Violents, amoraux, addictifs: entre ébahissement et effroi, le regard des médias généralistes sur les jeux vidéo ne change pas. Quant aux médias spécialisés, sont-ils fiables ?

Publié le 19/05/2008  Alimenté le 10/04/2017
couvPokemon
arrêt sur images, émission du par

"Il y a une dimension transgressive dans Pokémon GO"

Véritable phénomène ou création médiatique ? Le débat

Mots-clés : Pokémon Go

C'est la deuxième panique de l'été, après la polémique sur le burkini. Il paraît que des milliers de jeunes envahissent l'espace public pour... jouer. Pour chasser des petites bêtes virtuelles de toutes catégories. Le jeu Pokémon Go est-il le dernier piège virtuel dans lequel est tombée la jeunesse décérébrée des pays occidentaux ? Ou bien, au contraire, le support inédit de socialisations sophistiquées ? A moins que que ce ne soit simplement qu'un jeu. Ces questions, nous les posons à Mélanie Christin, co-fondatrice du studio indépendant Atelier 801, Mathieu Triclot, philosophe, auteur de La philosophie des jeux vidéo (2011 - Editions Zones) et Ambroise Garel, rédacteur en chef de Canard PC. Autour de la table également la nouvelle chroniqueuse d'@si, l'humoriste Océanerosemarie.

Extrait de l'émission:


Le résumé de l'émission, par Robin Andraca :

[Acte 1] L'été terminé, que retenir du "phénomène" Pokémon Go, qui a poussé des milliers de jeunes en France à descendre dans les rues, équipés de leur téléphone portable ? "En terme de nombre d'utilisateurs, c'est un phénomène", estime Garel. "Mais c'est aussi un phénomène médiatique, parce que ça fait des images. Quand des dizaines de millions de personnes jouent à Call of Duty, elles jouent dans leur salon. On ne les voit pas et on va pas envoyer une équipe de TF1 casser la porte de chez eux pour aller les filmer". Pour Triclot, "on a vu des choses ahurissantes cet été dans les rues, sur les places. Une espèce de mini-émeute joyeuse un peu partout".

Une "mini-émeute" joyeuse qui désespère Alain Badiou, interrogé sur France Inter. Le philosophe, ex-maoïste, préfèrerait en effet que les jeunes descendent dans la rue pour faire la révolution. Pour Triclot, ce n'est pas incompatible. "Là où je peux me reconnaître avec Badiou, c'est qu'effectivement il y a des choses plus sérieuses dans la vie que Pokémon Go. Mais là, on crée une fausse alternative. Dans le discours de Badiou c'est : «ou vous jouez à Pokémon Go, ou vous faîtes la révolution». Depuis quand cette alternative-là est-elle sérieuse ?". Pour Triclot, le jeu de Niantic aurait même des vertus... émancipatrices : "On redécouvre l'environnement autour de soi, de manière différente, on va dans des lieux dans lesquels on n'allait plus. On a des relations sociales avec des gens avec qui on n'aurait jamais parlé d'habitude".

[Acte 2] Peut-on faire la révolution et jouer à côté à Pokémon Go ? Oui pour Océanerosemarie, qui n'évacue jamais la question politique dans ses spectacles. "Ça ne change rien. C'est un temps de jeu que je prends. Je fais quelque chose qui ne sert à rien. Ça marche dans un syst&e

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Mélenchon fait les poches de Macron et Fillon dans un jeu vidéo

Aux sources de "Fiscal Kombat"

enquête publié(e) le 10/04/2017 par Robin Andraca

Une envie soudaine de secouer Emmanuel Macron, Pierre Gattaz, François Fillon ou Patrick Balkany ? C'est ce que ce propose un jeu vidéo en ligne lancé le 7 avril, mettant en scène Jean-Luc Mélenchon faisant les poches de plusieurs "oligarques" pour financer son programme. Un jeu conçu par une ...

nouveau media

Twitch déclare la guerre aux spectateurs "robots"

Faux spectateurs, faux abonnés, fausses discussions...

suivi publié(e) le 21/06/2016 par Vincent Coquaz

Des robots fans de jeu vidéo ? On connaissait déjà Twitch, la plateforme qui permet de regarder et diffuser des parties de jeu vidéo en direct ou enregistrées (devenue en quelques années un véritable géant d’internet), mais on découvre aujourd’hui… ses robots. Malgré leur ...

nouveau media

Crowdfunding réussi pour la version web de Canard PC

lu publié(e) le 07/06/2016 par la rédaction

Canard PC, magazine de jeux vidéo fondé en 2003 par cinq anciens journalistes du mensuel Joystick, tente sa chance sur le net. Le partenaire d'@si (avec lequel nous réalisons l'émission C'est p@s qu'un jeu), a lancé mardi 7 juin sa première campagne de financement participatif, et récolté ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"GTA fait du mal aux jeux vidéo"

Pas mal de réactions de gens qui sont pas contents des émissions sur les JV. Je réagis très rarement, mais je poste quand ...

Par LolranLenz
le 27/09/2013

"Parfois, il m'arrive de faire un travail journalistique"

"Je suis un excellent conducteur" Julien Chieze me fait penser à cet exemple souvent utilisé en première année de ...

Par danielr
le 01/12/2012

"Pour parler des jeux vidéo, pourquoi toujours inviter un psy sur le plateau ?"

Pffff... A quand une émission sur les dessins animés sur la chaine Gulli (attention, c'est pas de la sous-culture, hein...

Par Ben.
le 16/05/2008
Tous les forums >