couv lj34
ligne j@une, émission du par

Le gendarme, la prof, le journaliste, le député et la ligne j@une

Quatre invités qui ont franchi la ligne j@une. Chacun a sa manière. Le gendarme, et chercheur associé au CNRS, Jean-Hugues Matelly s'est prononcé contre la réforme police-gendarmerie : il est aujourd'hui radié de la gendarmerie, expulsé de son logement de fonction. Joseph Tual, journaliste à France 3, vient d'être entendu comme témoin par un juge d'instruction, après la diffusion d'un reportage mettant en cause des officiels marocains, à propos de l'affaire Ben Barka. "Comme par hasard", le reportage avait été diffusé le jour de la visite de Nicolas Sarkozy au Maroc. Pour aggraver son cas, Tual a été soupçonné d'être celui qui avait livré à Rue89 la fameuse vidéo de la colère de Nicolas Sarkozy, lors d'une visite, à France 3. Véronique Decker, directrice d'école, a refusé d'appliquer les nouvelles directives sur le soutien scolaire, et le fichier "Base élèves". Enfin, pour compléter le quatuor... un député UMP, Lionel Tardy (Haute-Savoie). Sa transgression est plus mince : il a "twitté" une réunion de parlementaires UMP, alors même qu'elle se déroulait. Plus mince, mais à l'échelle de l'UMP, c'est considérable.

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Le gendarme, la prof, le journaliste, le député et la ligne j@une

Le devoir de réserve attaché au statut des fonctionnaires concerne la République, pas un gouvernement. Je trouve très ...

Par Sophie
le 01/04/2010
Tous les forums >