Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 27/04/2017
nouveau media
arrêt sur images, émission du par

On a repêché Filoche à la primaire à gauche

Le regard dissonnant du candidat recalé sur le débat des "7"

Il n'a pas été autorisé à se présenter à la primaire du PS, et de ses alliés. Mais ici, on avait bien envie de l'entendre tout de même, notamment sur les sujets économiques et sociaux. Pour mémoire, Gérard Filoche était déjà venu ici débattre de la valeur travail (il venait de préfacer une réédition de l'ouvrage Le droit à la paresse, de Paul Lafargue). Il était aussi venu expliquer que la fin du salariat était une utopie. Dans la primaire actuelle, il est totalement opposé à la proposition, par Benoit Hamon, d'un revenu universel.Que faire pour l'entendre tout de même ? Rien de plus simple : nous avons décidé d'inviter Gérard Filoche à la primaire à gauche, qu'il commente à la manière d'un grand événement, cérémoniel ou sportif. En essayant tout de même de laisser (un peu) parler les candidats. Ci-dessous, le résumé de l'émission, sans actes, retirés suite à la demande de TF1 :
Première partie de l'émission, les sujets économiques et sociaux : impôts, croissance, temps de travail, protection sociale, éducation, écologie. Tour à tour, les candidats (Valls, Hamon, Montebourg, Benhamias, Pinel, De Rugy et Peillon) égrènent leur programme et leurs propositions, sous les yeux de Gérard Filoche et Daniel Schneidermann, aux commentaires. Pendant la pub, Gérard Filoche et Daniel Schneidermann vont faire un tour sur... le forum d'Arrêt sur images pour découvrir les réactions de nos abonnés au live qui était alors en cours. Ainsi, Jérémie estime par exemple qu'"on dirait des commentateurs du match France-Roumanie 1984". Le débat reprend ensuite. Deuxième thème abordé : la sécurité et le terrorisme. Filoche regrette le "ton dramatisant" des sept candidats, "excessif" selon lui. Le patron d'@si commence lui à trouver le temps long : "Moi, je commence à fatiguer. C'est long, non ?". Troisième et dernière partie : la vision qu'ont les candidats de la société, et de la République. Sur la laïcité, Floche semble rejoindre Pinel, présidente du parti radical de gauche : "Quand on parle de laïcité, on parle d'abord de fraternité, de respect, d'écoute. On ne s'en sert pas pour accuser une religion, même minoritaire, qui connaît des problèmes". Le débat sur le 49-3 réveille l'ancien inspecteur du travail : "On a cassé le code du travail avec le 49-3, on a étouffé le Parlement avec le 49-3, on s'est opposé à 80% des syndicats avec le 49-3, on s'est opposé à 70% de l'opinion des gens qui étaient contre la loi El Khomri. Le 49-3 a écrasé tout ça !".

Extrait de l'émission:



Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le jour où Macron a évité la débâcle

chronique publié(e) le 27/04/2017 chez les matinautes

Ce moment, hier à la mi-journée, où un silence de mort a écrasé notre petite équipe. Ce moment où l'écran partagé de BFMTV montrait un Macron attablé dans une salle demi-vide avec des hiérarques syndicaux, tandis que Marine Le Pen enchainait les selfies souriants avec des ouvrières, sur ...

nouveau media

Hollande, la photo était fausse, mais juste

chronique publié(e) le 26/04/2017 chez les matinautes

Cette photo, de François Hollande prenant connaissance des résultats du premier tour, a fait le tour des réseaux sociaux, comme on dit.   Si elle frappe immédiatement, ce n'est pas par son contenu informatif. Le président, immobile, a regardé les résultats à l'Elysée, dans son bureau. Le ...

nouveau media

La peste et le burn out

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez les matinautes

Evacuons d'abord l'accessoire, l'amère satisfaction de voir Fillon renvoyé en son manoir. Il faut bien se chercher des consolations. Mais amère, oui, la consolation. Car il s'est tout de même trouvé un électeur sur cinq pour donner sa voix à l'homme des costumes offerts, des attachés ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La peste et le burn out

Message de Picardie à l'attention du PS Je ne crois pas que vous puissiez imaginer à quel point je vous en veux, à quel ...

Par CecileSvéa
le 24/04/2017

La peste et le burn out

"Quelle triste sortie, après une si belle, si courageuse campagne !" Pourquoi écrire cela après la défaite ? Vous l'avez ...

Par DanetteOchoc
le 24/04/2017

La peste et le burn out

Non, Daniel, c'était impossible, impensable, que Mélenchon donne une consigne de vote. J'écris ici en "Insoumise" de longue ...

Par anneguiriec-010126 anneguiriec
le 24/04/2017
Tous les forums >