Tunisie, Egypte, des dictateurs mis en fuite après quelques semaines d'émeutes, mais une marche chaotique vers la démocratie: les révolution arabes au jour le jour.

Publié le 20/01/2011  Alimenté le 02/02/2015
observatoire du 10/01/2013 par Gilles Klein

Tunisie : entre le pouvoir et l'humour, l'épaisseur d'un doigt

Un humoriste poursuivi et relaxé.

Mots-clés : Lofti Abdelli, Tunisie

Un célèbre comique tunisien, Lofti Abdelli, cible régulière des salafistes, a été interrogé, puis innocenté par la police après la plainte pour diffamation du ministre des Droits de l'Homme. Ce dernier l'accusait de lui avoir fait un doigt d'honneur sur un plateau de télévision. Avec cette plainte le comique risquait 18 mois de prison.Artistes et journalistes sont clairement dans ligne de mire du pouvoir islamiste souligne, d'ailleurs, hier Le Temps dans son éditorial.

"Lors de l'émission « Bila Moujemla » (Sans complaisance), diffusée tous les dimanches soir sur Hannibal Tv, Lotfi Abdelli a nargué le gouvernement. Ses propos, jugés "irrespectueux" par Samir Dilou, le ministre des Droits de l'Homme et de la Justice Transitionnelle et porte-parole du gouvernement, ont poussé ce dernier à quitter le plateau." le 21 octobre dernier, expliquait Tekiano, le lendemain de l'incident. Dilou (à gauche), ministre du gouvernement islamiste avait alors déposé une plainte en diffamation contre Abdelli (à droite), qu'il accusait de "geste immoral". Le comique était accusé d'avoir fait un doigt d'honneur au ministre.     En fait, Abdelli n'a jamais fait de doigt d'honneur. Au cours du débat , l'humoriste a critiqué le ministre Dilou pour les attaques gouvernementales contre les médias, évoquant le "doigt bleu" (recouvert d'...
Pour lire la suite, vous devez être abonné !
logo Arrêt sur Images

Nos abonnements

Formule mensuelle Formule annuelle Formule un jour Abonnement couplé avec Mediapart Abonnement couplé avec canard PC Abonnez-vous à Hors-Série

Vous pouvez aussi

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   
Abonnez-vous !

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Pour la modernisation d'une société, l'islam n'est pas le problème"

Monsieur Schneidermann, quand on reçoit un Monsieur comme Emmanuel TODD, on le laisse parler ou, au moins, on le laisse ...

Par OLIVER
le 04/03/2011

"L'Egypte conjugue islamisation et occidentalisation"

Pour la semaine prochaine, une émission sur Sarkozy ?

Par JC2
le 11/02/2011

Manifs et un mort en Tunisie : pas un mot dans les JT

Monstrueuses manifs en Roumanie à répétition durant l'année 2010 après le passage du FMI, les coupes budgétaires, la ...

Par Malagate
le 30/12/2010
Tous les forums >