Les gouvernements occicentaux, et les médias à leur suite, se sont trouvés de nouveaux boucs émissaires : bonus, profits, primes, dividendes. Dans la plus grande confusion. Et avec d'autant plus d'enthousiasme, qu'ils étaient hier libéraux

Publié le 17/03/2009  Alimenté le 19/05/2016
Non Minder
chronique du par

La fin des rémunérations abusives en Suisse ?

Regardons de plus près...

Trop forts les Suisses ! Dimanche, le texte interdisant les parachutes dorés et autres indemnités des dirigeants des entreprises cotées en Bourse a largement été approuvé. Cette initiative était portée par l’entrepreneur et sénateur Thomas Minder qui lutte depuis dix ans contre les "profiteurs". Est-ce pour autant une victoire du peuple contre les grands patrons ? En regardant de près, les Suisses - et ceux qui les imiteront - risquent pourtant d’être chocolat.

Jusqu’à dimanche, la chasse aux "profiteurs" menée par les Suisses ne rencontrait guère d’échos dans nos contrées. Mais depuis le succès de la votation du texte "Contre les rémunérations abusives" – près de 70% des Suisses ont voté pour – tout le monde ici applaudit. Les Suisses, au moins, s’attaquent à l’indécence des gros salaires et des indemnités en folie. Une attaque, vraiment ? Oui. Le texte approuvé (à consulter au format PDF) est sans appel : "en vue de protéger l’économie, la propriété privée et les actionnaires et d’assurer une gestion durable de l’entreprise, la loi oblige les sociétés anonymes suisses cotées en bourse en suisse ou à l’étranger à respecter les principes suivants" que je vous résume : vote par les actionnaires des rémunérations des dirigeants incluant argent et avantages en nature, et ce tous les ans, interdiction d’octroyer des indemnités en tout genre dont les parachutes dorés, encadrement des bonus, des rentes et des crédits accordés – menus privilèges qu’on a tendance à oublier. Et si ces dispositions ne sont pas tenues, hop, sanctions financières et prison.

La colère du peuple contre les patrons ? La colère d’un homme, assurément. Car ce texte est l’aboutissement d’une lutte menée depuis dix ans par un entrepreneur et depuis peu sénateur, Thomas Minder. Ce portrait élogieux publié sur le site swissinfo.ch nous raconte ce qui a motivé ce Suisse obstiné. A la tête d’une entreprise familiale - Trybol, un fabricant de dentifrice – il subit...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

peuple de gauche

Météo : il va pleuvoir des signaux de gauche

chronique publié(e) le 19/05/2016 chez les matinautes

Peuple de gauche, prépare-toi à connaître l'extase : dans l'année qui vient, tu vas recevoir des "signaux". Voyez comme c'est ballot : quatre ans durant, François Hollande a oublié d'envoyer des signaux à ses électeurs de 2012. Quatre ans de distraction. Quatre ans la tête ailleurs. ...

Macron Ghosn

Ghosn : sur la saine colère de Macron

chronique publié(e) le 04/05/2016 chez les matinautes

Tremblez patrons qui abusent ! Emmanuel Macron pourrait bien légiférer contre vous ! C'est ce que claironnent ce matin les perroquets radiophoniques, faisant état de la menace macronienne, après que le Conseil d'administration de Renault a choisi de s'asseoir sur la recommandation de l'...

Varin retraite

Varin : le retour de la retraite chapeau

le neuf-quinze publié(e) le 06/05/2015 par Daniel Schneidermann

Vous en souvenez-vous ? Le 27 novembre 2013, votre matinaute préféré se réveillait sous le coup d'une révélation : le montant de la retraite-chapeau de Philippe Varin, PDG de PSA poussé vers la sortie (420 000 euros brut par an). Au terme d'un psychodrame d'une journée entière, Varin, en ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Carlos Ghosn, son salaire, son sourire, son fauteuil

Me fait penser à ça http://i74.servimg.com/u/f74/15/78/46/64/t2031-10.jpg

Par alain-b
le 15/02/2013

Avant le G20, Sarkozy aura beaucoup gesticulé

Hihi, j'imagine ce que ça pourrait donner: " - Bonjour m'dame je viens pour chercher du boulot... - Vous avez une formation...

Par Arya
le 26/09/2009

Avant le G20, Sarkozy aura beaucoup gesticulé

Dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 septembre 2009, sur le coup de "une heure du mat", je montais la garde devant mon poste...

Par beaume
le 26/09/2009
Tous les forums >