Chez Alain

Alain Korkos a animé pendant plusieurs années le blog "La boîte à images". Sa manie irrépressible : explorer les résonances, dans le fonds imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous, des images d'aujourd'hui. Rythme de la chronique : chaque samedi.

nouveau media
chronique du par

la poétique des ruines

Après le fantasme du grand cataclysme vient celui de l'unique survivant, errant parmi des ruines post-apocalyptiques très photogéniques : poutrelles tordues, ponts à demi détruits, monuments écroulés tels des châteaux de cartes. La littérature, le cinéma et la photographie s'en repaissent. Mais cette fascination pour les images de ruines n'est peut-être pas aussi neuve qu'elle en a l'air…




Alors finalement tout cela n'était que bobards, racontars, la fin du monde n'a toujours pas eu lieu, damnaide, encore raté. Nous nous sommes fait peur et dans le même temps nous nous sommes rassurés (ainsi que l'explique Sébastien Bohler par là), mais est-ce vraiment tout ? S'il y a le fantasme de l'Apocalypse, il y a aussi celui du survivant avec, notamment, ce célèbre début de nouvelle signé Fredric Brown :

« Le dernier homme sur la Terre était assis tout seul dans une pièce. Il y eut un coup à la porte… »

Le survivant, qui n'est donc par définition jamais seul, aime à errer dans des ruines post-apocalyptiques faites de ponts écroulés, de poutrelles tordues, d'immeubles détruits et de routes craquelées. L'air de rien c'est tout un nouveau monde qui s'offre à lui, un monde largement exploité dans le roman et le cinéma. C'est Je suis une légende de Richard Matheson (1954), adapté trois fois à l'écran…



…c'est La Route de Cormac McCarthy (2006) adapté au cinéma en 2009 par John Hillcoat :

/media/article/s55/id5475/original.56024.zoom.jpg


…et tant d'autres films, dont une liste non exhaustive figure par là. Enfin bref, les mondes détruits séduisent, les ruines sont attirantes. Il est même une catégorie d'humains qui a traqué la déréliction urbaine, sans attendre l'Apocalypse maya. Ce sont des chasseurs de ruines, des fabricants d'images qui les regroupent en des lieux virtuels baptisés Forbidden Places, Abandoned Places, Forgotten Places, etc.


Libération.fr a lancé récemment un concours de photos sur le thème de...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Avant Depardieu-Dumas, d'autres blancs noircis

Tout le monde connaît les dégâts du racisme, l'oppression et les saloperies commises au nom de nombreux dogmes, lois ou ...

Par sleepless
le 27/02/2010

lettre ouverte à Pierre Laurent,

On peut tout montrer, pourvu qu'on explique? Maître Alain Korkos semble donc prêt à accepter plus facilement des photos ...

Par Arya
le 10/01/2009
Tous les forums >