Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Lancé aux Etats-Unis, le débat arrive en France par le PDG de Publicis

observatoire Par Sébastien Rochat discuté depuis 17:47 le 18/08/2011

"On peut être super riche et se montrer super citoyen !" Même le 20 heures de TF1 n'en revient pas : en raison de la crise de la dette, de grands patrons veulent payer davantage d'impôts pour renflouer les caisses de l'Etat. Ce mouvement de générosité est parti de l'autre côté de l'Atlantique : c'est le milliardaire américain Warren Buffet qui a lancé le débat aux Etats-Unis en réclamant une hausse des impôts pour les "méga-riches" dans une tribune publiée le 14 août dans le New York Times.

Cette riche idée a ensuite été reprise en France : le PDG de Publicis et président de l'Association française des entreprises privées (AFEP), Maurice Lévy, a lui aussi pris sa plume pour réclamer une plus grande taxation des plus riches dans une tribune publiée dans Le Monde. Interrogé par RTL le même jour, l'homme d'affaires Pierre Bergé (co-propriétaire du Monde) a abondé dans son sens.

Un milliardaire américain, deux tribunes et deux fortunés français...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Yanne

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ils nous prennent pour des cons, et surtout ils savent que le système est bouclé en leur faveur.

Voici une histoire qui vient d'une blogueuse de Mediapart :

Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village. Monté sur une caisse, il cria à qui voulait l’entendre qu’il achèterait cash 100 euros l’unité tous les ânes qu’on lui proposerait. Les paysans le trouvaient bien peu étrange mais son prix était très intéressant et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie. Il revint le lendemain et offrit cette fois 150 € par tête, et là encore une grande partie des habitants lui vendirent leurs bêtes. Les jours suivants, il offrit 300 € et ceux qui ne l’avaient pas encore fait vendirent les derniers ânes existants. Constatant qu’il n’en restait plus un seul, il fit savoir qu’il reviendrait les acheter 500 € dans huit jours et il quitta le village.

Le lendemain, il confia à son associé le troupeau qu’il venait d’acheter et l’envoya dans ce même village avec ordre de revendre les bêtes 400 € l’unité. Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 € dès la semaine suivante, tous les villageois rachetèrent leur âne quatre fois le prix qu’ils l’avaient vendu et pour ce faire, tous empruntèrent.

Comme il fallait s’y attendre, les deux hommes d’affaire s’en allèrent prendre des vacances méritées dans un paradis fiscal et tous les villageois se retrouvèrent avec des ânes sans valeur, endettés jusqu’au cou, ruinés.

Les malheureux tentèrent vainement de les revendre pour rembourser leur emprunt. Le cours de l’âne s’effondra. Les animaux furent saisis puis loués à leurs précédents propriétaires par le banquier. Celui-ci pourtant s’en alla pleurer auprès du maire en expliquant que s’il ne rentrait pas dans ses fonds, il serait ruiné lui aussi et devrait exiger le remboursement immédiat de tous les prêts accordés à la commune.
Pour éviter ce désastre, le Maire, au lieu de donner de l’argent aux habitants du village pour qu’ils paient leurs dettes, le donna au banquier, ami intime et premier adjoint, soit dit en passant. Or celui-ci, après avoir rétabli sa trésorerie, ne fit pas pour autant un trait sur les dettes des villageois ni sur celles de la commune et tous se trouvèrent proches du surendettement.

Voyant sa note en passe d’être dégradée et pris à la gorge par les taux d’intérêts, la commune demanda l’aide des communes voisines, mais ces dernières lui répondirent qu’elles ne pouvaient en aucun cas l’aider car elles avaient connu les mêmes infortunes.

Sur les conseils avisés et désintéressés du banquier, toutes décidèrent de réduire leurs dépenses?: moins d’argent pour les écoles, pour les programmes sociaux, la voirie, la police municipale... On repoussa l’âge de départ à la retraite, on supprima des postes d’employés communaux, on baissa les salaires et parallèlement on augmenta les impôts. C’était, disait-on, inévitable mais on promit de moraliser ce scandaleux commerce des ânes.

Cette bien triste histoire prend tout son sel, quand on sait que le banquier et les deux escrocs sont frères et vivent ensemble sur une île des Bermudes, achetée à la sueur de leur front. On les appelle les frères Marchés.

Très généreusement, ils ont promis de subventionner la campagne électorale des maires sortants.

Cette histoire n’est toutefois pas finie car on ignore ce que firent les villageois. Et vous, qu’auriez-vous fait à leur place?? Que ferez-vous??

Pour nous retrouver tous sur la place du village samedi 15 octobre 2011 (journée internationale des indignés) faites déjà passer cette histoire à votre voisin.....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Al Ceste

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ce que propose Lévy c'est : moi et mes amis on va maigrir, ce qui nous permettra de courir plus vite, mais en contrepartie vous vous allez crever....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Marrant, rien qu'à lire le thème, j'ai tout de suite pensé comme Monique Pinçon-Charlot. Ça me parait tellement évident.
Un bon baromètre, les riches.
On savait, et maintenant il parait certain que le truc qui s'est mis en marche à cause d'un trop-plein d'injustices concentré dans une si courte période, risque de ne plus pouvoir s'arrêter une fois qu'il aura trouvé sa vitesse de croisière.
Du coup, ils pensent subitement que partager leurs richesses, bon sang mais nous aurions dû y penser plus tôt. Si seulement nous avions pu imaginer que nos privilèges et passe-droit en tous genres se faisaient au détriment des pauvres et moins pauvres, que n'aurions-nous crié "Halte-là".
Donc, autant adopter un plan visant à amadouer la majorité de moins en moins silencieuse. Nous savons, que c'est énorme, et on a réussi à faire gober de bien pires couleuvres dans le passé, mais après tout, après des années d'abrutissement TF1nesques et autres services publics aux ordres; à force d'attendrir la viande et d'amollir la boule, là, dans la tête, mais siiiiii.. ça devrait les calmer, ces marauds.

Qu'ils essaient de bousiller les vaches sacrées, après tout ils pensent qu'ils n'ont plus rien à perdre, et que le temps que les gens, ayant une fois retrouvé leurs esprits, s'évertuent à réparer les dégâts, l'eau va couler sous les ponts.

Ils n'ont pas l'air conscients qu'ils risquent surtout d'accélérer le processus, et qu'à défaut de conduire les "vaches sacrées" à l'abattoir, ils cochent surtout l'option de faire face à des gens qui ont bouffé de la "vache enragée".
Et se rendre compte qu'ils ont dû merder quelque part, dans leur tentative d'édification d'un cheptel international de bovins.

Ça se fissure de partout, comme dans un barrage, et ils tentent de colmater les brèches avec de l'apaisyl.

C'est trop mignon.


Merci Sébastien Rochat pour ce nouvel article. Vous les alignez à la pelle d'ailleurs en ce moment, j'espère que ce n'est pas cause de vacances prolongées de membres de l'équipage....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (66)
Par Gavroche

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Alors, là, bravo, et merci. J'oublie toujours de voter pour les articles, mais là, c'est fait.

J'aime beaucoup la contribution "exceptionnelle" des gros riches, à mettre en parallèle avec le serrage de ceinture généralisé, et durable, lui.
Ils nous prennent vraiment pour des cons !
Par Yanne

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ils nous prennent pour des cons, et surtout ils savent que le système est bouclé en leur faveur.

Voici une histoire qui vient d'une blogueuse de Mediapart :

Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village. Monté sur une caisse, il cria à qui voulait l’entendre qu’il achèterait cash 100 euros l’unité tous les ânes qu’on lui proposerait. Les paysans le trouvaient bien peu étrange mais son prix était très intéressant et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie. Il revint le lendemain et offrit cette fois 150 € par tête, et là encore une grande partie des habitants lui vendirent leurs bêtes. Les jours suivants, il offrit 300 € et ceux qui ne l’avaient pas encore fait vendirent les derniers ânes existants. Constatant qu’il n’en restait plus un seul, il fit savoir qu’il reviendrait les acheter 500 € dans huit jours et il quitta le village.

Le lendemain, il confia à son associé le troupeau qu’il venait d’acheter et l’envoya dans ce même village avec ordre de revendre les bêtes 400 € l’unité. Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 € dès la semaine suivante, tous les villageois rachetèrent leur âne quatre fois le prix qu’ils l’avaient vendu et pour ce faire, tous empruntèrent.

Comme il fallait s’y attendre, les deux hommes d’affaire s’en allèrent prendre des vacances méritées dans un paradis fiscal et tous les villageois se retrouvèrent avec des ânes sans valeur, endettés jusqu’au cou, ruinés.

Les malheureux tentèrent vainement de les revendre pour rembourser leur emprunt. Le cours de l’âne s’effondra. Les animaux furent saisis puis loués à leurs précédents propriétaires par le banquier. Celui-ci pourtant s’en alla pleurer auprès du maire en expliquant que s’il ne rentrait pas dans ses fonds, il serait ruiné lui aussi et devrait exiger le remboursement immédiat de tous les prêts accordés à la commune.
Pour éviter ce désastre, le Maire, au lieu de donner de l’argent aux habitants du village pour qu’ils paient leurs dettes, le donna au banquier, ami intime et premier adjoint, soit dit en passant. Or celui-ci, après avoir rétabli sa trésorerie, ne fit pas pour autant un trait sur les dettes des villageois ni sur celles de la commune et tous se trouvèrent proches du surendettement.

Voyant sa note en passe d’être dégradée et pris à la gorge par les taux d’intérêts, la commune demanda l’aide des communes voisines, mais ces dernières lui répondirent qu’elles ne pouvaient en aucun cas l’aider car elles avaient connu les mêmes infortunes.

Sur les conseils avisés et désintéressés du banquier, toutes décidèrent de réduire leurs dépenses?: moins d’argent pour les écoles, pour les programmes sociaux, la voirie, la police municipale... On repoussa l’âge de départ à la retraite, on supprima des postes d’employés communaux, on baissa les salaires et parallèlement on augmenta les impôts. C’était, disait-on, inévitable mais on promit de moraliser ce scandaleux commerce des ânes.

Cette bien triste histoire prend tout son sel, quand on sait que le banquier et les deux escrocs sont frères et vivent ensemble sur une île des Bermudes, achetée à la sueur de leur front. On les appelle les frères Marchés.

Très généreusement, ils ont promis de subventionner la campagne électorale des maires sortants.

Cette histoire n’est toutefois pas finie car on ignore ce que firent les villageois. Et vous, qu’auriez-vous fait à leur place?? Que ferez-vous??

Pour nous retrouver tous sur la place du village samedi 15 octobre 2011 (journée internationale des indignés) faites déjà passer cette histoire à votre voisin..
Par Florence Arié

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

C'est l'histoire dans "Obélix et Cie", non?
[freakonometrics.blog.free.fr]
Par JC2

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Non, parce que dans Obelix et Cie, ce sont les romains qui se retrouvent sur la paille. Et à la fin, "le sersterce, y en a plus rien valoir du tout" (ça fait bien 20 ans que cette phrase me fait poiler :-) )
Par jiji1

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Lordon, Friot, Méluche et quelques autres disent la même chose, mais c'est plus facile à comprendre comme ça! Merci à Médiapart ou à qui ??? Proverbe Arabe !!?? En tout cas, c'est pas du Quatremer !
Par gemp

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Et Chouard et Jorion et quelques autres. D'autres?
Par Bahram Houchmandzadeh

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Pas très bon cet histoire, puisque les vrais fautifs ici sont les villageois et leur lucre. Pourquoi ont ils racheté 400€ les ânes ? Pourquoi ont ils cru aux promesses d'un escroc pour pouvoir réaliser rapidement 100€ de bénéfices ?

Dans la réalité, nous les citoyens n'avons jamais essayé de gagner de l'argent facilement. Nos amis banquiers ont quand même vidé nos poches en nous convainquant que plus ils devenaient riche, mieux c'était pour tout le monde.
Par Bob l'éponge

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Tout à fait cette histoire est absurde et n'a aucun intérêt pour comprendre les rouages du capitalisme.
qu'est-ce qui a poussé à financiariser l'économie? à développer à ce point là les marchés virtuels?
Il n'est fait aucune fois mention de la surproduction propre au capitalisme.
Pourquoi nos paysans avaient-ils tant d'ânes à vendre?
Concurrence, diminution du coût du travail (et hop les saisonniers payés au lance pierre par nos braves paysans, et hop les nouvelles machines et techniques de fécondation, un mieux sur le papier pour l'humanité mais un désastre dans notre système économique capitaliste à long terme), plus value, croissance, et on se retrouve avec des tonnes d'ânes.
Dans le pays voisin, les paysans font pareil...résultat ils ont plein d'ânes. Comment nos premiers paysans vont-ils pouvoir vendre leurs ânes, si chez tous les voisins il y a aussi des ânes (et pas besoin de plus, et qu'en plus, les règles de la concurrence ne laisse pas assez d'argent aux salariés/ouvriers, qui sont une majorité de la population, pour acheter plus d'ânes).
Tadam, marchés virtuels, on va pouvoir "écouler virtuellement" le stock d'ânes (tout comme nos braves citoyens américains ont pu acheter des tonnes de produits chinois...sans en avoir l'argent), et même spéculer dessus...ouf le système capitaliste est sauvé et nous avons évité une crise...à court terme, car la réalité finit toujours par rattraper la fiction.

Mais ça, les bourgeois Lordon et Todd ne vous l'expliqueront jamais car ils y croient durs comme fers au fond au système (ils ont toujours baigné dedans, au coeur des instances "religieuses" de ce système, chez les grands intellectuels, chez les moins soldats du capitalisme, c'est du Bourdieu tout ça).
Après tout, il y eut les 30glorieuse!
Circonstances historiques différentes (qui eut d'ailleurs pour conséquence les reaganomics. Le colonialisme, ou plutôt une nouvelle forme d'exploitation colonialiste puisque officiellement tous les peuples disposaient d'eux-mêmes, n'avait pas encore été pleinement optimisé...) que nos sociaux démocrates se gardent bien d'analyser.
Sans cela, pourquoi s'accrocher au capitalisme, après tout, la France brillait en Europe sous Louis XIV, à quand une retour à la monarchie absolue avec pétition et tout le toutim proposée par d'illustres penseurs et défenseurs des prolétaires tels que le journaliste moustachu Edwy Plenel et autres défenseurs des élites comme Todd?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:18 le 19/08/2011 par Bob l'éponge.
Par Yanne

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Citation:
puisque les vrais fautifs ici sont les villageois et leur lucre. Pourquoi ont ils racheté 400€ les ânes ? Pourquoi ont ils cru aux promesses d'un escroc pour pouvoir réaliser rapidement 100€ de bénéfices ? Dans la réalité, nous les citoyens n'avons jamais essayé de gagner de l'argent facilement. Nos amis banquiers ont quand même vidé nos poches en nous convainquant que plus ils devenaient riche, mieux c'était pour tout le monde.


Je ne remets pas en cause le fond de ce que vous dites. En effet, nous n'avons pas fait grand'chose sauf consommer plus que de raison sans trop faire attention aux conséquences.
Mais l'histoire fait référence aux subprimes : l'origine de la crise actuelle, c'est qu'on a fait miroiter à des américains avec de faibles moyens la perspective de s'enrichir en achetant des maisons qui de toutes façons, dixit les banques, allaient prendre de la valeur. Quand l'immobilier s'est cassé la gueule, on s'est aperçu que ces créances douteuses inondaient tous les produits d'épargne d'action. C'est ainsi que la crise s'est enclenchée. On ne peut pas reprocher à des gens de chercher à s'enrichir dans un monde régi par l'argent. C'est de la moralisation facile, le genre que les riches emploient pour culpabiliser;
Par billie

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Bon, vous êtes gentils les gauchistes, mais:

Si on cesse de taxer les pauvres et qu'on fait payer les riches, inexorablement les pauvres finiront par être riches et les riches seront pauvres (on dirait un truc pour entrer au royaume des cieux....Que SSSarkozy me préserve!).

Et puis après il faudra taxer les anciens pauvres devenus nouveaux riches et ils deviendront de nouveau nouveaux pauvres et pendant c' temps là "grand père court après la bonne..." (ah non pardon, ça c'est dans une chanson gauchiste et je vous prie de n'y voir aucune allusion graveleuse à une affaire récente, que St Jacques me préserve!). Pendant ce temps là donc, les anciens riches devenus nouveaux pauvres ( comment "ça leur fait les pieds!?) deviendront de nouveau de nouveaux riches et si on continue ....

Vous voyez bien qu'on tourne en rond (je parle pas des sous, vous voyez le mal partout les gauchistes) et que ça changera tout le temps, le monde sera en mutation circulaire et constante (je parle pas du journal, que St Figaro me préserve!) et à la longue c'est insupportable car trop de changements tue le changement et l'innovation, et l'esprit d'entreprise, et la création de richesses... et l'électeur ne s'y retrouve pas, il ne sait plus à quel Saint se vouer, il risque de se tourner vers les extrêmes (voir de s'exiler en Suisse, Que St Johnny me préserve!),la bourse dégringole, les banques s'affolent... Bref ce sera l'instabilité totale.

Je ne vois donc qu'une seule solution : un pacte de stabilité avec interdiction de déficit. Un vrai, pas un machin européen, un constitutionnel, franco allemand ,gravé dans le marbre et déposé à nos pieds par St Fillon (faut quand même qu'il bosse un peu, que Ste Carla me préserve!) pour que nous l'adorions.
Grâce au pacte de stabilité: plus de déficit, plus d'instabilité (que Ste Tautologie me préserve!), plus besoin de taxer les riches qui pourront rester riches et les pauvres pareil (je veux dire pauvres, que St Lévy me préserve!) et on vivra tranquille, dans la sécurité du lendemain qui sera pareil à aujourd'hui et avec l'idée rassurante que les torchons ne seront jamais des serviettes et vice versa ce qui serait contre nature donc pas écologique.
Si vraiment on s'ennuie, si le pauvre s'agite dans sa torpeur, vite une petite réforme des retraites, la fin d'un service public (sans abuser parce que l'espèce tend à disparaitre), le pauvre ira manifester un peu, ça le distraira, et les rituels c'est important quand on a de la religion (Que Ste Bernadette veille sur moi!).

Donc et CQFD : les riches, gardez vos sous, quand vous parlez d'en donner un peu, je vois bien que c'est un piège pour déstabiliser les pauvres. Pour tester leur foi, pour les soumettre à la tentation. Vous faites les malins!!!

Quant à vous,Camarades ASImutés, je vous en prie, vous faites pas avoir, ne soyez pas des ânes, toute cette histoire de riches qui vont donner leur sous à la place des pauvres pour vivre dans l'humilité et l'élévation spirituelle, ça pue la propagande. On dirait encore un coup de ce fada de Jésus,(moi qui croyait qu'on avait mis tous les psychopathes schizo en prison ou à l'HP, Que St Guéan nous vienne en aide!).
Et croyez SSSarkozy :le pacte, la stabilité, l'interdiction du déficit, y a que ça de vrai.
Par AA

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Citation:
Quant à vous,Camarades ASImutés, je vous en prie, vous faites pas avoir, ne soyez pas des ânes, toute cette histoire de riches qui vont donner leur sous à la place des pauvres pour vivre dans l'humilité et l'élévation spirituelle, ça pue la propagande.


Sans déconner?
Par charlie.lapared

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ouai, moi aussi, j'oublie tout le temps ! Merci Sebastien pour ces éclaircissements...
Ca sentait l'écran de fumée mais bon, maintenant, tout est plus clair ;o))
Par Varlin

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?


Dans son épicerie
, Guy Birenbaum a l'air de croire en la sincérité de Maurice Lévy. C'est pourquoi je me suis permis de l'englober parmi les gros naïfs en rappelant la suite de la proposition de Maurice.
Excuses pour l'auto-citation :

Citation:
Godin
Maurice Lévy, qui préside le directoire de Publicis, numéro trois mondial de la publicité, a certes prôné dans Le Monde «une réduction brutale, immédiate du déficit public». Il s’est par ailleurs dit favorable à «une contribution exceptionnelle des plus riches, des plus favorisés, des nantis».
Mais ce que vous oubliez d’ajouter, c’est que votre bienfaiteur de l’humanité, dans la foulée, a dit qu’il souhaitait «une vraie, une sérieuse, une profonde réforme» des systèmes sociaux et une réduction sensible des charges salariales.
( [www.20minutes.fr] )
Autrement dit, il est prêt à lâcher quelque rogatons exceptionnellement… en échange de cadeaux fiscaux PERMANENTS. Qui lui rapporteront bien plus.


À la réflexion, j'exonère GB du soupçon de naïveté, il est bien trop subtil pour avoir pu y croire. Disons que j'ai parfois du mal avec son côté pince sans rire.
Par contre, j'ai rigolé franchement, toujours sur le blog de GB, avec les commentaires des larbins fidèles du "beau Maurice" :

Citation:
Frida
non je ne suis pas un toutou et je n’ai pas besoin de sucre. J’ai connu le beau Maurice alors que j’étais dans une filiale du groupe, et à chaque fois que j’ai eu affaire à lui, de près ou de loin, j’ai constaté son honnêteté intellectuelle et sa franchise. Le vieux Lion ne s’était pas trompé en lui confiant la barque et il n’a jamais démérité. Tout ce qu’il a construit, il le doit à sa force de boulot et à son intelligence. pas uniquement à son “héritage” moral/

À un moment j'ai cru avoir affaire, avec Langellier et Frida, aux fatals flatteurs. Mais il semble qu'il n'en soit rien. Ou alors c'est aussi bien joué que la fausse naïveté de Guy Birenbaum.
Par Oz

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

[Erreur de placement ! pardon]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:13 le 19/08/2011 par Oz.
Par Oz

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

[Encore une erreur de placement pardon ! mais c'est où que ça se mets se truc, zut alors !]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:14 le 19/08/2011 par Oz.
Par Bobloblaw

Nos politiques, ces geysers de lumière

taxer les riches pour rembourser les riches qui détiennent la dette. Bordel fallait y penser !
Par Léo

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Sachant qu'à côté de ça, la baisse des cotisations sociales, les privatisations et autres serrages de ceinture de la majorité de la population ne peuvent que gonfler un peu plus leur porte-monnaie, il y a de fortes chances qu'ils s'y retrouvent au final, même si on augmente leurs impôts.
Par alain-b

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Merci de remettre les pendules sur les i et les points à leurs places.
Et sinon ch'tite coquille "Si vous évitiez riche, accepteriez-vous de payer plus d'impôts ?"
Par Oblivion

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Mais vous faites trop looooooooong !!!!
Et que j'te rajoute des mots, que j'te rallonge l'article ! On se croirait sur le Diplo ! Faut arrêter, zut !
Un peu de concision que diable !

Bien ! alors, pour vous aider, car nous les zazinautes on n'est pas là que pour critiquer, je vous propose
un ré-su-mé de votre article. Et ne me remerciez pas :

« Maurice Lévy, proche de Sarkozy »

Voilà. On comprend tout. Pas besoin de manger la bande-passante. non mé…
Par Oblivion

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Je me demande même si on ne pourrait pas réduire à « Proche de Sarkozy ».
Par Oblivion

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

ou « Sarkozy ».
Par Oblivion

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Le mot proche pourrait devenir un verbe :
Lévy proche de Sarkozy. Mougeotte proche de Sarkozy.
Enfin, y'a de quoi faire, quoi.
Par Oblivion

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Par poisson

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

On pourrait faire une belle prochette d'eux tous!
Par Gavroche

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ou le grand Sar Rabindranath Kozy...
Par Al Ceste

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ce que propose Lévy c'est : moi et mes amis on va maigrir, ce qui nous permettra de courir plus vite, mais en contrepartie vous vous allez crever.
Par No one

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Excellent résumé qui m'a fait bien rire (jaune évidemment...) : voté ! :-)
Par Geugeu

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Lu sur 20 minutes :

Citation:
Je suis partisan d'un prélèvement exceptionnel. Cela marque les esprits pour plusieurs décennies. Je ne parle évidemment pas d'argent, mais de têtes...
Par euromix

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

et ils ne devaient créer de l'emploi ces gens la sans leurs taxes ? finalement ils laissent tomber ? et nous donnent une piécette à la place ?
Par Chaiitoun

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

L'effort du gouvernement pour moins favoriser les riches à déjà été fait avec le bouclier fiscal à 51% du revenu, au lieu de 50%, car il aurait été indécent de revenir à 60% et de plus, ils ont tellement de mal à payer l'ISF qu'il a fallu le diviser par 2..... Quant à l'effort exceptionnel pour participer aux restrictions qui nous attendent, il a déjà été proposé par l'UMP un relevage de 1% pour les fortunes (ou les revenus?) supérieurs à 900 000 Euros. .... C'est vraiment trop fort; tous ces riches vont bientot se retrouver au RSA !!!
Par Pat de Saint-Rémy

Quel dommage !

Hi ! hi !

Pour rembourser nos 1.600 1.800 2.000 milliards d'€uros de dette...

Il va falloir les frapper fort !

Je rappelle que le Français le plus riche, Bernard Arnault, dispose d'une fortune de 25 milliards !

Même si on lui pique tout on ne comble que 1,25% du trou...

Et que par ailleurs, même comblé (on voit mal comment) le forage reprendrait immédiatement au rythme de 100 milliards par an, sans qu'il n'y ait plus la moindre solution pour le boucher : quel dommage !

Je le sens mal, parce que les autres sont des fauchemen à côté de lui, et puis leur piquer tout c'est pas forcément juste et surtout il faut les assigner à résidence. Ce qui n'est pas facile !

P.S. : Ici naturellement il est juste question de faire plaisir aux gogos car les meilleurs impôts (et les plus économiques) sont ceux qui sont payés par les autres.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 22:22 le 18/08/2011 par Pat de Saint-Rémy.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Marrant, rien qu'à lire le thème, j'ai tout de suite pensé comme Monique Pinçon-Charlot. Ça me parait tellement évident.
Un bon baromètre, les riches.
On savait, et maintenant il parait certain que le truc qui s'est mis en marche à cause d'un trop-plein d'injustices concentré dans une si courte période, risque de ne plus pouvoir s'arrêter une fois qu'il aura trouvé sa vitesse de croisière.
Du coup, ils pensent subitement que partager leurs richesses, bon sang mais nous aurions dû y penser plus tôt. Si seulement nous avions pu imaginer que nos privilèges et passe-droit en tous genres se faisaient au détriment des pauvres et moins pauvres, que n'aurions-nous crié "Halte-là".
Donc, autant adopter un plan visant à amadouer la majorité de moins en moins silencieuse. Nous savons, que c'est énorme, et on a réussi à faire gober de bien pires couleuvres dans le passé, mais après tout, après des années d'abrutissement TF1nesques et autres services publics aux ordres; à force d'attendrir la viande et d'amollir la boule, là, dans la tête, mais siiiiii.. ça devrait les calmer, ces marauds.

Qu'ils essaient de bousiller les vaches sacrées, après tout ils pensent qu'ils n'ont plus rien à perdre, et que le temps que les gens, ayant une fois retrouvé leurs esprits, s'évertuent à réparer les dégâts, l'eau va couler sous les ponts.

Ils n'ont pas l'air conscients qu'ils risquent surtout d'accélérer le processus, et qu'à défaut de conduire les "vaches sacrées" à l'abattoir, ils cochent surtout l'option de faire face à des gens qui ont bouffé de la "vache enragée".
Et se rendre compte qu'ils ont dû merder quelque part, dans leur tentative d'édification d'un cheptel international de bovins.

Ça se fissure de partout, comme dans un barrage, et ils tentent de colmater les brèches avec de l'apaisyl.

C'est trop mignon.


Merci Sébastien Rochat pour ce nouvel article. Vous les alignez à la pelle d'ailleurs en ce moment, j'espère que ce n'est pas cause de vacances prolongées de membres de l'équipage.
Par o0sylvain0o

Re:

C'est assez terrifiant , on croirait presque une blague cynique : "allez les prolos on va payer 2-3 millions de plus et vous fermez vos gueules ( c'est trop affreux ca va m'obliger a réduire mon prochain yacht de 50 cm) "

J'aimerai tant que nos frères grand bourgeois se sortent les doigts ... des oreilles , qu'ils essayent de comprendre comment vit le francais moyen , et surtout le francais "inferieur" (chomeur ,RSAiste) . Hélas je pense que c'est peine perdue ; il m'arrive de lire le site du Figaro et les commentaires qui vont avec, c'est a croire que certains trouvent leur épanouissement dans leur servitude . Bon ben je suis bien loin du sujet , tout ce que je voulais dire c'est que ce n'est pas en faisant la charité ponctuellement que nos $$$$$$ se mettrons a l'abris de la violence sociale . A moins d'une remise en question radicale .
Par Malagom

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Môssieur Maurice Levy fait dans la pub, non ?
La sienne d'abord.
Il "prochise".
Que de souvenirs du train de vie de ces gens-là me reviennent en mémoire, de quand j'étais fée du logis tout près d'un amateur de gros bateaux décorés avec un goût de chiotte pouvant remplacer avantageusement le monastère à méditation avant empoignade à bras le corps de très hautes fonctions. Qui voudra m'aider à écrire le best-seller de l'année 2012 ?
Par -_-

publicis

Les bénéfices de Publicis explosent dans certains secteurs, mais ses salariés sont majoritairement sous-payés (et les femmes environ 30% de moins que les hommes), les augmentations sont gelées depuis des années, et ce monsieur s'octroie un futur golden fuck-you de 14 millions d'euros en nous parlant de partage des richesses. Une conclusion s'impose : le cynisme, comme le ridicule, ne tue pas.
Par Al Ceste

Re: publicis

//mais ses salariés sont majoritairement sous-payés (et les femmes environ 30% de moins que les hommes//

On prétende que Madame Badinter est actionnaire de Publicis.

Pitié, pour la noble image que j'ai de cette femme exceptionnelle, ce sauveur en jupon de la Femme, dites-moi que c'est faux !
Par DUF

Re: publicis

Ma pauvre.........Renseignez vous.
Vous allez tomber de HAUT.........
Par emilie bouyer

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Tribune éclairante.Contente d'avoir compris la véritable motivation de ce pétard mouillé .La manoeuvre est sournoise.La décrypter devrait revenir aux médias qui s'en gardent bien.Merci ASI.
Par brigitte

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Dans le genre j'ai beaucoup aimé la franchise, ou la naïveté, de France 2 hier matin:

"Pour l'instant les propositions de réforme se heurtent au silence des milliardaires. Bernard Arnault, Liliane Bettencourt, François Pinault ou encore Serge Dassault ne se sont pas exprimés."

Ou comment expliquer en une seule phrase qui dirige en France !!!!
Par Marc ANDRAULT

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

"J'ai toujours considéré, écrit M. Lévy, que la grande majorité des dirigeants méritaient leur rémunération, et pour certains plus encore." Comme son ami Sarkozy, il partage et entretient le double présupposé que ses semblables opposent à toute redistribution : ils sont 100 ou 200 fois plus méritants que les femmes de ménage ou les aides-soignantes qui usent leur santé à leur service, et la seule façon de reconnaître cette supériorité est de les payer cent ou deux cents fois plus.
Par -_-

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ce qui semble encore plus consternant concernant M.Lévy, c'est que contrairement à l'immense majorité des milliardaires cyniques qui métastasent le monde, il n'est pas un autre fils à papa (je les cite pas, pas la place de toute façon) mais un ex-péquin moyen dont l'ascension fulgurante et rocambolesque était plutôt sympathique en soi. Venu d'en bas, il a intégré et dépassé les us et coutumes de la caste, sans un remord, mais avec un cynisme (je me répète) et un aplomb... presque désarmants dans leur avidité, leur futilité, leur fatuité, leur bêtise profonde.
Par frederic pape

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Ils n'ont pas de limites quand il s'agit de nous prendre pour des cons.
En échange d'une mini taxation (ISF, taxe tobin..) de leur profits financiers de l'économie virtuelle ils vont nous couper tous les flux monétaires d'aide sociales dans l'économie réelle. Bien sûr ils feront encore signer à nos représentants félons des traités qui affaibliront la souveraineté monétaire des Etats.
Vive l'arnaque !
Vive les riches !
Vive l'oligarchie monétaire !
Par Gavroche

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Pas question de taxer les "avoirs secrets" des ressortissants français en Suisse...

Faut pas déconner, non plus, hein. On veut bien calmer un peu le populo qui renaude, mais c'est tout. Bicoze les élections c'est bientôt.

Le gouvernement et les parlementaires français travaillent actuellement à définir une contribution exceptionnelle de Français les plus aisés l'an prochain pour combler une petite partie du déficit budgétaire.

Rire.
Par Oz

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Peut être que les "méga riches" sentent le début de la fin d'un système qui est tout à leurs avantage est que devant le risque de le voir s’écrouler et la perspective d'une "révolution" qui pourrait tourner à leurs désavantage ils se mettent a vouloir sauver le système actuel ?!
Par Yamine Guettari

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Dans le ton de l'article j'encourage les @sinautes à l'aise en anglais à regarder le premier segment de l'émission d'hier du Daily Show :

Le Daily Show

Où l'on voit la gerbante machine propagandiste à défendre les riches qu'est Fox News. Le pire c'est qu'après avoir encensé Buffett, ils le traitent de "socialiste" (la pire insulte pour eux). Pour Fox news Buffett est devenu un social traître !
Par gemp

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Pas seulement Fox News, c'est ça le pire... c'est surréaliste.

Et il peuvent aussi regarder le magnifique sourire d'Anne Hathaway.
Par sleepless

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

You food-shilling motherfuckers...

Stewart est brillant. Et nous en France, on a qui ?

J'hallucine en voyant les extraits de la Fox. The moocher class...
La haine de ces mecs (et nanas !) envers les pauvres, c'est dingue.
Par gemp

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

S'il y en a qui ont plus de facilité à lire l'anglais qu'à l'entendre, un transcript complet. Parce que ça vaut quand même son pesant de cacahuètes.
La liste utilisée pour ranger les États-Unis dans les pays du (Tiers) Monde, quand on clique sur la colonne "CIA Gini" (la version française est moins complète, voire différente).

Pour les non-nerds, le logo inventé pour écrire "World of Class Warfare" -- "Class Warfare" étant repris par de nombreuses chaînes, "guerre des classes" par extension -- est directement inspiré de celui de "World of Warcraft", le jeu multi-joueur le plus célèbre et le plus fréquenté avec plus de 11 millions d'abonnés.

Disclaimer: je ne suis pas un nerd et je ne vous donnerai pas le nom de mon, ehmm, mes personnages.

Et on a (ou avait) Bedos, quoiqu'il n'a pas les équipes de documentalistes, de "writers", etc. derrière Jon Stewart (ou Stephen Colbert, qui n'est pas mal non plus). Et puis il y a les Guignols, mais ce n'est pas tout à fait pareil, c'est de la caricature. Le Petit Journal? Le Zapping, au pire? Et puis les chroniqueurs comme Porte, Guillon, Aram... les moyens ne sont pas les mêmes, mais l'intention y est.
Par Francois T

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Citation:
S'il y en a qui ont plus de facilité à lire l'anglais qu'à l'entendre, un transcript complet. Parce que ça vaut quand même son pesant de cacahuètes.
La liste utilisée pour ranger les États-Unis dans les pays du (Tiers) Monde, quand on clique sur la colonne "CIA Gini" (la version française est moins complète, voire différente).




Et en français - approximatif, mais lisible :
[translate.google.com]
Par Florence Arié

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Oui, même plus besoin de caricatures! On craignait que Stewart soit un peu à sec depuis le départ de Beck, mais chez Fox, la relève est là!
Par erwinz

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Bon de toute façon c'est pas compliqué : on supprime la présidence de la république et à la place on met un directoire composé des membres d'ASI. Et le tour est joué !
Par christophe

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Marrant tout ca...pour revenir a la source de tout le truc (Warren Buffet), voici la reaction de Georges Soros (un autre super-super riche), lue dans un article du Monde:

Question du journaliste:
"Aux Etats-Unis, le milliardaire Warren Buffett propose d'augmenter les impôts des "super-riches" pour participer à l'effort national. Etes-vous d'accord ?"

Reponse de Georges Soros:
"Bien sûr. Warren Buffett est un investisseur talentueux et malin. Il réfléchit à long terme et sait défendre les intérêts des surper-riches. Il a conscience que si les riches ne font rien aujourd'hui, ils se mettront le public à dos dans les prochaines années."

Donc en gros, tout ca c'est juste de l'esbroufe pour calmer le peuple, qui comme tous les super-riches le savent, est forcement servile et ignorant a condition de lui faire croire tout et n'importe quoi. Préparez vos bulletins pour 2012.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 16:19 le 19/08/2011 par christophe.
Par No one

Re:

Vous ne manquerez pas de remarquer que lorsqu'il s'agit de riches, on leur demande d'abord leur avis.
Par Youri Llygotme

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

ISF 2011 : la déclaration devrait arriver fin août

En principe, les assujettis à l'ISF devraient recevoir leur déclaration d'ISF à compter du vendredi 27 août. Ils ont jusqu'au 30 septembre pour la remplir, si nécessaire...


Les @sinautes concernés pourront lire la suite de l'information sur le site des Echos.

Inutile de me remercier.
Par Varlin

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Citation:
ISF 2011 : la déclaration devrait arriver fin août

En principe, les assujettis à l'ISF devraient recevoir leur déclaration d'ISF à compter du vendredi 27 août. Ils ont jusqu'au 30 septembre pour la remplir, si nécessaire...

Les @sinautes concernés pourront lire la suite de l'information sur le site des Echos.

Inutile de me remercier.


Les asinautes concernés auraient apprécié qu'on leur fournisse le lien vers Les Échos. C'est pas la peine d'être plein au as si on n'a même pas droit à un minimum de service. Non mais... ;-)
Par joelle lanteri

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

ils n'ont pas à décider si ils doivent faire un geste ou pas ,bien que jusqu'à aujourd'hui on est plutôt fait les frais de leur bras d'honneur .Nous sommes en République et la République ne fait pas l'aumône messieurs elles décrète!!
certes avec sarko la république s'est vue infligée les pires humiliations dont voici la dernière le geste des riches !!
on va mettre les compte à zéro d'autant que la spéculation ne vous rapportent plus rien alors l'argent va inonder l'économie réelle qu'il n'aurait jamais dû déserter .
quant à vous les riches prenez garde on va venir se servir bientôt la gauche!!!
Par Mr Patella

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Quelle gauche?

Tu veux dire la gauche de Bérégovoy qui a commencé à dérèglementer les marchés financiers en France?
Ou la gauche des stock-options version DSK?
Ou la gauche de Royal qui voulait instaurer des fonds de pension à la francaise?
Ou encore celle de Hollande dont Pierre Moscovici a écrit dans le monde du 12 Juillet 2011 "Avec Francois Hollande, nous assumons de vouloir dessiner une vision économique et sociale de gauche dans la mondialisation et refusons la tentation de la démagogie: l'autarcie ou le protectionnisme ne feront que dégrader le niveau de vie et pénaliser nos entreprises"
Ou enfin celle de Valls qui a déclaré dans le monde du 8 Juillet 2011 "La démondialisation est un concept parfaitement réactionnaire. Il est en parfaite contradiction avec le coeur de la gauche qui est l'internationalisme." (Sources des 2 dernières citations: Article passionant de F.Lordon du monde diplo d'Aout 2011)

Je pense qu'à l'heure qu'il est, Madoff doit se pignoller dans sa cellule en lisant le programme du PS!!!



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13:49 le 21/08/2011 par Mr Patella.
Par critique critique

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

La réponse de J. Généreux à cette proposition qui constitue un authentique piège
est remarquable ainsi que les commentaires qui en sont faits sur le blog netmamou sur Mediapart (merci pour le lien!)

Et, comme par hasard cette idée, qui n'est pas nouvelle, avait été relancée à l'époque par ... Alain MINC !
De l'idéologie pur sucre
Par Ptilou

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Eh ben moi, je trouve que c'est une excellente idée!
Quelques milliards de leur part, ça permettrait d'éponger un peu le marasme économique... Moins, ce serait une offense!
Par Oblivion

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Tiens ! comme Gemp parle, plus haut, des Guignols, Guy Roux y disait : « L'important dans le cadeau, c'est le geste. Alors, cette année, j'offre un geste ».
Par bysonne

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

On peut aller plus loin "il n'y a que l'intention qui compte", et les pauvres feront le reste.
Par Mr Patella

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Continuez les mecs, c'est très bien, la révolution arrive... (personnellement, je réserve le scalp de Maurice Lévy)
Par Zazou

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Et bien bonjour !
C'est ma première intervention sur @si !!!
J'ai noté avec quelle ferveur les principaux médias ont fait écho aux velléités de ces quelques riches individus dont la plupart ont fait fortune en spéculant ....
Je pense que nous sommes loin de la nuit du 4 août ...!!!
Mais peut être certains sont conscients que le système qui leur a permis de faire fortune est proche de l'apoplexie , donc il s'agit et de nous endormir , de se donner bonne conscience et de tirer leur épingle du jeu .
En attendant faire ce genre de déclaration ça ne mange pas de pain , car il faut légiférer pour que cela se concrétise ...Et je doute qu'une majorité soit d'accord pour se sacrifier pour soulager l'état ...
C'est plutôt dans l'autre sens que cela fonctionne ...
A moins que cela soit mis en épingle pour faire accepter à l'ensemble de la population la rigueur , nécessaire forcément , qui elle ne les concernera pas .
Certains réalisent ici qu'il existe une haine de classe ! Je crains qu'elle n'ait toujours existée.(cf le titanic)
En attendant la suppression de l'ISF et le plafonnement maximum de leurs impôts sur leurs revenus à 50 % ne va pas dans ce sens ...
Enfumage, oui !
Zu.
Par Manazo

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

Après avoir lu ce papier...
Je viens de voir, en zappant, un "reportage" sur le sujet dans le JT de C+ (19h). En gros, les riches, "l'élite", c'est des gens vachement bien et vachement responsables, qui savent bien qu'il faut "montrer l'exemple" au petit peuple. Et l'initiative de Maurice Levy (et des quelques autres "grands patrons" tous cités) sera sans doute "bien accueillie à l'Elysée". Conclusion parfaite d'un sujet parfait.

Certes, le "journaliste" de Canal ne précise pas ce que devra subir le peuple afin de suivre "l'exemple" venu d'en haut... Toutes les implications concrètes et durables qui viendront encore plus empoisonner la vie des pas riches, et qu'on ne va pas tarder à nous présenter comme une contrepartie juste et équitable face à la "contribution exceptionnelle" (donc pas durable) de nos millionnaires. Mais a-t-on vraiment le droit de demander à un "journaliste TV" de faire un véritable travail de journaliste ?
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

C'est bien simple: j'ai honte de ne pas être riche. Tout cet argent que je ne pourrais jamais reverser, ça me fait mal au cœur.
Par LPR

Re: Taxer les super riches : premier fumigène de rentrée ?

>< La Suisse bouge dans le bon sens ... Pour les anglais ( BBC : accord entre la Suisse et le U.K. a propos des evades fiscaux ) ><

Est-ce que sarkozy va avoir le courage de faire un accord semblable, puisque c'est apparement possible ?
Mais comme ce sont ses potes qui ont leurs comptes en Suisse, on peut en douter un peu.

EDIT : >< Ici en francais sur la TSR ><



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:39 le 24/08/2011 par La Petite Racaille.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page