a alors compris l’importance de donner des chiffres pour les Occidentaux et n’a cessé d’en publier depuis, peu importe s’ils étaient faux. Parfois c’en était grossier, comme lors des manifestations à Hama à l’été 2011, où le site dénombrait 500 000 manifestants alors que la ville ne comptait que 300 000 habitants, parmi lesquels seuls 75 000 hommes étaient en âge de descendre dans la rue… L’OSDH a constamment surévalué l’ampleur des manifestations et des victimes civiles de la guerre. »

Pour ce chercheur aujourd’hui basé aux États-Unis, au Washington Institute, le succès de l’OSDH s’explique par son accessibilité sur Internet et le rythme quasi quotidien de ses rapports. « Peu de journalistes vont se perdre dans la littérature onusienne pour aller chercher des chiffres un peu plus fiables », dit-il. Et aujourd’hui, cet organisme n’a rien d’indépendant. « Il est financé par la France, la Grande-Bretagne, l’Union européenne et le Qatar », assure le chercheur.


Vincent, il faut reprendre votre piolet et repartir au coeur de l'enquête : qu'est-ce qui a fait que depuis quelques temps, Mediapart ait à ce point sombré dans la propagande Pro-Poutine et pro-Assad ? On veut savoir... Sinon, et ce serait dommage, c'est RT qui va s'y pencher, ce média financé par le "pouvoir" poutinien... Alors que Libé, Le Figaro, le Parisien, toute la PQR, tout France télévision et Radio France, tous les hebdo d'actu, et on en passe, ne touchent eux que quelques centaines de millions d'euros seulement de subside PUBLICS par an, une broutille, juste de quoi payer les cafés et les touillettes... donc là, on est bon, question neutralité vis à vis du pouvoir... de TOUS les pouvoirs... Nickel !

En 2010, on parle de près de 2 Milliards d'euro tout de même :

[www.ouvertures.net]

... on rappelle ici ce que Daniel Schneiderman répète depuis 8 ou 9 ans ? Qu'@si refuse les aides publiques pour garantir l'indépendance de la rédaction.... Ce n'est pas moi qui le dit. Signifierait-ce que ces torrents de blés qui fondent sur toute la presse mainstream altère son indépendance ? Dans ce cas, Vincent, y plonger les mains pour extirper la plupart de vos "sources" (basées bien souvent sur les "rapport" de l'OSDH) me fait un peu rigoler...

Eva Barlett prétend qu'Israël joue un rôle actif dans l'équilibre des forces dans la région ? Nonnnn.... sûrement pas. Effectivement. Israël est la Suisse du Moyen-Orient. Neutre. Toujours. Je rappelle cet extrait d'un débat sur une chaine parlementaire française il y a trois ans. Alors, bien sûr, je sais par avance que le messager, ad hominem, va se faire dézinguer afin que la teneur de son propos ne soit prise en compte dans aucune équation d'analyse des forces qui ont pu s'engager dans ce conflit. Néanmoins, cette info-là existe, et avec le recul du temps, beaucoup d'éléments sont venus corroborer ce qui se dit autour de cette table :

[www.youtube.com]

Effacé aussi du paysage historique l'élaboration des deux projets antagonistes de gazoducs sollicitant chacun le partenariat de la Syrie pour leur aboutissement au début des année 2010. Ceci non plus n'entre plus jamais dans les données d'analyse du conflit... c'est pourtant au coeur de toute l'opération initiale. Deux membres des "éconoclastes" en produisaient une présentation succincte, mais assez accessible et juste dans une conférence en Belgique en mars 2016.

[www.youtube.com]

Enfin bref.. "La chouette de Minerve ne prend son envol qu'à la tombée de la nuit".
Par Al1

Re:

Proposition d'article pour Vincent Coquaz : Qui est Arnaud Romain ? ;-)
Par Arnaud Romain

Re:

Ouh, tu serais étonné ! Je t'attends Vince, on va papoter ! ;-)
Par TRK

Re:

Je ne sais pas si cette journaliste est crédible ou pas mais j'aime les points de vue contradictoires pas vous ? Ça oblige à réfléchir, de plus roland Dumas sur Lcp, et dans l'émission d'Yves Calvi du 15 Decembre on semble aller aussi dans ce sens alors je suis incapable de savoir qui a raison mais j'ai quand même l'impression d'être pris pour un jambon quand on essaye de me faire avaler que les choses la bas sont aussi binaires....


[www.lci.fr]

[m.youtube.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:09 le 18/12/2016 par TRK.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ha, attention, encore un gars payé par la CIA (et toute cette sensiblerie... pouah ! Vivement qu'il rencontre les commentateurs d'@si, qu'ils puissent lui expliquer la Vraie Vérité Vraie, à savoir que son appréciation d'Assad n'est que mensonge et manipulation) :

"Je suis peu loquace et je n’ai pas grand-chose à dire. Mais l’émotion me brûle les yeux et mes larmes ne cessent de couler. Cela ne m’était pas arrivé depuis 6 ans, le 18 mars 2011, quand le premier martyr de la révolution est tombé à Deraa. Ce jour terrible où j’ai décidé de me consacrer à combattre l’injustice et la dictature, alors que la révolution était, comme je l’espérais, honnête et pure, et que nous manifestions par milliers en appelant à la liberté et à la chute du régime.

J’ai filmé et témoigné dans les médias ce que j’avais vécu : d’abord journaliste à l’université de Damas, j’ai été arrêté par la Sécurité pour avoir harangué mes camarades à rejoindre la révolution. J'ai été libéré quelques heures plus tard, après les avoir convaincus que je mentionnais Kadhafi et non Assad. J’ai fait ma valise et je suis revenu dans ma ville Alep, manifestant, militant et journaliste, croyant dans notre liberté, notre droit à une patrie juste et à la dignité pour tous les Syriens. A ce moment, le monde entier, ses médias, ses politiques, ses dirigeants, soutenait notre combat contre la dictature.

Au bout d’un peu plus d’un an, dans tout le pays, le régime a assassiné de plus en plus de révolutionnaires, détruit des villages et des villes et en vidé d’autres de ses habitants. Les jeunes ont été tués dans les prisons et sous les balles. Chaque vendredi, le nombre de morts augmentait et nous étions encore plus résolus à obtenir la liberté et le départ du dictateur. Le monde, ses médias, politiques et dirigeants nous applaudissaient, mais restaient immobile en voyant notre sang couler.

Puis la militarisation a commencé : les jeunes se sont révoltés contre la répression et, à l’été 2012, ils ont libéré les villages et les villes éloignés. Plus de la moitié de ma ville d'Alep et l’essentiel de sa campagne ont été libérés, et la liberté s’est propagée dans ses quartiers. Mais avec les bombardements, destructions, assassinats des innocents par l’armée d’Assad, le pilonnage de la ville aux barils d'explosifs et aux obus, des brigades de résistance armée se sont constituées dans tous les quartiers pour défendre la ville.

[...] En juillet 2015, les Russes sont entrés en Syrie et ont créé des bases. Ils ont commencé à bombarder les grandes et moyennes villes. Mais Alep était leur principal objectif. Ils l’ont inondée d’une pluie de munitions de tout leur attirail. Au bout d’un an d’intervention, et après avoir échoué à l’occuper, ils ont fait venir leurs porte-avions et leurs armes stratégiques comme s’ils combattaient une grande puissance. Ils ont fait venir les Iraniens et tous leurs mercenaires et experts, et les ont placés dans Alep. Poutine a posé son veto six fois au Conseil de sécurité pour protéger Assad. Pendant ce temps, ceux qui prétendaient être des amis du peuple syrien se sont contentés de condamner et de s’émouvoir. Ils ont laissé ma ville d’Alep se faire massacrer sous leurs yeux sans réagir.

Ah ! J’oublie de rappeler qu'Assad et la Russie ont pris prétexte de la présence de Daech dans Alep pour nous tuer alors que les révolutionnaires d’Alep les ont justement chassés depuis le début de l’année 2014."
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ha là là, et voilà maintenant Jean-Pierre Filiu, à la solde de l'impérialisme US...

"c'est cette incompréhension qui a conduit, comme souvent, à la déshumanisation, qui fait qu'on ne voit plus les victimes, ou qu'on se console ou qu'on se réconforte, en se disant qu'après tout, les torts sont partagés, et puis c'est tellement manipulé, et c'est vrai qu'on a plus aucune source fiable, étrangère, supposée neutre sur place - mais ça ce n'est pas le problème des révolutionnaires, c'est le fruit de cette politique d'Assad et de Daech, les seuls journalistes qui peuvent revenir à Alep le sont sous étroite surveillance des forces syriennes et de leurs conseillers russes."
Par kawouede

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

La Russie refuse des observateurs à Alep, dit Libération. Libération ment ?
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

C'est une déclaration officielle de l'ambassadeur russe aux Nations-Unis (veto à toute résolution pour l'envoi d'observateurs de l'ONU) - à moins que lui aussi soit à la solde de la CIA...
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

L’impérialisme US serait inexistant dans ce conflit?
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Pas moins que l'impérialisme russe.
(où est l'équivalent de l'énorme armada russe en action et de leurs vétos à envoyer des observateurs de l'ONU ?).
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

vous ironisez , vous moquez de l'idée que "l’impérialisme américain" tirent aussi des ficelles dans la région.
maintenant vous dites qu'il en tire autant que "l’impérialisme Russe", puis vous semblez conclure qu'il en tire moins.
j'ai l'impression que vous avez le cul entre deux chaises.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Laissez mon cul là où il est, s'il vous plaît.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

ben non si je vous trouve en contradiction, je le dis.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ben voilà, vous l'avez dit.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

quel bon esprit.
Par constant gardener

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Libération ment ?
Je n'en sais rien.
Mais si je veux avoir une opinion, je ne me contente pas de quelques mots écrits dans Libération, ou tout autre organe de presse.
Je vais illico voir à la source : quelles sont les raisons invoquées par le représentant russe à l'ONU pour s'opposer au projet de résolution?
C'est seulement après que je peux essayer de me construire une opinion raisonnable.
Mais se contenter de lire Libération ??? Autant lire directement les communiqués du Quai d'Orsay.
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

allez juste pour vous faire plaisir un peu de désintox de votre Libé chéri :

[www.liberation.fr]

Je précise que je lirai avec plaisir une éventuelle désintox de cette désintox...
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Sur le premier point, sans prétendre livrer une désintox :

La question "Les rebelles d’Alep sont-ils des terroristes ?" est-elle vraiment pertinente ? Pourquoi ne pas se demander plus simplement quelle est leur idéologie, quel est leur programme ? Une des questions intéressantes à se poser selon moi serait plutôt :
"Les rebelles d’Alep sont-ils des démocrates, ou favorables à un régime démocratique ?" Je trouve que c'est un élément important dans la perception que l'on a de la situation.

Rappelons également que l'ASL est désignée par beaucoup comme une construction artificielle (par ex. [www.letemps.ch]), ou au mieux noyautée par Nosra ( [www.lemonde.fr] )

Une autre présentation des forces en présence : [www.la-croix.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:58 le 19/12/2016 par abracadabra.
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

J'ajoute l'extrait d'un article de Pierre Barbancey paru dans l'Humanité ( [www.humanite.fr] ) :

Citation:
Parce qu’en réalité, dans la Syrie d’aujourd’hui, ni les armées ni les armes ne peuvent prétendre défendre ce qui est à l’origine de la révolte syrienne : la justice sociale, la démocratie et la liberté. Ces démocrates, ces communistes et ces laïques ont été décimés bien avant les révoltes du printemps 2011 en Syrie. À l’époque, Bachar Al Assad était le bienvenu dans les capitales occidentales aussi bien que dans celles des pays du Golfe.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:10 le 19/12/2016 par abracadabra.
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

merci pour vos liens.
J'aimerais bien voir ou écouter un plateau de qualité débattre de cette différentes versions (ou visions) de ce qui se passe là bas.

Pour votre questionnement concernant la question sur les penchants démocratiques (ou pas) c'est complètement recevable mais concernant Bachar oserais je murmurer qu'il n'y a plus aucun doute à ce sujet ?
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Un article du Monde aujourd'hui décrit la désillusion d'une "alternative", d'une troisième voie dans une autre ville proche d'Alep, Idlib : [www.lemonde.fr]
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

finalement la propagande du Monde est plus subtile que les descriptions qui en sont faites par ici (et par certains...)
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je ne peux qu'approuver : en général, on finit par y trouver toutes les informations. Je suppose qu'il s'agit d'une question de mise en valeur comme dans cet autre article où les bus incendiés "par des hommes armés issus de la mouvance djihadiste" sont relégués en fin d'article : [www.lemonde.fr]
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

En l'occurence, il serait profitable que ces même rigueur et exigence soient appliquées par tous à Eva Bartlett, en tant que source particulièrement non fiable (autant lire directement les communiqués de Bachar-El Assad).
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Nombreux articles sur la Syrie dans L'Humanité..[www.humanite.fr]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:45 le 18/12/2016 par BIBI.
Par Al1

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Merci chéri Bibi !

A lire notamment :
Le choix de militariser la révolte, une responsabilité occidentale

Idée de sujet pour Vincent Coquaz : Qui est HASSANE ZERROUKY ?
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Eh oui!
Extrait: Aussi ont-ils ( les pays occidentaux) poussé à la militarisation de la révolte syrienne, et ce malgré les mises en garde du Comité de coordination nationale pour le changement démocratique (CNDC, fondé en juillet 2011), regroupement des forces syriennes préconisant une issue pacifique et politique à la crise, basée sur un compromis entre tous les protagonistes syriens. Il ne fut pas écouté et on en voit aujourd’hui les tragiques résultats.
C'était en 2012.
" Bachar doit partir". Quel que soit le prix à payer. Par le peuple syrien. Raisonnement toujours d'actualité.

2016; extrait d'un autre article: Pourtant, le porte-parole du département américain, John Kirky, a affirmé que « même si c’est la fin du siège d’Alep, ce n’est pas la fin de la guerre en Syrie. Elle se poursuivra. L’opposition continuera à combattre ». Étrange déclaration si l’on pense à la protection des populations civiles… Au regard des affirmations occidentales concernant la situation politique en Syrie, on peut légitimement se demander si le sort des civils est le véritable enjeu.[www.humanite.fr]

Il en sait des choses John Kirky; c'est lui qui décide de la suite des opérations?
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

l'oeil de moscou?
Par Arnaud Romain

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Mais, Al1, Vincent n'est pas un détective privé à votre exclusif service pour aller débusquer "qui est qui" enfin ! Faites-le vous-même d'abord !
Par Al1

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

C'est mon petit jeu, dès qu'une voix dissonante se fait entendre, je demande à notre cher Vincent d'enquêter, des fois qu'il aurait un passé trouble !

On s'amuse comme on peut…
Par Arnaud Romain

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

En tout cas, vous avez une intuition foutrement aiguisée... j'ai effectivement, un passé des plus troubles... en 1984 ou 5, adolescent et provincial, j'ai acheté un album de Madonna. J'ai récidivé l'année suivante en roulant une pelle à Nathalie Rouzès à la boum de Patrick sur du Jean-Jacques Goldman... dégueulasse...
Par Al1

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

"Je n'imaginais pas que c'était à ce point là", analyse Al1.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

"Comme beaucoup dans son milieu social, cette petite bourgeoisie rurale souvent réceptive aux idées du FN (...)"
"Pour ses détracteurs ces embrassades hors-mariage sur la musique décadente d'artistes pro-israéliens laissent planer un soupçon d'islamophobie."
"Affichant fièrement ses conquêtes féminines à la manière d'Alain Soral..."
;)
Par Al1

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

;-D Excellent !
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Des bus incendiés par des "rebelles" (à confirmer)...

[fr.euronews.com]
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

J'ai aussi entendu cette information, je crois que c'est dans le journal de 20h de France-inter.
Par sandy

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Tellement de désinformation de part et d'autre ...
Par clive

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

@Vincent Coquaz
Visiblement vous avez tout loisir de traiter quelqu'un d'antisémite en une du site, mais considérer que vous n'avez pas suffisamment de compétence vu votre manque d'expérience ne passe pas la modération...
La "presse libre"...
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

"Comment devient-on maire d'une ville en état de siège et bombardée tous les jours ? Avant la guerre, Brita Hagi Hassan était ingénieur, chef d'une centrale téléphonique. Alors qu'il participe aux manifestations, il est arrêté en mai 2011, pendant trois jours. Plus tard, un ami qui travaille dans la police le prévient qu'il est en danger et doit quitter Alep. Il part à la campagne se mettre au vert. Quand l'Armée Syrienne Libre reprend la partie Est d'Alep, à l'été 2012, il revient et crée avec d'autres amis le « Collectif des ingénieurs libres. » Leur travail : faire l'inventaire de toutes les destructions et lancer des travaux d'infrastructure et de reconstruction. C'est la face civile de la révolution, peu montrée dans les médias.

Pendant ces premiers travaux, les ingénieurs constatent un manque patent de structures administratives. Les écoles, les réseaux d'électricité, l'eau, les soins médicaux : il faut définir ce qui est urgent, ce qui ne l'est pas. Organiser. Ils forment donc un conseil local, sorte de mairie de fortune, non élue, en août 2012, puis des conseils de quartier cette fois-ci élus par les habitants. « C'est une expérience démocratique, sourit Brita Hagi Hassan. Des élus n'avaient jamais œuvré avant en Syrie. » Le conseil de la ville d'Alep est le plus ancien. Il est créé officiellement le 4 mars 2013, administre les 70 % de la ville d'Alep tenus par la rébellion et deux millions d'habitants.

[...] Si Alep tombe ? La révolution mourra-t-elle sans sa capitale ? « Si Alep tombe, on continuera ailleurs. La révolution est dans les têtes, pas dans les murs de la ville. »



Comment peut-on à ce point, parmi l'extrême-gauche française, passer sur ces faits par pertes et fracas et se mettre du côté de la rhétorique pro-Assad ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:48 le 19/12/2016 par Djac Baweur.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Pourquoi dire "extrême-gauche" quand vous pensez "Mélenchon". L'extrême-gauche française ne passe pas ça par pertes et fracas, elle n'a aucune raison de ne pas se draper dans le moralisme indigné et le soutien aux causes perdues, d'autant que ça embête la gauche radicale de gouvernement, dont la stratégie politicienne (s'adresser à l'électorat post-vérité séduit par le FN pour tenter de le ramener à gauche) passe par l'abandon des discours que ce dernier juge trop naïfs ("un arabe avec une kalashnikov, c'est un djihadiste, on ne me la fait pas à moi") ou complexes. Et dont le projet de politique internationale, mettre fin à la longue succession d'interventions occidentales ayant donné naissance aux monstres actuels, et à l'escalade guerre froide 2.0 contre la Russie, et réhabiliter le droit international et le rôle des nations unies, mis à mal depuis les années Bush, s'accommode peu avec le soutien à la rébellion syrienne (ce qui est plus la ligne des néo-cons otanophiles BHLiens).

Je ne pense pas que quiconque parmi les politiques un minimum informés (particulièrement pas Mélenchon qui est un des plus intellectuels) ne considère réellement que la rébellion ne soit composée que de djihadistes (si leur proportion/influence exacte est sujette à débat). Simplement dans la mesure où...
a) ça ne change rien à notre impuissance à soutenir (exclusivement) son aîle démocratique
b) ça ne change rien à notre impuissance à intervenir en Syrie sans augmenter les tensions avec la Russie, et non intention par conséquent de le faire
c) l'existence de démocrates syriens sert à justifier des livraisons d'armes, frappes, etc... profitant autant à des groupes moins respectables, et qui ne font que faire durer inutilement une guerre civile
d) l'existence de rebelles à motivation confessionnelle est tout aussi indéniable, et s'il y avait une menace de génocide dans la région ce serait bien plus celui des minorités alaouites et chrétiennes que des sunnites, si ces composantes de la rébellion avaient le dernier mot
e) ça ne change rien à la politique que préconise France Insoumise pour la région, qui n'est pas un soutien à Assad mais à une résolution diplomatique de la crise, passant par l'ONU (voir mon message en réponse à M.Pat plus haut)
f) l'important pour la gauche radicale de gouvernement est de parvenir au pouvoir, ou au moins se doter d'une influence suffisante pour l'influencer, en France, et de réunir un soutien la dépassant dans la perspective du bras de fer à venir avec les tenants de l'ordo-libéralisme en Europe (ce qui peut passer par des appels du pied à certains chauvinistes français, rarement très soucieux du bien être des non européens), pas de soutenir symboliquement des rebellions aux quatre coins de la planète
... il fut manifestement choisi de ne pas trop insister sur le coté démocrate de certaines composantes de la rébellion anti-Assad, ce qui ne ferait que brouiller un message global qui est "regardons d'abord la poutre dans l’œil de notre politique internationale et de la propagande de guerre qui l'accompagne avant de soutenir plus de renversement de régimes étrangers, ou de s'alarmer de la paille -fut elle de la taille d'un sequoia- dans celui des russes".

Après libre à chacun de s'indigner ou pas de ce choix, qui relève à la fois d'un pari politicien et d'un projet politique, et de lui donner ou pas une importance telle qu'elle doive motiver son vote (et lui faire préférer un vote de témoignage genre NPA à un qui ait une chance de faire changer des choses ; c'est le but principal de la trotskosphère qu'on n'a jamais vue aussi engagée pour la rébellion syrienne que depuis que ça emm... le candidat qui a siphonné leurs voix à la présidentielle précédente ; ces indignations sont elles plus exemptes de calculs politiciens, à chacun d'en juger aussi).
Personnellement les simplifications abusives ou occasionnels mensonges par omission calculés de Mélenchon ne sont pas ce qui me séduisent chez lui, mais me semblent assez secondaires pour que ça n'influence pas mon soutien à la seule force politique qui ouvre des perspectives de réels changements positifs écologiques et sociaux (et quasi seule semblant consciente de la menace pour la survie de l'espèce humaine que représente le retour des tensions entre puissances nucléaires dans un contexte où les instances internationales et leur droit sont de plus en plus méprisés - comme je le disais ailleurs je préfère mille fois le respect des vétos des membres permanents du Conseil de Sécurité, si paralysants soient ils, à une situation où ils n'auraient que la dissuasion nucléaire directe pour imposer leurs vues).
Quant aux démocrates syriens, ça ne m’empêchera pas défendre (avec lui je pense) leur droit d'asile et bon traitement en Europe.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ha oui, c'est sûr, on peut jouer aux purs géo-stratèges hyper-rationnels pragmatiques efficaces.
On peut aussi se centrer uniquement sur la présidentielle et ne faire que défendre Mélenchon quand on parle de la Syrie.

Mais ce qui me fait réagir ici, ce n'est pas Mélenchon. Il est dans une posture présidentiable, et quand on est président, faire face à de tels problèmes à ce point enfoncés dans un merdier sans nom n'a rien d'évident.

Non, ce sont certains discours ambiants, certains types de réaction, que je lis ici et là, comme l'a fait Julien Salingue. Ce sont les théories du complot hallucinées que je vois fleurir, à base de "ha haaa, Eva Bartlett est seule contre tous les médias à la solde US", et "bouuuh @si qui fait des articles sur Eva Bartlett ou Le Corf, c'est les mensonges US qu'il faut montrer, parce que c'est pas vrai la rébellion, c'est juste des marionnettes à la solde US, nous on sait mieux !" .
Ce sont les reprises mot pour mot de la rhétorique venue d'Assad - par exemple faudrait pas dire "régime d'Assad", hein, parce qu'on dit pas "régime de Hollande", alors quoi, hein, du respect pour le gouvernement syrien - si respectable... Et puis Alep a été "libérée", en fait... (la libération par tapis de bombes, quel concept !).
Quant au soutien de Poutine à Assad, à force, on pourrait croire que ce serait purement philanthropique, ne luttant que contre l'impérialisme US, pauvres petits pays menacés...
Parce qu'évidemment, Poutine ne sert aucun impérialisme russe, c'est évident, il n'a aucun intérêt sur le gaz en Syrie, noooooon, pensez-vous.

Et là-dedans, donc : pas un mot sur le sort de la vraie rébellion d'Alep et de la population syrienne. Juste au moins un mot de compassion, comme ça, en passant, c'est trop demander ?
Ha mais non, hein, "on est au-dessus de ça, on nous la fait pas, n'est-ce pas, on est bien plus malin que la propagande, tout ça c'est les US, c'est plus compliqué que ça".

Je suis le premier à considérer qu'il est dangereux de simplifier les situations, que rien n'est noir et blanc, que le contexte est toujours important, qu'il faut se méfier des indignations faciles, etc.
Mais, enfin, merde, il est quand même des évènements, des cas, des faits, suffisamment massifs, forts, tangibles, pour qu'il n'y ait vraiment pas à relativiser.
Un peuple s'est soulevé, et s'est fait massacrer en retour. Et voilà que de beaux esprits à l'extrême-gauche, celle qui pourtant devrait, parmi tous, être sensibles aux peuples qui se soulèvent contre les tyrans, lui chient littéralement dessus.

C'est consternant.



Modifié 4 fois. Dernière modification le 16:59 le 19/12/2016 par Djac Baweur.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

ca y'est.

trouver que l'article de Coquaz ressemble plus a du caroline fourest qu'a du asi c'est être complotiste..et c'est être insensible aux souffrances des victimes de ce conflit...


et vous conseillez quoi au juste?
par exemple,
exterminer le regime d'Assad et ses partisans, c'est d'extreme gauche?
c'est humaniste?
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Désolé j'ai répondu à coté. (En fait j'étais parti pour répondre ça hier à grzzz sur l'autre sujet, où il me parlait de l'utilisation du terme "djihadiste" pour tous les rebelles par JLM , message que j'avais laissé tombé faute de temps, et finalement c'est vous qui y avez eu droit.)

Le truc sinon c'est qu'on a ici sur un site d'analyse des médias, fréquenté par un paquet de chomskystes entrainés à repérer la propagande de guerre, et qui ont du mal à ne pas la reconnaître dans l'emploi de certains termes, et s'affligent qu'un site comme @si ne le constate pas (ou les reprenne).

- "régime" par exemple c'est un mot que la presse d'apparence factuelle/neutre s'est mis étrangement unanimement à employer pour remplacer gouvernement syrien, alors qu'elle emploie plus souvent gouvernement chinois, plutôt que régime. De même qu'elle préfèrera dire "régime castriste" plus que "gouvernement cubain".
De quoi suspecter que cet élément de langage soit un élément de langage.

- le choix de termes non-neutres comme libération ou chute plutôt que reconquête selon qui la mène, résistant/terroriste pour des opposants armés selon la faction, etc... c'est aussi de grands classiques. Rien à redire quand c'est dans des tribunes ouvertement engagées, mais quand ça se glisse le factuel journalisme des faits style Le Monde ou autres 20h, voire des articles censés critiquer les médias, ça devient plus plus problématique.

Enfin je pense que la critique qui s'exprime ici n'est pas tant que @si est trop méchant envers Assad, que je doute compter beaucoup d'adorateurs dans le coin mais que @si reprend des éléments de langage de la propagande de guerre au lieu de les analyser/critiquer, et offre peu de valeur ajoutée à ce qu'on peut lire dans Libé ou le Monde (pas vraiment plus de distanciation), ou fasse un procès uniquement à charge de ceux qui défendent un point de vue différent / choisisse des personnalités facilement attaquables pour le discréditer (voir le message de Romain par exemple qui constate que certaines parties du discours de Bartlett ont été tenues par des médias n'ayant rien à voir avec l'antisionisme radical ou autres complotismes douteux).

(enfin tu me diras, traiter du cas Syrien sous le seul angle "ligne éditoriale d'@si" c'est peut être encore pire que de la traiter sous l'angle "présidentielle française", mais bon la structure du forum veut qu'on commente des articles à la base, pas une situation)

Enfin pour ce qui est de l'article de Julien Salingue il contient des affirmations sur l'ampleur du massacre faites avec une telle certitude après si peu de temps que je trouve sa posture plutôt risquée (après j'ignore s'il a des infos de première main, mais ce que je vois pour l'instant c'est des témoignages les plus horribles possibles repris dans beaucoup de médias, plutôt que des témoignages vraiment nombreux et probants).
S'il est indéniable qu'il y a eu des bombardements aveugles et un certain nombre d'exécutions sommaires, se chiffrant au moins à une petite centaine, j'attendrais quelques semaines pour les comparaisons avec l'écrasement de Varsovie si j'étais lui. Aux dernières nouvelles des bus évacuent même les combattants, et rien n'est confirmé pour ce qui est des passages les plus horrifiques évoqués par la presse, enfants brulés, etc... (ou la répartition des responsabilités entre régime et rebelles jusqu'au-boutistes dans la mort de civils en fuite).
Ce qui n’empêche pas Assad de mériter largement d'être qualifié de criminel de guerre voire contre l'humanité pour son œuvre passée, en particuliers les milliers d'opposants pacifiques qu'il a fait tuer ou emprisonner et torturer avant même que la rébellion s'arme.
Mais j'éviterais de reprendre trop vite la possible propagande de guerre qui s'étale dans la presse si le but est de soutenir les rebelles, les mensonges/exagérations qu'elle peut contenir risquant plutôt d'offrir des arguments à ceux d'Assad (voir les nombreuses fausses rumeurs d'utilisation des gaz de combat par exemple, qui doivent être de l'ordre de 10 pour un cas avéré, un classique dans la région).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:25 le 19/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
fréquenté par un paquet de chomskystes entrainés à repérer la propagande de guerre

Et ne verraient donc rien à dire concernant Eva Bartlett ou Le Corf ?
C'est beau, le décryptage des spécialistes entraînés en action...

À force de voir des éléments de langage partout et à jouer au plus malin de "je me fais pas prendre par la propagande", on finit par ne même plus apercevoir l'éléphant dans le couloir.

Et quand les éléments de langage qu'on veut absolument voir critiquer sont, bizarrement, tous dans le sens de décrédibiliser la révolution syrienne et de relativiser les crimes d'Assad, il y a un moment où le décryptage chomkyste a bon dos.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

il est en boucle..
mais personne dit ceci est la verité , Eva Bartlett ou Le Corf ont raison et les autres ont tord.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:55 le 19/12/2016 par jeanbat.
Par pierre mas

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
À force de voir des éléments de langage partout et à jouer au plus malin de "je me fais pas prendre par la propagande", on finit par ne même plus apercevoir l'éléphant dans le couloir.

C'est ce qu'on pourrait reprocher à Julien Salingue lorsqu'il écrit ceci :

La ville d’Alep est victime d’un massacre, d’une véritable boucherie qui fait immanquablement penser à d’autres villes martyrs comme Srebrenica, Grozny, Fallouja, mais aussi Varsovie et Guernica, ou encore aux camps palestiniens de Sabra et Chatila. Les témoignages directs qui affluent de la ville, venus de Syriens « ordinaires », et non des seuls membres d’un quelconque groupe armé, sont éloquents, a fortiori lorsqu’ils sont accompagnés de photos ou de vidéos. Des mots et des images qui disent la détresse, qui disent l’impuissance, qui disent l’horreur.


C'est la première fois que je suis en desaccord avec lui la je trouve qu'il reprend le discours manichéen accusateur et culpabilisateur de l'ambassadrice des Etats Unis [edition.cnn.com]

L'hypersepticisme au sujet des révolutions soutenues par les US et les monarchies du golfe n'est pas uniquement lié à un manque d'humanité et une fascination pour les boucher sanguinaire si si croyez moi.

En quoi Assad est-il différent de Saddam Hussein? Remplacer l'intervention au sol par un appui logistique et militaire à des groupes armés tout aussi sanguinaires que les miliciens du régime et vous aboutissez la encore au chaos et au désespoir pour la majorité des gens qui ne font pas de politique.

Il y a quelque chose qui relève de la mémoire historique dans le choix de ne pas soutenir cette rébellion. Cette rébellion a prévu quoi pour les millions de Syriens qui ont choisi Assad un comité vérité ou réconciliation ou un grand massacre?

Pourquoi cette fois ci serait-ce différent de l'Irak, de l'Afghanistan, du Sud Soudan (en situation d'urgence humanitaire bien que libéré du joug de Khartoum par les gentils américains souvenez vous de save darfour ), de la Lybie

Bref il y a selon moi trop d'inconnu pour prendre parti.

Si l'avenir me donne tort je me serait trompé et je ferai mes plus plate excuse à François Hollande qui aura été impeccable sur le sujet avec ses postures belliqueuse si on vous suit

En attendant je suspend mon jugement je n'ai pas assez d'élément pour prendre parti.

Si vous m'accusez de complicité c'est vous que ça regarde.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Mais de quoi me parlez-vous ?
Est-ce que je parle de soutien occidental ? De la politique de Hollande ?
Est-ce que constater la violence vécue par des alepiens ordinaires et en faire état a un quelconque rapport avec un soutien des US ?
Et qu'est-ce que c'est que cette manière de mettre les soutiens US au centre comme si c'était ce qu'il y avait de plus important dans cette affaire, comme si c'était la même chose que l'Irak, quand on voit l'ampleur de l'arsenal syrien et russe en face ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:15 le 19/12/2016 par Djac Baweur.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Et qu'est-ce que c'est que cette manière de mettre les soutiens US au centre comme si c'était ce qu'il y avait de plus important dans cette affaire, comme si c'était la même chose que l'Irak, quand on voit l'ampleur de l'arsenal syrien et russe en face ?

Pour rappel une autre bataille est en cours, et comme je le disais plus haut : une recherche "civils Mossoul" donne 443 000 résultats sur google (68 000 dans les actualités) tandis qu'une recherche "civils Alep" donne 14 700 000 résultats (675 000 dans les actualités).

Est on en droit de soupçonner que la surmédiatisation d'Alep soit destinée à de ne pas trop parler du sort des civils arabes sunnites bombardés par notre coalition ou "libérés" par nos amis irakiens ou kurdes orientaux ? Ou est ce ne pas assez se soucier du sort des peuples ? Est ce que la présence de 100% de combattants djihadistes au lieu de 30% (estimation de Salingue) justifie cet écart d'intérêt pour les civils ? Etc... Ça pose un paquet de questions intéressantes je trouve.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 20:44 le 19/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Est-on en droit de soupçonner que la médiatisation d'Alep soit aussi motivée par le très simple fait que ce que s'est passé à Alep est effectivement terrible ?
Et l'absence de médiatisation suffisante d'un drame devrait autoriser à se dédouaner d'un autre ?
On dit Alep, paf on nous sort soutien US et on dévie sur autre chose.
Par Pierre38330

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Essayez avec Qwant, on est très très loin de ces chiffres, avec plus d'occurences dans la catégorie "actualités" que dans les deux autres.

C'est sans doute cela la neutralité du ouaibe.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je ne vois pas de nombre de hits sur Qwant où est-ce ?
Par Pierre38330

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ce n'est pas affiché.
Ceci dit, au bout de quelques pages, s'affiche le message "les résultats suivants sont probablement peu pertinents.

Sur mon écran, une page équivaut à environ six occurences. Pour atteindre 443 000 occurences, il faudrait environ 74 000 pages...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:02 le 19/12/2016 par Pierre38330.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ah ok.

De toutes manières l'intérêt de google c'est qu'il recense toutes les reprises d'articles (un article d'agence apparaitra comme un article de chaque site qui le reprend, ce qui donne une idée de leur impact).
Qwant doit éliminer les doublons, comme Yahoo/Bing (ce qui ne change pas beaucoup le résultat dans leur cas, Yahoo/Bing donnent 107 résultat en actualités pour civils Mossoul, 1510 pour civils Alep).

Enfin ça vient certainement en partie du fait que l'EI ne devait pas trop laisser les civils twitter leurs états d'âmes ou maintenir des contacts avec la presse, mais elle ne se passionne pas vraiment pour leur sort actuel (il y a eu une grosse vague d'articles en 2014 genre "la vie horrible horrible des civils sous l'EI" nettement moins après).
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

là dans votre raisonnement vous me faites penser à ceux qui disent je ne suis "ni de de droite ni de gauche". En fait ils sont toujours de droite.
(donc Salingue participerait aussi à la propagande médiatico-occidentale ? mais c'est un monde qui s'effondre !!!)
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

[www.arretsurimages.net]

un peu comme vous, de drôche?
Par M.Pat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

c'était pour rire... Ca a du vous échapper mais comme j'ai eu la comprenette difficile sur vos message récemment je ne vous en veux pas.
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Ben oui, en quoi Assad est-il différent de Saddam Hussein, ou de Ben Ali, ou de Moubarak, ou de Kadhafi ? Pourquoi donc ces pays ont-ils du mal à garder leur unité avec des gens prêts à prendre les armes, des militaires qui font défection etc. ?
Et qu'en serait-il en France si quelqu'un tentait une prise de pouvoir par les armes ? Qu'est-ce que ça dirait de l'état du pays ?
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

A part ça l'ambassadeur russe en Turquie a été tué lors d'une expo.
Par un policier turc criant Allah Akbar avant de faire un speech* sur leur responsabilité à Alep.
Russes et Turc dénoncent en cœur "une provocation destinée à saborder leur rapprochement et le processus de paix en Syrie".
Les complotistes sont en ébullition dans les commentaires des vidéos du meurtre (pour les amateurs de snuff movies, les images de la mort sont sur youtube, on arrête pas le progrès) et accusent généralement Obama (dont les liens avec les loups noirs turcs infiltrés par le mossad et se faisant donc passer pour des djihadistes ne sont plus à prouver).

* il a piqué le micro de l'ambassadeur et parlé au moins 40 secondes, mais aucun média n'est précis sur ce qu'il a dit



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:16 le 19/12/2016 par Carnéade de Cyrène.
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Pour un peu de polémique, quelqu'un sait si ce tweet de Mélenchon fait référence à l'assassinat : "Alerte ! La haine des Russes conduit au meurtre et à la guerre." ?

Si c'est le cas, c'est... comment dire... je ne sais pas en fait, ce que ça pourrait vouloir dire exactement.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

D'après l'heure du Tweet (11:38) et l'heure du meurtre (vers 17h) ça ne semble pas coller.
Mais je vais souffler l'info aux complotistes qu'ils puissent dire que Mélenchon l'avait prévu. :)
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Les commentaires des tweets de JLM font peur sinon.
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Bizarre, sur la timeline, ça dit qu'il a été envoyé il y a 3 heures et il y a pourtant cet horaire à 11h 38.
Va peut-être falloir qu'il dise un mot parce que ça se déchaine contre lui pour ce tweet.

En tout cas, avec en plus ce qui doit être un attentat à Berlin sur le même modus operandi qu'à Nice, on se prépare de joyeuses fêtes.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je dis des conneries c'est bien à ce sujet.^^
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Il est aux Antilles, peut-être qu'un community manager va se faire engueuler au sortir de l'avion et qu'il va dire quelque chose d'un peu plus clair si la technique veut bien fonctionner pour ce direct : [campagne.jlm2017.fr]
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Carnéade de Cyrène: "(dont les liens avec les loups noirs turcs infiltrés par le mossad et se faisant donc passer pour des djihadistes ne sont plus à prouver)."

Les loups noirs ou les loups gris? Il est question des loups gris, organisation d'extrême-droite, dans cet article concernant le petit Omran, sous un dessin le représentant devant un loup avec la légende: un loup ne pleure pas. ( vers la fin de l'article).

[www.les-crises.fr]
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Je résumais (en caricaturant un peu) ce qu'en disaient quelques illuminés commentant l'attentat, je ne saurais dire si l'erreur venait de moi ou d'eux.
Sinon les turcs accusent, naturellement, les gulenistes maintenant.
Par Pierre38330

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Sinon les turcs accusent, naturellement, les gulenistes maintenant.

Cela veut-il dire que margré tous ses efforts le régime turc n'a pu éliminer tous les gulenistes ?
Il va lui falloir continuer à enfermer des milliers de personnes.

Zut, j'ai écrit régime ...
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Du coup vous m'avez donné l'idée de faire une petite recherche sur les Loups gris. Dans l'article ci-dessous, il est dit que le bonnet blanc est leur emblème dans des manifestations. Intéressant, non?
[www.turquieeuropeenne.eu]
Après son arrestation et contre la mobilisation des démocrates de Turquie en hommage à Hrant DINK, commercialiser dans les rues de Turquie le bonnet blanc est devenu le symbole de solidarité avec le meurtrier.

Sur l’affiche et les annonces publicitaires de la manifestation de la Fédération Turque de France, apparait une personne - un chanteur- avec le bonnet blanc sur la tête. Plus 80 000 originaires de Turquie vivent en Ile de France. En utilisant ce symbole, les organisateurs de cette manifestation appellent à l’affrontement face aux autres minorités et à l’ensemble des démocrates originaires de Turquie. Avec cette posture de héros de l’assassin de DINK, les organisateurs visent à exporter et organiser l’ultra nationalisme turc en France.
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Suggestion pour une nouvelle chronique:
Alep: qui sont les Loups gris casques blancs?
Par wesson

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

La question actuelle serait plutôt où ils sont ?

Parce que là effectivement, ils semblent bel et bien avoir disparu d'Alep Est une fois celui ci repris par l'armée régulière de Syrie.
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Très présents en Belgique :[www.youtube.com]
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

C'est peut être justement qu'ils voient qu'il s'agit de cibles très faciles.
Par Djac Baweur

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Il m'a plutôt semblé lire autre chose - surtout concernant Le Corf, qu'il ne fallait pas critiquer.

Et puis, figurez-vous que je ne lis ni Libération, ni Le Monde, et que je regarde pas France 2, ni TF1.
En revanche, j'ai beaucoup vu passer cette vidéo de Bartlett sur les réseaux sociaux. Avec beaucoup de gens (les chiffres de lecture de la vidéo parlent d'eux-mêmes) qui commentaient, pour dire que ho là là, la Vérité est ailleurs. Et qui, donc, croyaient à ce qu'il y a sur la vidéo - et ce d'autant plus que, précisément, ce n'était pas écrit dans Libération, ou dit sur TF1.

@si n'est pas à l'usage exclusif des 8/10 super-chomkystes-entraînés-à-qui-on-ne-l'a-fait-pas du forum.
Par abracadabra

Re:

Un homme, policier et "djihadiste" (d'après son discours), tue l'ambassadeur russe en Turquie d'une balle dans le dos :

[www.lemonde.fr]

(attention la vidéo proposée en bas est assez choquante)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:39 le 19/12/2016 par abracadabra.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

A part ça la Russie peut célébrer une grande victoire diplomatique.
Réussir à convaincre la Turquie de venir discuter cessez le feu en Syrie, seule avec elle et l'Iran, sans inviter ni les États-Unis ni aucune faction syrienne (même pas le "régime", Assad doit se sentir complètement ramené au rang de pantin).
Bon je serais kurde, je m'inquiéterais plutôt de cette nouvelle entente cordiale.
Par Tigi

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Les kurdes seront sans doute les prochains dindons de la farce.
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

L'Europe va-t-elle livrer le journaliste Maxime Azadi à la Turquie?
[www.humanite.fr]

Rappel:[www.lemonde.fr]
Un crime qui n'a donc pas été puni. Commis par un membre des Loups Gris?



Modifié 2 fois. Dernière modification le 10:36 le 23/12/2016 par BIBI.
Par TRK

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Après avoir regardé l'Interview d'Eric Dénécé, directeur du CF2R sur la désinformation d'Alep (LCI, 21/12/16, 23h30)"

[youtu.be]

Je voulais savoir si lui aussi était un agent de Poutine ? :D



Modifié 2 fois. Dernière modification le 23:00 le 22/12/2016 par TRK.
Par shuppy

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Dénécé : le mec qui assimile les écolos aux djihadistes, écolos infiltrés par les nazis ukrainiens à NdL, qui "protégea" les intérêts de Total en Birmanie et qui comme Alain Bauer vend de la sécurité au profit de sa boite...il est aussi :"président du Comité d'éthique de SPYLAND, parc d'attractions consacré au monde des agents secrets" .
Relayer la propagande russe ne fait pas de lui un expert de la question syrienne



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:43 le 23/12/2016 par shuppy.
Par Vogelsang

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

L'article a du mal à réfuter les arguments de cette journaliste... Donc Vincent C tente de réfuter la journaliste elle même par le sous-entendu (trés sonore) d'antisémite, la désignation qui tue... Un charmant procédé... Félicitations.
je suis un peu déçu là...
Cordialement
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Requête à ASI,

Il est en train de se passer quelque chose d'extraordinaire dans le monde médiatique. Il semble qu'il y ait un début de mea culpa CHEZ CERTAINS sur la couverture de la guerre à Alep et en Syrie ces dernières années. A demi-mots, on commence à reconnaître avec le recul qu'on a un peu exagéré notre soutien aux "rebelles" par haine de Bachar Al Assad, qu'on a été sans doute trop suivistes par rapport aux média anglo-saxons, que notre diplomatie s'est plantée, à tel point qu'Yves Calvi (Yves Calvi, celui de C dans l'air - une émission qui porte bien son nom d'ailleurs : elle n'est vraiment pas "sur terre", plutôt dans la stratosphère - Yves Calvi, je rêve) qui sur LCI craint d'avoir fait "la première émission télé révisionniste". Ce qui est hallucinant, c'est que certains semblent découvrir ce que des médias alternatifs n'ont pas cessé de démontrer depuis des mois. Ca ne va pas sans mal, évidemment, ça résiste, ça dénie, ça nuance, mais comment pourrait-il en être autrement...

C'est un événement majeur qui concerne en premier lien le site ASI (dont il faudra peut-être aussi analyser certains biais), site dont l'objectif premier est justement la critique des médias.

La couverture de cette guerre risque de rester comme une marque infamante pour une certaine partie de la profession, qui a relayé sans recul une véritable propagande.

J'espère que l'on pourra revenir de manière approfondie sur cet épisode bientôt (à la rentrée ?) dans une émission spéciale.

Il faut vraiment que l'équipe mesure l'ampleur de la manipulation (dont on aura été sauvegardé par un petit nombre heureusement, journalistes ou politiques), et l'importance de l'analyser.

Merci d'avance.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 18:17 le 23/12/2016 par abracadabra.
Par shuppy

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Vous avez compris ASI, faite votre mea culpa : Bachar est gentil ( osef les Syrien c'est rien que des bougnoules integristes )
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Une émission ASI permettrait justement peut-être de sortir de cette vision binaire (le camp du bien contre le camp du mal) qui a prévalu dans l'interprétation majoritaire de la situation en Syrie.
Par tony

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
Yves Calvi (Yves Calvi, celui de C dans l'air - une émission qui porte bien son nom d'ailleurs : elle n'est vraiment pas "sur terre", plutôt dans la stratosphère - Yves Calvi, je rêve) qui sur LCI craint d'avoir fait "la première émission télé révisionniste".


Oui j'ai vu aussi l'émission et j'ai halluciné devant ce demi-aveu.

Comme d'habitude, Calvi fait tout pour minimiser le fait qu'il est un propagandiste, et on voit que ça lui fait mal au cul de reconnaître sa propre connerie: "pardonnez-moi, mais quand même on a eu raison de dénoncer les morts etc...", mais il reconnaît du bout des lèvres s'être planté, lui et tous les autres avec lui.

Mais c'est en effet le dernier qu'on attendait à faire cette sorte de mea culpa.

Cette affaire fait penser au "vrai-faux" charnier de Timisoara, en 1989, soit il y a 28 ans(!),mais en bien pire: là au moins la manipulation et les rumeurs étaient basées sur des photos et l'existence REELLE du charnier - même s'il ne s'agissait pas de victimes de la révolution roumaine.

Dans l'affaire d'Alep, on n'a tout simplement RIEN qui ressemble ou qui puisse suggérer de près ou de loin qu'on ait affaire à un "massacre", à un "génocide" ou à un "nettoyage ethnique", mais seulement des bombardements, certes terribles, de quartiers urbains, qui étaient déjà cibles de bombardements à l'explosif bien avant l'intervention des russes.
On ne se base que sur des témoignages isolés, sans aucun recoupement ni aucune preuve factuelle: le béaba du journalisme!

Les media français n'ont pas été "intoxiqués", ils se sont tout simplement auto-intoxiqués dans cette affaire, sans absolument aucune preuve factuelle ni le moindre élément de réalité, dans une sorte de gros délire à la BHL/Glucksman ce qui est proprement hallucinant quand on y réfléchit 2 secondes, et en dit long sur l'état de mort cérébrale de l'éditocratie.

Jamais la "ciculation circulaire" de l'info n'aura produit autant de dégâts sur les esprits que dans le traitement de la reprise d'Alep par les media français.
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Lire le sous-titre de cet article, lire l'article, conclure :

[www.lepoint.fr]
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Autre exemple: [www.lepoint.fr]
C'est moins net que dans l'exemple précédent, mais le sous-titre peut prêter à confusion:
La romancière, accusée de "propagande terroriste" dans un journal pro-kurde,: on pourrait croire que c'est un journal pro-kurde qui l'accuse de propagande terroriste;



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:16 le 29/12/2016 par BIBI.
Par tony

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
Lire le sous-titre de cet article, lire l'article, conclure :
[www.lepoint.fr]


C'est proprement édifiant:
-d'une part l'info principale de l'article concerne un charnier découvert dont la source est l'agence Sana et imputé aux rebelles.
-d'autre part l'info concernant l'exécution de 82 civils par les milices progouvernementales n'est que le "rappel" d'une info précédente, une contextualisation ("plusieurs jours avant, l'ONU avait affirmé")
-enfin le papier ne fait mention que "d'informations crédibles" reçues par l'ONU concernant cette exécution passée n'ayant rien à voir avec le charnier, et pas d'un fait officiellement attesté par l'ONU, ce que suggère le chapeau: "d'après l'ONU, 82 civils [...] ont été tués par les milices progouvernementales."

Bilan: en chapeau d'un papier traitant d'exactions possibles perpétrées par les rebelles, le Point réécrit l'histoire en suggérant qu'un charnier de 82 civils tués par les pro-gouvernement a été découvert.
C'est en tout cas ce que peut comprendre n'importe qui qui se contente de lire le titre et le chapeau.

A ce niveau là, ce n'est plus de la désinformation, mais du révisionnisme et de la manipulation pure et simple.

Comment a-t-on pu en arriver là?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07:45 le 31/12/2016 par tony.
Par BIBI

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Tout à fait d'accord; ma réaction était faiblarde, ces agissements me laissent sans voix.
Par Al1

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Voté. Ils sont cons ou quoi ? Ca se voit, là, quand même !
Ou alors on peut imaginer que le rédac'chef fait la titraille, d'un article qu'il lit en diagonale, et est tellement auto-aveuglé qu'il en conclut le contraire.

C'est un monument, cet article !
Par tony

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
Voté. Ils sont cons ou quoi ? Ca se voit, là, quand même !

Ou alors on peut imaginer que le rédac'chef fait la titraille, d'un article qu'il lit en diagonale, et est tellement auto-aveuglé qu'il en conclut le contraire.



C'est un monument, cet article !


Oui et d'ailleurs ça na pas échappé aux lecteurs du Point qui ont commenté le papier.

Il y a deux hypothèses d'explication également plausibles: l'incompétence (mais aussi paresse et rapidité) ou la manipulation pure et simple.

Habitué aux approches de la sociologie du journalisme sur les conditions de production de l'info, je me suis longtemps contenté de la première explication (cf l'exemple de Timisoara): inutile de chercher des causes non nécessaires, celles-ci étant suffisantes, dans un contexte de flux tendu, de précarisation des rédacteurs et de circulation ciculaire de l'info.

Cependant, l'articulation de plus en plus orientée de l'information depuis quelques années entraine une forme de suspicion de volonté de plus en plus délibérée de manipuler l'information, au point d'en arriver à trouver possible l'emploi de ficelles aussi grossières: "allez coco, les victimes des rebelles, ça colle pas avec la ligne, ça intéresse pas les lecteurs, colle moi des civils tués par Assad, avec l'ONU comme paravent".

Mais il faut aussi savoir que le chapô n'est pas forcément un résumé de l'article, mais simplement une "accroche" pour attirer le lecteur: a l'extrême, la chapô peut même faire contrepoint au titre de l'article, pour contextualiser ou "dialectiser" l'info.

Le responsable de la rédaction peut alors toujours se réfugier derrière cet argument, en disant que des exactions commises par les milices pro-gouvernementales, c'est plus "vendeur" que des exactions commises par les rebelles, et que ce qui compte c'est le contenu de l'article, dont il n'y a pas lieu de douter a priori de l'honnêteté.

La grosse faute ici est que le titre aurait du expliciter qui étaient les victimes et les auteurs présumés du charnier, et ne pas se contenter de mentionner la découverte d'un charnier, laissant planer une grosse ambiguïté, voire un contresens.

L'autre problème est qu'à l'heure de la "fast" lecture sur ce type d'info quotidiennes et lassantes pour le lecteur de base, on se contente souvent de lire le titre, le chapô et quelques lignes, et conforter simplement l'idée que Assad n'a fait que quelques victimes de plus, comme tous les jours...une petite musique quotidienne qui évite de penser la complexité.
Par Faab

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Cherchons où ça s'est passé, la même news AFP :
- début sur France Info : "Syrie : un charnier découvert dans l'ex-bastion rebelle à Alep - Selon l'agence officielle Sana, 21 corps ont été découverts.
Macabre découverte à Alep. Un charnier contenant 21 corps a été mis au jour dans la partie qui était contrôlée par le rébellion dans la ville syrienne d'Alep, rapporte dimanche 25 décembre l'agence officielle Sana. Les "civils (ont été) exécutés par les groupes terroristes avant leur sortie des quartiers est de la ville d'Alep", a précisé Sana, utilisant le terme qui dans la phraséologie du régime signifie les groupes rebelles.
"

Et au milieu de l'article, un intertitre : "D'autres exécutions attribuées aux milices pro-régime" parlant ensuite de l'histoire de l'ONU, puis ça enchaîne sur le point de vue russe, ça passe à l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, et ça conclut sur les accusations de "crime contre l'humanité" envers la Russie.

- début sur Direct Matin : "Syrie : découverte d'un charnier dans l'ex-bastion rebelle à Alep
Un charnier contenant 21 corps a été découvert dans la partie qui était contrôlée par le rébellion dans la ville syrienne d'Alep, rapporte l'agence officielle Sana, imputant la responsabilité aux insurgés.
"

Là, l'article est réduit et conclut ensuite sur l'histoire de l'ONU, sans transition.

- début sur Yahoo ! : Syrie: découverte d'un charnier dans l'ex-bastion rebelle à Alep
Damas (AFP) - Un charnier contenant 21 corps a été découvert dans la partie qui était contrôlée par le rébellion dans la ville syrienne d'Alep, rapporte l'agence officielle Sana, imputant la responsabilité aux insurgés.
Les "civils (ont été) exécutés par les groupes terroristes avant leur sortie des quartiers est de la ville d'Alep", a indiqué Sana dimanche soir, utilisant le terme qui dans la phraséologie du régime signifie les groupes rebelles.
"

Conclusion : a priori, Yahoo ! fait passer la dépêche sans modification, France Info a rajouté l'intertitre "D'autres exécutions attribuées aux milices pro-régime", Direct Matin a juste coupé, et au Point, ils ont carrément inversé les priorités tout en laissant les confusions initiales que peut-être France Info a essayé de réduire avec son intertitre.

Faudrait enquêter, qui fait le "bâtonnage" de dépêche au Point ?
Boulot de stagiaire ? Ligne éditoriale définie là-dessus ? Qui contrôle ?
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Merci pour le décryptage !
Par abracadabra

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Toute ma reconnaissance à celui qui pourra m'expliquer en quoi le texte des Décodeurs concernant le 3ème point réfute les propos rapportés de Bachar Al Assad :

[www.lemonde.fr]
Par thc

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Or donc, le Monde, en 2017, affirme: "Entre 2003 et 2013, la guerre des Etats-Unis et de ses alliés en Irak a fait 100 000 victimes, selon le magazine Time. "

Curieusement, Le Monde en 2008, semblait plus prudent dans ses estimations: "Côté irakien, le nombre de morts est plus incertain. Selon les études, il varie entre 100 000 et 1,2 million."

Qui croire ? Je vais méditer sur le concept de post-Vérité.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:19 le 09/01/2017 par tchd.
Par pierre mas

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
Curieusement, Le Monde en 2008, semblait plus prudent dans ses estimations: "Côté irakien, le nombre de morts est plus incertain. Selon les études, il varie entre 100 000 et 1,2 million."


Mwoui c'est très curieux. C'est sans doute l'objectivité de Time magazine en ce qui concerne la politique étrangère US qui a motivé le choix des "décodeur " fact checkeur.

Au chapitre critique de l'article Wikipédia consacré au canard de référence que lis-je?

Critiques
Dans les années 1980, le journal est accusé par l'organisation Fairness and Accuracy in Reporting et par les spécialistes des médias Noam Chomsky et Edward Herman de donner une couverture biaisée des événements en Amérique centrale et Amérique du Sud, particulièrement en insistant sur la violation des droits de l'Homme commises au Nicaragua au détriment de ceux perpétrés pendant les guerres civiles au Salvador et au Guatemala ou sous la dictature au Honduras.
Le journal est aussi accusé de médiatiser systématiquement les informations compromettantes pour les ennemis des États-Unis, et inversement de minorer les crimes de la politique étrangère des États-Unis et de leurs alliés1.
Par jeanbat

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

voila comment le monde et les "intellectuelles" occidentaux se sont et continuent de se positionner par rapport à expressionnisme des USA.

(à mettre en perspective aux cris d’horreurs que poussent nos grands "analystes humanistes" au sujet de Poutine.


page 6 du monde
jeudi 21 mars 85

publicité demandant au congres des états unis d'apporter de l'aide " à tout les secteurs de l'opposition" au Nicaragua ,c'est à dire les contras contre un parti totalitaire :les Sandinistes .

ps: la liste des signataires vaut son pesant de cacahuètes.

À L’ATTENTION DU CONGRÈS AMÉRICAIN

L’avenir de la démocratie est actuellement mis en jeu au Nicaragua. Après quatre ans de dictature (mai 80 - novembre 84) un parti totalitaire — le FSLN — n’a pas réussi à briser la résistance d’un peuple. Ainsi que les élections l’ont démontré, et malgré les pressions organisées par le FSLN, plus de la moitié des électeurs nicaraguayens lui ont refusé leurs suffrages. La proclamation de l’état d’alerte montre qu’après la relative ouverture qu’ont constituée ces élections le projet politique du FSLN reste bien la mise en place du totalitarisme. C’est pourquoi nous considérons que l’aide à tous les secteurs de l’opposition est indispensable pour que les Nicaraguayens puissent se défaire de la dictature d’un parti totalitaire et exercer enfin ce droit qu’ils semblaient s’être assuré en renversant la tyrannie somoziste : choisir librement leur avenir politique.

Ces raisons nous font demander au Congrès des U.S.A., dans un esprit de solidarité démocratique, de reconduire l’aide à la résistance nicaraguayenne.

La reconduction de cette aide est nécessaire d’un point de vue stratégique : la junte sandiniste n’a jamais caché que son but est l’intégration de toute l’Amérique Centrale en une seule et même entité marxiste-léniniste. Dans ce cas, les U.S.A. seraient contraints de se désengager de l’un de leurs principaux traités d’Outre-mer, et c’est précisément l’objectif recherché par la stratégie soviétique : forcer les États-Unis à se retirer des régions qui représentent une importance vitale pour eux-même et le Monde Libre. A cet égard, le problème de l’Amérique Centrale — « cinquième frontière » de l’Europe — est aussi un problème.

Cette aide est également nécessaire d’un point de vue moral : l’Occident doit être conséquent dans le soutien qu’il apporte à ceux qui luttent pour bénéficier de ces droits que votre propre Déclaration d’Indépendance à proclamés inaliénables et qui, par conséquent, devraient appartenir à tous.

Nous disons au Congrès des U.S.A. : refuser l’aide à ceux qui cherchent à exercer ces droits équivaudrait, de votre part, à renier l’esprit de votre propre pays. En cas d’échec au Nicaragua, la situation stratégique dans laquelle se retrouveront les U.S.A. sera moins grave que la trahison des principes mêmes sur lesquels votre pays a été fondé.

La liberté des Nicaraguayens, c’est votre liberté et la nôtre. En ce sens, elle ne se divise pas. Si vous échouez au Nicaragua, nous sommes en droit de vous demander : où allez-vous échouer la prochaine fois ? Si la liberté et la démocratie ne valent pas la peine d’être défendues dans votre propre hémisphère, où valent-elles la peine d’être défendues ? Le Monde Libre attend votre réponse. Ses ennemis aussi.

PREMIÈRES SIGNATURES.

France / NICARAGUA :

Fernando Arrabal, dramaturge ; Alain Besançon, historien, philosophe ; Léon Boutbien, président international de l’Union internationale de la résistance et de la déportation ; Claudie Broyelle, écrivain ; Jacques Broyelle, écrivain, journaliste ; Pierre Daix, déporté, résistant, écrivain, journaliste ; général Delauna ; Monique Garnier-Lançon, vice-présidente de l’EI ; Eugène Ionesco, dramaturge, académicien ; Robert Jaulin, ethnologue, Bernard-Henri Lévy, philosophe ; Armand Maloumia ; Edouardo Manet, écrivain, Vladimir Maximo ; Jean-François Revel, journaliste, écrivain ; Jules Moch, ancien ministre, écrivain ; Marie-Madeleine Fourcade, présidente du comité d’action de la résistance ; Galina Vichnevskay ; Leonid Plioutch ; Illios Yannakakis, universitaire ; Jacques Miquel, avocat ; Pierre Rigoulot, universitaire, écrivain ; Olivier Todd, écrivain, journaliste ; Père Riquet, déporté, résistant ; Patrick Wajsman, écrivain, journaliste ; Eddy Marnay, compositeur ; Raymond Moretti, peintre ; Branko Lazitch, écrivain, journaliste ; Pierre Golendorf, journaliste, écrivain ; Emmanuel Le Roy-Ladurie, historien, Collège de France ; Vladimir Boukovsky ; Pierre Le Rolland, résistant, déport ; Eliane Le Rolland, résistante, déporté ; Philippe Bernert, journaliste ; Jean-Marie Daillet, vice-président du CDS.

Luxembourg : Marcelle Lentz Cornette, député Parlement européen.

Autriche : Simon Wiesenthal, président du Centre de documentation sur les juifs persécutés par le régime nazi.

Espagne : Armando Valladare ; Xavier Domingo, journaliste, écrivain ; Fernando Sanchez Drago, journaliste, écrivain ; Federico Jimenez Losanto, journaliste, écrivain ; Carlos Alberto Montaner, journaliste, écrivain ; Miguel Sales, journaliste, écrivain.

Grande-Bretagne : Winston Churchill, membre du Parlement ; Lord Chalfont, ancien ministre des affaires étrangères ; Bryan Croizier, journaliste ; Melvyn Lasky, écrivain journaliste ; Robert Conquest, historien ; Lord Hugh Thomas, historien ; Léo Ladedz, éditeur écrivain ; L. Kolakovsky, professeur philosophe ; Georges Urban, écrivain journaliste ; Lord Frank Chappel, ex-président du TUC ; Malcom Fraser, ex-premier ministre d’Australie ; Comte Nicolas Tolstoï-Miloslavsky.
Par tony

Re: Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Citation:
Toute ma reconnaissance à celui qui pourra m'expliquer en quoi le texte des Décodeurs concernant le 3ème point réfute les propos rapportés de Bachar Al Assad :



[www.lemonde.fr]



Cet argumentaire pose deux problèmes:

-d'une part Assad dit seulement que les Etats-Unis n'ont pas de "leçons à donner" en matière de "droits de l'homme" et parle de leur "passif", "y compris" avec la guerre d'Irak, qui serait le "pire".
C'est extrêmement vague, et nulle part il n'y est question de nombre de victimes, mais de "droits de l'homme".
Il s'agit de l'argument fallacieux classique: nous faisons le mal, mais vous le faites aussi, et en pire.
Mais cela n'implique absolument pas que Assad se livre là à une comparaison directe du nombre de victimes des deux conflits: l'invasion de l'Irak et la guerre civile syrienne.

Pourtant le "décodeur" du Monde interprète cela avec cet intertitre: "Al-Assad a tué plus de ses concitoyens que les Etats-Unis en Irak et Afghanistan", alors qu'Assad n'a pas parlé de ça dans les propos rapportés.

Littéralement, les propos d'Assad sont tellement vagues qu'en aucun cas cette réponse du "décodeur" ne constitue une "contradiction".

-dans le cas ou effectivement on accepte d'interpréter les propos d'Assad comme s'il disait "les Etats-Unis on tué plus de gens en Irak et ailleurs que moi en Syrie", alors se pose le problème du décompte.

D'après wiki, les 100 000 morts du conflit proviennent de l'"Irak Body Count", il n'inclut que les victimes répertoriées "officiellement" et ce chiffre se base sur "toutes les morts rapportées par au moins deux sources journalistiques". Wiki précise: "cette méthode tend à sous-estimer les morts civiles".

Tous les autres décomptes sont très supérieurs à ce chiffre: l'étude du Lancet estimant l'ensemble des victimes directes et indirectes de la guerre en Irak avance le chiffre de 650 000 morts "en excès" - en réalité, une fourchette à 95% de confiance se situant entre 400 000 et 950 000 décès en excès.

On voit clairement que le "décodeur" du Monde a choisi l'estimation la plus basse, même si c'est celle qui est la plus reprise.

Bilan: d'une part le "décodeur" croit réfuter des propos précis qui n'ont pas été tenus par Assad, et d'autre part cette fausse réfutation est elle même largement réfutable sur la base des estimations comparées du nombre de victimes.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 14:20 le 18/01/2017 par tony.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page