On a vu la main de Sarkozy, derrière "l'arbitrage" qui a accordé à Tapie 45 millions de préjudice moral dans l'affaire du Crédit Lyonnais. On a aussi vu Tapie à l'Elysée. Mais les jités, eux, n'ont rien vu.

Publié le 17/09/2008  Alimenté le 17/02/2015
Tapie
observatoire du par

"Tout le cabinet de Montebourg a travaillé à mort pour m'empêcher d'aboutir"

Tapie patron de presse : première interview

"On n'écrit pas un truc sous prétexte que c'est un site qui le dit. On vérifie": pour sa première interview, sur France 2, depuis qu'il est devenu propriétaire des titres du sud du Groupe Hersant Medias, Bernard Tapie a développé sa conception de l'information.L’Élysée n’en voulait pas, les banques n’en voulaient pas non plus et pourtant il a réussi à s’imposer : Bernard Tapie, deux jours plus tôt, est devenu propriétaire de La Provence, Var Matin et Nice Matin, en partenariat avec la famille Hersant.

Fin du feuilleton : c’est bien Bernard Tapie qui, avec la famille Hersant, rachète aux banques le pôle sud de GHM en grande difficulté, comme le rappelle Le Figaro : "très endetté (217 millions d'euros), engagé depuis un an dans un processus de démantèlement, le groupe Hersant Média (GHM) avait déjà vendu ses journaux en difficulté : Paris Normandie, à deux journalistes, et son pôle en Champagne-Ardenne (L'Union) au groupe belge Rossel, éditeur du Soir à Bruxelles et de La Voix du Nord en France. Il lui restait à se séparer de son pôle en région PACA (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin et Corse-Matin) et de ses titres outre-mer, notamment aux Antilles."

De son côté, Ouest-France souligne la baisse de diffusion des titres : "Corse-Matin a baissé de 1,65% l'an dernier, Nice-Matin de 4,21% et La Provence de 5,36% ."

Ce rachat met fin au bal des noms des soi-disant candidats. En effet, comme nous le racontions ici, les rumeurs et les intox se multipliaient, de François Pinault à l’homme d’affaires franco-libanais Iskandar Safa en duo avec Étienne Mougeotte jusqu’à Bernard Tapie mais qui, selon Le Monde du 22 octobre, démentait être intéressé. Un mois plus tard, Tapie propose néanmoins une offre en partenariat avec la famille Hersant. D’abord écartée sous pression de l’Élysée qui ne souhaitait pas voir le retour de Tapie aux affaires mais aussi sous pression des banquiers, Tapie et la famille Hersant finissent pourtant par rafler la mise en mettant sur la table 51...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Tapie : annulation de l'arbitrage. Et remboursement ?

suivi publié(e) le 17/02/2015 par la rédaction

Bernard Tapie va-t-il, oui ou non, devoir rembourser plus de 400 millions d'euros ? La question se pose depuis que la cour d'appel de Paris a déclaré recevable, mardi 17 février, le recours en révision engagé contre la sentence arbitrale qui avait accordé, en juillet 2008, 405 millions d'euros...

Tapie Le Monde

Adidas : Tapie n'a pas été lésé (le Monde)

suivi publié(e) le 11/09/2014 par Anne-Sophie Jacques

Non, Bernard Tapie n’a pas été lésé dans la revente d’Adidas par le Crédit Lyonnais. Vingt ans après le début de l’affaire, un rapport de police remis aux juges qui enquêtent sur l’arbitrage en faveur de Tapie et que Le Monde a pu consulter, est sans appel : l’ancien homme ...

Europe 1 : Tapie quitte (deux fois) le studio

grrr ! publié(e) le 23/05/2014 par la rédaction

"Et donc Bernard Tapie vient de partir d'Europe 1 (alors qu'il était l'invité de 7h45)" Ce tweet d'Hélène Zelany de 7h44 marque la première étape d'un jeu de chaise (vide) musicale auquel s'est prêté ce matin Bernard Tapie dans la matinale de Thomas Sotto. Visiblement agacé par le lancement...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Tapie, Guéant : bachotage à la télé

Merci de régler son sort à cet insupportable papoteur de Christophe BARBIER Christophe qui nous prédigère l’Info avec une ...

Par Ralpot
le 21/06/2013

A la Mazerolle

Une fois encore, on salit un grand professionnel de l'information, un journaliste intègre percutant qui a su dénoncer la ...

Par consensus 39
le 04/03/2013

L'apparition de l'Elysée

La création d'une taxe "pique-nique" de 0,9 euro sur les couverts et assiettes en plastique ou en carton non recyclable a été...

Par Fandasi pour clavier
le 15/09/2008
Tous les forums >