Pub ? Abonnements ? Dons ? Subventions ? Taxe Google ? Comment l'information en ligne peut-elle devenir viable ? Question annexe: ces entreprises-là peuvent-elles publier, sans les rémunérer, les textes des blogueurs ?

Publié le 14/09/2009  Alimenté le 02/06/2015
Achat à la Une
enquête du 20/02/2013 par Sébastien Rochat

Payant/Gratuit : la presse papier tâtonne sur le web

En bonus : la solution pour lire Le Monde gratuitement via Google

Comment faire payer les internautes tout en maintenant un trafic suffisant pour faire rentrer des recettes publicitaires ? Cette délicate équation donne un mal de crâne à tous les responsables de journaux qui ont en tête de trouver le graal : un modèle économique viable pour leur site web. C'est peu dire que la presse papier tâtonne sur ce sujet. Avec une question : quelle doit être la différence entre un article gratuit et un article payant ? Depuis septembre, Lefigaro.fr a décidé de mettre sur sa page d'accueil davantage d'articles payants. Liberation.fr prépare une nouvelle version payante en juin. Quant au Monde.fr, le tâtonnement frise l'irrationalité : les articles payants sont gratuits en passant par Google. De quoi ravir les abonnés quand ils l'apprendront...



Trouver le bon modèle économique de la presse sur le web, c'est un peu comme trouver les mesures efficaces pour faire baisser le chômage. Tout le monde a des idées, mais personne n'a la solution miracle. Selon les périodes, la presse passe d'un modèle à l'autre, du tout gratuit financé par la publicité au tout payant financé par l'abonné, en passant par le semi-payant ou le gratuit limité. En ce moment, le "paywall" est à la mode. Le principe ? L'internaute peut lire une dizaine d'articles gratuitement, mais doit s'abonner s'il veut en consulter davantage. C'est le modèle économique choisi par exemple par le New York Times. Au-delà de dix articles par mois, il faut s'abonner, les articles ne sont plus accessibles. En 2012, Lefigaro.fr affirmait que près de 20% de quotidiens américains allaient installer ce paywall dans l'année. Le Washington Post devrait par exemple y passer en 2013.

En France, Les Echos ont mis en place ce paywall en novembre 2012. L'internaute peut lire quinze articles gratuits par mois. Au-delà, il doit s'inscrire gratuitement sur le site pour avoir accès à cinq articles supplémentaires. Et pour lire plus de 20 articles, il faut s'abonner : 20 euros par mois pour l'offre web.


Un bon système ? Difficile d'obtenir des chiffres. Mais la formule séduit : fin 2012, Nicolas Demorand, patron de Libération, assurait que le site du quotidien allait passer au "paywall" en juin 2013. Pour l'instant, Liberation.fr est sur le même modèle que la plupart des autres...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Google : Hollande a signé par inadvertance (Revue Crieur)

lu publié(e) le 03/06/2015 par Robin Andraca

Fonds Google, suite. La Revue du Crieur, éditée par Mediapart et les éditions La Découverte consacre un long dossier aux projets de presse financés par le fonds Google depuis deux ans, dont @si avait déjà parlé en mars dernier. Une enquête qui met, notamment, en lumière les contradictions ...

nouveau media

Pourquoi Le Monde renvoie vers des sites d'enchères douteux

Le business juteux des "liens recommandés"

enquête publié(e) le 02/06/2015 par Vincent Coquaz

"Nos journalistes démontrent comment avoir l'iPhone pour 30€" : comment ce "contenu recommandé" qui renvoie vers un site d'enchères au clic a-t-il pu se retrouver sous un article du Monde ? Un à un les sites de presse français succombent à une nouvelle forme de publicité déguisée : la ...

Blendle

Blendle, "iTunes de la presse" : révolution, ou déjà dépassé ?

suivi publié(e) le 05/05/2015 par Vincent Coquaz

"Un an de journalisme sans inscription, sans pub et sans appât à clic." Le site Blendle, souvent décrit comme "l’itunes de la presse" (et dont @si décrivait le modèle de vente d’articles à l’unité ici) fait le bilan après un an de fonctionnement dans son pays d’origine, les Pays-Bas...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Sur tablette, on invente une nouvelle langue"

La presse papier se vend moins et l'espoir mis dans les nouvelles technologies déçoit. Peut-être que le problème n'est pas ...

Par Marc17
le 03/01/2015

Entre journalistes et blogueurs, la ligne j@une des subventions

Vous en oubliez, je suis déçu... Alors parlons du fond. La confusion des genres c'est d'abord l'absence de transparence sur ...

Par guy birenbaum
le 06/01/2010

Et pourquoi pas le don ?

Le modèle économique choisi par @si montre bien que le système de don est viable. Nous, @sinautes, payons pour un contenu qui...

Par Rune
le 10/09/2009
Tous les forums >