vignette emission islam
arrêt sur images, émission du par

"Sur l'islam, les medias choisissent l'angle pour ou contre"

Adrien Candiard et Nassira El Moaddem sur notre plateau

La charia, le djihad, le salafisme, le wahhabisme… la conversation médiatico-politique s’est si bien emparée de la question de l’islam que l’on n’y comprend plus rien. Est-il plus réaliste de tenter de comprendre l’islam ou de comprendre pourquoi on n’y comprend rien? C’est entre ces deux projets que balance notre invité Adrien Candiard, frère dominicain, membre de l’Institut d’études orientales du Caire et auteur du livre Comprendre l’islam ou plutôt plutôt : pourquoi on y comprend rien. Il est accompagné de la journaliste et directrice du Bondy blog Nassira El Moaddem.

Extrait de l'émission:


Résumé de l’émission par Anne-Sophie Jacques

[Acte 1]

Commencer par un aveu d’incompétence, chapeau ! Dès ses premiers mots, notre invité Adrien Candiard annonce franchement la couleur: si ses supérieurs, à la fin de ses études de théologie, lui ont demandé d’essayer de comprendre l’islam en l’envoyant à l’Institut d’études orientales au Caire, il avoue qu’après quatre ans passés en Egypte entouré de musulmans, il ne se sent expert de rien. Et encore moins des sujets que d’aucuns relient à la religion, tels le nucléaire iranien, la composition exacte de l’armée irakienne ou encore les circuits de financement occulte des mosquées en France. Et d’ajouter que sur la question de l’islam, "on entend parler les politologues, à la rigueur des médiévistes, des historiens, mais très peu de gens qui travaillent sur l’islam comme religion".

Il y a deux erreurs courantes, écrit Candiard dans son petit livre issu d’une conférence donnée au lendemain des attentats de novembre dernier : "la première est de croire que l’islam existe et la seconde est de croire qu’il n’existe pas". Auparavant, nous explique l’auteur, toutes les questions liées à la présence des musulmans étaient vues sous un aspect culturel, ethnique, national ou économique. Aujourd’hui, la question majeure semble théologique, et c’est une erreur, regrette Candiard. Et croire que l’islam est la clé de tout est une erreur car il n’existe pas un islam mais des islams – et pas seulement entre les sunnites et les chiites. Et pour autant, il est tentant d’esquiver le sujet en prétendant qu’il n’existe pas un seul islam… et de fait ne pas répondre aux questions posées. "L’islam est une réalité ne serait-ce que dans la conscience des musulmans" ajoute Candiard.

[Acte 2]

Impossible d

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Sur l'islam, les medias choisissent l'angle pour ou contre"

Superbe émission de A à Z. De la chronique du début à la chronique de la fin. Candiard a été " très clair " et ces ...

Par KerNyx
le 30/09/2016
Tous les forums >